• Auvergne-Rhone-Alpes
  • Grande randonnée en France
  • Randonnées & treks

Tout savoir sur le mythique GR® du Tour du Mont Blanc

  • DEPART Les Houches
  • DURÉE 8 jours
  • DISTANCE 160 km
  • DÉNIVELÉ+ D+ 9297 m

Le Tour du Mont Blanc est un grand sentier de longue randonnée qui ceinture le majestueux massif du Mont Blanc. Surnommé aussi par les randonneurs aguerris “TMB”, ce dernier parcourt les cols, tutoie les sommets et élonge les glaciers à travers trois pays que sont la France, l’Italie et la Suisse. Le tour du Mont Blanc au dénivelé positif de 10.000m se réalise ainsi entre 7 et 10 jours. Sans guide, nous l’avons parcouru en 8 jours de trek. Dans cet article, retrouvez chacun de nos étapes et nos conseils pour bien préparer ce GR® mythique.

  • AUTEURE : Amélie
  • TEMPS DE LECTURE : 19 minutes

tour du mont blanc nombre de jours

Légendaire terre de randonnée, le massif des Alpes se laisse bercer des plus belles histoires d’alpinisme. Dénivelés importants, pentes ardues, glaciers à portée de main et ce géant des Alpes à 4 809 m. Le GR® Tour du Mont Blanc est l’étape initiatique pour se lancer dans la grande aventure des randonnées de longue distance.

🥾 Vous souhaitez plutôt faire le Tour du Mont Blanc accompagné ? Mont Blanc Trail propose un tour en 7 jours. Infos et dates >> ici <<

À pied sur le Tour du Mont Blanc, un GR® mythique

C’est l’un des sentiers de grande randonnée en France les plus plébiscités et empruntés car il permet de se familiariser avec la randonnée de plusieurs jours. La force du Tour du Mont Blanc c’est d’être un trek relativement accessible . Toutefois, trois passages plus en altitude demandent davantage de concentration. Sur le parcours classique il s’agit du col de la Croix du Bonhomme en France (2443m) et le Grand Col Ferret à la frontière Italo-Suisse (2537m). Du côté des variantes du TMB , il y a la Fenêtre d’Arpette en Suisse (variante 2665m) qui demande de l’attention et d’observer surtout la météo. Le Tour du Mont Blanc est donc accessible à condition de randonner régulièrement, d’avoir une bonne condition physique et d’être bien sûr à l’aise avec un sac à dos de plusieurs kilos.

Préparer le tour du Mont Blanc en 8 jours sans guide :

  • Des Houches à Nant Borrant (France)
  • De Nant Borrant aux Chapieux (France)
  • Des Chapieux au refuge Elisabetta (passage France — Italie)
  • Du refuge Elisabetta au refuge Bertone (Italie)
  • Du refuge Bertone à la Fouly (passage Italie — Suisse)
  • De la Fouly à Trient (Suisse)
  • De Trient au Lac Blanc (passages Suisse — France)
  • Du Lac Blanc aux Houches (France)
  • Organiser son Tour du Mont Blanc
  • Difficulté du TMB
  • Quand faire le TMB ?
  • Le budget pour faire le TMB
  • La liste des refuges/auberges sur le GR
  • L’équipement trekking pour le Tour du Mont Blanc

carte tour du Mont Blanc x Hellolaroux

Carte illustrée du parcours autour du Mont-Blanc en 8 étapes

→  Avant de randonner : Procurez-vous le topo guide officiel de la Fédération Française de randonnée (16,50€)

Tour du Mont Blanc jour 1

Des houches à nant borrant.

→  Distance : 18,84 km →  Durée : 4h54 de marche →  D+ 734m →  Nuit au refuge de Bonnant Nant ou possibilité aussi de bivouacer 10mn après le refuge sur un emplacement dédié.

→ Le départ classique du TMB se fait depuis les Houches . Pour éviter la montée vers le col de Voza, possible aussi d’emprunter la télécabine de Bellevue. Depuis le col de Voza il y a une succession de descentes et de montées vers le village des Contamines le long du torrent de Miage puis de la rivière le Bonnant. L’étape étant facile, nous recommandons donc de pousser jusqu’au refuge Nant Borrant. Passage par la Chapelle Notre-Dame-de-la-Gorge qui marque la fin de route puis d’un canyon à la borne 33.

🔎 Variante : Col du Tricot (2120m) passant par le glacier de Bionnassay, son Aiguille ainsi que les Dômes de Miage. Comptez 2hrs depuis le refuge du Fioux.

bivouac Aiguilles de la Pennaz Contamines

Mardi 15 septembre, sonne alors le début d’une grande aventure nourrie par l’envie lancinante de se challenger. Si la montagne contemplative est une chose, la palper au plus près en est une autre. Le TMB semblait alors être l’étape initiatique par laquelle je devais passer pour accomplir de vieux rêves enfouis. Cette longue randonnée qui devait durer 9 jours autour du Mont-Blanc , nous la terminerons en réalité en 8 et c’est au col de Voza que tout commença, sous un soleil de plomb avec en ligne de mire les Dômes du Miage et un Mont-Blanc scintillant, presque aveuglant. Nous enchaînons tout d’abord les kilomètres jusqu’à la sortie du village des Contamines. En fin de route et avant de grimper dans les sentiers face sud du massif du Mont Blanc, nous passons la jolie et timide Chapelle Notre-Dame-de-la-Gorge qui rappelle ainsi ces églises baroques des Dolomites.

Nous entrons finalement dans la réserve naturelle des Contamines au cœur de kilomètres boisés, au frais de sapins bien appréciés. À la borne 33 nous passerons d’abord un canyon luxuriant et grave, un secret bien préservé qui n’aurait pas à rougir face au Johnston Canyon de l’ouest canadien . L’Aiguille des Glaciers et le Mont Tondu nous berceront ensuite pour cette première nuit au creux de vallée, dans la fraîcheur d’une troisième semaine de septembre. La fatigue s’emparant de nous, nous laisserons alors nos estomacs criards au profit de nos duvets molletonnés.

🔎 Vous cherchez de l’équipement (trekking et multi-activité) pas cher ? Alors, je vous invite à consulter le site Hardloop ainsi que celui d’ Alpinstore revendeur multi-marques aux valeurs éco-responsables. 

Tour du Mont Blanc jour 2

De nant borrant aux chapieux.

→  Distance : 11,61 km →  Durée : 3h58 de marche →  D+ 991 m →  Nuit au refuge de la Croix du Bonhomme ou possibilité de bivouac dans la vallée avant le village des Chapieux.

→ Le sentier passe en premier lieu devant le refuge de la Balme avant d’entamer une grimpée rocheuse. Cascade de la Balme (poteaux électriques : dommage) puis ascension jusqu’au Col bonhomme . Belle vue sur les lacs Jovet et la réserve naturelle des Contamines. Depuis le col, prendre ensuite le sentier montant à gauche en direction du refuge (50mn environ). Descente enfin vers les chalets de la raja avant d’atteindre finalement Les Chapieux.

🔎 Variante : petite randonnée pour rejoindre les lacs Jovet (1h30 AR). Depuis le refuge de la Croix du Bonhomme variante via le col des Fours pour rejoindre la Ville des Glaciers sans passer par les Chapieux ou rejoindre le refuge Robert Blanc.

tour du Mont-Blanc col du bonhomme

Le vallon de la Rollaz semble encore endormi alors que le soleil embrase les Aiguilles de la Pennaz et les Roches Franches. De nuit, comme lors de premières lueurs, les sonnailles d’alpages résonnent dans le ventre de la vallée jouant une mélodie sans fin aux notes mélancoliques. Nous passerons le refuge de Balme avant d’entamer une courte, mais ardue, ascension jusqu’à ce plateau aux airs de Highlands écossais . Les aiguilles du cadran pointent le presque midi, pourtant les reflets orangés nous laissent imaginer une beauté mystérieuse de fin de journée. Les filaments électriques qui passent par dessus la cascade de la Balme disparaitraient presque, tant le tableau est pourtant superbe.

Attendre le col du bonhomme à 2329m

Mes pas, l’un devant l’autre, m’amèneront enfin tout en sueur sur ce premier col. Le Col du Bonhomme , une sacrée seconde étape sur le Tour du Mont Blanc où malgré vents violents se lit un panorama exceptionnel. Au nord d’abord, vers les lacs Jovet. Puis au sud vers les Roches Merles. Un sentier de 50m à travers pentes chaotiques et résidus d’avalanche nous mènera ensuite au refuge de la Croix du Bonhomme.

Nous avions l’ambition d’atteindre les Chapieux, c’était du moins sans prévoir la formation d’orages violents par-dessus nos casquettes. À mi-chemin, du moins un peu plus, la tempête, la pluie et même la grêle nous prirent de court. Mental échiné, tente et vêtements trempés, la force nous quitte alors pour manger. C’est une seconde nuit, le ventre vide, que nous nous couchons, rêvant à une météo à nouveau clémente.

guide préparer le tour du mont-blanc

Vue d’en bas sur le col du bonhomme à franchir …

col du bonhomme parcours TMB

Puis, vue d’en haut depuis le col du bonhomme.

étape contamines col du bonhomme TMB

Tour du Mont Blanc jour 3

Des chapieux au refuge elisabetta soldini.

→  Distance : 17,64 km →  Durée : 4h55 de marche →  D+ 1093 m →  Nuit au refuge Elisabetta Soldini sur les hauteurs des ruines de Lex Blanche. Le bivouac en Italie est interdit en-dessous de 2500m.

→ Depuis les Chapieux, prendre d’abord la direction de la Ville des Glaciers et du barrage de Séloge. Montée progressive au choix sur la route ou en contre-bas le long du torrent des glaciers puis vers le refuge des Mottets. Nouvelle montée, d’abord en lacets puis progressive jusqu’au cairn du Col de la Seigne. Entrée au Val Vény (côté massif italien), passage de la jolie Casermetta al Col de la Seigne jusqu’au refuge Elisabetta.

🔎 Il y a 3 variantes différentes pour rejoindre le refuge Robert Blanc : 1) depuis le refuge de Balme via les lacs Jovet et le col d’Enclave (D+ 1400 / 350m / 7hrs / difficile). 2) depuis le refuge Croix du Bonhomme via la Tête Nord des Fours (D+ 1000 / 700m / 6hrs / difficile). 3) depuis le refuge Elisabetta via le Col de la Seigne (D+ 700 / 200m / 5h30 / modéré).

bivouac tour du Mont-Blanc blog

Il est encore tôt lorsque nous rangeons notre matériel de bivouac. La perspective de vallée nous hypnotise si fort que nous nous tromperons de chemin le temps d’un ou deux kilomètres peut-être. Quoiqu’il en soit, heureusement que nous vérifions régulièrement notre trace IGN sur l’ application Gaia . À nouveau sur le bon sentier, nous prenons la direction de la Ville des Glaciers, qui jouit d’une bonne réputation pour s’approvisionner en fromage local.

Premières rencontres avec ceux qu’on appelle “Patou”, ces chiens de bergers et protecteurs des troupeaux. Entraîné pour faire face aux loups ou bien d’autres prédateurs, le patou peut s’en prendre au randonneur ; des panneaux de mise en garde et règles à garder à l’esprit sont d’ailleurs visibles le long du Tour du Mont Blanc .

val vény massif du Mont-Blanc versant italien

Enjamber la frontière Italie / France

La route semble ensuite se finir, plein nord, aux confins de la vallée. Nous apercevons minuscule aux pieds de l’Aiguille des glaciers, le Refuge Robert Blanc perdu dans la caillasse à 2750m. Ce dernier porte le nom d’un guide de haute-montagne bien connu des environs. Depuis le refuge des Mottets une série de lacets panoramiques nous attend. Le temps est optimal et après quelques efforts sous un soleil de plomb toujours, le repas du midi au frais le long de la rivière vint opportun.

On passe le ruisseau du Roget, puis quelques passages à vide, avant d’entamer une longue montée vers le Col de la Seigne . Réputé venteux, la pluie ne nous épargnera pas jusqu’à l’arrivée au cairn qui pointe face à nous l’Italie et le Val Vény . La route jusqu’au refuge Elisabetta Soldini est sans pareille. Le Mont-Blanc joue à cache-cache, à son habitude, mais le massif côté italien est quant à lui plus hardi. Retrouver le confort et la chaleur d’un lit n’a pas d’égal. Un risotto copieux ( c’est dans les refuges italiens que nous mangerons le mieux ), le réveil est mis et le dortoir entier sombre finalement dans un profond rêve.

refuge Elisabetta tour du Mont-Blanc

Le cadre magnifique du refuge italien Elisabetta

Tour du Mont Blanc jour 4

Du refuge elisabetta au refuge bertone.

→  Distance : 20,55 km →  Durée : 6h8 de marche →  D+ 1292 m →  Nuit au refuge Bertone.

→ Sentier linéaire sur le plateau du lac Combal puis montée à nouveau dans la forêt. Passez ensuite les ruines de l’alpage Arp Vieille Inferiore ; magnifique balcon sur le massif italien. Le sentier bien balisé reste facile jusqu’au refuge Maison Vieille / Le Randonneur. Descente ensuite jusqu’à Courmayeur sur les pistes de ski puis à travers un bois dense et enraciné. Cette dernière partie n’est pas très agréable. Traversée de la ville et de quelques quartiers pour retrouver le sentier, une fois de plus, montée en lacet à travers le bois jusqu’au refuge de Bertone (1h30).

vue depuis le refuge Elisabetta

Nous laissons derrière nous cet abri aux volets verts. Quelques ciao fusent avec les bergers du plateau du lac Combal puis le sentier grimpe à nouveau vers les près et quitte cette route trop linéaire à notre goût. Un D+300m nous attend, passant par les ruines de l’alpage Arp Vieille Inferiore. Une fois de plus, nous nous arrêtons pour admirer tout en tranquillité le Mont-Blanc qui s’élance à 6km à vol d’oiseau. Le sentier se poursuit ensuite vers Maison Vieille avant une descente ardue et sans intérêt vers Courmayeur . La chaleur étouffante m’oppresse, je ne vois pas la fin de cette descente. J’ai si mal au genou que je n’arrive pas à profiter des jolies ruelles de la ville. Je n’ai qu’une envie : rejoindre au plus vite le refuge Giorgio Bertone.

Le sentier grimpe alors à nouveau, en lacet, dans un environnement touffu, boisé, sans grande visibilité. Enfin, le refuge se dévoile, une douche plus tard, on admire les lumières de Courmayeur scintiller comme de la poudre d’étoile. Le temps d’observer notre premier chamois gambader frêlement, la clochette retentit. C’est l’heure du souper !

randonner autour du Mont-Blanc

“L’alpiniste est un homme qui conduit son corps là où, un jour, ses yeux ont regardé… “ GASTON RÉBUFFAT

Tour du Mont Blanc jour 5

Du refuge bertone à la fouly.

→  Distance : 28 km →  Durée : 7h27 de marche →  D+ 1228 m →  Nuit à l’ hôtel Edelweiss à La Fouly. Autre option : camping des Glaciers ou l’ auberge Maja Joie .

→ Sur les hauteurs du refuge Bertone suivre d’abord le TMB classique à gauche vers le refuge Bonatti. Balcon plongeant sur les Grandes Jorasses tout simplement époustouflant. Descente ensuite jusqu’au parking Col Ferret puis remontée en deux temps, pente courte mais raide puis progressive jusqu’au refuge Elena enclavé par le glacier de Pré de Bar . Montée costaud jusqu’au Col Grand Ferret (dans le brouillard pour nous). Descente jusqu’à Ferret avec en toile de fond le Grand Combin, le Mont Dolet et aussi l’Aiguille de Triolet. Depuis La Fouly, belle vue sur le glacier de l’A Neuve.

🔎 Variante possible depuis le refuge Bertone : Testa Bernarda (2533m) via le Mont des Saxe en prenant le sentier de droite sur les hauteurs du refuge Bertone. Aussi, depuis le col Grand Ferret possibilité de rejoindre le petit col Ferret (2537m / 30mn) ou la Tête de Ferret (2714m / 50mn).

plus belle étape trek tmb

Bertone, Bonatti et col Grand Ferret

Nous quittons finalement, bien que tardivement, le refuge Bertone. Une petite étape de 7km nous attendait alors que la pluie s’abattait sur toute la vallée. La brume aussi. Nous avions alors décidé de prendre le temps pour quitter ce refuge si douillet. Où cette polenta fromage me restera longtemps en bouche. À L’approche du refuge Bonatti, nous décidons finalement de repousser nos limites et de franchir la frontière italo-suisse . La brume jouait avec les Grandes Jorasses, les sapins et nous aussi. Ne perdant pas espoir, le soleil finit par persister à l’approche du refuge Elena. Lové dans les contreforts du glacier de Pré de Bar, les vents glaciaux ne laissant aucun répit, nous décidons finalement de vite grimper vers le Col Grand Ferret dans un brouillard dru et écrasant comme jamais.

massif des grandes jorasses versant italien

Des Grandes Jorasses au Valais Suisse

Aucune visibilité sur ce col alpin qui fixe la frontière du valais suisse avec la vallée d’aoste. Nous tâchions de ne pas nous éloigner l’un de l’autre, tant le brouillasse pouvait sans prévenir nous enfouir dans la colline. Nous, au milieu du rien, du vide, de l’infini. Une fois de plus, cette météo hasardeuse nous surprendra. Alors que dans cette montée périlleuse il était impossible de voir à plus de 10 mètres devant nous, le soleil fit une percée à travers ces nuages gris cendre. Le Valais suisse s’illumina et éclaira le Grand Combin , le Mont Dolet mais aussi l’Aiguille de Triolet. Une longue marche de presque 3h nous attendait ensuite. Nous découvrons La Fouly dans une nuit noire et intense, les jambes en compote après 28km de marche. Ni une, ni deux, une histoire de déjà-vu, nos corps se laissant aller dans le dortoir de l’hôtel Edelweiss.

équipement trekking goretex Arcteryx

Tour du Mont Blanc jour 6

De la fouly à trient.

→  Distance : 13,08 km →  Durée : 3h55 de marche →  D+ 782 m →  Nuit à l’ auberge du Mont Blanc à Trient.

→ Depuis la Fouly sentier en fond de vallée jusqu’à Issert puis Orsières. Autre option plus facile : navette (12€) jusqu’à Champex-Lac ou Champex-d’en-Haut pour avancer ce tronçon moins intéressant. Depuis Champex-Lac suivre ensuite le sentier du GR à gauche vers l’alpage de Plan de l’Au. Belle montée en lacet, passage plus difficile, jusqu’au sommet. Le sentier jusqu’au col de la Forclaz est facile même si sans intérêt. Enfin la descente commence par une petite passerelle à flanc de montagne, puis une descente progressive avec grosses marches en sous-bois jusqu’au village de Trient.

🔎 Variante possible pour randonner jusqu’au glacier du Trient : la fenêtre d’Arpette (2665m) via Montroc, audacieuse et exigeante variante qui se réalise par météo clémente (D+ 1100m / 6hrs / difficile). Depuis Champex-Lac, un autre sentier n’appartenant pas au TMB est splendide et permet de rejoindre la Cabane d’Orny à 2828m.

étape tmb champex Trient

Nos corps usés par les 28km de la veille, se réveillent courbaturés. La vallée est bouchée et nos pieds ont dû mal à avancer. Nous prenons alors une navette jusqu’à Orsières, puis Champex-Lac . Depuis l’alpage de Plan de l’Au, nous retrouvons un sentier en lacets à travers les mélèzes qui s’élancent. Depuis le collet de Portalo nous rejoignons ensuite le col de Forclaz jusqu’à Trient.

C’est la journée la moins intéressante du Tour du Mont Blanc, en toute honnêteté car il faut reconnaître que les paysages sont moins impressionnants et le massif du Mont-Blanc n’est même plus visible. Le col de Forclaz nous semble être un puit à touristes. Le retour à la civilisation ne nous enchante pas, les crottins me manquent déjà. Malgré tout, il faut avancer jusqu’à l’Auberge du Mont Blanc, où nous profiterons d’une longue après-midi pour nous reposer et oublier les douleurs avec quelques jeux de société.

Tour du Mont Blanc jour 7

De trient au refuge du lac blanc.

→  Distance : 19,32 km →  Durée : 5h52 de marche →  D+ 2281 m →  Nuit au refuge du Lac Blanc . Le bivouac est interdit dans le périmètre du Lac Blanc.

→ Montez la combe étroite du Nant Noir vers le col de Balme puis le col de Posettes. Le sentier classique reste à gauche tandis que la variante grimpe vers l’Aiguille des Posettes. Descente ensuite par le bois vers Tré-le-Champ (attention aux nombreuses racines). Le sentier grimpe à nouveau vers l’Aiguillette d’Argentière. Passage vertigineux d’échelles et de planches de bois, bien tenus certes mais où il ne faut pas avoir le vertige . Pour atteindre enfin les lacs de Chéserys & le Lac Blanc il faut sortir de l’itinéraire classique du TMB.

