• Passer au contenu principal
  • Passer à « À propos de ce site »

Sélection de la langue

Aidez-nous à améliorer notre site Web. Répondez à notre sondage !

Voyager en avion

Préparez-vous pour un vol, la sécurité de l'aéroport, les questions de santé et plus encore.

Suivez :

voyager en avion une

Services et renseignements

Avant de partir, ce que vous pouvez apporter en avion.

Pour savoir ce que vous pouvez ou ne pouvez pas apporter dans vos bagages.

Bagages de cabine

Définitions, règlements et politiques sur les bagages de cabine.

Liquides, aérosols et gels

Transport sécuritaire des articles liquides, des produits alimentaires non solides et des articles de soins personnels.

Exigences en matière d'identification avant l’embarquement

Apportez toutes les pièces d’identité nécessaires pour éviter les problèmes de dernière minute.

Liste de vérification avant l'embarquement

Liste de choses à retenir avant de monter à bord de l'avion.

Sûreté et sécurité

Contrôle de sûreté dans les aéroports.

Tout ce que vous devez savoir sur le contrôle de sûreté dans les aéroports.

Temps d’attente au contrôle aéroportuaire

Pour connaître le temps d'attente aux points de contrôle de sûreté dans les aéroports canadiens.

Sécurité en vol

Information sur les procédures et les conseils de sécurité des aéronefs.

Vols de bagages à main

Conseils pour protéger les objets de valeur que vous mettez dans vos bagages à la main.

Passer au contrôle de sûreté avec de jeunes enfants

Conseils pour faciliter le passage des enfants au contrôle de sûreté à l’aéroport.

Déficiences et besoins spéciaux

Renseignements à l'intention des personnes qui ont une déficience ou des besoins spéciaux.

Animal aidant

Conseils pour voyager facilement avec un animal aidant. 

Plus d'information

Achats hors taxes apportés dans la cabine.

Assurez-vous que les liquides, les aérosols et les gels achetés hors taxes sont placés dans un sac de sûreté officiel scellé.

CANPASS - Aéronefs privés

Ce programme permet aux détenteurs de cartes à bord d'avions privés de passer les douanes et l’immigration rapidement et en toute sécurité.

Guides de sécurité des petits aéronefs

Guides à l'intention des passagers des petits aéronefs (hydravions, hélicoptères, aéronefs nolisés et montgolfières).

Droits des passagers

Pour en savoir plus sur les obligations des transporteurs envers les passagers.

Déclaration faite à l'avance : Gagner du temps à la frontière

Soumettez votre déclaration de douane et d'immigration avant d'atterrir au Canada

Mobile Passport Control app

Les voyageurs peuvent réduire le processus d'entrée aux États-Unis en soumettant leurs informations de passeport et déclaration de douane via cette application (en anglais seulement)

Ce que nous faisons

Politiques, lois et règlements.

  • Loi sur l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien
  • Loi sur les transports au Canada

Publications

  • Bon voyage, mais... Renseignements indispensables aux voyageurs canadiens

Toutes les publications connexes

Formulaires

  • Formulaire de réclamation de l'ACSTA
  • Déposer une plainte relative au transport aérien
  • Santé des animaux terrestres - Exportation

voyager en avion une

Vous avez besoin d’un passeport canadien valide pour prendre un vol à destination du Canada.

voyager en avion une

Renseignements pratiques sur la santé et la sécurité, les documents de voyage, les bagages, la sécurité dans les aéroports, les avertissements touchant un pays donné et plus encore.

voyager en avion une

Renseignements essentiels sur l’assurance voyage et sur l’importance d’en contracter une avant de partir.

Le blog de voyage – eDreams

  • Billet d’avion
  • Vol + Hôtel
  • Location de voitures

By Anaïs with

16 conseils pour un voyage en avion (presque) parfait!

Informations pratiques Tourisme

Pour beaucoup d’entre nous, prendre l’avion est devenu une habitude . Que ce soit pour des déplacements professionnels ou pour les vacances, on monte en effet aujourd’hui dans un avion presque comme dans train.

Pourtant, quand le voyage dure plusieurs heures, il arrive de ressentir un certain inconfort voire même carrément un malaise physique en raison du manque de place, de la promiscuité, de la sécheresse de l’air et de tous les désagréments liés au changement de pression rapide lors du décollage ou de l’atterrissage.

Pour que votre prochain voyage soit plus agréable, nous avons décidé de partager avec vous nos conseils et astuces pour un voyage en avion (presque) parfait ! 

Pour que le voyage soit plus confortable

dormir en avion

1. Plutôt que de devoir vous lever plusieurs fois pour atteindre le compartiment à bagages, préparez un petit sac avec tout ce dont vous aurez besoin pendant le vol : livre, couverture, bouteille d’eau, etc.

2. Si vous choisissez votre siège, évitez ceux qui sont à proximité des toilettes et à l’arrière de la cabine car ce sont les zones les plus bruyantes de l’avion.

3. Pour les vols de plus de deux heures, nous vous recommandons de choisir des sièges côté couloir afin que vous puissiez vous dégourdir les jambes sans déranger les autres passagers.

4.   Prévoyez de porter des  vêtements amples  et même des bas de contention si vous avez des problèmes de circulation.

5. Si vous êtes sûr de ne pas déranger vos voisins, enlevez vos chaussures … le soulagement est instantané !

6. Buvez régulièrement de l’eau mais évitez l’alcool qui aggraverait l’effet desséchant de l’avion. L’astuce en plus : emportez une bouteille vide et remplissez-la dans les fontaines situées près des toilettes, vous vous économiserez une bouteille d’eau à prix d’aéroport !

Pour que le temps passe plus rapidement

passager dans un avion

7. Si vous faites un long voyage, votre siège sera certainement équipé d’un écran proposant de nombreux films, séries et même des jeux pour vous occuper pendant tout le voyage. Profitez-en !

8. Si vous ne voyagez que pour quelques heures, vous pouvez également  télécharger un e-book ou emporter un livre. Munissez-vous d’un bon policier ou d’un polar , vous ne sentirez même pas l’atterrissage !

9. D’autres passe-temps pour égayer votre voyage pourraient être des mots croisés, mots fléchés, sudokus … En bref, tous les jeux qui absorbent votre esprit.

10. Dormir est également synonyme de voyage rapide et silencieux. Pourquoi ne pas vous équiper pour l’occasion : masque de sommeil, coussin de vol et tenue confortable… Vous voilà prêt à faire une bonne sieste !

Pour supporter vos voisins

voisins avion

11. Si votre voisin a très envie de bavarder et vous pas du tout, la tactique consiste à vous montrer occupé dès le début : lisez, fermez les yeux pour dormir ou dites-lui que vous ne comprenez pas sa langue… Ça marche à tous les coups !

12. Emportez toujours avec vous des bouchons d’oreille . Ils seront particulièrement utiles si vous êtes assis à proximité d’un ronfleur ou d’enfants bruyants !

13.   Si votre voisin vous incommode, fuyez ! Juste après le décollage, levez-vous, prenez vos affaires, comme si de rien était, trouvez un siège vide et asseyez-vous. Vous pouvez aussi avertir un des membres de l’équipage pour qu’il vous trouve un siège au calme.

Pour éviter les malaises

stretch plane

14. Mâchez du chewing-gum  au décollage et à l’atterrissage pour éviter d’avoir mal aux oreilles.

15. Si le vol dure plus de deux heures, levez-vous toutes les 45 minutes pour vous dégourdir les jambes. Conseil efficace contre le mal de dos et les jambes lourdes !

16. Apportez une veste , un foulard ou une chemise à manches longues (même et surtout en été) pour éviter d’attraper un rhume.

Vous voyagez souvent en avion ? Partagez avec nous vos astuces et conseils dans les commentaires !

Et si vous avez besoin de conseils spécifiques pour votre voyage, découvrez les dossiers spéciaux eDreams sur l’organisation de votre prochain voyage en avion :

  • Enfants voyageant seuls
  • Transport d’animaux de compagnie
  • Bagages spéciaux (articles de sport et instruments de musique)
  • WIFI en avion
  • Prendre l’avion enceinte

Similar stories This could be interesting for you.

Nos astuces pour voyager pratique !

Nos astuces pour voyager pratique !

By Melina with 2 min read

Vacances de la Toussaint : 5 conseils de voyage

Vacances de la Toussaint : 5 conseils de voyage

By Guest Blogger with 2 min read

Road trip sur la Route 66 : les étapes incontournables

Road trip sur la Route 66 : les étapes incontournables

By Lucie with 3 min read

Zanzibar, une île aux épices entre l’Afrique et l’Orient

Zanzibar, une île aux épices entre l’Afrique et l’Orient

By Guest Blogger with 5 min read

2 responses to “ 16 conseils pour un voyage en avion (presque) parfait! ”

merci beaucoup, j”‘en prends compte

Leave a Reply Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

footer logo

Où voulez-vous partir ?

Grande sélection, super offres, filtrez les résultats, des vols et plus encore, vérifié et gratuit, trouvez un billet d’avion pas cher pour l’une de ces destinations, recherchez des vols pas chers.

Faites des économies sur vos billets d'avion en cherchant des vols pas chers sur KAYAK. KAYAK est un comparateur de vols qui vous aidera à trouver rapidement les meilleures offres pour vos vacances. Que vous cherchiez à organiser votre séjour à l'avance ou que vous vouliez un aller-retour pas cher pour un voyage à la dernière minute, KAYAK vous accompagne en vous montrant les bons plans et les vols les moins chers.

Vols pour Paris

  • Vols Toulouse - Paris (TLS - ORY) 66 €+
  • Vols Nice - Paris (NCE - ORY) 67 €+
  • Vols Nice - Paris (NCE - BVA) 67 €+
  • Vols Nice - Paris (NCE - CDG) 72 €+
  • Vols Montpellier - Paris (MPL - ORY) 85 €+
  • Vols Pau - Paris (PUF - ORY) 86 €+
  • Vols Lourdes - Paris (LDE - ORY) 90 €+
  • Vols Toulon - Paris (TLN - ORY) 96 €+
  • Vols Biarritz - Paris (BIQ - ORY) 101 €+
  • Vols Perpignan - Paris (PGF - ORY) 108 €+
  • Vols Bordeaux - Paris (BOD - ORY) 109 €+
  • Vols Toulouse - Paris (TLS - CDG) 110 €+
  • Vols Lyon - Paris (LYS - ORY) 119 €+
  • Vols Marseille - Paris (MRS - CDG) 120 €+
  • Vols Biarritz - Paris (BIQ - CDG) 122 €+
  • Vols Marseille - Paris (MRS - ORY) 123 €+
  • Vols Bordeaux - Paris (BOD - CDG) 132 €+
  • Vols Lyon - Paris (LYS - CDG) 138 €+
  • Vols Strasbourg - Paris (SXB - CDG) 139 €+
  • Vols Lille - Paris (LIL - ORY) 161 €+
  • Vols Lille - Paris (LIL - CDG) 213 €+
  • Vols Marseille - Paris (MRS - BVA) 213 €+
  • Vols Toulon - Paris (TLN - CDG) 270 €+
  • Vols Perpignan - Paris (PGF - CDG) 293 €+

Vols pour Lisbonne

  • Vols Bordeaux - Lisbonne (BOD - LIS) 37 €+
  • Vols Nantes - Lisbonne (NTE - LIS) 42 €+
  • Vols Toulouse - Lisbonne (TLS - LIS) 43 €+
  • Vols Paris - Lisbonne (BVA - LIS) 50 €+
  • Vols Nice - Lisbonne (NCE - LIS) 53 €+
  • Vols Paris - Lisbonne (ORY - LIS) 56 €+
  • Vols Lyon - Lisbonne (LYS - LIS) 59 €+

Vols pour Rome

  • Vols Marseille - Rome (MRS - FCO) 26 €+
  • Vols Toulouse - Rome (TLS - FCO) 26 €+
  • Vols Nice - Rome (NCE - FCO) 34 €+
  • Vols Bordeaux - Rome (BOD - FCO) 37 €+
  • Vols Paris - Rome (BVA - FCO) 41 €+
  • Vols Paris - Rome (ORY - FCO) 48 €+
  • Vols Lyon - Rome (LYS - FCO) 52 €+
  • Vols Brest - Rome (BES - FCO) 55 €+
  • Vols Lille - Rome (LIL - FCO) 56 €+

Vols pour Montréal

  • Vols Toulouse - Montréal (TLS - YUL) 305 €+
  • Vols Nice - Montréal (NCE - YUL) 314 €+
  • Vols Marseille - Montréal (MRS - YUL) 316 €+
  • Vols Lyon - Montréal (LYS - YUL) 321 €+
  • Vols Paris - Montréal (ORY - YUL) 322 €+
  • Vols Paris - Montréal (CDG - YUL) 327 €+
  • Vols Bordeaux - Montréal (BOD - YUL) 363 €+

Vols pour Amsterdam

  • Vols Nice - Amsterdam (NCE - AMS) 91 €+
  • Vols Paris - Amsterdam (CDG - AMS) 130 €+
  • Vols Lyon - Amsterdam (LYS - AMS) 131 €+
  • Vols Paris - Amsterdam (ORY - AMS) 136 €+
  • Vols Bordeaux - Amsterdam (BOD - AMS) 142 €+
  • Vols Nantes - Amsterdam (NTE - AMS) 150 €+
  • Vols Paris - Amsterdam (BVA - AMS) 151 €+

Vols pour Martinique

  • Vols Paris - Fort De France (ORY - FDF) 441 €+
  • Vols Paris - Fort De France (CDG - FDF) 474 €+
  • Vols Lyon - Fort De France (LYS - FDF) 596 €+
  • Vols Bordeaux - Fort De France (BOD - FDF) 600 €+
  • Vols Toulouse - Fort De France (TLS - FDF) 641 €+
  • Vols Marseille - Fort De France (MRS - FDF) 654 €+
  • Vols Perpignan - Fort De France (PGF - FDF) 663 €+

Vols pour Thaïlande

  • Vols Paris - Bangkok (CDG - BKK) 524 €+
  • Vols Marseille - Bangkok (MRS - BKK) 541 €+
  • Vols Lyon - Bangkok (LYS - BKK) 555 €+
  • Vols Toulouse - Bangkok (TLS - BKK) 566 €+
  • Vols Nice - Bangkok (NCE - BKK) 572 €+
  • Vols Bordeaux - Bangkok (BOD - BKK) 580 €+
  • Vols Paris - Phuket (CDG - HKT) 607 €+

Vols pour Ajaccio

  • Vols Strasbourg - Ajaccio (SXB - AJA) 55 €+
  • Vols Brest - Ajaccio (BES - AJA) 64 €+
  • Vols Lyon - Ajaccio (LYS - AJA) 67 €+
  • Vols Nantes - Ajaccio (NTE - AJA) 67 €+
  • Vols Toulouse - Ajaccio (TLS - AJA) 80 €+
  • Vols Montpellier - Ajaccio (MPL - AJA) 82 €+
  • Vols Paris - Ajaccio (CDG - AJA) 83 €+

Vols pour Figari

  • Vols Toulouse - Figari (TLS - FSC) 31 €+
  • Vols Bordeaux - Figari (BOD - FSC) 32 €+
  • Vols Paris - Figari (BVA - FSC) 46 €+
  • Vols Lyon - Figari (LYS - FSC) 67 €+
  • Vols Nantes - Figari (NTE - FSC) 67 €+
  • Vols Strasbourg - Figari (SXB - FSC) 67 €+
  • Vols Brest - Figari (BES - FSC) 77 €+

Vols pour New York

  • Vols Paris - New Windsor (CDG - SWF) 258 €+
  • Vols Paris - Newark (ORY - EWR) 320 €+
  • Vols Paris - New York (ORY - JFK) 324 €+
  • Vols Lyon - Newark (LYS - EWR) 339 €+
  • Vols Lyon - New York (LYS - JFK) 342 €+
  • Vols Paris - New York (CDG - JFK) 342 €+
  • Vols Paris - Newark (CDG - EWR) 345 €+
  • Vols Marseille - New York (MRS - JFK) 346 €+
  • Vols Marseille - Newark (MRS - EWR) 349 €+

Vols pour Londres

  • Vols Lyon - Londres (LYS - LTN) 40 €+
  • Vols Lyon - Londres (LYS - LGW) 44 €+
  • Vols Paris - Londres (ORY - LGW) 44 €+
  • Vols Bordeaux - Londres (BOD - LGW) 53 €+
  • Vols Paris - Londres (CDG - LGW) 54 €+
  • Vols Nantes - Londres (NTE - LGW) 59 €+
  • Vols Paris - Londres (CDG - SEN) 61 €+

Vols pour Marrakech

  • Vols Bordeaux - Marrakech (BOD - RAK) 35 €+
  • Vols Toulouse - Marrakech (TLS - RAK) 52 €+
  • Vols Marseille - Marrakech (MRS - RAK) 60 €+
  • Vols Perpignan - Marrakech (PGF - RAK) 62 €+
  • Vols Paris - Marrakech (BVA - RAK) 63 €+
  • Vols Châlons-en-Champagne - Marrakech (XCR - RAK) 74 €+
  • Vols Lyon - Marrakech (LYS - RAK) 79 €+

Vols pour Madrid

  • Vols Bordeaux - Madrid (BOD - MAD) 35 €+
  • Vols Marseille - Madrid (MRS - MAD) 41 €+
  • Vols Paris - Madrid (BVA - MAD) 49 €+
  • Vols Toulouse - Madrid (TLS - MAD) 58 €+
  • Vols Lyon - Madrid (LYS - MAD) 60 €+
  • Vols Paris - Madrid (CDG - MAD) 64 €+
  • Vols Nantes - Madrid (NTE - MAD) 70 €+
  • Vols Paris - Madrid (ORY - MAD) 71 €+
  • Vols Nice - Madrid (NCE - MAD) 76 €+
  • Vols Brest - Madrid (BES - MAD) 139 €+
  • Vols Lille - Madrid (LIL - MAD) 142 €+
  • Vols Biarritz - Madrid (BIQ - MAD) 165 €+
  • Vols Strasbourg - Madrid (SXB - MAD) 176 €+
  • Vols Montpellier - Madrid (MPL - MAD) 177 €+
  • Vols Clermont-Ferrand - Madrid (CFE - MAD) 182 €+
  • Vols Lourdes - Madrid (LDE - MAD) 194 €+
  • Vols Perpignan - Madrid (PGF - MAD) 195 €+
  • Vols Rennes - Madrid (RNS - MAD) 198 €+
  • Vols Pau - Madrid (PUF - MAD) 212 €+
  • Vols Ajaccio - Madrid (AJA - MAD) 217 €+
  • Vols Mulhouse - Madrid (MLH - MAD) 269 €+
  • Vols La Rochelle - Madrid (LRH - MAD) 296 €+
  • Vols Toulon - Madrid (TLN - MAD) 320 €+
  • Vols Metz - Madrid (ETZ - MAD) 766 €+

Vols pour Bali

  • Vols Marseille - Bali (MRS - IDBA) 516 €+
  • Vols Toulouse - Bali (TLS - IDBA) 517 €+
  • Vols Bordeaux - Bali (BOD - IDBA) 519 €+
  • Vols Lyon - Bali (LYS - IDBA) 521 €+
  • Vols Paris - Bali (CDG - IDBA) 523 €+
  • Vols Nantes - Bali (NTE - IDBA) 527 €+
  • Vols Nice - Bali (NCE - IDBA) 528 €+

Vols pour Guadeloupe

  • Vols Paris - Pointe-à-Pitre (ORY - PTP) 441 €+
  • Vols Paris - Pointe-à-Pitre (CDG - PTP) 476 €+
  • Vols Lyon - Pointe-à-Pitre (LYS - PTP) 552 €+
  • Vols Bordeaux - Pointe-à-Pitre (BOD - PTP) 602 €+
  • Vols Toulouse - Pointe-à-Pitre (TLS - PTP) 618 €+
  • Vols Nantes - Pointe-à-Pitre (NTE - PTP) 638 €+
  • Vols Biarritz - Pointe-à-Pitre (BIQ - PTP) 648 €+

Vols pour Canada

  • Vols Paris - Hamilton (CDG - YHM) 272 €+
  • Vols Toulouse - Montréal (TLS - YUL) 272 €+
  • Vols Nice - Montréal (NCE - YUL) 321 €+
  • Vols Paris - Toronto (CDG - YYZ) 323 €+
  • Vols Paris - Toronto (CDG - YTZ) 338 €+

Vols pour Bastia

  • Vols Montpellier - Bastia (MPL - BIA) 39 €+
  • Vols Toulouse - Bastia (TLS - BIA) 52 €+
  • Vols Strasbourg - Bastia (SXB - BIA) 54 €+
  • Vols Nantes - Bastia (NTE - BIA) 56 €+
  • Vols Lyon - Bastia (LYS - BIA) 58 €+
  • Vols Bordeaux - Bastia (BOD - BIA) 67 €+
  • Vols Lille - Bastia (LIL - BIA) 71 €+

Vols pour Marseille

  • Vols Bordeaux - Marseille (BOD - MRS) 26 €+
  • Vols La Rochelle - Marseille (LRH - MRS) 26 €+
  • Vols Limoges - Marseille (LIG - MRS) 26 €+
  • Vols Nantes - Marseille (NTE - MRS) 27 €+
  • Vols Lille - Marseille (LIL - MRS) 28 €+
  • Vols Tours - Marseille (TUF - MRS) 31 €+
  • Vols Brest - Marseille (BES - MRS) 71 €+

Vols pour Bangkok

  • Vols Paris - Bangkok (CDG - BKK) 494 €+
  • Vols Nice - Bangkok (NCE - BKK) 505 €+
  • Vols Marseille - Bangkok (MRS - BKK) 507 €+
  • Vols Lyon - Bangkok (LYS - BKK) 508 €+
  • Vols Bordeaux - Bangkok (BOD - BKK) 512 €+
  • Vols Nantes - Bangkok (NTE - BKK) 526 €+
  • Vols Toulouse - Bangkok (TLS - BKK) 541 €+
  • Vols Biarritz - Bangkok (BIQ - BKK) 565 €+
  • Vols Strasbourg - Bangkok (SXB - BKK) 631 €+
  • Vols Paris - Bangkok (ORY - BKK) 656 €+
  • Vols Pau - Bangkok (PUF - BKK) 659 €+
  • Vols Montpellier - Bangkok (MPL - BKK) 671 €+
  • Vols Paris - Bangkok (BVA - BKK) 703 €+
  • Vols Brest - Bangkok (BES - BKK) 783 €+

Vols pour Barcelone

  • Vols Bordeaux - Barcelone (BOD - BCN) 24 €+
  • Vols Poitiers - Barcelone (PIS - BCN) 29 €+
  • Vols Paris - Barcelone (BVA - BCN) 34 €+
  • Vols Nice - Barcelone (NCE - BCN) 36 €+
  • Vols Lyon - Barcelone (LYS - BCN) 39 €+
  • Vols Marseille - Barcelone (MRS - BCN) 41 €+
  • Vols Nantes - Barcelone (NTE - BCN) 41 €+
  • Vols Paris - Barcelone (CDG - BCN) 50 €+
  • Vols Paris - Barcelone (ORY - BCN) 53 €+
  • Vols Strasbourg - Barcelone (SXB - BCN) 62 €+
  • Vols Lille - Barcelone (LIL - BCN) 63 €+
  • Vols Brest - Barcelone (BES - BCN) 65 €+
  • Vols Toulouse - Barcelone (TLS - BCN) 103 €+
  • Vols Biarritz - Barcelone (BIQ - BCN) 146 €+
  • Vols Montpellier - Barcelone (MPL - BCN) 146 €+
  • Vols Rennes - Barcelone (RNS - BCN) 159 €+
  • Vols Caen - Barcelone (CFR - BCN) 162 €+
  • Vols Mulhouse - Barcelone (MLH - BCN) 167 €+
  • Vols Ajaccio - Barcelone (AJA - BCN) 168 €+
  • Vols Bastia - Barcelone (BIA - BCN) 172 €+
  • Vols Lourdes - Barcelone (LDE - BCN) 186 €+
  • Vols Pau - Barcelone (PUF - BCN) 238 €+

Vols pour Porto

  • Vols Carcassonne - Porto (CCF - OPO) 31 €+
  • Vols Bordeaux - Porto (BOD - OPO) 32 €+
  • Vols La Rochelle - Porto (LRH - OPO) 32 €+
  • Vols Toulouse - Porto (TLS - OPO) 34 €+
  • Vols Paris - Porto (BVA - OPO) 35 €+
  • Vols Marseille - Porto (MRS - OPO) 41 €+
  • Vols Tours - Porto (TUF - OPO) 42 €+
  • Vols Nantes - Porto (NTE - OPO) 46 €+
  • Vols Brive-la-Gaillarde - Porto (BVE - OPO) 49 €+
  • Vols Châlons-en-Champagne - Porto (XCR - OPO) 50 €+
  • Vols Paris - Porto (ORY - OPO) 52 €+
  • Vols Strasbourg - Porto (SXB - OPO) 57 €+
  • Vols Lyon - Porto (LYS - OPO) 61 €+
  • Vols Lille - Porto (LIL - OPO) 65 €+

Vols pour Los Angeles

  • Vols Paris - Los Angeles (CDG - LAX) 404 €+
  • Vols Nice - Los Angeles (NCE - LAX) 440 €+
  • Vols Paris - Los Angeles (ORY - LAX) 444 €+
  • Vols Marseille - Los Angeles (MRS - LAX) 470 €+
  • Vols Toulouse - Los Angeles (TLS - LAX) 498 €+
  • Vols Lyon - Los Angeles (LYS - LAX) 500 €+
  • Vols Bordeaux - Los Angeles (BOD - LAX) 510 €+

Vols pour Palma de Majorque

  • Vols Bordeaux - Palma de Majorque (BOD - PMI) 26 €+
  • Vols Marseille - Palma de Majorque (MRS - PMI) 26 €+
  • Vols Toulouse - Palma de Majorque (TLS - PMI) 26 €+
  • Vols Paris - Palma de Majorque (BVA - PMI) 32 €+
  • Vols Nantes - Palma de Majorque (NTE - PMI) 41 €+
  • Vols Lyon - Palma de Majorque (LYS - PMI) 48 €+
  • Vols Montpellier - Palma de Majorque (MPL - PMI) 51 €+

Vols pour Maroc

  • Vols Paris - Tanger (BVA - TNG) 61 €+
  • Vols Paris - Oujda (BVA - OUD) 67 €+

Vols pour Alger

  • Vols Marseille - Alger (MRS - ALG) 49 €+
  • Vols Bordeaux - Alger (BOD - ALG) 81 €+
  • Vols Nice - Alger (NCE - ALG) 93 €+
  • Vols Paris - Alger (CDG - ALG) 94 €+
  • Vols Toulouse - Alger (TLS - ALG) 107 €+
  • Vols Lille - Alger (LIL - ALG) 109 €+
  • Vols Lyon - Alger (LYS - ALG) 115 €+

Vols pour Nice

  • Vols Bordeaux - Nice (BOD - NCE) 55 €+
  • Vols Lille - Nice (LIL - NCE) 55 €+
  • Vols Nantes - Nice (NTE - NCE) 57 €+
  • Vols Paris - Nice (CDG - NCE) 64 €+
  • Vols Paris - Nice (ORY - NCE) 64 €+
  • Vols Paris - Nice (BVA - NCE) 64 €+
  • Vols Toulouse - Nice (TLS - NCE) 67 €+

Vols pour Toulouse

  • Vols Nantes - Toulouse (NTE - TLS) 56 €+
  • Vols Lyon - Toulouse (LYS - TLS) 60 €+
  • Vols Lille - Toulouse (LIL - TLS) 61 €+
  • Vols Nice - Toulouse (NCE - TLS) 63 €+
  • Vols Rennes - Toulouse (RNS - TLS) 63 €+
  • Vols Paris - Toulouse (ORY - TLS) 68 €+
  • Vols Bastia - Toulouse (BIA - TLS) 69 €+

Foire aux questions

Que faut-il savoir avant de réserver un vol .

Plusieurs facteurs doivent être pris en compte lors de la réservation d'un vol, notamment le coût, les classes tarifaires, les politiques en matière de bagages, les complications liées aux vols long-courriers et le respect des réglementations aéroportuaires. Pour faciliter votre processus de réservation, KAYAK a créé un guide de vol complet contenant des conseils sur la façon de trouver des vols à bas prix, de faire ses bagages de manière efficace et de tirer parti des meilleurs outils de voyage disponibles.

Quel est le jour de la semaine le moins cher pour réserver un vol ?

Le jour idéal pour réserver votre vol dépend d'un certain nombre de facteurs, mais il existe des tendances générales que vous pouvez suivre pour augmenter vos chances d'obtenir des billets d'avion à des prix avantageux. Sur la base d'une analyse des données KAYAK pour tous les vols décollant en France au cours des 12 derniers mois, le jour le moins cher pour voyager sur un vol intérieur est le jeudi. Pour les vols internationaux, le jeudi dispose des billets les moins chers en moyenne.

Quel est le mois de l'année où les prix des vols sont les plus bas ?

Chacun·e sait que les vols en basse saison sont généralement moins chers que ceux proposés en haute saison. Cela signifie que le mois où vous trouverez les billets d'avion les moins chers dépendra fortement de la période de l'année et de votre destination. Bien qu'éviter les périodes de forte affluence puisse vous aider à réduire vos dépenses, nos données montrent que le mois au cours duquel les billets d'avion pour les vols intérieurs sont les moins chers, selon toutes les recherches effectuées sur KAYAK au cours des 12 derniers mois, est janvier, tandis que le mois le plus cher est août. Si vous réservez un billet pour un vol international, novembre est le mois le moins cher et août le plus cher.

Quel est le meilleur moment pour acheter des billets d'avion, à la dernière minute ou à l'avance ?

Les offres de vol de dernière minute ne manquent pas, mais le meilleur moment pour acheter vos billets d'avion dépend de votre destination et de votre lieu de départ. Sur la base de toutes les données de recherche de vols effectuées sur KAYAK au cours des 12 derniers mois, les prix des billets des vols intérieurs sont restés inférieurs au prix moyen jusqu'à 1 semaine(s) avant le départ. Pour les vols internationaux, il est possible de faire une bonne affaire jusqu'à 1 semaine(s) avant la date de départ, avec des prix demeurant inférieurs à la moyenne. Si vos dates sont flexibles, KAYAK vous propose des offres de vols aller simple et aller-retour en avance et en dernière minute.

Les vols internationaux avec escale permettent-ils d'économiser de l'argent sur les billets d'avion ?

Pour de nombreux vols long-courriers internationaux, il est impossible de voyager sans escale. Certains itinéraires proposent les deux options et vous pouvez envisager de réserver un vol avec escale pour un certain nombre de raisons. Tout d'abord, le fait de séparer en deux ce qui serait autrement un très long trajet, de faire une pause et de terminer ensuite le voyage peut rendre la durée du vol plus facile à supporter. Deuxièmement, les prix peuvent également être inférieurs à ceux des vols sans escale, de sorte que même si vous mettez plus de temps à atteindre votre destination, vous pourrez faire des économies. Nous avons examiné les prix au cours des 12 derniers mois pour les 100 destinations internationales les plus populaires auprès des utilisateur·ices KAYAK et, en moyenne, les prix des vols sans escale sont moins élevés que ceux des vols avec escale.

Comment KAYAK trouve-t-il des prix aussi bas ?

KAYAK traite plus de 2 milliards de recherches de vols par an et affiche des résultats de centaines de sites de voyage pour proposer un large choix de prix et de possibilités. KAYAK présente aussi les résultats de plus 2 millions d’établissements en plus de ceux de locations de voitures, de séjours, d’activités et des millions de commentaires vérifiés, afin de proposer aux utilisateur·ices le plus grand choix possible.

Comment trouver les meilleures offres de vols sur KAYAK ?

Pour chaque recherche sur https://www.kayak.fr/flights nous parcourons des centaines de sites de voyages en quelques secondes. Nous récoltons des offres disponibles à travers le Web et les rassemblons en un seul et même endroit. Une fois sur la page de résultats, vous pouvez utiliser différents filtres pour comparer les options qui s’offrent à vous pour le même vol. Il vous sera ainsi plus facile de choisir la meilleure offre à partir des prix affichés sur votre écran provenant directement des sites fournisseurs, sans aucuns frais supplémentaires de la part de KAYAK.

Comment puis-je économiser grâce à Combo KAYAK ?

Combo KAYAK vous permet de combiner deux allers simples plutôt que d’opter pour un billet aller-retour classique, afin d’économiser.

Est-ce que KAYAK recherche sur plus de sites fournisseurs que ses compétiteurs ?

Oui, KAYAK a accès à plus d’informations que les agences de voyage traditionnelles et surpasse ses concurrents dans le monde en matière de précision.

Comment est-ce que la Prédiction des prix KAYAK peut m’aider à savoir quand réserver ?

L’outil de Prédiction des prix KAYAK se base sur des données passées afin de déterminer si le prix pour la destination et les dates recherchées est susceptible de changer au cours des 7 prochains jours, pour aider les voyageur·euses à savoir s’il vaut mieux attendre ou réserver maintenant.

Que sont les « dates flexibles » de KAYAK et en quoi peuvent-elles m’être utiles ?

