Blog de voyage et accessoires

Des idées pour voyager au bout du Monde

Madagascar : Itinéraire de deux semaines

Dernière mise à jour : 1 juin

Voici l'itinéraire de mon voyage de deux semaines à Madagascar . Un périple au centre de l'île, sur un circuit allant de la côte est à la côte ouest, en taxi brousse et en pirogue. Nichée au cœur de l'océan Indien, Madagascar est une île d'Afrique australe fascinante, qui abrite des terres flamboyantes chargées d'aventure. Mon voyage itinérant de quinze jours m'a menée dans des décors hors du commun, comme on en voit qu'à Madagascar : L'allée des Baobabs et ses géants millénaires, la forêt de pierre des Tsingy de Bemaraha, ou encore la descente de la Tsiribihina en pirogue au cœur de la jungle malgache. Les rencontres avec les populations locales, les crocodiles et les lémuriens ont été autant de moments magiques à vivre.

Madagascar : Itinéraire de deux semaines

Mon voyage en bref

Carte de l'itinéraire à madagascar.

Etapes de l'itinéraire à Madagascar

Modes de transport à Madagascar

Voyager seule à Madagascar

Quand partir pour Madagascar

Budget du voyage

Pour une expérience authentique au plus près de la population malgache , j'ai commencé mon voyage à Madagascar par une immersion dans une association solidaire à Antsirabé . J'ai finalement terminé mon voyage dans un village de pêcheurs isolé , portée par la douceur de vivre des habitants, leur culture et leurs traditions.

Mon voyage de deux semaines à Madagascar fut tout simplement merveilleux et rythmé par des paysages à couper le souffle, des rencontres insolites et des expériences remplies d'aventure !

Parce que j'avais très envie de découvrir Madagascar, que j'avais deux bonnes semaines devant moi, mais personne pour m'accompagner, je me suis décidée à y aller toute seule, à la dernière minute. Ç'a été très facile, car j'ai contacté cette agence qui m'a mise en contact avec une asso solidaire œuvrant sur place pour les enfants de la rue d'Antsirabe. Et je me suis laissée guider.

recit de voyage madagascar

Voici la carte de cet itinéraire malgache, un road trip de 17 jours et 16 nuits au départ de la capitale Tananarive. Il m'a permis de découvrir ces lieux qui me faisaient tellement rêver comme les Tsingy de Bemahara (la forêt de pierre), le fleuve de laTsiribihina ou encore l' allée des Baobabs . Je ne suis pas allé bien loin, car j'ai pris mon temps dans chaque étape et surtout, les trajets sur l'île rouge sont souvent laborieux et demandent beaucoup de patience.

carte itineraire madagascar

Comme vous le voyez sur la carte , je n'ai exploré qu'une toute petite parcelle de cette immense île ! Car les distances sont longues et prendre son temps dans chaque étape était une de mes priorités, car l'Afrique ne se découvre pas en courant, mais en traînant les pieds et en savourant chaque instant...

Oui, la république de Madagascar (qui se dit "Madagasikara" en langue malgache), est vraiment immense ! C’est tout simplement la 5ᵉ plus grande île du monde après l'Australie, le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo. Elle est longue de 1 580 km et large de 580 km ! Cette île africaine est séparée de son continent par le canal de Mozambique. Autour de Madagascar se trouvent les îles et les archipels de l'île Maurice, des Seychelles, de Mayotte, des Comores et de la Réunion. Des noms qui font ont un air de paradis et qui fascinent les voyageurs, car ce sont de minuscules îlots perdus dans l'Océan. Madagascar n'a rien à envier à ses voisins en termes de climat, de végétation, de faune et de plages de sable fin. Son territoire encore inexploré sur certaines parcelles est un véritable trésor pour les aventuriers et amateurs de voyages hors des sentiers battus.

Carte de Madagascar en Afrique

Étapes de l'itinéraire à Madagascar

Je vous raconte en détail ce voyage merveilleux entre baobabs, lémuriens, caméléons et crocodiles , en 4X4 ou en pirogue. Mon immersion dans les activités solidaires de l'association ont aiguisé mon regard et m'ont permis d'accéder à des lieux et des scènes de vie peu accessibles aux touristes. Un périple que je vous recommande vivement. En douze articles, je vous rapporte mon récit complet, mes impressions de voyage, mes conseils et mes bonnes adresses.

Lac Tritriva

Miandrivazo

Tsiribihina en pirogue

Belo sur Tsiribihina

Tsingy de Bemaraha

Allée des Baobabs

Tsaravahiny de Mangily

Forêt Kirindy

1. Tananarive

Antananarivo madagascar

Pour démarre ce road trip, je suis arrivée à l'aéroport de Tananarive à la nuit tombée. Sur les hauts plateaux de Madagascar, la capitale de Madagascar culmine à plus de 1 200 mètres d'altitude. Elle possède des ruelles étroites et tortueuses abritant des marchés animés, des échoppes d'artisanat et ses édifices qui dévoilent un mélange surprenant de cultures et de traditions. Les pousse-pousse croisent les charrettes et camions de marchandises dans un chaos bruyant et pollué .

➜ J'y ai passé : 1 nuit

➜ Mon Trajet : 30 minutes de route en taxi de l'Aéroport à mon hôtel

➜ Mon logement : Les Flots Bleus

2. Antsirabé

Antsirabé madagascar

Antsirabé, niché au cœur des hautes terres de Madagascar à plus de 1 500 mètres d'altitude, est la troisième plus grande ville de l'île rouge. Ses ruelles pavées, à l'architecture riche et colorée, révèlent un passé riche et vibrant.

J'ai rejoint une Association solidaire à Antsirabé car je souhaitais effectuer un voyage au plus près des populations de Madagascar. Grâce à eux, j'ai pu découvrir la réalité d'Antsirabé, accompagnée par des locaux et des expatriés investis sur le terrain. J'ai participé avec émotion aux actions auprès des enfants de la rue après avoir été fortement sensibilisée et informée. Je suis également partie profiter des paysages spectaculaires qu'offre cette région luxuriante.

➜ J'y ai passé : 3 nuits

➜ Mon Trajet : 180 Km de Tananarive à Antsirabé, 4 heures en bus touristique

➜ Mon logement : Green Park Hôtel

➜ A lire pour découvrir cette étape : Antsirabé à Madagascar

3. Le lac Tritriva

lac tritriva mada

Le lac Tritriva, perché à 1950 mètres dans les hauts plateaux de Madagascar, est une merveille géologique. Son cratère volcanique éteint abrite une eau d'un bleu unique qui reflète les nuages et la majesté des forêts environnantes. La vue panoramique depuis le sommet du cratère est incroyable, je la contemple en écoutant mon guide local me conter la légende mystique qui entoure le lac. Une randonnée extraordinaire sur des chemins d'un rouge flamboyant, à la rencontre des paysans malgaches qui me réservent un accueil généreux. Les pistes de terre sont parfois tellement raide que je dois pousser mon VTT.

➜ J'y ai passé : Une journée de randonnée

➜ Mon Trajet : 20 Km d'Antsirabé au lac Tritriva, à vélo

➜ A lire pour découvrir cette étape : Le Lac Tritriva à Madagascar

4. Miandrivazo

Miandrivazo

Miandrivazo, perle cachée du paysage malgache, se trouve au cœur de l'ouest sauvage de Madagascar, le long des rives du majestueux fleuve Tsiribihina. À une altitude douce de quelques centaines de mètres, cette petite ville offre un point de départ idéal pour explorer les gorges spectaculaires du fleuve Tsiribihina, avec leurs falaises vertigineuses et leur végétation exubérante.

Après un long voyage en taxi brousse pour m'y rendre, j'y passe une soirée et une nuit.

➜ J'y ai passé : Une nuit

➜ Mon Trajet : 110 Km d'Antsirabé à Miandrivazo, 5 heures en Taxi brousse avec 12 voyageurs

➜ Mon logement : Hôtel "La Pirogue"

➜ A lire pour découvrir cette étape : Miandrivazo à Madagascar

5. Descente de la Tsiribihina en pirogue

Descente de la Tsiribihina en pirogue

La descente de la Tsiribihina en pirogue est une aventure dont je rêvais depuis longtemps, une odyssée de trois jours à travers les eaux paisibles et sauvages de ce fleuve majestueux au centre ouest de Madagascar. À bord d'une pirogue traditionnelle, je glissais doucement sur les eaux, entourée de paysages spectaculaires, d'oiseaux exotiques, de lémuriens farouches et de caméléons, Le soir, nos feux de camp de nos bivouacs illuminaient les rives et les étoiles scintillantes éclairaient le ciel nocturne. Les rencontres avec les populations locales, qui partagent leur vie quotidienne et leur culture, sont des moments inoubliables d'échanges et de partage. Une aventure inoubliable, une expérience unique !

➜ J'y ai passé : 3 jours et 2 nuits

➜ Mon Trajet : 100 Km environ de Miandrivazo à Belon'i Tsiribihina en pirogue, 3 jours de navigation

➜ Mon logement : Sur les plages, sous une tente

➜ A lire pour découvrir cette étape : Descente du fleuve Tsiribihina en pirogue, Madagascar

6. Belo sur Tsiribihina

Belo sur Tsiribihina madagascar

C'est dans la petite bourgade de Belon'i Tsiribihina que notre descente en pirogue a pris fin. Nous avons rejoint en 4x4 et en "bac flottant" le village de Belo sur Tsiribihina qui est un point de départ populaire pour les excursions vers l'allée des Baobabs et le parc national des Tsingy Bemaraha. Cette localité m'a offert un aperçu de la vie quotidienne des populations locales.

➜ Mon Trajet : 20 km de Belon'i Tsiribihina à Belo sur Tsiribihina, 4 heures en 4X4 (sur le toit la plupart du temps car le véhicule est surchargé)

➜ Mon logement : le Menabe Hôtel

➜ A lire pour découvrir cette étape : Belo-sur-Tsiribihina, Madagascar

7. Tsingy de Bemaraha

tsingy madagascar

Surnomméée " la forêt de pierre ", Le site des Tsingy de Bemaraha, est un lieu extraordinaire situé dans le parc national de Bemaraha à Madagascar. Les Tsingy sont des formations rocheuses karstiques hallucinantes créées par l'érosion de calcaire pendant des milliers d'années. Ce paysage fantastique est constitué de pointes acérées, de crevasses profondes, de ponts naturels et de grottes, formant un véritable labyrinthe minéral. Les Tsingy de Bemaraha sont classés au patrimoine mondial de l'UNESCO pour leur valeur exceptionnelle en termes de géologie, de biodiversité et de culture.

Explorer la forêt de pierre est une expérience incroyable et unique en son genre. Nous avons emprunté des ponts suspendus, grimpé sur les crêtes rocheuses et nous sommes frayé un chemin à travers les passages étroits pour observer les lémuriens et les mangoustes qui s'y cachent.

➜ J'y ai passé : 2 nuits

➜ Mon Trajet : 80 Km de Belo sur Tsiribihina aux Tsingy de Bemaraha : 4h en 4X4 (avec quelques pannes en route)

➜ Mon logement : Une hutte Tanankoay

➜ A lire pour découvrir cette étape : Les Tsingy de Madagascar

8. Allée des Baobabs

recit de voyage madagascar

Paysage emblématique de Madagascar, la célèbre Allée des Baobabs est un joyau naturel situé dans la région de Menabe à proximité de Morondava. Je découvre, ébahie, plusieurs rangées de baobabs qui bordent la route nationale 8, dans une région semi-aride de savanes et de terres rouges. Les baobabs de 30 mètres de haut , se dressent comme des sentinelles géantes, avec leurs troncs massifs et leurs branches torsadées. Nous restons jusqu'au coucher du soleil, l'heure où les silhouettes des baobabs se découpent à l'horizon. Tout simplement magique !

➜ J'y ai passé : 1/2 journée

➜ Mon Trajet : 160 Km de Tsingy de Bemaraha à Morondava : 6 heures en 4X4

➜ Mon logement : Village de Tsaravahiny de Mangily

➜ A lire pour découvrir cette étape : L'allée des baobabs de Madagascar

9. Tsaravahiny de Mangily

 Tsaravahiny de Mangily madagascar

Tsaravahiny de Mangily est un village de pêcheur "sakalavas" reculé à 45 minutes de route de l'allée des Baobabs, en bord de mangrove. Le village n'a pas accès à l'eau ni à l'électricité courante. Soutenu par une ONG, le village est doté d'un puit, de panneaux solaires et d'une école. J'y ai séjourné 5 jours et le temps s'est arrêté !

➜ J'y ai passé : 5 nuits

➜ Mon Trajet : De l'Allée des Baobabs au village : 30 minutes en 4X4

➜ Mon logement : Une hutte du village

➜ À lire pour découvrir cette étape : Tsaravahiny de Mangily à Madagascar

10. Forêt Kirindy

kirindy mada

La forêt de Kirindy est une forêt qui grouille de lémuriens. Elle est l'un des rares vestiges des forêts sèches de l'ouest de Madagascar, qui sont considérées comme l'un des écosystèmes les plus menacés et les plus riches en biodiversité au monde.

J'ai passé une journée à la découverte de la faune et de la flore du Parc National de "Kirindy Mitea". Une fois en chemin, les lémuriens sont absolument partout, des familles entières perchées dans les arbres. Je n'en ai jamais vu autant sur l'île.

➜ J'y ai passé : 3 heures

➜ À lire pour découvrir cette étape : Forêt Kirindy à Madagascar

11. Antsirabé

Antsirabé Madagascar

Pour finir mon séjour, j'ai passé une nuit à Antsirabé, ma dernière journée ayant été occupée par le village des artisans et les miniatures d'Antsirabé et une soirée festive dans un bar concert. Puis, retour à Tananarive en taxi au petit matin, 5 h 30 en taxi avec de longs problèmes de circulation !

➜ Mon Trajet : 500 Km de l'allée des Baobabs à Antsirabé, plus de 12 heures en bus avec quelques pannes en route

3. Modes de transport à Madagascar

L'île de Madagascar est quadrillée par plusieurs modes de transport qui permettent de se déplacer à travers l'île, dans des conditions précaires ou modernes.

Modes de transport à Madagascar

L'état des routes de Madagascar

L'état des routes à Madagascar peut varier considérablement en fonction des régions et des saisons. Dans les grandes villes comme Antananarivo, les routes principales sont généralement asphaltées mais la circulation peut être dense et chaotique. Dans les régions plus éloignées et les zones rurales, l'état des routes est... catastrophique !

Des nids de poules géants et des ponts qui tiennent par un fil. J'ai assisté à des scènes surréalistes car les malgaches n'ont peur de rien et surtout n'ont pas le choix de savoir se débrouiller sur des terrains à priori impossibles.

Taxi-brousse

TaxisLes taxis sont également couramment utilisés dans les villes et les villages de Madagascar. Il existe des taxis officiels avec un compteur, principalement dans les grandes villes comme Antananarivo, ainsi que des taxis non officiels négociant les tarifs directement avec les passagers. Il est important de convenir du tarif avant de monter à bord.une panne par trajet ! Comme le disait si bien mon guide pour nous apprendre la patience : "ça fait partie de l'aventure'" !

Le taxi brousse public coûtent bien moins cher que les taxis brousse privés mais ils sont tellement bondés qu'ils roulent presque toujours avec des passagers accrochés en dehors du véhicule, sur les toits ou à l'arrière.

Il existe des taxis officiels avec un compteur, principalement dans les grandes villes comme Antananarivo, ainsi que des taxis non officiels négociant les tarifs directement avec les passagers. Il est important de convenir du tarif avant de monter à bord.

4x4 avec chauffeur

Le plus simple et le plus sécurisé pour effectuer un road trip à Madagascar est de partager un 4X4 avec d'autres voyageurs pour explorer les recoins de l'île sans passer des heures à attendre un bus ni risquer votre vie à conduire sur des routes dangereuses.

➜ Je vous recommande de contacter cette agence si vous souhaitez que votre voyage à Madagascar soit réalisé sur mesure tout en respectant votre budget .

4x4 avec chauffeur Madagascar

Location de voiture

La location de voiture est possible à Madagascar, mais c'est réservé aux conducteurs aventuriers qui ont l'habitude de conduire sur des routes de montagne et accidentées. De plus, en raison de l'insécurité sur les tronçons touristiques, les véhicules doivent souvent se déplacer en caravanes (à plusieurs). Je vous déconseille donc de songer à vous déplacer par vous-même hors des sentiers battus..

En raison de son réseau fluvial et de son littoral étendu, la pirogue est un moyen de transport utilisé pour se déplacer le long des côtes et des rivières de Madagascar. C'est une expérience unique de naviguer à travers les eaux turquoise de l'océan Indien ou les rivières bordées de forêt tropicale !

Pirogue Madagascar

Mes trajets à Madagascar

Voici tous les trajets que j'ai effectués sur l'île de Madagascar. J'ai eu la chance de profiter des bus collectifs occupés par des jeunes qui venaient ici pour faire un chantier solidaire et des 4x4 partagés avec les familles qui faisaient les mêmes portions d'itinéraires que moi.

Tananarive à Antsirabé : 4 heures en bus collectif (colonie de 12 ados en chantier solidaire)

Antsirabé à Miandrivazo : 5 heures en van partagé (avec 11 autres voyageurs)

Miandrivazo à Belo sur Tsiribihina : 3 jours en pirogue (avec 11 autres voyageurs en 4 pirogues)

Belo sur Tsiribihina à Tsingy de Bemaraha : 4 heures en 4X4 partagé (avec une famille de 5 personnes, j'étais donc sur le toit la plupart du temps ou serrée comme une sardine !)

Tsingy de Bemaraha à Morondava : 6 heures en 4X4 partagé (idem)

Morondava à Tsaravahiny de Mangily : 30 minutes en 4X4 partagé (avec une autre voyageuse)

Tsaravahiny de Mangily à Antsirabé : 6 heures en bus collectif (colonie de 12 ados en chantier solidaire)

Antsirabé à Aéroport de Tananarive : 5 h 30 en taxi avec de longs problèmes de circulation

Madagascar me faisait rêver depuis de longues années. Ce qui m'attirait le plus sur cette île, c'est sa faune et sa flore endémique, mais aussi la découverte d'une culture insulaire unique en son genre, réputée comme étant un métissage afro-asiatique surprenant.

C'est à l'improviste que j'ai décidé de me rendre là-bas. Dix jours avant la date du départ, je me surprenais à acheter un billet aller-retour pour 17 jours sur place. Seulement, pour la première fois, j'étais seule pour partir hors d'Europe, sans personne pour faire ce voyage avec moi !

Voyager seule à Madagascar

Voyager à Madagascar est réputé comme dangereux si l'on se fie aux conseils aux voyageurs de France Diplomatie , tout le territoire étant en vigilance renforcée.

Cependant, la vigilance renforcée concerne la quasi-totalité des pays non occidentaux, elle est donc à prendre en compte pour appliquer les précautions de base, mais elle ne doit pas empêcher de se rendre dans les Pays concernés. Toutefois, outre la sécurité aléatoire, un autre élément est une barrière pour découvrir Madagascar par soi-même : la langue ! Si dans les grandes villes le français ou l'anglais est parlé par de nombreux malgaches, c'est tout autre chose dans les campagnes. Les dialectes sont nombreux et la discussion peut s'avérer difficile, voire impossible, même avec un guide de conversation... Il est donc indispensable d'être accompagné d'un guide local pour communiquer avec les malagasy et surtout obtenir des informations essentielles sur les "fady" (interdits et tabous locaux).

J'ai donc opté pour une solution très adaptée à ma situation , considérant que j'avais moins de dix jours pour préparer mon voyage, aucun contact sur place et quasiment aucun repérage. J'ai choisi de partir avec une association solidaire basée à Antsirabé à l'ouest de Madagascar. L'association proposait d'accueillir des voyageurs pour leur faire découvrir leurs actions solidaires locales puis de les guider au long de leur voyage, ce qui permet au passage de financer les actions de l'asso qui agit pour les enfants des rues.

L'association m'a ainsi concocté un itinéraire sur mesure en fonction des sites que je souhaitais découvrir en priorité et du mode de voyage qui me convenait (c'est à dire sommaire). C'est de cette façon que j'ai pu découvrir les activités solidaires à Antsirabé, descendre la Tsiribihina en pirogue, explorer la forêt de pierre des Tsingy de Bemahara, saluer baobabs et lémuriens et enfin vivre en immersion dans un village de pêcheur reculé... Je n'ai eu qu'à me laisser guider une fois sur place, me greffant pour la majorité des transports et des activités à d'autres voyageurs ou à des minibus véhiculant des jeunes en colonies de vacances solidaires.

Voyage solidaire Madagascar

Vous pouvez contacter cette agence qui est en contact avec d'autres associations de ce type. Demandez-leur un devis en précisant que vous souhaitez effectuer un circuit avec une agence solidaire (vous pouvez les renvoyer vers ma page pour exemple), le devis est gratuit, rapide et sans engagement et vous êtes sûrs d'être entre de bonnes mains.

Bilan : Ce voyage était fabuleux, je n'ai eu absolument aucun problème sur place .

Les Malagasy ont été très accueillants et respectueux, je ne me suis jamais sentie en danger. Pourtant, la corruption est présente à tous les coins de rue. J'ai croisé de nombreux hommes armés qui nous laissent tranquilles, car les guides savent comment s'y prendre (en laissant un billet ou en distribuant des vivres).

Si vous souhaitez partir seul(e) à Madagascar, je ne peux que vous recommander de réserver votre voyage .

partir seul à Madagascar

Quand partir à Madagascar

Madagascar bénéficie de variations climatiques en fonction des régions et des altitudes. La côte est de l'île est plus propice aux moussons tandis que la partie sud-ouest est rarement sous l'eau. La capitale a un climat plus stable que le reste du pays, car elle se situe en zone tempérée.

La saison sèche

La saison sèche, qui s'étend de mai à octobre , est considérée comme la meilleure période pour visiter Madagascar. Les températures sont agréables et il y a peu de pluie, ce qui rend les conditions idéales pour explorer les parcs nationaux, les réserves naturelles, les plages et les sites touristiques. La saison sèche étant la période la plus populaire pour les touristes, les tarifs peuvent être plus élevés.

La saison des pluies

La saison des pluies, qui s'étend de novembre à avril , est plus chaude et humide, avec des risques de cyclones en janvier et février. Cependant, cette saison peut également être intéressante pour les amateurs de photographie et les amoureux de la nature, car les paysages sont plus verts et les lémuriens sont plus actifs.

Quand partir à Madagascar

Budget de voyage à Madagascar

L'île de Madagascar fait partie des destinations de voyage les moins chères du Monde . Le coût de la vie pour un occidental en voyage y est très bas. C'est pourquoi vous devrez, avant de mettre les pieds ici, prendre conscience du comportement à adopter (cf. Charte du voyageur ). Ce qui vous coûtera le plus cher ici, ce sont les vols internationaux, les véhicules privés, les entrées dans certains parcs et l'organisation de certaines activités.

Il existe plusieurs aéroports à Madagascar, vous pouvez décider d'atterrir dans la capitale (Antananarivo) ou dans un des 15 autres aéroports de l'île ! Cependant, cela nécessitera alors une escale par la capitale.

Pour Antananarivo il y a des vols directs depuis Paris ou bien des vols avec escale depuis Marseille, Lille, Toulouse, Nice, Bordeaux et autres grands aéroports français.

Il y a des aller-retour à partir de 780 €, mais en fonction de vos dates (et au fait de réserver plus ou moins en avance) cela peut grimper!

J'ai payé 1 200 € mon vol direct aller-retour Paris – TananariveParis - Tananarive

➜ Trouvez le vol le moins cher ici

Le coût de la vie à Madagascar

Le revenu mensuel moyen par habitant est de 150 € environ , gardez donc à l'esprit que lorsque vous laissez un pourboire, vous aidez grandement la population à arrondir ses maigres fins de mois. Surtout, ne négociez pas trop les prix ici, ce serait vraiment indécent ! Surtout que l'essence, les véhicules et tous les produits technologiques ne sont pas moins chers qu'ailleurs. Et puis, à Madagascar, le confort a un prix, même si vous êtes un routard (confort signifie avoir accès à de l'eau courante, à des toilettes...) ​

Nuits d'hôtel

De 25 € à 65 € la chambre double pour un standard international, 10 € à 15 € en chambre d'hôte ou dans un hôtel plus modeste. Les auberges de jeunesse n'existent pas vraiment et le séjour chez l'habitant n'est pas forcément plus économique qu'un petit hôtel basique.

➜ Réservez vos nuits d'hôtels

Si vos moyens sont limités, vous trouverez toujours de quoi vous nourrir comme un local pour 2 € la portion. Mais, dès lors que vous voulez goûter à la cuisine plus gastronomique quand un cadre de charme, cela vous coûtera au minimum 8 € par repas avec une boisson. Une bière locale coûte environ 0,80 €.

Activités et visites

Pour vous donner un exemple, l'accès aux parcs naturels comme le Tsingy de Bemaraha est à 13 € par adulte étranger, et 6 € pour les enfants. Pour les excursions guidées, comptez environ 25 € par jour pour un guide et jusqu'à 60 € par jour pour le guide avec 4 x 4 + essence.

Au total, ce séjour m'a coûté 1 250 € pour 15 jours hors vols internationaux avec les hébergements, guides, transports routiers et activités.

➜ Soit un total de 2 450 € tout compris (ce qui aurait pu me couter moins de 2000€ si j'avais mieux géré les vols).

Attention, si j'ai payé un prix si peu cher, c'est pour les raisons suivantes :

J'ai passé cinq nuits dans des conditions précaires (au village Tsaravahiny de Mangily ) et trois jours en bivouac. Le reste du temps, je dormais dans de petits hôtels assez simples, j'étais donc en moyenne à 15 € par nuit.

J'ai profité d'une place libre dans les bus des "colonies de jeunes" qui venaient faire des chantiers solidaires pour le retour à Antsirabé en fin de voyage.

J'ai fait la traversée de l'île avec une famille qui faisait les mêmes trajets que moi, j'ai donc partagé leur 4×4 (j'étais parfois sur le toit) et la pirogue avec eux (nous étions trois personnes par pirogue).

En fin de voyage, pour le parc Kirindy , j'ai trouvé une autre voyageuse solo pour partager les frais des excursions.

Voyage à Madagascar

Pour préparer votre voyage à Madagascar, je vous invite à lire les articles suivants :

➜ Vérifiez comment bien préparer un voyage à Madagascar

➜ Consultez la liste pour Ne rien oublier avant un départ à l'étranger

➜ Préparez vos bagages avec la liste Que mettre dans son sac de voyage ?

➜ Découvrez les articles de blog sur Madagascar

Mots-clés :

Posts similaires

Descente du fleuve Tsiribihina, pirogue et bivouac, Madagascar

Où aller à Madagascar ?

Voyage à Madagascar : Démarches et préparatifs

Bonjour super ton voyage! C’est quoi le nom de l’asso ou tu es restée 5 jours? Je prefere passer en direct plutot sue par evaneos pour eviter la comission ;) merci :)

Superbe votre voyage cela me donne envie de découvrir ce magnifique pays.

Combien vous avez vous payé la traversée du fleuve Tsiribihina svp ( 3 jours 2 nuits)

Ça m'a l'air incroyable !!!

Bien à vous

Super votre voyage merci pour tous ces renseignements

Merci pour cet article très intéressant

Réservez vos voyages avec mes partenaires

Récits d'escapades

Blog voyage

Lémurien dans un arbre, Madagascar

Un mois à Madagascar : notre itinéraire entre brousse et îles paradisiaques

Madagascar , c’est un condensé de toutes les richesses du monde. Des paysages sublimes : mer turquoise, plage de sable fin, rizières à perte de vue, forêts denses et tropicales, savane ; des animaux (les fameux lémuriens) et espèces végétales que l’on ne trouve que sur l’île. Mais, c’est aussi et surtout, l’âme malgache (malagasy pour les locaux), riche de croyances où l’on cultive le souvenir et les traditions des ancêtres. Nous avons posé le pied sur la grande île perdue au large de l’Afrique pour une aventure de 30 jours, avec des amis en août 2019. Nous rêvions de la fouler tellement elle nous fascinait. C’était notre toute première fois sur le continent Africain.

recit de voyage madagascar

Madagascar , rien que le mot faisait résonner en nous, des envies d’aventures et d’évasions. Il y avait pour nous, une urgence à préparer notre sac à dos et découvrir ce pays, où tout est possible mais tellement improbable.