🔎 Variante possible : depuis le col des Posettes empruntez le sentier de randonnée de droite vers “Aiguille des Posettes” (2201m). Autre variante : le Lac Blanc. Depuis La Tête aux Vents suivre les indications pour le Lac Blanc et non La Flégère.

De la Suisse au massif des Aiguilles Rouges

Ainsi, nous laissons derrière nous l’église rose de Trient pour passer la vallée creusée du Nant Noir qui nous fera rejoindre tranquillement le col de Balme . C’est une fois de plus, l’esprit enfumé, que nous repasserons la frontière franco-suisse. Le massif du Mont-Blanc bien que timide se redécouvre enfin. On discerne entre les nappes de nuages épaisses les reflets bleutés gris du glacier d’Argentière . Tandis que l’arrivée à Tré-Le-Champ se fait après une descente entre les racines ancestrales d’une forêt luxuriante, nous profitons ensuite d’un petit break pour manger nos casse-croûte favoris : crêpe caramel beurre salé, amandes grillées et Clif bar. Nous passons après coup l’Aiguillette d’Argentière, élancée, impressionnante.

Nous arrivons face à des échelles d’acier qui se jouent du vide. Une mini via ferrata qu’il faut pourtant traverser pour atteindre le lac alpin tant espéré. Je ne suis pas rassurée de les grimper, sans mousqueton ni cordage, sous la pluie, les mains trempées qui plus est avec un sac à dos de presque 15 kilos. Je reste tout de même concentrée et ne lâche pas des yeux le barreau d’acier sans la tentation de regarder sous mes pieds. L’écho des paroles de Benjamin —”garde tes pieds perpendiculaires. Avance doucement mais sans t’arrêter. Ne tiens pas les échelles mais les barres”— j’enfile les obstacles tel un funambule.

tour du mont blanc étape lac blanc

Randonner jusqu’au Lac Blanc

Ces quelques efforts passés, nous arrivons enfin aux Lacs des Chéserys au cœur du massif cristallin des Aiguilles Rouges . Les formations sédimentaires y sont particulières, laissant apparaître des reflets verts gris en conséquence de la chloritisation de la biotite. Et puis, comme sorti d’un mirage, l e refuge du Lac Blanc niché sur ce promontoire émerge alors. La montée tout en escalier géant sur cette tour de Babel se fait jusqu’à finalement atteindre la terrasse de ce refuge sommaire mais chaleureux tenu par Marion. Un refuge sans eau potable, où les soupers sont éclairés à la lueur d’une bougie.

La brume est dense, toujours, mais savoir que nous l’avons atteint, ce fameux Lac Blanc me procure ce sentiment, vous savez, de satisfaction. Ce lac d’altitude niché à 2352m, si populaire, offre l’une des plus belles vues sur le massif du Mont Blanc. Face à vous, la mer de glace, aussi terrible soit-elle, se dévoile ainsi que les Drus. Une silhouette de pierre se dresse comme le gardien de la mer de glace ; c’est le somptueux refuge du Montenvers dans lequel je vous suggère vivement d’y dormir en plein cœur de l’hiver.

préparer le tour du mont-blanc topo étape

Tour du Mont Blanc jour 8

Du lac blanc aux houches via le brévent.

→  Distance : 22,21 km →  Durée : 6h34 de marche →  D+ 896 m →  Nuit à Chamonix à l’ Héliopic Hôtel & Spa ou au RockyPophôtel aux Houches.

→ Depuis le refuge du Lac Blanc suivre en premier lieu la direction de La Flégère (descente progressive). Le sentier sur le Balcon sud regrimpe ensuite jusqu’au Col du Brevent . Pour plus de facilité, la montée peut se faire via la piste de ski mais le tracé initial passe par l’autre versant (par temps dégagé, vue sur les Aravis et les Fiz). Deux échelles sont à passer, pour ne pas se perdre dans ce dédales de roches aiguisées, il faut veiller à bien suivre les grosses pastilles jaunes. Passez ensuite le Brévent, le sentier des crêtes offre une superbe vue sur le glacier des Bossons . Une grande descente de 3hrs vous attend finalement jusqu’aux Houches passant aussi sur les hauteurs du parc animalier de Merlet.

magnifique lac blanc lac alpin chamonix

La veille, le Lac Blanc et le massif des Aiguilles Rouges étaient si embrumés qu’il était alors impossible de l’entr’apercevoir. Nous étions en train de préparer nos affaires et sac, résignés, quand le ciel nous offra finalement une légère percée. En montagne, la météo change si vite, qu’il ne faut jamais remettre à plus tard ce genre de moment fugace. On laisse alors tout en vrac dans le sous-sol du refuge pour marcher quelques mètres et voir le Lac Blanc . Résultat de la fonte des neiges et des glaciers, ce lac fermé n’a pas volé sa place d’incontournable à visiter à Chamonix d’autant plus que la hors-saison offre ce privilège d’être seuls sur les bords de ces eaux limpides.

le lac blanc sur le parcours tmb

Randonner au col du Brévent

C’est la dernière étape du Tour du Mont Blanc sans guide : le col du Brévent et pas le plus simple à passer . Si la piste de ski semble facile, nous décidons tout de même de suivre le gps qui nous mène vers les éboulis de la combe de la Floriaz. Nous passons alors sur l’autre versant regardant au loin les Aravis et le massif des Fiz. Le gneiss et les migmatites me rappellent étrangement les entres de volcans. Deux échelles sont ensuite à passer avant de retrouver une route caillouteuse, grise, dénudée de toute végétation qui serpente vers un sommet désolé. Ô oui ce Brévent m’a ainsi rappelé les sommets volcaniques cendrés un peu comme le Teide à Tenerife . Le sentier des crêtes offre après une belle vue sur un autre lac alpin mais surtout sur le glacier des Bossons qui scintille de l’autre côté de la vallée.

Fin de notre Tour du Mont Blanc sans guide

Au fond, je ne savais pas si j’irais au bout de cette longue randonnée. L’envie et la motivation ne m’ont jamais lâché. Lors de certains passages, c’est vrai, je marchais tête baissée, tentant d’oublier ma douleur à l’omoplate, la brume ou encore la pluie. Mais jamais, Ô grand jamais, l’idée de me demander ce que je faisais là ne m’a traversé l’esprit. Tu te découvres dans ce genre d’aventure, un mental d’acier qui te fait avancer quoiqu’il arrive. Au fond de moi je savais que j’en étais capable, j’avais juste besoin d’une petite étincelle pour me faire sauter le pas. Je l’ai fait, j’en suis heureuse puis, je suis certaine que ce tour du Mont Blanc ne fera qu’émerger d’autres expéditions.

tout savoir sentier de randonnée du tour du mont-blanc

Tout savoir pour préparer le Tour du Mont Blanc

Quelle difficulté pour le tour du mont blanc .

Les avis s’accordent pour dire que le TMB est de niveau modéré . En effet, c’est un sentier peu technique et surtout bien balisé. Accessible facilement, il nécessite toutefois d’ être à l’aise avec la randonnée de longue distance et de pouvoir porter un sac à dos de plusieurs kilos longtemps.

Quand faire le tour du Mont Blanc ?

La période idéale (et recommandée) pour réaliser le tour du Mont Blanc s’étire de mi-juin à mi-septembre. Les mois de juillet et août sont néanmoins les plus achalandés. En juin il n’est pas rare aussi de traverser quelques névés. À partir de la 3e semaine de septembre de nombreux refuges ferment et la météo peut vite devenir incertaine.

Le TMB en autonomie quand on est une femme ?

Le sentier du TMB est très bien balisé (lignes rouge et blanche). De plus, le sentier étant très emprunté, vous ne pourrez pas vous perdre. Les randonneurs en autonomie le pratique la plupart du temps dans le sens anti-horaire alors que les agences le font dans le sens horaire. Nous avons pu faire quelques bouts d’étapes avec d’autres randonneurs, à force vous croisez les mêmes personnes dans les refuges. Toutefois, n’oubliez pas d’emporter avec vous le topo guide du TMB officiel .

Tour du Mont Blanc : quel budget ?

Le choix de l’hébergement et de la demi-pension détermineront essentiellement le budget de votre tour du Mont Blanc . À lui seul, le TMB ne coûte rien car les sentiers sont accessibles gratuitement. Si vous choisissez le bivouac, vous réduirez les coûts mais aurez un sac plus volumineux. À noter aussi que le bivouac est toléré en Italie mais interdit en Suisse. Un lit en dortoir coûte entre 25 et 40€ alors qu’une chambre double coûte environ 70€/personne avec la demi-pension.

Les refuges du tour du Mont Blanc :

Il est presque impératif de réserver votre nuit en refuge au risque de ne pas trouver de place (tant la popularité du TMB n’est plus à faire). Parmi les refuges du Tour du Mont Blanc :

  • Chalet club Alpin Contamines
  • refuge de Bonnant Nant
  • refuge de Miage
  • refuge du Truc
  • refuge de la Balme
  • refuge du Col croix du Bonhomme
  • refuge de La Balme
  • refuge Elisabetta
  • refuge Bertone
  • refuge Bonatti
  • refuge Elena
  • hôtel Edelweiss
  • auberge des Glaciers
  • refuge du col de Balme
  • refuge du Lac Blanc
  • refuge de Bellechat

Check—list équipement

Matériel trekking :.

  • sac Osprey Archeon 45L
  • bâtons de marche
  • Acrux TR GTX Arc’teryx
  • 2 paires de chaussettes
  • 1 pantalon de randonnée (perso j’aime Vaude)
  • 1 short technique Looking for Wild
  • 1 legging isolant bodyfitZONE 260 IceBreaker
  • 1 pantalon de pluie Fjallraven
  • 1 veste imperméable ou au bien gore-tex (meilleurs modèles : Helly Hansen, Arc’teryx, Millet )
  • 1 doudoune Atom LT Arc’teryx
  • 1 veste légère Cita SL Arc’teryx
  • 1 casquette Ciele
  • 3 tee-shirts technique
  • crème solaire
  • trousse de secours
  • CLIF bar énergétique
  • 1 Hydro Flask
  • 1 lampe frontale

Matériel bivouac :

  • Duvet & matelas de sol
  • Popote de cuisine
  • Réchaud & gaz

⇒ Préparer le TMB ⇒ Retrouvez enfin la liste complète des refuges & gîtes du TMB .

  • Tour du Mont Blanc " onclick="window.open(this.href, 'mywin','left=20,top=20,height=300,width=500,toolbar=1,resizable=0'); return false;">Twitter

tour du mont blanc nombre de jours

Bravo pour cet article ultra complet de cette randonnée très connue, c’était aussi un beau défis !

Un magnifique article sur cet itinéraire mythique qui me fait rêver ! Merci pour l’évasion

Très beau récit et magnifiques photos !

Superbe aventure ! Quel plaisir de te lire en ces temps confinés, où la liberté de pouvoir marcher sur les sentiers de randonnée est repoussée à plus tard. Tes photos m’entrainent inexorablement au cœur des montagnes, et l’impression d’être seule sur le GR n’est que renforcé. Pourtant il me semble que ce parcours est ultra fréquenté. Il n’y avait donc pas foule en cette fin d’été ? Je ne sais pas comment vous avez fait pour sauter deux diners… malgré la fatigue, c’est une étape que je ne manquerais pour rien au monde, sachant que les forces du lendemain en dépendent. Mais tu as quand même réussi à me faire saliver au mot “risotto”. Je n’ai encore jamais randonné du côté italien et moi qui préfère bivouaquer, je penserais à me laisser tenter par le refuge une fois la frontière passée. J’ai cru voir qu’il était interdit de bivouaquer de ce côté-là, de toute façon ? En tout cas bravo ! C’était ton premier trek ?

Quel bel article ! Merci beaucoup pour ce partage et les tips, ça donne vraiment envie de le faire aussi !

Coudon ! Ça c’est de l’article complet ! Les photos ET LA CARTE sont canons ! Merci pour ce TMB virtuel et encore bravo à vous, à toi, à ton moral d’acier ! Vivement les prochaines aventures <3

Avec de tels paysages, on comprend pourquoi ce chemin est mythique. C’est magnifique !

C’est rare de voir autant de bonnes photos ( de très bonnes, d’ailleurs quasiment toutes…) mes yeux se sont régalés ! Merci !

Superbe, encore ! Trop envie d’y aller randonner aussi ! Le prochain sur ma liste ! photos et récit impressionnants !

Merci Amélie pour ce bel article tout aussi précieux dans ses conseils qu’agréable à lire. On le dévore dans les deux sens du terme ! Je suis certaine de retrouver quelques unes de vos sensations dans le TMB !

Merci pour toutes ces informations et ce joli récits. Je vais faire le TMB avec mon copain début août et faisant quelques variantes afin d’éviter les chemins bondés de touristes. Merci encore, en lisant tout ça je suis encore plus impatiente.

Merci pour ce guide. Il était essentiel pour le Tour du Mont Blanc que j’ai effectué avec un amis. Vos photos magnifiques nous ont aussi permis de retrouver les lieux emblématiques de ce parcours.

Un grand merci ! Et c’est avec plaisir que je consulterais votre guide pour ma prochaine randonnée :)

Ajouter votre commentaire Annuler la réponse

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

tour du mont blanc nombre de jours

tour du mont blanc nombre de jours

Réservez en ligne votre Tour du mont-Blanc

1 choisissez le lieu de départ, 2 choisissez la date de départ, 3 choisissez le sens du parcours, cartographie interactive, autour du mont blanc, toutes les informations.

  • Politique d'annulation
  • F.A.Q. Foire aux questions !
  • Bienvenue sur ce site !
  • Actualités Eté 2023 / Bus - Transports publics
  • Ensemble, Prévenons les punaises de lit !
  • Mes Bonnes Pratiques
  • Préparez votre randonnée en vidéo !
  • Connaître les temps de marche
  • Campings et Réglementations sur le TMB
  • Votre contact Facebook
  • Qui sommes-nous ?
  • Liens et partenaires
  • Mentions légales

logo PIT

Les gîtes et refuges Français

Les gîtes et refuges italiens, les gîtes et refuges suisses.

  • Les refuges Français
  • Les refuges Suisses
  • Les refuges Italiens

logos Partenaires

  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne – Franche Comté
  • Centre – Pays de la Loire
  • Ile de France
  • Hauts-de-France
  • Nouvelle Aquitaine
  • Provence Alpes Côte d’Azur
  • Iles Canaries
  • Emilie-Romagne
  • Piemont – Lombardie
  • Royaume-Uni
  • Afrique du Sud et Swaziland
  • Ile Maurice
  • Nouvelle-Zélande
  • Collaborations et partenariats
  • Mentions légales
  • Contactez-moi

10 jours de Randonnée sur le Tour du Mont Blanc

tour du mont blanc nombre de jours

Cet été je suis partie dans les Alpes pour réaliser une randonnée itinérante qui me faisait de l’œil depuis un petit moment : le Tour du Mont Blanc , qui est réputée pour être l’une des plus belles du monde !

Pourquoi partir à l’autre bout du monde lorsque l’on a pas trop loin de chez soi des choses extraordinaires à découvrir ? C’est un peu la réflexion que je me fais depuis quelques temps (et que j’ai vraiment mise en œuvre avec la COVID ^^).

C’est parti pour un trèèès long article sur mon expérience sur le Tour du Mont Blanc . Après vous avoir partagé tous mes conseils pratiques pour se lancer sur cette randonnée, je partagerais avec vous le récit jour par jour de cette aventure extraordinaire et inoubliable !

Le Guide pratique pour réaliser le Tour du Mont Blanc à pied

Petite présentation du tour du mont blanc.

Le Tour du Mont Blanc , ou TMB pour les intimes, est un itinéraire de grande randonnée de 170 km et de 10 000 km de dénivelé cumulé, qui traverse trois pays : la France, l’Italie et la Suisse. Il représente environ 60h de marche à répartir entre 7 à 10 jours de marche.

Le Tour du Mont Blanc

Quelle est la meilleure période pour randonner autour du Mont Blanc ?

La période pour randonner autour du Mont Blanc s’étend de mi-juin à mi-septembre. Avant et après cette période, la plupart des refuges sont fermés. D’autre part avant la mi-juin (et même jusqu’à début juillet), il peut y avoir encore beaucoup de névés notamment sur les passages des cols. En général jusqu’à fin juin, des petits crampons peuvent être nécessaires ou en tout cas bien utile pour certains passages.

La période la plus fréquentée s’étend de mi juillet à mi août. En randonnant fin juin, vous aurez des névés, mais aussi de nombreuses fleurs. C’est la période sur laquelle j’ai réalisé la randonnée et j’ai beaucoup apprécié.

A partir de mi-août les orages sont généralement plus fréquents. Attention également à éviter la dernière semaine d’août qui correspond à la semaine des trails du l’UTMB où s’élancent de nombreux coureurs sur les chemins de randonnées.

Randonnée Tour du Mont Blanc

Dans quel sens faire le Tour du Mont Blanc ?

L’ itinéraire officiel du Tour du Mont Blanc commence aux Houches. Classiquement, les randonneurs individuels réalisent le Tour du Mont Blanc dans le sens anti-horaire , car c’est ainsi qu’il est décrit dans le Topoguide (aka la Bible des randonneurs sur le TMB), et car il s’agit du sens inverse de la randonnée réalisée par les agences (ainsi on croise les groupes au lieu de les suivre ce qui est également plus agréable).

Je ne sais pas s’il y a un sens meilleur ou plus facile que l’autre mais de mon côté j’ai choisi comme tous les voyageurs individuels le sens anti-horaire.

Bivouac ou refuge pour le Tour du Mont Blanc ?

Le Tour du Mont Blanc peut être réalisé en bivouac ou en refuge.

L’avantage du bivouac est principalement économique puisque vous n’aurez pas à payer les nuits en refuge et vous pouvez cuisiner vous même avec une popotte et un petit réchaud. Cela vous permet également d’adapter les étapes en fonction de votre forme du jour plutôt que d’être contraints à dormir là où vous avez réservé. Vous n’avez pas également pas besoin de vous prendre la tête avec les réservations et donc de décider de partir en randonnée sans avoir à le prévoir 6 mois à l’avance !

Néanmoins, les inconvénients sont nombreux :

  • poids de l’équipement supplémentaire à prendre en compte (tente, matelas, duvet, nourriture, cantine, réchaud…)
  • vous ne serez pas à l’abri des intempéries (et vu ce qu’il est tombé lors de ma randonnée je peux vous dire que j’ai plains ceux qui avait fait le choix du refuge – d’ailleurs la plupart ont renoncé étant donné qu’il restait encore de la place dans les refuges et portaient donc un poids supplémentaire important pour pas grand chose.
  • pas de douche
  • et de nombreuses contraintes règlementaires qui vous obligeront à camper dans un camping. Il n’y a qu’en France où le bivouac est toléré en altitude. En Italie, le bivouac est interdit en dessous de 2500 m (soit sur la quasi totalité du sentier – et croyez moi que vous n’avez pas envie de bivouaquer en haut d’un col à 2500 m ^^) et interdit partout en Suisse. Ainsi sur les deux tiers de l’itinéraire il y a interdiction de bivouaquer.

Personnellement, à moins que vous ayez des contraintes budgétaires fortes, le bivouac n’est pas quelque chose que je vous conseille sur le Tour du Mont Blanc. Pour moi, le bivouac est quelque chose qui peut être sympa occasionnellement, sur une courte randonnée lorsque l’on est assuré de la météo, mais pas sur un tour de 10 jours. De plus, si comme moi vous partez seul(e) sur le tour, dormir en refuge vous permet de rencontrer de nombreux randonneurs. L’ambiance est très chaleureuse, et franchement pouvoir profiter d’une douche, dormir au chaud et au sec, et déguster un bon repas chaud après une journée de marche, ça fait un bien fou au moral !

Refuge Bonatti face au Mont Blanc

Quel équipement emporter pour faire le Tour du Mont Blanc à pied ?