Les dates de voyage ne sont pas toujours figées. Si vous pouvez vous permettre un peu de spontanéité, faites votre recherche avec des dates flexibles. Vous pourrez ainsi voir des vols jusqu’à 3 jours avant et après vos dates de prédilection. Grâce à cette fonction, découvrez si vous pouvez économiser en partant plus tôt ou plus tard. Vous pouvez aussi utiliser les options « Mois » et « Week-end », pour élargir votre recherche et trouver l’offre qui vous convient le mieux.

Recherchez des vols pas chers sur KAYAK. Trouvez des billets d’avion moins chers pour toutes les compagnies aériennes populaires, les aéroports du monde entier et pour les itinéraires internationaux les plus prisés . KAYAK parcourt des centaines de sites et vous aide à dénicher un billet pas cher et à trouver le vol qu’il vous faut. Comme KAYAK effectue des recherches sur un grand nombre de sites de voyage en même temps, vous pouvez trouver rapidement des billets d'avion bon marché auprès de compagnies aériennes abordables ainsi que des billets de train et de bus .

KAYAK vous aide aussi à trouver les hôtels adaptés à vos besoins.

En route vers votre prochaine aventure

Conseils voyages

Voyager en avion : comment se préparer ?

Ce qu'il ne faut pas oublier avant de voyager en avion.

Lorsque vous voyagez en avion, vous ne devez laisser aucun détail au hasard , en particulier si vous devez prendre un vol long-courrier. Une préparation consciencieuse est de mise. Il faut à tout prix arriver à l’heure à l’aéroport pour ne pas rater l’avion ou payer des frais supplémentaires. Dans cet article, découvrez quelques conseils importants et une checklist pour bien préparer son voyage en avion .

Préparer son voyage en avion en vérifiant la validité de votre passeport

passeport

Même si cela vous semble superflu comme tâche, avant de prendre un vol, n’oubliez pas de vérifier la date d’expiration de votre passeport. Dans certains pays, pour pouvoir voyager, vous devez posséder un passeport encore valide plusieurs mois après votre vol . Ce, car dès lors que vous êtes installé dans le pays, il se pourrait que vous ayez besoin de prolonger votre séjour.

Dans un grand nombre de pays, un passeport valable pendant au moins 2 mois est requis. Certains exigent même jusqu’à plus de 6 mois de validité. Cela est notamment le cas au Brésil, en Russie, au Vietnam, au Pérou, aux Bahamas et bien plus encore.

Conserver sur vous les papiers nécessaires durant le voyage

Mis à part votre passeport, d’autres documents sont indispensables pour votre embarquement et lors de votre séjour. Vous devez par exemple détenir une preuve écrite de votre possession de billet aller et retour . Avant votre autorisation d’entrer dans l’avion, il est possible que la compagnie aérienne exige que vous lui fournissiez une preuve.

En atterrissant dans certains pays, il se peut aussi qu’un document attestant de vos vaccinations  vous soit demandé. La plupart des pays réclament en outre une assurance voyage , donc n'hésitez pas à lire mon article si vous souhaitez voir un comparatif des assurances voyage . À titre informatif, presque toutes les assurances de cartes bancaires couvrent un séjour dont la durée maximale est de 90 jours (au delà je vous conseille très fortement d'opter pour une assurance voyage comme Chapka ou ACS. D'ailleurs an a un code promo Chapka négocié de 5% si cela vous intéresse)  Autre information qui peut vous être utile : l’adresse et le nom de l’établissement dans lequel vous serez hébergé pendant votre séjour.

D’autre part, une fois à destination, vous aurez à présenter un document vous autorisant à entrer sur le territoire. Bref, il est probable que vous ayez à compléter divers formulaires  : à votre arrivée à l’aéroport de votre destination, à la réception de l’hôtel. Pensez donc à garder un stylo dans vos bagages à main.

Préparer son voyage en avion en s'enregistrant en ligne

réservation en ligne

Nombreux sont les avantages à vous enregistrer en ligne. D’abord, cela vous permet de sélectionner la place que vous voulez dans l’avion. En confirmant votre choix à l’avance, cela vous prémunira du surbooking  qui peut parfois survenir sans que vous en soyez prévenu (lors d’un surbooking, ou d’une surréservation, les passagers peuvent prétendre à une compensation ). 

De plus, l’enregistrement en ligne vous permet de gagner du temps  lorsque vous arrivez à l’aéroport. En effet, vous n’aurez pas besoin de passer au guichet afin d’imprimer votre billet d’avion.

Cependant, si vous devez mettre des bagages en soute, il est conseillé de vous rendre en avance à l’aéroport pour les enregistrer. Mais si vous ne voyagez qu’avec un sac à main ou un sac à dos, vous n’aurez plus à passer par la case enregistrement. Vous devez tout de même passer la douane et les contrôles de sécurité.

Préparer son voyage en avion en choisissant la place idéale dans l’avion

D’abord, pour le choix de votre place dans l’avion, choisissez-la avant le jour de votre départ, agir tôt évite les mauvaises surprises. Comme dit précédemment, il est recommandé de le faire en ligne, sur le site web de la compagnie aérienne.

Pour le côté pratique des places en avion, décidez suivant vos préférences et vos habitudes. Vous devez toutefois connaître certains points. Les sièges qui se trouvent à l’avant de l’avion seront plus confortables , car ils sont éloignés du moteur. Si vous cherchez la tranquillité, c’est la place qu’il vous faut. Si vous voulez profiter de la vue , optez pour un siège situé côté hublot. Si vous n’aimez pas rester en place et que vous devez souvent vous dégourdir les jambes , préférez une place du côté du couloir. Vous pourrez ainsi vous lever sans déranger vos voisins. Le choix de votre siège sera au final effectué en fonction de vos envies et de vos besoins, si celui-ci est disponible bien sûr.

Vérifier le poids des bagages pour éviter toute surcharge

bagages

Voici un point à ne surtout pas négliger : la vérification de la taille et du poids de vos valises. Avant de prendre l’avion, veillez à ce que votre bagage à main soit conforme aux exigences et normes imposées par la compagnie aérienne . Le poids du bagage à main ne doit généralement pas être supérieur à 10 kg.

Si le poids excède le poids autorisé, vous aurez à payer des frais supplémentaires pour mettre votre bagage en soute. Le poids total des valises à placer en soute est également limité . Informez-vous sur le sujet en consultant le site de votre compagnie aérienne. Aussi, pour différencier vos bagages de ceux des autres passagers, ajoutez-y une marque que vous seul reconnaîtrez.

Sachez qu’il est interdit d’emporter des liquides de plus de 100 ml  dans votre bagage à main. Placez alors tous vos produits cosmétiques, shampoings et autres dans votre bagage en soute. Pour les démaquillants, crème hydratante ou autres liquides, vous pouvez les mettre dans un sac plastique transparent de type congélation de 1 litre. Vous en trouverez facilement dans tous les aéroports.

Se renseigner sur les prévisions météorologiques et le décalage horaire

Avant d’embarquer dans l’avion, informez-vous sur les prévisions météo . Quand bien même la journée semble être au beau fixe, une brusque perturbation peut avoir lieu à tout moment. Ainsi, pensez à emporter des vêtements de pluie avec vous. De même, si vous débarquez en plein été alors que vous venez d’un endroit où il neige, habillez-vous en conséquence avant de sortir de l’avion.

Dans le même contexte, renseignez-vous sur le décalage horaire ainsi que ses éventuelles répercussions sur votre emploi du temps. Vous pouvez déjà planifier une horloge à l’heure de votre pays de destination sur votre smartphone. Si par exemple il fait jour dans le pays d’arrivée, dormez suffisamment dans l’avion pour ainsi attaquer la journée qui vous attend en pleine forme.

Nous arrivons à la fin de cet article ! J'espère qu'il vous a plu et que vous pouvez désormais préparer au mieux votre prochain voyage en avion 😊 

auteur emmanuel voyageavecnous

Les voyages ? Une passion ! Depuis 2013 (déjà !) je partage mes aventures sur ce blog voyage et je vous donne des conseils pour préparer vos prochaines escapades en Europe et un peu partout dans le monde !

Où partir en Juin au soleil ? Nos conseils

Les derniers articles

Que faire à Izmir ?

Visiter Los Angeles en 2 jours

Visiter Marseille en 2 jours

D’autres articles qui pourraient vous intéresser

Où partir à la Toussaint ?

Sac à dos ou valise pour partir en voyage , quels sont les bienfaits du voyage , comparatif des cartes bancaires pour voyager, 0 commentaires, soumettre un commentaire.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire *

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Soumettre le commentaire

Nos conseils et bons plans

Inscrivez-vous et recevez chaque mois nos conseils et bons plans pour inspirer vos prochaines aventures !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

  • Aller au menu
  • Aller au menu mobile
  • Aller au contenu
  • Emplois et concours Emplois et concours
  • Salle de presse Salle de presse
  • Archives et traités Archives et traités

voyager en avion une

  • Augmenter la taille de la police
  • Réduire la taille de la police
  • Ajouter notre fil RSS

Conseils aux Voyageurs

  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Linkedin

Rechercher un pays/destination

Dernières minutes.

Recrudescence de violences Publié le 14/05/2024 Une recrudescence d’exactions et d’actions (…)

Élection présidentielle Publié le 10/05/2024 Dans le contexte électoral actuel, il convient de (…)

Intempéries dans l’Etat du Rio Grande do Sul et de sa capitale Porto Alegre Publié le 08/05/2024 (…)

› Toutes les dernières minutes

Face aux risques d’escalade militaire au Proche-Orient, il est recommandé aux ressortissants (...)

Sécurité maritime en Mer Rouge et dans le détroit de Bab-el-Mandeb (Publié le 12/01/2024) Compte (...)

Situations au Niger, au Mali et au Burkina Faso Publié le : 07/08/2023 Niger « Tout (...)

De nombreux pays (Grèce, Italie, Espagne, Etats-Unis, Maroc, Japon, Chine, etc.) font état de (...)

Compte tenu des valeurs défendues par la France et de son engagement dans la lutte (...)

Plusieurs pays ont récemment mis en place des restrictions s’appliquant aux voyageurs en (...)

Devant la nouvelle phase de la pandémie, le dispositif de contrôle sanitaire aux frontières est (...)

L’OMS a classé le 24/07/2022 l’épidémie de variole du singe en cours dans de nombreux pays en (...)

A la suite des récents événements en Irak et d’une montée des tensions dans la région, il est (...)

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a émis un message d’alerte concernant la situation de la (...)

Cartes régionales des zones de vigilance

Amériques

Afrique du Nord / Moyen Orient

Asie / Océanie

Adoptez les bons réflexes avant et pendant votre voyage

Inscrivez vous sur le Fil d’Ariane. Pour votre sécurité, restons connectés

Téléchargez l’application Conseils aux voyageurs

Informez-vous des dernières nouvelles via Twitter

Préparez votre voyage avec nos fiches thématiques pratiques

  • Vérifiez que vous êtes bien prêts : formalités administratives, assurances, argent, santé, etc. ;
  • Informez-vous sur la législation du pays ;
  • Consultez les conseils pratiques face aux risques : sanitaires, naturels, chimiques, etc. ;
  • Découvrez comment le consulat français peut vous accompagner sur place.

À propos de nos Conseils aux voyageurs

Consultez notre foire aux questions

Notre engagement qualité : Certification ISO 9001

Les missions du Centre de crise et de soutien

XiTi

Bienvenue sur le blog Le Prochain Voyage

Suivez le blog sur facebook .

Le Prochain Voyage sur Twitter

Contactez-moi.

[email protected]

Booking.com Many Geos

Articles récents

  • Circuit en voiture au Portugal : préparation, itinéraires et conseils
  • L’hébergement en plein air 4 et 5 étoiles sur l’île de Ré : une escapade luxueuse au cœur de la nature
  • Anniversaire de rêve : les cadeaux pour elle qui marqueront l’événement
  • Voyage de luxe au Panama : complexes hôteliers et expériences exclusifs
  • Pourquoi faire confiance à une agence de visa voyage ?

voyager en avion une

  • Blog voyage
  • Récits de voyage en France
  • Récits de voyage en Europe
  • Récits de voyage en Asie
  • Récits de voyage en Afrique
  • Tour du monde de Quentin

La checklist spéciale voyage en avion (valise, bagage à main, démarches à faire…)

Un voyage en avion se prépare : il est important d’être bien organisé afin que tout se déroule comme prévu, sans aléas. Formalités administratives et/ou démarches à faire, choses à mettre dans sa valise, etc… j’indique dans cet article la liste des éléments importants à prendre en compte, ou sur soi, afin de bien préparer son voyage en avion . J’espère que cette checklist vous aidera à ne rien oublier !

Voyager léger : quelques astuces pour préparer sa valise

Préparer sa valise

Que mettre dans son bagage à main lors d’un voyage en avion ?

Tout d’abord, il est important d’avoir à l’esprit que certains produits sont interdits (couteau, ciseaux, briquet, gaz lacrymogène…) ; et d’autres sont réglementés en cabine. C’est le cas par exemple des liquides qui doivent être de contenance inférieure à 100 ml, et placés dans un sachet plastique refermable. Renseignez-vous donc bien sur ce que vous ne pouvez pas mettre dans votre bagage à main.

La liste de choses à mettre dans son bagage en cabine :

  • les documents d’identité (passeport, carte nationale d’identité)
  • le billet d’avion (ou la confirmation de réservation du vol ou du voyage)
  • la carte bancaire, et un peu de liquide pour effectuer d’éventuels achats à l’aéroport
  • le téléphone
  • l’ordinateur portable, le casque audio, l’appareil photo (à présenter lors du contrôle de sécurité)
  • le guide de voyage (ou un bon livre pour s’occuper pendant le trajet en avion)
  • le masque et les boules Quies pour ceux qui souhaiteraient dormir dans l’avion
  • les médicaments (attention, cela est réglementé)

Que mettre dans sa valise lors d’un voyage en avion ?

  • les vêtements et les chaussures dont vous aurez besoin une fois arrivé sur place => retrouvez la liste complète ici
  • la trousse de toilette et à pharmacie
  • tous les produits qui ne sont pas autorisés en bagage à main (tube de crème solaire, nourriture etc.)

Quelles démarches faut-il faire avant de prendre l’avion ?

  • se renseigner sur le pays convoité (itinéraire prévu, niveau de sécurité…)
  • vérifier la validité de sa carte d’identité ou de son passeport
  • se renseigner puis faire les démarches nécessaires à accomplir avant de se rendre sur place (visa, vaccins)
  • réserver son vol
  • valider son vol quelques jours avant le départ
  • se renseigner (poids de la valise, dimensions du bagage à main, liste d’objets interdits…) et préparer sa valise
  • imprimer sa carte d’embarquement dès l’arrivée à l’aéroport
  • faire enregistrer ses bagages au comptoir de l’aéroport
  • passer le contrôle de sécurité et se rendre dans la salle d’embarquement

Ne faites pas comme moi, ne « perdez » pas votre passeport en voyage !

Je vous partage une expérience qui m’a marqué il y a quelques années. C’était l’un de mes premiers voyages à l’étranger, je m’étais rendue à Dublin. J’avais choisi de voyager uniquement avec un bagage en cabine, toutes mes affaires étaient entassées dans mon sac à dos. Quelques minutes avant de passer le contrôle de sécurité, j’anticipe, je souhaite mettre la main sur mon passeport et ma carte d’embarquement afin de les présenter. Je me rends compte que je ne trouve pas mon passeport, j’angoisse et je m’arrête au milieu de la file pour vider mon sac à dos. Je ne le trouve toujours pas dans le contenu de mon sac… Par chance, je sens sa présence derrière la partie rembourré, la couture du sac à dos s’était abimée !

Un conseil : mettez vos documents d’identité dans un endroit à part, rangez-les bien, et vérifiez que vous les possédez avant de vous rendre à l’aéroport !

Pour éviter que ce type d’évènement se reproduise, et pour retrouver facilement mes documents d’identité, j’ai placé un récepteur sur mon passeport. Je peux lui faire émettre un signal audio grâce au localisateur d’objet que j’ai commandé sur Amazon. Un accessoire bien pratique pour ceux qui ont tendance à égarer leurs papiers ou leurs clés par exemple !

Localisateur d'objet Esky

Localisateur d’objet Esky

Cet article Esky est disponible sur Amazon au tarif de 22.99€ .

J’espère que cette checklist « voyage en avion » vous aidera à ne rien oublier, ainsi qu’à penser à tout ce que vous souhaitez prendre avec vous et faire avant de partir.

Articles relatifs :

Comment s'habiller pour prendre l'avion ?

Leave A Reply

Laisser un commentaire annuler la réponse.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées .

Copyright ©2020 www.leprochainvoyage.com. Tous droits réservés. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l’ensemble de son contenu ( textes, documents et images) sans l’autorisation expresse de l’auteure de ce blog.

voyager en avion une

  • Résumé de la politique de confidentialité

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur le site. En naviguant sur ce blog, nous considérons que vous acceptez les cookies.

Javascript est desactivé dans votre navigateur.

République Française

Service-Public.fr

Le site officiel de l’administration française

  • Se connecter
  • Accéder au site pour les entreprises

Partager la page

Votre abonnement a bien été pris en compte

Vous serez alerté(e) par email dès que la page « Documents d'identité nécessaires pour voyager en avion » sera mise à jour significativement.

Vous pouvez à tout moment supprimer votre abonnement dans votre compte service-public.fr .

Votre abonnement n’a pas pu être pris en compte.

Vous devez vous connecter à votre espace personnel afin de vous abonner à la mise à jour de cette page.

Être alerté(e) en cas de changement

Ce sujet vous intéresse ? Connectez-vous à votre compte et recevez une alerte par email dès que l’information de la page « Documents d'identité nécessaires pour voyager en avion » est mise à jour.

Pour vous abonner aux mises à jour des pages service-public.fr, vous devez activer votre espace personnel .

Vous serez alerté(e) par courriel dès que la page « Documents d'identité nécessaires pour voyager en avion » sera mise à jour significativement.

ACTIVER MON ESPACE PERSONNEL

Le lien vers cette page a été envoyé avec succès aux destinataires.

Documents d'identité nécessaires pour voyager en avion.

Vérifié le 01 avril 2024 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion, Mayotte, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, Terres Australes et Antarctiques Françaises, Îles de Wallis-et-Futuna

Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lituanie, Lettonie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède

Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie (uniquement les frontières maritimes et aériennes), Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande (hors UE), Italie, Lettonie, Liechtenstein (hors UE), Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège (hors UE), Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie (uniquement les frontières maritimes et aériennes), Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse (hors UE)

Quelle est votre situation ?

Veuillez patienter pendant le chargement de la page

Accéder aux informations générales  sans renseigner ma situation

Vers Chypre et l'Irlande

Vers un autre pays de l'union européenne, vers l'islande, le liechtenstein, la norvège ou la suisse, vers un autre pays.

Votre situation dépend de votre nationalité :

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

La compagnie aérienne vérifie l'identité de chaque voyageur, majeur comme mineur .

Vous devez donc présenter l'un des documents suivants :

  • Carte nationale d'identité française

Vous pouvez aussi utiliser votre permis de conduire, si vous êtes reconnaissable sur la photo.

Attention  

Le livret de famille ou un justificatif de demande de carte d'identité ou de passeport ne comportent pas de photo. Ils seront donc refusés.

Pour voyager en outre-mer : titleContent , vous devez disposer d'un document d'identité en cours de validité . Une carte d'identité suffit.

Toutefois, si vous transitez par un pays étranger, vous devez avoir un passeport en cours de validité . Ainsi, si vous allez à Saint-Martin, vous devez avoir un passeport.

  • Carte nationale d'identité

Vous pouvez aussi utiliser votre permis de conduire français, si vous êtes reconnaissable sur la photo.

Pour voyager en outre-mer : titleContent , vous devez disposer d'un document d'identité en cours de validité .

Si vous devez transiter par un pays étranger, vous devez avoir un passeport en cours de validité . Ainsi, si vous allez à Saint-Martin, vous devez avoir un passeport.

Autre nationalité

Vous devrez donc présenter l'un des documents suivants :

  • Titre de séjour

Si vous devez transiter par un pays étranger, vous devez avoir un passeport en cours de validité . Par exemple, si vous allez à Saint-Martin, vous devez avoir un passeport.

en cas de contrôle dans le pays où vous allez voyager (contrôle policier par exemple), vous devez prouver votre identité. Il vous faut donc une carte nationale d'identité ou un passeport en cours de validité .

Vous situation dépend de votre nationalité :

Si vous voyagez vers un pays de l'Union européenne : titleContent non compris dans l'espace Schengen : titleContent , la police contrôle votre identité.

Vous devez présenter un document en cours de validité .

Vous devez donc présenter un des documents suivants :

un mineur   voyageant sans ses parents doit posséder en plus une autorisation de sortie de territoire signée par l'un de ses parents.

Le livret de famille ou un justificatif de demande de carte d'identité ou de passeport ne comportent pas de photo. Ils sont donc refusés.

Vous devrez présenter votre passeport .

Les documents d'identité nécessaires relèvent de conditions spécifiques .

La police et la compagnie aérienne contrôlent l'identité de chaque voyageur, majeur comme mineur .

Si vous voyagez vers un autre pays de l'Union européenne : titleContent compris dans l'espace Schengen : titleContent , la police peut contrôler votre identité.

Un mineur voyageant sans ses parents doit posséder en plus une autorisation de sortie de territoire signée par l'un de ses parents.

Vous devez présenter votre passeport .

Si vous voyagez vers un pays de l'espace Schengen : titleContent non membre de l'Union européenne : titleContent , la police peut faire un contrôle d'identité aux frontières.

Vous devez donc présenter un de vos documents suivants :

En cas de contrôle dans le pays où vous voyagez (contrôle policier par exemple), vous devez prouver votre identité. Vous devez donc avoir une carte nationale d'identité ou un passeport en cours de validité pour cette éventualité.

un mineur voyageant sans ses parents doit posséder en plus une autorisation de sortie de territoire signée par l'un de ses parents.

Vous devez donc présenter votre passeport .

Un justificatif de demande de passeport ne comporte pas de photo et est donc refusé.

La police et la compagnie aérienne contrôlent l'identité de chaque voyageur, majeur comme mineur.

Vous devez avoir un passeport en cours de validité , que vous soyez majeur ou mineur .

Certains pays exigent que la date de validité du passeport dépasse la date de retour du voyage. Vérifiez la règle appliquée sur le site de l'ambassade.

Il vous faut peut-être aussi d'autres documents (visa par exemple).

Renseignez-vous sur la rubrique Conseil aux voyageurs du site du ministère des affaires étrangères en consultant la fiche du pays concerné.

Vous pouvez aussi contacter l'ambassade ou le consulat du pays où vous vous rendez.

Où s’adresser ?

  • Ambassade ou consulat étranger en France

À savoir  

Qui peut m'aider ?

Vous avez une question ? Vous souhaitez être accompagné(e) dans vos démarches ?

Pour toute information sur les conditions d'entrée dans le pays de voyage

Textes de loi et références

Arrêté du 20 novembre 2015 relatif aux mesures de sûreté de l'aviation civile : article 2

Documents pouvant être demandés par une compagnie pour un vol en France

Arrêté du 11 septembre 2013 relatif aux mesures de sûreté de l'aviation civile : annexe

Services en ligne et formulaires

Connaître les documents exigés pour voyager en Europe

Questions ? Réponses !

Peut-on voyager avec une carte d'identité de plus de 10 ans ?

Avec quels documents un mineur français peut-il voyager à l'étranger ?

Avec quels documents d'identité un Français peut-il voyager en outre-mer ?

Voyage à l'étranger : pour quel pays un Français doit-il demander un visa ?

Voyage aux USA : quelles sont les formalités (passeport, Esta, visa...) ?

Le permis de conduire est-il une pièce d'identité officielle ?

Voyager à l’étranger

Carte d’identité

Autorisation de sortie du territoire (AST)

Documents de voyage – Citoyens de l'Union européenne

Union européenne

Carte de l'Espace Schengen

Toute l'Europe

Pays qui acceptent ou refusent une carte d'identité de plus de 10 ans

Ministère chargé de l'Europe et des affaires étrangères

Fiches d'information (par pays) - Durée de validité de la carte d'identité

Ministère chargé de l'intérieur

Conseils aux voyageurs

Cette page vous a-t-elle été utile ?

  • 1 Pas du tout Cette page ne pas m'a pas du tout été utile
  • 2 Un peu Cette page m'a été un peu utile
  • 3 Moyen Cette page m'a été moyennement utile
  • 4 Beaucoup Cette page m'a été très utile
  • 5 Parfait ! Cette page m'a été parfaitement utile

Pas du tout

L’équipe Service-Public.fr vous remercie

Je vais sur la page d’accueil

Vous avez noté 1 sur 5 : Pas du tout

Vous avez noté 2 sur 5 : Un peu

Vous avez noté 3 sur 5 : Moyen

Vous avez noté 4 sur 5 : Beaucoup

Vous avez noté 5 sur 5 : Parfait !

Je fais une  remarque  sur cette page

L’équipe Service-Public.fr vous remercie pour vos remarques utiles à l'amélioration du site.

Pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons valider ce formulaire suite à une trop longue période d’inactivité. Merci de recharger la page si vous souhaitez le soumettre à nouveau.

Une erreur technique s'est produite. Merci de réessayer ultérieurement.

Vos remarques pour améliorer la page

La page est-elle facile à comprendre , l’information a-t-elle été utile , avez-vous rencontré une difficulté , avez-vous des suggestions pour améliorer la page .

Les informations demandées sont obligatoires

Des exemples nous permettent d’améliorer les pages plus facilement : « Je n’ai pas compris la partie sur... » , « Je cherchais des informations plus précises/plus claires sur... » .

1000 caractères restants

Comment pouvons-nous vous répondre ?

Protection des données personnelles.

Les informations recueillies à partir de ce formulaire sont traitées par la DILA pour répondre à votre demande. Pour connaitre et exercer vos droits, veuillez consulter la rubrique données personnelles et sécurité .

Institut national de la consommation

Institut national de la consommation

Ce site utilise et partage avec des tiers (partenaires ou prestataires) des cookies et autres traceurs à des fins de statistiques et de mesure d’audience, de partage de contenu sur les réseaux sociaux et d’utilisation d'outils de visualisation multimédia. Le dépôt de ces cookies est soumis à l’obtention de votre consentement préalable à l’exception de certains cookies nécessaires au fonctionnement du site et des cookies de mesures d’audience pouvant être regardés comme exempts de consentement. Vous pouvez paramétrer votre choix, finalité par finalité, en cliquant sur « Paramétrer » et modifier votre choix à tout moment lors de votre navigation sur le site en cliquant sur l’onglet « Gérer les cookies » (accessible sur le site, en bas de page). Pour plus d’informations, voir notre politique Cookies .

Gestion de vos préférences pour tous les services

Vous pouvez indiquer votre choix catégorie par catégorie ci-après. Vous avez la possibilité d’accepter ou de refuser globalement l’ensemble des catégories en activant ou désactivant le bouton « Tous les cookies ».

Tous les cookies

  • AUTORISER REFUSER

Utilisation d’outils de visualisation multimédia

Politiques de confidentialités

Statistiques et mesure d’audience

Réseaux sociaux.

Pour en savoir plus sur les catégories de cookies déposés, veuillez consulter notre politique Cookies .

Voyager en avion : vos droits et recours

Fiche pratique.

Mieux comprendre vos droits de passagers aériens

Lorsque vous prenez l'avion, il se peut que le voyage ne se déroule pas tout à fait comme vous l'aviez imaginé. Retard, annulation, perte ou dégradation de bagages, etc.

La Convention de Montréal , Convention pour l'unification de certaines règles relatives au transport aérien international, signée à Montréal le 28 mai 1999, renforce les droits des voyageurs aériens concernant la responsabilité des compagnies aériennes en cas de dommages causés aux passagers, aux bagages et aux marchandises lors de voyages internationaux.

voyager en avion une

De son côté, la règlementation européenne a établi depuis 2004, des règles visant à garantir un niveau de protection élevée de l'ensemble des passagers aériens. Le règlement (CE) n°261/2004 du Parlement européen et du Conseil du 11 février 2004 établit des règles communes en matière d'indemnisation et d'assistance des passagers et vient compléter les dispositions de la Convention de Montréal en améliorant la protection des passagers aériens en cas de refus d'embarquement contre leur volonté (surréservation) et d'annulation ou de retard important d'un vol.

voyager en avion une

Sont donc exclus les voyages à forfait comprenant d'autres prestations (hébergement, visites guidées). Mais le règlement reste invocable si l'annulation touche seulement le vol.

1 - INTRODUCTION

1.1 - définitions (issues du règlement européen n° 261/2004).

Annulation : le fait qu'un vol qui était prévu initialement et sur lequel au moins une place était réservée n'a pas été effectué.

Billet : un document en cours de validité établissant le droit au transport, ou quelque chose d'équivalent sous forme immatérielle, y compris électronique, délivré ou autorisé par le transporteur aérien ou son agent agréé.

Destination finale : la destination figurant sur le billet présenté au comptoir d'enregistrement, ou, dans le cas des vols avec correspondances, la destination du dernier vol.

Réservation : le fait pour un passager d'être en possession d'un billet, ou d'une autre preuve, indiquant que la réservation a été acceptée et enregistrée par le transporteur aérien ou l'organisateur de voyages.

Transporteur aérien effectif : un transporteur aérien qui réalise ou a l'intention de réaliser un vol dans le cadre d'un contrat conclu avec un passager, ou au nom d'une autre personne, morale ou physique, qui a conclu un contrat avec ce passager.

1.2 - Textes applicables à votre vol

La Convention de Montréal : pour tous les vols Si votre point de départ se situe dans un Etat non membre de l'Union européenne, vous ne pouvez pas, en principe, bénéficier de la protection du droit communautaire. Votre vol est donc soumis aux dispositions de la Convention de Montréal. Mais attention, tous les Etats du monde n'en sont pas signataires.

Négociée entre les Etats contractants de l'OACI (Organisation de l'aviation civile internationale), la Convention de Montréal a été signée en mai 1999. Cet accord modernise le régime de la Convention de Varsovie de 1929, qui réglait les responsabilités des transporteurs aériens en cas de décès ou blessure, et a permis de refondre un instrument juridique unique.

La Convention de Montréal établit ainsi un cadre juridique uniforme pour régir la responsabilité des compagnies aériennes en cas de dommages causés aux passagers, aux bagages et aux marchandises lors de voyages internationaux.

Au niveau communautaire, le règlement (CE) n° 2027/97, modifié par le règlement (CE) n° 889/2002, impose aux transporteurs aériens communautaires une responsabilité illimitée en cas de décès ou de blessure des passagers et applique les règles de la Convention de Montréal à tous les vols opérés par les transporteurs aériens communautaires, domestiques et internationaux.

En France, le décret n° 2004-578 du 17 juin 2004 porte publication de la Convention de Montréal du 28 mai 1999.

Le règlement n° 261/2004 : une protection supplémentaire pour les vols européens Selon les dispositions du règlement (CE) n° 1008/2008 du 24 septembre 2008 établissant des règles communes pour l'exploitation de services aériens dans l'Union européenne, il faut entendre le service aérien intracommunautaire comme un service aérien exploité à l'intérieur de l'Union européenne.

Sont donc concernés tous les vols, réguliers ou non :

  • au départ d'un aéroport situé dans un Etat membre de l'Union européenne, de l'Islande, de la Norvège ou de la Suisse , quel que soit l'aéroport d'arrivée (même État, autre État de l'Union, Etat tiers) et quelle que soit la nationalité du transporteur,
  • à destination d'un aéroport situé dans un Etat membre de l'Union européenne, de l'Islande, de la Norvège ou de la Suisse quel que soit l'aéroport de départ, dès lors que le transporteur est considéré comme " communautaire ", c'est-à-dire qu'il possède une licence délivrée par un État de l'Union européenne.

> Voir la liste des pays membres de l'UE

Les passagers (quelle qu'en soit la nationalité) de ces vols européens bénéficient de la protection des règlements européens évoqués dans la présente fiche.

Mais pour définir au mieux la notion de vols communautaires, il est souvent plus facile d'exclure ceux qui n'en sont pas. Ainsi, le vol au départ d'un territoire hors Union européenne ("Pays tiers") avec une compagnie non communautaire ne sera pas concerné par ces dispositions européennes. Pour les vols qui sont en provenance d'un aéroport extérieur à l'UE, à la Norvège, à l'Islande et à la Suisse, sont concernés uniquement les vols exploités par une compagnie européenne.   

Le règlement européen s'applique-t-il pour les vols intracommunautaires suivants ? Exemple d'un vol extracommunautaire : Moscou-Prague avec une compagnie non communautaire.

Le règlement s'applique aux zones ultrapériphériques tels les départements et régions d'outre-mer. Par contre, le règlement ne s'applique pas à la Nouvelle-Calédonie, la Polynésie française, St Barthélémy et St Pierre et Miquelon. Ils sont considérés comme des "Etats tiers" pour l'application du règlement 2004. Le traité instituant l'Union européenne ne s'applique pas à ces territoires.

voyager en avion une

L'information sur l'identité du transporteur aérien Il est fréquent d'acheter un billet sur une compagnie aérienne et de voyager sur une autre. C'est le cas lorsque le premier transporteur (le "transporteur contractuel", responsable du voyage) a affrété un vol du second (le "transporteur de fait", qui assure effectivement le vol) ou conclu avec elle un "accord de partage de code".

Le vendeur du billet doit vous informer par écrit de l'identité du "transporteur contractuel" et du ou des "transporteur(s) de fait", avant et au moment de l'achat du billet ( articles R. 322-1 à R. 322-7 du code de l'aviation civile ).