Voyager à Madagascar , c’est apprendre à regarder la pauvreté en face, à faire à certains moments, sans eau, sans électricité mais surtout accueillir avec bonheur la générosité d’un peuple, les sourires des enfants qui crient « Vazaha » (l’étranger en malgache) et accepter d’être « un peu » (beaucoup) le centre de leur attention.

recit de voyage madagascar

Dans cet article, on vous dévoile notre itinéraire d’un mois et nos conseils d’avant départ. Et un article par étapes pour vous donner tous les détails de notre séjour, c’est par ici ! Vous êtes prêts ? C’est parti !

Madagascar : tout savoir avant de partir

C’est où madagascar .

Madagascar est une île située à 400 km à l’Est de l’Afrique dans l’océan Indien, séparée du continent par le canal du Mozambique. Au Nord, on retrouve l’archipel des Comores dont l’île de Mayotte et les Seychelles et à l’Est, l’île de la Réunion et l’île Maurice. Madagascar a une superficie de 587 000 km2, soit la France, la Belgique et le Luxembourg réunis (rien que ça !). Elle a donc plusieurs climats et plusieurs régions. À noter que Madagascar est la cinquième plus grande île du monde.

recit de voyage madagascar

Madagascar et la France, une Histoire forte et complexe

Indépendante depuis 1957, Madagascar a été pendant plus de 70 ans sous occupation Française. De cette histoire commune, elle a conservé l’utilisation de la langue française comme l’une des langues officielles du pays et de nombreuses villes dont Diego Suarez sont empreintes de France.

En 1970, Madagascar était alors considérée comme « la perle de l’océan Indien ». Elle avait tout pour réussir sa mutation : des sols riches et fertiles grâce aux climats variés (tout pousse ici) , une faune et une flore uniques au monde (coucou les lémuriens). Mais voilà, la décolonisation peut-être mal préparée et des politiques avides de pouvoir et d’argent l’ont fait s’écrouler.

recit de voyage madagascar

Aujourd’hui, Madagascar, c’est le 5ème pays le plus pauvre au monde. 80% des Malgaches vivent avec moins de 1,67€ par jour, 50 % non pas accès à l’eau potable et beaucoup vivent dépendant de l’aide internationale dans une pauvreté omniprésente.

L’arrivée d’un nouveau chef de l’Etat en 2019 relance l’espoir des Malgaches à des jours meilleurs. Le déploiement des infrastructures routières est une priorité absolue pour permettre le développement du tourisme.

recit de voyage madagascar

Point sécurité !

Lorsque l’on prépare un voyage à Madagascar , la première question que l’on se pose c’est si ce voyage est sans danger. Car effectivement avec nos yeux d’Européens, on peut se poser de nombreuses questions. Pour répondre très simplement, ça dépend de vous !

Madagascar n’est pas un pays dangereux, il y a de la délinquance et de l’insécurité comme dans beaucoup d’autres pays du monde. Mais, effectivement, vous êtes dans le 5ème pays le plus pauvre au monde. À vous d’adopter des comportements de prudence. Éviter d’exhiber votre richesse matérielle (montre, bijoux), soyez respectueux des coutumes et des interdits du pays, ne sortez pas seul la nuit par exemple.

Les conditions sanitaires sont compliquées et les structures peu développées. L’eau n’est pas souvent potable, vous devrez donc systématiquement acheter de l’eau en bouteille et vous équiper d’une trousse à pharmacie généreuse avant votre départ. À noter qu’aucun vaccin n’est obligatoire mais qu’un traitement antipaludique est conseillé.

recit de voyage madagascar

Comment s’y rendre ?

Depuis la France, comptez 12h d’avion. Nous avons voyagé avec Air France en vol direct depuis Paris CDG jusqu’à la capitale Antananarivo. Un vol pour Madagascar, ça se mérite car le billet d’avion est onéreux (à cette période de l’année, il nous a coûté 1300€/pers A/R). L’avantage d’un voyage au sud du continent africain, c’est que vous avez peu de décalage horaire, comptez 1h en été et 2h en hiver.

Pour vous rendre à Madagascar, il vous faut un passeport valable 6 mois après votre date de retour et un visa obligatoire et payant à 35€, valable pour 90 jours sur le territoire malgache et qui vous sera délivré à l’arrivée à l’aéroport.

recit de voyage madagascar

La période ?

Madagascar est une île tellement grande que l’on peut parler de plusieurs climats. Août était la saison idéale pour explorer le Nord du pays sans craindre la chaleur et surtout pouvoir admirer le passage des baleines à bosse au large de l’île Sainte-Marie. À cette saison, c’est l’hiver austral.

recit de voyage madagascar

Le budget ?

Le coût de la vie est faible , voire même très faible si vous voyagez simplement (taxi-brousse, logement dans des petits hôtels..). Pour la catégorie plus chic, par exemple sur l’île de Nosy Be, cela vous coûtera aussi cher qu’en France. Vous le comprendrez, avoir la lumière dans votre logement et une douche chaude, ça a un coût. On ne manquera pas de vous mettre quelques idées de prix dans chacun de nos articles. Pour vous donner une idée, un voyage d’un mois, tout compris par personne, nous a coûté 4300€.

recit de voyage madagascar

Comment payer ?

La monnaie locale est l’Ariary. 1€ = 3500 Ar. Il vous faudra prévoir de l’ argent liquide pour tout. La carte bancaire est rarement acceptée, même dans les hôtels. Et si, elle l’est, c’est à vous de payer les frais bancaires qui peuvent être exorbitants. Alors un conseil, anticipez vos besoins et prévoyez de grosses coupures ; un billet de 50€ ou 100€ à un meilleur taux de change qu’un billet de 20€. Autre conseil, soyez souple sur les méthodes de change. On avoue que ça nous a fait bizarre de nous rendre au comptoir d’une bijouterie pour changer nos Euros en Ariary, mais à Madagascar, il faut savoir s’adapter.

recit de voyage madagascar

Organiser son voyage à Madagascar

Comment circuler .

Voyager à Madagascar , c’est dire non au tourisme de masse. C’est avoir envie d’aventures et d’évasion, accepter de ne pas avoir toujours accès à l’eau et à l’électricité et surtout apprendre à se déplacer lentement avec des moyens de transport chaotiques.

recit de voyage madagascar

Les routes sont dans un état tellement déplorables, seulement 10 % des routes sont goudronnées et toujours pleines de nid-de-poule, qu’il peut vous falloir par endroits, plus de 3h pour faire 60 km en voiture… Les distances s’évaluent en temps de trajet et non en kilomètres et sans compter les pannes. A Madagascar aucun trajet n’est acquis, même lorsque vous êtes sur une route Nationale et c’est ça qui fait aussi le bonheur de ce voyage, on prend le temps. Nous avons utilisé tous les moyens de transport possibles : 2 vols internes, des taxi-brousse, un 4×4 avec chauffeur (Il faut faire preuve de zèle pour envisager de conduire), le bateau, le tuk-tuk, la charrette à zébus 🙂 . On vous recommande vivement de prévoir les cachets pour le mal des transports (c’était vital lors de ce voyage).

recit de voyage madagascar

Faire appel à un guide local

Habituellement, tous nos voyages sont concoctés par nos soins à l’aide de conseils de blogueurs et de guides voyages. Pour Madagascar , nous avons décidé de faire confiance à Didi. Didi est un guide national diplômé qui nous avait été recommandé par une amie. Avant de partir, nous avons établi avec lui par mail et par skype, le circuit de notre séjour en fonction de nos envies.

Sur place, Didi a pleinement fait parti de notre voyage. C’est grâce à lui que nous avons pu vivre dans une famille malgache en pleine brousse pendant 48h, c’est aussi lui qui nous a trouvé un bateau pour nous rendre à Nosy Be et encore lui qui a trouvé une nouvelle batterie pour notre 4×4 en panne. Didi, qu’il nous arrivait même parfois d’appeler Dieu, a su nous accompagner, nous apprendre, nous surprendre et nous comprendre. Il savait être là quand nous avions besoin de lui mais également nous laisser la distance nécessaire pour vivre notre voyage.

recit de voyage madagascar

Didi, c’est un homme à l’histoire passionnante et inspirante et une rencontre formidable. Un entrepreneur qui a su monter sa boîte en partant de rien (et c’est peu de le dire…), tout en prenant soin de son épouse et de ses deux enfants. C’est un homme honnête, intègre, ouvert d’esprit, pleinement impliqué dans le développement de son pays et dans son combat pour une éducation pour tous.

Avec lui, nous avons vécu une expérience humaine unique et grandiose !

recit de voyage madagascar

1 mois à Madagascar : notre itinéraire

recit de voyage madagascar

Nous avions de nombreuses envies à la préparation de ce voyage : nous immerger dans la culture locale, admirer le passage des baleines à bosse au large de l’île Sainte-Marie, prendre le temps de vivre sur les plages paradisiaques de Nosy Be, visiter les plantations de vanille. Très rapidement, nous avons donc opté pour un séjour dans le Nord du pays, hors des circuits de visite traditionnels.

#1 : Premiers instants à Madagascar, la découverte du parc d’Ankarafantsika

recit de voyage madagascar

[Tana – Amboaboaka => 480km – 8h de trajet en taxi-brousse]

C’est donc à Antananarivo, dit Tana , la capitale de Madagascar, que nous avons posé le pied pour la première fois en Afrique. Nous rencontrons Didi notre guide puis c’est déjà l’heure du grand départ avec notre premier taxi-brousse, le long de la Nationale 4 ! Corinne, guide locale, nous fait découvrir le parc d’Ankarafantsika , sa forêt sèche, sa savane, son canyon, ses lémuriens et les plus hauts baobabs de l’île. Dans cet article, on vous raconte nos premières fois, on parlera des goûts musicaux des Malgaches et de nos premières cuillères de riz.

Une nuit à Tana : Chez Jeanne 2 nuits dans le village d’Amboaboaka à quelques kilomètres du parc : Tia Asiaty Lodge

Notre article est à lire ici

#2 : 48h immergés chez l’habitant en pleine brousse

recit de voyage madagascar

[Amboaboaka – Tanetilava => 170km – 4h de trajet en taxi-brousse]

Le moment fort de notre séjour, c’est bien l’immersion dans le quotidien d’un village de brousse pendant 48h dans le village de Tanetilava , le long de la Nationale 6. Ici, nous avons partagé simplement, les activités aux champs, les repas et avons vécu notre moment « Beyoncé » à la sortie de l’école du village. On vous parle de rizières, d’une rhumerie clandestine et de la meilleure douche du monde.

2 nuits chez l’habitant dans une case au cœur du village de Tenetilava

#3 : Dans le bleu des îles de Nosy Be

recit de voyage madagascar

[Tanetilava – Ambanja => 380km – 10h de trajet en 4×4] [Ambanja – Port d’Ankify => 27km – 1h de trajet en 4×4] [Port d’Ankify – Port de Hell-Ville => 45 min de trajet en bateau rapide]

Changement de décor et changement d’ambiance. Bienvenue au Paradis. Pendant une semaine, nous avons goûté au grand luxe à Nosy Be . Décor paradisiaque, farniente au bord de la piscine et de la plage, sommeil réparateur et repas gastronomique. On vous fait rêver avec la plongée de Charlotte, notre balade avec Baleines Rand’eau et notre escapade sur l’ île de Tanikely et Nosy Iranja .

Une nuit au Khair Lodge à Ambanja (avant de prendre le bateau pour les îles) 3 nuits sur pilotis à l’Heure Bleue 3 nuits dans la cabane de Jean-Marc, les Hauts Manguiers

#4 : La réserve spéciale d’Ankarana et les Tsingy rouge, merveilles de Madagascar

recit de voyage madagascar

[Port de Hell-Ville – Port d’Ankify => 45 min trajet en bateau rapide] Port d’Ankify – Ankarna=> 230 km – 5h de trajet en 4×4]

Nous reprenons le chemin de la baroude en visitant des plantations de café, de cacao et de vanille avant de partir à la découverte des Tsingy gris dans la réserve spéciale d’Ankarana et des Tsingy rouge , des formations karstiques uniques et magnifiques. On vous parle de la tradition du retournement des morts et de l’accident de notre drone.

2 nuits chez Laurent à l’entrée de la réserve spéciale d’Ankarana

Notre article à lire ici

#5 : Dans la région de Diego Suarez entre la montagne d’Ambre et la mer d’émeraude

recit de voyage madagascar

[Ankarana – Diego Suarez => 140km – 7h de trajet en 4×4]

Nous sommes à la moitié de notre séjour à Madagascar quand nous arrivons à Diego Suarez , la plus française des villes malgaches. Deux excursions sont au programme de notre séjour : une journée sur la mer d’Emeraude et une randonnée dans le parc national de la Montagne d’Ambre avec Flavie. Dans cet article, on parle du plus petit caméléon du monde, d’une sieste en pleine mer et d’un petit-déjeuner au camembert.

3 nuits au Kartiffa Hotel à Diego Suarez

#6 : Expédition à la dure dans le Parc National de Marojejy

recit de voyage madagascar

[Diego Suarez – Sambava => Vol interne d’1h avec Tsaradia ] [Sambava – Début du parc de Marojejy => 1h de trajet en 4×4]

Amoureux de la nature et friands d’aventures ? Bienvenue au Parc National de Marojejy . À 60 km de Sambava, Marojejy est sûrement le plus beau parc de l’île mais également l’un des plus difficile d’accès. Ici, rien ne s’improvise. Il faut prévoir une expédition bivouac pour vous y conduire et prévoir minimum deux jours sur place. Dans cet article, on vous raconte la journée et la nuit la plus longue de notre vie et la découverte de l’or brun : la vanille.

Une nuit en bivouac au Camp Mantella en plein cœur du parc 3 nuits chez Mimi Hôtel à Sambava

#7 : Rencontrer les baleines à bosse sur l’île Sainte-Marie

recit de voyage madagascar

[Sambava – Tamatave => vol interne d’1h30 avec Tsaradia] [Tamatave – île Sainte-Marie => périple d’une journée en taxi-brousse et bateau]

L’île Sainte-Marie , petit paradis difficilement accessible fut longtemps le repaire des corsaires et des pirates. Aujourd’hui, c’est le lieu idéal entre fin-juin et mi-octobre pour apercevoir le passage des baleines à bosse. Un rêve que nous avons exaucé grâce à l’association Cetamada . Dans cet article, on vous parle de nos larmes de joie et d’émotions lors du premier souffle d’une baleine et de l’araignée la plus grosse jamais rencontrée…

2 nuits dans une paillote sur la plage à l’ hôtel Paradise

On vous parle aussi de notre chemin retour vers Tana. Après un trajet interminable (19 h) et semé d’embûches entre l’île Sainte-Marie et le parc Andasibe (que nous ne visiterons donc malheureusement pas), nous voilà à Antananarivo . La capitale de Madagascar a peu de choses à offrir mais elle est un passage obligé pour repartir. Attention en revanche à l’insécurité ! C’est la seule ville de notre aventure où on ne s’est pas toujours senties à notre aise… Heureusement, nous avons fait confiance à Dodo Travel pour nous organiser une journée de visite de la ville. Entre Histoire et shopping frénétique pour faire le plein de souvenirs en marqueterie.

Une nuit dans le magnifique écolodge Mantadia Lodge à l’entrée du parc Andasibe Une nuit à Tana au Rova Hôtel

recit de voyage madagascar

Jamais un voyage ne nous aura autant touché que celui-ci et surtout jamais un voyage ne nous aura autant fait réfléchir sur nos conditions de vie. Madagascar ou le plaisir infini de celui qui ne s’attend à rien et donc à qui tout peut arriver. Il ne nous tarde que d’une chose ? Y retourner !

Encore une petite étape... Vérifiez vos emails ou spams pour confirmer votre abonnement !

Articles similaires

Diego Suarez, Madagascar

Madagascar : la région de Diego-Suarez entre Montagne d’Ambre et mer d’émeraude

Canyon du Parc Ankarafantsika, Madagascar

Madagascar : nos premiers pas à la découverte du parc Ankarafantsika

Baleine à bosse, île Sainte-Marie, Madagascar

Madagascar : rencontrer les baleines à bosse sur l’île Sainte-Marie

214 comments.

' src=

EVELYNE GUILLARD

Je suis tellement contente d’avoir lu votre récit ! C’est tout à fait le genre de voyage que nous aimons. Nous sommes en train d’organiser un voyage d’1 mois à Mada en octobre prochain. Pouvez-vous me communiquer les coordonnées de votre guide Didi, svp ?

Merci beaucoup.

' src=

Récits d'escapades

Bonjour, Le contact de Didi est dans votre boîte mail. Bon voyage

' src=

Miquel Miryam

Bonjour, super récit, pourriez vous me donner les coordonnées de Didi ? Merci beaucoup 😉

' src=

Bonjour Miryam, Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 Bon voyage à Madagascar !

' src=

Coraline Pélissier

Est-il possible d’avoir le mail, le n de tel de votre guide Didi. Nous aimerions partir 1 mois en août 2025 ! Je ne sais pas par où commencer … Il y a l’air d’avoir tellement de beaux coins sur Madagascar!

Merci pour votre retour, Coraline

Bonsoir Coraline, Et hop les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Il saura tout à fait vous conseiller et vous aider à savoir par où commencer 😉 Bon voyage à Mada !

' src=

Bonjour, nous sommes en cours de planification d’un séjour en septembre et j’ai trouvé votre récit très intéressant. Merci pour tout ce partage ! Pourriez-vous me communiquer les coodonnées de votre guide Didi. Je vais le contacter !

Merci beaucoup pour votre commentaire. Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Bon voyage

' src=

Merci pour cet article très intéressant. Pourriez-vous, s’il vous plaît, m’envoyer les coordonnées de Didi ? Merci d’avance

Bonjour, merci pour votre message. Et hop ! C’est dans votre boîte mail 🙂

' src=

Bonjour Merci pour votre carnet de voyage à Madagascar très intéressant Me serait il possible d avoir le V Contact de votre guide Merci beaucoup d’avance

Un grand merci ! Le mail de Didi est dans votre boîte mail. Bon voyage

' src=

Bonjour, super reçi nous partons en juin avec ma compagne nous hésitions à prendre un guide mais vous nous avez peut être convaincu .. serait il possible d’avoir des coordonnées et une idée du prix que vous avez payé . Merci beaucoup

Bonjour, je vous adresse le contact de Didi par mail. Le prix de son accompagnement dépendra de la date, du type de circuit et des prestations… Il pourra vous répondre mieux que nous sur tout cela. Bon voyage à Madagascar !

' src=

Mais quel voyage incroyable!! 😍 Cette année c’est Madagascar qui nous émerveillera … Je suis en train d’organiser le voyage et je crois que Didi en fera partie 😊 Vous pouvez m’envoyer son contact ? Merci d’avance et … au prochain voyage ✈️

Ce voyage était formidable oui 🙂 Je viens de vous envoyer le contact de Didi par mail. Bon voyage 2024 à Madagascar

' src=

Bonjour Nous partons en couple et sommes à la recherche d un guide pour notre voyage à Madagascar. Serait-il possible, s il vous plaît, d avoir les coordonnées de Didi? Merci par avance.

Bonjour Céline, Et hop ! Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 Charlotte

' src=

Merci pour ce beau récit de votre voyage à Madagascar et merci pour toutes les informations. Est- il possible également d’avoir le contact de Didi ?

Je vous remercie et encore merci de nous faire voyager à travers vos articles

Bonjour, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Bon voyage

' src=

Bonjour, nous partons à deux pour deux semaines à Madagasacar et j’aurais bien aimé avoir le contact de votre guide! Merci beaucoup d’avance et bonne année

Bonjour, et hop les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. En espérant qu’il soit dispo ! Bon voyage !!

' src=

Bonjour, est-il posdible d’avoir je contact de Didi pour discuter avec lui de notre séjour? Merci

Bonsoir, et hop c’est dans votre boîte mail ! 🙂

' src=

Bonjour, Une demande de plus pour le contact de Didi! Un grand merci pour ce blog qui fait rêver ! Ca a du vous prendre du temps et c’est topissime pour nous !

Bonjour Sylvia, Et hop ! Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Merci pour votre commentaire ! Rédiger nous prend effectivement beaucoup de temps mais on adore ça ! N’hésitez-pas à vous abonner à notre newsletter ou à suivre nos autres aventures sur Instagram https://www.instagram.com/recitsdescapades/ A bientôt et bon voyage à Mada ! Charlotte

' src=

Merci pour votre partage, j’aime bien Madagascar 🙂

avec grand plaisir 🙂

' src=

Bonjour, nous partons deux semaines à Madagascar est ce possible d’avoir le contact de votre guide ? Merci d’avance

Bonjour Lucie, le contact de Didi est dans votre boîte mail. Bon séjour à Madagascar.

' src=

Manon VIVÈS

Bonjour, ma question n’est pas très originale 🙂 Est-il possible d’avoir les coordonnées de votre guide ?

Bonjour Manon, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 Bon voyage !

' src=

Bonjour, merci beaucoup pour le partage, ça donne envie ! Je prévois de partir l’été prochain. Pourriez-vous m’envoyer les coordonnées de Didi s’il vous plaît ?

Bonjour Myriam, Merci pour votre message ! Super projet que de partir à Mada ! Et hop, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Bon voyage 🙂

' src=

Marie-Jeanne

Bonjour, et bonne année, c’est de saison 🎄🎋🍾 Comme tous les autres contributeurs : ça donne envie, cette belle expérience : comment puis-je joindre Didi ? A ce train là, il va être débordé ! Merci par avance, cordialement.

Bonjour, c’est le risque, que Didi soit déjà pris à vos dates. Je viens de vous envoyer son contact par mail. Bon voyage

' src=

Quel magnifique voyage bien documenté et qui nous aide parfaitement à préparer le notre. Nous y serons mi-novembre et nous serions intéressé pour avoir les coordonnées de Didi qui parait être l’homme de toutes les situations au vu des commentaires élogieux. Merci par avance

Merci pour votre message, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail.

' src=

Bonjours, puis-je aussi avoir le contact de Didi svp ?

Bonsoir, Et hop c’est dans votre boîte mail ! 🙂

' src=

Encore merci Charlotte d’avoir pu nous mettre en contact avec Didi !

Nous souhaitions partager également notre incroyable expérience de 3 semaines avec Didi : 3 semaines de partage, de gentillesse, de rires, de découverte de la culture malgache, d’échanges avec les populations locales, d’aventure… Sortir des sentiers battus est l’une des caractéristiques des parcours organisés par Didi. Il a su s’adapter à nos demandes, être réactif et bienveillant. Bref, vous souhaitez découvrir ce beau pays ? Contacter Didi sans hésiter !!

Quel plaisir de lire que vous avez (vous aussi) partagé un bon moment avec Didi. Nous en sommes très heureuses.

' src=

Alexis Morin

Bonjour, merci beaucoup pour votre page, très intéressant et formatif! Je pars un mois à mada c’est officiel et j’aimerais vraiment avoir les coordonnées de didi svp. Merci!

Bonjour Alexis, et hop ! C’est dans votre boîte mail 🙂 Bon voyage!

' src=

Bonjour , super récit d’aventure ! je serai également très interessée par le contact de votre guide Didi svp 🙂

Bonjour, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂

' src=

Meyniel Marc

Bonjour et bravo pour votre récit sur Mada. Je prépare aussi un voyage sur le Nord. Pourriez-vous me transmettre les coordonnées du chauffeur guide Didi. Merci par avance.

Bonjour Marc, merci pour votre commentaire ! Et hop, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 Bon voyage à Mada ! 😍

' src=

Bonjour et merci beaucoup pour ces beaux récits sur Madagascar ! Nous préparons également notre venue sur ce magnifique pays. Pouvez-vous m’envoyer les coordonnées de votre guide Didi svp ? Merci par avance et bons futurs voyages !

Bonjour, avec plaisir. Je viens de vous envoyer les coordonnées de Didi. Bon voyage

' src=

Bonjour Merci pour votre partage! Nous envisageons de partir pour 1 mois à Madagascar en novembre. Pouvez-vous nous donner les coordonnées de votre guide Didi? Merci d’avance Nadine

' src=

Indira Lizot

Bonjour ! J’ai parcouru votre blog qui nous a donné envie de partir à Madagascar l’été prochain ! Pourriez vous nous communiquer les coordonnées de Didi? Merci beaucoup !

avec grand plaisir, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Bon voyage

' src=

Marie Bailleul

Bonjour, Nous pensons partir à Madagascar à l’automne. Pourriez-vous s’il vous plait nous partager les coordonnées de votre guide Didi ? Merci !

Bonjour, avec plaisir ! Vous avez reçu ça par mail à l’instant. Bon voyage

' src=

Bonjour, Merci pour ce joli récit qui va me permettre de préparer notre voyage en mai 2024. Est-il possible d’avoir les coordonnées de votre guide Didi ? Si il accompagne toutes les personnes qui écrivent sur ce blog, il doit être bien débordé. !! Merci !

Bonjour, Le contact de Didi est dans votre boîte mail. J’espère qu’il sera disponible à vos dates 🙂 Bon voyage.

' src=

Vadelorge julien

Bonjour, Désolé de vous déranger mais comme beaucoup d’autres est il possible d’avoir le contact de didi 🙂 merci par avance. Votre blog est magnifique

Bonjour Julien, avec plaisir, je vous adresse son contact par mail. Bon séjour

' src=

Bonjour, merci pour toutes ces super informations. Serait il possible d’avoir le contact de Didi s’il vous plait pour un éventuel futur voyage ? Merci!!

Bonsoir, super projet que de partir à Mada. Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail :). Bons préparatifs !

' src=

Bonjour, Votre récis de voyage est inspirant. Nous partons en couple et avons déjà fait des road trip mais j’avoue qu’après lecture de plusieurs expériences, il me semble important d’avoir le contact d’un guide sur place. Auriez vous la gentillesse de me partager le contact de Didi ? Merci d’avance et merci de partager votre expérience !

Bonsoir Régis, merci pour votre message. Et hop ! Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 Bon voyage et racontez nous ici en rentrant !

' src=

Merci beaucoup pour ce récit très inspirant 🙂 Nous partons en voyage de noce avec mon compagnon et aimerions beaucoup avoir le contact de Didi également si c’est possible ? 🙂

merci beaucoup pour votre retour,

Bonjour Camille, merci pour le commentaire. Quelle merveilleuse idée d’aller en voyage de noces à Mada ! Et hop, ses coordonnées sont dans votre boîte mail 🙂 Bon voyage et racontez nous en rentrant !!!

' src=

Cécile Maillefaud

Bonjour, Quel plaisir de lire votre récit qui nous inspire beaucoup ! Nous partons cet été avec mon copain pour découvrir l’île rouge. Pourriez-vous nous envoyer aussi le contact de Didi ? Cordialement, Cécile

Bonsoir Cécile, merci pour votre commentaire sur notre blog. Toujours ravies de lire que ça inspire. Et hop ! Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 Bon voyage et racontez nous ici en rentrant !

' src=

Bonjour à vous ,

Trop bien votre Récit …. J ai pris beaucoup de plaisir à le parcourir , Merci pour ce beau partage ! je vais m en inspirer , Ayant aussi le projet en 2024 de fouler la Terre de mes ancetres pendant 3 ou 4 semaines , à la recherche d un Guide dans lequel on peut avoir confiance , le votre paraissant formidable , alors Pourquoi ne pas le solliciter? .. j aimerais ces coodronnées si cela était possible ? merci D’avance

cordialement Bruno

Bonjour Bruno, merci pour ton message ! Nous sommes vraiment ravies si nos articles t’inspirent pour aller fouler la terre de tes ancêtres ! Et quelle terre ! Ce pays est magique 😍 Nous venons de te répondre avec les coordonnés de Didi. Très bon voyage et n’hésites pas à nous raconter ici en rentrant ! Charlotte

Bonjour Charlotte, merci beaucoup pour tes différents articles ! Ca fait vraiment rêver… Nous partons avec ma copine cet été à Madagascar, serait-il possible d’avoir le contact de Didi ? Merci ! 🙂 Hugo

Merci Hugo pour ton commentaire ! Et hop les coordonnées de Didi sont dans ta boîte e-mail. Quel chance d’aller à Mada ! C’est vraiment un voyage magique ! Enjoy et racontez nous ici en rentrant ! Charlotte

' src=

Bonjour, nous sommes 4 filles à partir à Madagascar. Serait-ce possible d’avoir le contact de Didi ?