L’équipement à emporter pour réaliser le Tour du Mont Blanc à pied dépend bien évidemment de si vous choisissez le bivouac ou les nuits en refuge. Voici la liste du matériel que j’ai emporté pour une randonnée en refuge :

  • une bonne paire de chaussures de randonnée à tige haute gore-tex et avec des semelles anti-dérapantes
  • deux paires de chaussettes en laine mérinos : cette laine évacue la transpiration et permet d’éviter les ampoules. C’est un investissement pour des chaussettes, mais vous ne le regretterez pas (les ampoules peuvent vous gâcher une randonnée et cela serait dommage !)
  • deux sous-vêtements
  • un soutien-gorge de sport : j’aime beaucoup le modèle Anita Air Control que j’utilise aussi pour la course à pied et le vélo. C’est un investissement mais le produit est solide et confortable (jamais eu de problème de frottement ou d’irritation) tout en assurant un maintien parfait. Il m’accompagne partout depuis plusieurs années ! Parmi les modèles que j’ai pu avoir, c’est de loin mon préféré.
  • une paire de bâtons de marche
  • deux T-shirts techniques à manches courtes
  • un T-shirt manche longue en laine mérinos ou technique (j’aime beaucoup le modèle Odlo Performance Blackcomb que j’utilise aussi pour la course à pied : chaud mais respirant)
  • un pull polaire
  • une veste imperméable Gore-tex : j’utilise depuis quelques années une veste Gore-Tex de chez Salomon dont je suis très contente. La veste me sert dans la vie de tous les jours aussi bien en course à pied, qu’en rando où même sur le vélo. Je l’ai éprouvée sous le déluge du trail de la Sainté Lyon avec (une course de nuit entre Saint Etienne et Lyon). J’ai beaucoup le modèle de Salomon qui est imperméable tout en étant assez respirant et résistant. Ce type de veste est un investissement mais qui vaut le coup si vous faites beaucoup de sport en extérieur. Il faut compter un minimum de 200 € pour ce type de produit. (J’avais acheté une première veste auparavant autour de 80 € qui était effectivement imperméable mais absolument pas respirante : résultat au lieu d’être mouillée par la pluie, j’étais mouillée par ma sueur… pas très agréable…) Quitte à investir, ne pas hésiter à mettre le prix dès le début !
  • une cape de pluie
  • un petit bonnet Oldo léger
  • une paire de gants fins
  • un legging et un T-shirt pour le soir
  • un sac à dos de randonnée Millet
  • une poche à eau Salomon
  • une gourde filtrante Lifestraw
  • une trousse de secours (désinfectant, pansement, médicaments…)
  • une paire de lunettes de soleil
  • produits d’hygiène, lessive
  • une serviette microfibre
  • un sac à viande
  • un duvet (obligatoire pour certaines nuits en refuge qui ne les prêtaient pas à cause du COVID-19)
  • une paire de crampons (encore merci Richard pour ton prêt si tu passes par là 🙂 )
  • le Topoguide du Tour du Mont Blanc , l’indispensable pour suivre l’itinéraire, avoir la liste exhaustive des refuges et toutes les informations pratiques indispensables comme ce que l’on peut trouver dans chaque village ou refuge notamment sur la partie alimentation/ravitaillement.

au sommet du Col du Bonhomme

Il est impératif de prendre des vêtements pour tout type de météo notamment froid et pluie. Le temps change vite en montagne et même en plein été, il peut faire froid à 2500 m ! Personnellement je me suis servie de tout ce que j’ai emporté, même le bonnet et les gants. Attention toutefois à ne pas emporter trop de choses pour limiter le poids du sac à dos au minimum. L’astuce est de prendre un peu de lessive à main (à transvaser dans une petite flasque pour limiter la quantité) et laver son linge au fur et à mesure.

Quel entrainement physique faire pour réaliser le Tour du Mont Blanc à pied ?

Je n’ai pas réalisé un entrainement physique particulier pour réaliser le Tour du Mont Blanc à pied , car je pratique déjà des sports d’endurance (principalement le vélo et la course à pied) au quotidien. Je réalise ainsi une dizaine d’heures de sport par semaine, ce qui est bien assez pour entreprendre cette aventure sans en rajouter.

Pour faire le Tour du Mont Blanc à pied , il n’est peut-être pas nécessaire de faire autant d’heures de sport, mais néanmoins je vous recommande de pratiquer régulièrement (au moins 2 ou 3 fois par semaine si possible une heure ou plus) un sport d’endurance : course, vélo ou randonnée avec un sac chargé.

Je vous conseille également de faire une séance de 45 min à 1h de renforcement musculaire incluant les jambes (notamment en insistant bien sur les quadriceps), et les abdos avec la pratique d’exercices de gainage qui vous permettra de renforcer les muscles profonds de la sangle abdominale et du dos.

Balisage sur le TMB

Faire le Tour du Mont Blanc en individuel ou avec une agence ?

Pour réaliser le Tour du Mont Blanc , vous pouvez organiser le séjour vous-même (comme je l’ai fait) ou par une agence. Passer par une agence est forcément un peu plus onéreux, mais cela vous facilite la vie et la randonnée en ne portant que vos affaires de la journée.

Pour les réservations des refuges, je les ai faites en décembre 2020 pour un départ en juin 2021. Les réservations se font principalement sur le site internet Autour du Mont Blanc . Ce site internet est très pratique, car il indique la durée indicative de marche entre deux refuges. Néanmoins le site n’est pas 100% exhaustif et certains refuges n’y paraissent pas. La liste complète des hébergements se trouvent sur le Topoguide du Tour du Mont Blanc . Il est recommandé de faire ses réservations entre 4 et 6 mois à l’avance surtout si vous souhaitez entreprendre la randonnée sur la période la plus chargée. Cela vous assurera d’avoir de la place et limitera le casse tête des réservations.

Attention, la plupart des refuges n’ont pas des conditions d’annulation très flexibles, mais sont rapidement complets (il ne faut donc pas attendre la dernière minute pour réserver son voyage en indépendant). D’autre part, c’est un peu un casse-tête, car l’on ne reçoit pas les réponses des refuges en même temps. Certains répondent tardivement et s’ils sont complets, c’est un casse tête pour tout réorganiser. C’est d’ailleurs pour cette raison que mon itinéraire n’a pas toujours été très équilibré (des journées à 8h et des journées à 4h30 / 5h), j’ai même du décaler tout mon séjour d’une journée à cause de 2 refuges complets les jours que je voulais. Même en m’y prenant très tôt j’ai trouvé cela assez laborieux (sans compter que certains refuges répondent tout de suite et d’autres 3 mois plus tard…)

En passant par une agence , vous n’aurez pas à vous préoccupez des réservations. Le plus souvent, elles ont déjà les réservations réalisées. De plus, en général vous serez accompagnés d’un guide qui vous permettra de ne pas vous souciez de trouver le chemin et partagera avec vous ses connaissances sur le Massif du Mont Blanc. Enfin, la quasi totalité des agences propose un service d’acheminement des sacs. Aussi, vous n’aurez besoin que de porter vos affaires à la journée. Si vous manquez d’entrainement, c’est clairement quelque chose que je recommande. En effet, randonner avec un sac de 10-15 kg est très éprouvant pour les articulations et les genoux et encore plus avec 1000 m de dénivelé positif (et surtout négatif – le calvaire pour les genoux) par jour.

Certaines agences adaptent l’itinéraire classique du Tour du Mont Blanc pour faire rentrer le séjour en une semaine. Pour cela certaines parties estimées « moins intéressantes » peuvent être coupées.

Vous trouverez auprès de l’Agence Grand Angle , spécialiste de la randonnée, différentes formules plus ou moins longue, guidée ou non. Toutes les formules comprennent l’organisation de votre séjour (les réservations des hébergements notamment) et le transfert des bagages.

randonnée sur le tour du Mont Blanc

Faire le Tour du Mont Blanc en solo quand on est une femme

En général, il est déconseillé de partir seul randonnée en montagne. Néanmoins, c’est quelque chose que je relativiserais sur le Tour du Mont Blanc , car il s’agit d’un sentier très emprunté. J’ai réalisé le Tour du Mont Blanc en solo . Si j’avais un peu d’appréhension, celle-ci a rapidement disparu. D’une part le sentier ne présente pas de difficulté technique particulière. La difficulté de l’itinéraire réside dans le dénivelé, mais aucunement dans le sentier qui est « facile » (facile mais fatiguant ^^).

Si je suis partie seule, j’ai rarement marché seule et grâce aux refuges j’ai rencontré de nombreux randonneurs avec qui j’ai partagé des bouts de chemin. Je ne les retrouvais pas forcément tous les jours, mais je les recroisais régulièrement (tout le monde faisant à peu près les mêmes étapes). En général, hormis le premier jour, je marchais rarement plus d’une heure ou deux toute seule.

La randonnée itinérante est riche en rencontres et je vous invite si c’est quelque chose qui vous plait à ne pas hésitez à partir seul(e). En temps que femme, je ne me suis pas du tout sentie en danger ! Bien au contraire, la plupart des gens que je croisais étaient « impressionnés » de mon « courage » (franchement je n’ai pas eu l’impression de faire grand chose d’incroyable ^^ le sentier est fatiguant mais tout à fait accessible à n’importe est un peu entrainé et sportif) et je ne me suis jamais sentie en insécurité !

faire le tour du mont blanc en solo quand on est une femme

Les ravitaillements sur le Tour du Mont Blanc

Sur le Tour du Mont Blanc , vous pourrez vous ravitailler régulièrement en nourriture lors de la traversée des villes : les Houches, les Contamines, l’épicerie des Chapieux, Courmayeur, Champex… Attention, certaines petites villes comme Trient semble dénuées de tout commerce.

Vous pouvez également commander des paniers pique-niques dans tous les refuges où vous séjournez. Néanmoins, ce n’est pas une option que je vous recommande pour l’avoir pas mal testé les premiers jours de ma randonnée. En effet, les pique-nique ne sont pas copieux et généralement assez chers pour ce que c’est. Au fur et à mesure, je préférais carrément déjeuner dans les refuges, en prenant un plat chaux bien roboratif et en faisant une vraie pause. La plupart du temps cela coûtait seulement quelques euros de plus et c’était bien plus gourmand (8 euros le pique-nique vs 10 à 15€ le plat chaud) ! Et un bon repas en randonnée, je peux vous garantir que c’est appréciable à la fois pour le corps et pour le moral !

Rostis à Champex

Quelle quantité d’eau emporter ?

Au début de ma randonnée, je partais avec 3L d’eau (une poche de 2L et une gourde filtrante LifeStraw de 1L). Cette quantité d’eau était bien trop importante car il est possible de trouver de l’eau régulièrement sur le sentier, soit aux refuges soit en rechargeant ma gourde filtrante LifeStraw dans les ruisseaux croisés. Avec le recul, seule la gourde filtrante aurait été indispensable en la rechargeant régulièrement. Cependant, je trouve les poches à eaux plus pratiques, car elles permettent de boire régulièrement sans avoir s’arrêter et c’est finalement la poche à eau que j’ai utilisé préférentiellement.

Ainsi, selon la quantité d’eau que vous avez l’habitude de boire, je ne pense pas que cela soit utile de partir avec plus d’1,5L d’eau par jour et de penser à la recharger quand vous en avez besoin. Il n’y a que les refuges du côté de Chamonix qui semblent refuser de recharger l’eau.

Gourde filtrante lifestraw pour les randonnées en montagne

Mon itinéraire de 10 jours sur le Tour du Mont Blanc

Jour 1 : planpraz – les houches.

Durée : 5h (sans les pauses) Distance : 12,5 km Dénivélé : +620/-1650 m

Pour ma première journée sur le TMB, n’ayant pas trouvé d’hébergement en refuge entre Tré-le-Champ et Les Houches, je décide de partir du centre-ville de Chamonix qui disposent de nombreux hôtels. En empruntant la remontée mécanique de Planpraz, j’arrive directement sur le sentier de randonnée du TMB.

Si vous souhaitez faire comme moi, vous pouvez prendre un ticket aller-retour bien moins cher que 2 allers puisqu’il n’est pas obligatoire de réaliser l’aller et le retour la même journée.

Fin juin, il y a encore pas mal de neige. Je m’étais renseignée sur l’état des sentiers auprès du Bureau des Guides de Chamonix en centre-ville. Ceux-ci me déconseillent de passer par le col du Brévent qui présentent un névé particulièrement dangereux avant un passage d’échelle et me conseille plutôt de monter au Brévent par la piste de ski qui relie Planpraz au Brévent. Je suis leurs conseils et ça tombe bien car cette piste est encore bien enneigée (je suis contente d’avoir mes crampons !) et surtout je me retrouve assez rapidement en plein brouillard. Je ne vois plus grand chose et je peine à me repérer : entre la neige et le brouillard autant vous dire que je stresse un peu ! Je me débrouille en suivant des traces de pas dans la neige en essayant de suivre la pente et je fini par atteindre le sommet. Si la vue est complètement bouchée au niveau du Brévent, elle est dégagée du coté de la suite de mon itinéraire !

Le Brevent près de Chamonix

Je m’arrête au niveau du refuge de Bellachat pour ma pause déjeuner. Les nuages se sont un peu levé et je découvre pour la première fois le Mont Blanc ! La vue est magnifique, mais il me faut maintenant entreprendre la longue descente en direction des Houches !

Vue sur le Mont Blanc depuis Bellachat

La descente est raide et longue. En lisière de forêt je tombe nez à nez avec deux bouquetins vraiment peu farouches qui se laissent photographier. La fin de la journée se poursuit par la descente dans la forêt qui devient un peu plus monotone. Je file droit vers mon refuge que je rejoins vers 16h.

les premiers bouquetins du Tour du Mont Blanc

Nuit Gite Michel Fagot aux Houches

Jour 2 : les Houches – Contamines par la variante du Col de Tricot

2 itinéraires sont possibles pour rallier les Contamines par les Houches. Le Topoguide du TMB préconisait la Variante par le Col de Tricot plutôt que l’itinéraire principal qui passe en fond de vallée. Une variante que j’ai choisi et que je recommande en effet à 100% si le temps est dégagé !

Durée : 5h30 (sans les pauses) Distance : 14,3 km Dénivélé : +1550/-1400 m

Comme je ne sais pas encore comment je gère le temps de marche par rapport au Topoguide , je décide de monter en téléphérique depuis le Centre des Houches au niveau de Bellevue en haut du Col de Voza, car l’itinéraire de la variante est plus long que l’itinéraire classique. Ce trajet m’a été recommandé par la responsable du refuge car la montée au Col de Voza n’aurait pas un grand intérêt et me permet d’économiser entre 1h30 et 2h de marche d’après le Topoguide.

La Variante du Col de Tricot permet de passer au pied du Glacier de Bionassay . Si celui-ci est encore caché dans les nuages quand j’arrive à proximité, le temps est en train de se lever peu à peu et petit à petit je découvre le paysage spectaculaire qui m’entoure. La montée au Col de Tricot est relativement douce dans ce sens par contre la descente vers le refuge de Miage est bien raide. De l’autre côté du Col de Tricot, je découvre les paysages spectaculaires des Dômes de Miage et j’en profite pour faire une pause et déguster une énorme tarte à la myrtille.

Une superbe aire de bivouac est aménagée dans le secteur tout près du refuge de Miage .

Le Glacier de Bionassay

Je continue ma route avec une petite montée bien raide en direction des Chalets du Truc. J’en profite pour faire un petit détour au sommet du Truc, une colline bien raide (comptez environ 30-40 min de détour pour faire l’aller-retour et profiter de la vue). Si vous n’êtes pas pressés par le temps, je vous recommande ce petit effort supplémentaire car de là haut on profite d’un superbe panorama sur la vallée de Saint-Gervais-les-Bains, une vue que l’on a nulle par ailleurs sur cet itinéraire.

Panorama depuis le Mont Truc

Nuit au refuge CAF des Contamines

Jour 3 : les Contamines – Refuge du Col de la Croix du Bonhomme

Durée : 5h30 (sans les pauses) Distance : 14,3 km Dénivélé : +1800/-500 m

C’est parti pour l’une des plus grosses journée en terme de dénivelé. Ce sera aussi (hasard de la météo ?), une de mes plus belles journées sur le TMB : clairement le beau temps ça change tout et j’ai adoré cette longue journée de montée depuis le village des Contamines jusqu’au refuge de la Col de la Croix du Bonhomme.

La première partie de la journée commence par une partie peu intéressante et assez monotone entre les Contamines et l’église Notre Dame de la Gorge . Le sentier de randonnée suit le fond de la vallée jusqu’à atteindre la fin de la route. A partir de là, le chemin en faux plat va commencer à monter sérieusement jusqu’à atteindre le Refuge de Nant Borrant . A partir de là, le paysage devient extraordinaire, alternant faux plat et montée plus raide. On pénètre dans la superbe Réserve Naturel des Contamines Montjoie , qui s’étend jusqu’au Glacier de Tré la Tête.

Le paysage verdoyant et les forets de sapins sont dominées par des aiguilles rocheuses minérales. J’ai presque l’impression d’être dans les Dolomites (je n’y suis jamais allé, je n’en ai vu que des photos). Je m’accorde une pause Orangina / Tarte à la myrtille au dernier refuge de la journée : le refuge de la Balme avant de m’attaquer au gros de la montée vers le Col du Bonhomme .

réserve naturelle des Contamines

Les paysages sont spectaculaires, j’oublie la fatigue de la montée (de toute façon je m’arrête tous les 5 m pour faire une photo – à ce rythme pas le temps de s’essouffler réellement). Petit à petit, les arbres disparaissent et les névés font leur apparition. Cette année, début juillet, le Col du Bonhomme était encore bien enneigé. Il fallait être un peu vigilant, car il restait un ou deux ponts de neige un peu dangereux (la neige fond par le dessous donc parfois l’épaisseur de neige réelle est très fine et l’on peu tomber à travers si l’on ne fait pas attention). Heureusement, il y a pas mal d’entraide sur le sentier, les gens signalent les uns les autres l’endroit dangereux.

Je suis contente d’avoir mes crampons bien que la plupart des gens arrivent à passer sans. J’ai le pied plus sûr et je ne crains pas de me tordre la cheville en glissant sur la neige.

panorama sur les hauteurs du refuge de la Balme

Après plusieurs heures d’effort (et d’émerveillement), me voilà arrivé au sommet du Col du Bonhomme (2329 m). J’ai fait le plus dur pour cette journée mais il me faudra monter encore un peu pour atteindre le refuge du Col de la Croix du Bonhomme (2443 m) où je passerais la nuit. Un refuge particulièrement rustique mais dont le cadre exceptionnel compense le manque de confort.

Refuge de la Croix du Bonhomme

Nuit au refuge CAF du Col de la Croix de Bonhomme

Jour 4 : Refuge du Col de la Croix du Bonhomme – Cabane de Combal

Durée : 7h (sans les pauses) Distance : 23,7 km Dénivélé : +1050/-1500 m

Pour cette journée, je décide d’emprunter l’itinéraire principal descendant par les Chapieux et la Ville des Glaciers plutôt que de couper par le Col des Fours encore très enneigé. La descente est bien raide et me tire un peu sur les genoux. Aux Chapieux, on trouve des navettes pour Bourg Saint Maurice ainsi qu’un petit bus permettant de rallier la Ville des Glaciers par une route interdite aux voitures. Je préfère faire l’itinéraire à pied et je ne suis pas déçue. Bien qu’on longe en partie une route, le sentier permet de profiter de superbes points de vue sur l’Aiguille des Glaciers .

descente du Col de la Croix du Bonhomme vers les Chapieux

Arrivé au niveau du Refuge des Motets , il commence à pleuvoir quelques gouttes. C’est aussi à ce moment là que l’on repart pour une nouvelle grosse montée en direction du Col de la Seigne ( en réalité le sentier monte depuis que j’ai quitté les Chapieux, mais disons que les pourcentages deviennent sérieux !).

des chapieux au col de la seigne

La pluie s’arrête un peu avant mon arrivée au Col de la Seigne (2516 m) qui marque la frontière franco-italienne. Le panorama est saisissant puisque l’on découvre les Vallées du Val Veny et du Val Ferret , soit la totalité de l’itinéraire italien du TMB qui m’occupera les prochains jours.

Si je n’ai pas eu beaucoup de neige sur la montée, ce n’est pas la même chose pour la descente et je suis encore une fois bien contente de pouvoir chausser mes crampons.

Col de la Seigne

Arrivée au niveau du Refuge Elisabetta , le mauvais temps se lève : pluie et vent. Le vent est si fort que ma cape de pluie ne tient pas en place. Heureusement, il me reste moins d’une heure de marche avant d’atteindre mon refuge : la Cabane de Combal , l’un des endroits que j’ai préféré sur le TMB. Il faut dire que c’est le grand luxe (la prestation se rapproche plus de celle d’un hôtel que d’un refuge de montagne – le prix est d’ailleurs nettement plus élevé), et contraintes COVID oblige (le côté italien semblait plus sérieux la dessus que les autres), je me retrouve avec une chambre double avec un vrai grand lit pour moi toute seule avec salle de bain intégrée. Je suis aussi contente d’avoir de la place pour faire sécher mes affaires de randonnées complètement trempées. Lorsque la pluie (ou plutôt le déluge) fini enfin par s’arrêter, je me motive pour faire un petit tour aux Lacs de Miage , un lac glaciaire situé juste derrière le refuge.

La Cabane de Combal

Nuit à la Cabane de Combal

Jour 5 : Cabane de Combal – Refuge Bertone

Durée : 5h45 (sans les pauses) Distance : 18 km Dénivélé : +1370/-1370 m

Côté météo, c’est la pire journée de la semaine qui démarre. De la pluie est prévue toute la journée mais lorsque je me lève il fait encore « beau ». Je décide donc de partir le plus tôt possible et de marcher le maximum dans la matinée. Finalement, la matinée restera couverte mais sans précipitation. C’est déjà ça de gagné !