S'il s'agit d'un vol non régulier affrété , une liste de trois transporteurs peut être donnée. Si le choix de du (des) transporteur(s) est ensuite modifié, le vendeur du billet doit vous en informer sans délai et au plus tard avant l'enregistrement ou, en cas de correspondance sans enregistrement préalable, avant les opérations d'embarquement.

Informé du changement, vous ne pouvez pas pour autant annuler le vol et en demander le remboursement, sauf dans un cas : lorsque le "transporteur de fait" figure sur la liste noire européenne.

voyager en avion une

La liste noire des compagnies aériennes Pour des raisons de sécurité, la Commission européenne a interdit de vol dans l'Union européenne environ 150 compagnies aériennes. La liste régulièrement mise à jour est accessible sur le site internet de la Commission européenne . Il est utile d'en prendre connaissance avant d'entreprendre un voyage comprenant des liaisons en dehors de l'Union européenne.

Vous êtes en droit de refuser de monter à bord d'un tel avion et d'exiger du transporteur contractuel européen le remboursement ou votre réacheminement, comme si son vol avait été annulé, et même si le vol, à la date de l'achat du billet, était autorisé ( règlement CE n° 2111/2005 du 14 décembre 2005, article 12 ).

Vous devez en être informé par le vendeur : 

"toute personne physique ou morale commercialisant un titre de transport sur les vols d'un transporteur aérien effectif figurant sur la liste des transporteurs aériens faisant l'objet dans l'Union européenne d'une interdiction d'exploitation doit informer de manière claire et non ambiguë le passager ou l'acquéreur, si celui-ci n'est pas l'utilisateur du billet, de cette situation et l'inviter à rechercher des solutions de transport de remplacement" ( article L. 6421-2-1 du code des transports ). "Il lui est indiqué par écrit, avant la conclusion de la vente, qu'il voyagera sur une compagnie figurant sur la liste européenne des transporteurs aériens faisant l'objet dans l'Union européenne d'une interdiction d'exploitation" ( même texte, alinéa 2 ).

L’information sur les prix

Vous devez être informé, dès le début de la transaction, du prix définitif à payer. Cela résulte de deux textes.

  • L’article 23, paragraphe 1 du règlement (CE) n° 1008/2008 du Parlement européen et du Conseil, du 24 septembre 2008, établissant des règles communes pour l’exploitation de services aériens dans la Communauté, dispose que le prix définitif à payer doit être précisé « à tout moment » et inclure le tarif applicable « ainsi que l’ensemble des taxes, des redevances, des suppléments et des droits applicables inévitables et prévisibles à la date de publication » (texte évoqué en 2015 par la Cour de justice de l’Union européenne, dans une décision imposant aux compagnies aériennes, agences de voyages ou intermédiaires de voyage qui vendent des vols au départ de l’UE de préciser dès le début le prix définitif à payer, et ce, afin de permettre la comparaison des prix en ligne ; affaire C-573/13) .
  • En France, l’ arrêté du 10 avril 2017 , applicable à tous les transports publics collectifs de voyageurs, prévoit l’obligation d’afficher le prix final du service dès le début du processus de réservation, et dès l’étape de présentation des différentes offres sur les sites de comparateurs en ligne ; les prix devant être accompagnés d’une mention précisant les conditions de leur application. « Ce prix définitif inclut le prix du transport, les éventuels frais de distribution ou d’intermédiation [et], lorsqu’ils sont inévitables et prévisibles à la date de publication de l’annonce, l’ensemble des taxes, redevances, suppléments et des droits applicables. »

Les suppléments de prix optionnels sont communiqués de façon claire, transparente et non équivoque au début de toute procédure de réservation (par exemple, l’assurance annulation). Ils doivent faire l’objet d’une acceptation expresse.

2 - VOTRE SITUATION

2.1 - vous ne pouvez plus partir.

Un empêchement de dernière minute, des risques dans le pays de votre destination, des congés refusés... il vous est impossible de partir. Quels sont alors vos droits ?

A - Pouvez-vous céder votre billet ? Non. Un billet d'avion est nominatif et il ne peut être utilisé que par son titulaire. Seule la compagnie aérienne peut autoriser un changement de passager, mais souvent avec des frais. Si vous avez acheté votre billet auprès d'une agence de voyages, vous pourrez lui demander de transmettre votre requête auprès de la compagnie. Elle aura des chances d'aboutir si elle est faite suffisamment longtemps à l'avance.

B - Pouvez-vous demander le remboursement ou un report du voyage ? Les conséquences de l'annulation ne sont pas fixées par la loi ou les traités internationaux, mais par le contrat que vous avez passé. Vos droits à remboursement ou à un report dépendront du type de billet que vous avez souscrit, et ils seront très limités si vous avez acheté un billet à coût réduit.

  • Le billet de transport sur une ligne régulière, sans réduction particulière, est traditionnellement valable un an à compter de sa date d'émission. Un report du voyage dans ce délai est donc possible. Renseignez-vous auprès du professionnel qui vous a vendu le billet.
  • Les billets à coût réduit ne sont le plus souvent valables que sur un vol donné. C'est le cas des billets commerciaux proposés par les grandes compagnies sur des lignes régulières, des billets "dernière minute" revendus par les agences, des billets vendus par des compagnies à bas coût ("low cost") et des billets sur vols charters.

Mais des reports sont parfois possibles. En cas de circonstances extraordinaires, les compagnies qui suivent les pratiques recommandées par l'IATA (International Air Transport Association, organisation internationale à laquelle adhérent la plupart des compagnies aériennes), prolongent la validité des billets non remboursables en temps normal.

Par ailleurs, certaines agences permettent l'annulation moyennant la retenue de frais d'autant plus élevés que la date du départ est proche.

voyager en avion une

C – Et les taxes d’aéroport ? Le prix de votre billet, édité aussi bien par la compagnie aérienne que par une centrale de réservation ou une agence en ligne, doit toujours comporter le tarif et l'ensemble des taxes, redevances, suppléments et droits applicables (application de l' article L. 112-1 du code de la  consommation ).

Le montant des différentes taxes varie selon de nombreux facteurs liés à l’exploitation des aérodromes, mais aussi à des conditions liées au passager (pays de départ et d’arrivée).

Quels que soient les termes de votre contrat, vous devez au minimum récupérer les taxes d’aéroport ( QW) ou redevance passager ( QX ) qui ne seront pas reversées à leurs destinataires, c’est en tout cas ce que préconise l’IATA.

Elles correspondent précisément à une production et à un service rendu, permettant de financer le fonctionnement du système aéronautique. En revanche, des taxes de création existent et sont assimilables à des impôts, telles que la taxe d'aéroport.

Les taxes principales :

  • d’aéroport ou redevance passager ( QW pour les vols domestiques et QX pour les vols internationaux) : perçue au profit des personnes publiques ou privées exploitant des aérodromes. Le montant est fixé par l’aéroport, non par la compagnie ( articles L. 422-13 et suivants du code des impositions sur les biens et services ou CIBS ),
  • sur les nuisances sonores aériennes : application du principe "pollueur-payeur" ( articles L. 422-49 et suivants du CIBS),
  • sûreté sécurité environnement ( XT ) : perçue par l'Etat pour financer les mesures de sûreté et de sécurité dans les aéroports (contrôle des passagers, des bagages, protection contre les incendies).

D - Devez-vous souscrire une assurance annulation ?

- Assurance complémentaire : si vous voyagez avec un billet non remboursable, il sera sans doute raisonnable de souscrire l'assurance complémentaire qui vous sera proposée. Elle couvre généralement, outre l'annulation pour maladie, accident ou perte d'emploi, d'autres risques comme l'assistance médicale à l'étranger, le rapatriement, le vol ou la perte des bagages. Prenez toutefois le temps de lire les conditions générales ou, au minimum, la définition des risques couverts, et soyez attentif aux exclusions.

- Doublon avec la carte bancaire : vérifiez que cette assurance ne fait pas double emploi avec votre contrat de carte bancaire, si vous choisissez ce mode de paiement : les cartes "haut de gamme" (Visa Premier, Eurocard, Mastercard Gold...) comportent déjà ce type d'assurance. Pour le savoir, consultez la fiche d'information des garanties de votre carte bancaire. A noter que le simple fait de détenir cette carte vous permet de bénéficier de l'assistance rapatriement.

- Petite astuce : il vous faudra utiliser votre carte bancaire lors du paiement afin de bénéficier de cette assurance annulation. Attention toutefois, certains contrats refusent de vous couvrir si la prestation n'a pas été payée en totalité avec votre carte bancaire. Exemple : sur un vol d'un montant de 1 000 €, si vous payez 400 € en chèque vacances et 600 € avec votre carte bancaire, il se peut que vous ne bénéficiiez pas de l'assurance annulation comprise dans vos garanties bancaires. Vérifiez donc, dans les détails, votre contrat bancaire.

2.2 - Vous êtes refusé à l'embarquement sur un vol européen, surclassé ou déclassé

A - Le refus d'embarquement Le refus d'embarquement est défini par l'article 2 du règlement n°261/2004 comme « le refus de transporter des passagers sur un vol, bien qu'ils se soient présentés à l'embarquement dans les conditions fixées à l'article 3, paragraphe 2, sauf s'il est raisonnablement justifié de refuser l'embarquement, notamment pour des raisons de santé, de sûreté ou de sécurité, ou de documents de voyages inadéquats ».

voyager en avion une

B - Refus d'embarquement en cas de surbooking "Surbooking", "surréservation",  "overbooking" : pratique admise qui consiste à vendre à la clientèle un nombre de places supérieur à la capacité de l'appareil. Pour s'assurer un taux de remplissage maximum malgré les défections inévitables, le transporteur commercialise plus de places que l'avion n'en contient. Afin d'éviter tout désagrément, en tant que passager vous devez disposer d'une réservation confirmée pour le vol concerné et vous présenter à l'enregistrement avant l'expiration de l'heure limite d'embarquement.

Qui est concerné ?

  • passagers de tout vol régulier ou non régulier (y compris les circuits à forfait),
  • passagers d'un vol domestique ou international, au départ d'un aéroport situé sur le territoire d'un Etat membre de l'Union européenne, en Norvège, en Suisse ou en Islande,
  • passagers d'un vol domestique ou international au départ d'un aéroport situé dans un pays tiers et à destination d'un aéroport situé sur le territoire d'un Etat membre de l'Union européenne, si le transporteur aérien effectif qui réalise le vol est un transporteur communautaire.

L'appel à des volontaires

Si vous êtes volontaire : en cas de refus d'embarquement, il est fait appel à des volontaires qui acceptent de renoncer à leur réservation en contrepartie de certains avantages. Sachez que si vous vous portez volontaire, vous avez des droits :

  • le choix entre le remboursement de votre billet au prix d'achat et au besoin, le vol retour vers votre point de départ initial ou le réacheminement vers votre destination finale (dans des conditions de transport comparables et dans les meilleurs délais ou à une date ultérieure à votre convenance sous réserve de la disponibilité de sièges) (rubrique "Assistance" de l'article 8 du règlement n°261/2004) ;
  • une indemnisation, dont le montant doit être négocié avec la compagnie aérienne. Privilégiez l'indemnisation en espèces ou par virement, plutôt qu'un avoir s'il vous est proposé ;
  • Certaines prestations à négocier également avec la compagnie aérienne (boissons, collation).

Si vous n'êtes pas volontaire : si le transporteur vous refuse l'embarquement contre votre gré en raison du nombre insuffisant du nombre de volontaires, vous faites partie des "non-volontaires". Les passagers non volontaires ont alors les mêmes droits que ceux qui sont victimes d'une annulation de vol :

  • l'indemnisation financière forfaitaire immédiate (125 € à 600 € selon la distance du vol et du retard total à l'arrivée),
  • le choix entre un droit au remboursement du billet avec un vol retour vers le point de départ ou à un réacheminement ultérieur vers votre destination finale,
  • la prise en charge à l'aéroport (communications, SMS, collation, rafraîchissement, voire hébergement). Conseil pratique : conservez toutes les factures concernant votre hébergement et votre restauration, afin d'en demander le remboursement à la compagnie aérienne.

Petite astuce : selon le règlement n° 261/2004, les distances sont mesurées selon la méthode de la route orthodromique (voir l'article 7, point 4), c'est le "Great Circle Mapper". Mais le règlement n’apportant pas de précision sur la carte des routes les plus utilisées, seul un expert peut dire avec certitude si la distance du vol est de plus ou moins 1 500 km. Il existe des calculateurs grand public pour vérifier qu’il n’y ait pas de grande différence, par exemple :

>  http://calculerlesdistances.com/aeriennes.html > http://www.levoyageur.net/distances/distance.html >  http://www.ephemeride.com/atlas/distanceaeroport/0/%20

Obligation d'information

Il existe une double obligation d'information à la charge du transporteur (article 14 du règlement n°261/2004) :

  • afficher "bien en vue dans la zone d'enregistrement", un avis invitant le voyageur à se renseigner sur ses droits en matière d'indemnisation et d'assistance ;
  • présenter une note écrite à chaque passager refusé d'embarquement, qui reprend les règles d'indemnisation et d'assistance.

C - Refus d'embarquement pour d'autres motifs, notamment opérationnels Le fait de limiter la notion de refus d'embarquement au seul cas de surbooking, aurait pour effet de diminuer le niveau élevé de protection des passagers aériens.

  • Trajets successifs : retard imputable au premier vol

La Cour de de justice de l'Union européenne (CJUE) a estimé que les "passagers de vols comprenant des trajets successifs doivent être indemnisés pour refus d'embarquement quand celui-ci est dû à un retard imputable au transporteur pour le premier vol" ( CJUE, 4 octobre 2012, C-321/11 ). Elle confère ainsi un sens plus large à la notion de refus d'embarquement, visant l'ensemble des hypothèses dans lesquelles un transporteur aérien refuse de transporter un passager. Outre la notion de surréservation, la notion de "refus d'embarquement" vise donc également des situations liées à d'autres motifs, notamment opérationnels, comme par exemple un retard de vol avec correspondance.

Les faits : Un couple dont le billet était composé de 2 vols, enregistre ses bagages directement pour sa destination finale et obtient ses cartes d'embarquement pour les deux vols successifs. Le premier vol a subi un retard d'1h et 25 min. La compagnie aérienne a donc, sans prévenir le couple, annulé la carte d'embarquement pour le second vol, prévoyant que ce retard lui ferait manquer sa correspondance. En dépit de ce retard, le couple a eu le temps de se présenter à la porte d'embarquement lors du dernier appel de passagers. Leur carte ayant été annulée, les places ont été attribuées à d'autres passagers. Ayant attendu leur réacheminement le lendemain, ils sont parvenus à leur destination finale avec 27 heures de retard.

  • Réorganisation d'un vol à la suite d'une grève

La CJUE, saisie pour le cas d'une grève du personnel de l'aéroport de Barcelone, a affirmé que "la survenance de circonstances extraordinaires, telles qu'une grève, conduisant un transporteur aérien à réorganiser des vols postérieurs ne justifie pas un refus d'embarquement ni ne l'exonère de son obligation d'indemnisation des passagers à qui l'embarquement sur un des vols affrétés postérieurement leur a été refusé" ( CJUE, 4 octobre 2012, C-22/11 ).

De son côté, le code des transports prévoit en son  article L. 1114-7 qu' "en cas de perturbation du trafic aérien liée à une grève dans une entreprise, un établissement ou une partie d'établissement entrant dans le champ d'application du présent chapitre, tout passager a le droit de disposer d'une information gratuite, précise et fiable sur l'activité assurée. Cette information doit être délivrée aux passagers par l'entreprise de transport aérien au plus tard vingt-quatre heures avant le début de la perturbation".

  • Le cas des vols intermédiaires

Si vous achetez un vol intermédiaire (Beyrouth-Paris-New York, par exemple), ce qui est souvent avantageux financièrement, le contrat vous imposera sans doute d'utiliser les coupons de vol dans l'ordre du voyage. Ne tentez alors pas de partir de Paris, dans notre exemple, vous pourriez être refusé à l'embarquement pour ne pas avoir délibérément pris le vol à Beyrouth ou être contraint de payer un supplément de prix.

D - Le déclassement et le surclassement

En tant que passager aérien, vous pouvez être confronté à l'une ou l'autre de ces situations :

  • Le surclassement : le transporteur vous place dans une classe supérieure à celle pour laquelle votre billet a été acheté  -> vous ne devez pas débourser de supplément ;
  • Le déclassement : le transporteur vous place dans une classe inférieure à celle pour laquelle votre billet a été acheté -> trois modalités de remboursement sont prévues :

Pour les vols de 1 500 km ou moins : remboursement de 30 % du prix du billet.

Pour les vols intracommunautaires de plus de 1 500 km (à l'exception des vols entre le territoire européen des Etats membres et les départements et régions d'Outre-mer) et les autres vols de 1 500 km à 3 500 km : remboursement de 50 % du prix du billet.

Pour tous les autres vols : remboursement de 75 % du prix du billet.

Le surbooking en classe affaires qui conduit à un  déclassement  en classe touriste n'est pas constitutive d'un retard mais d'un simple préjudice de jouissance résidant dans la différence de confort et de prestations entre les deux classes et réparé sur le fondement des articles  1231-1  et  1217  du code civil.

23 - Votre vol est annulé

>  Voir le tableau de vos droits

La compagnie aérienne a annulé votre vol, quels sont vos droits et comment faire pour les appliquer ? Dans tous les cas, vous avez droit au minimum au remboursement de votre billet, et à des dommages et intérêts si cette annulation vous a causé un préjudice particulier (financier et/ou moral). S'il s'agit d'un vol européen ( voir le règlement ), vous bénéficiez de droits particuliers.

A - Vol non européen

La question de l'annulation n'est pas envisagée dans la Convention de Montréal. Elle est donc régie par le droit commun des contrats, et ainsi par les règles du code civil si vous avez acheté le billet en France. Vous avez droit, au minimum, au remboursement intégral du prix de votre billet, quelle que soit la cause de l'annulation (grève et catastrophes comprises), sauf si on vous propose un réacheminement sur un autre vol et que vous l'acceptez. Si vous subissez un préjudice particulier du fait de cette inexécution, vous avez droit à des dommages et intérêts : ce principe s'applique au contrat de transport comme à tout contrat (articles 1231-1 et  1217  du code civil).

Mais le code civil en fixe également la limite : il n'y a pas de dommages et intérêts lorsque celui qui devait exécuter son obligation en a été empêché par un cas de force majeure ( article 1231-1 du code civil ). Le transporteur qui invoque la force majeure doit démontrer en quoi la circonstance dont il se prévaut répond aux trois exigences traditionnelles prévues à l' article 1218 du code civil , à savoir qu'il s'agit bien d'un événement échappant à son contrôle (une avarie d'avion n'en est pas un), qu'il ne pouvait raisonnablement prévoir lors de l'achat du billet (ce n'est pas le cas d'une grève annoncée ou d'une grève sauvage du personnel navigant suite à l'annonce surprise d'une restructuration ( CJUE 17 avril 2018, affaires jointes C-195/17 et autres) et qu'il ne pouvait pas éviter par des mesures appropriées (par exemple, en plaçant les voyageurs sur d'autres vols).

B - Vol européen

Si vous subissez un préjudice particulier, n'hésitez pas à faire également jouer les dispositions des articles  1231-1 et 1217 du code civil, au même titre que les vols non européens.

Indemnité forfaitaire

Même sans préjudice particulier, vous recevrez une indemnité forfaitaire, dont le montant sera compris entre 125 € et 600 € en fonction de la distance du vol et, en cas de réacheminement, du retard à l'arrivée. Recevoir cette indemnité ne vous prive pas du droit d'aller en justice pour réclamer davantage si son montant ne couvre pas le préjudice que vous aurez réellement subi. Pour connaitre le montant de l'indemnité dont vous pouvez bénéficier en fonction des circonstances, consultez le tableau de vos droits .

Vous pouvez également calculer votre indemnisation en utilisant l'application " Flight calculator " développée par le Centre européen des consommateurs de Norvège.  

Information donnée à temps par le transporteur

Vous n'avez pas droit à cette indemnité forfaitaire si vous avez été informé de l'annulation :

  • au moins deux semaines avant le départ,
  • entre deux semaines et sept jours avant le départ, si on vous a proposé un autre vol partant au plus tôt deux heures avant l'heure prévue et arrivant moins de quatre heures plus tard que prévu,
  • moins de sept jours avant le départ, si l'offre de réacheminement partait au plus tôt deux heures avant l'heure prévue et arrivait moins de deux heures plus tard que prévu.

En cas de circonstances extraordinaires

Le transporteur ne vous devra pas non plus d'indemnité s'il prouve, suivant le règlement européen, que l'annulation est due à des "circonstances extraordinaires qui n'auraient pu être évitées même si toutes les mesures raisonnables avaient été prises" ( règlement n° 261/2004, article 5, paragraphe 3 ), ce qui correspond très exactement à la définition de la force majeure. Ainsi, le transporteur aérien effectif qui prouve que l'annulation est due à des circonstances extraordinaires n'est pas tenu de verser l'indemnisation financière immédiate (ex. : éruption du volcan islandais, conditions météorologiques d'une rare violence, etc.).

Quatre exemples jurisprudentiels (Cour de justice de l'Union européenne - CJUE)  :

  • Affaire 17 avril 2018 , affaires jointes C-195/17 et autres (Helga Krüsemann /TUIfly GmbH) : une "grève sauvage" du personnel naviguant à la suite de l’annonce surprise d’une restructuration ne constitue pas une "circonstance extraordinaire" permettant à la compagnie aérienne de se libérer de son obligation d’indemnisation en cas d’annulation ou de retard important de vol.
  • Affaire 17 septembre 2015, C 257/14 (Corina van der Lans / Koninklijke Luchtvaart Maatschappij NV) : selon la Cour, "des problèmes techniques révélés lors de l’entretien des aéronefs ou en raison du défaut d’un tel entretien ne sauraient constituer, en tant que tels, des circonstances extraordinaires". 
  • Affaire du 21 novembre 2014, C-394/14 (Sandy Siewert, Emma Siewert, Nele Siewert c/ Condor Flugdienst GmbH) : après un retard à l’arrivée de plus de six heures, le transporteur soutient que ce retard est imputable à une « circonstance extraordinaire » liée aux dommages subis par l’avion la veille qui a été heurté par un escalier mobile d’embarquement, ce qui aurait occasionné des dommages structurels à une aile et nécessité le remplacement de l’appareil. Un tel événement ne peut être qualifié de "circonstance extraordinaire", si bien que, compte tenu du retard important du vol, le transporteur aérien n’était pas exonéré de son obligation d’indemnisation des passagers.
  • Affaire du 22 décembre 2008, C-549/07  (Wallentin-Hermann c/ Alitalia) : la CJUE procède à une interprétation stricte de la notion de  "circonstances extraordinaires". Un problème technique survenu à un aéronef en dépit des règles minimales d'entretien ne sera pas considéré comme une circonstance extraordinaire. Dans ce cas, le transporteur ne pourra se libérer de son obligation d'indemnisation.

Remboursement/réacheminement

> Voir le tableau de vos droits

Le transporteur doit vous proposer, en outre, le choix entre ces trois possibilités :

  • soit le remboursement du billet dans les 7 jours (au prix d'achat) pour la ou les parties du voyage non effectuées, mais aussi pour la ou les parties du voyage déjà effectuées et devenues inutiles par rapport à votre plan de voyage initial ; et, le cas échéant, un vol retour vers votre point de départ initial dans les meilleurs délais. Si vous choisissez le remboursement, celui-ci doit se faire en espèces, virement ou chèque, sauf si vous acceptez que ce soit sous forme de bons de voyage et/ou d'autres services,
  • soit un réacheminement par un autre vol vers votre destination finale, dans des conditions de transport comparables et dans les meilleurs délais,
  • soit un réacheminement par un autre vol vers votre destination finale, dans des conditions de transport comparables à une date ultérieure, à votre convenance, sous réserve de la disponibilité de sièges.

Prise en charge à l'aéroport

Si vous êtes bloqué à l'aéroport dans l'attente d'un vol de remplacement, le transporteur doit :

  • vous offrir rafraîchissements et restauration ,
  • vous permettre de passer gratuitement deux appels téléphoniques, deux fax ou deux messages électroniques (SMS par exemple ),
  • ​Et si le départ du vol de remplacement n'est pas prévu pour le jour même, vous avez droit à un hébergement à l'hôtel et au transport entre l'aéroport et le lieu d'hébergement jusqu'au départ.

Le droit de l'Union européenne ne prévoit aucune limitation dans le temps ni pécuniaire à cette obligation de prise en charge. Le transporteur aérien est tenu de remplir cette obligation même lorsque l'annulation du vol est due à des circonstances extraordinaires, contrairement à l'obligation d'indemnisation, à laquelle le transporteur peut se soustraire s'il prouve que l'annulation du vol est due à de telles circonstances. C'est précisément dans les cas d'attente due à une annulation, que les passagers peuvent avoir besoin, toute la durée de l'attente, d'accéder aux produits et aux services de première nécessité.

C'est ainsi que la CJUE souligne dans un arrêt du 31 janvier 2013 (C-12/11) que le transporteur aérien est tenu, en cas d'annulation de vol, de prendre en charge la totalité des frais relatifs à l'hébergement et aux rafraîchissements durant la période d'attente.

En conséquence, l'obligation de prise en charge des articles 5 et 9 du règlement ne peut faire l'objet d'une limitation temporelle ou pécuniaire du fait de circonstances extraordinaires. Cependant, cette obligation ne peut faire l'objet pour le passager aérien que d'un "remboursement des sommes qui s'avéraient nécessaires, appropriées et raisonnables afin de suppléer la défaillance du transporteur aérien, ce qu'il appartient à la juridiction nationale d'apprécier" (CJUE, C-12/11 précité).

2.4 - Votre vol est retardé

A - Quand peut-on parler de retard ?

Au bout d'une heure ? de six heures ? Aucun texte ne le précise. Cependant la règlementation européenne considère un vol en retard à partir de :

  • 2 h ou plus pour les vols jusqu'à 1 500 km,
  • 3 h ou plus pour les vols dans l'Union européenne de plus de 1 500 km et pour les autres vols entre 1 500 km et 3 500 km,
  • 4 h ou plus pour les autres vols.

Ce qui est important pour le passager, ce n'est pas le retard lui-même mais les conséquences de ce retard dommageable. Le voyageur qui, en raison d'un retard de trois heures, aura raté sa correspondance et racheté un billet au prix fort, demandera une indemnisation, au besoin en justice.

voyager en avion une

B - Vol non européen Suivant la Convention de Montréal, "le transporteur est responsable du dommage résultant d'un retard dans le transport aérien de passagers, de bagages ou de marchandises". Il ne peut écarter sa responsabilité, et être dispensé de vous indemniser, que s'il "prouve que lui et ses préposés et mandataires ont pris toutes les mesures qui pouvaient raisonnablement s'imposer pour éviter le dommage, ou qu'il leur était impossible de les prendre" (article 19). Il ne lui suffira pas d'invoquer des circonstances atmosphériques difficiles, des incidents techniques ou, plus vaguement encore, des "impératifs de sécurité" : il devra les justifier. A défaut, vous pourrez demander la réparation de votre préjudice, mais cette indemnisation ne pourra pas dépasser l'équivalent de 4 150 droits de tirage spéciaux ( DTS, la monnaie du FMI ), soit environ 5 420 €.

> Le site internet de Boursorama vous permet de calculer la valeur d'un DTS au cours actuel fixé par le FMI (Fond Monétaire International).

C - Vol européen Les cas de dommages et intérêts en cas de préjudice particulier sont les mêmes que pour les vols non européens.

Pour une meilleure protection, le règlement européen prévoit des outils supplémentaires.

Une assistance à l'aéroport Le transporteur doit prendre en charge les passagers retardés dès que le retard prévisible dépasse un seuil admissible dépendant de la longueur du vol.

Les passagers se voient proposer par le transporteur aérien effectif :

  • un rafraîchissement, une collation suffisante, 2 appels téléphoniques, 2 télex, 2 télécopies ou 2 SMS selon la durée du retard et selon la distance parcourue en vol [règlement n°261/2004, article 9, §1, a), §2].
  • une nuit d'hôtel, lorsque l'heure de départ est reportée au jour suivant [Règlement n°261/2004, article 9, §1, b) et c)],
  • une indemnité forfaitaire. Il n'y a pas d'obligation pour la compagnie aérienne de vous indemniser pour un retard important. Cependant, depuis l'arrêt Sturgeon ( affaires C-402/07 et C-432/07) de la CJUE , en date du 19 novembre 2009, et encore le 23 octobre 2012 , les passagers qui atteignent leur destination finale trois heures ou plus après l'horaire prévu, peuvent demander une indemnité forfaitaire à la compagnie aérienne dans les mêmes conditions que les passagers de vols annulés. Le principe d'égalité de traitement, permettant de lutter contre toute sorte de discrimination au niveau européen, exige ainsi que les passagers de vols retardés bénéficient du même traitement d'indemnisation que les passagers de vols annulés "à la dernière minute". En effet, ces deux types de passagers subissent similairement une perte de temps.

Pour des retards de 5 h et plus, le passager a le choix entre poursuivre, reporter ou renoncer à son voyage. Lorsqu'il renonce à son voyage, la compagnie doit lui rembourser son billet pour la ou les parties du voyage non effectuées, et pour la ou les parties du voyage déjà effectuées et devenues inutiles par rapport à leur plan de voyage initial ainsi que, le cas échéant, un vol retour vers leur point de départ initial dans les meilleurs délais.

En cas de retard d'un vol avec correspondance ? Le 26 février 2013, la CJUE a donné gain de cause aux passagers victimes d'un retard sur un vol avec correspondance, en estimant que ces passagers "doivent être indemnisés lorsque leur vol arrive à la destination finale avec un retard de trois heures ou plus". Le fait que le vol initial soit affecté d'un retard n'excédant pas le seuil d'indemnisation de 3 heures n'a aucune incidence sur le droit à indemnisation qui n'est pas subordonné à l'existence d'un retard au départ. L'indemnisation forfaitaire (250 € à 600 € selon la distance du vol) est donc due et appréciée en fonction du retard par rapport à l'heure d'arrivée prévue à la destination finale (destination du dernier vol emprunté par le passager concerné) ( CJUE, 26 février 2013, C-11/11 ). La Cour profite de cet arrêt pour rappeler qu'un retard important (durée égale ou supérieure à 3 heures) ouvre les mêmes droits qu'une annulation.

La Cour de cassation a rappelé le principe selon lequel le retard d'un vol s'apprécie à l'arrivée à destination dans un arrêt du 16 avril 2015 ( n° 14-13736 ) en accordant au passager une indemnisation de 400 € pour un retard de plus de 6 heures à l'arrivée suite au retard de 12 minutes de son premier vol.  

Dans un arrêt rendu le 31 mai 2018, la CJUE affirme que le règlement n°261/2004 est applicable aux vols avec correspondances vers un État tiers faisant escale en dehors de l’Union européenne. Le règlement s'applique à un transport de passagers effectué en vertu d'une réservation unique et comportant, entre son départ d'un aéroport situé sur le territoire d'un Etat membre et son arrivée dans un aéroport situé dans un Etat tiers, une escale planifiée en dehors de l'Union européenne, avec un changement d'appareil. Ces vols doivent être considérés comme un seul et même vol avec correspondances ( CJUE 31 mai 2018, C-537/17, C.W. c/ Royal Air Maroc SA ).

Dans un arrêt du 17 avril 2018 (Helga Krüsemann /TUIfly GmbH ), la CJUE affirme qu'une "grève sauvage" du personnel naviguant à la suite de l’annonce surprise d’une restructuration ne constitue pas une "circonstance extraordinaire" permettant à la compagnie aérienne de se libérer de son obligation d’indemnisation en cas d’annulation ou de retard important de vol.

2.5 - Vous êtes victime d'un accident lors de votre voyage en avion

Les crashs aériens sont extrêmement rares, les blessures consécutives à un trou d'air ou à un sac tombé d'un compartiment à bagage mal fermé sont plus fréquentes. Dans un cas comme dans l'autre, le transporteur verra sa responsabilité engagée dans les conditions prévues par la Convention de Montréal. Ce texte s'impose à tous les transporteurs des pays qui l'ont ratifié, soit quasi deux cents, dont tous les Etats européens. Ces derniers ont des obligations accrues par l'effet du  règlement européen de 1997 modifié en 2002 . La Convention, qui ne concerne en principe que les vols internationaux, s'y applique même sur les vols intérieurs.

Le transporteur est a priori responsable L'article 17 de la Convention de Montréal prévoit que le transporteur est responsable du préjudice survenu en cas de mort ou de lésion corporelle subie par un passager à bord de l'aéronef ou au cours de toutes opérations d'embarquement ou de débarquement. Le voyageur blessé, ou ses ayants droit en cas de décès, n'a donc pas à démontrer cette responsabilité : c'est une responsabilité sans faute.

L'indemnisation de la victime est illimitée Les victimes, ou leurs ayants droit en cas de décès, ont droit à réparation ; et l'indemnisation qui leur est due doit compenser intégralement leur préjudice : elle ne peut dans ce sens être limitée par un texte de loi. Toutefois, selon le montant du dommage, et donc de la réparation demandée, le transporteur pourra ou non écarter sa responsabilité.