Merci d’avance, Sophie

Bonjour Sophie, super projet !!! Et hop, ses coordonnées sont dans votre boîte mail. Bon voyage à Mada !

' src=

Bonjour ! Un article formidable qui me donne clairement envie de regarder les possibilités pour un guide. J’ai comme projet de partir à Mayotte l’ensemble du mois d’aout pour les 30 ans de ma sœur, et mon retour est prévu début décembre. Je ne peux pas passer à côté de Madagascar, je compte y aller pour 1 mois en septembre (ou plus ?). Est-il possible d’avoir les coordonnées de Didi ? Je ne sais pas s’il est possible de m’intégrer à d’autre groupe de voyageur, car je voyage seul, je ne pense pas qu’un guide perso c’est très rentable ^^ Que pensez-vous de Madagascar en solo ? J’ai bien l’impression que je risque de passer à côté de coin sympa si je ne me laisse pas guider. Ce circuit que j’ai trouvé sur un site m’a clairement donné envie de payer un guide https://www.voyagemadagascar.com/circuit/expedition-madagascar . Une idée du budget avec guide local pour 1mois / 1mois et demi ? Merci d’avance et bonne continuation !!

Bonjour Charles, le contact de Didi est dans votre boîte mail. Bon voyage à vous

' src=

Bonjour, Merci beaucoup pour le temps que vous prenez à écrire ces articles. Nous partons à Madagascar en septembre. Est il possible d’avoir le contact de votre guide Didi s’il vous plaît. Merci

Bonjour, merci pour votre commentaire. Et hop ! Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 Charlotte

' src=

Elise HONORE

Bonjour, Nous venons de rentrer en France après trois semaines à Madagascar dont une avec Didi pour faire la route du sud de Tana à Tulear.

Didi a fait de ce voyage un parenthèse enchantée. Nous rejoignons ce qui est dit dans les précédents commentaires. Avoir Didi avec soit rend ce voyage facile et et extrêmement enrichissant.

Merci pour tout Didi Merci Charlotte et Marie-Catherine pour votre blog

Nous sommes heureuses de lire votre témoignage qui nous plonge de nouveau dans le plaisir que nous avons eu a voyager avec Didi.

' src=

Jean-François P.

Nous sommes une famille belge actuellement expatriée en Ethiopie et nous avons pu découvrir Nosy Be et le Nord de Madagascar (Parc de l’Ankarana, Tsingy gris et rouges, Diego Suarez, Montagne d’ambre, mer d’émeraude, 3 baies…) au mois de mai 2023. Nous avons organisé notre voyage avec Didi et je confirme tout le bien qui a déjà été dit à son sujet sur ces pages! Professionnel, attentionné, honnête et très attentif aux besoins de ses clients, nous avons passé un séjour exceptionnel grâce à lui! Ce voyage nous a donné envie de revenir à Madagascar pour découvrir une autre partie de l’île et nous n’hésiterons pas un instant à refaire appel à lui. Au passage, bravo à « récits d’escapades » pour la qualité des reportages!

Nous sommes heureuses de lire votre commentaire sur Didi et sur votre magnifique voyage à Madagascar.

' src=

Bonjour, Merci pour le partage. Pourriez-vous me transmettre les coordonnées de Didi svp.

Bonjour Alex, Tadaaaa ses coordonnées sont dans votre boîte mail 🙂 Bon voyage à Mada ! Charlotte

' src=

andriamboavonjy

Bonjour ! Merci pour ce blog, vous nous transportez !! D’origine malgache, je décide de partir, de rencontrer ce pays. Je pars également pour 1 mois. Cela me semble si court par rapport à tout ce qu’il y a à découvrir. Pourriez-vous me transmettre les coordonnées de votre guide Didi, alias « Dieu » 🙂 Encore MERCI pour votre partage <3 Anaïs

Bonjour Anaïs, merci pour le commentaire ! 🙂 Et hop, les coordonnées de Didi sont dans ta boîte mail ! Bon voyage à Mada ! Et racontes nous en rentrant. Charlotte

' src=

Bonjour Grâce à votre blog, nous revenons d’un voyage de 15 jours avec nos 2 enfants à Madagascar. Didi nous a accompagné durant ce voyage, il est vraiment fabuleux, vous pouvez totalement lui faire confiance pour vous concocter un programme magnifique qui vous permettra de découvrir ce pays. De notre côté nous avons opté pour le circuit Sud vers Tuléar: notre voyage s’est ultra bien passé et c’est grâce notamment à Didi qui a vraiment adapté le programme à nos attentes avec un dépaysement garanti… (de notre côté l’objectif était de découvrir les lémuriens, les modes de vie locaux en finissant le séjour par quelques jours à la plage sur des plages magnifiques…) Merci vraiment aux témoignages sur ce site qui nous ont amené à prendre contact avec Didi (n’ayez pas peur de ne pas passer par Agence et faites confiance à Didi qui est vraiment super intéressant ) Bonne journée Christophe

Bonjour Christophe, Un grand merci pour votre retour d’expérience !!! Nous sommes vraiment contentes que vous ayez pu vivre un voyage aussi incroyable que le notre, grâce à notre blog. Alors merci pour le partage 🙂 Charlotte

' src=

Brunneval Sophie

Bonjour ! Tout comme vous, nous avons fait appel à Didi pour nous guider et nous accompagner pendant notre périple de 3 semaines à Madagascar en avril 2023. Habituellement, j’organise mes voyages seule en réservant avion, hôtels, transports avec l’aide du fameux guide. Pour Madagascar, j’avais lu pas mal de choses…tout et son contraire d’ailleurs, notamment concernant l’insécurité et les conditions très difficiles de circulation ! Alors cette fois, nous avons laissé l’organisation de notre voyage entre les mains de Didi…et nous n’avons pas été déçus ! Nous nous sommes laissés porter, en toute confiance, par Didi accompagné de son chauffeur Yvon. Tout était parfaitement organisé, du choix des étapes aux hôtels, aux visites ou excursions. Comme c’est agréable de se laisser surprendre dans la découverte de ce pays ! C’est ce qui me manque lorsque je parcours les guides touristiques pour organiser mes voyages…la surprise ! J’ai déjà l’impression de connaître le lieu avant d’y avoir mis les pieds. A Madagascar, nous avons été séduits par les paysages, tellement variés, par la faune surprenante, par les plages de rêve…mais surtout pas la gentillesse et l’accueil des malgaches ! Nous avons eu la chance de vivre une expérience d’immersion dans un village, d’être accueillis par des familles et de pouvoir, l’espace d’un instant, partager leur quotidien, leur travail, leur mode de vie si loin de nos habitudes et de notre confort. Ces rencontres nous ont enrichis et nous permettent de nous remettre en question, de revenir aux vraies valeurs…la vie peut être tellement simple et belle quand on oublie tout le superflus ! Didi nous a permis de vivre ces moments tellement riches à deux reprises lors de notre voyage, dans deux villages différents, et à chaque fois, c’est le cœur lourd et les larmes aux yeux que nous avons quitté toutes ces personnes qui nous ont accueillis avec toute leur bienveillance et leur sincérité. Merci encore Didi pour tous ces beaux moments qui resteront gravés ❤️. Madagascar est une merveille, un pays qui nous a bouleversés…et c’est avec plaisir que nous avons partagé toutes ces découvertes en compagnie de Didi. C’est un homme sincère, honnête, qui aime son pays et prend plaisir à vous le faire découvrir. Nous nous sommes toujours sentis en confiance et rassurés tout au long de notre séjour. Didi a su aussi se montrer discret quand il le fallait afin de nous laisser savourer ce voyage en amoureux. Madagascar a été pour nous un réel coup de cœur, un voyage marquant et bouleversant, et à ce jour l’un des plus beaux voyages que j’ai eu l’opportunité de faire. Alors n’hésitez surtout pas à découvrir cette perle de l’océan Indien…vous en reviendrez transformés. Et pour l’organisation, vous pouvez faire confiance à Didi les yeux fermés…vous ne serez pas déçus !

Bonjour Sophie, Un GRAND merci pour ce superbe témoignage de votre voyage à Madagascar ! Ça fait du bien à lire et ça nous a replongé dans notre propre expérience. Madagascar est vraiment un pays dont on revient forcément un peu changé, surtout avec l’accompagnement de Didi ! 😉 On vous souhaite de beaux voyages similaires à l’avenir ! Charlotte

' src=

Encore merci de nous avoir communiqué rapidement le contact de Didi. Notre voyage était déjà planifié, il nous manquait notre super chauffeur et ce fut Didi.

Nous pouvons que vous recommander de passer par lui pour tous vos voyages à Madagascar. Notre appréhension était de trouver quelqu’un de fiable à qui nous pouvons donner notre confiance. Pour vous dire on a même décidé de refaire appel à lui à la fin de notre voyage.

Nous rejoîgnons les commentaires précédents. Une très belle découverte humaine qui a rendu ce voyage exceptionnel.

Il ne reste plus qu’à y retourner !

Bonsoir Elise, Quel bonheur de lire ça ! Un grand merci d’avoir pris le temps de partager ton retour d’expérience ici ! On a hâte d’y retourner aussi 🙂

' src=

Bonjour 🙂 nous pensons partir à Madagascar durant 3 semaines.

Voici ce que nous aimerions faire 🙂

1. Morondava 2. Nosy be 3. Île Sainte Marie 4. Parc National Tsyngis

Dans quel ordre et par quels moyens est ce faisable selon vous ? Le but étant d’optimiser temps et différents endroits 😁

Un tout grand merci !

Bonjour Obey, Le meilleur moyen est de contacter notre guide Didi. C’est clair que les routes ne sont pas toujours hyper praticables et c’est beaucoup plus facile avec lui ! Il vous aidera en tous points. Faites signe si vous voulez ses coordonnées ! On vous les enverra par mail. À bientôt, Charlotte

' src=

Avez-vous encore les coordonnées de Didi? Un voyage avec lui semble tellement plus facile 🙂

Bonjour, bien sur nous avons toujours ses coordonnées ! Et hop, elles sont dans votre boîte mail 🙂 À bientôt et bon voyage à Mada ! Charlotte

' src=

Bonjour, Merci beaucoup pour ce blog incroyable, Nous partons a 4 a madagascar bientot, est-il possible d’avoir les coordonnées de Didi? Merci beaucoup 🙃🙃 Romane

Bonsoir Romane, merci pour ce gentil commentaire ! Et voilà, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 Bon voyage et racontez nous ici en rentrant !

' src=

Merci pour vos supers articles sur Madagascar ! Cela me donne encore plus envie de partir. Justement, nous prévoyons un séjour à 2 en juin, est ce que vous auriez les coordonnés de Didi s’il vous plaît ?

Je vous remercie ! 😊 Julie

Bonjour Julie, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Bon voyage à Madagascar 😉

' src=

Vannieuwenhove

Bonjour ! Merci beaucoup pour le partage de votre magnifique voyage. Pourriez vous m’envoyer les coordonnées de Didi? Je vous remercie ! Excellente journée

Bonjour, merci pour votre commentaire ! Et hop ! Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 à bientôt !

' src=

Bonjour, merci pour toutes ces informations qui ont ete fort utiles! Je pars en aout avec une amie a Madagascar – si possible, pourriez-vous partager les coordonnees de Didi avec moi? Merci beaucoup

' src=

Katia Sacré

Bonjour, Fantastique blog! Merci pour ce partage, ces conseils, cet enthousiasme ! Je démarre l’organisation de mon voyage avec ma fille de 26 ans pour novembre 2023. Pouvez-vous me donner l’émail de Didi? Un grand merci d’avance

Merci pour votre chouette message. On a eu beaucoup de plaisir à rédiger les articles sur notre voyage à Madagascar. Je viens de vous envoyer les coordonnées de Didi notre guide. Bon voyage à Mada et racontez-nous en rentrant 🙂

' src=

Jery RAZAFIMANDIMBY

Bonsoir, Quel reportage! J’ai commencé par lire vos articles sur Mada, puis ceux sur l’Espagne, l’Italie, la France avant de me recentrer sur Madagascar car nous y allons en Septembre prochain! Pourriez vous nous transmettre les coordonnées de Didi? Quelle est votre prochaine destination? Merci en tout cas de nous éclairer par vos voyages! J.

Bonsoir Jérémy, Merci pour ton message qui fait super plaisir :). Ravies que tu te sois pris au jeu de lire nos escapades ! Prochaine destination : le Japon. A venir très prochainement sur le blog 🙂 Les coordonnées de Didi sont dans ta boîte mail. Bon voyage à Madagascar et racontes-nous en rentrant. C’est vraiment un voyage merveilleux !

' src=

Salut! Votre récit nous a convaincu d’y passer notre mois d’août en famille ! En revanche, nous n’imaginons pas traverser le pays sans un bon guide… pourriez-vous nous indiquer les coordonnées de Didi (qui à mon avis doit être déjà débordé!!) ? Si Didi non dispo, auriez-vous un conseil pour trouver un super guide pour traverser mada et ses îles ? Merci pour votre retour. 😁

Bonjour Alex, merci pour le commentaire. Quelle bonne idée de partir un mois à Mada ! C’est incroyable comme voyage. Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 😉. Bon voyage et racontez nous en rentrant !!! 🙂

' src=

Lore Bertrand

Bonjour Merci pour ce merveilleux récit qui le convainc de partir en août …il est très complet et intéressant à tous niveaux Auriez-vous la gentillesse de me donner les coordonnées de Dieu ? Euh de Didi ? Merci beaucoup

Bonjour, Merci pour votre commentaire ! Ravie que notre récit vous ai inspiré !!! Et hop ! Les coordonnées du Dieu des guides de Madagascar sont dans votre boîte mail 😉 On vous souhaite un merveilleux voyage dans ce pays magnifique !

' src=

Nous partons à Mada prochainement Pouvez-vous m’envoyer les coordonnées de votre guide Didi ?

Bonjour Sandra, quel beau voyage en perspective 🙂 Les coordonnées de Didi sont dans votre boite mail.

' src=

Valentine Falcot

Bonjour, Serait il possible d avoir les coordonnées de Didi ? Je vous remercie par avance.

Bonjour Valentine, Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Profitez bien de Madagascar ! C’est une aventure incroyable 😍 Charlotte

' src=

Bonjour, nous souhaiterions partir à Madagascar en septembre 2023 auriez-vous les coordonnées de Didi, et s’il est déjà occupé d’un autre contact ? Merci !

Bonsoir Quentin, Et hop les coordonnées de Didi sont dans ta boîte mail ! Bon voyage à Mada ! Charlotte

' src=

Marjorie Frochaux

Bonjour, pouvez vous me donner l’adresse de votre guide merci bcp

Bonjour Marjorie, Et hop ! C’est dans votre boîte mail. Enjoy Madagascar !!!! Charlotte

' src=

Justine Farina

Nous sommes partis à la découverte de Madagascar avec Didi : une aventure incroyable pleine de surprises. Didi est quelqu’un de confiance, avec qui vous pouvez voyager les yeux fermés.

Nous recommandons Didi Et nous te remercions pour ces moments inoubliables 😀

Justine & theo

Quel grand bonheur de lire votre commentaire 😉

' src=

Catherine Mouden

Bonjour Merci pour votre récit qui donne envie ! J’envisage de passer deux semaines cet été à Mada avec ma famille, nous sommes 6 Pouvez vous me communiquer les coordonnées de Didi ? Bien à vous Catherine

Merci pour votre commentaire 🙂 Le contact de Didi est dans votre boîte mail. Bon voyage à Madagascar.

' src=

catherine AGASSE

Bonjour Pourriez vous m’indiquer les coordonnées d’un guide. Merci beaucoup

Bonjour Catherine, je viens de vous envoyer par mail les coordonnées de notre guide malgache Didi. Bon voyage à Madagascar 🙂

' src=

Bonjour, Nous souhaitons partir à Madagascar en novembre prochain, est ‘il possible d’avoir le contact de votre guide ? Merci à vous Eugénie

Bonjour Eugénie, Super projet en perspective !!! C’est vraiment un beau voyage Madagascar. Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 A bientôt, Charlotte

' src=

Sawsen Brun

Bonjour! Votre récit est passionnant ; merci de partager vos beaux voyages – nous avons le projet de voyager à Madagascar au mois d’août ; pourriez vous nous communiquer l’e-mail / téléphone de didi ? Merci !

Merci pour votre commentaire. Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Bon séjour à Madagascar

' src=

Bonjour. Votre blog résume le voyage que nous souhaiterions réaliser ! ,;) Est-il possible d’avoir les coordonnées de votre guide Didi ,? Un immense merci par avance ! Bien cordialement

Très heureuse de lire votre commentaire 🙂 Les coordonnées de Didi sont dans votre boite mail. Bon séjour à Madagascar.

' src=

Bonjour Pourriez vous nous faire parvenir les coordonnés de Didi svp ? Nous cherchons un guide pour notre séjour 😊 Un grand merci Chloe

Bonjour, merci pour le commentaire. Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Bon séjour à Mada

' src=

Bonjour, j’ai pris beaucoup de plaisir à vous lire et à découvrir vos escapades malgaches. Pourriez vous me transmettre les coordonnées de votre guide Didi. Merci d’avance Jean-Michel

Merci beaucoup pour vos mots sur nos escapades à Madagascar. Je viens de vous envoyer le contact de Didi par mail 🙂

' src=

Larrouy Dominique

Magnifique périple qui donne encore plus envie de se rendre dans ce beau pays!Nous avons prévu de nous y rendre durant un mois à partir du 23 janvier; pourriez-vous nous communiquer les coordonnées de votre guide (adresse mel et télephone? D’avance, je vous remercie . Dominique

Bonsoir Dominique, merci pour votre message, je vous adresse les coordonnées de Didi par mail. Bon séjour.

' src=

Sophie Brunneval

Bonjour ! Nous envisageons de partir 3 semaines à Madagascar en avril. Votre voyage nous a donné très envie de découvrir toute la beauté de cette île ! Pourriez vous nous transmettre les coordonnées de votre guide Didi pour essayer de le contacter ? Merci de votre retour. Sophie

Bonjour Sophie, Ravie de vous avoir donné envie d’aller visiter ce magnifique pays qu’est Madagascar ! Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 Très beau voyage et racontez-nous en rentrant ! Charlotte

' src=

Bonjour, Merci pour votre récit. Nous aimerions partir à Madagascar. Pourrions-nous avoir les coordonnées de Didi? 🙂 Merci !! Elena

Bonjour et merci pour votre commentaire. Didi est vraiment un guide au top ! Ses coordonnées sont dans votre boîte mail.

' src=

Bonjour Est-ce que je pourrais également avoir les coordonnées du didier svp?

Bonjour, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Bon voyage à Madagascar.

' src=

Bonjour je suis également intéressée par les coordonnées de Didi svp 🤗 merci d’avance !

' src=

Huchet Amélie

Bonjour je souhaiterai partir en voyage pour 1 mois a madagascar pourriez vous me donner le contact de Didi svp ?

Bonjour Amélie, le contact de Didi est dans votre boîte mail 🙂

' src=

Bonsoir. Votre blog est magnifique et rempli d infos intéressante. Serait ce possible d avoir les coordonnées de Didi svp ? Merci d avance 🙂

Bonjour Romain, Merci pour le commentaire ! Et hop, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂 Bon voyage à Madagascar ! Charlotte

' src=

nous souhaitons partir en couple à Madagascar pendant 1 mois en septembre 2023. Pourriez-vous m’envoyer les coordonnées de Didi s’il vous plait ?

Merci d’avance 🙂

Bonjour Garance, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Bon voyage à Madagascar 🙂

' src=

Mon amie Kelly et moi sommes parties fin juin 2022 à Madagascar en faisant confiance à Didi.

Notre voyage, notre première aventure en Afrique a débuté avec Didi par une visio avant notre départ pour que l’on fasse connaissance et nous nous sommes dit que ça ne pouvait que bien se passer ! Didi nous a fait découvrir son pays avec ces paysages à couper le souffle, ces couchers de soleils incroyables et son histoire au coin du feu ! Nous avons descendu un fleuve en pirogue, nous avons visité des lieux mythiques de Madagascar comme l’Allée des Baobabs ou le Tsingy. Didi a su s’entourer des meilleurs professionnels pour que notre séjour soit le plus agréable possible. Ce fut également notre première expérience avec un guide et nous ne le regrettons pas. Didi a été d’une gentillesse et d’une bienveillance tout au long du séjour, nous nous sommes senties très à l’aise et il a su répondre à nos milliards de questions 😉 Nous retenons aussi de ce voyage la grande différence de culture et mode de vie, malgré cela la population malgache nous a tellement donné même si elle n’avait pas grand chose ! Nous avons fait de très belles rencontres qui resteront gravées dans nos têtes ! Une des plus belles a bien évidemment été celle de Didi et c’est pour cela que nous le recommandons à 1000% ! Merci pour tout Didi et si on revient à Madagascar, on fera évidemment appel à toi !

Lucie et Kelly

Bonjour Lucie et Kelly, merci pour votre témoignage suite à votre voyage à Madagascar avec Didi. Nous sommes ravies que vous ayez eu la chance de croiser son chemin et de parcourir le pays avec lui.

' src=

Bonjour! Comme beaucoup de commentaire je me suis régalée à regarder vos aventures. Auriez vu le contact de Didi :)? Quel était ses tarifs ?

Bonjour Justine, merci pour votre message. Je viens de vous envoyer le contact de Didi par mail et le plus simple est de voir directement avec lui concernant le tarif car cela dépend de plusieurs paramètres : nbr de personnes, itinéraire… Bon voyage à Madagascar.

' src=

Super récit merci encore pour les détails, serait’il possible d’avoir les coordonnées de didi. Parle t’il anglais?

Bien à vous.

Bonjour, le contact de Didi est sur votre boîte mail. Pour l’anglais, je crois qu’il le parle mais le mieux est de lui demander 🙂 Bon voyage à Madagascar.

' src=

Bonjour Merci pour ce beau récit de voyage Nous préparons un voyage de 15j avec 2 adultes et 2 enfants, est il possible de nous adresser les coordonnées de votre guide?

Quel beau voyage à Madagascar en famille. Le contact de Didi est dans votre boîte mail. Racontez-nous en rentrant 🙂

' src=

Bonjour, Merci pour ce beau voyage en ligne avant le départ ! Serait-ce possible d’avoir les coordonnées de votre guide sur place s’il vous plait ? Merci beaucoup

Bonjour Thibault, merci beaucoup pour le commentaire. Le contact de Didi est dans votre boîte mail. Belle journée et bon voyage à Madagascar.

' src=

Merci pour votre partage, Combien vous à coûté votre super guide SVP? est il possible d’avoir le contact?

Bonjour et merci pour le commentaire. Le contact de Didi est dans votre boîte mail. A bientôt,

' src=

Bonjour! j’adore ton article sur Madagascar, avec des amis on compte partir pour le mois de Novembre. Serait il possible d’avoir les coordonées de Didi stp ? Merci beaucoup ! Justine

Bonjour Justine, magnifique destination que Madagascar 🇲🇬. Je vous adresse les coordonnées de Didi par mail. Belle journée, et bon voyage.

' src=

Bonjour Charlotte et Marie-Catherine Voyage fabuleux merci pour tous les détails Est il possible d’avoir le contact de votre guide DIDI svp Merci Belle journée Liliane

Bonjour Liliane, merci pour votre message. Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂

' src=

bonjour vous m’avez fait rêver j’ai pour projet avec une amie de partir la bas 1 mois (je vis à la réunion donc l’accès est facile) Auriez vous les coordoonnées de Didi le guide ?

merci à vous bonne journée

Quel beau projet ! Je viens de t’envoyer cela par mail. Bon voyage à Madagascar

' src=

Bonjour Je souhaite partir à Madagascar en mai 2023, pouvez-vous me donner les coordonnées de Didi votre guide. Cdlt

Bonjour, vous avez ses coordonnées dans votre boîte mail 🙂 Bon voyage à Madagascar

' src=

Merci beaucoup pour ce partage et toutes ces informations ! Serait-il possible d’avoir les coordonnées de Didi svp ?

Merci beaucoup !

Bonjour Lucie, je viens de vous envoyer cela par mail 🙂 Merci

' src=

Elodie Lamparelli

Super article! Ça donne envie!

Est-il possible d’avoir les coordonnés de Didi? Était-il présent avec vous tout le long du voyage ? Du Day 1 au dernier jour ?

D’avance merci pour votre réponse ☺️

Bonjour Elodie et merci pour le message. Je viens de vous envoyer les coordonnées de Didi par mail. Didi nous a accompagné sur l’intégralité du voyage sauf pour notre petite semaine de farniente sur les plages de Nosy Bé et sur l’île Sainte Marie. Tout est à définir avec lui. Bon voyage à Madagascar,

' src=

franchement super récit de votre voyage ca fait trop envie!!! merci pour ce partage est il possible d’avoir les coordonnées de didi svp? merci d’avance mathieu

Bonjour Mathieu, merci pour ton commentaire. Je viens de t’envoyer le contact de Didi par mail. Bon voyage à Madagascar 🙂

' src=

A six en sac

Bonjour, nous regardons pour un voyage de 4 à 5 semaines cet été pour Madagascar. J’aurais aimé avoir une ou deux précisions ainsi que les coordonnés de votre guide sur place ( si c’est possible )

D’un point de vue budget, vous donnez 4300€ par personne ( vous incluez tous les vols ? A/R de France et les 2 vols internes dans votre budget ? ) La seconde question est également à propos des vols internes ( étant une « grande » famille , nous privilégions généralement les transports terrestres pour une raison évidente de budget ) , votre choix pour ces 2 vols étaient de « gagner » un peu de temps pour votre séjour et/ou les transports terrestres n’etaint juste pas envisageables ??

Sinon un grand merci pour se partage qui nous permet de nous projeter un peu en avant vers cet été .

La tribu « A six en sac »

Bonjour et merci pour votre commentaire ! Le budget par personne est tout compris donc avec le vol international et les deux vols internes. Je précise que nous étions en 2019. Depuis la pandémie a dû faire monter les prix notamment pour les vols. Oui, nous avons pris des vols internes pour limiter le temps mais également parce qu’en voiture ou en bus, il aurait fallut repasser par Tana la capitale. C’est en tout cas un très beau voyage que vous préparez. Je viens de vous envoyer par mail les coordonnées de Didi. Belle journée et bon voyage à Madagascar.

' src=

Serait-il possible d’avoir les coordonnées de Didi également svp? 🙂

Merci beaucoup,

Bonjour Noémie, Elles sont dans ta boîte mail 😉 Bon voyage à Mada ! Charlotte

' src=

Bonjour, Votre récit donne très envie, mais c’est vrai qu’il n’est pas facile d’organiser un voyage à Madagascar, d’autant plus lorsqu’on voyage seul. Merci pour tout ce partage, serait-il possible d’avoir les coordonnés de votre guide Didi, peut être sera-t-il encore disponible ?

Belle journée Jeanne

Bonjour Jeanne, merci pour le commentaire. On confirme que sans Didi nous aurions eu du mal à nous organiser et à optimiser nos déplacements. Je viens de vous envoyer son contact par mail. Bon voyage à Madagascar, c’est grandiose !

Votre voyage a l’air incroyable. Je souhaiterais partir en septembre 2022 pour un trip de 3 semaines. Serait-il également possible d’avoir les coordonnées de Didi?

Bonjour, Merci pour le commentaire ! Ce voyage était effectivement incroyable 😃. 3 semaines c’est top déjà ! Les coordonnés de Didi sont dans ta boîte mail. N’hésites pas à nous partager ton expérience ici en commentaire après ton voyage ! Charlotte

' src=

J’aimerais également avoir les coordonnées de Didi pour Mai/Juin, départ de dernières minutes avec le Nord en objectif et des points repiqués sur votre belle aventure. Merci. Virginie

Bonjour Virginie, Merci pour le commentaire ! Les coordonnées de Didi sont dans ta boîte mail. Bonne journée et surtout bon voyage à Mada ! N’hésites pas à partager ton aventure ici en commentaire ! Charlotte

' src=

RICHAUD SIMON

Votre trip avait l’air TOP!!! Est il possible d’avoir les coordonnées de DIDI svp ?