Lac de Combal

Le sentier en balcon avec vue sur le Massif du Mont Blanc offre de superbes points de vue en continu. Je m’arrête toutes les 5 minutes pour photographier une montagne qui me semble plus belle que les autres (j’apprendrais le soir qu’il s’agissait du Mont Blanc – le Boulet ^^ – mais pour mon excuse le coté italien est très différent du côté français – beaucoup plus minéral et j’étais loin d’être la seule à ne pas l’avoir reconnue). En fait, je pensais que le sommet du Mont Blanc était dans les nuages mais en comparant avec d’autres photos j’ai finalement eu la chance de le voir en entier.

Le Mont Blanc côté Italien

Le sentier est superbe jusqu’à l’arrivée au Domaine Skiable de Courmayeur . Avec les remontées mécaniques et les pistes de skis ce n’est pas très beau. La descente sur Courmayeur n’est pas des plus agréable (bonjour le chemin bien raide qui cassent les genoux). Vous pouvez prendre le téléphérique pour descendre – vous ne raterez pas grand chose si ce n’est la traversée de la jolie ville de Dolonne .

Ce n’est qu’une fois arrivée à Courmayeur qu’il se met à vraiment pleuvoir. Heureusement, il ne me reste plus grand chose à part la montée au Refuge de Bertone. Je profite de Courmayeur pour me prendre une bonne glace dans un café (il me faut plus qu’un peu de pluie pour renoncer à l’onctuosité d’une glace italienne).

Courmayeur

Après ce petit passage en ville, c’est reparti pour la grande montée pour Bertone (et oui le Tour du Mont Blanc ce n’est que ça, monter pour redescendre pour remonter !). Le topoguide indique 2h30 ce qui m’étonne un peu car le sentier n’a pas l’air si long. La montée est bien raide mais dynamisée par ma glace, motivée pour en finir rapidement (pluie + pas de point de vue = pas d’arrêt photos !), j’atteins le refuge Bertone en seulement 1h30 ! C’est bien la première fois que j’explose le temps du Topoguide (mais comme je vous le disais je voulais en finir rapidement de cette journée !).

Refuge Bertone

Au Refuge Bertone, j’ai un dortoir de 2 pour moi toute seule. C’est bien sympa d’autant qu’une fois de plus, il va me falloir un peu de place pour faire sécher toutes mes affaires ! Après une lessive et une petite sieste, je retrouve les autres randonneurs pour une bonne bière avant le repas. Comme dans tous les refuges l’ambiance est hyper sympa et au fil des journées, je commence à recroiser des gens que je connais.

Nuit au Refuge Bertone

Jour 6 : Refuge Bertone – La Fouly

Et c’est reparti pour la plus grosse journée de mon TMB, la journée que je crains depuis le début : 9h de marche d’après le Topoguide (sachant qu’en général je vais un peu plus vite), vais-je avoir la force d’y arriver, vais-je arriver à temps au refuge (la contrainte est en effet d’arriver avant 18h – sinon il faut appeler et avant le repas du soir servi vers 19h) ? Heureusement c’est une belle journée qui s’annonce, c’est déjà ça !

Durée : 8h (sans les pauses) Distance : 29 km Dénivélé : +1300/-1680 m

Je découpe la journée en plusieurs étapes dans ma tête : Refuge Bonatti, Refuge Elena, Col du Grand Ferret, La Fouly.

Entre Bertone et Bonatti j’en prends encore plein les yeux avec le sentier en balcon en face du massif du Mont Blanc. Après Bonatti, on grimpe un peu pour mieux redescendre dans la vallée pour remonter vers Elena.

vue sur la Vallée de Courmayeur depuis le refuge Bertone

Je m’accord une vraie pause déjeuner au restaurant du Refuge Elena avec deux acolytes randonneurs que je retrouve dans la matinée. La polenta crémeux avec ses champignons en boite me semble digne d’un restaurant 3 étoiles au Guide Michelin (je ne sais pas si c’est que moi, mais en randonnée, n’importe quel plat chaud me semble avoir un goût absolument incroyable ^^). Après le déjeuner, on s’attèle à l’ascension du Grand Col Ferret , la partie sérieuse de la journée. Ensuite, il n’y « aura plus qu’à » descendre vers la Suisse.

Elevage bovin au pied des Grandes Jorasses - Massif du Mont Blanc

Encore une fois la beauté des paysages me fait oublier la difficulté de la montée. En plus, nous aurons la chance d’observer tout un troupeau de bouquetins en bordure du sentier. Une fois arrivée en haut du col, on découvre un panorama superbe : du côté italien la vue embrase le Massif jusqu’au Col de la Seigne . Je vois tout ce que j’ai parcouru depuis 2 jours. Côté suisse, les sommets du Mont Rose et du Mont Cervin jouent à cache-cache avec les nuages.

Troupeau de bouquetins sur la montée au Grand Col Ferret

Et c’est reparti pour ce que j’aime le moins : la descente. Je commence à avoir un peu mal aux jambes et aux genoux. Je serre les dents en observant les innombrables marmottes. Si on se caille en haut du col, on a vite chaud sur la descente et bientôt on se posera au soleil pour une petite sieste de laquelle il sera bien dur de partir !

TMB le versant suisse en descendant le Grand Col Ferret

Encore une pause au Refuge de la Peule pour une boisson fraiche (un refuge que je n’avais pas identifié mais qui aurait permis de mieux équilibré mes journées), et c’est reparti pour la Fouly. Après la Peule, on rejoint la « civilisation » avec le retour des habitations et des routes bitumées. Le sentier continue de descendre dans la vallée et offre encore et toujours de magnifiques paysages (encore plus beaux avec le ciel bleu !). Je commence à avoir les jambes bien lourdes et une grosse envie d’arriver. Heureusement que toutes mes journées ne sont pas aussi chargé !

un joli chalet suisse

J’arrive à mon hôtel un peu après 18h, le diner est annoncé pour 18h30 ! Hop hop pas de temps à perdre, douche, lessive… et c’est déjà le diner. L’ Hôtel Edelweiss où je séjourne propose des dortoirs pour les randonneurs. J’ai adoré le repas (beaucoup trop bon mais comme je vous le disais en randonnée tout est incroyablement délicieux), mais surtout le petit déjeuner.

Hotel Edelweiss à La Fouly

La plupart des refuges du TMB proposent des petits déjeuners au rabais (en général juste un peu de pain et de confitures et une boisson chaude). Autant vous dire qu’étant un estomac sur pate, cela me callait à peine une heure. Ici à l’Edelweiss c’est un vrai petit déjeuner d’hôtel avec un large choix en sucré et salé (et quand je fais du sport comme cela je préfère le salé qui me tiens plus longtemps au corps). Bref une belle adresse pour séjourner à la Fouly !

Nuit à l’ Hôtel Edelweiss à La Fouly (possibilité de dormir en chambre individuelle ou dortoir)

Jour 7 : La Fouly – Champex

Durée : 4h45 (sans les pauses) Distance : 17 km Dénivélé : +780/-750 m

Après la grosse journée de la veille, c’est une journée bien plus tranquille qui s’annonce. Cela tombe bien car ce n’est pas la même histoire qui est prévu côté météo puisque des orages sont annoncés dès le début d’après midi.

Ce n’est pas la plus belle journée sur l’itinéraire du TMB, d’ailleurs pas mal de gens la saute en prenant le bus entre la Fouly et Champex. La journée commence par un sentier qui descend en pente douce et traverse des villages typiques de la Suisse avec de magnifiques chalets en bois. C’est un aspect que j’ai beaucoup aimé sur cette randonnée : chaque côté du massif est vraiment différent et l’on voit bien l’influence de chaque pays dès la frontière passée.

Cascade le long du TMB près de la Fouly

Pour arriver à Champex-Lac , il y a une montée de 750 m de dénivelé, mais qui me semble rien du tout après les cols des jours précédents ! J’arrive au bord du Lac de Champex à l’heure du déjeuner. Depuis le matin je n’ai qu’une obsession : manger un bon gros rösti à mon arrivée dans le village. Il y a beaucoup moins d’animations que je m’imaginais (même pas une pharmacie), mais je trouve quand même mon bonheur. Un vingtaine d’euros pour un énorme rösti bien gras, (je prends les suppléments œuf et fromage pour être sure de m’exploser le bide ^^), mon meilleur repas du TMB !! Je veux la recette des röstis suisses qui n’ont juste rien à voir avec ceux que je cuisine.

Le temps de manger le ciel se couvre mais finalement l’orage ne durera que quelques minutes avant le retour du soleil. Comme je n’ai rien d’autres à faire de la journée (il me reste juste 40 min de marche jusqu’à mon refuge), je bouquine en attendant l’ouverture du supermarché fermé à l’heure du déjeuner. J’ai en effet besoin de me ravitailler un peu mes pique-niques.

Champex-Lac

Il est temps de rejoindre mon refuge. Je n’ai pas fait attention lors de ma réservation, mais j’ai réservé au Refuge d’Arpette qui est situé un peu à l’écart du village de Champex sur la variante de la Fenêtre d’Arpette (une variante trop dangereuse à cause de la neige lors de mon passage – une personne y avait trouvé la mort la semaine précédente). Un peu déçue au début car j’imaginais passer un peu de temps à la piscine de Champex pour me relaxer l’après-midi mais celle-ci est située complètement à l’opposée de la ville et j’ai carrément la flemme de faire l’aller-retour (surtout sous la pluie !)

Point de vue sur la Fenetre d'Arpette

Finalement, l’orage sera en retard et ce n’est que le soir venu que le déluge tombera sans s’arrêter jusqu’au lendemain matin. Globalement je m’estime assez chanceuse sur ce TMB car si j’ai eu énormément de pluie, en général c’était en fin de journée et toujours en retard sur les prévisions me laissant le temps d’arriver (ou presque).

le Relais d'Arpette à Champex

Nuit au Relais d’Arpette à Champex-Lac

Jour 8 : Champex – Trient

Durée : 5h20 (sans les pauses) Distance : 17 km Dénivélé : +850 m/-1200 m

La pluie de la veille est prévue pour s’arrêter vers 10h avant le retour d’une autre perturbations vers 16h. J’ai ainsi une fenetre pour réaliser le petit tronçon Champex-Trient sans me faire mouiller. C’est le premier et seul jour de la randonnée où je partirais tard (petit déjeuner pris le plus tard possible puis je discute avec des randonneurs en attendant la fin de la pluie).

Merci à la météo suisse pour sa précision puisque en effet, la pluie cesse vers 10h. Par contre, le brouillard ne se lèvera pas de la journée. Je ne verrais rien du paysage si ce n’est l’arrivée sur Trien t. Je laisse tombé mon pique-nique acheté la veille à Champex (il sera toujours bon le lendemain), pour craquer sur un rösti proposé par un refuge à mi-chemin et recommandé par des randonneurs croisés au début de mon séjour.

un joli chalet suisse entre Champex et Trient

A Trient, je séjourne à l’ Auberge du Mont Blanc qui propose une formule demi-pension en dortoir pour les randonneurs. Pour le diner c’est fondue !! L’adoratrice de fromage que je suis est aux anges et la journée dans le brouillard est très vite oublié. Et dire qu’il y a vraiment des gens qui sauteraient la partie Suisse sur le TMB ?? Ne faites pas ça !!

Nuit à l’ Auberge du Mont Blanc à Trient (possibilité de dormir en chambre individuelle ou en dortoir).

Jour 9 : Trient – Tré le Champ le Haut

Durée : 5h (sans les pauses) Distance : 14,4 km Dénivélé : +1000 m/-900m

Les journées se suivent et se ressemblent : encore et toujours du brouillard. Néanmoins, j’ai un peu plus de chance que la veille, le brouillard m’accorde un peu de répit en début de journée ce qui me permet de voir la montée au Col de la Balme , qui marque la frontière franco-suisse. Le temps de faire une pause goûter du matin (comment ça je passe mon temps à manger sur le TMB ?? ) à l’intérieur, le brouillard a fait disparaitre le paysage.

le glacier de Trient

C’est dommage car je dois renoncer au sentier de l’ Aiguillette des Posettes qui est renommée pour sa beauté. De toute cela je ne vois rien. Quelque fois, une percée me rappelle que je suis à la montagne entourée de massif à plus de 4000 m d’altitude, mais cela ne durent pas plus de quelques minutes.

tour du mont blanc nombre de jours

Mais déjà il ne pleut pas et il ne faut pas trop trainer, car la pluie est prévue à partir du début de l’après-midi. J’arrive vers 14h à mon refuge – bah oui quand on ne voit rien, j’avance plus vite ^^. A peine arrivée et c’est le déluge qui commence et la pluie diluvienne ne s’arrêtera pas de l’après-midi ni de la soirée. Heureusement, je retrouve au refuge une joyeuse équipe de randonneurs avec qui tuer le temps en jouant aux cartes !

Nuit à l’Auberge de la Boërne à Tré-le-Champ

Jour 10 : Tré le Champ le Haut – Planpraz

Durée : 6h45 (sans les pauses) Distance : 17 km Dénivélé : +1500 m/-875 m

Pour ma dernière journée sur le TMB, je choisi d’opter par une variante passant un peu au dessus de l’itinéraire officiel : l’intérêt est qu’il permet de passer au pied des Aiguilles Rouges , de découvrir l es lacs de Cheserys et de faire un crochet par le Lac Blan c. Le soleil est revenu donc autant en profiter !

tour du mont blanc nombre de jours

Je ne croise personne sur cette variante avant d’atteindre le Lac Blanc . Pour ce dernier tronçon, je prends mon temps car je peux redescendre dans la Vallée de Chamonix par Flégère ou Planpraz. Finalement j’ai largement le temps de rejoindre Planpraz avant la fermeture de la remontée et d’utiliser mon ticket retour acheter 10 jours plus tôt.

Ce n’est pas sans émotion que la boucle est bouclée ! Si les premiers jours m’ont semblé difficiles, à partir du 4ème jour tout allait pour le mieux. Les derniers jours, j’étais très en forme avec mes petites journées à 5h de marche. Cela ne me semblait rien du tout et j’aurais pu faire plus. Mais avec la météo catastrophique, j’étais contente de n’avoir que des petites journées car ce n’est pas très sympa de marcher dans le brouillard sous la pluie !

Nuit à l’hôtel Le Chamonix – Chamonix Mont Blanc

Le Tour du Mont Blanc mérite largement sa place parmi les plus beaux itinéraires de randonnées ! Nul besoin d’aller au fin fond de l’Himalaya pour être dépaysé par la beauté de la haute montagne. N’hésitez pas à vous lancer sur ces chemins, bien sûr cela mérite une bonne condition physique, mais n’hésitez pas à passer par une agence qui se chargera d’acheminer vos bagages pour une version moins fatigantes et moins dures pour les articulations !

L’Agence Grand Angle spécialisée dans le voyage à pied propose différentes formules pour randonner autour du Mont Blanc

  • des voyages libertés où vous randonnez seuls mais avec l’acheminement de vos bagages
  • des voyages guidés où vous serez accompagné par un accompagnateur de moyenne montagne qui partagera avec vous toutes ses connaissances sur le milieu et où vous n’aurez pas besoin de chercher votre chemin.

QC Terme Chamonix : une pause bien méritée après le Tour du Mont Blanc !

Avant de rentrer chez moi, j’ai profité de ma dernière grosse demi-journée à Chamonix pour une pause détente bien méritée au QC Terme Chamonix un spa haut de gamme offrant une expérience inoubliable, le tout situé à quelques minutes de marche du centre-ville de Chamonix. Tout est inclus dans le prix d’entrée : peignoir, serviette, tongs, produits d’hygiène et de soin… Vous n’aurez donc besoin que de votre maillot de bain (ce qui ne rajoute quasiment pas de poids au sac de randonnée 🙂 )

Le spa de QC Terme Chamonix est immense avec à la fois plusieurs bassins extérieurs, mais aussi intérieurs avec différents ateliers : chromatothérapie, hammam, sauna, jets massants, massage des pieds… Un vrai bonheur, encore plus appréciable après 170 km de marche ! De quoi finir le TMB en beauté !

QC Terme Chamonix - Bassin Extérieur

Informations pratiques pour QC Terme Chamonix

Accès réservé au plus de 14 ans.

Tarifs : Haute Saisons (Haute Saison Novembre-Avril / Juillet -Août) : Entrée : 58 € ; Entrée & Lunch 84 € ; Entrée soirée (à partir de 17h30) : 56 € ; Soirée (à partir de 19h30) : 52 €

Basse Saison : Entrée : 52 € ; Entrée & Lunch 78 € ; Entrée soirée (à partir de 17h30) : 47 € ; Soirée (à partir de 19h30) : 42 €

Horaires : ouvert toute l’année, dimanche au jeudi : 9h – 22 h ; vendredi et samedi : 9h – 23h

Retrouvez toutes les informations pratiques à jour sur le site de QC Terme Chamonix

A lire aussi

Retrouvez d’autres articles qui peuvent vous intéresser :

  • Que faire et que voir dans la Vallée de Chamonix ?
  • 3 jours de randonnée itinérante sur le GR5 dans le Massif des Vosges
  • 4 jours de randonnée en Aubrac sur le Chemin de Saint-Guilhem le Désert

Si vous avez aimé mon article, partagez-le sur Pinterest !

Itinéraire et conseils pratiques pour réaliser la randonnée du Tour du Mont Blanc en 10 jours

Cet article contient des liens affiliés, en réservant par eux vous ne payez pas plus cher mais je touche une petite commission qui permet de soutenir le blog.

' src=

Blogueuse voyage francilienne de 37 ans, curieuse et passionnée de photographie, j'aime partir à la découverte du patrimoine, qu'il soit culturel ou naturel.

' src=

ça me rappelle de bons souvenirs .. je ne serai pas contre recommencer en faisant cette fois plusieurs variantes ! Bravo à toi pour l’avoir fait !

' src=

Quel magnifique reportage photos, les infos sont top. Habitué du mont Blanc, j’ai vraiment aimé votre récit. Je le partagerai à nos membres car l’article est très complet.

' src=

Oh top pour me projeter dans mon départ qui aura lieu demain, merci !

' src=

Génial si mon article peux vous être utile ! Je vous souhaite une belle randonnée autour du Mont Blanc !

' src=

Merci infiniment pour cet article si complet !!! Quelle générosité ! Merci ! (en lisant votre article, vous m’avez inspiré !)

merci beaucoup pour votre message ! Cela fait tjs plaisir de savoir que mon blog peut être utile et n’hésitez pas à sauter le pas car c’est vraiment une randonnée spectaculaire et magnifique !

' src=

Merci beaucoup pour les descriptions détaillées et enrichissantes. Elles m’ont énormément aidé à planifier mon voyage. Votre travail est très apprécié!

Leave a Reply Cancel Reply

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées .

  • Kandahar 2024: le slalom ce dimanche 4 Février aux Houches
  • Étoilés ou Bib Gourmand: les restaurants distingués en 2024 à Chamonix
  • Kandahar 2024: les deux descentes de Chamonix annulées, le slalom maintenu!
  • La Chamoniarde Fanny Schmutz à l’assaut du Cerro Torre en Patagonie
  • Un jeune skieur perd la vie dans une avalanche à Chamonix

English

Most Popular

Chamonix Nature and Wildlife Information

Recommended

tour du mont blanc nombre de jours

Chamonix Hotels - Réservez une chambre d'hôtel au meilleur prix

La station de Chamonix compte trois hôtels 5 étoiles, onze hôtels 4 étoiles, vingt-deux hôtels 3 étoiles, treize hôtels

The Mont Blanc Tunnel - Italian Entrance

La Mer de Glace, Train du Montenvers, la Grotte de Glace et Le Panoramique Mer de Glace

Restaurant Chamonix Frometon - For the love of cheese

Le BDS Bistrot des Sports Chamonix - the local pub & restaurant

PURE - Chamonix Property Finding Service

Mountain Base Knight Frank Chamonix

Agence immobilière prééminente située à l’avenue de l’Aiguille du Midi. 

Zero G Chamonix - Bike & Snowboard experts

FR Snell Sports Chamonix

Depuis 1934, Snell Sports est le plus grand magasin de montagne de la vallée de Chamonix.

Chamonix and its Mountains

Pangea Services: Property Management

Randonnées du tour du mont blanc: routes, cartes et itinéraires.

Le Mont Blanc est la plus haute montagne de l'Europe de l'ouest. Le massif mesure à peu près 60km du nord au sud et 20 km d'est en ouest et la randonnée qui en fait le tour, le célèbre Tour du Mont Blanc, est longue d'environ 170 km.

On marche autour du massif pendant 6 à 10 jours, passant de France en Italie et d'Italie en Suisse. La randonnée peut se faire en complète autonomie: vous devez apportez tout votre ravitaillement et du matériel de camping.