  • Si ce montant est inférieur à l'équivalent de 100 000 droits de tirage spéciaux (DTS), soit environ 130 000 euros, le transporteur est automatiquement responsable. Il ne peut écarter sa responsabilité que s'il prouve que la victime a contribué par sa faute ou sa négligence au dommage subi ; auquel cas, un partage de responsabilité est possible.
  • Au-delà de ce montant, le transporteur n'est que présumé responsable. Il peut non seulement exclure ou limiter sa responsabilité en démontrant la faute du passager, mais aussi en prouvant que lui-même ou ses agents ont été irréprochables.

Le versement d'une avance est de droit Pour permettre aux victimes ou à leurs ayants droit de subvenir à leurs besoins immédiats sans attendre l'issue d'une procédure forcément très longue, la Convention de Montréal prévoit qu'ils reçoivent une avance immédiate. Le montant de cette avance n'est pas déterminé (sinon par les lois nationales), sauf en cas de décès imputable à un transporteur européen : le règlement européen de 1997 cité plus haut prévoit qu'elle ne peut être inférieure à l'équivalent de 16 000 DTS, soit environ 20 900 euros par passager, et qu'elle sera versée dans les quinze jours suivant l'accident. Le versement de cette avance ne vaut pas reconnaissance de responsabilité et sera déduit du versement final.

2.6 - Votre compagnie aérienne est mise en liquidation

Les voyageurs qui souhaitent être remboursés des billets achetés pour un vol qui n'aura pas lieu doivent déclarer leur créance, c'est-à-dire exposer pourquoi la compagnie leur doit de l'argent et combien, en écrivant au liquidateur nommé par le tribunal de commerce.

Il faut être lucide : à ce stade, le voyageur a peu d'espoir d'être remboursé, car il passera derrière les créanciers privilégiés (salariés, finances publiques, Urssaf…). Il a davantage de chances s'il a acheté son billet auprès d'une agence de voyages dans les semaines qui précédaient le vol.

En effet, la plupart des agences ne reversent pas immédiatement le prix des vols aux compagnies aériennes, mais le font transiter par le BSP, sorte de banque chargée de répartir les fonds entre les compagnies aériennes, filiale de l'IATA, chaque mois à date fixe. Dans l'intervalle, et de façon plus durable lorsque les agences, par l'intermédiaire de leur groupement, en ont demandé le blocage en référé, ces fonds restent disponibles et ils n'entrent pas dans la masse à répartir. Les voyageurs concernés peuvent alors espérer un remboursement en s'adressant à leur agence. Ceux ayant payé leurs billets par carte bancaire peuvent toujours faire opposition dans les meilleurs délais ( articles L. 133-23 et suivants du code monétaire et financier ).

2.7 - Vous avez un problème avec vos bagages

Les règles qui régissent les litiges en matière de bagages sont issues des conventions internationales, notamment de l'article 17 de la Convention de Montréal, qui prévoient un droit individuel à la réparation du préjudice subi. Il est nécessaire de distinguer les situations dans lesquelles vous pouvez vous retrouver.

La libre circulation des bagages des voyageurs intracommunautaires doit être respectée et garantie. Des règles existent pour contrôler les bagages en provenance ou à destination d'autres pays.

Bagages détériorés Dès réception de votre bagage, vous constatez que celui-ci a été abîmé par le transporteur lors de votre voyage, vous êtes alors en droit de demander le remboursement du prix de votre bagage ainsi que des biens détériorés. Vous devrez fournir à la compagnie, tous les éléments justificatifs (photos des biens endommagés, factures d'achat...) et ce, dans les 7 jours suivant la réception de votre bagage. Un recours en responsabilité à l'encontre de la compagnie aérienne sera toujours possible dans les 2 ans, en cas d'incident de bagages. Dans tous les cas, essayez d'en informer au plus tôt la compagnie aérienne à l'aéroport afin qu'elle puisse enregistrer votre réclamation.

Retard de bagages L'avion vient d'atterrir, vous vous dirigez à l'extérieur pour récupérer votre bagage, mais en vain… il vous sera finalement livré ultérieurement. Vous aurez alors 21 jours à compter de la date de mise à disposition du bagage pour contacter par écrit le transporteur et lui demander le remboursement des produits de première nécessité que vous avez dû acheter. Pour ce faire, il est primordial de toujours conserver vos preuves d'achat (factures avec le nom du magasin, la date, le détail des articles et les éléments officiels : SIREN, TVA, etc.) car les tickets de paiement effectués par cartes bancaires ne sont pas suffisants.

Notre conseil pratique : renseignez-vous auprès de la compagnie aérienne qui a effectué votre vol, afin de connaître les démarches à effectuer, formulaire à remplir. …Il est primordial de conserver le double du ticket que l'on vous transmet lors de l'enregistrement de votre bagage et de se souvenir dans les détails de celui-ci. Le prendre en photo avant de partir peut vous faire gagner du temps. 

Perte de bagages Si les 21 jours prévus en matière de retard de bagages se sont écoulés, ou si la compagnie admet qu'elle les a perdus, vous pouvez considérer vos bagages comme perdus. La compagnie aura l'obligation de vous rembourser le montant de votre dommage.

Dans tous les cas, le montant de l’indemnisation est plafonné à environ 1 200 euros sur une Compagnie de l’Union européenne. A défaut de justificatifs écrits, tels que les factures d'achat, le dédommagement sera fait en fonction du poids (environ 20 € par kg). 

La CJUE rappelle qu'en cas de non-déclaration de biens précieux lors de l'enregistrement des bagages, la perte de ceux-ci par la compagnie aérienne ne peut entrainer le versement de l'indemnité maximale que si le passager parvient à prouver de la valeur des biens perdus. A défaut, c'est alors au juge national de fixer la somme forfaitaire de l'indemnisation à laquelle le passager a droit ( CJUE 9 juillet 2020, C-86/19, SL c/ Vueling Airlines SA ).

Concernant les équipements pour personnes handicapées ou à mobilité réduite , le règlement n° 1107/2006 prévoit en son article 12 un processus d'indemnisation pour perte ou dégradation de fauteuils roulants et autres équipements de mobilité et d'assistance. Ainsi, en cas de perte ou de dommage durant leur manipulation à l'aéroport ou leur transport à bord d'un aéronef, le passager auquel l'équipement appartient est indemnisé, conformément aux règles du droit international, communautaire et national.

Supplément de prix optionnel Le prix à payer pour le transport des bagages enregistrés n’est pas un élément inévitable et prévisible du prix du transport aérien, mais il peut constituer un supplément de prix optionnel.

En 2010, la compagnie aérienne Vueling avait majoré de 40 € le prix de base de quatre billets d’avion aller-retour Espagne/Pays-Bas suite à l’enregistrement en ligne de deux bagages. La cliente a alors déposé plainte à l’encontre de Vueling, estimant que le contrat de transport aérien était entaché d’une clause abusive. La CJUE a considéré que le prix à payer pour le transport des bagages enregistrés des passagers aériens peut constituer, au sens du droit de l’Union, un supplément de prix optionnel relatif à un service complémentaire  ( 18 septembre 2014, C-487/12).

Inspection/filtrage des bagages Le règlement d’exécution 2015/187 de la Commission européenne sur l'inspection/le filtrage des bagages de cabine permet de renforcer les contrôles dans les aéroports sur les bagages à main, notamment les bagages contenant des appareils électroniques afin de mieux détecter d‘éventuels explosifs.

2.8 - Quelles sont les mesures prises en matière de handicap par les compagnies aériennes ?

Le règlement européen n° 1107/2006 du 5 juillet 2006 concernant les droits des personnes handicapées et des personnes à mobilité réduite lorsqu'elles font des voyages aériens, définit une personne handicapée ou personne à mobilité réduite, comme "toute personne dont la mobilité est réduite, lors de l'usage d'un moyen de transport, en raison de tout handicap physique (sensoriel ou moteur, permanent ou temporaire) ou de tout handicap ou déficience intellectuels, ou de toute autre cause de handicap, ou de l'âge, et dont la situation requiert une attention appropriée et l'adaptation à ses besoins particuliers du service mis à la disposition de tous les passagers".

Munies d'une réservation et d'un billet valables, les personnes ne peuvent faire l'objet d'une discrimination en raison de leur handicap ou d'une mobilité réduite. Il existe cependant des dérogations licites si elles sont justifiées par des raisons de sécurité ou si les caractéristiques du système de transport rendent impossible celui-ci.

Les personnes handicapées ou à mobilité réduite peuvent donc prétendre à une assistance adaptée (sous certaines conditions), en pré-notifiant leur besoin d'assistance lors de la réservation ou au plus tard 48 heures à l'avance, afin de les aider à se déplacer dans tous les aéroports communautaires.

De plus, il appartient au transporteur aérien effectif de donner la priorité aux personnes à mobilité réduite et à toutes les personnes ou les chiens guides certifiés qui les accompagnent.

Enfin, en cas de refus d'embarquement, d'annulation ou de retard, quelle que soit la durée de celui-ci, les personnes à mobilité réduite et toutes les personnes qui les accompagnent ont droit à la prise en charge de l'article 9 du règlement (UE) n° 261/2004, qui leur est fournie dès que possible.

A titre d'exemple, en mai 2012, la compagnie aérienne "low cost" Easyjet a été condamnée en 1ère instance à verser une amende de 5  000 €, ainsi que des dommages et intérêts d'un montant de 5 000 €, pour avoir débarqué une passagère en situation de handicap alors qu'un accompagnant, en la personne d'un pilote voyageant sur le même vol, lui avait été trouvé. Le jugement a par ailleurs été confirmé en appel.

3 - VOS RECOURS EN CAS DE LITIGE AVEC LA COMPAGNIE AERIENNE

Tout d'abord , vous devez agir contre le transporteur effectif de votre vol.

> Si vous avez acheté votre billet via une plateforme en ligne, vous devez néanmoins contacter celle-ci dans un premier temps. Pour plus d'information à ce sujet, vous pouvez consulter le site du Centre Européen des Consommateurs France . 

voyager en avion une

  • Pour tous les vols, vous pouvez contacter une association de consommateurs qui vous aidera à faire vos démarches.

Dans le cas où vous n'arrivez pas à obtenir satisfaction auprès de la compagnie aérienne et que vous avez épuisé les voies de recours internes, vous pouvez faire appel à la DGAC : lorsque le vol a lieu avec une compagnie aérienne européenne, chaque Etat membre désigne en effet un organisme chargé de l'application du Règlement européen n° 261/2004 et prenant les mesures nécessaires au respect des droits des passagers.  Pour consulter cette liste. En France, il s'agit de la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC). Cet organisme français compétent est désigné en qualité d'organisme national de contrôle. Attention, le délai de traitement des plaintes par la DGAC peut aller jusqu'à 6 mois. Vous devez adresser les originaux de vos documents et toutes pièces justificatives en votre possession. Il vous est conseillé de conserver une copie de tous les documents.

Il existe deux moyens pour saisir la DGAC, soit par formulaire électronique en ligne , soit par courrier postal à l'adresse ci-dessous, de préférence en recommandé avec accusé de réception.

Direction du transport aérien (DGAC)

Mission du droit des passagers

Bureau des passagers aériens (MDP/P2)

50, rue Henry Farman

75720 PARIS CEDEX 15

voyager en avion une

  • Vous saisissez un médiateur de la consommation

Chaque compagnie aérienne européenne doit avoir désigné un médiateur de la consommation que vous pouvez saisir gratuitement pour rechercher une solution amiable. Les coordonnées du médiateur compétent doivent figurer sur le site internet du transporteur. Deux médiateurs sont principalement susceptibles d'être compétents (voir ci-dessous).

Attention, le médiateur n'étant pas un service client, vous devez avoir au préalable épuisé les recours internes. Cette saisine ne pourra donc intervenir qu'en cas de réponse négative ou d'absence de réponse du service concerné dans le délai prévu par les conditions de vente.

Deux médiateurs de la consommation sont principalement désignés par les compagnies aériennes :

- Médiateur Tourisme et Voyage (MTV) : compétent pour tout litige avec une agence de voyages, un tour opérateur ou une compagnie aérienne adhérent d'une des organisations signataires de la Charte de médiation (Fédération Nationale de l'Aviation Marchande ( FNAM ), Associations de Tour-Opérateurs (CETO), Les Entreprises du Voyage (ex. SNAV).

Pour saisir le MTV, il vous suffit de remplir le formulaire en ligne directement sur le site internet du MTV.

Vous pouvez également télécharger le formulaire au format PDF , le compléter avec l’ensemble des pièces demandées, l'imprimer et l’envoyer à l’adresse suivante :

Médiation Tourisme Voyage (MTV)

75823 PARIS Cedex 17

- Association des Médiateurs Européens Créée en 1999 à l’initiative du Barreau de Paris, l’Association des Médiateurs Européens ( AME ) est référencée comme médiateur de la consommation par la Commission d'évaluation et de contrôle de la médiation ( CECMC ). Si la compagnie a designé l'AME, vous pouvez saisir cette dernière au moyen du formulaire accessible sur son site . 

  • Les recours administratifs

Le ministre chargé des transports peut prononcer des amendes administratives à l'encontre des compagnies qui ne respectent pas les obligations issues de la réglementation européenne : indemnisation et assistance en cas de refus d'embarquement, d'annulation ou de retard important de vol ; information sur l'identité du transporteur aérien. Le voyageur victime de l'une ou l'autre de ces infractions peut donc adresser une réclamation à la direction générale de l'aviation civile (DGAC).

Si vous souhaitez signaler des problèmes d'affichage des prix, des pratiques de vente en ligne, vous pouvez saisir les services de la DGCCRF de votre département ou faire un signalement sur la plateforme SignalConso.fr

  • Les recours judiciaires

Qui assigner ? C'est la compagnie aérienne qui a assuré le vol qu'il faudra assigner, même si le vol a été commercialisé par une agence de voyages ou via une plateforme de vente en ligne. Si la compagnie qui a assuré le vol n'est pas celle avec laquelle le contrat a été conclu (et dont le nom ou le code figure sur le billet), le passager peut poursuivre l'une ou l'autre.

Devant quel tribunal ? Suivant la Convention de Montréal (article 33), le voyageur qui souhaite intenter une action en responsabilité peut saisir à son choix le tribunal du siège principal de l'exploitation du transporteur, le tribunal de l'agence du transporteur qui a commercialisé le billet, ou le tribunal du domicile du transporteur. Mais également devant le tribunal du lieu de départ ou d'arrivée de l'avion tel que défini au contrat ( CJCE, 9 juillet 2009, C-204/08 ).

Vous devez saisir :

  • soit le tribunal du siège social de la compagnie aérienne ;
  • soit le tribunal du lieu de départ ;
  • soit le tribunal du lieu d'arrivée de l'avion.

Lorsque la demande n'excède pas 10 000 €, vous devrez saisir le tribunal de proximité si un tel tribunal a été créé dans votre département. A défaut, ou au-delà de ce seuil, ce sera le tribunal judiciaire. La médiation ou conciliation est toujours possible avant la saisine du tribunal. Pour les saisines à compter du 1 er octobre 2023, la recherche d'une solution amiable via la médiation ou la conciliation sera obligatoire lorsque le montant de la demande n'excède pas 5 000 € ( article 750-1 du code de procédure civile ).

En outre, la victime d'un accident corporel ou ses ayants droit peuvent assigner le transporteur devant le tribunal du lieu où elle résidait de façon permanente à l'époque des faits.

Dans quel délai ? En principe, toutes les actions en responsabilité contre le transporteur doivent être engagées dans les deux ans (article 35 de la Convention de Montréal) à compter de l'arrivée à destination, ou du jour où l'aéronef aurait dû arriver ou de l'arrêt du transport.

Une exception toutefois : l'action en responsabilité pour annulation de vol, qui n'est pas évoquée dans la Convention, n'est pas enfermée dans ce délai. Elle peut donc être engagée dans les délais de prescription ordinaires : 10 ans en cas de dommage corporel, 5 ans dans les autres cas, à compter de la fin de votre voyage ou du jour où l'avion aurait dû arriver à destination.

Mise à jour par Thomas GONÇALVES, juriste à l'Institut national de la consommation (INC)

Ajouter aux favoris

Partager cet article

Newsletters/alertes.

Voyager en avion : Jurisprudence de la CJUE et de la Cour de cassation

Voyager en avion : Jurisprudence de la CJUE et de la Cour de cassation

Vos bagages enregistrés auprès d’une compagnie aérienne européenne ont été abîmés, lettres types, vous avez un litige non résolu avec une compagnie aérienne.

Lettres types

Vous demandez une indemnisation parce que vous n’avez pas pu embarquer dans l’avion

Votre avion est arrivé avec un retard d’au moins trois heures

Votre avion est arrivé avec un retard d’au moins trois heures

Contenus associés.

Impacts des JO sur vos déplacements à Paris

Impacts des JO sur vos déplacements à Paris

Soyez prêt pour les JO de Paris 2024 : l'appli de transport qui simplifie vos déplacements

Soyez prêt pour les JO de Paris 2024 : l'appli de transport qui simplifie vos déplacements

Le développement du titre de transport dématérialisé avec la fnaut, louer un vélo électrique en toute tranquilité avec l'adeic.

Nos conseils pour bien voyager : avion, train...

Nos conseils pour bien voyager : avion, train...

  • Loisirs/tourisme

Dossiers

Accueil - Ministère de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires

  • --> Compte Facebook du Ministère de la Transition écologique (Ouvrir dans une nouvelle fenêtre)
  • Compte Twitter du Ministère de la Transition écologique (Ouvrir dans une nouvelle fenêtre)
  • Compte Youtube du Ministère de la Transition écologique (Ouvrir dans une nouvelle fenêtre)
  • Compte Linkedin du Ministère de la Transition écologique (Ouvrir dans une nouvelle fenêtre)
  • Compte Instagram du Ministère de la Transition écologique (Ouvrir dans une nouvelle fenêtre)
  • Flux RSS - Ministère de la Transition écologique (Ouvrir dans une nouvelle fenêtre)

France Nation Verte : Agir - Mobiliser - Accélérer

  • Feux de forêt
  • France 2030
  • Solutions d'élus
  • Éducation au développement durable
  • Lettre d’information : inscrivez-vous
  • Nous rejoindre
  • Politiques publiques / de A à Z
  • Aviation civile
  • Passagers aériens

Prendre l’avion avec son animal de compagnie

Le Mercredi 18 octobre 2023

Si vous avez décidé de prendre l’avion en compagnie de votre animal, son voyage doit être préparé soigneusement. Voici quelques conseils qui lui permettront de voyager dans les meilleures conditions.

  • Guide Prendre l'avion avec son animal de compagnie (PDF - 198.25 Ko)

Faut-il anticiper dès l’achat du billet d'avion ?

Lors de la réservation de votre voyage, ou de l’achat de votre billet, pensez à préciser à votre compagnie aérienne ou à votre agence de voyage que vous voyagerez avec votre animal. Certaines compagnies limitent le nombre d’animaux admis sur un vol. Nous vous conseillons de réserver votre billet le plus tôt possible.

Rappelez votre compagnie au moins 72 heures avant le vol afin de confirmer la présence de votre animal.

Le passeport de votre animal doit être à jour, n’oubliez pas de l’emporter. Si votre animal est particulièrement craintif, nerveux, ou sensible au mal des transports, consultez votre vétérinaire qui lui prescrira, au besoin, un calmant adapté.

Cabine ou soute ?

Certaines compagnies n’acceptent aucun animal en cabine.

Seuls les petits animaux sont admis en cabine. Cependant, le poids maximum autorisé en cabine est variable en fonction de la compagnie. A titre d’exemple, le groupe Air France/KLM accepte les chiens et chats dont le poids n’excède pas 8 kg (sac inclus).

Au-delà du poids maximum autorisé en cabine, votre animal devra voyager en soute.

La soute est un endroit ventilé, pressurisé et chauffé. La cage de votre animal y sera maintenue de manière à rester stable.

Quelle cage de transport utiliser en avion ?

Pour le confort de votre animal durant le voyage, la cage de transport doit être aérée et permettre à votre animal de se retourner. Elle ne doit cependant pas être trop grande afin que votre animal ne se blesse pas lors de la manipulation de la cage.

Votre cage doit être homologuée et résistante aux chutes. Elle doit également disposer de fermetures en fer. Par ailleurs, nous vous conseillons de renforcer l’ensemble des coins de la cage afin que la grille ne se désolidarise pas de la cage. Pour ce faire, vous pouvez utiliser du scotch brun et des liens de type « colson », disponibles dans tous les magasins de bricolage.

Les cadenas sont interdits pour des raisons de sécurité.

Indiquez à l’intérieur de la cage le nom de votre animal son numéro de tatouage, votre nom, votre téléphone ainsi que votre adresse de destination.

Comment gérer les escales ?

Vous avez un vol en transit ou vous devez changer de compagnie ?

  • Limitez au maximum le nombre d’escales.
  • Si vous voyagez avec plusieurs transporteurs, vérifiez que l’ensemble des transporteurs applique les mêmes règles en matière de poids maximal de l’animal autorisé en cabine.
  • Si vous avez une escale avec changement d’appareil, vérifiez que le second appareil permet d’accueillir votre animal (par exemple un petit monomoteur ne sera peut-être pas en mesure de transporter votre animal).

Voyage en avion hors de France

Renseignez-vous auprès du consulat du pays de destination, sur les documents nécessaires à l’entrée de votre animal dans le pays (vaccinations, certificat spécifique, et les éventuelles quarantaines ou restrictions).

Bon à savoir : depuis quelques années, le Royaume-Uni a considérablement assoupli sa réglementation sur les conditions officielles d’entrée des chiens dans le pays.

Vérifiez l’heure d’arrivée de votre avion à l’aéroport de destination ; en effet, lors d’arrivée tardive, des week-end ou jours fériés, les services douaniers et vétérinaires peuvent être fermés.

  • Site internet de Visit Britain - Guide pour voyager au Royaume-Uni avec votre chien

Transport en avion de chiens dits dangereux

En ce qui concerne le transport des chiens dangereux (dits cat 1 et 2) et des animaux sauvages ou de certaines espèces protégées, renseignez-vous auprès des ministères de l’ agriculture ou du budget ( douanes ) et du transporteur aérien.

Transport en avion des chiens et chats brachycéphales (à nez plat)

Des compagnies aériennes interdisent ou règlementent très restrictivement le voyage de certaines races de chiens et de chats brachycéphales, en soute ou en cabine, en raison de leurs difficultés respiratoires et de leur sensibilité au stress. Il est conseillé de se renseigner auprès du transporteur aérien pour savoir si celui-ci acceptera votre animal de compagnie. 

Transport d’animaux en avion autres que chiens et chats

Si vous souhaitez voyager avec de petits oiseaux (perruches, canaris..) nous vous engageons à contacter directement votre compagnie. Par ailleurs, les petits rongeurs (hamster, lapins, cobayes…), ne sont généralement pas admis à bord.

Attention, le transport d’espèces protégées est soumis aux réglementations en vigueur. Renseignez-vous !

Transport des chiens d’assistance reconnus

Les chiens d'assistance reconnus des personnes handicapées et des personnes à mobilité réduite devront être installés à bord sans coût supplémentaire, sous réserve de notification préalable au transporteur, son agent ou l'organisateur de voyage, autant que possible avant le voyage. Le transport aérien de chiens d'assistance reconnus est soumis à toute législation nationale ou européenne applicable au transport d'animaux - par exemple en ce qui concerne les exigences de sécurité relatives à l’entravement du chien dans la cabine.

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser

Conseils pratiques avant de prendre l’avion, que faire en cas de perte ou détérioration de bagages .

Vous êtes intéressé par nos sujets ? Rejoignez-nous.

  • info.gouv.fr
  • service-public.fr
  • legifrance.gouv.fr
  • data.gouv.fr

VIDAL

  • li').querySelector('a').textContent+''});">Par nom de gamme
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Par nom de spécialité
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Par substance active
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Par laboratoire
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Par domaine thérapeutique
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Par classe ATC
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Par indication
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Analyse d'ordonnance
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Calculateurs et convertisseurs
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Bien utiliser ses médicaments
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Actualités
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Par nom commercial
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Par fabricant & distributeur
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Par domaine d'utilisation
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Phytothérapie
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Compléments alimentaires
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Bien utiliser ses produits de parapharmacie
  • li').querySelector('a').textContent+''});">VIDAL Recos
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Maladies de A à Z
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Maladies chez l'adulte
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Maladies chez l'enfant
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Maux et maladies de la grossesse
  • li').querySelector('a').textContent+''});">J'ai mal à
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Mon enfant a
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Actualités COVID-19
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Agir pour ma santé
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Examens, tests et analyses
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Médecine thermale
  • li').querySelector('a').textContent+''});">SantéBD
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Grossesse
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Enfants
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Voyage
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Nutrition
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Sport
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Recherche par nom de médicament
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Recherche par nom de produit de parapharmacie
  • li').querySelector('a').textContent+''});">VIDAL Live
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Médicosport-Santé
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Patient en situation de handicap
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Gestes techniques
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Produits toxiques
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Infos pratiques professionnelles
  • li').querySelector('a').textContent+''});">Rein / GPR
  • li').querySelector('a').textContent+''});">eFormations médicales
  • Qui sommes-nous ?

search

  • Se connecter

voyager en avion une

  • Santé des patients
  • Pendant le voyage
  • Prendre l'avion sans souci
  • Les contre-indications des voyages en avion

Sommaire patient

  • Les problèmes de santé des voyages en avion
  • Sources et références

Ceux qui ne doivent pas voyager en avion

  • nouveau-nés âgés de moins de 48 heures ;
  • femmes enceintes dans les quatre dernières semaines de la grossesse (huit semaines en cas de grossesse multiple) ;
  • femmes ayant accouché moins de sept jours auparavant ;
  • personnes souffrant de certaines maladies cardiaques ou cardiovasculaires ;
  • personnes souffrant d'une augmentation de la pression intracrânienne en raison d'une hémorragie , d'un traumatisme ou d'une infection ;
  • personnes souffrant de troubles respiratoires importants ( insuffisance respiratoire , pneumothorax , par exemple) ; dans certaines conditions et en ayant prévenu à l’avance, il est cependant possible de voyager avec une bouteille d’oxygène adaptée.
  • personnes ayant subi récemment certaines opérations chirurgicales, en particulier sur le système digestif, le cerveau, les yeux (demandez l’avis de votre chirurgien) ;
  • personnes ayant souffert récemment de troubles psychiatriques ;
  • personnes souffrant de drépanocytose (selon avis du médein traitant) ;
  • personnes ayant pratiqué la plongée sous-marine dans les 24 heures précédant le décollage ou ayant été victime d’un accident de décompression.

Les personnes souffrant de sinusite ou de rhinopharyngite aiguë doivent retarder, si possible, leur voyage en avion jusqu’à la guérison, afin d’éviter les maux d’oreille et les otites barotraumatiques .

Des cas particuliers dans les avions

Certaines personnes doivent prendre des précautions particulières lors de voyages en avion.

Les enfants de moins de deux ans

Les voyages en avion avec de jeunes enfants exigent certaines précautions. Un enfant de moins de deux ans peut voyager sur les genoux de ses parents. Pensez à préciser l’âge de l’enfant lors de la réservation, vous disposerez d’un siège avec plus d’espace pour les jambes. N’oubliez pas d’emporter de quoi le restaurer (biberon de lait, plats préparés, petits gâteaux, etc.) et l’occuper (jouets, livres, crayons, papier, etc.), ainsi que des vêtements pour le couvrir s’il fait froid à bord.

Pendant la grossesse

Les longs voyages en avion sont déconseillés en fin de grossesse. De plus, la plupart des compagnies aériennes refusent l’accès à bord aux femmes enceintes qui sont dans leur dernier mois de grossesse, voire avant. Renseignez-vous au moment de la réservation.

Prise de médicaments et décalage horaire

Si vous suivez un traitement et que votre voyage traverse plus de trois fuseaux horaires, discutez avec votre médecin d’une éventuelle adaptation de vos heures de prise de médicament. Les règles d’adaptation des heures de prise varient selon le type de médicament et la maladie traitée.

Commentaires

Cliquez ici pour revenir à l'accueil.

  • 09 août 2022 Infection à Langya henipavirus identifiée en Chine
  • 09 août 2022 Risque d'une épidémie à virus Sinbis en Finlande
  • 08 août 2022 Vigilance météo ORANGE pour vents forts à Rapa en Polynésie Française
  • 08 août 2022 Incendie majeur à Matanzas à Cuba
  • 08 août 2022 Méningite à méningocoque fatale en Nouvelle-Galles du Sud, Australie
  • 08 août 2022 L'Argentine rapporte de nouveaux cas de trichinose dans la province de Córdoba

voyager en avion une

Activité physique et dépression : « Eh bien ! dansez maintenant. »

voyager en avion une

Covid long de l'adulte : un parcours de soins organisé et adapté à chaque situation

voyager en avion une

Surentraînement sportif : des conséquences physiques et psychiques

voyager en avion une

VAXNEUVANCE : nouveau vaccin pneumococcique 15-valent recommandé en population pédiatrique 

voyager en avion une

Calendrier vaccinal 2024 : quoi de neuf ?

icon_fb

  • VIDAL Expert
  • VIDAL Hoptimal
  • VIDAL Mobile
  • VIDAL widget
  • VIDAL Sécurisation
  • VIDAL e-Services
  • VIDAL France
  • VIDAL Group
  • Devenir partenaire
  • VIDAL sur votre site

logo-esante

Handilol

Comment prendre l’avion en fauteuil roulant : notre guide complet !

par Handilol | 9 Fév 2023 | Transports en fauteuil | 28 commentaires

Comment prendre l’avion en fauteuil roulant : notre guide complet !

Prendre l’avion en fauteuil roulant , vaste sujet ! Pour la grande majorité des voyageurs qui utilisent ce mode de transport, la question principale est de savoir comment vaincre ses peurs lorsqu’on n’est pas à l’aise dans les airs. Mais pour les voyageurs en fauteuil roulant,  le souci numéro un est de savoir s’ils retrouveront leur fauteuil roulant en un seul morceau dans l’aéroport d’arrivée !

Pour être honnêtes, nous avons eu nous aussi   beaucoup d’appréhension la première fois que nous avons pris l’avion avec le fauteuil roulant électrique de Rudy . Heureusement, tout s’est bien passé. Notre précieux compagnon de route était entier dans la salle des bagages !

Toutefois,   quelques années plus tard et avec une cinquantaine de vols au compteur , nous sommes au regret de constater que   prendre l’avion en fauteuil roulant n’est toujours pas un moment aussi agréable qu’il devrait l’être .

Entre le   processus de réservation des billets ,   l’enregistrement le jour J   ou encore   l’assistance PMR à l’aéroport , nous déplorons le manque de sensibilisation et de professionnalisme des différents intervenants.

Alors,   en attendant qu’un jour le sort des personnes lourdement handicapées soit réellement pris en compte pour pouvoir prendre dignement l’avion , nous prenons sur nous. Ou plutôt Rudy prend sur lui ! Personnellement, j’ai du mal. Je suis toujours le plus stressé à l’idée de ce qui va bien pouvoir encore nous arriver.   Mais s’il y a bien une chose que nous souhaitons vous dire, c’est celle-ci :  ne vous privez pas de voyager en avion avec votre fauteuil roulant  !

Avec de l’organisation, en anticipant bien les choses, et en prenant les choses avec un peu de recul (conseil à mon attention !), nous vous assurons que vous pourrez vous aussi aller à l’autre bout de notre belle planète !

Pour cela, nous avons pris le temps de rédiger ce long article, de mentionner les principaux textes de la réglementation aérienne et de détailler toutes   les étapes d’un voyage un avion en fauteuil roulant . Nous avons même écrit un point entier à l’attention des professionnels de l’aviation pour leur suggérer des pistes d’amélioration !

Bonne lecture et surtout, bons vols !

Note : par souci de transparence, nous vous informons que cet article n’est pas sponsorisé.

Sommaire de l’article

1. Transport aérien : les droits des passagers à mobilité réduite

  • 2. Comment acheter un billet d’avion quand on est en fauteuil roulant
  • 3. Déroulé de la prise en charge à l’aéroport
  • 4. Déroulé du vol à bord de l’avion
  • 5. Prise en charge dans l’aéroport d’arrivée
  • 6. Indemnisation en cas de retard et d’annulation de vol
  • 7. Nos suggestions d’améliorations aux aéroports, aux compagnies aériennes et aux sociétés d’assistance
  • 8. Sondage des lecteurs : prendre l’avion en fauteuil roulant, donnez-nous votre avis !

Rudy sur son fauteuil électrique devant l'entrée de l'aéroport international d'Athènes en Grèce

En France et dans l’Union européenne, il existe un document de référence pour les passagers à mobilité réduite qui prennent l’avion. Il s’agit du  règlement n° 1107/2006 du Parlement européen et du Conseil du 5 juillet 2006 .

Ce règlement impose depuis 2008 que  les personnes à mobilité réduite bénéficient d’un droit d’assistance dans les aéroports et à bord des avions européens, sans majoration du prix de leur billet d’avion .

Personne ne peut vous refuser une réservation ou l’embarquement en raison de votre handicap ou de votre degré de mobilité.   Les seules exceptions possibles concernent des éventuelles questions de sécurité, fixées par une réglementation nationale ou internationale, ou une impossibilité technique telle que l’exiguïté de l’avion. 