Merci beaucoup par avance. Cdt, Simon

Merci beaucoup pour votre commentaire 🙂 Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 🙂

' src=

Bonjour POurrais je avoir les coordonnées de Didi nous comptons nous rendre à Madagascar en Mai ! Merci Vanessa

Bonsoir, Quelle bonne idée ! Madagascar est magique et tu peux faire confiance à Didi les yeux fermés ! Ses coordonnées sont dans ta boîte mail 😉 Bon voyage et à bientôt ! Charlotte

' src=

Merci pour ce récit qui donne envie. Nous préparons( 3 adultes, 2 enfants) un voyage de 15 jours en juillet. Nous pensons faire le nord: Diego suarez et nosy bay nottament, que conseillez-vous le plus dans le nord? Est-il possible d’avoir les coordonnées de Didi?

Un immense merci

Bonjour Frédérique, le Nord est magnifique mais c’est un voyage où il faut savoir prendre son temps. Les trajets peuvent être long. Nosy bé c’est tellement magnifique. Didi sera de très bon conseils pour vous guider dans cette partie du pays. Je vous adresse ses coordonnées par mail tout de suite. Bon voyage dans ce beau pays !

' src=

Bonjour, J’envisage un voyage de 15 jours au mois d’octobre peux tu me donner les coordonnées de Didi. Je souhaite faire le nord de l’île et le sud également. Merci

Bonjour Romuald, je t’adresse le contact de Didi par mail tout de suite. Bon voyage à Madagascar, c’est magique !

' src=

Bonjour, nous aimerions également avoir les contacts de Didi si cela est possible svp ? Nous souhaitons voyager à Madagascar en aout 2022 ma copine et moi. Votre expérience à l’air d’avoir été géniale. Merci d’avance. Léo

Bonjour Léo, Merci pour ton commentaire ! On confirme que cette expérience était juste géniale ! Les coordonnées de Didi sont dans ta boîte mail 😉 À bientôt, Charlotte

' src=

Bonjour. Nous envisageons un séjour d’un mois dans vos traces en janvier 2022. Pourriez-vous nous indiquer par retour mail les coordonnées de votre guide local Didi? Merci d’avance pour tout.

Bonsoir, merci pour votre commentaire ! Quelle chance d’aller sur nos traces avec Didi en plus ! Vous ne le regretterez pas ! On vous envoie ça oui. N’hésitez pas à nous faire un retour d’expérience sur votre aventure ici en commentaire après votre voyage 🙂. À bientôt, Charlotte

' src=

Chavaillaz Murielle

Bonjour Charlotte, Nous envisageons un voyage de 3-4 semaines à Madagascar en août 22. Pouvez-vous nous communiquer les coordonnées de votre guide local Didi par mail. Avez vous tout organiser avec lui ou vous êtes vous occupés d’une partie de l’organisation ? Par avance merci de vos conseils ! Nous avons hate et espérons que ce voyage sera possible malgré la pandémie. Amicalement, Murielle

Bonjour Murielle. Merci pour votre commentaire. Nous avons travaillé en amont avec Didi pour lui faire part de nos envies et je peux dire que nous avons co-construit avec lui le programme. Je vous adresse les coordonnées de Didi par mail de suite et vous souhaite un très beau voyage à Madagascar.

' src=

Bonjour, vos récits font rêver, serait il possible d’avoir les coordonnées de Didi? Nous souhaiterions partir une 20aine de jours en Aoüt, est-ce agréable (25-30° et pas trop humide) en termes de climat? Merci pour vos conseils

Bonjour, Merci pour votre commentaire ! Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail 😉.

Pour ce qui est du climat, il n’était pas du tout humide. C’est plutôt un climat sec et chaud mais pas trop. En tout cas nous n’avons pas souffert de la chaleur entre 25 et 30 degrés tout le temps et le soir un petit gilet quand il fait plus frais.

Bon voyage ! Charlotte

' src=

Le gourrierec

Bonjour, merci beaucoup pour toute vos informations et de nous faire voyager. Je suis en train de préparer mon voyage qui débute le 5 avril pour 1 mois et demi. Et je me rends compte que c’est pas si simple haha. Est-il possible d’avoir les coordonnées de Didi qui a l’air de vous avoir fait passé un voyage incroyable?? Haha

Didi était seulement votre chauffeur/guide? Vous avez réservé vos nuits tout seul? Et sur les îles comme Nosy Be et Sainte-Marie il venait avec vous?

Merci pour toutes vos informations 🤗 Maéva

Bonsoir Maeva, Un mois et demi quelle chance !!! Effectivement c’est loin d’être simple car les routes sont très compliquées et rien n’est vraiment indiqué en dehors du malgache 🙂. Les coordonnées de Didi sont dans ta boîte mail !

Didi était notre guide mais pas véhiculé donc nous avions parfois des chauffeurs en plus et à d’autres moments nous prenions le taxi-brousse. Didi a réservé certaines de nos nuitées notamment chez l’habitant et à proximité des parcs nationaux. Pour Nosy Be nous avons fait le choix de nous débrouiller par nous-mêmes. Pour Sainte-Marie il était là oui car nous avions fait le transfert en voiture puis en bateau et c’était assez compliqué 😁 Bon voyage !!!! Charlotte

' src=

Merci de nous faire voyager avec vous✈️😎

De rien : c’est avec plaisir ! 😉

ML Lamerant

Plan de voyage déjà alléchant , hâte de lire chaque étape, merci de nous faire voyager dans ces moments hors du commun que nous vivons actuellement 😷💐

Merci pour le commentaire =). Vous faire voyager à distance depuis notre propre canapé est le minimum de ce que nous pouvons faire actuellement 😉

' src=

Bonjour, je pars 1 mois à Mada avec les enfants. Pouvez-vous m’envoyer les coordonnées de Diidi? Merci

Bonjour Laure, les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Bon voyage en famille 🙂

' src=

Bonjour, Nous envisageons un sejour pour zout 2023 a madagascar..Auriez vous les coordonnees de votre guide? Avez vous fait les vaccins avant de partir? Merci pour votre carnrt de voyage,il donne di envie d y etre.

Bonjour, quel voyage extraordinaire à venir 🙂 Les coordonnées de Didi sont dans votre boîte mail. Bon voyage

' src=

Bonjour, merci pour le partage de votre récit et les bonnes adresses. Pourriez vous me communiquer les coordonnées de Didi pour un futur voyage ? Bien cordialement

Merci pour votre commentaire 🙂 Les coordonnées de notre guide Didi sont dans votre boite mail. Bon voyage à vous.

Leave a Reply Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 Ajoutez-moi à votre liste de diffusion.

2 semaines de Road Trip à Madagascar – Carnet de voyage

  • 22 mai 2020
  • Afrique , Carnets de voyage , Madagascar , TDM

recit de voyage madagascar

Nous profitons du (dé)confinement pour continuer nos récits de voyages passés avec ce carnet de voyage à Madagascar (2015) . Ce voyage est important pour nous car non seulement nous y sommes allés pour assister au mariage de nos amis V. et H. mais c’était aussi la première fois que nous voyagions de manière minimaliste, une petite année avant de partir en tour du monde. Les conseils pratiques sont, comme d’habitude, disponibles à la fin de l’article.

Note : cet article a été relu et complété par V. et H. Tout ce qu’ils ont complété, vont être écrits en italique pour faciliter la lecture.

Partie 1 : Carnet de voyage Partie 2 : Conseils pratiques

Partie 1 : Carnet de voyage

Ambassade de madagascar à paris.

J’ai pris un 1/2 RTT pour me rendre à l’ambassade de Madagascar pour faire ma demande de visa. N’étant pas encore française à cette époque, je n’avais pas encore droit au visa on arrival . On pouvait s’y rendre sans RDV, munie de quelques documents (la liste complète ici) . Il faut cependant se renseigner sur les jours fériés malgaches (qui ne sont pas forcément communiqués sur le site de l’ambassade) car quand j’y suis allée la première fois, l’ambassade était fermé pour je-ne-sais-quelle-occasion.

Bien que l’ambassade se trouve dans les beaux quartiers de la capitale, l’intérieur était super simple et on se trouvait projeté à Madagascar en deux secondes. Les employés étaient super chaleureux. J’ai eu un petit cours de prononciation du nom des villes que j’allais visiter. Car entre ce qui est écrit et la prononciation, c’est très différent, ce n’est pas comme l’espagnol 🙂

Une semaine plus tard, il fallait revenir chercher le passeport. Ayant l’habitude à cette époque de voyager uniquement dans des pays développés comme l’Angleterre, la France et l’Australie, je n’avais jusqu’à maintenant que des visas super luxueux, étincelants… le visa de Madagascar était le premier « visa cheap » imprimé en couleurs et collé avec un stic UHU sur mon passeport. Il y en aura d’autres, encore plus cheap plus tard ahahah

Notre itinéraire

Paris – Antananarivo

Nous étions une vingtaine, amis et membres de la famille à venir de France assister au mariage de V. et H. Il a pu ainsi obtenir des tarifs de groupe auprès d’Air France (vous pouvez en obtenir à partir de 10 voyageurs, n’hésitez pas à demander). Cela nous est revenu donc à 879,66€/personne aller-retour (tarifs 2015). Air Madagascar, selon V. (le marié), n’aurait pas été un choix très safe car la compagnie n’est jamais très loin de la faillite.

Note : Air Madagascar et faillite : encore tout à fait d’actualité ! D’ailleurs Air Madagascar comme compagnie « indépendante », ça devrait être bientôt du passé. A noter qu’Air Austral qui était entré au capital d’Air Madagascar en devenant le deuxième plus gros actionnaire après l’état malgache (ils se désengagent actuellement) avait obtenu que ce dernier annule les codes de Corsair. De fait, pour les vols directs, il n’y a plus que sur Air France qu’on puisse compter.                                                  

Dans l’avion, nous étions assis à côté de deux malgaches qui ne se connaissaient pas. Mais la dame était tellement enthousiaste de rencontrer un compatriote qu’elle n’arrêtait pas de parler parler parler. A un moment, le monsieur s’est absenté, longuement… et alors que le vol était complet et durait en tout 10h35, on l’a retrouvé plus loin, sur un siège des hôtesses de l’air à côté des toilettes, tentant tant bien que mal d’éviter sa voisine de vol 😀

Je m’en souviens car on a échangé un sourire compatissant, suite à quoi il m’a montré les paysages en-dessous : on était en train de survoler le désert de Sahara et on pouvait voir distinctement les grosse dunes depuis l’avion. C’était mon premier voyage en Afrique et la première fois que je voyais le désert du Sahara. J’aurai l’occasion de l’admirer de plus près plus tard au Maroc et même y passer deux nuits quelques années plus tard. En tout cas, cette vue m’a tellement enchantée que j’ai senti l’émotion monter. Les paysages étaient somptueux et le sable à perte de vue.

On a échangé avec une hôtesse de l’air, qui profitait de ce vol pour partir à Nosy Be pendant ses jours de repos. Tout l’équipage prendrait un petit avion pour s’y rendre. On ne se rendait pas compte mais Madagascar est super grand et les transports ultra lents à cause du manque d’infrastructures. Pour parcourir tout le pays par voie terrestre, il ne faut pas être pressé.

Jour 1 : Arrivée à Antananarivo

Dès notre arrivée, on est passés devant une dame qui prenait la température de tout le monde (à l’heure du coronavirus ça semble standard mais en 2015 ça nous as surpris). S’en suivait une scène de chaos dans la zone « visa on arrival ». Il n’y avait pas de queue mais un agglutinement de personnes et V. criait le nom des gens pour qu’ils viennent chercher leur passeport. Je suis contente, pour une fois, d’avoir eu à payer pour mon visa avant de venir.

V. nous a privatisé un bus de 18 places (le luxe ultime), et ce bus nous a amenés directement à Island Continental Hotel ( lien Booking , 50€, petit-déjeuner inclus), un hôtel en banlieue de Tana, à côté de l’aéroport d’Ivato précisément. Pour info, Antananarivo (ou Tananarive) est trop long à prononcer, donc tout le monde, même les malgaches l’appellent « Tana » tout simplement. V. nous dit qu’il préfère nous installer à Ivato car à prix équivalent, les hôtels sont meilleurs à Ivato. De plus, on était censés y passer juste une nuit, donc ça ne servait à rien d’être à Tana.

Voici Etienne, un des amis de Jean-Benoît et personnage important dans la suite du récit 😀 Il nous a également accompagné lors de notre séjour d’alpinisme à Chamonix . La moustiquaire était indispensable car il y avait pas mal de moustiques dès la tombée de la nuit.

recit de voyage madagascar

V. est passé pour nous avancer 200 000 Ariary à chacun (64€ à cette époque, mais 45€ maintenant). Car selon lui, si l’on se mettait tous à retirer 200 000 chacun, le distributeur serait rapidement vidé : « pour ce qui est de l’argent sur place (la monnaie est l’ariary, le plus gros billet maintenant est de Ar 20 000 ! Le cours actuel (2020) de l’ariary est d’environ Ar 4300 pour un euro ) pour éviter de perdre du temps et de l’argent au bureau de change, de vider les distributeurs les uns après les autres (le plafond usuel de retrait est aux alentours de 120€) de s’exposer à des risques inutiles en faisant la queue tous ensemble dans les banques ,je vous propose de vous fournir en espèce dès l’arrivée de quoi pouvoir dépenser pour les premiers jours. Par la suite il m’apparaît astucieux d’utiliser à tour de rôle les guichets de retrait (la Visa est acceptée sur tous, je ne garantis rien pour les Mastercard) tout en sachant que si le besoin s’en faisait ressentir je pourrais toujours vous fournir des ariary. »

Finalement, seule la carte VISA de JB est passée, ma Mastercard n’a été acceptée nulle part. On constatera plus tard que ce n’était pas une précaution inutile car avec les montants de nos retraits, il n’était pas rare de vider complètement le distributeur.

Il a aussi prêté un vieux Nokia équipé d’une carte SIM à chaque couple, valant 10€ à peu près. Il préférait qu’on utilise les Nokia au lieu de sortir nos smartphones dans la rue, pour des questions de sécurité. JB et Etienne, voulant s’amuser, se sont appelés alors qu’ils étaient dans le même hôtel. Résultat, après seulement quelques minutes, la communication a été coupée car les minutes étaient extrêmement chères à Madagascar. On a dû quémander une autre carte à Vincent ahahaha (le pauvre, à gérer tous ces losers en même temps). Cette carte était, en plus, ultra dure à trouver car elle coûtait trop chère pour les malgaches, qui n’utilisaient que de petits crédits pour s’envoyer des SMS. J’ignore si la situation s’est améliorée depuis.

Note : Pour l’histoire des cartes SIM, le problème résidait dans la nécessité (récente) de présenter des cartes d’identité pour acheter des cartes SIM. Auparavant nous les achetions d’occasion pour rien. A cette époque, ces cartes sans justificatifs d’identité se faisaient désactiver les unes après les autres. A noter que les communications et les data sont toujours aussi chères.

recit de voyage madagascar

Pendant ce temps, je me suis connectée en Wifi (très lent) sur les logiciels de mon entreprise (j’étais incapable de prendre de vraies vacances) et ma boss à Paris n’arrêtait pas de recevoir des alertes de connexion suspecte depuis Madagascar ahahah

Jour 2 : Antsirabé

Après une bonne nuit et quelques piqûres de moustique, nous avez repris notre bus privatisé pour nous rendre à Antsirabe , une jolie ville coloniale pleine de charme. La plupart des voyageurs qui font des road trip ici privatisent aussi une Jeep avec chauffeur, car ça aurait été trop compliqué et dangereux de conduire soi-même. Si vous faites votre itinéraire en regardant Google Maps, ne vous fiez pas au temps estimé. Il faut compter beaucoup plus de temps que ce qui est indiqué.

Note : ce n’est pas tellement la conduite qui est compliquée, le problème c’est le risque de se faire abuser des éléments des forces de l’ordre malhonnêtes en cas de contrôle ou d’être la cible de mouvements populaires hostiles en cas d’accident. Assez simplement je déconseillerais très fortement à des non-malgaches non accompagnés ou non insérés de conduire.

Tous nos bagages ont été entreposés sur le toit du bus et V. s’est assis à côté du chauffeur, un micro à la main, et avec une bandoulière remplie d’argent, comme un guide emmenant des touristes en excursion. Comme vous l’aviez compris, on se retrouvait toujours avec d’énormes liasses de billets à Madagascar et pour éviter de perdre trop de temps à payer un par un, il prenait en charge tous les paiements des hôtels – d’où ces montagnes d’argent en permanence sur lui. Car non, les hôtels n’acceptaient pas tous le paiement par carte.

recit de voyage madagascar

Cette ville est connue pour son centre thermal Ranomafana, qui signifie « eau chaude ». Malheureusement, on ne s’y est pas baignés pas mais si vous pouvez, sachez que l’eau est connue pour ses vertus médicinales contre les problèmes d’articulations. Ici, il faisait un peu plus frais qu’à Tana. Ça me rappellait un peu Da Lat au Vietnam.

C’est aussi la ville des pousse-pousses . Ils le faisaient pieds nus. Apparemment, c’était mieux comme ça. On a pu tester ce service, on était tous très réticents au début, mais quand V. a dit qu’il allait prendre un pousse-pousse par personne (au lieu de 2 pour les malgaches), on a fini par accepter. On a toujours du mal avec cette pratique un peu colonialiste mais en même temps, c’est leur gagne pain. De mémoire, on a payé environ 1€ par pousse-pousse du centre-ville jusqu’à notre hôtel. Tous les « chauffeurs » voulaient me prendre car j’étais la plus légère ahahah

Note : Pour les pousse-pousse ; tu te mets d’accord directement avec le tireur de pousse sur le trajet et sur le prix, au final tu es beaucoup moins exploiteur que quand tu achètes du textile produit en zone franche ! A noter également que la pratique est plus ancienne que la colonisation (avant c’était au moyen de filanzana, des sièges soutenus par deux grandes perches) .

recit de voyage madagascar

Nous sommes aussi allés au marché. Tout le monde était horrifié de voir de la viande crue étalée partout comme ça, ou des huîtres (sans glace) acheminées en voiture (11h) mangées crues sur un bout de trottoir. Mais étant habituée à ce type de marchés au Vietnam, j’étais super contente. J’ai tenté de trouver des choses que je connaissais et j’ai été ravie de voir que Madagascar avait beaucoup de fruits communs avec le Vietnam.

recit de voyage madagascar

V. nous a conseillé d’essayer un dessert qui ressemblait à un rôti de bœuf. Je crois que c’est à base de riz, ce n’est pas bon ni mauvais, c’est juste marrant.

Note : La pâtisserie dont tu parles c’est du koba. J’espère que tu n’es pas trop lu par des malgaches parce que c’est une recette phare de la cuisine du pays et savoir que c’est « juste marrant » ça les vexerait ! 🙂 C’est fait à base d’arachide pilées, de farine de riz et de sucre pour ceux de la photo.

recit de voyage madagascar

La chasse au crédit téléphonique continuait. Comme les gros crédits étaient rares, il fallait en acheter plusieurs, gratter le code et les mettre sur notre compte.

recit de voyage madagascar

On a vu beaucoup d’enfants chercher de l’eau avec des bidons comme ça. L’eau courante dans les logements est rare, même à Tana. Il y a des distributeurs d’eau, une dame avec un tuyau remplit les bidons pour je ne sais plus combien. Ce sont souvent les enfants qui s’en chargent pour leurs familles et trouvent un moyen de faire de cette corvée un jeu. Par exemple, quand les bidons sont vides, ils en profitent pour se laisser glisser ou faire la course entre eux. Remarquez la partie noire sur la palette, elle est faite de vieux pneus et servent à « freiner ». C’est super astucieux.

Note : Les enfants équipés de planche avec roulettes-roulement à bille travaillent, ce n’est pas une corvée familliale. Par contre, en effet, un certain nombre rapportent à la main le bidon familial après l’avoir fait remplir.

La mère tante de H. (la mariée) habite à Ivato et elle paie quelqu’un pour s’en charger. Elle lui paie 1€ par jour ce qui équivaut au SMIC journalier et il se charge de ramener l’eau et remplir le tonneau. Ensuite, il y a une pompe qui pompe toute cette eau vers un autre tonneau en hauteur, et c’est ce système qui permet d’avoir un peu de pression dans la douche. Quand on a dîné chez elle, la consigne était de tirer la chasse seulement quand c’était vraiment nécessaire afin d’économiser de l’eau.

Note : Pour ce qui est de l’approvisionnement en eau de la mère de H. : elle se fait livrer de l’eau quand sa distribution est coupée (très fréquent, en décembre nous avons eu que 2 jours d’eau sur deux semaines). Elle paie à la livraison. Il n’est pas question de pompe car c’est bien plus cher que de demander aux livreurs de monter près de la tonne à eau et de verser un à un les bidons dedans.

C’était la première fois que je voyais autant d’efforts nécessaires pour obtenir de l’eau et ça m’a fait prendre conscience de la pauvreté du pays. Car même au Vietnam, même dans les années 80-90, les sources d’eau publiques étaient beaucoup plus nombreuses et plus proches de chez nous.

recit de voyage madagascar

Le ramassage des ordures n’existant pas , Le ramassage des ordures étant aléatoire, la mère de H. doit également gérer tous ses déchets en creusant un trou dans son jardin pour les brûler. Franchement, si chacun de nous devait traiter les déchets, on ferait attention à en produire beaucoup moins.

Dans le même genre, on a été surpris par les problèmes d’électricité. Comme la production n’est pas suffisante pour combler les besoins, c’est tout un « jeu » d’allumer la lumière le plus tard possible (pour ne pas payer pour rien) mais suffisamment tôt avant qu’il ne soit trop tard car la capacité max est atteinte. Depuis on a beaucoup voyagé et je crois qu’il n’y a qu’au Népal qu’on a retrouvé des problèmes de ce type. A Madagascar, on a beau être dans le meilleur hôtel de la ville, on peut avoir des coupures d’eau et d’électricité régulières.

recit de voyage madagascar

Nous sommes allés faire du shopping aussi mais je n’ai pas retrouvé les photos. On est allés voir les menuisiers, les outils étaient très rudimentaires et faits de matériaux recyclés. En tout cas, ils se débrouillaient très bien pour créer de belles choses à partir de rien du tout.

On devait visiter deux lacs très connus dans les environs. Mais il fallait déjeuner d’abord. Je vous mets la carte pour que vous vous rendiez compte du prix et des plats disponibles.J’ai été très surprise de voir pas mal de plats d’origine asiatique. V. nous a expliqué le pourquoi du comment mais j’ai oublié, sorry.

recit de voyage madagascar

Le plat qui nous a beaucoup amusés était le « bol renversé ». C’est un équivalent de riz cantonais/bibimbap. Et c’était très bon. Ce sera un de nos incontournables pendant tout le séjour.

recit de voyage madagascar

Une autre tâche ménagère qui occupait beaucoup les esprits, c’était le linge. Je ne sais pas si vous voyez bien sur cette photo mais à chaque fois qu’il y avait une source d’eau quelque part, on voyait des gens faire la lessive. Et les vêtements étaient laissés à sécher à même le sol, sur la pelouse, ou sur les arbres, partout partout.

recit de voyage madagascar

Le lac Andraikiba

Le lac Andraikiba se situe à 7 kilomètres d’Antsirabe. La légende dit que deux femmes dont l’une fut l’épouse et l’autre la maîtresse d’un seul homme y ont fait une compétition pour gagner définitivement son amour . L’épouse épuisée y a perdu la vie en se noyant et ses derniers mots étaient « Andraikiba », le nom du lac. Paraît-il que l’esprit de cette femme sort du lac à chaque lever du soleil.

recit de voyage madagascar

J’étais surtout intéressée par l’achat de pierres semi-précieuses. Ne connaissant pas très bien les prix internationaux, je crois que je me suis fait un peu avoir, mais de quelques euros à peine. J’y ai trouvé un rubis taillé en forme de poire, et des grenats. La taille de la pierre se faisait manuellement, donc elle est moins parfaite qu’avec des outils occidentaux modernes. Mais j’aime beaucoup ces pierres, j’ai pu, par la suite, en sertir une en bague. Le rubis en poire est malheureusement trop difficile à sertir moi-même. Un jour, je vais demander à un joaillier turque de le sertir en pendentif.

recit de voyage madagascar

Mon vendeur ne parlait pas très bien français, donc un autre vendeur a mené la négociation pour lui. V. qui parle un malgache très correct m’a également bien aidée.

On verra par la suite que les malgaches sont très doués en affaires et surtout dans les coopératives comme ça, ils se soutiennent beaucoup. Le touriste finit toujours par acheter quelque chose, car si un vendeur n’a pas le produit recherché, un autre vendeur sera appelé à la rescousse.

recit de voyage madagascar

Le lac Tritriva

Nous arrivons en fin de journée au lac Tritriva et un guide monte dans notre bus. Apparemment, la présence de ce guide est obligatoire. Je ne me souviens plus combien on a payé pour l’entrée, mais si tôt arrivés en haut, il y avait un groupe d’enfants, avec des sortes de cartes postales qui vous attendait (ils étaient tous en vacances). Le discours appris par cœur dans un français parfait était bien rôdé : « si vous m’achetez une carte, je pourrai acheter des cahiers et des crayons pour l’école » . J’avoue que je ne me suis pas senti super à l’aise, d’autant qu’ils ne nous ont pas lâchés d’une semelle. Leur donner quelque chose aurait encouragé cette pratique, mais en même temps, ils étaient tellement mignons.

Regardez-moi ces paysages, avec les montagnes rougies sous la lumière du coucher de soleil.

recit de voyage madagascar

Quand on a commencé à descendre vers le lac, les enfants ne nous suivaient plus car ils n’étaient pas autorisés à descendre. Ce lac est un ancien cratère volcanique. Selon la légende, Rabeniomby et Ravolahanta, les Romeo & Juliet malgaches, se seraient suicidés dans le lac à cause de leur amour interdit et incarnés en deux arbres entrelacés. On pouvait voir ces deux arbres car c’étaient les seuls autour du lac, mais ça a été reboisé depuis, et il est désormais très difficile de les reconnaître.

Les deux fameux arbres à l’origine de la légende :

recit de voyage madagascar

En tout cas, la baignade est fortement déconseillée, car d’une part c’est un lac sacré, d’autre part, il y aurait plusieurs morts. Vous trouverez sur Google de nombreuses photos de touristes se baignant à cet endroit mais dans un pays où le moindre bout d’arbre ou parcelle peut être sacré, il vaut mieux respecter les croyances. Important à savoir aussi : le lac est très profond, jusqu’à 160m !!

Note : La baignade au lac tritriva est « fady » = interdit-traditionnellement (certains traduisent par « tabou » mais c’est, à mon sens, une mauvaise traduction). C’est en effet très mal vu voir même source de gros problèmes !

recit de voyage madagascar

Pour que vous voyiez à quel point ce lac est magnifique, voici une photo prise par un drône :

recit de voyage madagascar

En revenant vers notre bus, les enfants nous ont suivis et ont couru même après le bus en espérant qu’on descende à l’entrée et leur achète quelque chose. C’était un crève-cœur de les voir courir dans la poussière, soulevée par le bus.

De retour à l’hôtel, j’ai pu réserver 1h de massage. Le massage malgache est vraiment très bien, je vous le recommande vivement ! En plus, elle a utilisé des huiles naturelles + huile essentielle, ça sentait très bon et a réparé mon dos cassé après plusieurs heures assise dans le bus. Etienne et JB en ont fait un également ce qui leur a rappelé de sacrés souvenirs d’un massage au Cambodge 10 ans plus tôt, nous n’en saurons pas plus.

Nous devions nous rendre à Ranomafana et le trajet a duré toute la journée . Nous nous sommes arrêtés à un restaurant sur la route, avec une vue magnifique sur les environs.

recit de voyage madagascar

Dans la cour arrière du restaurant, il y avait une énorme tortue qui se promènait, tranquille….

Note : La tortue = tortue radiata dont le braconnage est interdit, animal de compagnie montrant une certaine richesse et qui est régulièrement volé (la grand-mère de H., décédée l’année dernière, s’est faite volé la sienne il y quelques années).

recit de voyage madagascar

Malheureusement, on a beaucoup traîné au restaurant et on a fini par rouler jusqu’à 19h, quand il faisait bien noir.