On peut aussi la faire en séjournant dans les hôtels et refuges de montagne, ou même avec un véhicule d'assistance pour les bagages.

Laissez-nous vous trouver un accompagnateur ou un guide .

Quand y aller et que voir?

En général, les refuges de montagne sont ouvert de mi-juin à la première ou deuxième semaine de septembre. Il est conseillé de réserver son lit, surtout en haute saison, c'est à dire de mi-juillet à mi-août.

Le début de saison est beaucoup plus calme et les paysages sont encore plus beaux mais prenez garde aux plaques résiduelles de neige sur les sentiers en altitude: elles peuvent être verglacées et dangereuses. Dans ce cas, un piolet sera peut-être nécessaire.

Tour du Mont Blanc - La Faune

Jetez un œil à la page nature pour plus d'informations. La vallée de Chamonix recèle plein de secrets: Découvrez les chamois, les cerfs, les aigles et un éventail des plus belles fleurs alpines.

Tour du Mont Blanc Equipement et Cartes

Des chaussures de marche légères et un short sont suffisants si vous avez des vêtements chauds dans votre sac. L'imperméable est essentiel et les bâtons de trekking peuvent être utiles. Voice une liste avec les meilleurs magasins à Chamonix , spécialistes en équipement de montagne.

N'oubliez pas des lunettes de soleil et une crème protectrice pour la peau et les lèvres. Emportez toujours de l'eau et vérifiez les prévisions météo .

Cartes pour le Tour du Mont Blanc à pied:

Tour du Mont Blanc Description des Itinéraires

Vous avez plusieurs options: de 4 jours d'excursion sportive à 12 jours calmes d'expériences culturelles; il y a beaucoup de façons de faire le Tour de Mont Blanc. Voici deux ou trois suggestions différentes qui peuvent vous aider à décider sur un style particulier.

  • Vous pouvez partir seul ou profiter d'une expérience des professionnels de la montagne .
  • Vous pouvez porter votre propre équipement ou marcher avec un sac léger avec l'assistance d'un véhicule.
  • Vous pouvez dormir et manger dans les refuges ou porter une tente.​​

Voici une liste de coordonnées des différents refuges de montagne .

Trail de 4 jours: pour un bon marcheur

Cet itinéraire suit à peu près les pas de la course de l'Ultra Trail du Mont Blanc (qui varie légèrement d'année en année). Cette course pour marcheurs confirmés nécessite seulement un sac de jour léger, mangeant et dormant dans les refuges et suivant essentiellement la version du Tour du Mont Blanc.

Trail de 7 jours: Commencez avec l'itinéraire précédemment mentionné

Prenez votre temps et arrêtez vous quand l'envie vous prend.

Pour les gens qui portent leur propre matériel, mieux vaut envisager un trail de 7 jours.

9 - 11 jours excursion: en prenant le temps pour regarder les fleurs

Bien sur, si vous avez vraiment le temps, vous pouvez étendre l'expérience. Voici un exemple d'une allure plus lente, avec le temps de dévier un peu du chemin. C'est décrit comme une excursion de 11 jours, mais il serait vraiment facile de raccourcir un peu le 1er et le dernier jour car ils sont consacrés au trekking dans la vallée de Chamonix.

tour du mont blanc nombre de jours

Social Networks

tour du mont blanc nombre de jours

Latest News

Kandahar 2024: le slalom ce dimanche 4 Février aux Houches

tmb-guide-logov7

Tour du mont blanc en 7 jours – Étapes, Tracé & Hébergements

Le Tour du Mont Blanc est une expérience de randonnée épique qui vous transporte à travers trois pays – la France, l’Italie et la Suisse – en une semaine intense. Cette aventure vous invite à vous mesurer à la majesté des Alpes, en traversant des cols de montagne tels que le Col du Brévent, le Col de la Seigne et le Col des Fours, tout en admirant les paysages grandioses du Mont Blanc.

L’itinéraire offre une flexibilité exceptionnelle, permettant aux randonneurs d’adapter la difficulté de leur voyage en ajustant le nombre de jours. Un tour en sept jours représente un défi considérable, avec des étapes parfois longues et ardues, mais offre une récompense inégalée en termes de satisfaction et de panoramas à couper le souffle. Pour ceux qui préfèrent une aventure plus douce, un tour en dix jours offre une alternative plus tranquille.

L’hébergement sur le parcours est varié et abondant, avec un large choix allant des hôtels confortables aux gîtes pittoresques, en passant par les refuges de montagne traditionnels et même les sites de bivouac pour les plus aventureux. Préparez-vous à une immersion totale dans la splendeur sauvage des Alpes, face à l’immensité du Mont Blanc.

Jour 1 (option 1): Les Houches – Refuge de la Balme

Télécharger le tracé GPX de l’étape: https://www.visugpx.com/mSlFmJ4Qro

Dénivelé, altitude et kilométrage de l’étape

tour du mont blanc nombre de jours

Dénivelé –

tour du mont blanc nombre de jours

Altitude Max.

tour du mont blanc nombre de jours

Altitude Min.

Résumé de l’étape

La première étape du Tour du Mont Blanc est une aventure de 25 kilomètres qui commence aux Houches et se termine au Refuge de la Balme. Après environ 2h30 de marche depuis les Houches, vous atteindrez le Col de Voza, un défi initial qui vous mettra en jambe avec environ 660 mètres de dénivelé positif sur une distance de 6 à 7 kilomètres, selon votre point de départ. Cette première partie du parcours offre une introduction impressionnante à la beauté des Alpes et une première mise en jambe pour le reste du tour.

Après le Col de Voza, vous descendrez sur environ 11 kilomètres, avec un dénivelé négatif d’environ 800 mètres, pour arriver aux Contamines. Cette ville charmante est un endroit idéal pour faire une pause, se rafraîchir avec une bière locale et même passer la nuit si vous préférez ne pas continuer jusqu’au Refuge de la Balme. Pour ceux qui choisissent de continuer, il reste encore environ 7 kilomètres et 550 mètres de dénivelé positif pour atteindre le Refuge de la Balme. Là, vous pouvez choisir de dormir dans le confort du refuge ou de vivre une expérience plus rustique sur l’aire de bivouac.

Les points d’intérêts de l’étape

Col de Voza

Refuge de la Balme Aire de bivouac du refuge de la Balme Possible de s’arrêter avant aux Contamines (camping ou hôtel)

Jour 1 (option 2): Les Houches – Refuge de la Balme par la variante du col de Tricot

Télécharger le tracé GPX de l’étape: https://www.visugpx.com/rFQWJMXPXN

La première étape du Tour du Mont Blanc offre une variante passionnante qui passe par le Col du Tricot, ajoutant une dimension supplémentaire à cette aventure alpine. La première partie de l’étape reste la même que l’itinéraire classique, avec une marche d’environ 2h30 depuis les Houches jusqu’au Col de Voza. Cette portion du parcours comprend environ 660 mètres de dénivelé positif sur une distance de 6 à 7 kilomètres, selon votre point de départ.

Une fois au Col de Voza, vous aurez le choix entre rester sur l’itinéraire classique ou prendre la variante par le Col du Tricot. Si vous choisissez cette dernière, vous devrez vous préparer à environ 600 mètres de dénivelé positif supplémentaire sur une distance de 6 kilomètres pour atteindre le Col du Tricot. Cette variante offre une expérience de randonnée plus exigeante, mais aussi plus gratifiante, avec des vues panoramiques spectaculaires sur les Alpes.

Depuis le Col du Tricot, vous avez plusieurs options pour la suite de votre journée. Vous pouvez continuer jusqu’au Refuge de la Balme pour passer la nuit, offrant une fin de journée plus longue mais également plus gratifiante. Alternativement, vous pouvez bifurquer vers les Contamines pour réduire la durée de votre journée et y passer la nuit.

Les points d’intérêts de l’étape

Col de Voza Col de tricot à 2120m

Jour 2 (option 1): Refuge de la Balme > Chapieux > Les Mottets

Télécharger le tracé GPX de l’étape: https://www.visugpx.com/pubLJ5t1su

La deuxième étape du Tour du Mont Blanc commence au Refuge de la Balme et se termine au Refuge des Mottets. Elle suit l’itinéraire classique du tour.

Le départ du Refuge de la Balme vous mène à une montée de 650 mètres de dénivelé positif sur une distance de 4 kilomètres pour atteindre le Col du Bonhomme. Une fois au col, vous continuerez sur l’itinéraire classique du tour, sans prendre la variante par le Col des Fours.

Après le Col de la Croix du Bonhomme, vous entamerez une descente de 4 kilomètres avec un dénivelé négatif de 800 mètres pour arriver aux Chapieux. De là, vous continuerez tranquillement sur environ 6 kilomètres jusqu’au Refuge des Mottets. En chemin, vous pouvez faire une halte à la Ville des Glaciers, où il est possible de s’arrêter à l’alpage pour faire le plein de fromage local, une véritable délicatesse de la région.

Une fois arrivé au Refuge des Mottets, vous aurez terminé cette étape du tour. C’est votre dernier arrêt avant de passer en Italie le lendemain. Il est recommandé de réserver à l’avance si vous prévoyez de dormir dans le refuge. Il est important de noter qu’il est interdit de bivouaquer sur la propriété du refuge, qui est assez vaste. Cependant, vous pouvez planter vos tentes avant le refuge au niveau des ruines (environ 5/10 minutes avant le refuge) ou après en commençant la montée vers le Col de la Seigne, juste derrière le premier « pic » que l’on voit depuis le refuge.

Col du bonhomme Col de la croix du bonhomme

Refuge des Mottets Bivouac avant le refuge des Mottets au niveau des ruines. Posez vos tentes rapidement car cela se remplit très vite. Bivouac après le refuge des Mottets (directement après la première montée vers le col de la Seigne)

Jour 2 (option 2): Refuge de la Balme > Col des Fours > Les Mottets

Télécharger le tracé GPX de l’étape: https://www.visugpx.com/URWmZQHWLG

Le début de l’étape est le même que l’itinéraire classique, avec un départ du Refuge de la Balme et une montée de 650 mètres de dénivelé positif sur 4 kilomètres pour atteindre le Col du Bonhomme.

En continuant vers le Col de la Croix du Bonhomme, vous devrez alors choisir la variante qui mène au Col des Fours. Cette variante vous emmène à une altitude de 2665 mètres, offrant des vues spectaculaires sur les montagnes environnantes. Avant de vous lancer dans cette variante, il est essentiel de vérifier la météo et l’état du sentier à l’avance. Selon la saison, il peut y avoir beaucoup de névés, rendant certains passages dangereux même en été.

Une fois au Col des Fours, vous entamerez une descente de 5 kilomètres avec un dénivelé négatif de 900 mètres pour arriver à la Ville des Glaciers. Vous pouvez faire une halte à l’alpage pour faire le plein de fromage local, une véritable délicatesse de la région, avant de continuer vers le Refuge des Mottets.

Le Refuge des Mottets est votre dernier arrêt avant de passer en Italie le lendemain. Il est recommandé de réserver à l’avance si vous prévoyez de dormir dans le refuge. Il est important de noter qu’il est interdit de bivouaquer sur la propriété du refuge, qui est assez vaste. Cependant, vous pouvez planter vos tentes avant le refuge au niveau des ruines (environ 5/10 minutes avant le refuge) ou après en commençant la montée vers le Col de la Seigne, juste derrière le premier « pic » que l’on voit depuis le refuge.

Col du bonhomme Col des fours

Jour 3: Les Mottets > Courmayeur

Télécharger le tracé GPX de l’étape: https://www.visugpx.com/Twvax7D6iA

La troisième étape du Tour du Mont Blanc vous emmènera de la France à l’Italie, en traversant des paysages alpins spectaculaires. L’étape commence au Refuge des Mottets, et après seulement 4 kilomètres et environ 600 mètres de dénivelé positif, vous atteindrez le Col de la Seigne. Ce passage, parfait pour se réveiller, marque votre entrée en Italie et offre des vues panoramiques époustouflantes sur les montagnes environnantes.

Après le Col de la Seigne, vous continuerez sur environ 9 à 10 kilomètres à travers la magnifique vallée italienne. Cette partie du parcours vous emmène à travers des paysages variés, y compris le pittoresque Lac Combal et plusieurs refuges de montagne. Chaque pas de cette étape offre une nouvelle vue sur les Alpes, avec des panoramas qui changent constamment et des opportunités pour des photos mémorables.

Enfin, vous entamerez une descente de 11 kilomètres avec un dénivelé négatif de 1260 mètres pour arriver à Courmayeur. Cette ville italienne est un lieu de repos bienvenu après cette longue étape. Courmayeur regorge d’hôtels, parfaits pour se ressourcer et se préparer pour la prochaine étape de votre aventure. Que vous choisissiez de vous détendre dans un spa, de déguster de la cuisine italienne locale ou simplement de vous reposer, Courmayeur offre une fin de journée parfaite pour cette troisième étape du Tour du Mont Blanc.

Col de la Seigne Lac Combal

Hôtels à Courmayeur

Jour 4: Courmayeur > Refuge Elena

Télécharger le tracé GPX de l’étape: https://www.visugpx.com/B3MhnslfBa

La quatrième étape du Tour du Mont Blanc est une journée qui offre un mélange de défis et de détente. Votre journée commence par une montée d’environ 800 mètres de dénivelé positif sur une distance de 4 à 5 kilomètres, selon votre point de départ. Cette montée initiale est un excellent moyen de se réveiller et de se préparer pour la journée à venir.

Une fois cette montée terminée, le reste de la journée est plutôt « tranquille » par rapport aux autres étapes. Vous continuerez sur environ 12 kilomètres, avec 330 mètres de dénivelé positif et 600 mètres de dénivelé négatif. Cette partie du parcours vous emmène à travers la magnifique vallée italienne, offrant des vues spectaculaires et une expérience de randonnée relaxante.

Avant d’arriver au Refuge d’Elena, il vous restera environ 2 kilomètres et environ 300 mètres de dénivelé positif. Cette dernière montée est un dernier défi avant de terminer la journée. Le Refuge d’Elena est un endroit populaire pour passer la nuit, offrant des vues spectaculaires sur les montagnes environnantes.

Il est important de noter que vous devrez réserver à l’avance pour dormir au Refuge d’Elena, car il se remplit rapidement et il n’y a pas beaucoup d’options pour dormir dans les environs. En Italie, les bivouacs sont interdits en dessous de 2500 mètres d’altitude, il est donc essentiel de planifier à l’avance. Cette quatrième étape du Tour du Mont Blanc offre une expérience de randonnée équilibrée, avec des défis physiques, des paysages magnifiques et des moments de détente.

Vallée Italienne

Refuge Elena

Jour 5: Refuge Elena > Champex

Télécharger le tracé GPX de l’étape: https://www.visugpx.com/v4RKRYwRg3

La cinquième étape du Tour du Mont Blanc, du Refuge d’Elena à Champex-Lac, est une journée de randonnée qui offre à la fois des défis et des moments de détente. Bien que cette étape soit assez longue et que certains passages ne soient pas les plus attrayants du tour, elle offre néanmoins une expérience de randonnée enrichissante.

La journée commence par une belle montée d’environ 500 mètres de dénivelé positif sur 2 kilomètres pour atteindre le Grand Col Ferret. Cette montée marque votre passage en Suisse, un moment à célébrer, mais aussi à prendre en compte pour vos données Internet sur votre téléphone, car la Suisse peut ne pas faire partie de votre forfait européen selon les opérateurs.

Depuis le Grand Col Ferret, une descente d’environ 20 kilomètres et 1600 mètres de dénivelé négatif vous attend. Cette descente vous rapproche de Champex-Lac, votre destination pour la nuit. Il est à noter qu’une partie de cette étape peut être effectuée en bus en prenant la navette à Ferret ou à La Fouly, ce qui peut être une option attrayante pour ceux qui souhaitent économiser un peu d’énergie.

Il vous restera ensuite 6 kilomètres et 600 mètres de dénivelé positif pour arriver au Relais de l’Arpette, où vous passerez la nuit. Il est également possible de dormir au camping des Rocailles à Champex, qui se situe environ 45 minutes avant le Relais de l’Arpette.

Grand col Ferret (frontière italie / suisse) Possibilité de prendre la navette à Ferret pour aller jusqu’à Champex et ne pas marcher pendant 4H Superette à la Fouly pour refaire le plein si besoin

Relais de l’Arpette Camping des rocailles (dans Champex)

Jour 6 (option 1): Champex > Col de Balme (par la Forclaz) > Tré le Champs

Télécharger le tracé GPX de l’étape: https://www.visugpx.com/f8P8nDc8xt

La sixième étape du Tour du Mont Blanc, de Champex à Tré le Champ, est une journée de randonnée assez dure même sans prendre la variante par la Fenêtre d’Arpette. Cette étape marquera aussi votre retour en France.

Votre journée commence par une montée vers le Col de la Forclaz, suivi d’une autre montée jusqu’au Col de la Balme. Le Col de la Balme est un point culminant de cette étape, offrant des vues spectaculaires sur les montagnes environnantes. Le refuge ici est un endroit magnifique pour faire une pause et profiter du paysage. Le passage au Col de la Balme marque également la frontière avec la France, un autre jalon important de votre voyage.

Après avoir profité du Col de la Balme et d’une boisson au refuge, vous entamerez une descente d’environ 6 kilomètres avec 700 mètres de dénivelé négatif pour rejoindre Tré le Champ et l’Auberge de la Boerne. Cette descente offre une autre occasion de profiter des paysages alpins tout en se rapprochant de votre destination pour la nuit.

Il est important de noter que vous devrez réserver votre nuit à l’Auberge de la Boerne à l’avance, car elle se remplit rapidement. L’aire de bivouac n’est pas la plus grande, donc il est conseillé de planter rapidement vos tentes. Une fois installé, vous pourrez déguster un magnifique repas à l’auberge et profiter des douches si vous le souhaitez.

Col de la Forclaz Col de la Balme

Auberge de la Boerne en gîte Auberge de la Boerne en bivouac

Jour 6 (option 2): Champex > Col de Balme (par la fenêtre d’Arpette) > Tré le Champs

Télécharger le tracé GPX de l’étape: https://www.visugpx.com/iIoAINv20C

La sixième étape du Tour du Mont Blanc, de Champex à Tré le Champ, avec la variante par la Fenêtre d’Arpette, est considérée comme l’une des plus difficile du Tour, mais aussi l’une des plus belles et gratifiantes.

En partant de Champex, vous entamerez une montée sur 6 kilomètres avec un dénivelé positif de 1100 mètres. Cette montée est un défi en soi, avec certains passages pour arriver à la Fenêtre d’Arpette qui peuvent être compliqués et le GR peut être difficile à suivre. Il est essentiel de faire preuve de prudence sur le chemin, de vérifier attentivement la météo et la praticabilité du terrain avant de se lancer. Certains passages peuvent encore être enneigés et dangereux si la météo n’est pas clémente.

Une fois arrivé à la Fenêtre, prenez le temps de vous reposer et de savourer votre accomplissement. Vous avez ensuite une descente d’environ 4 kilomètres avec 1000 mètres de dénivelé négatif avant d’arriver au Chalet des Glaciers. Ici, vous pouvez vous récompenser avec une croûte au fromage et une bonne bière.

Après une pause bien méritée, vous entamerez une nouvelle ascension jusqu’au Col de la Balme, soit 2 kilomètres avec environ 600 mètres de dénivelé positif. La vue et le refuge ici sont magnifiques, et nous vous conseillons d’en profiter au maximum.

Enfin, il ne vous restera « plus » que 6 kilomètres et 800 mètres de dénivelé négatif pour rejoindre Tré le Champ. Comme toujours, assurez-vous de réserver votre nuit à l’avance, que ce soit en refuge ou en bivouac, car ces endroits se remplissent rapidement. L’aire de bivouac n’est pas la plus grande, donc il est conseillé de planter rapidement vos tentes. Une fois installé, vous pourrez déguster un magnifique repas à l’auberge et profiter des douches si vous le souhaitez. Cette étape du Tour du Mont Blanc offre une expérience de randonnée inoubliable, avec des défis physiques, des vues à couper le souffle et des moments de détente bien mérités.

Fenêtre d’Arpette Col de la Balme

Jour 7: Tré le Champs > Les Houches

Télécharger le tracé GPX de l’étape: https://www.visugpx.com/3kIaPa8PzP

Félicitations ! Vous êtes arrivé à la septième et dernière étape du Tour du Mont Blanc, de Tré le Champ aux Houches. C’est une journée modulable, qui peut être adaptée en fonction de vos besoins et de vos envies, que ce soit en termes d’hébergement, de transport ou de niveau de difficulté.

Si vous choisissez de redescendre jusqu’aux Houches, préparez-vous à une journée bien remplie. Cependant, de nombreuses « sorties » sont disponibles tout au long du chemin, vous permettant de moduler votre journée en fonction de votre état physique et de vos envies.