En matière de sécurité, les compagnies aériennes ont à respecter en parallèle le règlement (UE) n°965/2012 relatif aux opérations aériennes (dénommé AIR OPS dans la profession). Ce règlement définit des catégories spéciales de passagers (« SCP », pour special categories of passengers) dont font partie les personnes handicapées à mobilité réduite (dites PHMR).  L’AIR OPS interdit, en particulier, que ces passagers soient placés sur des sièges situés près des issues de secours.

L’ Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a complété ce règlement par des critères d’appréciation pouvant être pris en compte par les compagnies aériennes. Quatre critères figurent au CAT.OP.MPA.115 (c) : • le type d’avion et sa configuration cabine ; • le nombre total de passagers transportés ; • le nombre de SCP transportés, qui ne doit pas excéder le nombre de passagers capables de les assister en cas d’évacuation ; • tout autre facteur à apprécier par la compagnie aérienne et pouvant avoir un impact sur l’application des procédures d’urgence par les membres d’équipage. 

La présence de PHMR doit être signalée au commandant de bord et les compagnies aériennes ont des interprétations plus ou moins souples de la réglementation AIR OPS. Par conséquent, les compagnies peuvent avoir des consignes internes qui leur sont propres mais qui sont méconnues des passagers handicapés à mobilité réduite.   La réglementation ne pouvant pas être plus prescriptive, un flou subsiste sur la manière de l’appliquer , lié essentiellement à la façon d’anticiper la demande et de la traiter.

Si vous n’avez encore jamais pris l’avion en fauteuil roulant, ou si vous souhaitez en savoir plus sur la réglementation européenne, nous vous invitons à regarder la vidéo explicative qui suit (durée :  4 minutes 38).

2. Comment acheter un billet d’avion quand on est en fauteuil roulant

2.1 contacter la compagnie aérienne.

Ça y’est, vous avez trouvé vos billets d’avion et vous êtes prêts à les acheter ?  Stop ! Avant de sortir votre carte bancaire, prenez une dizaine de minutes pour  appeler le service de la compagnie dédié aux passagers en situation de handicap .

Si vous souhaitez voyager en fauteuil manuel, ce dernier pourra être plié et transporté facilement. En revanche, il convient de vérifier plusieurs détails si vous partez en fauteuil électrique, notamment s’il rentre dans la soute de l’avion. Il nous est arrivé plusieurs fois de changer de compagnie car la soute était trop petite pour faire rentrer notre fauteuil ! De plus, il existe de nos jours de multiples modèles de fauteuils roulants :  seule la compagnie aérienne pourra vous certifier que vous pourrez voyager avec votre fauteuil ou non .

​ Au téléphone, indiquez les informations suivantes :

Les  références des vols  que vous souhaitez prendre ;

Les  dimensions de votre fauteuil  (hauteur, largeur et profondeur) et son poids ;

Le  type de batterie  : inversable (batteries sèches ou au lithium) ou non inversable (batteries humides). L es batteries sèches (ou gel) peuvent être transportées en soute sans restriction. Il faut juste pouvoir débrancher électriquement le fauteuil et le mettre en mode manuel. Les batteries lithium-ion sont autorisées seulement si leur capacité ne dépasse pas la puissance de 300Wh. Si l’appareil possède deux batteries, elle ne doivent pas dépasser 160Wh chacune. Elles doivent être transportées en cabine. Les batteries humides peuvent être transportées mais sous certaines conditions.

Toute information utile liée à votre handicap et à vos besoins spécifiques :  traitement médical, appareil respiratoire, nécessité de voyager avec une coque ou d’être accompagné de votre chien d’assistance…

​Sur les vols partant de l’Union européenne,   les compagnies aériennes doivent transporter gratuitement votre équipement médical et un maximum de deux pièces d’équipement de mobilité , tel que fauteuil roulant, béquilles, etc…  Demandez si un surcoût sera appliqué au matériel que vous emmènerez en plus.  Si vous avez une jambe dans le plâtre, faites-vous préciser s’il vous faut réserver un deuxième siège et si un supplément s’applique.

​ Enfin,  si vous souhaitez voyager seul(e), demandez si vous êtes autorisé(e) à le faire sans accompagnateur . La réglementation impose ce dernier (qui doit être âgé de plus de 16 ans et physiquement capable de vous porter assistance en cas d’urgence) si la personne en situation de handicap se trouve dans l’un des cas suivants :

Si elle n’est pas capable d’attacher et de détacher sa ceinture sans assistance.

Si elle ne peut rejoindre la sortie de secours sans assistance en cas d’urgence.

Si elle ne peut récupérer et ajuster son gilet de sauvetage, ou enfiler un masque à oxygène sans assistance.

Si elle a besoin d’assistance aux toilettes, pour s’alimenter ou pour prendre des médicaments.

Si elle n’est pas capable de comprendre les instructions données par le personnel de bord.  

Rubriques assistance PMR des p rincipales compagnies aériennes en France et en Europe :     Aegean Airlines Air Canada Air France Air Malta American Airlines Austrian Airlines British Airways Brussels Airlines EasyJet Egyptair Iberia Japan Airlines Lufthansa Norwegian Air Ryanair Singapore Airlines Swiss Air Lines Tap Air Portugal Transavia Turkish Airlines Volotea Vueling Pour trouver les informations relatives à l’accessibilité d’autres compagnies aériennes, tapez les mots-clés suivants dans un moteur de recherche : « assistance pmr + nom de la compagnie aérienne ».

Aéroport de Barcelone. Vue sur un avion et un ambulift, appareil muni d'un élévateur pour monter les personnes en fauteuil roulant à bord.

2.2 Acheter ses billets d’avion et réserver l’assistance PMR

Une assistance à l’aéroport doit toujours être réservée 48h au plus tard avant votre vol . Nous vous recommandons de le faire au plus tôt, dès l’achat de vos billets.  Certaines compagnies disposent d’un service spécifique, comme Air France avec le service Saphir. Il est alors possible d’acheter ses billets directement au téléphone avec son interlocuteur, et de réserver l’assistance PMR en même temps.

​ Avec d’autres compagnies, comme EasyJet que nous empruntons régulièrement, il faut acheter ses billets sur le site Internet. Une fois le paiement effectué, on peut ensuite cocher la case correspondant à la demande d’une assistance spécifique à l’aéroport. 

Dans la mesure du possible,   choisissez un vol direct sans escale .

​ Trois types d’assistances existent pour les personnes à mobilité réduite, identifiées par un code international pour chacune :

WCHR  : La personne peut emprunter des escaliers et se déplacer mais a besoin d’être en fauteuil pour parcourir de longues distances. L’accompagnement se fait jusqu’au terminal. 

WCHS  : Le passager peut se déplacer sur de courtes distances mais ne peut pas emprunter d’escaliers. L’accompagnement se fait jusqu’à l’entrée de l’avion.

WCHC  : Le passager a un handicap lourd et a besoin d’assistance pour embarquer, débarquer ainsi que d’une chaise roulante pour se déplacer dans la cabine. L’accompagnement se fait jusqu’au siège. 

​ Conservez bien vos billets d’avion ainsi que vos justificatifs de demande d’assistance dans vos mails !

Note :  D’après la réglementation de 2006, il est aussi possible d’arriver à l’aéroport sans avoir réservé d’assistance. L’aéroport fera alors tout son possible pour fournir ce service, selon la disponibilité du personnel le jour J.

Toutefois,   nous vous demandons expressément de ne pas le faire :

  • D’une part, vous courrez le risque qu’il y ait déjà beaucoup de prises en charge à ce moment-là et que la vôtre ne se passe pas dans les meilleures conditions. Autant éviter du stress inutile !
  • D’autre part, en arrivant à l’improviste, vous perturberez l’organisation du service d’assistance, au détriment des autres passagers ayant fait la demande d’assistance en bonne et due forme. Sachant qu’il faut au minimum deux agents par personne aidée et un bon quart d’heure pour monter à bord de l’avion selon la configuration de l’aéroport, les agents peuvent vite se retrouver surchargés face à une demande imprévue d’assistances alors qu’ils ne sont pas en nombre suffisant pour les assurer. Ils risquent alors d’être sous pression et de faire leur travail plus vite, au détriment de la qualité des prestations. Personne n’est gagnant.

2.3 Les pièces justificatives

Pensez à réunir des  justificatifs pour le jour du vol : vous voyagerez plus serein et pourrez attester facilement de vos droits. Nous vous conseillons d’avoir sur vous une version papier, ainsi qu’une version numérique sur votre smartphone. Avoir une version en anglais des documents peut s’avérer utile à l’étranger. Dans tous les cas, faites-vous préciser les documents à avoir en votre possession lors de votre appel à la compagnie aérienne. ​

Fauteuil roulant électrique  : demander au fabricant ou à votre revendeur un certificat qui atteste de la composition de votre fauteuil avec la marque, le poids et en particulier le type de batteries. Pour ces dernières, c’est la question qui revient systématiquement lors des contrôles à l’aéroport.

Matériel médical  : certificat médical du médecin attestant du caractère indispensable de votre matériel.

Traitement médical  : lettre ou prescription du médecin avec le nom des médicaments et leur usage.

Chien d’assistance  : pièce d’identité officielle + tout élément demandé par la compagnie au moment de la réservation.

Hall de l'aéroport de Copenhague

3. Déroulé de la prise en charge à l’aéroport

3.1 enregistrement au guichet.

Il est recommandé de vous présenter à l’aéroport 2h avant votre vol . Signalez votre arrivée à l’un des points de contact mis à votre disposition. Il peut s’agit d’une borne d’accueil, d’un bureau d’accueil ou du comptoir d’enregistrement de la compagnie aérienne avec laquelle vous voyagez.

Personnellement, nous avons pour habitude de nous rendre directement au guichet de la compagnie. C’est d’autant plus pratique qu’il y a toujours une  file prioritaire réservée aux passagers ayant besoin d’une assistance . Pour procéder à votre enregistrement, la personne au guichet va remplir un formulaire pour le transport du fauteuil en indiquant les informations suivantes :

  • Le type de fauteuil (manuel ou électrique) ;
  • La marque du fauteuil ;
  • Le type de batterie et comment désactiver cette dernière le temps du vol.

On vous demandera parfois un certificat du constructeur pour vérifier les informations données oralement. Cela nous est arrivé dans les aéroports de quelques villes européennes.

​ Une étiquette sera apposée sur votre fauteuil, au même titre qu’un bagage qui part en soute. La personne au guichet va ensuite prévenir le service d’assistance que vous êtes là et vous demandera de patienter dans un espace dédié en attendant qu’un agent arrive.

3.2 Responsabilité de la compagnie aérienne

La  Convention de Montréal  de 1999 a pour but d’unifier certaines règles relatives au transport aérien international. Elle s’applique à tout transport international de personnes, bagages ou marchandises, effectué par aéronef contre rémunération. Elle est entrée en vigueur le 28 juin 2004 à l’égard des États membres de l’Union européenne.

L’article 18.1 de la convention indique ceci : 

« Le transporteur est responsable du dommage survenu en cas de destruction, perte ou avarie de la marchandise par cela seul que le fait qui a causé le dommage s’est produit pendant le transport aérien. » 

Cela signifie qu’à partir du moment où votre fauteuil est pris en charge à l’enregistrement,  la compagnie aérienne en est responsable et devra vous indemniser en cas de perte ou de casse .

Attention : la responsabilité du transporteur est  limitée à la somme de 1 000 DTS  par passager,  sauf déclaration spéciale d’intérêt  (voir cet  article ). Concrètement, cela signifie que votre fauteuil roulant est considéré comme un bagage et que si vous percevez une indemnisation, cette dernière sera du montant maximum accordé aux bagages, et non pas égale au prix d’achat du fauteuil roulant ! Si 1000 DTS = 1000€, alors vous serez indemnisé à hauteur de 1000€ maximum SAUF si vous faites une déclaration spéciale d’intérêt au moment de l’enregistrement.

DTS signifie Droit de Tirage Spécial.  En anglais, on parle de SDR pour Special Drawing Rights. C’est un actif de réserve international créé en 1969 par le  Fonds Monétaire International  (FMI). Depuis le 1er octobre 2016, la valeur du DTS repose sur un panier de cinq grandes devises : le dollar des États-Unis, l’euro, le renminbi chinois (RMB), le yen japonais et la livre sterling. La valeur du DTS est déterminée quotidiennement et affichée sur une  page dédiée du site Internet du FMI .

Vous devez faire la déclaration spéciale d’intérêt au guichet d’enregistrement de la compagnie, au moment de votre enregistrement.   Cela vous permet de déclarer la valeur exacte de votre fauteuil (prévoyez une copie de la facture d’achat) pour que la compagnie puisse vous indemniser de manière plus importante que ne l’autorise son plafond.  Cette déclaration peut être soumise au paiement éventuel d’une somme supplémentaire  (voir  article 10.2.3  des conditions générales de transport d’Air France).

Note :  Même si chaque compagnie aérienne reste responsable des éventuels dégâts causés à un fauteuil, ce n’est pas son propre personnel qui le manipule. Elle sous-traite ce travail à une société d’assistance spécialisée, indépendante de l’aéroport. Ce sont donc les employés de cette société qui vont s’occuper de votre précieux compagnon. On entend parfois dans la presse des gros titres de type : « Fauteuil roulant cassé par la compagnie X ». Attention à bien faire la distinction ! C’est une société privée qui a maltraité le fauteuil. En revanche, c’est la compagnie X qui est tenue pour responsable et qui se doit d’apporter l’assistance nécessaire au passager à mobilité réduite.

3.3 La douane et les contrôles de sécurité

Après l’enregistrement, un agent de l’assistance viendra vous chercher pour passer la sécurité et vous emmener jusqu’à la salle d’embarquement. Cet agent vous demandera parfois de quitter votre fauteuil pour vous transférer dans un fauteuil de prêt appartenant à l’aéroport.

Sachez qu’il est de votre plein droit de rester dans votre propre fauteuil jusqu’à la salle d’embarquement , même si l’agent vous dit le contraire. N’hésitez pas à le faire car votre fauteuil sera sans aucun doute bien plus confortable que celui de l’aéroport ! Toutefois, selon la configuration de l’aéroport, il peut arriver que cela ne soit pas possible.

​ Concernant les contrôles, il n’est pas possible de franchir le portique de détection de métal en fauteuil roulant car il est trop étroit. On vous fera donc emprunter une porte plus large sur le côté, après vous avoir demandé de  retirer vos effets personnel susceptibles de déclencher l’alarme  : veste, manteau, sac et parfois même vos chaussures (sauf si elles sont orthopédiques).

Précisez si vous portez une ceinture ventrale, une pompe à insuline ou un pacemaker et n’oubliez pas vos ordonnances et certificats en cours de validité.

Plus classique, vous devrez déposer dans un bac les pièces métalliques comme vos clés, votre monnaie, votre ceinture, et dans un bac séparé les appareils électroniques tels que smartphones, ordinateurs portables, tablettes, appareils photo.

Enfin, il ne faut pas transporter de liquides dans des contenants de plus de 100 ml, crèmes et aérosols inclus (sauf s’ils sont mis dans un sac plastique transparent disponible à l’entrée du poste d’inspection filtrage (« PIF » pour les intimes !).

Lors du contrôle, les agents peuvent utiliser un détecteur portatif ou réaliser une fouille manuelle de vous-même et de votre fauteuil roulant.  N’hésitez pas à les prévenir si vous ne pouvez pas bouger vos bras lorsqu’ils vous demanderont de les lever.

Fauteuils roulants manuels de prêt pour circuler à l'intérieur de l'aéroport de Barcelone

3.4 Protéger son fauteuil roulant

Si vous voyagez avec un fauteuil roulant pliable, il sera probablement placé avec vous dans l’appareil et vous n’aurez pas de souci à vous faire.

Dans le cas d’un fauteuil électrique, il sera emmené en soute et traité comme un bagage, avec plus ou moins de précaution selon le personnel… Il peut s’avérer judicieux de protéger votre fauteuil en l’enveloppant de papier bulle et/ou de film plastique (protégez bien le joystick aussi). Auparavant,  retirez les parties amovibles  telles que l’appui-tête, les repose-pieds et le coussin anti-escarres : vous les emmènerez avec vous à bord, pour plus de sécurité.

Une fois votre fauteuil protégé, apposez des étiquettes « Fragile » dessus ainsi qu’une notice d’utilisation facile, en français et en anglais, pour indiquer comment s’en servir.  Air France  propose sur son site Internet de jolies étiquettes bagage selon le type de fauteuil : n’hésitez pas à vous en inspirer !

Par mesure de précaution,  prenez des photos de votre fauteuil pour avoir une preuve de son état avant embarquement . Vous pouvez aussi demander à une personne qui voyage avec vous ou à un passager de  réaliser une courte vidéo pour montrer qu’il fonctionne bien . On n’est jamais trop prudent !

​ A noter que si vous souhaitez protéger votre fauteuil, il vous faudra alors demander à être transféré dans un fauteuil manuel de l’aéroport, pour pouvoir ensuite envelopper votre fauteuil. Personnellement, nous ne l’avons jamais fait et n’avons rencontré que deux incidents légers sur la totalité de nos vols. Mais tout peut arriver et il appartient à chacun de prendre ses précautions !

3.5 Embarquement à bord de l’avion

Les personnes à mobilité réduite sont les premières personnes à rentrer dans l’avion. Si vous êtes resté assis dans votre propre fauteuil électrique jusque là,  c’est à ce moment que les agents de l’assistance vous porteront sur une chaise de transfert très petite et peu confortable . Rudy n’arrive pas à tenir ses jambes jointes et cette chaise n’a pas de sangle au niveau des jambes. Aussi, nous prévoyons toujours une ceinture ou une écharpe que nous attachons autour de ses genoux.

L’embarquement idéal est lorsque la salle d’embarquement est reliée à l’avion par ce qu’on appelle une passerelle aéroportuaire . Il s’agit d’un couloir qui mène directement de la salle d’attente dans l’aéroport à l’intérieur de l’avion. Le sol est de plain-pied et les agents de l’assistance vous portent sur le fauteuil de transfert seulement au moment de franchir la marche à l’entrée de la cabine de l’avion.

Rudy sur un fauteuil roulant manuel de prêt à l'aéroport JFK de New York. Comme il ne peut pas tenir ses jambes jointes, Rudy lui a noué une écharpe autour des genoux.

Lorsqu’il n’y a pas de passerelle aéroportuaire, les passagers sont conduits directement sur le tarmac. Pour monter à bord de l’avion, deux solutions s’offrent à vous, selon l’aéroport dans lequel vous vous trouvez et selon les disponibilités des équipes et du matériel :

  • Soit   deux agents vous portent sur votre siège de transfert dans la montée d’escaliers   qui va du tarmac au cockpit de l’avion (photo 1 ci-dessous) ;
  • Soit   vous empruntez un véhicule appelé « ambulift » qui est muni d’une plateforme élévatrice . Nous aimons beaucoup ce dispositif qui est très pratique à l’usage ! (photo 2 ci-dessous).

Rudy sur le tarmac de l'aéroport de Berlin. Il vient d'être porté depuis son fauteuil roulant sur un siège de transfert. L'assistance PMR va le faire monter dans l'avion.

Il existe plusieurs modèles d’ambulift. 

L’ambulift SideBull, breveté par Bulmor, a été développé en collaboration avec Lufthansa et constitue l’un des véhicules élévateurs les plus utilisés pour l’embarquement des passagers à mobilité réduite dans les aéroports d’Europe centrale.

Voici la vidéo de présentation disponible sur la chaîne YouTube de l’entreprise, pour que vous vous rendiez compte de son fonctionnement et de son utilité.

3.6 Placement à bord de l’avion

La réglementation de l’Aviation Civile en matière de sécurité prévoit que   les passagers aux besoins particuliers ne peuvent pas prendre place près des sorties de secours de l’appareil , ni occuper des sièges dans certaines zones de l’appareil.

De plus, le   règlement (CE) n° 8/2008 de la commission du 11 décembre 2007   indique au paragraphe OPS 1.260 b) que :

L’exploitant s’assure que les passagers à mobilité réduite ne se voient pas attribuer des sièges ou n’occupent pas de sièges où leur présence pourrait : 1) gêner les membres de l’équipage dans leurs tâches ; 2) entraver l’accès à un équipement de secours ; ou 3) gêner l’évacuation d’urgence de l’avion.

Dans les faits, cela est sujet à interprétation.  Selon les compagnies aériennes, il vous sera refusé d’être assis sur le siège le plus proche du couloir et on vous obligera à vous asseoir près du hublot.  La raison invoquée est qu’il faut garantir la sécurité de tous les passagers en cas d’évacuation d’urgence de l’avion. Une personne à mobilité réduite assise près de l’allée centrale est donc considérée comme un obstacle qui entrave la circulation.  Cela nous arrive régulièrement.

Fait étrange avec EasyJet, cette interprétation des textes diffère selon le personnel de bord ! Ainsi, pour un même vol aller-retour, Rudy est parfois obligé d’être assis vers le hublot pendant le vol aller, alors que le personnel de bord du vol retour l’autorise à s’asseoir près de l’allée centrale sans aucun souci ! C’est incompréhensible.

Nous sommes contre le fait d’être assis près du hublot car cela rend les transferts encore plus compliqués, aussi bien pour la personne à mobilité réduite que pour les agents de l’assistance. Dans ce cas, nous demandons au chef de cabine de faire preuve de compréhension, et lorsque cela ne marche pas, nous demandons à parler directement au commandant de bord (le pilote), car nous savons que c’est lui qui a le dernier mot. Généralement, nous obtenons gain de cause à condition d’accepter de prendre sur nous l’entière responsabilité de tout problème éventuel qui pourrait survenir pendant le vol.

Sur les vols avec les grandes compagnies aériennes, le placement peut être défini au moment de la réservation de l’assistance.  C’est le cas avec le service Saphir de la compagnie Air France. Vérifiez toutefois que le siège attribué ne comporte pas un accoudoir non relevable, ce qui empêcherait le transfert le jour J : c’est du vécu ! 

​ Sur les vols EasyJet, le seul moyen de réserver un emplacement précis est de le faire au moment de la réservation, en payant un supplément plus ou moins important selon l’emplacement du siège.

Rudy sur un fauteuil roulant manuel de prêt à l'aéroport JFK de New York. Comme il ne peut pas tenir ses jambes jointes, Rudy lui a noué une écharpe autour des genoux.

4. Déroulé du vol à bord de l’avion

Selon votre destination, le vol va être plus ou moins long, et selon votre type de handicap, il sera plus ou moins éprouvant. Nous pensons notamment aux douleurs physiques que l’on a lorsque l’on reste trop longtemps assis dans la même position.

Le personnel à bord est toujours bienveillant. Aussi, n’hésitez pas à le solliciter si besoin.

Le principal problème selon nous est l’impossibilité d’aller aux toilettes , quand bien même ils sont annoncés accessibles , y compris sur l’A380 d’Air France :  voir notre vidéo ici  et notre photo ci-dessous. Techniquement, le personnel vous amènera une petite chaise roulante pour vous transférer dessus et vous conduire aux wc. Aucune assistance ne vous sera donnée à l’intérieur des wc. Ces derniers sont tellement petits qu’il est bien difficile de rentrer dedans avec la chaise et de se placer latéralement aux wc pour se transférer dessus. Seules les personnes pouvant effectuer quelques pas pourront y arriver.

Si comme Rudy, vous ne pouvez pas du tout aller aux toilettes, il existe des  accessoires  qui permettent de recueillir l’urine, comme les étuis péniens pour les hommes. 

Si vous avez des  problèmes respiratoires , nous vous invitons à lire les conseils d’Antoine sur son blog  Dépasser son handicap .

Les wc pmr de l'avion A380 d'Air France sont dits accessibles en fauteuil roulant. Ils sont très étroits et il est impossible de se transférer latéralement.

5. Prise en charge dans l’aéroport d’arrivée

Par mesure de sécurité,   les personnes à mobilité réduite sont toujours les dernières à sortir de l’avion , après tous les autres passagers.

Lorsque les agents du service assistance de l’aéroport arrivent, ils vous transfèrent de votre siège à la petite chaise de transfert qui permet de sortir de l’avion. Selon la configuration, vous emprunterez la passerelle aéroportuaire, vous descendrez les escaliers sur la chaise de transfert ou vous emprunterez l’ambulift, tout comme au départ.

Si vous vous retrouvez quelques minutes dehors et qu’il pleut, il y a peu de chances pour que l’assistance ait une cape de protection à vous prêter. Aussi, soyez prévoyant et amenez-en une, ou un poncho par exemple !

Vous retrouverez votre fauteuil roulant électrique soit à la sortie de l’avion , soit dans la salle où l’on récupère les bagages.   Avant de vous transférer dessus,   vérifiez que votre fauteuil roulant fonctionne parfaitement  et que rien n’a été cassé pendant le vol .

Si vous constatez la moindre anomalie, demandez à l’assistance de vous conduire au guichet des réclamations de la compagnie aérienne avec laquelle vous avez voyagé,  afin d’établir un constat . Ainsi, toute réparation à venir en lien avec les dégâts occasionnés durant le vol seront pris en charge par l’assurance de la compagnie aérienne, dans les limites en vigueur (voir le point 3.2 de cet article). Vous pourrez également montrer si nécessaire les photos ou vidéos du fauteuil prises avant l’embarquement, afin d’appuyer votre déclaration.

Rudy sur son fauteuil roulant électrique à l'aéroport de Lyon. Il est assis sur la sangle de transfert PMR Adapts.

6. Indemnisation en cas de retard ou d’annulation de vol

Le Règlement européen CE n°261/2004 garantit des droits aux passagers aériens suite notamment au retard ou à l’annulation d’un vol. Une indemnisation est prévue à titre de réparation du préjudice subi, selon les circonstances et sous certaines conditions. 

Attention : seules les compagnies aériennes européennes et les vols qui ont pour destination un aéroport situé au sein de l’UE sont concernés par cette procédure d’indemnisation vol annulé.

6.1 Retard de vol

A partir de 2 heures de retard à l’arrivée  sur un vol d’une distance de moins de 1500 km, la compagnie aérienne doit proposer les services suivants : collations et boissons et deux appels téléphoniques ou emails. Idem à partir de 3h de retard pour un vol entre 1500 et 3500 km et à partir de 4h pour un vol de plus de 3500 km.

Si le retard au départ est d’au moins 5 heures , et seulement si le passager renonce à son voyage, le passager est en droit de se faire rembourser son billet, et éventuellement de demander la prise en charge du vol retour vers son point de départ initial (dans le cas d’un vol au départ lors d’une correspondance).

Lorsque  vous arrivez avec plus de 3 heures de retard  à votre destination finale , vous pouvez réclamer  un dédommagement  :

  • Jusqu’à 1 500 km : 250 € ;
  • Entre 1 500 km et 3 500 km : 400 € ;
  • A partir de 3 500 km : 400€ pour un vol au sein de l’UE, 600 € pour un vol entre l’UE et le reste du monde.

​ La réclamation est recevable sous certaines conditions :

  • La compagnie aérienne doit être responsable du retard  ;
  • Vous vous êtes présentés à l’heure à l’enregistrement (45 minutes avant le décollage au plus tard).

​ ​ Exemple de  circonstances exceptionnelles  qui n’incombent pas à la compagnie aérienne, à condition qu’elle ait bien pris toutes les mesures pour en limiter les effets : restriction de l’espace aérien, grève du personnel de l’aéroport, instabilité politique, risques pour la sécurité, conditions météorologiques extrêmes (brouillard, grêle, tempête ou fortes chutes de neige)…

​ Note : en septembre 2014, la Cour de justice de l’Union européenne a défini l’heure d’arrivée d’un avion comme l’heure à laquelle la première porte de l’appareil s’ouvre et permet la sortie aux passagers.

6.2 Annulation de vol

Si vous êtes informé à la dernière minute que votre vol est annulé, vous pouvez choisir entre le réacheminement par un autre vol ou le remboursement du billet, seulement si vous renoncez à entreprendre votre voyage. 

​ Vous disposez en plus du droit à indemnisation sous certaines conditions :

  • La compagnie ne vous a pas informé de l’annulation plus de 14 jours avant le vol ;
  • La compagnie n’a pas réussi à vous acheminer à l’aéroport d’arrivée à une heure comparable à celle initialement prévue ; ​
  • La compagnie doit être responsable de l’annulation, sauf circonstances exceptionnelles ;

​ Les montants de l’indemnisation sont identiques à ceux prévus pour un retard :

​ Si  votre  vol est reprogrammé au lendemain,  l a compagnie aérienne doit vous proposer  un hébergement ainsi qu’un transport aller-retour entre l’aéroport et l’hôtel.

6.3 Faire une réclamation pour obtenir une indemnisation

L es transporteurs aériens doivent informer les passagers de leurs droits. En cas de vol retardé au départ d’au moins deux heures, d’annulation de vol, ou de refus d’embarquement, une notice reprenant les règles d’indemnisation et d’assistance doit être présentée aux passagers .

Effectuer les démarches pour obtenir gain de cause auprès d’une compagnie aérienne peut s’avérer une tâche complexe et chronophage.  Vous pouvez vous faire aider par des sociétés spécialisées  dans le domaine , telles que Indemnit’Air de UFC Que Choisir, Flighright ou Refundmyticket. La plupart se rémunèrent en prenant une commission sur l’indemnisation obtenue. En cas d’échec des démarches, le service n’est pas facturé.

6.4 Faire une réclamation pour dommages et intérêts

Si vous êtes victime d’un retard important ou d’une annulation de vol, vous pouvez demander  une indemnisation complémentaire  au titre des dommages et intérêts que vous pouvez percevoir pour la réparation du préjudice financier et éventuellement moral que vous avez subis : perte de vos acomptes en cas de location, vacances annulées…

  • ​ Adressez une réclamation écrite avec tous les justificatifs et le montant de votre demande à la compagnie concernée ;
  • En cas de refus, saisissez  la  Direction générale de l’aviation civile  (DGAC) ou  la  Médiation Tourisme et Voyage .

Pour plus de renseignements, vous pouvez consultez cet article sur le site du gouvernement français qui nous a servi de source :  Que faire en cas de retard au départ, annulation d’un vol, refus d’embarquement ?

Nouveau voyage handicap au Maroc pour Rudy du blog Handilol. Il pose en fauteuil roulant devant l'aéroport de Marrakech.

7. Nos suggestions d’améliorations aux aéroports, aux compagnies aériennes et aux sociétés d’assistance

7.1 formation du personnel aux guichets d’enregistrement.

  • Très régulièrement, nous sommes confrontés à des  agents qui n’ont encore jamais enregistré un passager avec un fauteuil roulant . Il leur faut alors appeler un collègue qui connaît la procédure, voire un responsable.
  • Lorsqu’il y a un  formulaire spécial à remplir pour le fauteuil roulant , tous les agents ne connaissent pas son existence, où le trouver, ni comment le remplir. Comme nous voyageons souvent, il nous arrive de mieux savoir ce qu’il faut faire et remplir que le professionnel en face de nous, ce qui est un comble ! Mais nous tâchons de garder le sourire et notre patience, car le plus dur est à venir.

7.2 Formation des agents de l’assistance

  • Faire suivre une formation théorique et pratique avec  mise en situation auprès de personnes concernées , en faisant appel à des formateurs professionnels de la manipulation de personnes à mobilité réduite (handicap lourd) ainsi qu’à des associations pour aller au-delà du cours théorique. L’accent doit aussi être mis sur le rôle de l’aidant familial lorsqu’il y en a un, et qu’il convient de soulager dans ses tâches.
  • Lorsqu’un agent prête assistance à une nouvelle personne, il doit commencer par  faire connaissance et lui demander si elle a des besoins spécifiques à prendre en considération . Par exemple, lui demander s’il est préférable de la manipuler en la portant d’une certaine manière plutôt qu’une autre.
  • Lorsque deux agents réalisent un transfert,  ils ne doivent pas demander de l’aide à l’accompagnateur de la personne à mobilité réduite , s’il y en a un. Ce n’est pas son rôle. S’ils ne sont pas en nombre suffisant pour porter la personne, ils doivent appeler un troisième collègue en renfort.
  • Après avoir effectué un transfert, l’agent doit  vérifier que les vêtements sont toujours correctement enfilés , en particulier le slip et le pantalon. Si ce n’est pas le cas, il doit demander à la personne si elle a besoin d’aide pour se rhabiller.
  • L’agent doit proposer son aide pour porter les bagages à main et les accessoires (repose-pieds du fauteuil roulant, rampe pliable portable…), notamment pour soulager l’accompagnateur de la personne à mobilité réduite qui a déjà son rôle d’aidant à assumer pendant tout le reste du voyage. Voir le point 4.3 de notre article sur les aidants familiaux .

7.3 Passage de la salle d’embarquement à l’avion

  • Opter pour un   modèle de chaise de transfert plus confortable pour rentrer dans l’avion . Nous voyons différents modèles selon les pays et certains ont des assises plus larges, ainsi que des repose-pieds plus grands pour éviter de toucher le sol. Il faudrait également ajouter une sangle au niveau des jambes, pour les personnes comme Rudy qui ne peuvent pas les tenir jointes naturellement. Cela facilitera le passage dans l’allée centrale de l’avion, pour ne pas se cogner contre les sièges situés de chaque côté. Enfin, revoir le positionnement des accoudoirs qui peuvent poser problème au moment du transfert.

A ce sujet, nous vous invitons à regarder la courte vidéo de 5 secondes ci-dessous, que nous avons filmée à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle en juin 2017, lors de notre départ pour New York avec Air France.