Note : Concernant la route entre Ambositra et Ranomafana nous nous sommes retrouvés à rouler de nuit car nous avons préféré finalement emprunter une route plus longue. Les jours précédents il y avait eu plusieurs attaques sur la route directe (nous avons continué sur la RN7 pour tourner sur la RN 45  au lieu de prendre directement la RN25).

V. au micro a eu la bonne idée de nous raconter qu’il y avait régulièrement des guet-apens. Il a commencé par nous raconter à quel point ça pouvait être dangereux de rouler aussi tardivement, comment la tante de H. s’est fait déposséder de tous ses biens alors qu’elle prenait un bus je ne sais où. Apparemment, la technique serait de balancer une pierre pour casser le bare-brise, et puis les voleurs vont faire descendre tout le monde et prendre absolument tout. Pendant ce temps, H. l’appelait au téléphone et V. ne décrochait pas de peur de se faire engueuler ahahah. Effarée par ce récit, j’ai essayé de trouver un endroit dans le bus pour cacher un billet de 10€ ahahha la panique m’a rendue bête, et puis ne trouvant pas, je me suis dit que c’était ça la vie, advienne que pourra.

C’est non sans soulagement que nous sommes arrivés sains et saufs à notre hôtel, l’hôtel Manja, avec des bungalows trop mignons. Malheureusement, cet hôtel manquait d’intimité c’est à dire que les bungalows étaient placés de telle sorte qu’on pouvait voir, en étant en hauteur, directement la salle de bains d’autres guests . Après avoir vu accidentellement deux trois guests en culottes, on était bien contents d’avoir un bungalow bien en hauteur et sans vis à vis. C’était l’hôtel le moins bien de tout notre séjour, mais apparemment à cette époque, on ne pouvait pas trouver mieux dans les environs.

recit de voyage madagascar

Je pense que le pays est moins dangereux qu’on ne le pensait, mais comme on était une vingtaine de pigeons sur pattes, l’appareil photo Canon pendu autour du cou et repérables à des kilomètres, il valait mieux être prudents. D’ailleurs V. nous en a parlé avant le voyage : « A Madagascar on se sent très rarement en insécurité. Pourtant, bien que tout à fait acceptable, le risque de vol ou d’attaque existe. Pour cette raison les habitants sortent peu une fois la nuit tombée (environ 18h00). Il me paraît sage passé cette heure de rester à l’hôtel ou de ne sortir que furtivement pour aller au restaurant. »

V. a fait voyager un jeune malgache ami de la famille avec nous, pour s’assurer qu’on ne perde personne sur la route, et pour nous faire de la traduction au cas où. Il était fasciné car c’était la première fois qu’il voyageait et découvrait son pays. Finalement, on a passé plus de temps à le prendre en photos stylées avec ses lunettes de soleil pour sa page Facebook que de lui demander de traduire quoi que ce soit ahahah. Mais c’était notre seul contact permanent avec un local et à travers les échanges avec lui, on a découvert les centres d’intérêts de la jeunesse malgache. Voir les étoiles dans ses yeux quand il découvrait la beauté de son propre pays nous a fait extrêmement plaisir. Des années plus tard, Etienne et JB s’amusent encore de ce dîner où il a fini malade d’avoir trop mangé, n’ayant pas su s’arrêter devant une telle abondance.

A cause de l’effet de groupe, je trouve qu’on n’a pas trop osé aller vers les malgaches. C’était la première fois que je voyageais dans un pays peu développé et je ne savais pas trop comment me comporter, jusqu’au moment où j’ai vu un des oncles de V. échanger très naturellement avec un artisan, à travers des gestes, et il lui a même offert un petit cœur en bois pour lui montrer la technique de sciage. Heureusement, lors de notre tour du monde, j’ai été moins loseuse et ai osé aller échanger un peu plus avec la population locale.

Voici une photo pour vous expliquer la technique de protection des bagages sur le toit du bus. Nous avons eu le même chauffeur pendant tout le séjour et nous étions très admiratifs de le voir parfaitement gérer tous ces longs déplacements.

recit de voyage madagascar

Petite parenthèse sur nos bagages. On était en Août 2015 et on avait déjà décidé de partir en tour du monde mais on ne savait pas encore quand et comment (finalement on est partis en Juin 2016). J’avais super peur de me retrouver avec peu de vêtements donc on a décidé de partir à Madagascar le plus léger possible pour voir si le voyage en sac à dos nous convenait . JB avait déjà un sac 70L chez Decathlon et on l’a donc amené avec nous. 1 sac pour deux, 19kg en tout. J’ai mis des vêtements que je pensais compatibles avec le tour du monde, façon minimaliste, pour finalement me retrouver avec un seul pantalon (de yoga) beaucoup trop léger et moulant, trop de hauts, en plus uniquement des hauts blancs, qui se salissaient très vite à cause de la terre rouge au Madagascar. Je n’avais qu’un seul manteau, trop chaud pour la journée et trop froid pour le soir.

De plus, le sac Decathlon a montré très vite ses limites : JB avait déjà du mal à porter ce sac de 19kg de la chambre jusqu’au bus, car le poids n’était pas bien réparti et la structure du sac soutenait très mal des gros poids… Bref on a eu tout faux et heureusement qu’on s’en est aperçu avant de partir pour 11 mois. C’est pour ça que je vous recommande de tester vos matos au moins 2 semaines quelque part, avant de partir en tour du monde. Note : si ça vous intéresse, la liste de nos affaires de tour du monde est disponible sur le blog : homme (15-16kg) & femme (7-8kg). Le voyage à Madagascar a été très utile pour nos préparatifs.

recit de voyage madagascar

Donc, nous sommes allés au parc naturel de Ranomafana pour voir des lémuriens en totale liberté. Avant ce voyage, je ne savais même pas qu’ils existaient, à quoi ils ressemblaient donc je n’ai pas partagé le même enthousiasme que le reste du groupe.

recit de voyage madagascar

Nous avons été divisés en petits groupes et accompagnés par un guide du parc. Pendant de longues minutes, on n’a pas vu de lémuriens et le guide nous a montré des arbres, des plantes, des fleurs, … JB s’est dit que ça sentait le roussi quand le guide, dans un enthousiasme qui sonnait faux, nous a montré une fleur banale qui était « très très rare » selon lui. Note de V. : Une fleur d’allure banale peut être très rare !

Puis finalement, de nombreux lémuriens sont apparus, sautant de lianes en lianes au dessus de nos têtes. Magnifique.

recit de voyage madagascar

Ensuite, nous sommes allés voir les artisans, et avons fini dans un hôtel super luxueux créé par des franco-malgaches à Fianarantsoa. Ils ont transformé une maison de famille. Ça a fait du bien à tout le groupe de manger français car on a un peu trop abusé des bols renversés.

recit de voyage madagascar

J’ai une excellente mémoire mais elle peut être sélective parfois. Je ne me souviens plus où j’ai pris toutes ces photos (V. m’a aidée à les identifier), je vous les mets ici car elles sont belles, mais je n’ai aucun souvenir de ce que nous avons fait là-bas 😀

recit de voyage madagascar

Sur le chemin vers Tana, on a remarqué plein de stands vendant des petits camions en bois. On a demandé à s’arrêter pour admirer le travail des artisans. Il s’agissait de jouets faits de palettes de bois, poncés et peints artisanalement. C’était super sympa ! Il y avait des vendeurs de snack sur place et on a testé plein de bonnes choses. Si on ne voit pas de photos de nourriture, c’est que j’étais trop occupée à manger et c’était bon (désolée).

recit de voyage madagascar

Jours 7 & 8

A partir du 7ème jour, les souvenirs se mélangent. Nous sommes revenus à Ivato, et devions nous préparer pour assister au mariage de V. et H. Le marié étant occupé à se préparer aussi, nous avions quartier libre pour découvrir les environs de notre hôtel, le plus gros de la ville. Tellement gros qu’ils prennent beaucoup d’eau des environs. D’ailleurs, c’était le seul hôtel où l’on avait un peu de pression et d’eau tiède. Par contre, il y avait un seau rempli en permanence dans la salle de bain car les coupures étaient nombreuses.

Même dans un hôtel comme ça, V. nous a déconseillé de faire repasser nos vêtements car contrairement à ce qu’on pensait, le repassage se faisait encore avec un fer à repasser rempli de charbons ! Et il voulait éviter à tout prix qu’on se retrouve avec un trou dans la robe ou dans le costume. Du coup, tous les guests français sont allés à son mariage avec des vêtements plus ou moins froissés 😀

recit de voyage madagascar

On a beaucoup aimé traîner au marché à côté de l’hôtel. J’ai fait le plein de fruits. Voir l’huile de cuisson se vendre à la pompe nous a beaucoup surpris (il est ainsi possible de n’acheter que la quantité nécessaire pour la cuisine de la journée), et j’ai sauté de joie en voyant du tamarin et j’ai acheté tout le stock disponible. Par ailleurs, j’ai trouvé ma sosie, regardez la dame en noir à côté de moi, elle me ressemblait trop de profil ahahah

recit de voyage madagascar

On a beaucoup aimé l’interaction avec les enfants du quartier. Ils jouaient avec trois fois rien. Après cette photo, ils ont tous demandé à regarder leur photo sur l’appareil de photo. Ils ont été très contents d’être pris en photo, c’est trop chou !

recit de voyage madagascar

Nous sommes aussi allés au Croq Farm , où l’observation des lémuriens était beaucoup plus facile, grâce aux bananes qu’on leur offrait. On a vu aussi des tortues centenaires et plein de crocodiles. Note : Les lémuriens y sont en liberté, fixés dans le parc par le nourrissage. A la base c’est un élevage de crocodile destiné à la production de cuir.

recit de voyage madagascar

Ça, c’est la vue depuis Ambohimanga, une ancienne cité royale.

recit de voyage madagascar

On s’est promenés un peu partout à Tana, j’avoue que je ne me souviens pas très bien des lieux visités…

recit de voyage madagascar

Etienne et JB ont joué au foot avec des enfants. Vu l’état de leur ballon, celui-ci a dû subir de nombreuses opérations de survie. On aurait bien aimé leur en offrir un neuf mais on n’a pas trouvé. Les enfants ici jouaient avec peu. A un autre endroit, on a pu constater que le baby-foot était très populaire et on a fait quelques parties avec les enfants.

recit de voyage madagascar

Des choses qui nous ont faire rire : le panneau « no pigs » et de la mousse de crocodile vendue dans les supermarchés (c’était cher en plus) note : Comme tu peux le constater, le « no pigs » correspond à un « fady » dont je te parlais précedemment (fady kisoa, kisoa = porc) .

recit de voyage madagascar

On était en train de se promener quand on a été surpris d’entendre du piano. C’était une école de musique et le professeur nous as invités à entrer. Du coup, j’ai pu jouer un morceau 😀

recit de voyage madagascar

En faisant le tour de Tana en bus privé, on s’est rendu compte du trafic automobile de fou qu’il y avait et le chemin que H. devait parcourir chaque jour pour aller au lycée français. Heureusement qu’on était logés en banlieue sinon on aurait mis trop de temps à sortir du centre-ville à chaque fois.

On est allés faire du shopping aussi, dans un des marchés d’artisanat de la capitale . La corne de zébu est utilisée pour faire plein de choses. Et j’ai craqué pour un léopard en bois. Je cherchais un léopard plus petit et étais prête à partir quand un autre vendeur a couru vers moi avec un léopard correspondant à la taille que je souhaitais. Je vous ai dit qu’ils étaient doués les malgaches en affaires, donc bien évidemment, faible comme j’étais, je l’ai acheté ! D’ailleurs, il est toujours dans un carton chez le père de JB. Avant de partir en tour du monde, on s’est séparé de la plupart de nos possessions mais ce léopard fait parti des objets que j’aime beaucoup et que j’ai conservé.

Note : Si tu as pu acheter un léopard à Madagascar c’est qu’une bonne partie de l’artisanat est destiné à l’export, notamment pour le Kenya par exemple pour les léopards (comme tu le sais, il n’y a pas de léopard à Madagascar).

Pour le père de JB, on a acheté une boîte en bois incroyable dont le mécanisme d’ouverture est caché. Ça pouvait être une boîte à trésor. Ils avaient plein de boîtes comme ça, c’était dur de choisir.

Ne pouvant pas vivre sans les soins de tout genre, j’ai pu tester tous les services aux environs en un temps record : manucure et shampooing chez la coiffeuse, et massage chez Homeopharma , LA marque bio à ramener absolument de Madagascar. D’ailleurs, j’ai dévalisé leur boutique. C’est malheureusement une habitude que j’ai gardée jusqu’à maintenant, malgré les protestations de JB : j’essaie toujours les cosmétiques et les soins locaux, systématiquement ! Du coup, R. la cousine de V. m’a fait confiance et on est allées ensemble chez la coiffeuse du coin pour lui faire un chignon de star. La coiffure était tellement réussie que même les malgaches ont fini par me demander l’adresse secrète. Bref, comptez toujours sur moi pour dénicher les meilleurs spas et salons, j’ai le flair comme on dit.

Suite à ça, nous avons assisté au beau mariage de V. et H. Ça a commencé dans une petite église trop trop mignonne pour finir par une grosse fête. Contrairement au mariage français, entre chaque plat, tout le monde dansait et il y avait des participations artistiques de la part des invités. Il y avait de la musique live, c’était super festif. On se sentait un peu honteux de n’avoir rien préparé du côté français donc, à la fin, on a demandé timidement aux musiciens de nous accompagner pour « aux Champs Elysées ». La famille de V. étant naturellement douée en musique (avec plusieurs musiciens, jouant plusieurs instruments, V. lui-même chante merveilleusement bien) du coup, ce numéro a été un succès malgré la baisse de niveau moyen à cause d’Etienne et JB. Ouf. Au mariage, il manquait un invité du côté français, qui a chopé la tourista. Il est arrivé à Madagascar après nous, a raté le mariage, et est rentré en France. Fin du séjour. Dur.

Après le mariage, les plus courageux ont pris des bus locaux, entassés comme des sardines pour visiter des coins « craignos » de la ville. Il ne leur est rien arrivé, du coup, pas d’anecdotes à raconter.

Note : Ce n’était pas les « coins craignos » (tout comme on ne peut pas visiter la cité des 4000 en France, la grande majorité des malgaches ne sont jamais allés dans les quartier craignos), il s’agissait en fait de quartiers populaires et commerçants où on peut rencontrer vol à la tire et pick-pockets.   

Le séjour est terminé pour nous, nous sommes accueillis dans la maison d’un oncle et d’une tante de H. le restaurant d’à côté nous livre des bols renversés et nous montre comment on les prépare.

Le séjour continue cependant pour Etienne (le beau gosse caché au milieu des rideaux de la première photo) qui a voyagé en solo, en prenant le fameux Taxi B (où les gens s’accrochent comme ils peuvent à l’arrière du van). Voici son récit et ses photos (merci à Etienne de nous avoir autorisés à copier/coller son email dans cet article)

« J’ai tout d’abord pris le fameux Taxi Brousse pour aller à Vatomandry sur la côte EST (ville du bord de mer la plus proche de Tana). Contrairement aux apparences, le voyage en taxi Be reste relativement confortable. Les bus sont corrects et les chauffeurs roulent plutôt modérément. J’ai quand même vu deux accidents, mais ce moyen de transport reste fiable et peu onéreux.

Note : TAXI BE (grand taxi en malagasy), pas « taxi B » (même si, en effet, en langage écrit type sms il est souvent écrit « Be » avec un « B » seulement). Pour être précis, les Taxi be sont les bus de ville et les taxi brousse sont les bus qui permettent d’aller d’une ville à une autre. Pour être tout à fait précis, Vatomandry n’est pas la ville côtière la plus proche de la mer, c’est Ambila-Lemaitso. C’est la deuxième ville côtière la plus proche !

J’ai été accueilli par à Vatomandry par Laure qui s’occupe de l’internat de l’association Jeunesse Malgache de demain . J’y ai passé deux jours très chaleureux où les enfants m’ont fait visiter la ville, bord de plage, marché. On a même fait une partie de basket endiablé contre les autres enfants du quartier. J’ai mangé avec eux, préparé le repas assis par terre dans la paillotte, cuisson au charbon et vaisselle avec l’eau qu’il fallait pomper. On a bien ri, mangé des mofo akondro (beignets de bananes) tout chauds sur la plage, jonglé avec les fruits de l’arbre à pins et j’ai malheureusement perdu à la pétanque. Ce sont effectivement des champions du monde !!!

recit de voyage madagascar

Je suis ensuite revenu sur Tana où j’ai logé chez les frères religieux de l’ESCA . Comme tout établissement religieux, ils sont très bien logés, équipés (dispensaire interne, propriété clôturée, gardien, eau & électricité…). J’ai été accueilli par Virginie qui s’occupe de la comptabilité des frères pour leur établissement scolaire. Là encore, l’accueil a été formidable et très chaleureux. J’ai rencontré les tantes, oncles et nièces. Ils habitent à 10 dans 25 m², mais cela ne pose aucun problème pour faire la fête, danser, s’amuser.

Nous avons revisité Tana, y compris les quartiers populaires, le zoo de Tsimbazaza, le parc mandraka sur la route d’Andasibe, le dispensaire où sont intervenus les étudiants en pharmacie de Tours et même traversé le fameux tunnel un des fameux tunnels hyperpollués à pied (il y en a deux). Nous avons également pu assister à une messe du Père Pédro. Une messe très vivante où tout le monde chante et danse pendant 2h30.

recit de voyage madagascar

Bref une fin de séjour différente, mais toute aussi charmante et sympathique. Côté « gastronomie », j’ai également continué la découverte de la cuisine locale : ambaja, brochettes maskita (mini-brochettes), bol renversé, le romazava… On a même pu faire des crêpes (aromatisées bien sûr au rhum vanille) et danser le afindrafindrao.

J’ai atterri le dernier jour chez M., la sœur de M..

Le dernier accueil ne pouvait pas être plus parfait : rhum, bière THB, premier visionnage du montage du mariage, chant harmonieux du karaoké ou pas, puis patate douce et tisane à la vanille.

recit de voyage madagascar

J’ai même terminé mon séjour par une anecdote rigolote à l’aéroport :

  • ELLE (typée malgache) : Bonsoir
  • MOI (plutôt typé vazaha) : Manao ahoana tompoko
  • ELLE : excusez moi, vous parlez français ?
  • MOI : heu… Oui
  • ELLE : vous savez si l’embarquement a commencé ?
  • MOI : oui c’est en cours, mais on a le temps
  • ELLE : merci et excusez moi, je ne parle pas du tout malgache…
  • MOI (sourire) : tsy maninona, veloma

Pour comprendre cet échange, vous pouvez télécharger un fichier audio et un lexique (français-malagasy-phonétique artisanale) créés par l’association des étudiants malgaches de Tours (M’Endrika). V. nous a beaucoup encouragés à apprendre et parler malgache et à la fin du séjour, on pouvait dire quelques politesses en malgache.

J’espère que vous avez aimé ce carnet de voyage, comme nous avons aimé ce voyage. Un énorme merci à V. et H. pour l’organisation de ce séjour inoubliable, merci à la famille de H. pour l’accueil chaleureux et nous avoir fait découvrir leur beau pays, merci à la famille de V. et ses amis français pour ces beaux moments ensemble.

Partie 2 : Conseils pratiques

Je vais vous copier/coller certaines informations sur l’itinéraire, envoyées par V. avant notre voyage. Il y a eu quelques adaptations par rapport au programme qui était prévu mais les conseils peuvent vous intéresser. Notez bien que ces conseils datent de 2014 et ne sont plus forcément 100% à jour.

  • Le lendemain de l’arrivée après une nuit à Ivato (ville en périphérie d’Antananarivo, commune de l’aéroport relativement peu fréquenté), direction Antsirabe . C’est une ville thermale également, bien aimée des colons à l’époque, typique de la région centrale des Hauts-Plateaux. La campagne environnante est charmante, nous la découvrirons en allant aux lacs Andraikiba et Tritriva . Anstirabe est également un haut lieu de l’artisanat malgache, un petit tour par les ateliers de tissage de soie naturelle, d’exploitation de la corne de zébu, de broderie (entres autres !) me semble s’imposer.
  • L’étape suivante est Ranomafana , village thermal en bordure d’un parc national forestier. Nous prendrons une journée pour nous balader à pied dans la jungle à la découverte de la faune et de la flore (lémuriens, caméléons, plantes endémiques etc.) en compagnie d’un guide.
  • Nous reviendrons ensuite le jeudi à Ivato, sans nous presser, les étapes culinaires ou curiosités ne manquant pas sur la route.
  • Le vendredi je vous propose de visiter Ambohimanga qui est un des grands sites de la royauté malgache. Le site est agréable et bien préservé, ce sera l’occasion d’aborder l’histoire et les fondements culturels malgaches (du moins du centre du pays ou « Hautes-Terres »).
  • Le week-end : mariage !
  • Le dimanche nous essaierons de faire un tour dans un élevage de crocodile qui présente également d’autres reptiles et une famille de lémuriens, ou peut-être lundi ou mardi selon la fatigue et l’emploi du temps. Je vous propose pour lundi et mardi de visiter Antananarivo (notamment le « Rova » ou Palais de la Reine) et de découvrir un des marchés d’artisanat de la capitale. Cependant, Antananarivo étant une ville embouteillée, très vivante et pleine d’intrigues, il ne nous apparaît pas raisonnable d’y aller en groupe complet (17)… Ainsi nous irons en plus petite formation. Pour les plus volontaires et intrépides, nous pourrons aller en bus dans des quartiers plus populaires, pollués et populeux qui, si on peut les considérer comme le cœur de la vie économique de la capitale, ne sont pas des plus sûrs et ne constituent pas, à mon sens, une étape incontournable.

Infos pratiques

  • En août la température varie entre environ 10°C la nuit et 25°C le jour (avec bien entendu certains pics de froid et de chaud possible). Il est ainsi intéressant de prévoir une polaire légère ou un pull pour certains soirs. Par ailleurs compte-tenu du risque de piqûre de moustique et pour réduire l’exposition solaire, des hauts légers avec manches longues peuvent être appréciables.
  • Pour ce qui est du risque de paludisme, en dehors précisément des manches longues, des produits répulsifs pour textiles, environnement et peau (Cinq-sur-cinq et Insect Ecran semblent les plus efficaces, il est à noter que le parfum de ce dernier n’est pas des plus agréable…) sont indiqués. Il est également classiquement conseillé de prendre un traitement antipaludéen préventif dans toute l’île par atovaquone-proguanil (globalement bien toléré, dorénavant 15 euros les 12 comprimés) ou doxycycline (qui sensibilise aux brûlures solaires). En pratique, il s’avère que certaines zones sont bien plus infestées que d’autres. Concernant notre voyage, Ranomafana est la plus risquée. J’ai pu cependant observer qu’en respectant correctement les règles d’habillement et de répulsion, le risque de piqûre durant la période de notre voyage est moindre même en zone infestée. Je ne me sens pas à vous conseiller une conduite à tenir mais réflexion que vous ne manquerez pas d’avoir avec votre médecin traitant pourra donc mettre ainsi en exergue, entres autres, la durée d’exposition, l’infestation, votre expérience précédente des traitements préventifs, votre motivation à respecter les autres moyens de prévention. Pour ce qui est des dérangements intestinaux, sans doute moindres qu’en Inde ou au Maghreb, les règles de bon sens habituelles propres à la vie en pays en voie de développement s’appliquent.
  • A Madagascar on se sent très rarement en insécurité . Pourtant, bien que tout à fait acceptable, le risque de vol ou d’attaque existe. Pour cette raison les habitants sortent peu une fois la nuit tombée (environ 18h00). Il me paraît sage passer cette heure de rester à l’hôtel ou de ne sortir que furtivement pour aller au restaurant.
  • Nous nous déplacerons pendant notre séjour en véhicule d’environ 7 places, très certainement des monospaces tout-terrain conduits par des chauffeurs-guides. Nous serons également accompagnés de 2 jeunes malgaches que nous connaissons bien qui pourront aider pour les problèmes de langue et veilleront à ce que tout se passe bien.
  • Le visa est gratuit pour notre durée de séjour. Il est délivré à l’aéropor t.Le visa n’est plus gratuit, je ne me souviens plus du prix exact mais c’est entre 30 et 50 euros généralement.
  • Il est très important de partir avec des espèces en euro, monnaie de paiement du visa, car les distributeurs de billet à l’aéroport sont régulièrement en dérangement et on ne peut pas payer par carte. (En décembre 2018 j’ai d’ailleurs dépanner un français qui était bloqué).
  • Le visa est délivré à l’aéroport pour les français, je ne sais pas précisément comment ça se passe pour les autres pays.
  • Pour finir, un petit point sur la langue. Environ 80 % des malgaches parlent peu ou pas du tout français. Ce sont surtout les plus pauvres, le visiteur commun fréquente le plus souvent les 20 % de francophones totaux ou partiels. Cependant, parce que la langue malgache est pratiquement toujours la langue maternelle à Madagascar, qu’elle est celle de la vie courante et une porte essentielle à une bonne compréhension culturelle, il me semble bon d’en connaître quelques rudiments. Vous trouverez ici un fichier audio et un lexique (français-malagasy-phonétique artisanale) de quelques mots et expressions malgaches les plus utiles. Nous l’avons réalisé avec nos amis de l’association des étudiants malgaches de Tours (M’Endrika). Dire ne serait-ce que 3 mots fera naître les sourires et vous ouvrira le cœur de bien des malgaches.
  • Pour ce qui est de l’argent sur place, le plafond usuel de retrait est aux alentours de 120€, le plus gros billet (10 000Ar) valant un peu plus de 2,4€ . Les plus gros billets sont donc de Ar 20 000 maintenant. (Le cours actuel de l’ariary est d’environ Ar 4300 pour un euro !). Pour les retraits, la Visa est acceptée sur tous, les Mastercard beaucoup moins voire pas du tout

Vous préparez un voyage à Madagascar ? Notre partenaire Get Your Guide propose des tickets d’entrée et des excursions avec guide francophone à des tarifs très corrects. Cliquez-ici pour voir ce qu’ils proposent et réserver en ligne .

Articles Similaires

  • 3 semaines de Road trip en Train en Allemagne : Itinéraire & Budget
  • 4 semaines de Road Trip en France – Itinéraire en Voiture, Budget & Adresses
  • Visite des Environs d’Essaouira (Maroc) en 4×4 : Carnet de Voyage #3
  • Road trip au Maroc : 3 jours à Essaouira (partie 3/3)
  • Road trip au Maroc : Noël au milieu d’une oasis (partie 1/3)

Anh

Anh est franco-vietnamienne et a vécu dans de nombreux pays (Russie, Australie, France, Norvège, Vietnam). Elle aime par dessus tout les chats, le DIY et la bonne cuisine. Ayant une très bonne mémoire, Anh est capable de vous donner le tarif du petit bus pris entre le Chili et la Bolivie qu'elle a pris il y a 3 ans.

Prévenez moi des futurs commentaires. Vous pouvez aussi suivre la discussion sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées .

recit de voyage madagascar

Nous, Anh et JB , sommes nomades digitaux depuis 2017 et entamons actuellement notre troisième tour du monde.

  • Cumul de miles & carte de crédit & assurance voiture : American Express Gold, 80€ offerts
  • Assurance de Voyage AVA : 10% de réduction
  • Carte internationale : Boursorama Ultim,  130€ offerts
  • Carte SIM et eSIM internationale : Drimsim, 10€ offerts
  • Assurance de location de voiture : SereniTrip
  • 10€ Offerts pour l’ouverture d’un compte PayPal

recit de voyage madagascar

  • Grande-Bretagne
  • Îles Canaries
  • République Tchèque
  • Île Maurice
  • Nouvelle Zélande
  • République Dominicaine
  • Afrique du Sud
  • NOËL ET NOUVEL AN
  • AVEC GUIDE PRIVATIF
  • BIEN-ETRE ET SPAS
  • CITY BREAKS
  • CULTURE ET DECOUVERTES
  • FÊTES ET FESTIVALS
  • GRANDS ESPACES
  • LIEUX DE TOURNAGE
  • MOMENTS MAGIQUES
  • SAFARIS ET VIE SAUVAGE
  • SE DEPLACER AUTREMENT
  • SPORTS ET PASSIONS
  • SÉMINAIRES D’ENTREPRISE
  • INSPIRATIONS
  • AGENDA À LYON
  • ASTUCES VOYAGE
  • NOTR EQUIPE
  • NOS PROMESSES
  • AVIS DE VOYAGEURS
  • LE RESEAU SELECTOUR

RECIT DE VOYAGEUR

Mahajanga, madagascar, récit de voyageur à madagascar – dominique, récit de voyageur, nous proposons à nos voyageurs de prendre leur plume (ou plutôt leur clavier ) pour partager leurs récits de voyage sur notre blog et newsletter du mois. dominique se prête au jeu du récit de voyageur et nous raconte son dernier séjour à madagascar où il s’est marié avec sa femme .