Vous aurez la possibilité de prendre le téléphérique depuis la Flégère jusqu’à Chamonix, vous offrant une descente rapide et une vue imprenable sur la vallée. Une autre option est de prendre le téléphérique depuis le Brévent jusqu’à Chamonix, une autre manière de profiter de la vue sans l’effort de la descente.

Si vous vous sentez d’attaque, vous pouvez aussi choisir de descendre à Chamonix à pied avant l’ascension du Brévent. Cette option vous permet de profiter pleinement de la beauté naturelle du parcours, tout en vous offrant un dernier défi physique.

Au cours de cette journée, vous passerez notamment par l’Aiguillette d’Argentière et ses échelles, ainsi que par le Col du Brévent. Ces deux points offrent des vues spectaculaires et sont des moments forts de cette dernière étape.

Quelle que soit l’option que vous choisissez, cette dernière étape du Tour du Mont Blanc est l’occasion de célébrer vos accomplissements, de profiter des dernières vues magnifiques et de terminer votre aventure en beauté.

Aiguillette d’Argentière Col du Brévent

Les Houches Chamonix Possibilité de prendre le téléphérique depuis la Flégère pour Chamonix Possibilité de prendre le téléphérique depuis le Brévent pour Chamonix Possibilité de redescendre vers Chamonix avant la montée du Brévent (comptez 1h30 à 2h de descente bien raide)

0 commentaires

Soumettre un commentaire.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire *

Saisissez votre réponse en chiffres treize − 1 =

Soumettre le commentaire

hugo_tmb-guide.com

Cet article a été rédigé par Hugo, passionné de randonnée et co-créateur de TMB-Guide.com. Ce site est votre portail d’entrée pour votre aventure  sur le Tour du Mont Blanc. Nous nous efforçons de partager un maximum d’informations sur le Tour afin d’aider les randonneurs à préparer leurs projets.

Suivez-nous sur Instagram

Tour du Mont Blanc : les étapes

' src=

Quelles sont les étapes du Tour du Mont Blanc en randonnée ? On fait le Tour du Mont Blanc en général en 5, 7, 10 jours ou plus en fonction de votre rythme. Et pour cause, le TMB fait environ 170 kilomètres et 10 000 mètres de dénivelé ! Quelque soit votre projet, vous trouverez tout ce qu’il faut savoir concernant les étapes, l’itinéraire, les refuges, les cols à franchir, etc…

Quel niveau pour faire le Tour du Mont Blanc ?

A peu près tout le monde peut faire son Tour de Mont Blanc , la question est : en combien de jours ? Concrètement, voici ce que représente une journée moyenne sur le TMB :

  • en 5 jours : 34 km et 2000 m de dénivelé positif, et autant de négatif, réservé au randonneurs et sportifs de haut niveau
  • 7 jours : 24 km 1430 m de dénivelé, accessible aux randonneurs expérimentés ayant une bonne forme physique
  • 10 jours : 17 km et 1000 m de dénivelé, accessible aux randonneurs
  • 14 jours : 12 km et 700m de dénivelé, accessible au grand public en bonne santé

Si vous pratiquez la randonnée, vous vous rendrez compte de ce que vous êtes capable de faire sans vous blesser . Si vous avez l’ambition de faire plus que d’habitude (kilomètres et dénivelés) pour faire une performance sportive, nous vous invitons à vraiment bien vous préparer physiquement pour éviter la blessure. Nous y reviendrons dans le paragraphe « Préparation Physique au TMB ».

Et enfin, sachez il est possible d’organiser le portage de son sac à dos entre les étapes en passant par une agence. Ceci permet de rendre accessible cette randonnée mythique autour du massif du Mont-Blanc accessible à beaucoup (presque tous).

Le Tour du Mont Blanc en 5 étapes

Mon TMB en 5 jours

Nous avons fait notre Tour du Mont-Blanc en 5 journées de marche en 2018, dans une optique de challenge et de performance. Vous retrouverez le récit de cette randonnée juste ici : Mon TMB en 5 jours de marche .

Étape 1 : Les Houches > Refuge de la Balme (trop court)

Étape 2 : Refuge de la Balme > Courmayeur (trop long)

Étape 3 : Courmayeur > La Fouly

Étape 4 : La Fouly > Bovine > Trient (Le Peuty)

Étape 5 : Le Peuty > Le Brévent, au-dessus de Chamonix (trop court)

Étape 6 au matin : Le Brévent > Les Houches

Le Tour Du Mont Blanc en 7 étapes

La prochaine fois que nous ferons notre TMB , ce sera en 7 jours pour pouvoir plus profiter du paysage et faire une variante de plus. Et passer un bon moment dans la montagne . Tout en se défoulant quand même sur les sentiers. En effet, cette boucle autour du massif du Mont Blanc nous fait passer par des endroits vraiment magnifiques . Voici nos 7 journées de marche prévues :

Étape 1 : Les Houches > Les Contamines-Montjoie > Refuge de la Balme

Étape 2 : Refuge de la Balme > Col de la Croix du Bonhomme > Col de la Seigne > Val Veni > Refuge Elisabetta Soldini

Étape 3 : Refuge Elisabetta > Courmayeur > Refuge Bonatti

Étape 4 : Refuge Bonatti > Col du Grand Ferret > La Fouly

Étape 5 : La Fouly > Praz de Fort > Champex-Lac > Trient (Le Peuty)

Étape 6 : Trient > Col de la Balme > Tré le Champ > Lac Blanc (détour)

Étape 7 : (détour) Lac Blanc > Le Brévent > Les Houches

Le Tour du Mont Blanc en 10 étapes

Enfin, pour celles et ceux qui souhaitent aller plus lentement et/ou profiter encore plus, voici une suggestion d’étapes du Tour du Mont Blanc en 10 jours :

J1 : Les Houches > Col de Voza > Les Contamines-Montjoie

J2 : Les Contamines > Col de Bonhomme > Refuge du Col de la Croix du Bonhomme

J3 : Refuge du Col de la Croix du Bonhomme > Col des Fours > La Ville des Glaciers > Col de la Seigne > Refuge Elisabetta Soldini

J4 : Refuge Elisabetta > Col du Chécroui > Courmayeur > Refuge Bertone

J5 : Refuge Bertone > Vallée de la Doire de Ferret > Refuge Elena par le Val Ferret

J6 : Refuge Elena > Col du Grand Ferret > La Fouly

J7 : La Fouli > Praz de Fort > Champeix-Lac

J8 : Champeix > Trient (Camping communal Le Peuty)

J9 : Trient > Refuge du Lac Blanc (détour)

J10 : Lac Blanc > Le Brévent > Les Houches

Comment organiser son Tour du Mont Blanc ?

L’organisation d’un Tour du Mont Blanc ne s’improvise pas. Nous pouvons vous accompagner de A à Z grâce à notre Programme de préparation vidéo au TMB . Dans tous les cas, sachez que la période estivale à cette altitude est juillet-aout. Et que les refuges ouvrent de mi-juin à mi-septembre pour la plupart. Cependant, des névés peuvent être encore très présents en juin, notamment sur les points hauts du tour.

Si vous souhaitez dormir en dur dans les refuges, nous vous invitons à réserver très à l’avance (ce site permet de centraliser toutes les réservations). Plusieurs mois avant vos dates serait bien, afin d’être sûr de trouver de la place !

En effet le Tour du Mont Blanc est très fréquenté en haute-saison . Vraiment très fréquenté. Les habitués des GR seront étonnés de voir tant de monde. Pour celles et ceux qui aiment un peu plus de calme, le faire en juin ou après le 15 aout permet d’en trouver plus. Et en vous levant tôt , vous pourrez jouir des sentiers et de la montagne avant qu’elle ne soit très peuplée.

Carte du Tour du Mont Blanc

En termes de navigation , nous privilégions les applications sur smartphone telle qu’ IphiGéNie (IGN au format numérique). Mais la bonne vieille carte IGN ref 89025 ou le topo-guide de la FFRP fonctionnent très bien également.

Où commence le TMB ?

Traditionnellement, on fait commencer le Tour Du Mont Blanc au départ des Houches , près de Chamonix. Et on part dans le sens contraire des aiguilles d’une montre , c’est à dire vers le Sud, les Contamines-Montjoie puis l’Italie. Cependant, l’avantage du TMB est que c’est une boucle autour d’un massif. Vous pouvez donc commencer et finir là où vous voulez.

De même, le faire dans le sens des aiguilles d’une montre changera le point de vue et vous permettra de croiser les groupes, au lieu de les doubler. Cette astuce intéressera certainement ceux qui cherchent un peu plus de calme sur les sentiers.

Où bivouaquer sur le TMB ?

Le bivouac est soumis à des réglementations selon le pays où nous nous trouvons. En effet, le sentier du TMB passe dans trois pays : la France, l’Italie et la Suisse.

TMB Vu du Val Ferret

En France , de manière générale nous bénéficions du droit de bivouac . C’est à dire le droit de poser une tente entre le coucher et le lever du soleil. Attention, certains parcs naturels et autres réserves naturelles interdisent le bivouac hors de zones prévues. Et le sentier passe dans de nombreuses réserves (RN de Contamines-Montjoie, Aiguilles Rouges au nord de Chamonix, Carlaveyron…)

Évidemment, l’itinéraire passe par de nombreux refuges qui offrent tous une aire de bivouac . C’est à dire que vous avez le droit de planter gratuitement votre tente pour une nuit sur cette aire, tout en pouvant bénéficier des services payant du refuge si vous le désirez (douches, repas, ravitaillement, etc…).

En Italie le bivouac est interdit, mais toléré à plus d’une heure d’une route. Autrement dit il est interdit sur l’itinéraire du TMB.

En Suisse , le bivouac est strictement interdit . Nous vous conseillons de respecter cette interdiction. En effet, la culture Suisse est différente de la Française. Plus de discipline, d’appels à la police en cas de non-respect, et les amendes appliquées aux contrevenants proportionnelle au prix de la vie Suisse. Nous vous invitons donc à passer toutes vos nuits suisses en camping (comme l’adorable camping communal de Le Peuty à Trient), refuge ou gîte.

Préparation Physique au TMB

Comme nous l’avons évoqué, un TMB représente un niveau d’efforts physique important . Déjà, les journées de marche comportent beaucoup de kilomètres et de dénivelé . Ensuite, l’altitude moyenne est à environ 2000 mètres (soit 20% d’oxygène en moins ). Enfin, quelques échelles (montée au Brévent) et passages techniques ponctuent l’itinéraire, surtout par les variantes qui montent haut en altitude.

Pour être prêt à endurer ces difficultés sans vous blesser, et surtout si vous partez dans un état d’esprit de challenge, il va falloir vous préparer physiquement avant de partir. Concrètement, nous avons été les premiers a créer un programme de préparation physique spécifique au trek . A travers des exercices d’ endurance , de cardio et de renforcement musculaire ciblé , vous serez prêt à 100% à vous frotter au Tour du Mont Blanc.

Quelles chaussures pour un Tour du Mont Blanc ?

De manière générale, nous conseillons aux randonneurs qui se lancent sur le TMB de prendre des chaussures montantes. Et ce, afin de bien protéger leurs chevilles . Concrètement, la tige haute de ce genre de chaussure englobe et solidifie l’articulation de la cheville, et donc diminue le risque de blessure (notamment les entorses).

En revanche, si vous êtes un randonneur ou un trekker déjà expérimenté , ayant le pied montagnard, habitué à de la chaussure basse , allez-y… Gardez toutefois en tête que le Tour est particulièrement engagé en termes de dénivelé (10 000m de D+ pour 170km). Ce qui sollicite significativement les chevilles.

Pour aller plus loin dans détail du choix de vos chaussures, vous trouverez toutes les informations utiles sur cet article : Comment choisir ses chaussures de randonnée ?

Quel équipement de randonnée pour un Tour du Mont Blanc ?

Pour en Tour du Mont Blanc en haute saison (juillet-aout), un équipement de randonnée estivale suffira. Comprenant un sac, matériel minimum, bâtons (qui sauveront vos genoux dans les decente), éventuellement le couchage, etc… avec des vêtements en système 3 couches adaptés.

Si vous souhaitez partir plus tôt (les refuges ouvre dès mi-juin), renseignez-vous sur le niveau d’enneigement . En effet, un hiver tardif peut laissé enneigé les cols les plus hauts (surtout les cols des Fours et l’Arpette, mais aussi Seigne, le Grand Ferret..). Dans ce cas, il faut s’équiper de crampons, voire de piolet . Et le mieux serait d’avoir une expérience en montage enneigée pour pouvoir franchir les névés en toute sécurité.

Tour du Mont Blanc : l'étape du Col de la Seigne

Et voilà, les étapes du Tour du Mont Blanc n’ont plus de secret pour vous ! Nous vous souhaitons de bien vous préparer et de passer un bon moment sur les sentiers du TMB 🙂

Et pour recevoir des conseils sur la randonnée 2 fois par mois, abonnez-vous à la NewsLetter :

Articles similaires:

  • Comment préparer sa randonnée ? 1/2
  • Entraînement au Trek
  • Mon TMB en 5 jours de marche
  • La Randonnée pédestre en France

David Blondeau

Leave a Reply Cancel Reply

Your email address will not be published.

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Expérience Outdoor

Le tour du Mont-Blanc guidé en 7 jours

Tour du Mont-Blanc 7 Jours guide

Emeline du blog altitude1989 nous raconte son tour du Mont-Blanc en 7 jours, réalisé avec une agence de trekking .

Informations pour préparer le Tour du Mont-Blanc

Du 04 au 10 juillet 2022

Quand partir pour réaliser le tour du Mont-Blanc (TMB )

De fin juin à septembre  ; la neige sera encore présente début juin aux cols. Début juillet, la flore était très présente, c’était très beau.

Le TMB est très réputé. Entre le 14 juillet et le 15 août , il y a beaucoup de monde. D’ailleurs, il vaut mieux partir un jour de semaine pour éviter la foule dans les refuges car avec un départ le week-end, tout le monde se suit.

  • Alpes, Massif du Mont-Blanc : France, Italie, Suisse.

Comment s’y rendre 

  • Train  : il est possible de rejoindre la gare SNCF de Chamonix – Mont-Blanc grâce au train Le Mont Blanc Express depuis St-Gervais-les-Bains (liaisons avec des TER et TGV de nombreuses villes de France). Le Mont-Blanc Express est une ligne SNCF qui dessert tous les villages de St Gervais-les-Bains – le Fayet jusqu’à Martigny en Suisse.
  • Le Léman Express depuis Genève ou Annemasse dessert aussi St-Gervais-les Bains Le Fayet.
  • En voiture  : depuis la France, par l’autoroute A40 (autoroute Blanche). Depuis la Suisse, accès par l’autoroute jusqu’à Martigny, Col de la Forclaz puis Col des Montets. Depuis l’Italie, par le tunnel du Mont-Blanc.
  • Pour se stationner  : parking gratuit Les Planards à Chamonix (800 places l’été). J’ai laissé ma voiture toute la semaine sur ce parking et je n’ai eu aucun problème, seulement beaucoup de poussière.
  • Avion  : depuis l’aéroport de Genève puis par le train Léman Express jusqu’à St-Gervais-les-Bains Le Fayet. Ou en bus jusqu’à Chamonix.

Participants au tour du Mont-Blanc 

Emeline, du blog altitude1989.com . J’habite en Haute-Savoie . J’avais très envie de réaliser mon premier trek, d’au moins une semaine, proche de chez moi, mais pas seule. J’ai ainsi choisi de partie accompagnée et avec transport de bagage. Je suis partie par le biais de Décathlon Travel . Cette agence vend la prestation d’Altaï Travel France .

J’étais accompagnée d’un guide et d’un groupe de 7 personnes (entre 33 et 68 ans). Ce groupe était composé de 5 femmes dont 2 suisses, deux hommes et du guide. Les suisses sont parties par le biais d’une agence suisse qui sous traite également à Altaï Travel France . Une française est partie avec une autre agence française.

Il est également possible de partir en autonomie avec une agence, avec nuits et demi-pension pour un coût moindre mais les étapes seront un peu plus longues que celles que nous avons réalisées.

Les meilleures agences de voyage outdoor

Partir avec une agence et tout compris (hormis le transport jusqu’à Chamonix) est un budget assez conséquent. J’ai payé 890€ (+ possibilité d’ajouter une assurance annulation à 50€).

Le choix de partir avec une agence était de me décharger mentalement de toute l’organisation (réservation des nuits, préparation des itinéraires, réflexion autour de l’alimentation…). Sur le TMB, cela m’a réellement fait du bien de ne rien n’avoir à penser. J’ai réellement vécu le moment présent. Je ne pensais juste aux paysages que j’étais en train de traverser et à gérer mon effort dans les montées.

Sur le TMB, mes frais annexes ont été les boissons (entre 3 et 10€ par jour selon les consommations). Notre groupe était soudé et nous avons offert chacun à notre tour une tournée chaque soir dans les refuges. Nous avons payé à chaque fois les boissons du guide (principe du pourboire).

J’ai trouvé les tarifs raisonnables dans les refuges même en Suisse (ex : un coca à 4€ dans un refuge). En Suisse, il y a toujours la possibilité de payer en euros dans les refuges.

Très peu de refuge prennent la carte bancaire ; il faut donc prévoir assez de monnaie.

Si vous partez en totale autonomie, cela vous coutera évidemment encore moins cher (hormis l’achat du matériel) mais attention à la législation du bivouac.

Le TMB traverse l’Italie et la Suisse ; il est nécessaire de prévoir la Carte Européenne d’Assurance Maladie qui est à demander au moins 3 semaines avant votre départ . Elle est valable 2 ans , dans toute l’UE et la Suisse.

Où dormir sur le TMB ?

Il y a tout au long du parcours des gites d’étapes et des refuges. Ils sont tous répertoriés sur le site montourdumonblanc.com . Vous pouvez les réserver en ligne depuis ce site.

J’ai été hébergé dans des gites ou des refuges (sauf le 2ème soir à l’hôtel) agréables :

  • Jour 1 : Gite le Pontet , situé dans un camping – Les Contamines-Montjoie
  • Jour 2 : hôtel Base Camp – Bourg St-Maurice
  • Jour 3 : Refuge Monte Bianco – Courmayeur, Italie
  • Jour 4 : Auberge des Glaciers – La Fouly, Suisse
  • Jour 5 : Relais d’Arpette – Champex-Lac, Suisse
  • Jour 6 : Gite Le Moulin – Argentière

Le bivouac est possible en France sauf dans la réserve naturelle des Contamines-Montjoie (des aires sont à disposition). Il faut demander au gardien pour bivouaquer à côté du refuge.

En Suisse et en Italie , il est plus difficile de bivouaquer. Il faut se renseigner plus largement sur le site du Mont-Blanc .

Il est possible de réaliser le Tour du Mont Blanc en 4 jours :

Tour du Mont Blanc par les 8 cols en 4 jours

Où manger et comment se ravitailler ?

J’étais en pension complète pendant tout le séjour. J’ai mangé tous les soirs au refuge ou gite qui m’accueillait. Pour les midis, j’avais un pique-nique acheté le matin ou la veille par le guide. Nous nous partagions le poids des vivres entre les membres du groupe.

L’alimentation en Trekking ou comment bien se nourrir en randonnée?

L’avantage de partir avec une agence est que je n’ai pas eu à me préoccuper de mes repas pendant une semaine. Je n’ai acheté que mes propres goûters avant le départ ( barres énergétiques , compotes, fruits secs…).

Les avantages des barres protéinées dans la pratique des activités outdoor

Si vous partez en autonomie complète, il est possible de se ravitailler tout au long du TMB dans les villes ou villages où vous trouverez des supérettes. Il est également possible de manger dans les refuges le midi et/ou le soir, même si vous êtes en bivouac. Cependant, pensez à bien réserver.

L’eau est assez accessible également. J’ai bu entre 2 et 3 litres par jour et j’ai pu facilement me ravitailler. Il faisait très chaud toute la semaine. L’altitude donne également soif.

Quoi d’autre dans les environs ?

Chamonix est une ville emblématique à visiter, notamment pour voir le Mont-Blanc qui la surplombe. Pour les vrais alpinistes (j’insiste), il peut être gravi.

Il y a un terrain de jeu exceptionnel pour les activités outdoor du Mont-Blanc : escalades ( bloc, couenne, grande voie, TA ), la randonnée, alpinisme, VTT, parapente, …

Ainsi que la possibilité de faire du tourisme.