Les agents de l’assistance n’ont pas réussi leur transfert du premier coup, et pour cause ! Le fauteuil de transfert aurait dû être positionné un peu plus en arrière par rapport au fauteuil électrique de Rudy.

Par ailleurs, si les accoudoirs relevables pouvaient être positionnés derrière le dossier, ils ne gêneraient alors pas le transfert. Enfin, notons qu’un loupé de ce genre oblige les agents à une nouvelle manipulation, ce dont la personne à mobilité réduite se passerait bien. Dans le cas de Rudy, c’est un moment douloureux qu’il préfère vivre une fois et non deux.

  • Avoir à disposition une   sangle de transfert   pour porter plus facilement la personne à mobilité réduite depuis son fauteuil roulant vers le petit fauteuil de transfert.

En mai 2022, nous avons acheté la sangle de la société américaine   ADAPTS et elle nous a changé la vie ! C’est la première fois que Rudy n’a pas eu mal lors des transferts et même le personnel de l’assistance était ravi de l’utiliser.

Pour en savoir plus sur cet équipement que nous considérons comme indispensable pour voyager en avion, lisez notre article de blog détaillé :

Sangle de transfert PMR ADAPTS : prendre l’avion en fauteuil roulant devient plus facile !

BON PLAN HANDILOL : bénéficiez d’une remise de 15% sur l’achat d’une sangle ADAPTS avec le lien présent dans notre article de blog !

Adapts est une sangle de transfert PMR qui aide à réaliser les transferts dans l'avion

A noter que la compagnie aérienne EasyJet s’est associée début 2019 à un jeune entrepreneur qui a créé un modèle de sangle similaire, appelé   Able Move . La tenue semble très bonne, notamment au niveau de la nuque, ce qui n’est pas le cas du modèle de la société américaine   Inclusive Technologies .

Enfin, l’entreprise BDK Enterprises commercialise quant à elle une sangle de portage, le  TUK-‘N-KARI™ , à un prix plus compétitif. 

  • Lorsqu’il n’y a pas de passerelle aéroportuaire pour accéder à l’avion, l’aéroport doit absolument   acquérir un ambulift , voire plusieurs pour anticiper le nombre croissant de prises en charges simultanées.
  • Dans l’ambulift,  prévoir des accessoires utiles . Par exemple, en cas de pluie, prévoir une cape ou un poncho pour protéger la personne de la pluie, ainsi qu’une bâche pour couvrir le fauteuil roulant . En effet, lorsqu’on part longtemps dans une destination ensoleillée et qu’on voyage léger, on ne sait pas forcément à l’avance que la météo sera humide à son retour… Et on n’aura généralement pas pensé à prendre des habits en conséquence !

7.4 A l’intérieur de l’avion

  • Faire en sorte que toutes les compagnies aériennes laissent au passager en situation de handicap la   possibilité de s’asseoir sur le siège le plus proche du couloir pour faciliter le transfert, et non pas vers le hublot . Il nous est de plus en plus insupportable de devoir parlementer avec le personnel de bord pour contourner cette soi-disant obligation, d’autant plus lorsque nous voyageons à trois et que nous sommes assis sur une rangée de trois sièges.
  • Les sièges doivent toujours comporter des   accoudoirs relevables   !
  • Acquérir un lève-personne pour transférer la personne à mobilité réduite depuis la petite chaise de transfert vers la place assise . Cela ne doit plus se faire manuellement car cela est douloureux, dangereux, parfois traumatisant voire vécu comme un moment indigne pour la personne en situation de handicap (voir  cet article   en anglais). Pour les agents de l’assistance, cela est très difficile de réaliser ce transfert dans un espace aussi confiné et ils encourent de graves risques pour leur dos.

La société australienne   Haycomp   a mis au point   plusieurs modèles de lève-personnes appelés Eagle . Il faudrait que leur usage se généralise et que chaque aéroport en dispose d’un. Nous avons bien conscience que ce matériel a un coût important, avoisinant les 15 000 $ d’après cet  article  trouvé sur la toile. Toutefois, nous ne pensons pas que les aéroports aient besoin d’en acheter plusieurs. D’après ce   rapport , paragraphe 2.1.3., 5 à 10% des passagers français en situation de handicap demandent une assistance totale car ils ne peuvent pas se mouvoir par eux-mêmes (passagers dits WCHC). L’acquisition d’un seul lève-personne par aéroport devrait donc suffire dans un premier temps pour permettre aux personnes avec un handicap moteur lourd de monter à bord de l’avion.

Pour consulter la liste des aéroports qui disposent du lève-personne Eagle, utilisez le moteur de recherche présent sur la page dédiée du site internet de Haycomp .

L’usage de l’Eagle n’étant pas systématique lors de l’assistance portée le jour du vol, il est demandé aux passagers qui souhaitent en bénéficier de le préciser au moment de la réservation de l’assistance. Il faut également dire si l’on emmène sa propre sangle.  

Voici une vidéo de présentation officielle de ce lève-personne :

  • Construire des avions avec des toilettes adaptées disposant de suffisamment d’espace pour que la personne en fauteuil roulant et son éventuel accompagnant puissent se mouvoir à l’intérieur . Il faut absolument qu’il y ait un espace d’usage latéral d’au minimum 1,30m x 0,80m pour pouvoir se positionner en fauteuil sur le côté des wc, comme la réglementation accessibilité l’impose dans les établissements recevant du public. A défaut, si les avions étaient équipés d’un lève-personne, il serait alors possible d’utiliser ce dernier pour transférer la personne à mobilité réduite depuis sa place assise jusque sur les wc. A condition toutefois qu’il y a ait suffisamment d’espace devant les wc pour faire passer les pieds du lève-personne !

Le   constructeur aéronautique européen  Airbus a mis au point des toilettes adaptées   appelées   Space-Flex . Il s’agit d’ un bloc composé de deux toilettes classiques, séparées par une cloison mobile. L’équipage de bord peut reconfigurer les toilettes en enlevant la cloison mobile. Cela permet d’obtenir un espace d’usage latéral pour réaliser le transfert.

Hélas, comme vous le verrez dans la vidéo de présentation ci-dessous à 2 minutes 30, cet espace reste très petit. Et dans le cas d’une personne qui a besoin d’un aidant pour effectuer le transfert, l’accompagnateur aura bien du mal à réaliser ce dernier.

  • Enfin, nous aimons penser qu’un jour, il sera possible de   prendre l’avion en restant dans son propre fauteuil roulant , comme on le voit dans la vidéo ci-dessous. Le jour où cela sera généralisé, ce sera un rêve devenu réalité !

MISE A JOUR MAI 2023

Aux Etats-Unis, une proposition de loi appelée le « Mobile Act » est à l’étude pour améliorer l’accessibilité des avions aux personnes en situation de handicap.

Les compagnies aériennes devront :

  • Mentionner clairement les dimensions de l’avion pour que les passagers, dont les fauteuils sont souvent faits sur mesure, donc sans taille standard, puissent se faire une idée de l’appareil dans lequel ils embarquent.
  • Mettre à disposition les données des incidents recensés ainsi que leur gravité pour aider les passagers à choisir au moment d’acheter leur billet.
  • Mener une étude sur la faisabilité et le coût des modifications des avions pour qu’un passager puisse embarquer dans l’avion directement sur son fauteuil .

Si cette loi passe, nous espérons qu’elle sera reproduite à l’international !

Source : France Info le 10 mai 2023

7.5 Rapport d’étude

Pour finir, nous aimerions vous partager le   rapport d’étude   de 2016 réalisé par le Conseil général de l’environnement et du développement durable.  Il porte sur la prise en compte par le transport aérien du règlement européen n°1107/2006 concernant les droits des personnes handicapées et à mobilité réduite.

Pour réaliser cette étude,  la mission a envoyé des questionnaires aux 15 principaux  aéroports français   et a exploité les réponses reçues de 14 de ces aéroports, représentant 92 % du trafic passagers. Elle a également transmis un   questionnaire aux 9 compagnies aériennes principales desservant la France   et a obtenu une réponse de 4 compagnies aériennes (Air France, Lufthansa, easyJet et Hop), soit une photographie représentant 43 % du trafic passagers.

Elle a rencontré ou s’est entretenue avec les services de la DGAC, de la Commission européenne, de l’ACI Europe, de l’UAF, de certaines compagnies aériennes et de certains aéroports.

Si les conclusions de ce rapport sont relativement bonnes,  des progrès restent à réaliser en terme de communication et de moyens techniques  mis à disposition des passagers handicapés à mobilité réduite. Nous notons également que « les compagnies peuvent avoir des consignes internes qui leur sont propres mais qui sont méconnues des passagers handicapés à mobilité réduite.   La réglementation ne pouvant pas être plus prescriptive, un flou subsiste sur la manière de l’appliquer , lié essentiellement à la façon d’anticiper la demande et de la traiter. »

Assistance PMR avec un ambulift pour monter à bord de l'avion à l'aéroport de Marrakech.

8. Sondage des lecteurs : prendre l’avion en fauteuil roulant, donnez-nous votre avis !

  • Oui mais je le prends quand même
  • Oui, à tel point que je renonce parfois à partir
  • Oui mais si j'ai le choix, il m'arrive de choisir un autre mode de transport afin d'éviter de le prendre
  • Non, cela ne me fait ni peur ni stresser
  • Oui, et je ne le prendrai jamais !
  • Oui mais je le prends quand même 41%, 57 votes 57 votes 41% 57 votes - 41% of all votes
  • Oui, à tel point que je renonce parfois à partir 26%, 37 votes 37 votes 26% 37 votes - 26% of all votes
  • Oui mais si j'ai le choix, il m'arrive de choisir un autre mode de transport afin d'éviter de le prendre 12%, 17 votes 17 votes 12% 17 votes - 12% of all votes
  • Non, cela ne me fait ni peur ni stresser 11%, 15 votes 15 votes 11% 15 votes - 11% of all votes
  • Oui, et je ne le prendrai jamais ! 10%, 14 votes 14 votes 10% 14 votes - 10% of all votes
  • Très moyenne
  • Bonne 36%, 34 votes 34 votes 36% 34 votes - 36% of all votes
  • Moyenne 27%, 26 votes 26 votes 27% 26 votes - 27% of all votes
  • Très moyenne 27%, 26 votes 26 votes 27% 26 votes - 27% of all votes
  • Horrible 5%, 5 votes 5 votes 5% 5 votes - 5% of all votes
  • Excellente 4%, 4 votes 4 votes 4% 4 votes - 4% of all votes
  • Non, je croise les doigts pour que ça n'arrive pas !
  • Oui, une fois. Les dommages étaient légers et n'empêchaient pas son fonctionnement.
  • Oui, plusieurs fois malheureusement !
  • Oui, une fois. Les dommages étaient très importants et il ne fonctionnait plus du tout.
  • Non, je croise les doigts pour que ça n'arrive pas ! 54%, 47 votes 47 votes 54% 47 votes - 54% of all votes
  • Oui, une fois. Les dommages étaient légers et n'empêchaient pas son fonctionnement. 31%, 27 votes 27 votes 31% 27 votes - 31% of all votes
  • Oui, plusieurs fois malheureusement ! 9%, 8 votes 8 votes 9% 8 votes - 9% of all votes
  • Oui, une fois. Les dommages étaient très importants et il ne fonctionnait plus du tout. 6%, 5 votes 5 votes 6% 5 votes - 6% of all votes

Assistance PMR à l'aéroport de Bilbao. Rudy va être porté de son fauteuil électrique sur un fauteuil de transfert à l'assise très étroite.

Maintenant que vous avez fait le plein d’informations sur comment prendre l’avion en fauteuil roulant, nous espérons que vous êtes parés au décollage ! N’hésitez pas à nous partager votre expérience dans les commentaires.

Quant aux professionnels de l’aviation, n’hésitez pas également à nous contacter s’il vous prend l’heureuse idée de créer le service ultime pour les voyageurs en situation de handicap ! Car vous l’aurez compris avec ce long article, les pistes d’amélioration sont nombreuses… Nous comptons sur vous !

É pingler sur Pinterest

Comment prendre l'avion en fauteuil roulant. Conseils voyage handicap. Guide pratique par Rudy et Julien du blog Handilol. Epingle Pinterest

© 2012-2024 Handilol, tous droits réservés.

Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des éléments du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable de l’auteur.

Cet article vous a plu ? Merci de nous soutenir !

  • Donnez une note sur 5 à l'article en cliquant sur les étoiles ci-dessus ;
  • Partagez-le sur les réseaux sociaux ou envoyez-le par mail ;
  • Faites un don à notre association , y compris un euro symbolique !
  • Faites vos achats en ligne avec PRIZLE pour qu'une partie du montant de vos achats soit reversée sous forme de don à Handilol !
  • Réservez votre prochain hébergement via nos liens Booking ;
  • Faites un achat futur via l’un de nos partenaires :  Amazon , Constant et Zoé , Garé comme une merde ,  Mobee Travel ,  Tous Ergo ,  Wheeliz .

Merci pour votre précieux soutien, nous avons besoin de vous pour continuer à promouvoir le tourisme accessible PMR !

voyager en avion une

Partager la publication "Comment prendre l’avion en fauteuil roulant : notre guide complet !"

28 Commentaires

Yves. M

Bonjour Rudy et Julien ? ! Votre article est excellent. Je me suis permis de le partager sur ma page Facebook. Je vous souhaite tout le bonheur du monde. Yves. M

Handilol

Merci beaucoup Yves pour ton retour positif et le partage! Plein de bonnes choses à toi également, et vive New York! Pour nous, c’est un voyage qui tenait du rêve et difficile car passer 8h dans l’avion sans aller aux toilettes, c’est pas forcément évident :/ Mais nous gardons un souvenir grandiose de ce périple de deux semaines, que nous raconterons bientôt dans un article dédié!

Cotensin Geneviève

Bonjour Rudy et Julien, j’ai trouvé une mine d’information, moi qui appréhendais, grâce à vous je me sent prête pour partir le 26 mai 2020 au Riad Tarzout à Marrakech, j’ai acheté une sangle de transfert, merci à vous deux.

Bonjour Geneviève, nous sommes tellement heureux de lire que nous avons contribué à vous donner confiance pour voyager à votre tour en fauteuil roulant ! Avec le riad Tarzout, vous avez la certitude que tout se passera bien également au niveau accessibilité une fois à Marrakech. N’hésitez pas à nous raconter à votre retour !

Hubert Renard

Ma femme est tétraplégique et le récit de vos aventures nous redonne goût la vie…Grands voyageurs avant l’accident nous avons beaucoup d’appréhension à repartir compte tenu des difficultés que nous avons rencontrées au niveau des besoins quotidiens…. N’est-ce pas une folie? Votre expérience semble être une aide technique indispensable pour sa réalisation mais surtout une forte incitation à le faire…. Merci pour le partage et poursuivez votre aventure…

Bonjour Hubert, merci pour votre message qui nous touche ! Il est tout à fait normal d’avoir de l’appréhension à repartir mais en anticipant bien tous vos besoins spécifiques, tout devrait bien se passer, même si on n’est jamais à l’abri de quelques aléas… Le tout est de rester positifs ! Et une fois que vous aurez fait un nouveau voyage, nous vous garantissons qu’à peine rentrés avec votre épouse, vous aurez déjà envie de préparer le suivant !! Bons préparatifs et n’hésitez pas à nous raconter vos futures escapades, pourquoi pas dans notre groupe Facebook BPVF pour donner envie aux autres membres de rouler sur vos traces ?! 🙂

laurie

Bonjour à tous les 2 !

Je vous remercie pour tous vos conseils et petites infos ! Je suis la maman d’un petit garçon de 6 ans en fauteuil manuel. Et grande première nous partons dans un mois au Portugal avec nos 3 enfants ! J’avoue que la question de l’avion avec un enfant en fauteuil me fait un peu peur ! D’autant plus que nous avons aussi un bébé ! Bref c’est l’aventure !

Merci Laurie pour votre gentil message ! Nous sommes ravis de lire que nos conseils et infos vous sont utiles ?

Formidable pour cette première fois en avion ! Rassurez-vous, quand on voyage avec un fauteuil roulant manuel, les démarches sont plus simples que pour un fauteuil électrique. Et si vous avez le moindre doute, contactez directement la compagnie aérienne avec laquelle vous allez voyager. Ce sera la plus à même à vous renseigner.

Nous sommes certains que vous allez bien en profiter au Portugal ! L’accessibilité n’est pas toujours au rendez-vous mais les portugais sont très gentils ! N’hésitez pas à nous raconter à votre retour, notamment si vous trouvez des hébergements bien adaptés. Cela nous permettra de compléter nos guides pour aider toujours plus de personnes à organiser leurs voyages à roulettes ! ?♿?

Coraline

Bonjour je découvre votre blog que je trouve absolument génial. Je veux faire venir ma maman à la réunion depuis la métropole seule et elle est en situation d handicap moteur nécessitant un fauteuil roulant électrique. Cela me stresse beaucoup qu’elle voyage seule mais si je la sais capable malgré les difficultés douloureuses que cela entraînera. J’hésite entre deux compagnie : air France et air austral. Laquelle me conseillez vous pour ce long courrier ? Merci d’avance pour votre réponse

Bonjour Coraline, merci beaucoup pour votre message et ravis que notre blog vous soit utile! ?

Nous ne pouvons pas nous prononcer sur Air Austral que nous ne connaissons pas. En revanche, nous avons voyagé avec Air France avec qui nous sommes allés à New York.

Air France a son propre service de réservation qui s’appelle Saphir, ce qui permet de bien préparer son voyage en amont. Nous vous conseillons de les contacter directement pour plus de renseignements sur les conditions de vol.

Par ailleurs, sachez que si votre maman a encore un peu de mobilité pour faire quelques pas, le voyage sera plus simple pour elle contrairement à une personne qui ne peut pas marcher du tout. Dans notre cas, il nous est par exemple impossible d’aller aux toilettes dans l’avion. Avec Air France, le personnel de bord aidera votre maman à aller de son siège à la porte des wc, et pourra même la transférer sur une petite chaise roulante si besoin (mais aucune aide à l’intérieur des wc).

Nous vous souhaitons de bons préparatifs et espérons que votre maman pourra voyager dans les meilleures conditions possibles ^^

COULIBALY

Informations complètes et utiles.

Godon

Je suis tombé sur votre site web en recherchant les aides techniques pour assistant PMR. J’ai un organisme de formation et je vais former les assistants PMR à la prévention des risques. Je suis entièrement d’accord que si le personnel n’est pas bien informé et formé cela peut conduire à des accidents pour les bénéficiaires et pour le personnel ! Très beau site, bravo !!!

Bonjour, merci pour votre message et un grand merci de faire en sorte que les futurs assistants PMR que vous formerez le soient correctement! Il en va du bien être de tous!

Promobil

Bonjour Rudy et Julien ProMobil est une petite entreprise de transport de personnes à mobilité réduite basée en Suisse. Nous créons notre page web, et aimerions avoir votre permission pour inclure votre blog que je trouve absolument fantastique. Ce serait sans doute un atout pour tous ceux qui craignent leurs déplacements de loisirs. Bonne suite

Bonjour et merci pour votre message ! Pas de souci pour inclure un lien vers notre blog depuis le vôtre, en espérant que cela aidera vos lecteurs. Bonne journée

Prestataire PHMR

Je travaille pour une société d’aide aux personnes à mobilité réduite dans un aéroport français. Tout d’abord félicitation pour votre blog car il est beau, bien informé et plein d’informations. Nous tentons justement d’améliorer votre expérience durant vos passages dans les aéroports. Ce n’est pas simple car nous devons jongler entre la qualité et le prix. La première action était de remodeler entièrement les formations de nos agents. Comme vous l’avez dit pour moi c’était la base. Maintenant nous nous équipons. Cela fait maintenant 5-6 ans que je travaille dans cette branche et je trouve ça vraiment enrichissant et intéressant

Je serai heureux de pouvoir échanger avec vous, si vous en avez l’envie.

Bonjour, merci beaucoup pour votre message. Nous sommes ravis de savoir que des professionnels qui travaillent auprès de personnes à mobilité réduite dans les aéroports lisent avec attention notre article et nos recommandations.

Félicitations pour la mise à jour de vos formations et votre équipement à venir. Avez-vous réalisé des enquêtes auprès des utilisateurs pour connaître le degré de satisfaction ?

N’hésitez pas à nous envoyer un mail pour échanger plus en détail.

Bien cordialement,

Rudy & Julien

zilipra

Bonjour et merci pour cette documentation.

Tétraplégique ce qui me pose problème, c’est le transfert sur le siège avion. Impossible à faire avec le repose-bras non rabattable comme j’ai déjà vu.

Le deuxième point qui semble le plus important : en cas d’annulation du vol et report au lendemain, est-ce que la compagnie se doit de trouver un logement adapté PHMR avec l’assistance?

En cas de refus d’embarquement par le commandant pour différentes raisons, que se passe-t-il pour la personne handicapée en voyage? Elle se retrouve sans logement à l’aéroport.

Merci bien si vous aviez des éléments d’informations qui sont les plus problématiques et un frein certain au voyage dans des cas particuliers.

Bonjour et merci pour votre retour sur notre article ?

1 : Lorsque le repose-bras ne se relève pas, le personnel de l’assistance peut demander au personnel de bord à changer de place pour en trouver une avec un repose-bras qui se soulève. Si ce n’est pas le cas, comme cela nous est déjà arrivé, le personnel de l’assistance doit soulever plus haut la personne à mobilité réduite pour passer par dessus le repose-bras. Ce n’est pas toujours chose facile…

2 : Si vous vous trouvez à l’aéroport et que votre vol est annulé, rendez-vous au service de l’assistance de la compagnie aérienne. Elle est censée vous aider à trouver un hébergement adapté en attendant de pouvoir prendre le vol du lendemain. Demandez également que votre acheminement de l’aéroport à l’hôtel soit pris en charge (aller et retour).

3 : Le règlement européen sur les droits des personnes à mobilité réduite dans le transport aérien interdit aux opérateurs de refuser la réservation ou l’embarquement d’une personne en raison de sa mobilité réduite ou de son handicap. Il existe toutefois certaines exceptions et dérogations, notamment pour des raisons de sécurité établies par la loi. Le transporteur est dans l’obligation de communiquer ses motifs de refus par écrit à la personne concernée dans les 5 jours ouvrables. La personne à qui l’embarquement est refusé sur la base de sa mobilité réduite ou de son handicap, bénéficie du droit au remboursement ou au réacheminement prévu par la réglementation.

Afin de voyager dans les meilleures conditions, nous vous conseillons de toujours contacter la compagnie aérienne avant même d’acheter vos billets d’avion. Cela vous permettra de vérifier que votre voyage est réalisable selon vos besoins spécifiques et en fonction du type de fauteuil roulant que vous avez. On ne peut jamais anticiper l’intégralité des aléas pouvant survenir le jour J mais cela permet de réduire considérablement le risque qu’il y ait des loupés! ?

Matthieu - Vivre Avec

Merci beaucoup pour cet article complet, c’est top et ça me rassure bien pour mon premier voyage en avion avec mon fauteuil. J’ai la chance d’avoir un fauteuil manuel, donc plus pratique qu’un électrique à transporter et à déplacer, mais en ce moment ma santé est telle qu’une fois à l’extérieur je suis très vite désorienté et plus en état de parler. Ça va donc être rocambolesque ! Mais heureusement qu’il y a internet avec des ressources comme votre article pour bien se préparer et s’organiser, et heureusement que j’aurai deux proches avec moi dont un aidant au quotidien qui me connaît à 100%.

Pour les toilettes, c’est absolument désespérant : je prenais beaucoup le train et il y a exactement le même problème, avec le bonheur supplémentaire de n’avoir ni assistance une fois à bord ni chaise adaptée pour se déplacer jusqu’aux toilettes.. alors qu’on pourrait penser que n’étant pas dans les airs, un train serait plus facile à aménager ?

Si vous avez le temps et l’énergie, je serais intéressé de vous lire davantage à propos de ce passage : « L’accent doit aussi être mis sur le rôle de l’aidant familial lorsqu’il y en a un, et qu’il convient de soulager dans ses tâches. »

Prenez bien soin de vous et merci pour cette ressource 🙂

Merci Mathieu pour ton message. Nous sommes heureux que notre article détaillé te soit utile! N’hésite pas à nous raconter comment s’est passé ton voyage une fois de retour, par exemple dans notre groupe Facebook dédié : ?? https://www.facebook.com/groups/BonsPlansVoyageFauteuilParHandilol/

Concernant le rôle de l’aidant, il s’agit de ce que nous avons énuméré dans ce même paragraphe : ne pas lui demander de l’aide pour effectuer les transferts, et lui proposer de le soulager en portant des bagages ou des accessoires du fauteuil. A ce propos, nous venons de rajouter un renvoi vers notre article sur les aidants familiaux (paragraphe 4.3), dans lequel je (Julien) raconte une mésaventure avec l’assistance lors d’un retour de voyage. Cela te permettra de te rendre compte dans quel état je suis parfois face à si peu de considération dans mon rôle : ? https://handilol.com/aidants-familiaux-super-heros-quotidien-temoignage-handicap/

Bons préparatifs et plein de bonnes choses à toi ! ?

Wrona

Je vous remercie chaleureusement pour toutes ces informations très très utiles et malheureusement les personnes à mobilités réduites sont encore très peu aidées dans toutes les choses de la vie en général !! (mêmes par l’état qui n’avance pas avec les lois pour les personnes à mobilités réduites ou en fauteuils) Donc merci pour tous ces conseils et même des choses que je ne savais même pas !! Heureusement qu’il y a des personnes comme vous, encore merci ??????

LE

Bonjour à tous les 2

Une proposition de loi va sortir aux États Unis sur l’accessibilité des avions aux personnes handicapées :

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/bientot-chez-vous/etats-unis-une-proposition-de-loi-sur-l-accessibilite-des-avions-aux-personnes-handicapees-met-d-accord-republicains-et-democrates_5792021.html

Espérons que ça pourrait être réalisé dans tous les pays et compagnies aériennes

Merci beaucoup pour l’info ! Effectivement, ce serait formidable que cette loi devienne effective aux Etats-Unis et qu’elle soit ensuite généralisée à l’international ! Il est temps que les choses changent sur le sujet !!

Lecomte

Bonjour, nous voulions aller à Catania. L’aéroport vient de m’annoncer que le poids du fauteuil roulant de mon mari est trop lourd (175kg) donc pas moyen de le descendre de l’avion vu que le poids maximum est de 150Kg. Je suis à la recherche d’une autre alternative. Merci pour votre site .

Bonjour, Nous sommes désolés de lire cette déconvenue. Avez-vous contacté le service assistance PMR de la compagnie aérienne avant de contacter l’aéroport, et si oui que vous a t-on répondu ? Votre cas n’est sûrement pas isolé et ils doivent avoir l’habitude d’embarquer des fauteuils roulants qui dépassent légèrement 150 kg. Au plaisir de vous lire, bon courage pour vos préparatifs !

LE

Bonjour, Espérons que les personnes en fauteuil puissent voyager dans de bonnes conditions dans un futur proche??? https://www.youtube.com/watch?v=Bt5lQffdgEA https://www.youtube.com/watch?v=RRzQFlRbRp8 Tenez nous au courant si vous avez l’occasion de voyager en restant sur votre propre fauteuil dans l’avion Amicalement

Merci pour votre message ! C’est fantastique ce que l’on peut voir dans ces vidéos, cela appartient encore au domaine du rêve mais nous sommes persuadés que nous allons y arriver dans quelques années. Comme vous avez pu le lire dans notre article, la question se pose sérieusement aux USA donc c’est déjà un réel progrès ! Vous pouvez être certain que le jour où Rudy pourra prendre l’avion tout en restant sur son propre fauteuil roulant, nous le crierons sur tous les toits !

Rétroliens/Pings

  • Voyager en avion avec un fauteuil roulant, témoignages et conseils - […] Handilol, sur lequel ils racontent les voyages qu’ils ont réalisé, et donnent de précieux conseils aux personnes à mobilité réduite…
  • Bibliographie – L'innovation au service du handicap - […] https://handilol.com/comment-prendre-avion-en-fauteuil-roulant-conseils-voyage-handicap/Problèmes liés aux voyages en situation de handicap—- […]

Poster le commentaire Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire *

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Je souhaite être notifié(e) des prochains commentaires sous cet article par mail (vous n'êtes pas oligé(e) de laisser un commentaire pour vous abonner).

Little duck logo

Créez votre espace client et bénéficiez de 100€ offerts sur votre prochaine réservation de 5 nuits minimum.

Espace client

10 conseils pour voyager en avion avec des enfants

L’avion est un moyen de transport sûr, rapide et confortable, mais comment occuper ses enfants lors d’un long trajet ? Les airs permettent de rapidement se rendre à l’autre bout du monde, mais nous savons tous que voyager avec de jeunes enfants n’est pas toujours une mince affaire. Auront-ils la patience de rester assis durant plusieurs heures ? Quelles seront les réactions de nos voisins de sièges s’ils s’agitent un peu trop ? Que prendre dans l’avion pour les distraire ? Comment les préparer à ce voyage ? Pas de panique, voici notre top 10 conseils pour un vol serein.

enfant-dans-un-champ-de-blé-jouant-avec-un-avion

J ’ai toujours pensé que le secret pour voyager paisiblement en famille était tout simplement l’anticipation ! « Prévoir » est le maître mot qui permettra aux parents de mieux profiter de leur voyage en s’étant affranchi au préalable des aspects matériels et administratifs. Le vol en avion constitue la première étape des vacances, c’est là qu’il va falloir gérer les plus jeunes durant des heures qui semblent parfois interminables. Préparez-vous donc au mieux à cette expérience avant le départ, cela permet notamment de savoir à l’avance comment bébé sera accueilli et installé dans l’avion.

Cela aide aussi les enfants à se rassurer et à ne pas avoir l’impression de partir totalement vers l’inconnu. L’avion n’étant pas leur moyen de transport habituel, le voyage peut en effet être source d’inquiétude pour eux, même s’ils ne l’expriment pas. Pour devancer leurs appréhensions vous pouvez par exemple leur montrer des livres sur les avions adaptés à leur âge ou consulter cet article pour vaincre sa peur en avion .

Quelques conseils avant le départ

  • Afin que le vol se déroule dans les meilleures conditions, il est primordial de se renseigner sur les modalités de voyage avec des enfants auprès de la compagnie aérienne . À partir de quel âge les bébés sont-ils acceptés ? Des berceaux sont-ils à disposition dans l’avion ? Pouvons-nous prendre notre poussette et sous quelles conditions ? Y-aura-t-il un menu enfant, faut-il le réserver ?
  • Même si vous partez vers une destination exotique et ensoleillée en plein été, n’oubliez pas de prévoir des pulls et vêtements chauds pour l’avion car il ne fait jamais très chaud durant le vol. Essayez aussi de choisir des tenues confortables qui ne grattent pas, ne serrent pas trop et ne craignent rien.
  • L’avion est un univers nouveau et parfois inquiétant pour un tout petit. Pour l’aider à se sentir rassuré, rien de mieux que de lui recréer son environnement familier . Le mettre en pyjama avant de dormir est un rituel qu’il connaît bien et qui l’incitera à se reposer sereinement.

petite-fille-dans-avion-volant

  • Cela est valable pour les jeunes enfants qui risquent de se tâcher mais aussi pour vous afin de vous éviter de passer quelques heures avec des vêtements humides ou mal odorants !
  • En prévoyant dans votre sac une mini bouteille d’eau ou un petit biberon. Si vous avez oublié, vous pourrez demander aux hôtesses de vous fournir un peu d’eau avant le décollage et au moment de la descente.
  • Si vous voyagez avec un bébé, je vous conseille de prévoir un porte bébé qui vous permettra de le bercer tout en vous dégourdissant un peu les jambes durant un long vol.
  • Il devra contenir tout ce qui est nécessaire et être bien organisé afin que vous ne mettiez pas une demie heure à trouver la fameuse tétine que votre enfant réclame à grands cris. Pour les bagages enregistrés , vous retrouverez toutes les modalités dans notre article dédié.
  • Et pour être sûrs de ne rien oublier en fonction de l’âge des petits voyageurs, le site Little Guest Hotels publie des checklists très efficaces. Celles-ci sont adaptées à chaque âge : de 0 à 3 ans , de 3 à 6 ans et enfin de 6 à 12 ans .
  • N’oubliez pas que le vol intervient après plusieurs heures passées à l’aéroport dans le bruit avec des attentes longues et des contrôles anxiogènes. Vous pouvez rassurer les enfants en leur disant que dans l’avion, ils seront comme à la maison.

10 conseils pour occuper ses enfants dans l’avion

aéroport-enfant-activités-avions

Préparez des jeux de voyage

Ils demeurent le moyen le plus sûr d’occuper toute la petite famille à bord. Les jeux de société sont très bénéfiques pour le développement de l’enfant . Jouer en famille est toujours une bonne idée, cela permet de se créer des souvenirs précieux et de profiter de papa et maman dans un autre contexte que celui du quotidien. On trouve aujourd’hui une variété infinie de jeux de société , y compris dans un format de voyage. Mes préférés restent ceux édités par la société HABA . Les illustrations sont superbes et les scénarios très bien pensés. Du jeu d’éveil et d’agilité pour les plus petits au jeu de société collaboratif, on retrouve une belle sélection sur le site de la marque .