« C’était un rêve, je n’y croyais plus, et puis on s’est battu, et on a gagné… Lors de ma fin de carrière, je rencontre à Mayotte, une femme courageuse qui prenait tous les risques pour faire survivre son fils. Cette attitude à laquelle j’ai pu être sensible, vient réveiller en moi même l’apprentissage du risque pratiqué par mon père quand j’étais enfant… La traversée d’un torrent déchainé ne devait pas impressionner, et il nous emmenait sur un tronc d’arbre pour passer cette épreuve. Avec un ami enseignant, il m’emmène en montagne pour les camps de fin d’année qu’il avait inventé, un projet novateur qui a donné par la suite les sorties scolaires officielles. J’ai appris là, comment descendre en rappel en sécurité en montagne. La corde nous sciait la cuisse et le dos, mais nous apprenait à maitriser le vertige. J’ai voyagé à Madagascar en 1990 pour participer à une expédition montée par trois copains parisiens. Nous avions en ce temps apporté les premiers « mountain bikes » sur le terrain malgache, nommés actuellement VTT. Madagascar était un terrain déjà connu pour moi de la pauvreté, du courage, de l’ardeur au travail, l’adaptation à la Nature et aux cultures multiples. Oui, les cultures diverses amènent à dire bonjour de diverses manières : « Manao Ahoana »,« Akore », « Salama », « Misaotra » , …   Sous le coucher de soleil de Mahajanga La ville de Mahajanga  est située sur la côte ouest près de l’embouchure du fleuve Betsiboka. C’est une ville posée sur du sable mais sous le sable il y a un trésor : l’eau ! Dans toute cette région, et même de l’autre coté de ce fleuve à Katsepy, l’eau est à trois mètres en dessous et permet aux agriculteurs de creuser des bassines pour trouver l’eau et arroser les cultures à la main. Elle permet aussi de produire des briques en argile, pour l’extension de la ville, ou en parpaings réalisés sur place en ciment, sable et eau. Le fleuve est riche en biologie. Il reste encore ici ces fameux Ouassous (grosses crevettes d’eau douce) devenus si rares aux Antilles. La mer est encore poissonneuse à Madagsacar malgré les chalutiers chinois.   Il existe des sites voués aux visites touristiques comme cet avion Antonov posé sur l’une des plus grandes avenues de la ville, en témoignage de la période communiste. Il reste encore cette maison Eiffel construite avec la technique du charpentier célèbre qui avait, de plus, donné les plans pour la construction du phare de Katsepy. Alors je me suis installé à quelque distance de l’Hôtel de ville pour notre mariage. Un quartier très vivant et donc bruyant. Mais tellement agréable en diversité de vies. Nous allions prendre un petit déjeuner économique au « Soleil », une petite gargote malgache. Oui, des mots français anciens réapparaissent ici, puisque la culture de ce pays est imprégnée des Français passés par là. Nous avons pu nous marier de façon simple, en rejoignant la Mairie avec ces fameux Bajaj, du nom du fabricant, un trois roues économique… Puis le virus a débarqué à Mada. La série des reports de vols a commencé mais qui a été parfaitement gérée par l’agence Esprit Libre avec laquelle j’étais en contact par mail et téléphone. Jamais je n’aurais pu avoir cette qualité de dialogue et la précision des informations sans cette agence. Seule l’autorité locale de la compagnie pouvait me répondre également par mail. Aussi, je resterai un fervent défenseur de ce type d’agence et de service, les compagnies aériennes n’arrivent à rien de tel. La vie quotidienne à Mahajunga est agréable et les possibilités sont multiples. Pour le retour, j’ai dû passer par Nosy be qui est habituellement un paradis, un archipel d’îles qui furent volcaniques et ont créé des réserves d’eau sous forme de lacs. Il ne me reste plus qu’à organiser mon prochain voyage, par Esprit Libre ! » ~ Dominique Un grand merci à Dominique !

QUELLES EXPÉRIENCES ?

Où partir .

  • AMÉRIQUE LATINE
  • AMÉRIQUE DU NORD
  • ILES DU MONDE
  • PROCHE-ORIENT – MAGHREB

ESPRIT LIBRE – VOYAGES SUR MESURE

174 avenue des Frères Lumière (quartier Monplaisir) 69008 Lyon

Tél : 04 78 76 14 05

Ouverture de l’agence :

Lundi au Vendredi 9h – 18h30 Samedi 9h30 – 12h30 et 13h30 – 17h30

Sur RDV en dehors de ces horaires

RÉSEAUX SOCIAUX

recit de voyage madagascar

MENTIONS LÉGALES

Agence de voyages membre du réseau Selectour SIRET N° 49008955400011 IM 069100013

Membre des Entreprises Du Voyage (EDV) Agrément IATA 20262524

Agence garantie par ALLIANZ Assurance RCP contrat n°59691500 Garantie des fonds déposés auprès de l’APST

Conditions Générales de Vente Conditions Particulières de Vente Politique de confidentialité Gestion des cookies

Agences réceptives, proposez vos programmes!

Copyright 2021 ESPRIT LIBRE VOYAGES SUR MESURE

Conception : agence-sirocco.fr

Recits de voyages

Plongez dans nos plus belles destinations.

recit de voyage madagascar

Travelers' Map is loading... If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});, antananarivo.

recit de voyage madagascar

Dimanche 6 novembre 2005

Arrivée à l’aéroport Paris Charles de Gaulle et direction les enregistrements. Après une longue file d’attente, 1ère surprise…….. : Le vol est plein et surbooké. Résultat, nous sommes placés en liste d’attente et nous devons attendre la fin de l’enregistrement pour avoir la confirmation de notre départ.

Après une attente stressante, notre enregistrement est confirmé et nous pouvons embarquer à bord de notre Airbus A340.

Après 10h45 de vol, nous atterrissons à Antananarivo vers minuit heure locale. Rolland, notre guide de l’excellente équipe  Mad Trekking  nous attend et nous accompagne à l’hôtel Shangai situé au centre ville.

Galerie photos

Miandrivazo – descente en pirogue sur le tsirinbinha.

recit de voyage madagascar

Lundi 7 novembre 2005

Après une nuit très courte nous quittons la capitale à 6h30 sous le soleil et avec la chaleur.

Nous faisons le parcours de Tana à Antsirabe à bord de la 505 de Richard. Sur la route nous pouvons admirer les nombreuses rizicultures. Les gens se baignent et lavent leur linge dans les rivières.

A Antsirabe nous faisons une petite halte au Cyber Café pour signaler notre arrivée dans ce beau pays et nous en profitons pour réserver nos futures nuits d’hôtel sur l’île Ste Marie.

Ensuite nous prenons le taxi-brousse vers Miandrivazo à 13 dans un petit van. Environ 5h de route pour 200km, assez éprouvant pour les jambes.

Arrivée dans un bungalow correct et passage à la mairie et au commissariat pour avoir l’autorisation de faire notre descente en pirogue.

Petit verre au repos sur une terrasse et petit dîner avant de se coucher

Mardi 8 novembre 2005

Réveil à 6h pour un rendez-vous à 7h avec Rolland. Petite marche vers la pirogue et chargement des vivres ainsi que des bagages par les villageois. Ce n’est pas le luxe mais ça ira 😉

Nous devons partir tôt pour éviter les vagues de l’après-midi mais 1er contre temps….. le 2ème piroguier qui devait nous accompagner est absent. Après 1h d’attente et la recherche du « disparu » par plusieurs villageois, c’est un autre piroguier qui le remplacera. Et c’est parti pour l’aventure….

Le niveau du fleuve étant très bas en cette saison, les piroguiers sont obligés à plusieurs reprises de tirer la pirogue qui est coincé dans le sable. Pendant environ 3h nous avons admirer la faune, la flore et les enfants qui s’écriaient « Eh Vazahaaa, bonjour Vazahaaa » à notre passage.

Ensuite pause déjeuner sous les manguiers et dégustation du repas préparé par Rolland. Au menu : légumes vapeur et mangue. Nous en profitons également pour faire la connaissance d’enfants du villages voisins qui sont venus nous « observer » manger.

C’est reparti pour une après-midi très très chaude dans la pirogue sous un soleil de plomb. Notre crème est inefficace…. Après un temps de parcours en compagnie de 3 autres pirogues, nous faisons une halte pour changer la notre car…..elle prend l’eau !!!! Après un transfert dans la nouvelle pirogue et un test, nous devons finalement reprendre l’ancienne car l’autre n’est pas assez stable et est trop profonde.

Vers 18h, on stoppe pour le bivouac et juste le temps de monter notre tente avant un orage qui nous trempe en 2mn. Un coup de main pour monter la tente du guide et des piroguiers ainsi que pour mettre à l’abri la nourriture. L’orage s’arrête et nous mangeons à la belle étoile un délicieux repas par Rolland suivi d’un alcool local : Rhum + jus de fruit.

Ensuite tout le monde au lit car le réveil est à 6h

Mercredi 9 novembre 2005

Petit Déjeuner sue le sable au bord de l’eau à 6h pour un départ à 6h30 après avoir remballé les tentes.

Descente sous le soleil jusqu’à 12h pour une halte déjeuner au pied d’une cascade et d’une piscine naturelle. Après 2 jours sans se laver, c’est un bonheur de plonger dans l’eau et de se rafraîchir.

L’après-midi nous avons pu apercevoir des lémuriens et des tortues mais toujours pas de crocodiles en vue 😉

Arrêt dans un village « campagnard » pour le ravitaillement en cigarette du piroguier, nous en profitons pour faire le tour du village.

Nous faisons une halte pour le bivouac vers 18h après avoir combattu avec les vagues qui apparaissent toujours en soirée.

Au menu : Soupe + Poulet-Frite, toujours un excellent repas préparé par Rolland.

Séquence émotion : Le poulet qui a fini dans notre assiette avait fait tout le trajet à nos cotés et une certaine complicité s’était installée 😉

Jeudi 10 novembre 2005

Petit déjeuner à 6h30 pour notre dernière 1/2 journée de pirogue.  Et pour cette dernière 1/2 journée nous avons ramé avec les piroguiers.

Nous avons croisé sur notre chemin d’énormes concentrations de chauve-souris, encore des tortues et des lémuriens mais…… toujours pas de crocodiles.

Belo sur Tsirinbina

recit de voyage madagascar

Jeudi 10 novembre 2005 (suite)

A la fin de notre descente nous nous arrêtons dans un endroit composé de seulement 2-3 maisons. Nous avons mangé sur place et nous avons ensuite chargé nos affaires sur une charrette à zébu. 6 Kms de marche nous sépare du village le plus proche où nous attend le 4×4. Nous faisons route avec 2 autres personnes qui prendront le 4×4 avec nous.

La trajet se fait à pied ou en charrette à zebu lors de passage dans la boue. La boue est tellement profonde que nous sommes obligés de surélever les affaires qui sont sur la charrette…Le passage fut assez mouvementé…

Nous arrivons enfin au village où le 4×4 ainsi que son chauffeur Yvan nous attend avant ensuite de parcourir 2h30 de piste pour arriver dans la ville de Belo sur Tsirinbinha. Le passage en bac, de nuit et sans éclairage, de notre véhicule sur le fleuve Tsirinbinha fut assez sympathique.

Arrivé à Belo, nous cherchons désespérément un hôtel car manque de chance, aujourd’hui se déroule une convention et tout est complet. Nous trouvons finalement la dernière chambre d’un hôtel assez rustique. Le repas fut très sympa et nous avons particulièrement apprécié la douche après ces 3 jours.

Massif des Tsingys

recit de voyage madagascar

Vendredi 11 novembre 2005

Nous sommes debout à 4h du matin et au réveil, surprise !!! Il n’y a pas d’électricité car celle-ci est coupé la nuit par soucis d’économie. Nous devons donc nous laver à la bougie. Une fois sortis de l’hôtel, une autre surprise nous attend… un villageois qui promène une chèvre, l’attache à un arbre, l’égorge et la dépèce sous nos yeux, en plein milieu d’une place.

Départ pour les Tsingys où 3h de route en 4×4 ainsi que le franchissement du fleuve Morondova en bac seront nécessaire. Nous arrivons au camping situé au pied du massif ou nous faisons une pause déjeuner ainsi que l’installation de notre tente.

Nous partons ensuite pour la visite, on récupère le guide au passage et parcourons 1h de piste très très bosselé avant d’arriver à l’entrée du parc. On s’équipe de baudrier et c’est parti pour 4h de marche dans les Tsingys. Le parcours nous fait découvrir un paysage magnifique ponctué par quelques passages de spéléo. Les Tsingys sont en fait des roches calcaires qui se sont formés au fil du temps. Nous avons également rencontré sur le parcours, Lémuriens et caméléon.

Samedi 12 novembre 2005

Aujourd’hui le réveil est pour 5h30. Petit déjeuner et rendez-vous à 6h30 pour la visite des gorges de Mananbolo en pirogue. Notre guide prénommé Armand nous fait visiter 3 grottes composées de stalactites et de stalagmites et nous pouvons également apercevoir les tombeaux des anciens.

Allée des baobabs – Morondova

recit de voyage madagascar

Samedi 12 novembre 2005 (suite)

Après cette visite, retour vers Belo S/ Tsirinbinha pour manger les crevettes locales pendant que la voiture traverse le bac. On traverse le Tsirinbinha grâce à un petit bateau « fait maison ». Nous roulons vers Morondava, on s’arrête pour voir des lémuriens et pour admirer différents types de baobabs parmi lesquels le Baobab « amoureux ». Nous admirons ensuite le coucher de soleil sur l’allée des Baobabs.

Arrivé à Morondava, nous cherchons un hôtel, on s’arrête au « bougainvillier » situé en bord de mer. Surprise Malgache oblige, le bungalow prévu ne s’ouvre pas alors nous nous rabattons sur un appartement situé à coté.

Délicieux dîner à « la Campirana » où l’on négocie activement les modifications du programme avec Rallond et Yvan

Morondova – Antsirabe

recit de voyage madagascar

Dimanche 13 novembre 2005

Départ à 9h du matin pour Antsirabe. Nous passerons toute la journée en voiture ce qui fut assez fatiguant. La route fut assez belle jusqu’à la pause déjeuner où on l’on a mangé dans une sorte de « paillote » en bambou assez sympathique. Ensuite on reprend la route pour 100kms de piste en 3h30, ce qui est assez éprouvant.

Nous arrivons à 22h pour dormir à l’hôtel

Lundi 14 novembre 2005

Petit déjeuner à 8h, avec pour la suite : la visite d’une confiserie artisanale, la fabrication d’objets par les tailleurs de corne de zébu, et un tailleur de pierre.

Ensuite en route vers Fianaratoa toujours en 4×4 avec une pause déjeuner à Ambositra dans un très bon restaurant tenu par une française qui nous a fait goûter du rhum arrangé « Rhum-Banane » Hummm… Après avoir parcourus les boutiques de quelques artisans, nous arrivons à Fianaratsoa vers 18h à l’hôtel Soratel et nous dinons au restaurant « Cotsoyanuis » (Très bon)

Fianarantsoa – Train de Manakara – Ranomafana – Fianarantsoa

recit de voyage madagascar

Mardi 15 novembre 2005

Réveil à 6h pour aller à la gare de Fianaratsoa où nous allons prendre le train de Manakara. A 7h30 le train, sorti d’un autre âge, part enfin et nous parcourons les premiers kilomètres salué par les enfants émerveillés.

Du train nous pouvons admirer différents paysages se succédant : Les rizières, la forêt tropicale, une cascade,… Le trajet est ponctué par plusieurs arrêt dans des villages pour charger de la marchandise à destination de Manakara.

Pendant ce parcours nous avons assisté à une surprenante aventure : Une femme enceinte qui était monté à bord du train pour se diriger vers la clinique de Manaka a accouché à quelques mètres de nous en plain milieu du wagon grâce à l’aide de la sage femme qui l’accompagnait. Après une marche arrière du train pour revenir au village le plus proche, la femme et son enfant sont retournées dans leur village sous les applaudissement de tous le wagon.

Nous nous arrêtons à Tologona où le 4×4 d’Yvan nous attend. Après 2h de pistes nous arrivons vers 12h30 dans la ville de Ranomafana à l’hôtel Centrest. Cette hôtel est vraiment sympathique et situé dans un fabuleux cadre au pied du fameux parc de Ranomafana.

Après le repas du midi nous allons à la piscine naturelle d’eau chaude pour nous relaxer avant de rejoindre le parc de Ranomafana pour la visite diurne et nocturne qui durera environ 3h. On verra des lémuriens, des mangoustes, des foussas, des insectes ainsi que le minuscule lémuriens nocturne. Nous dînerons ensuite au Centrest.

Mercredi 16 novembre 2005

Grasse matinée jusqu’à 8h (oui là-bas on peut dire que c’est une grasse matinée !!). Balade dans la petite ville de Ranomafana et départ vers Fianaratsoa vers 10h30. Arrivée à 13h à l’hôtel Cotsoyannis, nous passerons l’après-midi à visiter la vieille ville, la fabrique artisanale de papier, ainsi qu’une école où nous avons été accueilli chaleureusement par les enfants.

Ensuite nous sommes passés à l’agence Mad Trekking pour rencontrer Christian, l’organisateur de notre voyage et pour sa faire un dîner très sympathique chez lui en compagnie de sa femme et de ses amis.

Fianarantsoa – Tana – Tamatave

recit de voyage madagascar

Jeudi 17 novembre 2005

Nous avons rendez-vous à 7h30 sur la place où les taxi-brousse se réunissent et après avoir attendu que notre taxi soit complet, nous partons de Fianaratsoa vers 8h45 pour une journée complète de route. Nous dormirons à l’hôtel Shangai d’Antanarivo.

Vendredi 18 novembre 2005

A partir d’ici, Rolland qui nous accompagnait depuis le début du séjour nous laisse et nous le retrouverons à Tamatave à notre retour de l’île Sainte Marie. Nous prenons un taxi brousse en direction de Tamatave et nous passerons la quasi journée sur la route. A l’arrivée en fin d’après-midi à Tamatave nous cherchons un hôtel. Nous en choisissons un mais mauvaise surprise, l’eau ne fonctionne pas et après les nombreuses promesses non tenu du propriétaire pour remettre ceci en état, nous préférons partir pour trouver un autre hôtel plus cher mais bien plus confortable. Ce que nous avons bien apprécié après plusieurs jours de vadrouille. Petite visite dans la ville de Tamatave le soir

Samedi 19 novembre 2005

Rendez-vous le matin dans les bureaux de l’agence Cap Sainte Marie qui va nous permettre d’aller sur l’île. De Tamatave, un taxi-brousse va nous emmener jusqu’au port de Tanindrazana où un bateau va nous emmener jusqu’à Sainte Marie.

Mais comme toujours à Madagascar les imprévus ne manquent pas et à cause d’un pont qui s’est écroulé sur le chemin, nous devons attendre notre tour pour traverser une rivière en marchant sur une berge flottante faite de bambou. Pendant cette attente, nous avons pu déguster des noix de coco fraîchement cueillis par un passant qui les vendaient.

Arrivés à Tanindrazana, nous devons nous faire enregistrer au commissariat local. Nous prenons ensuite le bateau dans les eaux limpides au large de Sainte Marie

Galerie photo

Île sainte marie.

recit de voyage madagascar

Du Samedi 19 au mercredi 23 novembre 2005

Nous avons passé environ 4 jours sur cette île paradisiaque. Nous avons fait des balades en vélo, en moto, à pied… pour nous rendre de chaque coté de l’île et nager dans une eau turquoise.

Notre hôtel le « Vanilla Café » était vraiment très bien avec un bungalow au bord de l’eau et une vue magnifique. Le restaurant de l’hôtel était également très bon.

Après ces quelques jours de balades et de farniente sur cette île, nous avons pris l’avion direction Tamatave où Rolland nous attendait avec un taxi-brousse

Retour Antananarivo – Paris

recit de voyage madagascar

Mercredi 23 novembre 2005 (suite)

Arrivé à l’aéroport de Tamatave, Rolland nous attend avec un taxi brousse et nous prenons la route pour Antanarivo.

Sur le chemin nous nous arrêtons dans une réserve privée pour voir différents insectes, des serpents, des tortues, des crocodiles, des caméléons, etc…

Nous arrivons à l’aéroport de Antananarivo où nous remercions et faisons nos adieux à Rolland qui nous a accompagné pendant une très large partie de notre séjour. Après avoir dîner dans l’aéroport nous décollons vers 2h du matin pour retrouver la vie parisienne.

Laisser un commentaire Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire *

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

logo les globe blogueurs blog de voyage nature et culture

  • Philippines
  • Malte et Gozo
  • République Tchèque
  • Auvergne Rhône-Alpes
  • Centre Val de Loire
  • Hauts de France
  • Nouvelle Aquitaine
  • Pays de la Loire
  • Assurances voyage
  • L’argent
  • Le matériel
  • Les formalités
  • La sécurité
  • Le logement
  • Les frontières
  • Les transports
  • Voyager responsable

9 octobre 2016

L’artisanat malgache ou comment vous reconcilier avec les souvenirs ?

dévidage

18 septembre 2016

Randonnée à Betafo, au cœur des rizières malgaches des hauts plateaux

Les rizières en terrasses de Betafo

24 juillet 2016

Sur la route des lémuriens – épisode 4 – le parc national d’Isalo

Parc national du massif de l'Isalo à Madagascar. Randonnée et trek au coeur de la nature, découverte de la faune (serpent, lémuriens, oiseaux) et de la flore

26 juin 2016

Sur la route des lémuriens – épisode 3 – la réserve communautaire d’Anja

panorama réserve villageoise anja

25 mai 2016

Sur la route des lémuriens – épisode 2 – Le parc de Ranomafana

parc ranomafana

10 mai 2016

Sur la route des lémuriens – Episode 1 : la réserve de Ialatsara

propithèque lémuriens

Vous avez aimé ? Alors partagez ;)

Besoin d’inspiration de conseils pour préparer votre voyage .

Animaux, paysages, randos... Tout ce qu'on adore

Au coeur des peuples

A la rencontre des Hommes et leurs cultures

Préparer son voyage

Nos guides pratiques pour voyager serein !

Humeurs vagabondes

Le voyage nous invite souvent à la réflexion... Et à la dérision

Sign up for the newsletter [honeypot email-756 move-inline-css:true]

En vous abonnant à notre newsletter, vous acceptez notre politique de confidentialité . Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Privacy Preference Center

Privacy preferences.

Rejoignez-nous !

recit de voyage madagascar

Suivez nous sur les réseaux sociaux ou

recevez nos carnets de voyage et astuces par email

recit de voyage madagascar

Inscription gratuite -  politique de confidentialité . 

A bientôt dans votre boîte mail ;)

Seb & Laura

Inspiration et voyages sur mesure - Madagascar

Madagascar voyages sur mesure

Bienvenue à Madagascar, monde fascinant plein de surprises! Madagascar arbore un relief varié, dont la magnificence des paysages défie l'imagination. Dans ce coin de paradis encore largement inexploré, des espèces animales et végétales se sont développées à l'abri du reste du monde durant des millions d'années. Rien d'étonnant, donc, à ce que près de 80% de la faune et de la flore malgaches n'existent aujourd'hui que sur cette île. Quant aux férus de culture, ils ne seront pas en reste: Madagascar ne compte en effet pas moins de 18 tribus différentes qui, jour après jour, vivent au rythme de traditions ancestrales. Vous adorerez!

Voyages Madagascar

Nos suggestions de voyages :.

Lémuriens maki catta dans le parc national de l'Isalo

Nature et visages de Madagascar, l'île-continent

recit de voyage madagascar

Madagascar, grandeur nature

recit de voyage madagascar

Facettes de l'Est de Madagascar, au pays des lémuriens

recit de voyage madagascar

Madagascar, le nord authentique - des Tsingy aux plages de Nosy Be

Madagascar carte des voyages, madagascar en images.

Lémuriens maki catta dans le parc national de l'Isalo

Gorges de grès du Jura dans le parc national de l'Isalo - Le grès du Jura, traversé par des gorges déchiquetées, est caractéristique du parc national de l'Isalo sur les hauts plateaux de Madagascar. Le soir surtout, le soleil bas fait apparaître une splendeur de couleurs incomparable dans un paysage habituellement plutôt aride.

Madagascar est une île de contrastes: la couleur noire et les grands yeux ronds des uns côtoient le teint mat et les yeux en amande des autres; les montagnes y alternent avec l'océan et les plaines côtières, les forêts tropicales avec les terres arides, et les orchidées aux couleurs chatoyantes avec la structure épineuse des succulents. Ici, chaque lever de soleil se déploie en une galaxie de couleurs recouvrant toute les nuances de l'arc-en-ciel, une symphonie de formes et de parfums comme on n'en trouve nulle part ailleurs. Il n'existe pas de mots pour exprimer le bonheur et la joie que vous éprouverez devant la beauté des paysages malgaches à chaque impression, à chaque instant que vous vivrez. Madagascar, œuvre sculptée par la nature et le temps, abrite une faune et une flore des plus exceptionnelles. Son peuple est particulièrement accueillant, rempli de gentillesse et de vitalité. Également surnommée «l'île Rouge», Madagascar est une destination au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer!

Autres destinations Afrique

Destinations :.

Afrique du Sud

Afrique du Sud

Botswana

Récits de voyage Madagascar

Olivier Jeannier

Parcourir la RN7 de Madagascar

Ce qui comptait vraiment c’était de vivre pleinement l’aventure de la « route enchantée ». Ce fut également mon ressenti (un enchantement) lors de mon voyage sur ce trajet malgache qui serpente entre rizières, hauts plateaux et villages. Surnommée « route bleue » en France, c’est également sur un itinéraire ensoleillé qui se termine en bord de mer que j’ai pu découvrir un pays « coup de cœur » en compagnie d’un guide exceptionnel.

Ce site Web utilise des cookies pour vous fournir le meilleur service possible. Si vous continuez à naviguer sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

One Chaï Destinations Afrique Madagascar

Madagascar, la Grande Île , l’île rouge, pour être honnête avec vous, l’idée de partir en voyage à Mada ne m’a effleuré l’esprit que bien tard. Rétrospectivement, c’est assez dingue en fait. Tout accaparé que nous soyons à partir en Asie ou en Amérique Latine, on en oublie d’autres merveilles .

En avril 2011, je pars pour un voyage d’un mois des plus classique, puisque j’opterai pour un aller-retour Antananarivo-Tuléar en taxi-brousse par la légendaire RN7 .

Pourquoi aller à Madagascar ? Pour sa faune et sa flore, des plus endémique. Des baobabs , des lémuriens , la terre rouge de ces Hautes Terres. Les déplacements, les jambes emmêlées entre les sièges d’un taxi-brousse n’y sont certes pas toujours des plus confortables, mais la récompense est croyez-moi toujours au rendez-vous.

Les deux moments forts de ce voyage seront sans conteste  les 700 mètres de la falaise du Tsaranoro et le voyage en train entre Fianarantsoa et Manakara .

Je ne vous ai pas encore livré tous les coins et recoins de ce voyage, mais patience, patience, tout ça finira bien par ressortir un jour des méandres de mon cerveau.

Madagascar compte en tout cas clairement au nombre de ces pays où le fait d’y retourner ou pas n’est pas la question. La question, est plutôt quand y serais-je de retour ? Tantôt…

Un chaï à Madagascar ?