5 activités originales à faire à Chamonix

Ascension du Mont-Blanc

  • Le Mont-Blanc en amoureux
  • Expédition de l’innominata du Mont-Blanc

Alpinisme autour de Chamonix 

  • La voie Slovène en Face Nord des Grandes Jorasses
  • Challenge à l’impressionnante montagne du Mont-Blanc

Ski de rando autour de Chamonix 

  • Ski de randonnée sur le plus beau sommet Français
  • Chamonix – Zermatt chemin par la Haute Route

Randonnée autour de Chamonix 

  • 4 jours de tour par les 8 cols du Mont-Blanc

Escalade autour de Chamonix 

  • Escalade sur les blocs de Chamonix
  • Les voies de l’aiguille du moine : expérience d’escalade

Trail autour de Chamonix

  • Découverte du trail à travers un stage

Plongée en mer de glace

  • Expérience de plongée en mer de glace

Pour les personnes lambda, il est possible de se rapprocher du Mont-Blanc et de monter par le téléphérique à l’Aiguille du midi. Émotions garanties.

Le massif du Mont-Blanc est le paradis des activités outdoor. Évidemment, fin août, le TMB se transforme en ultratrail du Mont-Blanc où il est possible de voir les meilleurs traileurs mondiaux s’affronter sur les chemins du TMB à allure rapide.

Caractéristiques du tour du Mont-Blanc

Le TMB est un GR il n’a pas de numéro mais se nomme GR-TMB. Il est réalisé en 10 jours classiquement . Soit, 170km (230km en comptant les variantes) avec 10 000m de dénivelé positif .

Le tour du Mont-Blanc franchi les frontières italiennes et suisses. Le départ se fait classiquement depuis Les Houches . Néanmoins, la boucle peut être commencée depuis une autre ville, notamment en pleine saison pour éviter la foule. Généralement les gens partent le samedi, ou le lundi. Ainsi, on retrouve donc du monde selon les étapes.

Classiquement, le sens France, Italie, Suisse est réalisé, mais il y a la possibilité de le parcourir dans l’autre sens. Pour ma part, j’ai réalisé un TMB qui n’est pas complet puisque je n’ai parcouru que 108km pour 6 140m de dénivelé positif . Je suis partie des Houches, pour le terminer à Chamonix . Quelques étapes ont été coupées en utilisant les transports publics et/ou les remontées mécaniques.

Il existe des variantes qui rallongent souvent le parcours ou qui permet d’être moins en fond de vallée. Cela a été le but lors de mon TMB en empruntant le premier jour, la variante pour rejoindre le col de Tricot.

Difficulté 

Le TMB est réputé difficile de par sa longueur et de son fort dénivelé journalier. Il faut être habitué à marcher. J’avais un groupe très sportif. Le rythme était soutenu même si évidemment les derniers étaient attendus. Nous mettions toujours 10 minutes minimum de moins que les temps indiqués.

Il n’y a pas de réelles difficultés techniques sur le tour du Mont-Blanc. Hormis, pour arriver au lac Blanc à Chamonix, où j’ai dû passer des échelles et des passages avec mains courantes. Les chemins sont tous très bien tracés, assez larges. Il y a peu de passages exposés.

Le balisage du tour du Mont-Blanc

Il est différent selon les 3 pays traversés :

  • En France , c’est le balisage classique d’un GR : blanc et rouge.
  • En Italie , on retrouve la « marque » du TMB un losange jaune encadré de noir avec inscrit TMB en noir à l’intérieur.
  • En Suisse  : blanc rouge blanc.

Dans les 3 pays, le TMB est repérables grâce au logo unique sur le balisage : un carré vert avec une inscription « TMB » en noir.

Cependant, comme j’étais avec un guide, il est vrai que je n’ai pas fait attention au balisage. Je ne saurais vous dire si le balisage était très bien ou non. Je n’ai eu qu’un mauvais écho pour rejoindre le refuge Monte Bianco.

Au final, les temps indiqués sur le balisage sont réalistes.

Bibliographie sur le tour du Mont-Blanc 

Un topo-guide du tour du mont-blanc édité par la Fédération française de randonnée est complet. Notre guide l’avait dans son sac à dos. Pour compléter le guide, la carte IGN du TMB peut vous accompagner :

La carte IGN du TMB

Comme j’étais avec un guide, j’ai acheté la carte avant de partir pour que je puisse me faire une idée de ce qui m’attendait. Sauf que je n’avais que les grandes lignes de mes étapes de la part de l’agence de voyage. Sur le chemin, je ne l’ai jamais sortie car le guide nous expliquait très bien le dénivelé à parcourir, le type de chemin qui nous attendait… C’est réellement l’avantage de partir avec un guide, vous ne vous préoccupez pas de votre itinéraire.

Lien internet 

Pour préparer le TMB et les réservations de refuge, campings : montourdumontblanc

Pour préparer votre itinéraire : autourdumontblanc

7 jours de randonnée itinérante sur le Tour du Mont-Blanc

Le tour du Mont-Blanc que j’ai réalisé est incomplet.

Néanmoins, j’ai passé 3 cols à plus de 2400m d’altitude , marché 108km pour 6140m de D+ sur 7 jours .

Tous les midis, nous faisions de bonnes pauses de plus d’une heure . Le rythme était soutenu et nous sommes arrivés, au plus tard à 17h seulement le premier jour car nous sommes partis tard (vers 10h). Je marchais environ 6h par jour .

Jour 1 : Les Houches – Les Contamines-Montjoies

  • Distance : 14 km ; durée : environ 6h ; Dénivelé + : 730m ; Dénivelé – : 1300m

Mon TMB commence véritablement en haut du téléphérique de Bellevue aux Houches (16€ aller simple, le billet était compris dans le prix de mon séjour). Nous évitons ainsi pas mal de dénivelé dès le départ. L’étape débute plus facilement par une descente pour nous dégourdir les jambes. Elle devient très raide assez rapidement. Nous passons par la passerelle suspendue au-dessus du torrent de Bionnassay . Cette passerelle traverse une rivière à fort débit . Elle peut être impressionnante si vous n’avez pas l’habitude. Le passage doit se réaliser un par un.

tour du Mont-Blanc passerelle

Première variante du Tour du Mont-Blanc

Après la passerelle, notre guide fait le choix de nous emmener par une variante du tour du Mont-Blanc , par le col de Tricot . Ce sont 400m d’ascension qui nous attend, notamment par une jolie crête. Cette variante en vaut vraiment la peine car on en a plein les yeux pendant toute la montée sur le glacier de Bionnassay . La montée se fait sans réelle difficulté. Il fait lourd lors de cette première matinée. De la pluie était annoncée, on est donc tous trop habillé.

En haut du col de Tricot, à 2120 m d’altitude , nous retrouvons une petite foule liée au TMB qui est assez fréquenté en ce début juillet.

tour du Mont-Blanc col de tricot

La descente du col en direction des chalets de Miage est assez fastidieuse. La pluie de la veille a laissé un terrain glissant par endroit. Il faut donc redoubler de vigilance dans cette longue descente où l’on croise bon nombre de randonneurs.

Après une pause pique-nique bien méritée un peu à l’écart du sentier, nous rejoignons aisément les chalets de Miage (1559m). Une pause-café est même appréciée au refuge de Miage.

Ensuite, c’est une montée en lacets sous une chaleur écrasante qui nous attend jusqu’au bel alpage du Truc situé à 1720m d’altitude . Le panorama est juste magique sur le glacier, le col et les cinq dômes du Miage.

Descente vers Les Contamines – Montjoie

Enfin, nous terminons cette première journée de randonnée par une longue descente. D’abord, sur un large chemin puis en forêt jusqu’aux Contamines-Montjoie. Nous nous arrêtons quelques minutes, le temps de contempler la belle église baroque pendant que notre guide fait les courses du pique-nique du lendemain. Nous traversons ce village qui est très agréable jusqu’au camping Le Pontet où est situé notre gite d’étape. Le groupe marche à vive allure. J’ai l’impression de faire de la marche nordique en cette fin de journée. J’avoue avoir un peu peur du rythme qui m’attend pour la semaine à ce moment-là.

Nous arrivons en fin d’après-midi et nous profitons du soleil pour boire un verre qui nous rafraichi. Nous en avions besoin. Ensuite, tout s’enchaine très vite. Nous prenons possession de notre dortoir. Les dortoirs sont sous forme de box avec des cloisons ouvertes en haut et en bas ce qui nous permet d’entendre les ronflements des autres et d’avoir de la lumière tôt le matin quand certains décident de se lever à 5h30. Le repas du soir se fait dans un chalet très bruyant. Le lendemain matin, le petit-déjeuner sera plus calme.

Jour 2 : Gite Le Pontet Les Contamines-Montjoie – Les Chapieux

  • Distance : 17 km ; durée : environ 6 h ; Dénivelé + : 1400 m : Dénivelé – : 900m

J’entame la deuxième journée relativement stressée. Elle est pour moi la plus redoutée de la semaine car elle a 1400m de dénivelé positif au programme. J’ai peur ne pas réussir à suivre le groupe et je ne sais pas comment je vais supporter le dénivelé.

On quitte les Contamines-Montjoie pour rejoindre Notre-Dame de la Gorge . Le sentier est plat et permet de réveiller le corps. Ensuite, le chemin va s’élever. Nous sommes à l’abri du soleil et la montée se fait à ma grande surprise assez facilement jusqu’à La Balme (1706m) .

Une montée difficile sur le tour du Mont-Blanc

Une petite pause pour le goûter permet de reprendre quelques forces avant la grande montée jusqu’au col du Bonhomme à 2329m d’altitude , atteignable en 2h. Cette montée sera pour moi la plus dure de tout le tour du Mont-Blanc. Les autres cols seront assez difficiles certes mais celui-ci je ne l’ai pas trop aimé surement parce que j’étais stressée par cette journée. Je suis montée à mon rythme car rien ne sert de courir.

Nous avons dû traverser un névé avant d’atteindre le col du Bonhomme . Ce sera le seul de tout le tour du Mont-Blanc . Nous continuons la montée en direction du col de la croix du Bonhomme . Le chemin est totalement différent, beaucoup plus rocheux . Nous nous arrêtons pique-niquer avant le sommet. Le temps s’est rafraichi mais le paysage est toujours aussi très beau.

tour du Mont-Blanc névé

Nous reprenons notre marche pour enfin arriver au col de la croix du Bonhomme à 2479m . C’est le point culminant de la journée. Le paysage est sec, caillouteux. Nous descendons un tout petit peu pour faire une pause au refuge de la croix du bonhomme (2443m) au milieu de rien. C’est incroyable ce paysage. J’aime beaucoup. Le plus dur est passé.

Descente de 1000m

Je sais que désormais, seule de la descente m’attend. Et quelle descente ! près de 1000m de dénivelé négatif jusqu’ aux Chapieux (1560m) . Nous avons encore une fois un très bon rythme. Nous arrivons aux Chapieux vers 16h. Notre taxi devait nous rejoindre à 17h30. Nous en profitons pour nous rafraichir autour d’une boisson au refuge et à l’ombre des arbres. C’était un moment très agréable qui me permet de voir que je peux accomplir de belles choses.

Un refuge existe aux Chapieux. Il n’y avait pas de place dans ce refuge pour que nous y dormions. Un taxi nous a descendu jusqu’à Bourg-St-Maurice (20 minutes de voiture). Nous avons dormi à l’hôtel Base Camp , en chambre individuelle. Nous avions également la demi-pension dans cet hôtel. Cette soirée et cette nuit furent très confortables. Alors oui, cela nous a éloigné du traditionnel tour du Mont-Blanc mais peu importe. Cela m’a permis de bien me reposer avant un troisième jour qui, d’après le guide est le plus redoutable.

tour du Mont-Blanc col croix bonhomme

Jour 3 : la Ville des Glaciers – Refuge Monte-Bianco Courmayeur, Italie

  • Distance : 21 km ; durée : 7 h ; Dénivelé + : 942m ; Dénivelé – : 1150m

Après une bonne nuit au calme, je suis en forme pour ce 3 ème jour de trek. Nous reprenons le taxi qui nous emmène en plein milieu des alpages à La Ville des glaciers (1790m). Cette étape est ainsi raccourcie. Le taxi nous a évité 1h20 de marche sur un sentier qui longe en partie la route. De retour au milieu des montagnes, la journée peut réellement commencée. Ce matin, c’est 2h25 de montée sur le papier, 2h effectives, jusqu’au col de Seigne, frontière avec l’Italie.

Le parcours passe non loin des chalets de Mottets (1870m) et continue ses lacets avec toujours une belle vue sur les Glaciers . La pente est moins raide et moins sinueuse à l’approche du col de Seigne situé à 2516m d’altitude , frontière entre la France et l’Italie . Le vent est à nouveau très présent en haut du col. A chaque fois, à chaque col, ma veste Odin 9 worlds 2.0 outdoor de Helly Hansen m’est nécessaire. Elle m’aide à me couper radicalement du vent.

Test de la veste femme chez Helly Hansen

Test de la veste femme Odin 9 Worlds 2.0 outdoor shell de Helly Hansen

Nous entamons la descente du col de la Seigne par une petite variante. L’idée de notre guide est de nous faire découvrir la face italienne du Mont-Blanc et les différents sommets qui l’entourent. Ainsi, au lieu de prendre le réel TMB, nous empruntons un sentier du vallon de la Lée Blanche . En dehors du circuit, nous nous arrêtons le temps du pique-nique loin des trekkeurs. Cette pause est paisible avec encore une fois, une vue magnifique.

Descente italienne

Après une heure bonne heure de pause, sur les pentes du col de Chavannes , nous continuons notre descente. Nous rejoignons le vrai parcours. On rejoint surtout la petite foule qui se dirige vers le refuge Elisabetta . Après quelques mètres en descente, c’est une longue ligne droite que nous prenons. Nous longeons le joli lac de Combal .

Nous faisons un petit crochet pour rejoindre la Cabane du Combal (1968 m) pour un nouvel arrêt boisson fraicheur. C’est encore une journée très chaude sur ce TMB.

La descente se poursuit ensuite sur une piste 4×4 puis sur route. Elle va être assez longue. Mais ce qui va être long en cette fin de journée de marche est la montée vers le refuge Monte-Bianco . À la cabane du Combal , deux itinéraires sont possibles pour rejoindre le refuge Monte-Bianco , l’un en 2h l’autre en 3h. Nous avons pris celui de 2h.

Enfin, le refuge Monte Bianco (1700m d’altitude) apparait après une montée sur un sentier étroit en forêt. La belle terrasse apaise ma fatigue. Nous allons y rester un bon moment autour d’un bel apéro avant de prendre une bonne douche et un repas qui ne restera pas dans les annales. Néanmoins, le refuge est très joli et très propre. Au final, ce jour 3 est passé comme une lettre à la Poste. Le guide nous aurait-il menti ?

Jour 4 : refuge Monte-Bianco Courmayeur – La Fouly, Suisse

  • Distance : 14 km ; durée : environ 5h ; Dénivelé + : 761m ; Dénivelé – : 944m

Le début de la quatrième journée est tranquille puisque nous empruntons la route depuis le refuge Monte-Bianco jusqu’à un arrêt de bus, à 20 minutes de marche. En Italie , les masques sont de rigueur dans les transports en commun. Le covid nous paraissait loin, à dormir à plusieurs dans les dortoirs. Le bus nous emmène à Courmayeur. Pendant 1h, nous déambulons dans les jolies rues de cette ville.

Nous reprenons un bus qui nous permet de raccourcir à nouveau le parcours. Il nous dépose à l’Arp Nouva, 1776m d’altitude . Le paysage italien n’a rien à voir avec la partie française. C’est très beau. Mais je vais tomber sous le charme de la partie suisse dans l’après-midi.

Montée vers le Grand Col Ferret

À l’Arp Nouva, la montée débute. Il est presque 11h et cela est un peu difficile de se mettre dans le bain de la randonnée. Pourtant c’est en 1h50 que je vais rejoindre le Grand col Ferret. Encore une fois, c’est en moins de temps que prévu par le balisage que j’atteindrais le col.

TMB montée grand col ferret

Pendant la montée, le vent froid est très présent. La vue sur les glaciers réchauffe mon cœur tellement c’est beau. Au col, je suis congelée. Le Grand Col Ferret est situé à 2537m d’altitude et est l a frontière entre l’Italie et la Suisse . Le temps de mettre une deuxième veste et on bascule en Suisse. Le Cervin, le Mont Rose … les sommets suisses nous accueillent dignement.

Le guide nous trouve un petit coin dans cette immensité à l’abri du vent. Je mets mon pantalon tellement j’ai froid.

Traverser des alpages suisses

La pause est un peu longue au milieu de cet alpage suisse. On reprend notre route en descente. On atteint en moins d’une heure le refuge de la Peule (2071m d’altitude) où un café fini de nous réchauffer.

J’adore le paysage d’alpage suisse composé de verdure. J’aime cette journée qui est très belle.

TMB grand col ferret suisse

Nous continuons notre descente sur un sentier carrossable. On atteint Le clou, petit hameau suisse. Puis, nous longeons la route jusqu’à la station de La Fouly (1593m). On s’arrête pour la nuit à l’Auberge des glaciers . Pour la première fois, nous allons dormir à 7, l’ensemble des membres du groupe sauf le guide. Ce soir, je suis un peu fatiguée à cause de cette journée dans le vent et la fraicheur d’un ciel pourtant ensoleillé. Nous mangerons divinement bien dans ce refuge. Le repas est accompagné de nos rires. Nous sommes toujours en forme pour cela. La nuit fut plus complexe pour moi à cause des ronflements d’un membre du groupe.

Jour 5 : La Fouly – Relais d’Arpette Champex-lac, Suisse

  • Distance : 18km ; durée : environ 4h45 ; Dénivelé + : 500m ; Dénivelé – : 440m

C’est un peu fatiguée que je me réveille et que j’entame cette journée. Pourtant, je n’en fais pas état car je sais que cette journée est une journée « tranquille » à juste 500m de dénivelé positif . Quand on a connu trois fois plus dans une journée, ce n’est pas grand-chose. On quitte La Fouly en descendant dans les bois. Nous apprécions cette fraicheur matinale. Surtout, nous avons le temps mais le rythme est à l’instar des autres jours, assez soutenu.

Jolis hameaux suisses sur le tour du Mont-Blanc

A la sortie de la forêt, on découvre un petit hameau avec de vieux grenier. Tout est beau en Suisse. Puis, on rejoint facilement les hameaux de Praz de Fort (1151m) puis Issert (1055m) Ces deux hameaux nous permettent de découvrir une belle architecture traditionnelle. C’est parti pour la montée jusqu’ à Champex-Lac , la plus grosse difficulté de la journée. Heureusement, elle se déroule en forêt car il fait très chaud.

TMB chalets suisses

Avant la fin de la montée, nous nous arrêtons pique-niquer dans les bois.

Nous en sortons pour retrouver un peu de civilisation dans la jolie station de Champex-Lac situé à 1486m d’altitude , où comme son nom l’indique, un lac est présent. Nous n’allons pas nous baigner. Cette journée de transition, dite facile avec ces 500m de D+ , me casse les pattes avec ce rythme bien différent des 4 jours précédents.

Nous quittons le centre bourg de Champex-Lac pour rejoindre un sentier situé le long du bisse de Champex. Le bisse est un canal d’irrigation que l’on va longer jusqu’au relais d’Arpette. Une dernière grimpette pour finir cette courte journée, puisque nous arrivons au refuge, le relais d’Arpette, à 1630m d’altitude, un peu avant 15h30. On en profite pour prendre une bonne douche avant tout le monde. Le refuge est complet (100 personnes).

Une fin de journée paisible sur le tour du Mont-Blanc

Nous sommes arrivés tôt et heureusement car le souper, comme on dit en Suisse, est servi à 18h30. Nous n’avons pas vraiment eu le temps d’apprécier car les plats se sont enchainés à vitesse grand V. A 19h30, nous sommes couchés. Un vendredi soir qui plus est. On en rigole mais finalement nous allons nous reposer car il nous reste deux jours avec encore un peu de dénivelé.

Cette journée de transition ne m’a pas tellement plu, même si j’ai beaucoup aimé découvrir les hameaux suisses. Le rythme très saccadé, par de grandes pauses, m’a un peu fatigué musculairement. Je n’avais pas beaucoup dormi la veille, cela n’a certainement pas aidé non plus.

TMB Champex-Lac

Jour 6 : relais d’Arpette – gite le Moulin Argentière

  • Distance : 15km ; Durée : 5h30 ; Dénivelé + : 810m ; Dénivelé – : 840m

Il fait très frais au réveil, au relais d’Arpette . Les sanitaires ne sont pas très propres et pas assez nombreux ce matin. Le petit déjeuner avalé, on rechausse nos chaussures pour une belle journée, toujours ensoleillée comme depuis le début.

Le relais d’Arpette est situé sur une variante du TMB . Celle-ci passe par la fenêtre d’Arpette à, 2665m d’altitude . Le sentier est étroit et très exigeant avec des pierriers ; le dénivelé y est fort. Nous n’empruntons pas cette variante mais redescendons sur le chemin classique du TMB . Le début de la journée est assez ombragé. Heureusement en fait, car on marche à nouveau à bon rythme.