Les petites boîtes de jeux aux motifs délicieusement surannés pensés par Marc Vidal sont également très chouettes pour les enfants. La boîte « Matelotage » enseigne comment réussir les nœuds marins, tandis que les boîtes « Connais-tu les étoiles ? » ou « Connais-tu les dinosaures ? » contiennent des fiches illustrées très ludiques. Je vous déconseille la série sur les tables de multiplication ou les bonnes manières beaucoup moins fun ! Enfin, les jeux de cartes de tous types restent bien sûr les plus pratiques à transporter.

Pour les plus grands, la majorité des jeux de société classiques se décline aussi en format de poche. À vous, petits chevaux, jeu de l’oie, 1.000 bornes et même Monopoly . Notez que ce ne sont pas toujours les jeux les plus compliqués ou sophistiqués qui tiennent les enfants occupés le plus longtemps.

Organisez des activités créatives et manuelles

Une étude menée il y a quelques mois par la compagnie British Airways , avec l’aide d’un pédopsychiatre, a montré le bénéfice des activités manuelles pratiquées dans l’avion. L’activité la plus plébiscitée semble être la pâte à modeler qui permet aux enfants de faire appel à leur imaginaire en créant des objets, des personnages ou des animaux en 3D. Vous pouvez par exemple leur faire façonner un animal qu’ils vont sans doute rencontrer durant le séjour.

Pour les plus jeunes, les jeux d’adresse tels les jeux de laçage, d’encastrement ou les jeux magnétiques seront les bienvenus. Pour les plus âgés, coloriage, fabrication de bracelets brésiliens, scoubidous, origami et autres bricolages occuperont bien leur attention. Evitez bien sûr le découpage car les ciseaux vous seront confisqués à l’aéroport ou le collage salissant et parfois trop odorant.

Autre passe temps qui fait toujours l’unanimité auprès des enfants en bas âge, la création d’un carnet de bord de vacances personnalisé . On le débute dans l’avion en donnant ses premières impressions, en répertoriant ses étonnements (l’enfant dicte à papa ou maman s’il ne sait pas écrire), on décore la page de garde, puis on complète le cahier au gré du séjour en collant une carte postale, une photo, un ticket de musée, un grain de sable ou une fleur. Cela constitue un beau souvenir à ramener à l’école puis à conserver soigneusement.

bébé-avec-mère-jouets

Faites appel aux jeux de langage

Ils ont l’énorme avantage de ne nécessiter aucun matériel et permettent de faire appel à l’imaginaire, au sens de l’observation et aux connaissances de l’enfant. Le dialogue qui s’établit avec les parents durant ces moments privilégiés est généralement source d’un grand plaisir pour les enfants, loin des préoccupations et du rythme effréné du reste de l’année.

Avec les plus petits, on peut s’amuser à inventer une comptine sur l’avion et ses passagers, tandis que les plus grands créeront un poème. Le jeu des devinettes est aussi très apprécié. Elles s’inventent à l’infini en s’inspirant de ce qui nous entoure. Qu’allons-nous manger pour le dîner dans l’avion, combien y-a-t-il d’hôtesses avec nous ? Sans oublier le sempiternel «  qui suis-je  » ou le «  ni oui, ni non  ». Et pourquoi pas le roi du silence pour respirer un peu !

Apportez des livres

C’est certainement l’activité la plus gratifiante et enrichissante à proposer à un enfant. S’il est habitué à lire, il profitera de ce moment suspendu pour se plonger dans un bon livre sur son thème favori . S’il n’apprécie pas la lecture ou qu’il est encore trop petit, à vous de jouer en lui racontant des histoires qui jalonneront le voyage. Un livre qui parle de la destination que vous avez choisie, de ses habitants, de sa flore et de sa faune est une bonne idée . Privilégiez des livres avec beaucoup d’images pour les plus jeunes et incitez-les à parler de ce qu’ils découvrent. Cela leur permettra également d’être en confiance une fois sur place car ils auront l’impression de déjà connaître un peu le lieu.

Lonely Planet propose une belle sélection de guides de voyage à l’attention des enfants . On y retrouve des renseignements précieux sur les capitales européennes ou mondiales . La marque a même publié, en collaboration avec l’éditeur Gründ, un livre très intéressant intitulé «  Voyage autour du monde   » qui entraîne les enfants à la découverte de 200 pays du monde . Il contient plein d’idées d’activités originales et d’informations amusantes. Moins connues, les éditions Bonhomme de Chemin proposent des livres-jeux très agréables pour les enfants, à la découverte de nombreuses destinations.

bébé-et-mère-dans-l'avion

Faites des jeux de rôle avec une peluche ou une poupée

Une petite idée toute simple et qui nécessite très peu de choses mais qui pourra enchanter les plus jeunes et leur éviter de s’ennuyer pendant un petit moment. Embarquez son doudou, une peluche ou sa poupée préférée . Ces petites mascottes seront certainement tout aussi inquiètes que leurs propriétaires, Il va donc falloir leur expliquer comment se déroule le voyage, comment est conçu l’avion, qui le pilote, qui va s’occuper d’eux… À travers son petit compagnon favori, l’enfant va lui aussi apprendre des choses et se tranquilliser.

Réservez leur une petite surprise

L’un des meilleurs moyens de focaliser l’attention de l’enfant et de l’aider à être calme est de lui promettre une surprise durant le vol . Je vous conseille donc de lui acheter avant le départ un petit jeu très ludique qui conviendra à son âge et correspondra à ses centres d’intérêt habituels et de le lui offrir durant le vol (pas au tout début bien sûr !). Les enfants aiment les surprises et seront ravis et fiers de cette attention. On privilégiera bien sûr les jouets légers et qui ne font pas de bruit. Je suis plutôt adepte des petits personnages ou animaux en bois que l’on transporte dans  un joli petit sac en tissus. J’adore la jolie marque belge Lilliputiens qui décline une gamme de jouets en tissus. On retrouve notamment des petites valises en forme de mallette de docteur ou de ferme que l’on peut amener partout.

Amenez quelques friandises

Vous êtes contre les bonbons et vous n’avez pas tort ! Mais les règles sont aussi faites pour être transgressées, surtout pendant les vacances. Sans renoncer totalement à vos principes d’éducation et de nutrition, je vous conseille donc de prévoir un petit assortiment de bonbons pour le voyage . En évitant le chocolat qui risque de finir fondu sur le siège ou sur votre chemisier. Toutes les enseignes de magasins bio et certains sites en ligne proposent une gamme de plus en plus étendue de bonbons bio qui vous permettront de vous dédouaner un peu malgré cette entorse ! Et, je vous l’assure, le sourire de vos enfants vous fera vite oublier cette délicieuse petite erreur de parcours .

filles-jouant-dans-un-avion-avec-des-bonbons

Pratiquez le yoga

Pour voyager heureux avec des enfants, voyagez zen ! C’est ce que j’ai toujours essayé de me dire même si la réalité est parfois un peu moins simple. Alors pourquoi ne pas apprendre à vos enfants à pratiquer certaines postures de yoga ou de relaxation qui vont occuper leur corps et leur esprit durant quelques minutes. Les vertus du yoga ne sont plus à démontrer pour apaiser les plus jeunes. Cette activité commence même à se pratiquer dans les écoles. Je vous recommande de consulter, avant le départ, cet article au sujet de la relaxation pour les enfants . Il vous apportera notamment quelques méthodes très simples pour apaiser votre enfant durant le vol.

Rêvez en regardant les nuages

S’il est tout à fait honorable de se creuser la tête pour trouver les activités les plus originales et adaptées pour occuper nos enfant durant le voyage, n’en oublions pas l’essentiel. Les enfants ont aussi besoin de moments de calme pour penser, imaginer et rêver tout simplement . Ce petit moment paisible peut s’envisager en regardant par le hublot et en observant les nuages pour essayer de distinguer des formes d’animaux ou d’arbres . L’immensité du ciel, la lumière si particulière du soleil depuis l’avion et l’impression de voler sont tout à fait propices à la rêverie alors profitez-en.

Acceptez les écrans

Vous avez remarqué ? Cette activité arrive en dernier ! Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que c’est un loisir chronophage que je ne souhaite pas privilégier au quotidien . Cependant, nous savons tous que ces écrans pourront tout de même constituer votre dernière cartouche en cas de nécessité .

Deux options s’offrent à vous, apporter une tablette avec des jeux et films appropriés ou les laisser regarder les programmes pour enfants proposés sur les écrans mis à disposition par les compagnies aériennes. Il y a souvent aussi des canaux audio dédiés aux enfants . Dans tous les cas, je dois reconnaître que c’est très efficace pour laisser papa et maman se détendre un peu aussi.

Si vos enfants se montrent un peu trop turbulents et que vous êtes à court d’arguments il y a un petit moyen imparable pour les canaliser. Je n’en suis pas très fière mais il fonctionne à chaque fois, il vous suffit d’ évoquer la police de l’avion à la recherche d’enfants mal élevés  !

maman-enfants-jouant-sur-tablette-vacances

Que proposent concrètement les compagnies aériennes ?

Durant le vol, le personnel navigant demeurera votre meilleur allié afin de rendre le voyage le plus agréable possible pour les enfants. Chaque compagnie aérienne propose son programme particulier pour les jeunes voyageurs.

De 0 à 2 ans

Sauf contre indication médicale, les enfants peuvent prendre l’avion à partir de 7 jours . Ils voyagent alors sur les genoux des parents mais la majorité des grandes compagnies telles Air France, Air Canada ou Continental Airlines propose le prêt d’une nacelle pour permettre à bébé de dormir dans les meilleures conditions. Attention, leur nombre est généralement limité, le principe est donc premier arrivé, premier servi. Demandez à réserver ce berceau dès l’enregistrement, ainsi qu’un repas enfant. Je vous conseille aussi de privilégier, si possible, les places au premier rang qui offrent davantage d’espace .

La compagnie Emirates réserve des rangées entières de sièges aux familles et votre poussette vous attend dès la sortie de l’avion. Sachez que d’une manière générale, les compagnies aériennes prévoient de faire embarquer en priorité les familles avec de jeunes enfants. Gulf Air met également en place une aide spécifique à l’embarquement pour les tribus. Cela vous permettra de vous installer en toute quiétude. Quoiqu’il arrive, si vous êtes un peu stressé, consultez le guide « Comment voyager avec des enfants  » élaboré par la compagnie Corsair avec l’aide d’un pédiatre.

maman-et-fille-attendent-à-l'aéroport

A partir de 3 ans

Les enfants disposent de leur propre siège mais ont besoin de se lever régulièrement optez donc plutôt pour un siège proche du couloir afin de pouvoir circuler dès que nécessaire. ETIHAD ou Gulf Air disposent à bord un service de Sky Nannies qui déploieront tous leurs talents pour occuper vos enfants durant le vol. Jeux en toutes sortes, maquillage, compétitions, tout est mis en œuvre pour les divertir.

Les autres compagnies proposent toutes un pack d’activités pour les enfants. C’est le cas de KLM qui offre à chacun une mascotte ainsi qu’un coffret de jeux. Tandis qu’Emirates distribue des sacs remplis de trésors sur le thème du voyage ou une glacière garnie de livres éducatifs. Turkish Airlines donne des jouets éco-responsables et durables . Corsair met à disposition des parents un coffret bébé ainsi que tout le matériel nécessaire et les plus grands reçoivent un diplôme de pilote en bonne et due forme à l’issue du vol.

Lufthansa pour sa part a eu la belle idée de proposer aux enfants un journal de bord. Ils pourront y consigner et y répertorier les prochains vols et recevoir un certificat de pilote en herbe lorsque tout le journal sera rempli. Emirates propose même les services d’un photographe à bord. À noter que la compagnie Air France met à disposition des familles une zone kids à l’aéroport de Roissy. Vous voilà munis de précieux conseils pour vivre votre vol sereinement, si vous êtes encore en quête de la destination idéale, vous trouverez quelques idées dans notre article qui recense les plus beaux hôtels avec baby-club .

Pour conclure

En conclusion, je ne saurais que trop vous recommander d’avoir plusieurs cordes à votre arc en termes de passe temps car l’attention des plus jeunes ne peut pas être maintenue très longtemps autour d’une même activité. Et surtout ne dévoilez pas toutes vos ressources d’un seul coup !

Si vous en avez la possibilité, je vous recommande de tester un premier voyage en avion pour un trajet court ou sur un moyen courrier.

Maintenant que vous êtes fin prêts pour voyager en avion avec vos enfants , pourquoi ne pas vous lancer dans un itinéraire européen ? Little Guest a justement prévu rien que pour vous un tour d’Europe pensé spécifiquement pour les familles !

Catherine-Little-Guest

Catherine , mariée, Maman de Justine, originaire de Paris

Vous aimerez aussi

Le guide d'une maman pour ne plus avoir peur en avion

Le guide d'une maman pour ne plus avoir peur en avion

Les choses à savoir pour prendre l’avion enceinte : 1 mois, 2 mois, 3 mois, etc.

Les choses à savoir pour prendre l’avion enceinte : 1 mois, 2 mois, 3 mois, etc.

Les aéroports les plus kids-friendly du monde sont recensés dans notre article !

Les aéroports les plus kids-friendly du monde sont recensés dans notre article !

Contactez-nous

Du lundi au dimanche : 9h-18h.

+33 (0) 1 85 65 06 26

+32 (0) 2 896 57 49

+352 (0) 20 30 19 69

Royaume-Uni

+44 (0) 20 3314 1106

+41 (0) 22 562 41 41

Notre histoire

Nos partenaires

Nous rejoindre

Carte cadeau

Nos conditions

Professionnels

Affilier mon hôtel

Nous contacter

Retrouvez-nous sur :

Paiements sécurisés par :

© 2024 Little Guest SA

Background footer - 1

extraordinary family holidays

voyager en avion une

Vous visitez notre site français

Our core content on Lung conditions and related factsheets has been translated to a number of other languages.

Également disponible en...

  • it Italiano
  • el Ελληνικά
  • pt Português

For more languages explore all available Factsheet translations .

Votre langue manque-t-elle?

Volunteer as a translator or learn how to translate using Chrome , Firefox or Edge browsers.

  • Faire un don

voyager en avion une

  • Maladies respiratoires
  • Vivre avec une maladie pulmonaire
  • Tests pulmonaires et procédures
  • Préserver la santé de vos poumons

Our core content on Lung conditions and related factsheets has been translated to a number of other languages by our volunteer team .

Content Table

voyager en avion une

Voyager en avion avec une affection pulmonaire

Souffrir d’une affection pulmonaire ne devrait pas vous empêcher de voyager en avion. Que vous partiez en vacances, fassiez un voyage d’affaires ou rendiez visite à votre famille ou à vos amis, vous devriez pouvoir prendre les dispositions nécessaires – pour autant que vous vous y preniez à l’avance. Cette brochure d’information traitera des éléments essentiels à prendre en considération pendant la préparation d’un voyage et vous donnera des conseils pour rester en bonne santé lorsque vous êtes à l’étranger.

Parler à votre professionnel de santé

La première chose à faire avant de préparer votre voyage est de parler à votre professionnel de santé. Il est préférable de le faire aussi rapidement que possible, notamment parce que vous devrez peut-être passer certains examens complémentaires pour vérifier que vous êtes en état de voyager. Selon leurs résultats, vous aurez peut-être besoin d’oxygène ou de médicaments supplémentaires.

Oxygène en vol – pourquoi vous pourriez en avoir besoin

Dans un avion, la teneur en oxygène est moins élevée que dans l’air que nous respirons normalement, ce qui se traduit par une baisse du niveau d’oxygène dans le sang. Les personnes ne souffrant pas d’une affection pulmonaire ne sentiront pas la différence, cette baisse de la teneur en oxygène étant trop peu importante. Par contre, si vous souffrez d’une affection pulmonaire, il se peut que votre niveau d’oxygène soit déjà faible ou que vos poumons ne puissent pas maintenir un taux d’oxygène sans risque pour vous. Une baisse du niveau d’oxygène dans votre sang peut occasionner un malaise ou même être dangereux pour vous pendant ou après votre vol. Cela signifie que vous pourriez avoir besoin d’oxygène pendant le vol, même si ce n’est normalement pas le cas. Un complément d’oxygène maintient le taux d’oxygène dans votre sang à un niveau suffisant et garantit votre sécurité. Si vous utilisez déjà de l’oxygène, vous pourriez, en cas de vol, être amené(e) à en augmenter le débit.

« Je n’ai normalement pas besoin d’oxygène mais, au cours d’un bilan, j’ai indiqué au passage à mon médecin que je partais bientôt en vacances et elle m’a dit que je devrais passer un test d’aptitude à voyager en avion. Il s’est avéré que j’aurai besoin d’oxygène pour les sept heures de vol. Je suis heureux que la question ait été soulevée lors de mon rendez-vous. »

L’épreuve d’hypoxie ou test d’aptitude à voyager en avion

Pour savoir si vous avez besoin d’oxygène en vol, vous devez passer une épreuve d’hypoxie, également appelée test d’aptitude à voyager en avion. Au début, votre médecin vous prélèvera un peu de sang pour vérifier votre taux d’oxygène dans des conditions normales (test « gaz du sang »). Si vous manquez déjà d’oxygène à ce stade, votre médecin vous recommandera de prendre de l’oxygène pendant votre vol. Si votre taux d’oxygène est bon, il se peut que votre professionnel de santé estime quand même que vous pourriez présenter un risque et vous demande de passer le test d’aptitude à voyager en avion. Ce test consiste à respirer de l’air contenant un niveau d’oxygène équivalent à celui disponible dans un avion, au moyen d’un masque facial ou d’un embout pendant une durée maximale de 20 minutes. Votre professionnel de santé restera à vos côtés pendant le test pour surveiller votre réponse. Votre niveau d’oxygène sera mesuré à l’aide d’un appareil appelé oxymètre qui émet un léger rayon lumineux qui traverse votre doigt, votre oreille ou votre front. S’il indique que votre niveau d’oxygène est passé en dessous du taux recommandé, votre médecin mettra fin au test et vérifiera votre niveau d’oxygène au moyen d’une autre analyse sanguine. Si le test se poursuit pendant la totalité des 20 minutes, à la fin de celui-ci, votre médecin vous prélèvera un autre échantillon de sang pour vérifier votre niveau d’oxygène.

Si le niveau d’oxygène dans votre sang passe en dessous du taux recommandé, vous aurez besoin d’oxygène en vol. Votre professionnel de santé pourra décider de la quantité (débit) d’oxygène dont vous avez besoin en fonction des résultats du test et de votre état de santé général. Dans d’autres cas, vous devrez passer un autre test appelé étude de titration. Il consiste à répéter le test d’aptitude à voyager en avion tout en respirant différents niveaux de complément d’oxygène pour déterminer le débit qui contribue à ramener votre niveau d’oxygène à la normale. Votre médecin vous indiquera généralement la durée de validité des résultats de votre test. Tant que votre état n’évolue pas, les résultats devraient rester valables. Dans le cas contraire (c.-à-d. poussées, baisse du niveau d’oxygène dans le sang), vous devrez repasser le test avant votre prochain déplacement en avion. Vous pouvez visionner une vidéo sur le test d’aptitude à voyager en avion sur le site Web de l’ELF.AX

Vérifier la politique relative à l’oxygène thérapeutique de la compagnie aérienne

Si vous avez besoin d’oxygène pendant votre vol, vous devriez vérifier la politique de la compagnie aérienne en la matière. Les politiques diffèrent d’une compagnie aérienne à l’autre : certaines fournissent de l’oxygène en vol que vous devrez souvent payer. Le montant facturé varie d’un transporteur à l’autre. D’autres vous autoriseront à apporter à bord votre propre concentrateur d’oxygène portable (COP) approuvé par la Federal Aviation Administration (FAA) américaine, mais vous préciseront souvent le type d’appareil que vous pouvez utiliser. Vous devriez contacter votre compagnie aérienne dès que possible pour vous assurer qu’elle peut répondre à vos besoins. Si vous prenez votre COP, vérifiez qu’il est autorisé et que vous avez suffisamment de batteries pour tenir aisément toute la durée du vol ; emmenez des batteries supplémentaires pour faire face aux éventuels retards. Consultez l’index des compagnies aériennes sur notre site Web : il répertorie les politiques en matière d’oxygène thérapeutique et les coordonnées des principales compagnies aériennes.

Informer la compagnie aérienne – certificat médical

Si vous avez besoin d’un complément d’oxygène à bord de l’avion, votre compagnie aérienne vous demandera un certificat médical, communément appelé certificat d’aptitude à voyager en avion (Fit to Fly) ou Formulaire d’informations médicales (Medical Information Form, MEDIF). Ces certificats prouvent que votre santé vous permet de prendre l’avion. Vous ou votre soignant devrez remplir une partie du formulaire et votre médecin l’autre partie.

Chaque compagnie aérienne dispose de son propre formulaire qui peut être téléchargé sur son site Web, généralement sur les pages relatives à l’assistance spéciale. S’il n’est pas disponible en ligne, vous devrez contacter le service d’assistance spéciale de la compagnie aérienne. Il se peut que seule une partie des informations demandées sur le formulaire vous concernent. Ce dernier est conçu pour couvrir différentes affections temporaires ou de longue durée, y compris les problèmes cardiaques, les interventions chirurgicales récentes et les blessures. En général, vous devrez donner des informations détaillées sur les éléments suivants :

  • votre itinéraire, la date de votre vol et la référence de votre réservation ;
  • vos besoins en matière d’oxygène (le cas échéant), y compris le débit en litres par minute et le type de débit (continu ou par impulsions) ;
  • l’équipement médical que vous prendrez (p. ex. COP, machines à pression positive continue en ventilation spontanée [PPC-VS], équipement de mobilité) ;
  • des informations sur les batteries de ces équipements ;
  • qui voyagera avec vous (le cas échéant) de façon à ce que vous puissiez être assis(es) l’un(e) à côté de l’autre pendant le trajet.

Il incombe généralement aux passagers de signer et d’envoyer le formulaire. Veillez à toujours lire les instructions sur la manière de remplir le formulaire, à quel moment l’envoyer ainsi que le destinataire.

Prévoir une assistance spéciale

Vous devriez envisager de demander une assistance spéciale à l’aéroport de départ et à votre destination. Les aéroports pouvant être très vastes, vous devrez parcourir de longues distances à pied (p. ex. de l’entrée à la porte d’embarquement) ou rester debout pendant de longues périodes par manque de places assises. Même si votre vol est à l’heure, l’embarquement pourrait prendre plus de temps que prévu. Avec une assistance spéciale, vous pourrez arriver à destination plus détendu(e). Les compagnies aériennes peuvent organiser une assistance spéciale qui vous sera fournie par l’aéroport. Vous devrez prendre vos dispositions au moins 48 heures avant votre voyage. Les sites Web des aéroports proposent généralement un répertoire avec des liens vers les pages relatives à l’assistance spéciale des compagnies aériennes. Prenez également en compte les escales.

« Il peut être très difficile de s’orienter dans les aéroports. Une fois, j’étais dans un aéroport, avec une assistance spéciale, et les toilettes se trouvaient au bas d’un escalier sans ascenseur. Heureusement, j’avais mon COP mais il m’a fallu environ 10 minutes pour monter et descendre les escaliers. »

Prendre des dispositions pour le lieu de séjour

Si vous avez besoin d’oxygène pendant le reste de vos vacances, vous devriez prendre vos dispositions avant de partir en voyage. Votre professionnel de santé ou votre fournisseur d’oxygène pourront peut-être vous recommander un fournisseur dans votre pays de destination.

Si vous êtes détenteur d’une carte européenne d’assurance maladie (CEAM), vous pourrez peut-être organiser la fourniture d’oxygène par le biais de ce système qui offre un accès à des soins de santé publics médicalement nécessaires au cours d’un séjour temporaire dans l’un des pays de l’UE, ainsi qu’en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse, dans les mêmes conditions et aux mêmes tarifs (gratuitement dans certains pays) que ceux appliqués aux assurés de ce pays. Certains pays auront une liste de prestataires avec lesquels ils ont passé des accords dans le cadre de ce système ; cela peut donc valoir la peine de vous renseigner.

Assurez-vous que votre fournisseur d’oxygène est en mesure de répondre à vos besoins pendant vos vacances. Vous devriez également vérifier que votre logement peut prendre livraison de l’oxygène et s’il y a d’autres choses à prendre en compte ; il se peut, par exemple, que vous ayez besoin d’une chambre au rez-de-chaussée ou il pourrait être judicieux de vous renseigner sur les niveaux de pollution atmosphérique. Il est également utile de garder les coordonnées de votre fournisseur d’oxygène sur vous et de prendre connaissance de ses horaires d’ouverture en cas de problème.

Si vous en avez une, emportez votre CEAM et gardez-la sur vous à tout moment au cas où vous auriez subitement besoin d’un traitement médical.

Vous devriez également vérifier que votre assurance-voyage est suffisante pour vous couvrir pendant votre déplacement et veiller à l’informer de votre affection pulmonaire, faute de quoi, votre police pourrait ne pas être valable et vous pourriez avoir à payer une facture médicale élevée si vous tombez malade pendant vos vacances. Emmenez vos documents d’assurance et gardez-les en lieu sûr.

Résumé des points à retenir : Résumé des points à retenir :

  • Commencez à prendre vos dispositions dès que possible en prevoyant suffisamment de temps.
  • Consultez votre médecin pour vérifier vos besoins en oxygène et savoir
  • ce que vous pouvez faire pour vous préparer.
  • Si votre médecin vous conseille de prendre l’avion avec un complément
  • d’oxygène, vérifiez la politique de la compagnie aérienne en la matière.
  • Prévoyez de l’oxygène pour votre vol, ainsi que sur votre lieu de séjour.
  • Remplissez votre certificat médical (certificat d’aptitude à voyager en avion / MEDIF) avec
  • votre professionnel de santé en indiquant votre affection, vos besoins en équipement medical et en oxygène et votre accompagnateur / compagnon de voyage, le cas échéant
  • Demandez une assistance spéciale à l’aéroport de départ et sur votre lieu de séjour.
  • Localisez l’emplacement des guichets dédiés à l’assistance spéciale, des prises de courant, des toilettes et d’autres installations sur une carte de l’aéroport.
  • Prenez dans votre bagage à main vos articles essentiels : médicaments, équipement médical (p. ex. COP ou PPC-VS), avec suffisamment de batteries et les documents à présenter au personnel de l’aéroport, votre CEAM et les renseignements de votre police d’assurance ainsi que des adaptateurs de prise (le cas échéant).
  • Le jour du vol, prévoyez suffisamment de temps à l’aéroport. Buvez beaucoup d’eau et prévoyez éventuellement des bas de contention et un spray nasal.

Suggestions de lecture et liens utiles

  • Section du site Web de l’European Lung Foundation relative aux voyages en avion : Consultez l’index des compagnies aériennes pour accéder aux politiques en matière d’oxygène thérapeutique, les informations sur le test d’aptitude à voyager en avion, sur les certificats médicaux et sur l’organisation d’une assistance spéciale et les conseils pratiques.
  • Site Web de l’Union européenne – droits des voyageurs à mobilité réduite : Obtenez des informations sur vos droits lorsque vous voyagez au sein de l’UE.
  • Carte européenne d’assurance maladie : Carte gratuite offrant un accès à des soins de santé publics médicalement nécessaires au cours d’un séjour temporaire dans l’un des pays de l’UE, ainsi qu’en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse, dans les mêmes conditions et aux mêmes tarifs (gratuitement dans certains pays) que ceux appliqués aux assurés de ce pays. Une application pour smartphone contenant des informations détaillées pour chaque pays couvert par ce système est également disponible.

Dites-nous comment votre voyage s’est passé – que votre expérience ait été bonne ou mauvaise, elle nous intéresse ! Ceci nous permet d’améliorer les conseils que nous donnons aux personnes se trouvant dans une situation similaire et de faire un compte rendu aux compagnies aériennes, aux aéroports et aux fournisseurs d’oxygène. Contactez-nous par e-mail à l’adresse suivante : [email protected]

La présente brochure a été rédigée dans le cadre du projet relatif aux voyages en avion avec l’aide du Dr Karl Sylvester et de Matthew Rutter, Malcolm Weallans, Isabel Saraiva, Joy Wadsworth et Deborah Wellington. Publié en juin 2018.

Fiches d'information.

Voir les informations sur les maladies respiratoires, le tabac, l'exercice et plus encore.

Informations

Lire de court résumés sur les recherches les plus récentes sur les maladies respiratoires.

S'inscrire à notre bulletin d'information

S'inscrire gratuitement à notre lettre d'information mensuelle pour recevoir les dernières informations et les actualités de la recherche sur les maladies respiratoires, ainsi que les points de vue d'experts et de patients ! Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

  • Name Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

ELF is a non-profit organisation registered as a UK company (VAT no. GB 115 0027 74) and charity (no. 1118930). Our Brussels office enterprise number is 0738.383.695 European Lung Foundation's TR ID number in the Transparency Register is: 094039644810-79

Privacy Overview

  • Tous les articles
  • Proposer un article

fromage avion

Peut-on prendre du fromage dans l’avion ? Les règles à connaître !

Vous êtes amateur de fromages et vous souhaitez rapporter quelques délices fromagers de vos voyages ? Vous vous demandez sûrement si vous pouvez prendre du fromage dans l’avion sans enfreindre les règles. Découvrons ensemble les règles à connaître pour voyager avec du fromage en toute sérénité.

Les régulations concernant les produits alimentaires en cabine

Lorsque vous voyagez en avion, il est important de connaître les régulations concernant le transport de produits alimentaires en cabine. Les compagnies aériennes et les autorités aéroportuaires mettent en place des restrictions pour des raisons de sécurité et de santé publique.

Les restrictions générales

En règle générale, les aliments solides sont autorisés en cabine. Cependant, les aliments liquides ou en pâte, tels que les sauces, les confitures ou les crèmes, sont soumis à la régulation des liquides. Cela signifie qu’ils doivent être contenus dans des récipients de 100 ml maximum et placés dans un sac plastique transparent d’une capacité d’un litre. Cette restriction s’applique également aux fromages fondus ou coulants .

Les spécificités pour les fromages

Les fromages durs et semi-durs, tels que le comté, le gouda ou le cheddar, sont généralement autorisés en cabine. En revanche, les fromages à pâte molle, comme le brie, le camembert ou le roquefort, peuvent être soumis à des restrictions en raison de leur consistance. Il est donc recommandé de vérifier auprès de votre compagnie aérienne et de l’aéroport de départ pour connaître les règles spécifiques à ces fromages.

prendre fromage

Les régulations douanières à l’arrivée

Lorsque vous voyagez à l’étranger, vous devez également tenir compte des régulations douanières du pays de destination. Ces régulations varient en fonction des pays et concernent l’importation de produits alimentaires, notamment les fromages, pour des raisons de santé animale et de protection des filières agricoles locales.

Les règles générales d’importation

Les régulations d’importation varient d’un pays à l’autre, mais elles ont généralement pour objectif de protéger la santé animale et l’économie agricole du pays. Ainsi, l’importation de produits laitiers peut être soumise à des restrictions, voire être interdite, en fonction du pays de destination. Il est donc essentiel de vous renseigner sur les règles spécifiques de votre pays de destination avant de voyager avec du fromage.

Les démarches à effectuer

Si vous souhaitez importer du fromage dans un pays où cela est autorisé, vous devez généralement remplir une déclaration en douane à l’arrivée. Cette déclaration vous permet de déclarer les produits alimentaires que vous transportez et de vous assurer que vous respectez les régulations en vigueur.

Pour faciliter cette démarche, pensez à conserver les étiquettes et les factures de vos achats de fromages. Ces documents pourront vous être demandés par les agents des douanes pour vérifier la provenance et la nature des produits que vous transportez.

Les conseils pratiques pour transporter du fromage en avion

Pour voyager avec du fromage en avion en toute tranquillité, voici quelques conseils pratiques à suivre.

Emballer et conserver correctement vos fromages

Afin d’éviter les désagréments liés aux odeurs ou à la texture des fromages, pensez à les emballer soigneusement dans du papier alimentaire et à les placer dans des boîtes hermétiques . Cela permettra également de préserver la qualité et la fraîcheur de vos fromages pendant le voyage.

Privilégier les fromages durs et semi-durs

Pour minimiser les risques de refus en cabine ou à la douane, privilégiez les fromages durs et semi-durs, qui sont généralement moins soumis à des restrictions. De plus, ces fromages supportent mieux les variations de température et de pression lors du transport en avion.

Se renseigner auprès des autorités compétentes

Avant de voyager, n’hésitez pas à contacter votre compagnie aérienne, l’aéroport de départ et les autorités douanières du pays de destination pour connaître les règlements spécifiques concernant le transport de fromages.

Pour finir, il est possible de prendre du fromage dans l’avion, à condition de respecter les régulations en vigueur en matière de transport de produits alimentaires et d’importation. En vous renseignant auprès des autorités compétentes et en suivant nos conseils pratiques, vous pourrez ainsi savourer vos délices fromagers à votre retour de voyage sans encombre.

Laisser un commentaire Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre nom* *

Votre e-mail* *

URL de votre site*

A PROPOS DU GUIDE

voyager en avion une

Sur ce site web, vous pourrez, grâce à celui-ci, vous renseigner au travers d’articles de nos rédacteurs, que cela soit par exemple à propos des destinations et de l’organisation de voyages, des sorties et loisirs ainsi que sur les différentes activités culturelles et sportives … De quoi vous occuper et vous détendre pendant vos temps de repos !