  • Quand visiter Madagascar  : la saison sèche s’étend d’avril à novembre. C’est clairement la meilleure période de l’année. Madagascar étant dans l’hémisphère sud, ne pas négliger le fait que dans les Hautes Terres, les soirées peuvent être plutôt fraîches en juillet-août. Voir cette fiche du climat à Tananarive .
  • : des paysages à tomber dans les hautes terres, ce regard hypnotisant des lémuriens, peu de touristes au vu des merveilles dont regorge la Grande Île.
  • : les déplacements en taxis-brousse parfois très inconfortables. C’est drôle au début, mais après 4 h, ça peut lasser !

Retrouvez ci-dessous la liste de tous mes articles sur ce pays.

Articles Madagascar

L’isalo, un parc national « aïe ça fait mal c’est trop beau ».

Visiter le parc national de l'Isalo dans le sud de Madagascar, c'est à coup sûr rester scotché devant des paysages et des panoramas à tomber. Même pas mal !

Let’s go tacatac de Fianarantsoa à Manakara

Un voyage à bord du FCE, le train qui relie Fianarantsoa à Manakara à Madagascar. Un voyage onirique et quelques infos pratiques pour les fans des horaires.

Vertige dans la vallée du Tsaranoro

Balade à Madagascar dans la vallée du Tsaranoro au coeur du massif de l'Andringitra avec randonnée au sommet du Caméléon sans oublier les conseils pratiques.

Galeries photo Madagascar

Madagascar n7 nord.

Antananarivo, Antsirabe et ses pousse-pousses, Ambositra et les villages zafimaniry, le train Fianarantsoa-Manakara et le canal des Pangalanes.

Madagascar N7 Sud

Le sud de la RN7 avec Fianarantsoa et son marché, Ambalavao, la vallé du Tsaranoro, le parc de l'Isalo, Anakao et Nosy Ve.

Février 1995 : 22 jours à la découverte de cette île-paradis. (ni récit, ni photos)

Novembre-décembre 1996 : 42 jours pour continuer mes découvertes, l'île est vaste ! (ni récit, ni photos)

Septembre 2007 :  une semaine dans mon pays préféré. RECIT  pages 1 à 4

Septembre-novembre 2014 : neuf semaines inoubliables dans ce magnifique pays. RECIT     PHOTOS

VIDEO 1     VIDEO 2     VIDEO 3     VIDEO 4     VIDEO 5     VIDEO 6     VIDEO 7     VIDEO 8     VIDEO 9

    VIDEO 10     VIDEO 11     VIDEO 12     VIDEO 13     VIDEO 14     VIDEO 15     VIDEO 16     VIDEO 17     VIDEO 18

    VIDEO 19     VIDEO 20     VIDEO 21     VIDEO 22     VIDEO 23     VIDEO 24     VIDEO 25     VIDEO 26     VIDEO 27

Lectures conseillées : ** Guide, histoire et civilisation : Madagascar, idées reçues, de Patricia Rajeriarison et Sylvain Urfer ; Jean Laborde, un illustre inconnu, de Patrick Ribot ; Portraits d’insurgés, Madagascar 1947, de Pierrot Men et Raharimanana ; Contes de Madagascar, de Zefaniasy Bernananjara ; Madagascar, la grande île secrète, de Pierre Men et Françoise Raison- Jourde ; Madagascar, de Pierre Vérin ; L’utopie malgache, de Ray Moraux ; Madagascar, l’île essentielle, de Didier Mauro et Emeline Raholiarisoa. ** Récits de voyage : Voyage à Madagascar (1857), de Ida Pfeiffer ; Madagascar, l'île derrière l'île, de Marc Trillard ; Voyage à Madagascar, instants de sagesse quotidienne, de Constantin von Barloewen ; Souvenirs de Madagascar, de Daniel Even (2 tomes) ; Juillet au pays, chroniques d’un retour à Madagascar, de Michèle Rakotoson ; Madagascar, premiers pas au pays d’argile, d’Olivier Bleys ; Terre Malagasy, d'Yves Perrin et d'Eric Fénot ; Rencontres malgaches, de Jean-Pierre Vallée ; La route des Indes (tome 1), d’Olivier Soufflet. ** Quelques romans : Le aye-aye et moi, de Gérald Durrell ; Rade Terminus, de Nicolas Fargues ; Le bain des reliques, de Michèle Rakotoson ; Le décivilisé, de Charles Renel ; L’aube rouge, de Jean-Joseph Rabearivelo ; Les rizières du bon Dieu, de Jean-Maurice Comte. ** Beaux livres : Sourires de Madagascar, textes de Viviane Bourniquel et Michel Maussière, photos de Jean-Philippe Vidal ; Madagascar, de Gian Paolo Barbieri ; Les enfants de l’île rouge, de Patricia Gros-Micol ; Madagascar, chronique du Capricorne, de Merlin ; Madagascar, ma terre oubliée, de Frank Giroud, Yvon Le Corre et Laurent Vicomte (récit et aquarelles). ** Et bien sûr les ouvrages concernant le Père Pedro, dont : Père Pedro ou les collines du courage, de Denise Gault ; Combattant de l’espérance, du Père Pedro ; Journal de combat - Missionnaire à Madagascar, du Père Pedro ; Père Pedro, prophète des bidonvilles, de Pierre Lunel.

recit de voyage madagascar

PREPARE TA VALISE - LE BLOG VOYAGE DE JULIE & NICO & MATTÉO

Logo Prépare ta Valise

Préparer son voyage à Madagascar

Nous avons choisi de nous rendre deux semaines dans ce pays tropical, qui se situe sur le continent Africain, en passant par l'agence Human Trip . Nous voulions vivre un séjour authentique et inoubliable, en immersion chez les Malgaches !

Pourquoi aller à Madagascar ?

Il faut que vous sachiez que cette île est plus grande que la France puisqu'elle fait 587 000 km2 et qu'elle offre des paysages incroyables. En 15 jours, nous sommes passés d'Ouest en Est et nous changions de décor à chaque fois que nous changions d'endroit.

Madagascar est reconnu pour sa faune et sa flore exceptionnellement riches, mais il faut que vous sachiez que la population est en train de détruire petit à petit les forêts puisque c'est pour eux une source de revenu importante. Ils vendent directement le bois ramassé ou le transforment en charbon de bois pour le vendre afin de pouvoir nourrir leur famille. Seuls les parcs préservés restent intacts, ne soyez donc pas étonnés de voir des terres brûlées par moment. Nous avons également remarqué que la végétation est nettement plus importante et plus verte à l'Est du pays qu'à l'Ouest où c'est très sec, très désertique.

C'est un des lieux au monde qui abrite le plus d'animaux et de plantes endémiques, tel que le lémurien Indri-Indri ou encore certaines espèces de baobabs.

Cette île est peuplée d'habitants à la gentillesse et l'hospitalité débordantes. Leur quotidien est moins facile que pour nous Européens, puisque nous avons la chance d'avoir des accessoires qui nous facilitent la vie, et pourtant ils ont toujours la banane (le sourire) c'est dingue !

L'île Rouge possède des couleurs extraordinaires et la lumière rend vraiment les paysages magnifiques, c'est ce qui nous a charmés à Madagascar.

Allée des Baobabs, Madagascar

Les formalités pour partir à Madagascar

Le Passeport

Il doit être valide 6 mois après la date de retour.

Le visa d’entrée est obligatoire. Il peut se faire directement à la descente de l’avion, à l’aéroport, mais vous pouvez également le faire sur le site e-visa . Il est d'environ 35 € pour des séjours de 30 jours ou moins.

Les Vaccins

Aucun vaccin n'est obligatoire sauf si vous avez été récemment dans une zone affectée par la fièvre jaune.

Il est conseillé d'avoir ses vaccins à jour en France.

La monnaie locale est l’Ariary, le cours change constamment mais sachez que 1€ équivaut à 3800 Ar (octobre 2018). Il est possible de changer son argent en arrivant à l’aéroport, ce n'est normalement pas ce que l'on vous conseille mais les frais de change à l'aéroport de Madagascar sont faibles et il est quasiment impossible de trouver de l'Ariary en France.

Vous pouvez retirer de l'argent dans les différents distributeurs automatiques de billets en utilisant votre carte Visa ou Mastercard mais attention aux frais qui sont parfois élevés.

La santé à Madagascar

Il est fortement conseillé de souscrire à une assurance voyage couvrant les éventuels frais médicaux et rapatriement sanitaire si besoin. C'est notre agence de voyage Human Trip qui s'est chargée de nous prendre une assurance voyage mais vous pouvez en souscrire une sur Chapka Assurances , par exemple.

Le principal danger à Madagascar est le paludisme, dormez toujours avec une moustiquaire et remettez régulièrement sur votre peau de la lotion anti-moustiques . Faites vous prescrire le traitement anti-paludisme que vous devrez prendre à partir de votre premier jour de voyage jusqu'à 2 semaines après votre retour. C'est lourd comme traitement et sur le terrain nous ne l'avons pas pris tous les jours car ça nous fatiguait beaucoup.

Sachez également que seulement la moitié de la population malgache a accès à l'eau potable. Il est fortement déconseillé de boire l'eau du robinet , même pour vous laver les dents il est préférable d'utiliser l'eau en bouteille. Mieux vaut être prévoyant pour éviter une forte diarrhée.

Faite également attention aux crudités, aux fruits, aux sandwichs... ça nous a coûté une intoxication alimentaire en fin de séjour et c'était bien pénible dans l'avion.

Prévoyez également une trousse à pharmacie avec du spasfon, du smecta, doliprane, du désinfectant, des pansements, ibuprofène...

La sécurité à Madagascar

Nous avions vu sur internet que Madagascar était un pays en zone rouge et nous avons été agréablement surpris sur le terrain, nous n'avons pas ressenti d’insécurité plus qu'ailleurs.

Madagascar est un pays pauvre, il est donc préférable de prendre quelques précautions pour éviter les mauvaises surprises, surtout dans les grandes villes comme Antananarivo. Il faudra simplement vous adapter à la population et éviter de porter des bijoux apparents, de laisser votre appareil autour de votre cou lorsque vous arrivez dans des zones sensibles, de laisser vos affaires sans surveillance, d'éviter de prendre la route de nuit.

Il est également important de partir avec une bonne agence puisqu'il peut y avoir des imprévus à Madagascar (montée de la marée, voleurs de zébus sur la route) et c'est rassurant d'être bien entouré.

Comment préparer votre itinéraire pour votre voyage à Madagascar ?

Tout dépend évidemment des choses que vous souhaitez voir et du temps que vous avez sur place. Il est important que vous preniez en compte le temps de transport et non les kilomètres car vous verrez sur place qu'à Madagascar tout est une question d'aventure.

Nous, nous avons laissé Human Trip préparer notre itinéraire, sachant que nous y étions pour seulement 2 semaines et que nous voulions voir un maximum de choses. Ils nous ont donc concocté un petit programme sur mesure avec 4 jours à l'Ouest dans un paysage plutôt sec et aride puis 10 jours à l'Est sur une terre rouge avec une végétation très verte et un climat assez humide. Nous avons été émerveillés du début à la fin !

Si nous avions eu une semaine de plus, nous aurions bien aimé découvrir les Tsingy et pourquoi pas finir notre séjour en détente à Nosy Be ou prolonger nos vacances sur l'île Sainte-Marie.

Quand partir à Madagascar ?

Bien que ce soit un pays tropical, les températures sont plus agréables et les pluies moins importantes au printemps et en automne, prévoyez alors votre voyage entre mars et mai et entre septembre et novembre.

En janvier, février c'est la saison cyclonique, il est préférable de l'éviter.

Combien de temps rester à Madagascar ?

Comme je vous le disais au début, Madagascar est une grande île et vous pouvez facilement y rester un mois.

Il est conseillé de privilégier des séjours assez longs puisque les temps de transfert sur l'île ne sont pas rapides. Nous vous conseillerons d'y rester 3 semaines car c'est un bon compromis pour profiter correctement de l'Est, de l'Ouest et du Nord par exemple.

Les transports à Madagascar

Nous ne nous étions pas posé la question puisque c'est Human Trip qui a organisé notre séjour, nos hébergements et également nos transports mais si vous voyagez sans guide, sachez que les seuls transports en commun sont les taxis-brousse et les avions.

L’avion est très pratique et permet de gagner du temps. Il permet d’accéder à un lieu éloigné d'Antananarivo en un temps record.

En revanche, si vous vous déplacez en taxi-brousse il vous faudra de la patience. Ils sont très lents et très chargés. Il faudra peut-être en laisser passer un ou deux avant de pouvoir monter dedans. Ils ne sont pas très confortables mais on les prend pour leur côté authentique et économique.

Sachez qu'à Madagascar il existe un seul et unique train que l'on aurait bien voulu tester. Le train relie Fianarantsoa à Manakara et ne possède qu’une seule locomotive. Il ne fonctionne qu’un jour sur deux dans le sens Fianarantsoa-Manakara et évidemment, pareil dans le sens contraire.

La solution la plus évidente reste la location de voiture. Le 4×4 s’avère indispensable et sachez que presque toutes les locations de véhicules se font avec chauffeur pour vous accompagner et pour votre sécurité.

Transports à Madagascar

Comment éviter les "Fady" ?

Les fady sont les « tabous » ou les « interdits » qui font partis de la coutume malgache et qui peuvent paraître peu crédibles aux yeux d’un Européen. Il est pourtant fortement recommandé de ne pas jouer avec la patience de la population car eux y croient fermement. Si vous voyagez avec un guide, il vous donnera forcément quelques fadys. Par exemple, il est interdit de manger du hérisson ou encore de pointer du doigt une personne.

Se faire comprendre à Madagascar

La langue employée par la population est le malgache, cependant chaque région a son propre dialecte. Madagascar étant une ancienne colonie Française et elle a gardé en deuxième langue officielle le français, les enfants l'apprennent à l'école. Il paraît que seulement 30% de la population est francophone mais nous n'avons eu aucune difficulté à communiquer avec les habitants. Le français est rarement employé car il est mal vu que les Malgaches parlent français entre eux. C'est jugé un peu hautain...

Village de Mangily, Madagascar

Que faut-il absolument prendre dans votre valise pour Madagascar ?

Pantalon long et léger pour éviter les piqûres de moustiques,

Spray anti-moustique,

Chapeau ou casquette,

Crème solaire,

Quel budget prévoir pour partir à Madagascar ?

C'est toujours la question délicate puisque tout dépend de comment vous voulez vivre, si vous voulez dormir dans des hôtels luxueux ou autres, mais nous savons que vous vous posez tous cette question.

Alors sachez que pour les repas c'est généralement moins de 5 € par personne, pour les hôtels comptez entre 10 et 20 € par nuit mais si vous dormez en haut de gamme vous pouvez en avoir pour beaucoup plus (70€ à 150€).

Les prix des vols internes sont excessifs, comptez environ 250 € par personne l'aller.

Pour des questions de temps, nous avons pris 3 vols en interne, ce qui a gonflé le budget de notre voyage.

Itinéraire de 2 semaines à Madagascar

- antanarivo, morondava, allée des baobabs, belo sur mer, ambatomanga, andasibe, canal des pangalanes, île sainte marie -.

Itinéraire de 2 semaines à Madagascar

Nous sommes partis deux semaines à Madagascar, en enlevant les deux jours de transport Marseille-Antananarivo, nous étions 13 jours sur place. Nous avons commencé par passer 4 jours sur la côte Ouest pour aller voir la célèbre Allée des Baboabs et voir le village des pêcheurs à Belo sur Mer, ensuite nous avons repris un vol en interne jusqu'à Antanarivo pour découvrir la côte Est et finir sur l'île Sainte-Marie en passant par le parc des lémuriens à Andasibe et le Canal des Pangalanes.

1er jour : Antananarivo - Morondava : transfert en avion (1h) pour découvrir le village de Mangily et l'Allée des Baobabs,

2ème jour : Morondava - Belo sur Mer : transfert en camion 4x4 (5h) pour visiter du village de Belo sur Mer,

3ème jour : Belo sur Mer : départ en pirogue à voile à 6h pour se rendre sur l'île d'Andravoho,

4ème jour : Belo sur Mer - Morondava - Antananarivo : transfert en pirogue à moteur (3h30) jusqu'à Morondava, puis vol en avion pour rejoindre Antananarivo (1h),

5ème jour : Antananarivo - Ambatomanga : départ à 8h en minibus (1h30) pour découvrir les villages entourés de rizières,

6ème jour : Abatomango - Mantasoa : reprise de la route (3h) pour profiter du village de Jean Laborde,

7ème jour : Mantasoa - Andasibe : matinée sur le lac puis transfert chez Monique à Andasibe,

8ème jour : Andasibe - Canal des Pangalanes : visite du parc des lémuriens, transfert en minibus (3h30), puis camion 4x4 (30 minutes) et balade en bateau (1h30),

9ème jour : Canal des Pangalanes : découverte du village d'Andrandkoditra puis randonnée jusqu'au village d'Akanin'ny Nofy "nid de rêve",

10ème jour : Canal des Pangalanes - Tamatave - Mahambo : transfert en bateau (3h) puis en minibus (3h),

11ème jour : Mahambo - l'île Sainte-Marie : rejoindre l'île en bateau puis profiter du cadre spectaculaire,

12ème jour : L'île aux Nattes - Antananarivo : découverte de cette île paradisiaque puis transfert en avion (1h),

13ème jour : Antananarivo : shopping dans la capitale pour rapporter des souvenirs.

Pour plus d'informations sur la destination Madagascar et la préparation de votre séjour, rendez-vous sur le site web Humantrip.fr

Nos articles sur Madagascar

recit de voyage madagascar

  • 19 oct. 2018

A la découverte de l'Allée des Baobabs à Madagascar

recit de voyage madagascar

  • 18 oct. 2018

Belo sur Mer : le paradis de la côte Ouest de Madagascar

recit de voyage madagascar

  • 17 oct. 2018

Ambatomanga : découvrir les rizières de Madagascar

recit de voyage madagascar

  • 16 oct. 2018

A la rencontre des lémuriens de Madagascar !

recit de voyage madagascar

  • 15 oct. 2018

Le superbe lac de Mantasoa à Madagascar

recit de voyage madagascar

  • 14 oct. 2018

Le Canal des Pangalanes à Madagascar

recit de voyage madagascar

  • 13 oct. 2018

L'île aux Nattes : le paradis de Madagascar

Extrait de nos photos à Madagascar

Allée des Baobabs - Madagascar

Bienvenue sur notre site

  +230 425 0637

recit de voyage madagascar

  • GUIDE - RÉCITS
  • OCÉAN INDIEN
  • RÉCITS DE VOYAGES
  •   Accueil  

Madagascar est située dans l'hémisphère sud, séparée de l'Afrique continentale par le canal du Mozambique à l'ouest et bordée par l'océan Indien à l'est. Madagascar, avec ses 587 040 km², est plus grande que la France. C'est la quatrième plus grande île du monde. La Réunion, Maurice, les Maldives et les Comores comptent parmi les îles voisines. Madagascar est divisée en six provinces, à savoir: Antananarivo (la capitale), Fianarantsoa, ​​Tuléar, Majunga, Tamatave et Diego. Les principaux sites d'intérêt incluent le centre économique et commercial d'Antananarivo, les plages et les Parcs Nationaux du Sud, les montagnes du Nord et les excursions en bateau côtier de l'Est.

Immigration

Climat/météo, devise/argent, hébergement.

  • Bonjour: prononcé "Manao ahoana"
  • Au revoir: prononcé "Veloma"
  • Où: prononcé "Aiza”
  • Merci: prononcé "Misaotra"
  • Combien: prononcé "Ohatrinona"
  • Oui: prononcé "Enyv"
  • Non: prononcé "Tsia"
  • Un: prononcé "Iray"
  • Deux: prononcé "Roa"
  • Trois: prononcé "Telo"

De nombreux Malgaches pratiquent des religions traditionnelles, fondées sur le culte ancestral. Cependant, il existe de grandes représentations Catholiques et Protestantes, près de la moitié de la population Malgache attribuant l'une de ces dénominations Chrétiennes. Les Musulmans représentent 7% de la population et il existe de plus petits groupes de Bouddhistes et de Taoïstes.

Dates Importantes

Divertissement, santé et sécurité.

recit de voyage madagascar

À propos de nous

Nous sommes une équipe multidisciplinaire travaillant ensemble pour créer des sites Web impressionnants qui vous fourniront toutes les informations sur les pays de l'océan Indien.

LIENS RÉSEAU .IO

Actualités - événements, coordonnées.

 Office No.2  14,Avenue sodnac Quatre-Bornes

   +230 425 0637

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir des offres, nous n’envoyons pas de spam

Droits d’auteur © 2022 MYP Online Marketing. Tous droits réservés. Conceptualisé par MYP Online Marketing

  • Madagascar : tourisme
  • Madagascar : hôtels
  • Madagascar : chambres d'hôtes
  • Madagascar : locations de vacances
  • Madagascar : vols
  • Madagascar : forum de voyages
  • Madagascar : restaurants
  • Madagascar : activités
  • Madagascar : photos
  • Tous les hôtels : Madagascar
  • Offres sur les hôtels : Madagascar
  • Séjours de dernière minute : Madagascar
  • Restaurants
  • Locations vacances
  • Récits de voyage
  • Voitures de location
  • Visites guidées
  • Ajouter un lieu
  • Forum de voyage
  • Compagnies aériennes
  • Travellers' Choice

Carnet de Voyage et Récits de Madagascar - Forum de voyage sur Madagascar

  • Afrique    
  • Madagascar    
  • Forum de voyage - Madagascar

Carnet de Voyage et Récits de Madagascar

  • Forums France
  • Forums États-Unis
  • Forums Europe
  • Forums Canada
  • Forums Asie
  • Forums Amérique centrale
  • Forums Afrique
  • Forums Les Caraïbes
  • Forums Mexique
  • Forums Pacifique sud
  • Forums Amérique du Sud
  • Forums Moyen-Orient
  • Discussion générale
  • Forfaits vacances
  • Transport aérien
  • Voyages en train
  • Aidez-nous à améliorer TripAdvisor
  • Forum de voyage sur Madagascar

recit de voyage madagascar

J’ai récemment voyagé à Madagascar et je vous propose mon carnet de voyage car cela vous sera vraiment utile si vous vous lez faire la même destination que moi à Madagascar.

NB :J’étais avec Desire Travel Tours que j’ai trouvé sur le forum cité par des autres voyageur. C’est un Agence expérimenté et je vous laisse le découvrir vous-même.

Voici mon carnet de voyage :

J1 : PARIS - ANTANANARIVO

Arrivée en provenance de Paris. Accueil à l’aéroport international d’Ivato et transfert au Jacaranda.

J2 : ANTANANARIVO-ANTSIRABE

Route pour Antsirabe, « la vichy malgache », une ville paisible et agréable qui a su garder un cachet suranné de l’époque coloniale. Dîner et nuit à la résidence Camélia.

J3 : ANTSIRABE-RANOMAFANA

Route vers ce petit village perdu de la montagne, caché au fond d’une grande vallée encaissée et immergée dans la forêt touffue de l’Est. Longue étape avec quelques arrêts dont à Ambositra, la ville anciennement nommée « la ville des roses » est le siège de l’artisanat traditionnel, la capitale du travail du bois. Reprise de la route après le déjeuner libre. Arrivée à Ranomafana en fin de journée. Hébergement en demi-pension à l’hôtel Diamant.

J4 : RANOMAFANA

Petit déjeuner et visite de la réserve à la rencontre de sa faune et de sa flore exceptionnelles en particulier « l’hapalémur doré ». Déjeuner pique-nique à prévoir. Dîner et nuit à l’hôtel Diamant.

J5 : RANOMAFANA -ISALO

Le trajet traverse le plateau de l’Horombe, à travers les belles étendues vert et rouge. Dîner et nuit à L’Orchidé de L’Isalo.

Découverte de l’incroyable paysage de western à Madagascar, avec ses formes hallucinantes baignées dans un profond silence, les murailles calcaires de cet immense massif ruiniforme font figure de cité fantôme au milieu du désert. Dîner et nuit à L’Orchidé de L’Isalo.

J7 : ISALO-TULEAR-ANTANANARIVO

Départ pour Tuléar. De multiples paysages embellissent la route : la savane herbeuse, les baobabs, sans oublier le passage dans les villages à pierres précieuses. Arrivée à Tuléar, transfert jusqu’à l’aéroport pour vol à Antananarivo.

J8 : ANTANANARIVO-DIEGO

Transfert l’aéroport pour vol Diego-Suarez. Transfert à l’hôtel Ramena.

J9 : DIEGO SUAREZ / MONTAGNE D’AMBRE / DIEGO SUAREZ

L’équipe viendra vous prendre à votre l’hôtel à 8h00 pour vous conduire à la Montagne d’Ambre, premier parc national à Madagascar crée en 28 octobre 1958. Ce parc préserve une faune et flore unique à Madagascar, considéré comme Trésor biologique.Il existe un climat de type tropical humide avec des précipitations annuelles très importantes (3 500 à 4 000mm). Cette montagne abrite une magnifique forêt tropical protégée, préservée de tout impact humain ou prospère nature riche et complexe ! Cette visite, vous permettra d’apprécier diverses formes de végétation : cannarium, plante parasite, les lianes et les fougères. Il existe des circuits bien aménagés à l’intérieur du parc ! Le parc abrite 7 espèces de lémuriens (coronatus, Sanfordi, Aye-aye, lémurien bambou, Microcebus « le plus petit lémurien à Madagascar » ! Vous découvrirez de magnifiques cascades et lacs, ainsi que de très beau panorama sur l’extrême nord de Madagascar ! Le déjeuner au restaurant à Joffre Ville au pied de la montagne. Ensuite continuation de la route de Diego Suarez, vous visiterez la ville de Diego Suarez qui porte encore la mémoire du passé coloniale à Madagascar (Tour de ville à pied ou en voiture). Transfert à l’hôtel Ramena.

J10 : DIEGO SUAREZ / 3 BAIES / DIEGO SUAREZ

L’équipe viendra vous prendre à l’hôtel à 8h30, vous continuerez la route vers la baie de Sakalava laquelle un îlot est accessible à pied pendant la marée basse, puis la baie Dune et la baie de Pigeon au sable blanc ! Le fond marin est riche en faune comme poissons de toute couleur ! La baie de Sakalava est connue par les amateurs de fun bord, windsurf et Kite surf à Madagascar ! C’est possible de marcher le long des baies pendant 3 heures pour visiter (cap miné et ex-base militaire française à Madagascar ! Déjeuner à Ramena (village des pécheurs) ensuite la baignade ! Diner au restaurant !

J11 : DIEGO / MER D’ EMERAUDE / DIEGO

L’équipe viendra vous prendre à l’hôtel, vous continuerez la route vers Ramena village des pécheurs, vous prendrez le bateau et en traversant la plus belle baie de Madagascar, les eaux cristallines, des massifs de coraux aux poissons multicolores, des paillotes, des fruits de mer, la grillade, Rhum au lait du coco (punch coco) du sable blanc, des gentils marins, vous êtes juste à côté du paradis à Madagascar ! Transfert à l’hôtel Ramena.

J12 : DIEGO SUAREZ / TSINGY ROUGE / ANKIFY / NOSYBE

L’équipe viendra vous prendre à l’hôtel vers 7h00, vous prendrez la route vers Tsingy Rouge, vous découvrirez un paysage d’un autre planète ! Tsingy Rouge est une épave géographique unique à Madagascar ! Le résultat d’érosion qui a sculpté au fil du temps, ces formes colorées. Si unique et imaginative en mesure de comparer l’apparence de celui leurs voisins, les Tsingy de l’Ankarana, mais leurs nature est différente, résultat de caprices de vent et la pluie ! Surement la plus belle photo de votre voyage à Madagascar ! Déjeuner à Mahamasina ! Transfert à Ankify puis à Nosy-Be ! Transfert à l’hôtel le grand bleu.

J13 : NOSYBE (Nosy Komba et Tanikely)

Après le petit déjeuner, transfert en voiture jusqu’au port de Hell ville Balade en bateau vers Nosy Komba (L’île aux Lémuriens),déjeuner pique-nique sur place puis continuation vers Le Nosy Tanikely : la magnifique réserve sous-marine présentée sous forme d’un aquarium naturel. Balade sur l’île et découverte de sa végétation tropicale vers le Phare

Retour à l’hôtel vers 15H30. Transfert à l’hôtel le grand bleu.

J14 : NOSYBE

Relax sur la plage de Nosy be.

Nuits à l’hôtel le grand bleu

J15 : NOSYBE-ANTANANARIVO

Transfert à l’aéroport de Nosy be pour vol pour Antananarivo. Et transfert au Jacaranda

Visite de la ville d’Antananarivo et ses alentours.

J16 : ANTANANARIVO

Transfert à l’aéroport pur vol pour International et petit shopping souvenir sur la route.

J’espère que mon carnet vous sera utile. Vous pouvez commenter nos photos sur la page facebook de Desire Travel ou sur le Blog ( http://www.facebook.com/pages/Desire-Tra…180308622011693 ou http://desiretraveltours.blog4ever.com/ )

Je vous souhaite un bon voyage à tous

' class=

Merci Roger de venir partager ton expérience de voyage avec la communauté Tripadvisor.

Fabienne - Communauté TripAdvisor

Pour ceux qui souhaitent découvrir un carnet de voyage à Madagascar. Vous pourrez suivre ici les aventures de deux Français qui ont parcourus le pays pendant plus d'un an.

Les articles sont organisés par zones géographiques (Nord, Sud, Est, Ouest + Hautes Terres et Tana), et par voyage.

Bon voyage, c'est ici que ça se passe :

https://recitvoyage.wordpress.com/

Cette discussion a été fermée en raison de son inactivité.

  • Circuit touristiques dans le Nord de Madagascar 05 juin 2024
  • Voyager à Madagascar avec Justin & Co Voyage 20 mai 2024
  • Bien choisir son guide 14 mai 2024
  • Insécurité à Nosy Be - Danger! 29 avril 2024
  • Attention Danger - retour de Magacascar - insécurité totale 28 mars 2024
  • madanature-bike-tours.mg 22 mars 2024
  • Madagascar en Février 07 février 2024
  • Manger végan (70%) dans le Nord 13 décembre 2023
  • Guide nosy be 13 décembre 2023
  • voyage vraiment insolite 11 décembre 2023
  • Ou dormir tamatave 02 décembre 2023
  • Notre voyage à Madagascar 18 octobre 2023
  • Guide et insécurité 11 octobre 2023
  • Insécurité a Diego Suarez 07 octobre 2023

Hôtels et hébergements à Madagascar

  • Voyager avec des enfants
  • Les Caraïbes

Babelio

récits   récit de voyage   Descriptions et voyages   Indien, Îles du sud-ouest de l'océan   madagascar  

Le aye-aye et moi

Gerald durrell, 3.91★ (100), madagascar : 3 mois de voyage sur l'île rouge, claire marca, 4.75★ (20), l'usage du monde, nicolas bouvier, 4.22★ (4044), madatrek : de tana à tuléar, alexandre poussin, 4.13★ (89), longue marche, bernard ollivier, 4.06★ (2468).

vbarentin

Madagascar, Voyage dans un monde à part

Pascal maître, madagascar. la grandeîle secrète, françoise raison-jourde, voyage dans l'intérieur de madagascar et à la capitale du roi radama i, andré coppalle, petit futé : madagascar, le petit futé, le tour du monde du roi zibeline, jean-christophe rufin, 158 critiques   115 citations, a l'endroit où elles naissent, diane peylin, 27 critiques   21 citations, ce qu'elles ne savaient pas (la gueule du loup), marion brunet, 70 critiques   28 citations, villa vanille, patrick cauvin, 14 critiques   7 citations, aurélie champagne, 27 critiques   12 citations.

recit de voyage madagascar

Récits de Voyage Réel

Titoinenature 195 livres.

recit de voyage madagascar

Les autrices citées dans "Les femmes sont aussi du voyage" de Lucie Azema

Paostorme 77 livres, ma tête à couper, 2 citations, voyage d'une femme autour du.., voyage madagascar, voyage en pays malais, voyage d'une femme autour du...

recit de voyage madagascar

thomasvezin

recit de voyage madagascar

L'homme au tabouret d'or !

Qui est Katabolonga ?

Grandes Latitudes

Récit de voyage : Adèle au village de Mangily

Madagascar – Mangily, Plage de Tsinjoriaky 4

Ce bout de terre, légèrement plus grand que la France, résonne autour d’Adèle depuis ses études : elle a travaillé pendant presque deux ans pour le site internet d’un revendeur français de vanille en provenance de Madagascar (gousses, poudre…) et d’autres produits culinaires (notamment des vinaigres). En parallèle, cette même année de licence elle rencontre Rébecca qui travaillera pour Grandira. Elle découvre et suit l’association à travers elle.  “Il nous arrivait de rêver d’un voyage à Mada ensemble. Et puis il y a eu ce jour où je l’ai rejoint pendant qu’elle travaillait avec l’ asso sur place à Antsirabe .”

recit de voyage madagascar

Un rêve qui se réalise !

« A 10000 mètres d’altitude de la mer Méditerranée, je m’envole pour la capitale malgache Antananarivo au départ de Paris pour un voyage entre copines. Dix heures se sont écoulées et me voici à l’aéroport accueillie par Rébecca. Nous sommes le 9 février 2020, il est 23h heure locale (21h en France), la température extérieure est de 18°C. Même si l’itinéraire de notre séjour avait été défini en amont avec des guides locaux, je ne saisissais pas encore le caractère exceptionnel de ces treize prochains jours. »

« Mon itinéraire sur l’île se concentre surtout entre la capitale et l’ouest. Jour 1, deux places à l’avant d’un bus nous sont réservées. Derrière ces vitres, des paysages aux couleurs contrastées se dessinent dès la sortie de la capitale. Cette roche rouge typique fait ressortir le vert éclatant des sols. Les rizières bordent la moitié du trajet. » 

recit de voyage madagascar

Au petit village de Mangily

“L’itinéraire de ce voyage a été riche en paysages canons (Belo sur Mer par exemple) et expériences mémorables (comme monter à 17 mètres d’un baobab), le plus marquant reste le premier lieu où nous avons logé plusieurs jours. C’est le village de Mangily. » 

« Ce centre d’accueil solidaire Tsaravahiny a été le point de rencontre avec la culture malgache. Le principe du centre ? Des guides locaux assurent la réception des touristes dans un cadre de vie local. Train de vie à côté d’un village, choc culturel garanti. Les bénéfices générés par ce tourisme responsable permettent de développer et d’entretenir le village.”

“Le village de Mangily est idéalement situé pour profiter de points de vue. Après la visite du village, nous en sortons en traversant une sorte de lit de rivière à marée basse. Les pieds dans l’eau et dans la vase, mes yeux sont écarquillés, j’admire cette vue superbe sur les terres. Au loin, la mer et Morondava se distinguent.” 

recit de voyage madagascar

Coucher de soleil sur la dune

“Direction la dune de sable pour admirer un coucher de soleil. Le paysage est époustouflant, nous profitons du calme avant d’être rejoint par des jeunes du village venus eux aussi profiter du crépuscule, en musique ! Un moment d’échange bien sympa” (Rébecca)

“Au retour, le lit de rivière que nous avions traversé à pied à l’aller était sous l’eau. Nous sommes donc rentrés en pirogue, sous les étoiles, éclairés par la lune et les lampes frontales. Nous avions une vue incroyable sur la voie lactée, et ce fut un moment inédit avec ma pote et les guides qui nous accompagnaient. Une anecdote qui se vit plus qu’elle ne se raconte !”  

recit de voyage madagascar

Plage déserte

« Jour 3, sous le soleil de Mangily, il est 6h, il fait déjà bien chaud et nous prenons un petit dej typique (pain toasté, confiture, café et lait de zébu) avant de se diriger vers une plage, accessible uniquement en pirogue. Un trajet en pirogue à travers les mangroves toujours bercées par les musiques afro du guide et du piroguier. La plage est déserte ! Nous plongeons dans le canal du Mozambique, agité par la houle. » 

Des rencontres 

“Durant nos temps de pause, je me souviens de discussions avec notre guide Mamy. Les sujets portent sur les actualités de l’île, le contexte politique de la région d’Ifaty, des voleurs de zébu, du racisme à l’égard des Merina (ethnie du centre de l’île). Sur l’île, il me semble incontournable d’être marquée par une personnalité. Et si en tant que « vazaha » (étranger), vous ne souhaitez pas rencontrer des gens, ce seront les locaux notamment les enfants qui viendront à votre rencontre !”

Un souvenir culinaire ?

“Les camarons flambés et sautés à l’ail ! Les meilleures crevettes que j’ai eu l’occasion de savourer. Je me suis régalée des poissons préparés au quotidien. Il y a eu des matins où on venait nous demander ce qui nous faisait envie à déjeuner et profiter de la pêche du jour le midi. 

Je me souviens aussi très bien de leur pain malgache, les mofo gasy, que nous trouvions facilement en vente en bords de route. Ce serait assimilable à un petit pancake. Une famille nous a même inviter à en faire à Belo-sur-Mer. L’île régale aussi par ses fruits, notamment les bananes !

recit de voyage madagascar

La recette d’un séjour réussi à Madagascar ?

  • Une bonne dose d’aventure (oser sortir de sa zone de confort)
  • S’entourer de guides locaux. Madagascar regorge de trésors et de sentiers à explorer : soyez bien accompagnés pour les découvrir !
  • Prendre son temps pour apprécier le calme “Mora mora” de l’île

Vous êtes plutôt randonnée en montagne à la recherche d’espèces endémiques ? Ou peut-être farniente sur une plage de sable fin face à l’Océan Indien ? Et pourquoi pas aller observer les baleines à bosse ? Partez en séjour à Madagascar avec notre agence de voyages solidaires pour découvrir cette île et ses merveilles. 

Découvrez les merveilles de Madagascar, de la charmante ville de Fianarantsoa au parc national de Ranomafana . Explorez les vastes plantations de vanille et profitez de paisibles balades en pirogue sur les eaux scintillantes du canal des Pangalanes .

Faites le choix d’un voyage équitable et solidaire à Madagascar et immergez-vous dans la richesse culturelle de ce pays unique, tout en explorant son incroyable biodiversité, où les lémuriens côtoient des espèces rares de mammifères et d’oiseaux.

  • / Guide Madagascar
  • / Destinations
  • / Île Sainte-Marie I Nosy Boraha

Île Sainte-Marie I Nosy Boraha

Sainte-Marie, dite Nosy Boraha, est une destination tropicale au large de la côte est de Madagascar. Cette petite île de 49 km de long sur 5 km de large vous offre un paysage idyllique composé de petits villages de pêcheurs et de plages vierges. Authentique et préservée, elle vous promet le dépaysement !

Les Juifs ? Entre légende et réalité, l’histoire de l’île Sainte-Marie ou Nosy Boraha est passionnante. Certains l’appellent également Nosy Mbavy ou « l’île des femmes ». Selon la légende, un Juif nommé Abraham ou Ibrahim fut assailli par une horde de femmes à son arrivée sur l’Île. Fatigué et affamé, il fit la rencontre d’une vieille dame qui lui offrit à manger par pitié. Reconnaissant, Abraham bénit sa bienfaitrice et ses descendants, de sorte qu’ils trouvèrent toujours de l’eau durant leur déplacement. La fable dit que le printemps jaillit à proximité de l’habitation de la vieille dame. Se référant à cette histoire, certains historiens avancent que les premiers étrangers venus sur l’île ont été des Yéménites, des Juifs Yéménites.

__La légende de Jonas __ Une autre légende évoque Nosy Boraha, en rapport avec le mythe biblique de Jonas. Selon les dires d’un villageois nommé Boraha, Jonas, chassé par une baleine, fut sauvé par un dauphin qui le déposa sur le rivage de l’île.

Les pirates Les premiers Européens débarquèrent à Nosy Boraha vers la fin du XVIe siècle. Le pirate Thomas White épousa une princesse de l’est de Madagascar. Leur union permit la naissance de dynastie Zanamalata. Leur fils Ratsimilaho fonda le groupe ethnique Betsimisaraka , réunissant les tribus côtières. Son royaume s’étendit jusqu’à Mahavelona.

En 1685, Nosy Boraha devint un important repaire de pirates. La majorité des navires qui y passaient furent vandalisés. Les boucaniers bénéficièrent d’un abri sécurisé à Sainte-Marie. Ils pillèrent tous les transporteurs d’épices venus d’Inde, ayant accosté sur l’île pour s’approvisionner ou réparer les navires. Certains historiens estiment à 1 000 le nombre de pirates qui ont trouvé refuge sur l’île. Quelques épaves de bateaux de pirates sont encore visibles près de la baie des Forbans. Deux d’entre eux auraient appartenu au Capitaine Kidd et au Capitaine Condent. Des tombes de pirates se nichent également dans la baie, à proximité d’Ambodifotatra. Les Français Nosy Boraha entra sous la domination française en 1750, le 30 juillet plus précisément, lorsque la reine Betty signa un traité. Toujours selon les dires, Betty, la fille de Ratsimilaho s’amouracha d’un ex-soldat gascon du nom de Jean Onésime Filet (surnommé La Bigorne) qui aurait usé de tout son charme pour que la reine signe ce traité. Le palais de Betty devint alors celui du Gouverneur, aujourd’hui un musée. L’îlot Madame , où se trouve ce monument, abrite également la première église catholique malgache (1857), dont l’autel fut un présent de l'Impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III. Les premiers Français qui arrivèrent ici et s’y installèrent furent cependant des pirates. Il est d’ailleurs possible de visiter leurs tombeaux à Ambodifotatra.

L'Île Sainte-Marie aujourd’hui

La sympathique population Joyau de la côte est de Madagascar, Sainte-Marie recèle mille et une curiosités. Entre les promenades, les baignades et la dégustation de punch au coco devant un coucher de soleil hypnotisant, vous aurez de quoi vous occuper durant votre séjour. Oubliez l’idée de faire la course aux visites, profitez pleinement de chaque escapade et du paysage, dans le calme et la sérénité.

Nosy Boraha s’entoure de plusieurs kilomètres de plage de sable fin, à proximité des baies d’Antongil et de Tintingue, autres repaires présumés des pirates. L’île a hérité d’un beau métissage culturel et linguistique. La population parle principalement le Saint-Marien, une association de la langue française et des dialectes de la Grande Île, en plus de quelques influences bantoues, anglaises et indonésiennes. La gentillesse et la générosité des habitants font aussi partie des atouts qui renforcent le charme de la destination. Laissez-vous submerger par l’atmosphère paisible des lieux et la joie de vivre de la population.

Les îlots, plages et baies

En plus de l’île principale, Sainte-Marie compte plusieurs îlots. Végétation luxuriante, plages, baies et criques vous attendent dans cette contrée de rêve. L’île principale se visite à pied ou en vélo. Même si les reliefs sont accidentés dans la partie est, celle-ci propose de belles plages, comme celle de péninsule Ampanihy qui se détache des terres par la baie d’Ampanihy. Les amateurs de baignade doivent faire preuve de vigilance, car les eaux y sont profondes. Pour atteindre les baies et les criques les plus isolées, misez sur une promenade en pirogue.

Un récif corallien protège les baies. Offrez-vous une séance de plongée sous-marine pour admirer les formations cornalines qui constituent la lagune, les poissons tropicaux, mais aussi les tortues marines qui ont élu domicile dans les épaves des bateaux pirates.

Les forêts Comme toutes les destinations de la côte est de Madagascar, l’île de Sainte-Marie est soumise à une pluviométrie assez forte, profitant à une nature luxuriante. Rendez-vous à la plage d’Ankarena, bordée par une végétation forestière et une grotte de front de mer, pour découvrir la faune et la flore de l’océan Indien. Occupant une superficie de 400 ha, la forêt d’Ikalalao abrite de nombreuses variétés d’orchidées. C’est également le refuge de trois espèces de lémuriens : le Microcebus, le lémurien souris et le lémurien nain. Les caméléons qui y vivent sont tous endémiques. La forêt secondaire d’Ambodena répertorie une grande variété d’oiseaux, de caméléons, de geckos et de grenouilles arborescentes. Côté primates, retrouvez-y des lémuriens souris, des lémuriens bruns à tête blanche, des lémurs doux gris et des louveteaux rouge et blanc. La forêt d’Ampanihy quant à elle est dominée par une mangrove à explorer en pirogue. Des tortues marines accostent parfois sur la plage pour y pondre des œufs.

Que voir à Sainte-Marie ?

  • L'Église catholique qui date de 1857, dont l’autel est un cadeau de l’impératrice Eugénie de France.
  • Le vieux fort qui trône au sommet d’une colline. On peut encore y voir l’insigne de Louis XV.
  • L’île Forbans, de forme circulaire, qui abrite une ruine d’arc.
  • Le cimetière des pirates de Saint-Pierre, aménagé sur une péninsule, etc.

Nosy Boraha bénéficie d’un climat tropical. Comptez une saison chaude et tropicale de janvier à avril, une saison tempérée et humide de mai à août, et une saison douce et sèche de septembre à décembre. La température varie entre 20 à 30 °C, avec une alternance de pluies et de soleil.

Comment s’y rendre ?

Il y existe deux options pour se rendre à Sainte-Marie :

  • Par voie aérienne : Par l’intermédiaire d’Air Madagascar au départ d’Antananarivo, Toamasina ou La Réunion, et d’Air Austral à La Réunion ou Toamasina.
  • Par voie maritime : Comptez deux heures de traversée en bateau depuis Soanierana Ivongo.

Comment s’y déplacer ?

Le choix vous est donné entre le vélo ou la marche pour vos déplacements. Il n’y a pas de taxi mais des Toktok.

Princesse Bora Lodge et SPA - Sainte Marie

Masoandro lodge - sainte marie, soanambo hotel - sainte marie, l'idylle beach-sainte marie, la réserve de vohimana, air madagascar.

recit de voyage madagascar

Suggestions de circuits avec Île Sainte-Marie I Nosy Boraha

Autres articles qui pourraient vous intéresser, abonnez-vous à nos lettres d'information.

Basée à Antananarivo, Détours Madagascar est une agence de voyage, locale, à taille humaine, animée par la passion du voyage responsable, libre et serein. Bien implanté dans nos terres de prédilections, notre expertise du terrain, notre rigueur et notre professionnalisme nous permettent de construire des itinéraires personnalisés au plus proche de vos envies et de vous accompagner dans vos projets les plus insolites.

Détours Madagascar est membre fondateur du réseau d'agences locales Nomadays. Vivez votre voyage en direct avec une agence locale spécialiste de sa destination.

IMAGES

  1. Visiter Madagascar : notre guide pour des vacances au TOP

    recit de voyage madagascar

  2. NATTES

    recit de voyage madagascar

  3. Mon voyage au Madagascar à la découverte d'hébergements oeuvrant dans

    recit de voyage madagascar

  4. Récit de voyage Madagascar : Paradis solitaire dans l'Océan Indien

    recit de voyage madagascar

  5. Madagascar

    recit de voyage madagascar

  6. Récit de mon voyage à Madagascar

    recit de voyage madagascar

VIDEO

  1. Mon Voyage à Madagascar

  2. Voyage Madagascar 1er semaine

  3. RECIT DU VOYAGE EN INDE DU 07 FEVRIER 2024 BY TV PLUS MADAGASCAR

  4. 2024 04 14 annonces et presentation voyage madagascar

  5. MADAGASCAR : UNE GROTTE INTERDITE

  6. Récit de voyage de la famille Poussin

COMMENTS

  1. Madagascar : Itinéraire de deux semaines

    Madagascar : Itinéraire de deux semaines. Dernière mise à jour : il y a 25 minutes. Voici l'itinéraire de mon voyage de deux semaines à Madagascar. Un périple au centre de l'île, sur un circuit allant de la côte est à la côte ouest, en taxi brousse et en pirogue. Nichée au cœur de l'océan Indien, Madagascar est une île d'Afrique ...

  2. Un mois à Madagascar

    1 mois à Madagascar : notre itinéraire. Nous avions de nombreuses envies à la préparation de ce voyage : nous immerger dans la culture locale, admirer le passage des baleines à bosse au large de l'île Sainte-Marie, prendre le temps de vivre sur les plages paradisiaques de Nosy Be, visiter les plantations de vanille.

  3. 2 semaines de Road Trip à Madagascar

    Nous profitons du (dé)confinement pour continuer nos récits de voyages passés avec ce carnet de voyage à Madagascar (2015). Ce voyage est important pour nous car non seulement nous y sommes allés pour assister au mariage de nos amis V. et H. mais c'était aussi la première fois que nous voyagions de manière minimaliste, une petite année avant de partir en tour du monde. Les conseils ...

  4. Récit de voyageur à Madagascar

    Dominique se prête au jeu du récit de voyageur et nous raconte son dernier séjour à Madagascar où il s'est marié avec sa femme ! « C'était un rêve, je n'y croyais plus, et puis on s'est battu, et on a gagné…. risques pour faire survivre son fils. Cette attitude à laquelle j'ai pu être sensible, vient réveiller en.

  5. Récit de voyage : Laurie, coup de coeur pour Diego Suarez

    D'Antsirabe à Diego Suarez. Je n'ai donc pas encore eu le temps de visiter beaucoup de coins à Madagascar, mais j'ai eu un gros coup de cœur pour Diego et ses alentours lorsque j'y suis allée pour les fêtes de fin d'année. Que ce soit la ville en elle-même ou les paysages qui l'entourent, je m'y suis sentie directement à l ...

  6. Guide de voyage à Madagascar

    Guide de voyage à Madagascar. Grandes Latitudes, c'est une équipe de passionné.es de voyages, qui aiment vous faire partager leur passion à travers nos séjours équitables et solidaires à Madagascar mais également les articles ce blog ! Retrouvez ici tous nos conseils, bons plans, récits de voyages, témoignages, actualités, reportages historiques… pour mieux découvrir les ...

  7. Récit de voyage : sébastien, 1 an à madagascar

    Récit de voyage : sébastien, 1 an à madagascar. 15.03.23. Sebastien est l'un des pilliers de Grandira. Il est aujourd'hui directeur adjoint de Grandir Aventure. En 2007, il a passé un an à Madagascar, bénévolement, pour gérer les structures d'accueil des jeunes Grandir Aventure venus en colo et gérer a coordination des séjours ...

  8. Madagascar

    Madagascar - Le récit de notre voyage à Madagascar. Découvrez notre parcours : Descente du Tsirinbinha, les Tsingys, le train de Manakara, Ste Marie, ... Aller au contenu principal. Recits de voyages Plongez dans nos plus belles destinations. Toggle Sidebar. 6 novembre 2005 20 mai 2022.

  9. Blog voyage à Madagascar

    Seb & Laura. Blog de voyage à Madagascar : rencontres, nature et culture. Carnets de voyage et toutes les infos pratiques pour voyager en indépendant (solo ou famille)

  10. Nouvelles de Madagascar: Récits de voyage (Miniatures)

    Plongez au cœur de Madagascar à travers cet ensemble de nouvelles Pour qui a arpenté les hauts plateaux de l'Imérina, sillonné ce pays de rizières, de forêts peuplées d'une faune fabuleuse, pour qui a côtoyé jour après jour les Malgaches des villes (Antananarivo, Mahajanga, Antsirabe, Antsiranana [Diego Suarez], Tamatave, Tulear, etc.) et ceux des campagnes, l'énigme de cette ...

  11. Madagascar

    Récits de voyage Madagascar. Olivier Jeannier 03.01.2024. Parcourir la RN7 de Madagascar. Ce qui comptait vraiment c'était de vivre pleinement l'aventure de la « route enchantée ». Ce fut également mon ressenti (un enchantement) lors de mon voyage sur ce trajet malgache qui serpente entre rizières, hauts plateaux et villages ...

  12. Récits de voyage à Madagascar

    Madagascar, la Grande Île, l'île rouge, pour être honnête avec vous, l'idée de partir en voyage à Mada ne m'a effleuré l'esprit que bien tard. Rétrospectivement, c'est assez dingue en fait. Tout accaparé que nous soyons à partir en Asie ou en Amérique Latine, on en oublie d'autres merveilles. En avril 2011, je pars pour ...

  13. didierfarsy.com

    Février 1995 : 22 jours à la découverte de cette île-paradis. (ni récit, ni photos) Novembre-décembre 1996 : 42 jours pour continuer mes découvertes, l'île est vaste ! (ni récit, ni photos) Septembre 2007 : une semaine dans mon pays préféré. RECIT pages 1 à 4. Septembre-novembre 2014 : neuf semaines inoubliables dans ce magnifique pays. RECIT PHOTOS

  14. Itinéraire de voyage à Madagascar

    13ème jour : Antananarivo : shopping dans la capitale pour rapporter des souvenirs. Pour plus d'informations sur la destination Madagascar et la préparation de votre séjour, rendez-vous sur le site web Humantrip.fr. Notre itinéraire à Madagascar en 2 semaines.

  15. Récit de voyage : Priscilla et son enfance à Madagascar

    Récit de voyage : Priscilla et son enfance à Madagascar. 28.03.24. Priscilla est originaire de Madagascar et a grandi dans le sud-ouest de l'île, plus précisément dans la ville de Tuléar. Arrivée depuis peu en France, elle rejoint l'aventure Grandira en tant qu'assistante communication au sein de l'équipe et nous partage son ...

  16. PDF Madagascar

    MADAGASCAR - RECIT DE VOYAGE. (du 19 mars au 3 avril 2016, 2 adultes et 2 enfants de 4 et 8 ans) 15 jours pour visiter un pays comme Madagascar, c'est court. Le pays est grand comme la France et possède de nombreuses richesses à découvrir ,: forêt sèche & humide, baobabs, animaux, dont les fameux lémuriens, des paysages magnifiques ...

  17. Madagascar Récits de Voyages

    Madagascar est située dans l'hémisphère sud, séparée de l'Afrique continentale par le canal du Mozambique à l'ouest et bordée par l'océan Indien à l'est. Madagascar, avec ses 587 040 km², est plus grande que la France. C'est la quatrième plus grande île du monde. La Réunion, Maurice, les Maldives et les Comores comptent parmi les ...

  18. Ida Pfeiffer

    Ida Pfeiffer - Voyage à Madagascar. Grande itinérante, femme indépendante, Ida Pfeiffer est une pionnière du récit de voyage. Cette Autrichienne, née à Vienne en 1797, a accompli deux fois le tour du monde et en a fait la relation dans des livres à succès, traduits en plusieurs langues. Elle se met cependant en route tardivement.

  19. Carnet de Voyage et Récits de Madagascar

    Bonjour, Pour ceux qui souhaitent découvrir un carnet de voyage à Madagascar. Vous pourrez suivre ici les aventures de deux Français qui ont parcourus le pays pendant plus d'un an. Les articles sont organisés par zones géographiques (Nord, Sud, Est, Ouest + Hautes Terres et Tana), et par voyage.

  20. Récit de voyage : Gauthier, un dernier voyage sur l'île aux Nattes

    L'île aux Nattes, pour un dernier voyage à Madagascar. "C'était juste avant mon retour en France, mon dernier voyage à Mada, mes dernières rencontres après un an sur la Grande Île. C'est donc le cœur lourd et chargé d'émotions que je suis monté dans le taxi brousse pour 30 heures de voyages.".

  21. Voyage à Madagascar, avril-septembre 1857

    Voyage suite auquel elle succombera de la fièvre de Madagacar à 60ans. Ida commence ses voyages à 45ans après une vie bourgeoise. Ida raconte de façon chronologique son quotidien de l'arrivée sur l'île, sa rencontre avec Mrs Lambert et Laborde, le prince Rakoto, la reine, le peuple. Elle décrit la barbarie, les tentatives de coup d'Etat.

  22. Récit de voyage : Adèle au village de Mangily

    Récit de voyage : Adèle au village de Mangily. Ce bout de terre, légèrement plus grand que la France, résonne autour d'Adèle depuis ses études : elle a travaillé pendant presque deux ans pour le site internet d'un revendeur français de vanille en provenance de Madagascar (gousses, poudre…) et d'autres produits culinaires ...

  23. Île Sainte-Marie I Nosy Boraha

    Sainte-Marie, dite Nosy Boraha, est une destination tropicale au large de la côte est de Madagascar. Cette petite île de 49 km de long sur 5 km de large vous offre un paysage idyllique composé de petits villages de pêcheurs et de plages vierges. Authentique et préservée, elle vous promet le dépaysement ! Histoire Les Juifs ? Entre légende et réalité, l'histoire de l'île Sainte ...