LES CATÉGORIES

  • Villes et villages
  • Musée, galerie et exposition
  • Artisanat et terroir
  • Site touristique
  • Parcs et jardins
  • Site naturel
  • Château, manoir et église
  • Évènements, manifestations
  • Comparateur de prix 
  • Parking d’aéroports et gares
  • Location de véhicule
  • Auto et voiture électriques
  • Motos et scooters
  • Autres véhicules de déplacement
  • Bateaux et embarcations
  • Billet d’avion et train
  • Caravane, camping car et van
  • Taxi, VTC, Uber, UberPop
  • Covoiturage
  • Croisières maritimes et fluviales
  • Carnet de route, blog de voyage
  • Expatriation, Erasmus
  • Weekends et courts séjours
  • Voyager en France
  • Voyager en Amérique
  • Voyager en Europe
  • Voyager en Asie
  • Voyager en Afrique
  • Voyager en Antarctique
  • Voyager en Moyen Orient
  • Voyager en Océanie Pacifique
  • Location de vacances
  • Location de meublé
  • Auberge de jeunesse
  • Bed and breakfast, B&B
  • Camping et Mobil home
  • Résidence de tourisme
  • Centre et village vacances
  • Chambre et maison d’hôte
  • Parc résidentiel de loisirs
  • Pourvoiries
  • Couchsurfing
  • Échange de maisons
  • Gîte rural, auberge
  • Glamping et insolite
  • Refuge et chalet
  • Hôtel club vacances
  • Hôtel restaurant
  • Relais et châteaux
  • Palace et luxe
  • WooFing, workaway
  • Office de tourisme et portail
  • Voyager avec ses enfants
  • Voyager avec des animaux
  • Visa et formalité d’entrée
  • Circuit touristique
  • Équipement de voyage
  • Tour opérateurs et voyagiste
  • Agence de voyages
  • Assurance vacances et voyage
  • Vaccin, maladies et médicament
  • Marché d’alimentation
  • Magasin d’alimentation
  • Produit d’alimentation
  • Vin, alcool et boisson
  • Traiteur et épicerie
  • Relai routier
  • Restaurant et brasserie
  • Gastronomique et étoilé
  • Restauration à domicile
  • Restauration rapide
  • Table d’hôte
  • Cuisine traditionnelle
  • Cuisine régionale
  • Cuisine à thème
  • Cuisine du monde
  • Bien être, spa et hammam
  • Cuisine et œnologie
  • Jeux vidéos, gaming
  • Laser game et paint ball
  • Bar et discothèque
  • Livres et lecture
  • Loisir créatif et manuel
  • Centre de loisirs
  • Jeux de société et cartes
  • Escape games, jeux d’aventure
  • Cinéma, VOD et DVD
  • Casino, jeux d’argent
  • Concert de musique
  • Théâtre et spectacle
  • Zoo animalier et aquarium
  • Parc aquatique
  • Parc d’attractions
  • DIY, déco et bricolage
  • Jardinage et potager
  • Activité physique
  • Parcours aventure, accrobranche
  • Patinoire, hockey
  • Pêche et chasse
  • Sport aérien et aviation
  • Sport aquatique, piscine
  • Sport d’hiver, station de ski
  • Sport de combat
  • Sport de plein air, balade
  • Sport en salle
  • Sport équestre, équitation
  • Sport extrême
  • Sport individuel
  • Sport motorisé, à moteur
  • Sport nautique, voile
  • Sports collectifs
  • Centre de sport et fitness

Escapade romantique : vivez une nuit insolite en amoureux au cœur de la nature !

RESEAUX SOCIAUX

Briquets Shop Logo

2 mars 2023

Peut-On Voyager Avec Un Briquet En Avion ?

Voici notre article qui a pour but de vous informer des règles strictes qui s'appliquent lors du transport de briquets à bord des avions. Nous savons que cela peut sembler banal, mais nous sommes convaincus que la qualité de notre contenu vous aidera à mieux comprendre les enjeux de cette question et vous permettra de voyager en toute sérénité lors des contrôles dans les aéroports.

Controle Aéroport Briquet

Cet article s'adresse à un fumeur qui souhaiterai allumer une cigarette au milieu de sa journée de voyage ou bien un voyageur qui voudrait ramener briquets, cartouches de cigarettes et bouteilles des magasins de l'aéroport.

Voyager en avion implique de se conformer à des règles strictes de sûreté. Cela inclut les objets que vous pouvez transporter avec vous. Alors, peut-on voyager avec un briquet au départ d'un avion ?

La réponse est oui, mais il y a une loi spécifique à suivre pour éviter tout problème. Dans cet article, nous allons examiner les règlementations en vigueur pour transporter un briquet en avion, le danger associé, ainsi que les conseils utiles pour voyager avec un briquet en toute sécurité.

Interdiction Fumer Avion

Les règles pour transporter un briquet en avion

Les réglementations de l'oaci pour transporter un briquet en avion.

L'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI) est l'organisme chargé de la réglementation du transport aérien à l'échelle mondiale. Elle a établi des directives claires pour ce qui est autorisé en cabine, y compris au sujet des briquets.

Selon les consignes de l' OACI , vous pouvez transporter un briquet à bord de votre vol, à condition qu'il soit rangé dans vos bagages enregistrés ou dans votre sac à dos. Ces derniers ne sont pas autorisés dans les bagages de cabine car ils représentent un danger d'incendie potentiel.

Bagages Enregistrés Soute

La plupart des briquets sont considérés comme des objets dangereux lorsqu'ils sont transportés en vol. Pour cette raison, chaque compagnie aérienne a mis en place une réglementation stricte qui régit leur transport. Ces directives visent à protéger les voyageurs et l'équipage contre les menaces d'incendie à bord.

Selon les règles en vigueur, les passagers ne sont autorisés à transporter qu'un seul briquet à bord de l'avion. Ce briquet doit être placé dans un sac plastique transparent ou boîte refermable, qui doit être placé dans le bagage à main. Les briquets doivent être de type "jetable" et ne doivent pas contenir de réservoir de combustible rechargeable.

Il est important de noter que les briquets à flamme bleue ne sont pas autorisés à bord des avions, car ils contiennent des gaz inflammables qui peuvent être dangereux en cas de fuite. En revanche, les autres briquets à arc électrique, les briquets à plasma et les briquets à allumage électronique sont eux autorisés.

Nos Briquets En Réduction

Les types de briquets autorisés en avion

Tous les types de briquets ne sont pas autorisés en lors de vos voyages. Les briquets à flamme nue, les briquets à essence, les briquets à gaz et les briquets jetables ne sont pas autorisés à bord des avions. Les seuls types de briquets autorisés à votre siège sont les briquets à arc électrique et les briquets à plasma.

Briquet Arc Électrique

L'OACI autorise les voyageurs à transporter un maximum de deux briquets par passager. Cela signifie que si vous voyagez avec votre partenaire, vous pouvez transporter jusqu'à quatre briquets de poche au total.

Les consignes des compagnies aériennes

Chaque compagnie aérienne a ses propres règles et conditions concernant le transport de briquets en avion et leur usage.

Air France, par exemple, autorise les briquets jetables et rechargeables à bord de ses avions, mais seulement dans les bagages à main. Les briquets au gaz butane sont interdits.

Volotea, quant à elle, permet le transport de briquets jetables et rechargeables, ainsi que les allumettes, dans les bagages à main ou enregistrés, mais seulement si le briquet est dans un étui étanche.

Compagnie Aérienne Volotea

EasyJet autorise les briquets jetables et rechargeables à bord de ses avions, mais seulement dans les bagages à main, avec une quantité de deux briquets par personne. Il est important de vérifier les limites de la compagnie aérienne avant de voyager avec des briquets pour éviter tout problème lors du contrôle de sécurité.

La manière appropriée de ranger un briquet dans vos bagages

Si vous devez transporter un briquet en avion, vous devez le ranger dans vos bagages enregistrés ou dans votre sac à dos. Il est important de ne pas le ranger dans vos bagages à main, car cela est strictement interdit par l'OACI.

Les risques liés au transport d'un briquet en avion

Les risques d'incendie en cabine.

Le transport de briquets en avion peut présenter des risques d'incendie en cabine, ce qui est la principale raison pour laquelle les compagnies aériennes ont mis en place des restrictions pour les briquets. Les briquets à flamme nue, les briquets à essence, les briquets à gaz et les briquets jetables présentent un risque accru d'incendie et ne sont pas autorisés à bord des avions.

Briquet Bagage Cabine

Les risques pour les bagages enregistrés

Il est important de noter que même si les briquets sont autorisés dans les bagages enregistrés, ils peuvent tout de même poser des risques pour ces derniers en soute. Les frottements entre les bagages peuvent causer des étincelles et, dans certains cas, allumer un briquet qui se trouve dans le même sac ou valise.

Les risques pour les travailleurs de l'aviation

Les travailleurs de l'aviation, comme les agents de bord et les bagagistes, courent également des risques lorsqu'ils manipulent des bagages à la main contenant des briquets. Les briquets peuvent s'allumer accidentellement lors de la manipulation des bagages, causant des blessures ou des dommages matériels.

Sécurité Avion

Les risques pour l'environnement

Enfin, les briquets peuvent également poser des risques pour l'environnement. Les briquets à essence et les briquets jetables contiennent des produits chimiques nocifs qui peuvent polluer l'air et l'eau en cas de fuite ou de rejet.

Il est donc important de comprendre les risques liés au transport de briquets en avion et de suivre les règles établies par l'OACI pour assurer la sécurité de tous les passagers et travailleurs de l'aviation.

Les alternatives aux briquets en avion

Les allumettes.

Si vous avez besoin d'allumer quelque chose en avion, les allumettes sont une alternative sûre aux briquets. Les allumettes sont généralement autorisées à bord des avions, mais il est important de vérifier les règles de la compagnie aérienne avant de les emballer dans vos bagages.

Allumette En Avion

Les briquets rechargeables

Les briquets rechargeables à arc électrique ou à plasma sont également une alternative sûre aux briquets jetables en avion. Ces briquets sont plus durables et peuvent être rechargés à l'aide d'un port USB. Ils sont également approuvés par l'OACI pour le transport en avion.

Les outils multifonctions

Les outils multifonctions, tels que les couteaux suisses, peuvent également être utiles pour allumer des bougies ou des feux de camp. Ces outils contiennent souvent des lames, des ouvre-boîtes, des tournevis et des ciseaux, ainsi qu'une petite lame pour couper du bois ou des allumettes.

Les services de conciergerie

Enfin, si vous ne voulez pas vous soucier de transporter des briquets ou des allumettes en avion, de nombreux hôtels offrent des services de conciergerie qui peuvent vous fournir des allumettes ou des briquets pendant votre séjour.

Questions fréquemment posées

Puis-je prendre un briquet en avion .

Oui, mais vous êtes généralement tenu de respecter certaines règles. Un briquet ou une petite boîte d'allumettes sont autorisés à condition de le porter sur vous. Il est interdit de le placer dans un bagage en soute ou en cabine.

Pourquoi les briquets sont interdits dans l'avion ?

Pour assurer la sécurité des passagers et du personnel de bord, il faut éviter un départ de feu causé par une substance inflammable. Les briquets sont généralement interdits dans les bagages uniquement.

Quel briquet en avion ?

Seuls les briquets classiques, à gaz liquéfié, y compris briquets allume-barbecue ou à essence équipés d’un capot de protection sont autorisés.

Puis-je prendre un briquet dans l'avion avec Easy Jet ?

Oui, les briquets sont autorisés à bord d'un avion Easy Jet mais doivent être rangés dans votre poche.

Le briquet est-il autorisé en cabine chez Air France ?

Oui, les briquets classiques sont autorisés à bord en cabine chez Air France. Il doit être rangé sur vous et non placé en soute.

Puis-je emmener un briquet en cabine avec Vueling ?

Oui, le briquet est un accessoire fumeur que vous pouvez avoir en cabine lorsque vous volez avec Vueling. En revanche, les recharges de gaz butane et autres objets inflammables sont formellement interdits.

Est-il possible d'avoir un briquet dans un avion Ryanair ?

Les allumettes, briquets, batteries au lithium et les cigarettes électroniques sont autorisées uniquement sur soi et complètements éteintes lorsque vous êtes en cabine d'un avion Ryanair.

Le briquet est-il autorisé en cabine chez Transavia ?

Non, les substances explosives et inflammables, comme un briquet ne sont pas autorisés à bord d'un avion Transavia.

Où mettre les cigarettes dans l'avion ?

Un paquet de cigarettes peut aussi bien être placé dans la valise que dans le bagage à main, ou même directement dans votre poche. Il faut rappeler que selon les pays de destination, vous ne pouvez pas transporter la même quantité de cigarettes.

Pour finir, il existe des alternatives aux briquets pour allumer des objets lorsque vous partez à l'étranger. En suivant les règles de l'OACI pour le transport de briquets en avion et en considérant des alternatives comme les allumettes, les briquets rechargeables ou les outils multifonctions, vous pouvez assurer la sécurité de tous les passagers et travailleurs de l'aviation tout en répondant à vos besoins d'allumage.

Voyager avec un briquet en avion peut être difficile en raison des restrictions mises en place pour assurer la sécurité des passagers et des travailleurs de l'aviation. Il est important de comprendre les règles établies par l'OACI et de suivre les recommandations pour le transport de briquets en avion.

Enfin, il est important de rappeler que la sécurité est la priorité absolue des compagnies aériennes et de l'OACI. En respectant les règles et les recommandations pour le transport d'objets en avion, vous contribuez à assurer un voyage sûr et agréable pour tous les passagers.

Merci pour votre lecture et votre attention, si ces multiples articles et essais vous plaisent, nous vous conseillons de jeter un oeil à un autre comme l' Utilité Du Briquet .

Sylvain Briquets Shop

Auteur : Sylvain

Bienvenue sur mon blog dédié à l'univers fascinant des briquets ! En tant que fumeur depuis de nombreuses années, j'ai développé une véritable passion pour ces objets emblématiques et leur histoire riche à travers les époques. Sur ce blog, je vous invite à plonger dans la thématique du briquet, à découvrir son évolution, ses différents types et mécanismes, ainsi que les marques emblématiques !

  • Livraison Rapide
  • Paiement Sécurisé
  • Satisfait ou Remboursé
  • Service Client 24/7
  • Le choix d'une sélection entraîne l'actualisation d'une page entière.
  • Appuyez sur la touche espace puis sur les touches fléchées pour faire une sélection.
  • Utilisez les flèches gauche/droite pour naviguer dans le diaporama ou glissez vers la gauche/droite sur un appareil mobile

France - FR

 Avios

Bonjour 

Solde en Avios: 

Escolha entre os seus diferentes planos

Inscrivez-vous à Iberia Plus et commencez à profiter de tous les avantages.  

 Points

Bonjour  Client On Business

Icône On Business

Niveau: 

Points: 

  • Gestion des cartes
  • Gestion des factures
  • Réserver des vols avec des points On Business

Accès à Iberia Plus

Ouvrez une session pour voir les promotions exclusives et utiliser vos Avios.

Sélection du pays

Accédez aux offres spéciales et aux contenus de votre pays

  • Les meilleurs prix sur les vols Iberia – Iberia
  • Vols pas cher
  • les Îles Baléares
  • Palma de Majorque
  • Santorini - Palma de Majorque

Vols pas chers de Santorini à Palma de Majorque

Dernières recherches

VOL+VOITURE

Questions fréquentes sur nos vols économiques de Santorini-Palma de Majorque

Tout agrandir

Comment obtenir le vol le moins cher de Santorini-Palma de Majorque ?

Économisez sur votre billet d'avion de Santorini-Palma de Majorque et bénéficiez du tarif le plus bas en évitant les hautes saisons, en achetant à l'avance et en restant flexible sur les dates et les horaires de votre aller-retour.

Quels sont les jours les plus économiques pour voyager à destination de Santorini-Palma de Majorque ?

Pour découvrir quels jours bénéficient des tarifs les plus bas, il vous suffit de lancer une recherche dans notre moteur de recherche de vols économiques . Dites-nous d'où vous partez, où vous voulez aller et à quelles dates vous aviez prévu de voyager. Nous afficherons les vols les plus économiques, non seulement pour la date demandée, mais également pour les jours proches , à l'aller comme au retour, afin que vous puissiez trouver la meilleure offre. Regardez également les différentes options de vol que nous vous proposons chaque jour : certains horaires peuvent vous faire économiser encore plus sur le prix de votre billet.

À quelles dates trouve-t-on les meilleures offres de vols à destination de Santorini-Palma de Majorque ?

Vous pouvez obtenir les vols les plus économiques en voyageant hors haute saison . Bien que cela dépende de votre destination, en général, les périodes de Noël, de Pâques et des vacances scolaires sont en haute saison. En outre, surtout si vous envisagez une escapade le temps d'un week-end, plus tôt vous achetez votre billet, plus vous pourrez bénéficier des meilleurs prix.

Quel jour de la semaine est le plus favorable pour acheter un billet d'avion à bon prix à destination de Santorini-Palma de Majorque ?

Vous pouvez trouver des vols économiques tous les jours de la semaine. Les clés pour trouver les meilleurs prix sont d'anticiper et d'être flexible. En règle générale, plus tôt vous réservez vos billets, plus vous bénéficiez de prix économiques. De plus, en restant flexible sur les dates et les horaires de vol lors de votre recherche, vous pourrez choisir le prix le plus économique.

Combien de temps à l'avance dois-je réserver un vol à destination de Santorini-Palma de Majorque pour obtenir la meilleure offre ?

Plus vous réservez tôt , plus vous trouverez de meilleurs prix. Les prix dépendent du nombre de sièges libres sur le vol et de la disponibilité ou de l'épuisement des tarifs les plus économiques (touristiques). Par conséquent, réserver à l'avance est fondamental pour trouver des vols pas chers .

Quel tarif me garantit le meilleur prix pour mon vol à destination de Santorini-Palma de Majorque ? 

Iberia propose plusieurs tarifs, afin de vous garantir le meilleur prix en fonction de vos besoins. Avec le tarif Basic, vous êtes certain d'acheter le vol le moins cher.

Vérifiez les documents dont vous avez besoin pour votre vol de Santorini-Palma de Majorque

Documentación necesaria para volar

Documentation générale

Après avoir finalisé l'achat de votre billet d'avion , pensez à vous renseigner sur les documents dont vous aurez besoin pour voyager. Ici, vous pouvez vérifier si vous avez besoin d'un visa, d'un passeport, d'une assurance ou de tout autre document, en fonction de la provenance et de la destination de votre vol.

Questions fréquentes (FAQ)

Des questions ? Consultez nos questions fréquentes sur les documents requis  : nous détaillons les documents nécessaires pour voyager avec Iberia, ainsi que les procédures spécifiques requises pour l'immigration et les douanes.

Informations utiles pour voyager à destination de Palma de Majorque

¡Hola, Palma de Majorque!

Située dans un véritable paradis de soleil et de sable, la capitale de Majorque est pleine de surprises. Si vous réservez l'un de nos vols pour Palma , vous trouverez une belle ville riche en art et en histoire d'où partir explorer la magnifique île de Majorque .

Se perdre dans sa jolie vieille ville est un vrai plaisir : il ne faut absolument pas rater la vue nocturne de la cathédrale de Palma , illuminée sur la baie, le palais de l' Almudaina , la Lonja ou les trésors artistiques de ses musées et galeries. Trouvez les meilleures offres de vols pour Palma de Majorque et offrez-vous le plaisir de vous promener tranquillement le long de sa promenade et de monter jusqu'au château de Bellver pour vous régaler de la plus belle vue de la ville.

Le temps à Palma de Majorque

Événements dans les destinations de nos vols économiques : palma de majorque.

Event

Image de Amir Yalon sous Attribution-ShareAlike 2.0 Generic (CC BY-SA 2.0)

04 nov. 2022 - 25 août 2024

Le jardin d'Anglada-Camarasa

CaixaForum Palma

Event

05 juin 2024

Event

25 mai 2024

Lio Mallorca

Event

02 janv. 2024 - 03 déc. 2024

Concerts d'orgue à Santa Eulàlia

Església de Santa Eulàlia (Palma de Mallorca)

Complétez votre vol selon vos besoins

Hébergements

Booking.com met les voyageurs en contact avec des hébergements dans plus de 158 000 destinations à travers le monde. Avec plus de 28 millions d'établissements, depuis des hôtels de luxe jusqu'à des appartements, l'hébergement de vos rêves est à portée de clic. Iberia et Booking.com vous permettent de découvrir le monde.

Alquiler de coche con AVIS

La location de voitures

AVIS , présent dans près de 200 pays, vous propose la gamme la plus complète de voitures de location. De plus, en tant que membre Iberia Plus , vous bénéficierez d'avantages exclusifs : des tarifs spéciaux pour louer votre voiture au meilleur prix et un conducteur supplémentaire gratuit. De plus, avec chaque location, vous obtiendrez des Avios que vous pourrez ensuite échanger contre des vols et des expériences de loisirs.

voyager en avion une

Votre carte bancaire arrive à expiration. Cliquez ici pour la mettre à jour et continuer à profiter de votre abonnement.

Votre carte bancaire a expiré. Sans action de votre part, votre abonnement risque d’être interrompu et vous perdrez tous vos avantages.

  • Bouches-du-Rhône
  • Pyrénées-Orientales
  • Notre Fondation
  • Divertissement
  • Télé-médias

"Mariés au premier regard" : "J’ai été abandonnée", dans l’avion, Jérémie voyage en première et laisse sa femme en classe éco

Marie et Jérémy de "Mariés au premier regard" se sont rendus au Maroc pour leurs voyages de noces.

Le neuvième épisode de la nouvelle saison de "Mariés au premier regard" a été diffusé sur M6 ce lundi 13 mai 2024. Marie et Jérémy se rendent au Maroc pour leurs voyages de noces. L’attitude du jeune marié n’a pas manqué de faire réagir les téléspectateurs.

Tout juste unis dans les jardins botaniques de Gibraltar, Marie et Jérémy, couple formé par les experts de l’émission "Mariés au premier regard", se sont envolés pour le Maroc.

Ce voyage a été retransmis dans le neuvième épisode de la huitième saison du programme, diffusé ce lundi 13 mai 2024 sur M6.

Surclassé… sans son épouse

Avant de prendre l’avion, la compagnie aérienne a annoncé à Jérémy qu’il allait être surclassé… mais sans son épouse Marie. L’annonce n’a pas posé de problème au jeune homme, qui a accepté le surclassement en première classe, sans penser à offrir ce moment privilégié à sa femme.

"Pas très chic"

Pendant le vol, seule en classe éco, Marie s’est filmée, livrant le fond de sa pensée : "J’ai été abandonnée par mon mari qui m’a laissée toute seule. Monsieur a préféré la première classe, seul, et laisser sa femme seule en classe éco. Je n’en dirai pas plus, mais je ne trouve pas ça très chic."

Dans le même temps, Jérémy a pu profiter du surclassement et a partagé sa joie dans une vidéo : "Je m’excuse par avance pour tout ça Marie. J’ai de quoi manger, de quoi très bien manger. J’ai une bouteille de vin qui arrive, c’est génial !" , a annoncé le marbrier décorateur, avant de conclure, tout sourire : "Je vis ma meilleure vie" .

"Un vrai goujat"

L’attitude du jeune marié n’a pas manqué de faire réagir les téléspectateurs : "C’est quoi cette blague Jérémy ! Tu voyages en 1ère classe et laisses ta femme voyager en classe éco ? Très classe et gentleman tout ça !".

#MAPR #MariesAuPremierRegard C'est quoi cette blague Jéremy! Tu voyages en 1ère classe et laisse ta femme voyager en classe éco? Très classe et gentleman tout ça ! — ~* Is@belle ~*?? (@Is_Zabelle) May 13, 2024
Jeremy ce vieux bougre un vrai goujat ? #MAPR — Anna Dvi (@lannad64) May 13, 2024
Tellement classe le Jérémy, motif de divorce ça ? #MAPR — Blandine #Epicentre25.05 ♥️ (@Pokora_Humilite) May 13, 2024

"Tellement classe, le Jérémy, motif de divorce ça " ou encore "Jérémy ce vieux bougre, un vrai goujat" , se sont indignés des internautes sur X.

J'ai déjà un compte

Je n'ai pas de compte

Vous souhaitez suivre ce fil de discussion ?

voyager en avion une

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

voyager en avion une

et là, on peut commenter ; motus sur les sujets importants, délicats : pas de vagues !

voyager en avion une

les risques du métier, héhé

Les psychologues avaient trouvé le couple parfait. Lui, un macho et elle une femme soumise. Quel beau couple !!!!

Et faut faire une école pour s'occuper d'un sujet si brûlant?

Signaler un abus

VIDEO

  1. Voyager en avion avec un permis de conduire ? C’est possible ! (En France) #aeroport #avion #hotesse

  2. Comment prendre l'avion pour la première fois partie 2

  3. Comment prendre l'avion pour la 1ere fois en 5 étapes faciles

COMMENTS

  1. Voyager en avion

    Voyager en avion. Préparez-vous pour un vol, la sécurité de l'aéroport, les questions de santé et plus encore. Suivez : Twitter; Facebook; ... Renseignements essentiels sur l'assurance voyage et sur l'importance d'en contracter une avant de partir. Date de modification : 2024-02-13. À propos de ce site. Voyage et tourisme. Contactez ...

  2. 16 conseils pour un voyage en avion (presque) parfait!

    2. Si vous choisissez votre siège, évitez ceux qui sont à proximité des toilettes et à l'arrière de la cabine car ce sont les zones les plus bruyantes de l'avion. 3. Pour les vols de plus de deux heures, nous vous recommandons de choisir des sièges côté couloir afin que vous puissiez vous dégourdir les jambes sans déranger les ...

  3. Vols pas chers : comparateur de vols et billets d'avion

    Comparez les vols des grandes compagnies aériennes et agences de voyages. Réservez en ligne les billets les moins chers pour vos destinations préférées. Comparateur de vols et billets d'avion : vols pas chers sur tous les itinéraires. Se connecter. Vols. Hôtels. Location de voiture.

  4. Vols pas chers : Comparateur de vols et billets d'avion

    Faites des économies sur vos billets d'avion en cherchant des vols pas chers sur KAYAK. KAYAK est un comparateur de vols qui vous aidera à trouver rapidement les meilleures offres pour vos vacances. Que vous cherchiez à organiser votre séjour à l'avance ou que vous vouliez un aller-retour pas cher pour un voyage à la dernière minute ...

  5. Bien préparer son voyage en avion : mes conseils et astuces

    Préparer son voyage en avion en choisissant la place idéale dans l'avion. D'abord, pour le choix de votre place dans l'avion, choisissez-la avant le jour de votre départ, agir tôt évite les mauvaises surprises. Comme dit précédemment, il est recommandé de le faire en ligne, sur le site web de la compagnie aérienne.

  6. Conseils aux Voyageurs

    Préparez votre voyage avec nos fiches thématiques pratiques. Vérifiez que vous êtes bien prêts : formalités administratives, assurances, argent, santé, etc. ; Informez-vous sur la législation du pays ; Consultez les conseils pratiques face aux risques : sanitaires, naturels, chimiques, etc. ; Découvrez comment le consulat français ...

  7. La checklist spéciale voyage en avion (valise, bagage à main, démarches

    Un voyage en avion se prépare : il est important d'être bien organisé afin que tout se déroule comme prévu, sans aléas. Formalités administratives et/ou démarches à faire, choses à mettre dans sa valise, etc… j'indique dans cet article la liste des éléments importants à prendre en compte, ou sur soi, afin de bien préparer son voyage en avion.

  8. Conseils pratiques avant de prendre l'avion

    De nombreuses questions se posent en effet avant de prendre l'avion, pour éviter une rupture de traitement : quels certificats faut-il emporter ? ... Toutes les réponses pour voyager en toute tranquillité sont dans le guide "Le diabète à l'aéroport" à télécharger ci-dessous. Guide - Le diabète à l'aéroport (PDF - 415.13 Ko)

  9. Voyage en avion

    Pour voyager en avion, votre identité sera vérifiée. Vous pouvez être indemnisé en cas de surbooking, de vol retardé ou annulé. La compagnie aérienne est responsable si vos bagages sont ...

  10. Conseils pratiques pour préparer votre bagage en avion

    Les normes à respecter pour les bagages en soute. Selon la compagnie aérienne avec laquelle vous voyagez et en fonction de votre destination, les bagages acceptés en soute varient en fonction de la classe choisies/options liées à votre billet d'avion (Eco, premium ou première). En général, vous avez le droit à 1 bagage en soute de 23 kg.

  11. Billets d'avion, réservation de vols pas chers

    Site officiel Air France. Réservez votre billet d'avion au meilleur prix sur plus de 230 destinations. Envolez-vous en toute élégance.

  12. Que puis-je transporter ?

    Les batteries au lithium, les appareils endommagés, défectueux ou rappelés par le fabricant sont interdits dans les avions. Pour éviter tous dommages et leurs conséquences, emballez ou protégez soigneusement vos appareils et batteries lorsqu'ils voyagent dans vos bagages en soute et manipulez-les avec soin lorsqu'ils voyagent en cabine.

  13. Documents d'identité nécessaires pour voyager en avion

    La pièce d'identité nécessaire pour voyager en avion dépend de votre destination. Le permis de conduire peut suffire pour un vol intérieur.

  14. 10 accessoires incontournables pour un voyage en avion

    Des flacons transparents 100ml pour un voyage en avion. Ce kit de 4 flacons pour l'avion vous facilitera la vie. Emmenez vos produits de beauté préférés en cabine grâce à cette trousse de ...

  15. Voyager en avion : vos droits et recours

    Lorsque vous prenez l'avion, il se peut que le voyage ne se déroule pas tout à fait comme vous l'aviez imaginé. Retard, annulation, perte ou dégradation de bagages, etc. La Convention de Montréal, Convention pour l'unification de certaines règles relatives au transport aérien international, signée à Montréal le 28 mai 1999, renforce les droits des voyageurs aériens concernant la ...

  16. Prendre l'avion avec son animal de compagnie

    Voyage en avion hors de France. Renseignez-vous auprès du consulat du pays de destination, sur les documents nécessaires à l'entrée de votre animal dans le pays (vaccinations, certificat spécifique, et les éventuelles quarantaines ou restrictions).

  17. Les contre-indications des voyages en avion

    Les voyages en avion avec de jeunes enfants exigent certaines précautions. Un enfant de moins de deux ans peut voyager sur les genoux de ses parents. Pensez à préciser l'âge de l'enfant lors de la réservation, vous disposerez d'un siège avec plus d'espace pour les jambes. N'oubliez pas d'emporter de quoi le restaurer (biberon ...

  18. Comment prendre l'avion en fauteuil roulant

    7.4 A l'intérieur de l'avion. Faire en sorte que toutes les compagnies aériennes laissent au passager en situation de handicap la possibilité de s'asseoir sur le siège le plus proche du couloir pour faciliter le transfert, et non pas vers le hublot.

  19. 10 conseils pour voyager en avion avec des enfants

    Adapter le contenu de la valise à chacun. Et pour être sûrs de ne rien oublier en fonction de l'âge des petits voyageurs, le site Little Guest Hotels publie des checklists très efficaces. Celles-ci sont adaptées à chaque âge : de 0 à 3 ans, de 3 à 6 ans et enfin de 6 à 12 ans. Rassurer les enfants.

  20. Voyager en avion avec une affection pulmonaire

    Voyager en avion avec une affection pulmonaire. Souffrir d'une affection pulmonaire ne devrait pas vous empêcher de voyager en avion. Que vous partiez en vacances, fassiez un voyage d'affaires ou rendiez visite à votre famille ou à vos amis, vous devriez pouvoir prendre les dispositions nécessaires - pour autant que vous vous y preniez à l'avance.

  21. Peut-on prendre du fromage dans l'avion ? Les règles à connaître

    Privilégier les fromages durs et semi-durs. Pour minimiser les risques de refus en cabine ou à la douane, privilégiez les fromages durs et semi-durs, qui sont généralement moins soumis à des restrictions. De plus, ces fromages supportent mieux les variations de température et de pression lors du transport en avion.

  22. Peut-On Voyager Avec Un Briquet En Avion ?

    Voyager en avion implique de se conformer à des règles strictes de sûreté. Cela inclut les objets que vous pouvez transporter avec vous. Alors, peut-on voyager avec un briquet au départ d'un avion ? La réponse est oui, mais il y a une loi spécifique à suivre pour éviter tout problème. Dans cet article, nous allons examiner les ...

  23. Vols pas chers de Santorini à Palma de Majorque

    Après avoir finalisé l'achat de votre billet d'avion, pensez à vous renseigner sur les documents dont vous aurez besoin pour voyager. Ici, vous pouvez vérifier si vous avez besoin d'un visa, d'un passeport, d'une assurance ou de tout autre document, en fonction de la provenance et de la destination de votre vol.

  24. Mariés au premier regard 2024 : Jérémy, lynché par les internautes

    Les internautes s'en prennent à Jérémy. Mais le comportement de Jérémy a également choqué les internautes. "On peut parler de l'action de Jeremy dans l'avion ?Moi, c'est divorce DIRECT 🤡", "Jeremy qui laisse Marie seule en classe éco sans hésiter une seule seconde et qui ose dire qu'il vit sa meilleure vie ??Alors que c'est leur VOYAGE DE NOCES ??

  25. "Mariés au premier regard" : "J'ai été abandonnée" : dans l'avion

    Pendant le vol, seule en classe éco, Marie s'est filmée, livrant le fond de sa pensée : "J'ai été abandonnée par mon mari qui m'a laissée toute seule. Monsieur a préféré la ...