A partir du Plan d’Au (1330m) nous allons à nouveau monter. La montée est, je trouve très raide, principalement en forêt. Je commence en ce sixième jour à avoir les jambes lourdes et je n’en vois pas le bout. Nous sortons de la forêt pour découvrir la vallée du Rhône . Nous surplombons Martigny et c’est très joli. Je retrouve des paysages que je connais et cela me rappelle que c’est bientôt la fin de ce tour du Mont-Blanc .

Pause à l’alpage de Bovine

Nous avons ainsi rejoint l’ alpage de Bovine en seulement 2h depuis le relais d’Arpette, situé à 1987m d’altitude. J’ai l’impression de galérer et pourtant, on avance dignement. A 11h15, nous ne savons pas trop quoi faire. Il est trop tôt pour pique-niquer. Nous décidons de boire un verre au refuge de bovine. Allez jeter un coup d’œil à l’intérieur, il est magnifique, c’est un véritable chalet d’alpage qui a gardé son charme d’antan. Ça sent bon la tartiflette, je serai bien restée en manger mais le pique-nique nous attend dans nos sacs à dos. Dommage. D’ailleurs, nous n’avons jamais mangé de spécialités locales dans les refuges et je le regrette un peu.

TMB alpage bovine

Après une belle pause, on reprend le sentier avant que la foule n’arrive pour se restaurer au refuge. Nous, notre repas nous allons le prendre en dehors du sentier avec vue sur le glacier du Grand Combin et la ville de Martigny en Suisse . Les fourmis et les mouches auront raison de nous. Nous n’allons pas nous attarder et nous reprenons notre randonnée en direction du Col de la Forclaz .

Descente en forêt

Nous descendons une bonne heure en forêt sur des sentiers toujours bien tracés. Puis, nous attendons au loin le bruit de la circulation automobile. Au col de la Forclaz,1526m, nous nous arrêtons à nouveau pour attendre notre taxi. L’étape se termine ici. Nous rejoignons donc en voiture notre dernier gite de la semaine à Argentière .

Encore une fois, nous arrivons relativement tôt. Nous sommes les premiers à prendre notre douche dans le Gite Le Moulin. Nous y avons été très bien accueillis. Il était très propre. Les repas étaient délicieux et le patron très gentil. Nous avons donc passé une très belle dernière soirée.

Jour 7 : Argentière – Chamonix

  • Distance : 9 km ; Durée : 5h ; Dénivelé + : 1000m ; Dénivelé – : 400m

C’est vers 7h45 que nous quittons le Gite Le Moulin à Argentière pour marcher vers notre but final : Chamonix . Ça y est. Nous avons presque fini notre TMB. Les jambes sont très lourdes ce matin. Surtout que nous commençons rapidement à monter. Nous nous dirigeons vers le lac Blanc, 2h45 de montée m’attendent. Ce matin est pour moi rempli d’émotions. Le paysage avec le Mont-Blanc en visu tout au long de la montée, est vraiment magnifique. En finir avec mon premier trek de 7 jours est aussi pour moi une belle victoire. Je m’accroche pour cette dernière montée.

Les lacs de Chéserys à 2210 m

Nous passons par les très jolis lacs de Chéserys (2210m) . puis, il y a quelques passages d’échelles et mains courantes un peu techniques. Nous devons être vigilants.

TMB lac chéserys

Le lac Blanc, un incontournable du TMB

Enfin nous atteignons le lac Blanc à 2352m d’altitude. Le dénivelé positif de mon TMB est terminé.

La foule du dimanche est bel et bien là. Ce n’est pas agréable. Nous avons passé 7 jours dans de grands espaces. Alors certes, le tour du Mont-Blanc est très fréquenté mais par un public qui fait le TMB. Donc soit on se suit ou on se double, soit on se croise. Là, il y a des gens dans tous les sens. Certains se baignent alors que c’est interdit. Le lac Blanc est une réserve d’eau potable pour le refuge. C’est la montagne touristique que je n’aime pas à cause de ces personnes ignorantes qui se croient chez eux. Heureusement, nous sommes arrivés en fin de matinée et nous pique-niquons donc tôt. La beauté du lieu est quand même spectaculaire.

TMB lac blanc

Nous repartons du lac Blanc en laissant la horde de touristes. Nous descendons par des sentiers une dernière fois. Ensuite, nous atteignons le téléphérique de La Flégère (1877m) . Cette fois-ci nous payons notre ticket (16€) pour redescendre aux Praz-de-Chamonix . De là, nous empruntons le train (le Mont-Blanc Express) pour rejoindre la gare de Chamonix Mont-Blanc .

Ici s’achève mon tour du Mont-Blanc. Il est 15h15, nous avons le temps de boire un dernier verre ensemble avant de repartir chacun de notre côté.

Conclusion sur le tour du Mont-Blanc 

Tour du Mont-Blanc 7 jours

Le Tour du Mont-Blanc est un trek vraiment très beau.

Les paysages sont magnifiques. J’ai beaucoup aimé les parties italiennes et surtout suisses. Notre groupe était très bienveillant les uns envers les autres. Nous avons beaucoup rigolé. Les membres de mon groupe étaient tous des habitués aux treks et des très bons sportifs. Même si le groupe me devançait en montée, il n’y a eu aucune remarque désobligeante. J’avais même droit à des encouragements. Je vous souhaite de partir avec des personnes si généreuses ! Le TMB est physique. Il demande de l’endurance surtout. Les montées, vous les ferez à votre rythme mais il faut tenir la distance, sur la durée. 7 jours c’est long. 10 jours, le vrai tour du Mont-Blanc demande encore plus d’efforts.

Heureuse d’avoir accompli ce tour du Mont-Blanc guidé

Je suis contente d’avoir eu les capacités physiques à le faire sans être à bout les soirs. Les chemins ne sont pas techniques, je n’ai pas eu peur. Je suis un tout petit peu déçue d’avoir réalisé des étapes assez courtes et de n’avoir réalisé que 108km sur les 170km du TMB. Je m’attendais à des journées plus longues. Le parcours a été modifié par rapport à celui qui était annoncé. Par exemple, nous aurions dû passer une nuit de plus en Italie, au refuge Bonatti.

Néanmoins, j’ai gravi les cols les plus emblématiques, j’ai vu des sommets magnifiques autour de moi, j’ai marché 7 jours d’affilé pour la première fois et j’en suis fière! Un jour, peut-être, je le ferai du kilomètre 0 au kilomètre 170.

Les nuits en dortoir se sont très bien passées malgré les ronflements de certains. C’est le jeu des refuges. Je regrette de ne pas avoir mangé de véritables spécialités locales mais il n’y a pas eu de repas que je n’ai pas aimé.

Le fait de n’avoir rien à penser (itinéraire, repas) m’a complétement fait vivre l’instant présent. Cela un coup certes mais j’ai pu passer une magnifique semaine de vacances. Elle fut malgré tout reposante d’un certain point de vue car je n’avais aucune charge mentale.

Je suis véritablement heureuse d’avoir réalisé ce premier trek.

Matériel utilisé pour le tour du Mont-Blanc 

Comment s’équiper pour un trekking en autonomie?

Pour mon TMB, j’avais droit au transport de bagage chaque soir. J ’étais limitée à 9kg pour mon bagage . Je suis partie avec moins. La météo étant incertaine avant le départ, j’ai pris des affaires chaudes et de pluie également. J’avais dans mon bagage une bonne pharmacie et beaucoup trop de nourriture (barres céréales, compotes…). La journée, je portais seulement un sac de 30L . J’avais toujours avec moi ma polaire et ma veste Helly Hansen . En guise de bas, mon pantalon était également dans mon sac.

Mon matériel

Les essentiels en trek, les vêtements, pour la nuit en refuge.

tour du mont blanc nombre de jours

Altitude 1989

C'est à l'âge de 3ans que je réalise mes premières randonnées. Mon amour pour la montagne grandit en même temps que moi. Sauf que lui, il ne s'arrête pas de grandir. Alors en 2015, je pose mes valises en Haute-Savoie pour que je puisse assouvir ma passion pour la randonnée lors de mon temps libre. Depuis, j'arpente les chemins, été comme hiver. J'aime l’évasion et le dépassement de soi qu'apporte la marche. Bien sûr, j’aime aussi découvrir de magnifiques paysages ou de nouveaux sommets. Mon terrain de jeux préféré est le Massif du Chablais. Parfois, c'est en courant que le dénivelé gravite sous mes pieds. Le trail est devenu une nouvelle façon pour moi de parcourir cette montagne que j’aime tant. Très souvent, c’est avec plaisir que je roule avec mon VTT sur les sentiers escarpés. Quand je m’éloigne de mes montagnes, mes chaussures de rando et mon vélo ne sont jamais très loin ! Alors transmettre ma passion est une évidence !

Test terrain de la Tente MSR FREELITE 2

Test et avis des bâtons komperdell carbon c3 cloud, vous pourriez aussi aimer, gr20 en 5 jours par les variantes alpines, le gr®34 en solitaire du mont-saint michel à..., voyage en kayak en italie avec la descente..., trans’alpes 2023 : 600 km sur la « hrp »..., raid à ski nordiques en autonomie en laponie..., escalade de la pierra menta par la voie..., ski de randonnée au monténégro, les meilleurs treks en colombie : découvrez des..., 4 jours de raid à skis dans le..., les 10 meilleures destinations de trekking en europe, laisser un commentaire annuler.

Save my name, email, and website in this browser for the next time I comment.

Tour du Mont Blanc en 5 jours : itinéraire, conseils et découvertes

Publié par la rédaction le 25 septembre 2023 25 septembre 2023, itinéraire du tour du mont blanc en 5 jours.

Le Tour du Mont Blanc est une randonnée pédestre mythique qui offre des paysages à couper le souffle. Ce parcours de plus de 170 kilomètres traverse trois pays : la France, l’Italie et la Suisse. Si vous avez peu de temps devant vous mais que vous souhaitez tout de même découvrir cette merveilleuse région, il est possible de réaliser le Tour du Mont Blanc en 5 jours. Voici un itinéraire détaillé, des conseils pratiques et les différentes découvertes que vous pourrez faire tout au long de votre périple.

Jour 1 : Les Houches (France) – Les Contamines-Montjoie (France)

Le point de départ de cette aventure est la commune des Houches, située en France. Depuis ce charmant village, vous entamerez une longue montée jusqu’au Col de Voza, qui offre une vue imprenable sur la vallée de Chamonix. Vous passerez ensuite par le Col de Tricot, magnifique passage entre deux vallées. La journée se terminera aux Contamines-Montjoie, où vous pourrez vous reposer dans l’un des nombreux hébergements disponibles.

Jour 2 : Les Contamines-Montjoie (France) – Courmayeur (Italie)

Le deuxième jour, vous quitterez la France pour entrer en Italie. La randonnée commence par un passage par le Col du Bonhomme, qui marque la frontière entre les deux pays. Vous traverserez ensuite la vallée des Glaciers et atteindrez le Col de la Seigne, point culminant de cette journée. De là, vous aurez une vue imprenable sur le massif du Mont Blanc. La descente vous mènera à Courmayeur, une ville italienne réputée pour ses pistes de ski.

Jour 3 : Courmayeur (Italie) – La Fouly (Suisse)

Le troisième jour, vous quitterez l’Italie pour entrer en Suisse. La randonnée commence par la montée vers le Grand Col Ferret, qui marque la frontière entre les deux pays. Vous marcherez ensuite le long de la magnifique vallée de Ferret, en passant par de charmants villages suisses. La journée se terminera à La Fouly, où vous pourrez vous relaxer dans un cadre idyllique.

Jour 4 : La Fouly (Suisse) – Champex (Suisse)

Le quatrième jour, vous continuerez votre périple à travers la Suisse. Vous traverserez la vallée de l’Arpette, caractérisée par ses paysages sauvages et préservés. Vous passerez par de petits hameaux typiques, avant d’arriver à Champex, un village suisse niché au bord d’un lac. Profitez de votre soirée pour vous détendre et apprécier la beauté des lieux.

Jour 5 : Champex (Suisse) – Les Houches (France)

Pour cette dernière étape, vous quitterez la Suisse pour revenir en France. Vous marcherez le long du magnifique lac d’Emosson, puis vous entamerez une montée vers le Col de Balme, qui marque la frontière entre les deux pays. La descente vous mènera finalement aux Houches, point de départ de votre aventure. Prenez le temps de savourer cette dernière journée et de contempler les paysages grandioses qui s’offrent à vous.

Conseils pratiques pour réussir votre Tour du Mont Blanc

  • Préparez-vous physiquement : le Tour du Mont Blanc est une randonnée exigeante qui nécessite une bonne condition physique. Entraînez-vous régulièrement avant votre départ afin d’être prêt à affronter les longues montées et descentes.
  • Équipez-vous correctement : choisissez des vêtements adaptés à la randonnée en montagne, ainsi qu’une bonne paire de chaussures de marche. N’oubliez pas de prendre avec vous une veste imperméable, un chapeau, des lunettes de soleil et de la crème solaire.
  • Réservez vos hébergements à l’avance : pendant la haute saison, il peut être difficile de trouver un hébergement disponible le jour même. Réservez donc vos nuits à l’avance afin d’éviter toute mauvaise surprise.
  • Emportez suffisamment d’eau et de nourriture : certaines étapes peuvent être longues et éloignées des points de ravitaillement. Prévoyez donc une quantité suffisante d’eau et de nourriture pour chaque journée de marche.
  • Soyez respectueux de l’environnement : veillez à ne laisser aucune trace de votre passage et respectez la faune et la flore locales. Ne jetez pas de déchets et respectez les sentiers balisés.
  • Renseignez-vous sur les conditions météorologiques : la météo en montagne peut être changeante. Avant chaque étape, consultez les prévisions météorologiques afin de vous préparer en conséquence.

Découvertes le long du Tour du Mont Blanc

Le Tour du Mont Blanc est bien plus qu’une simple randonnée. Tout au long de votre périple, vous découvrirez des paysages à couper le souffle et des sites exceptionnels.

  • Les aiguilles de Chamonix : situées dans la vallée de Chamonix, les aiguilles de Chamonix sont un ensemble de sommets rocheux qui culminent à plus de 3 000 mètres d’altitude. Leur silhouette majestueuse est l’une des images emblématiques de la région.
  • Le glacier du Trient : situé entre la Suisse et la France, le glacier du Trient est un impressionnant glacier d’une longueur de près de 4 kilomètres. Vous pourrez l’admirer depuis le Col de Balme, lors de votre dernière étape.
  • Le lac d’Emosson : lors de votre dernière journée de randonnée, vous longerez le lac d’Emosson, un magnifique lac de montagne qui offre des panoramas à couper le souffle. Profitez de ce moment pour vous ressourcer et contempler la beauté de la nature.
  • Les villages typiques : tout au long du parcours, vous traverserez de charmants villages de montagne, où vous pourrez découvrir l’architecture locale et la vie traditionnelle des habitants. Ne manquez pas de vous arrêter et de profiter de l’ambiance authentique de ces lieux.
  • La faune et la flore : le Tour du Mont Blanc offre une grande diversité de paysages, ce qui permet d’observer une faune et une flore variées. Vous pourrez peut-être apercevoir des bouquetins, des marmottes, des chamois ou encore des edelweiss, cette fleur emblématique des Alpes.

En conclusion, le Tour du Mont Blanc en 5 jours est une expérience unique qui vous permettra de découvrir des paysages exceptionnels et de vous ressourcer en pleine nature. En suivant cet itinéraire et en prenant quelques précautions, vous vivrez une aventure inoubliable. Alors, n’hésitez plus et lancez-vous dans cette randonnée mythique !

Note : Cet article n'est pas mis à jour régulièrement et peut contenir des informations obsolètes ainsi que des erreurs.

Articles similaires

tour du mont blanc nombre de jours

La Rédaction

L'Équipe de Rédaction est composée de rédacteurs indépendants sélectionnés pour leur capacité à communiquer des informations complexes de manière claire et utile.

Le Tour du Mont Blanc

Pour recevoir des infos sur le Tour du Mont Blanc , saisissez votre e-mail :

Saisissez votre e-mail*

Tour du Mont Blanc en 7 jours

Le Tour du Mont Blanc mesure entre 150 et 160 kilomètre. En réalité, il y a tellement de façon de faire le tour du Mont blanc que personne n’aura le même kilométrage, juste des passages de cols clés. Pour le faire de façon soft, il faut compter 9 à 10 jours, mais voici une proposition de road book pour le faire en 7 jours .

Les étapes pour 7 jours

Voici un exemple de découpage du Tour du Mont Blanc en 7 jours, comme vous pouvez l’imaginer il n’y a pas beaucoup de différence avec le découpage du TMB en 6 jours . Libre à vous d’ajuster ce découpage avec les nombreux hébergements tout le long du parcours !

Jour 1 : Les Houches > Contamines

Première section, la classique étape des Houches jusqu’aux contamines.

La montée vers le col de Voza vous permet de vous mettre dans l’ambiance : 600 mètres de dénivelé, en moins de 2h30 ce sera bouclé ! Une fois en haut, deux options s’offrent à vous :

  • suivre le sentier balisé traditionnel par Bionnassay et le Champel puis longer la rivière jusqu’aux Contamines
  • Prendre la variante du col du tricot : c’est une variante magnifique, mais très difficile physiquement ! C’est le tracé en jaune ci dessous, que vous n’aurez aucun mal à voir sur les cartes IGN .

Le tracé « traditionnel » est beaucoup plus simple, et vous emmènera sans aucune difficulté jusqu’aux centre ville des Contamines, en longeant la rivière, ça peut par moment être un peu monotone !

de voza à contamines

Jour 2 : Contamines > Les Mottets

En sortant des Contamines, un mur se dressera devant vous : ce mur s’appelle le col de la croix du bonhomme, un des gros morceau du tour du mont blanc situé à plus de 2400 mètres d’altitude. Cette étape se résume donc à une montée puis une descente jusqu’au refuge des Mottets

En sortant des Contamines, suivez le sentier jusque Notre Dame de la Gorge, c’est ici que ça va commencer à se corser ! La montée devient plus raide et ça se complique encore après le refuge de Nant Borrant !

entre notre dame de la gorge et nant borrant

Le derniers mètres sont dans les caillasses, sur un sentier malgré tout bien balisé ! Attention, selon la saison, il peut rester de la neige, surtout en juin et jusque mi-juillet !

Au niveau du refuge de la croix du bonhomme, vous avez le temps de prendre un café avant de vous décider de la meilleure option pour rejoindre le refuge des mottets, en réalité vous en avez 2 !

  • Soit prendre le sentier classique, c’est à dire descendre de la croix du bonhomme vers les chapieux puis marcher dans la vallée, sur un sentier bitumé jusqu’au refuge des Mottets (choix en orange ci dessous)
  • soit prendre la variante du col des Fours , qui ne descend pas aux Chapieux mais qui est beaucoup plus alpine (choix en jaune ci dessous)

variante du col des fours

Si la montée de la croix du bonhomme vous a éprouvé, vous pouvez vous arrêter au refuge de la croix du bonhomme mais c’est une journée de marche de 10h qui vous attendra le lendemain pour rejoindre Courmayeur !

Jour 3 : Refuge des Mottets > Courmayeur

Une grosse étape avec un gros morceau devant vous : le col de la Seigne : 650 mètres de dénivelé positif pour passer le Col de la Seigne, situé à 2515 mètres d’altitude. Il n’est pas rare d’y avoir encore de la neige fin juin, le col est exposé aux vents, prudence !

entre la seigne et courmayeur

Une fois le Col de la Seigne franchi, il vous reste environ 20 km de marche pour rejoindre Courmayeur, mais c’est un profil plutôt descendant, vous passerez devant le refuge Elisabetta puis le lac Combal avant de passer le col Checrouit, sans difficulté ! Deux options pour rejoindre Courmayeur à partir du col Checrouit :

  • la variante nord qui est un peu plus longue (2h15 au lieu de 1h30)
  • le sentier classique, qui vous amène en 5km et 800 m de D- dans le centre ville de Courmayeur !

Jour 4 : Courmayeur > Refuge Elena

Vous allez certainement dormir dans un des nombreux hôtels de Courmayeur , et manger dans un bon petit restaurant 🙂 Vous auriez tort de ne pas reprendre de force, vous êtes maintenant à la moitié du Tour du Mont Blanc !

De Courmayeur , je trouve que la vue est vraiment splendide, selon la météo, on a l’impression de pouvoir toucher le Géant des Alpes du bout des doigts !

hotel à courmayeur

La première petite montée n’est pas très longue mais je m’en souviens encore : 5 kilomètres seulement pour arriver au refuge de Bertone mais 650 mètres dans les pattes, il faut un peu plus de 2h15 pour arriver à ce point de vue panoramique !

La fin de parcours est plutôt facile, vous resterez toujours au dessus de 2000 mètres, en prenant par ci 200 mètres de D+, par là 200 m de D-. A partir du refuge de Bonatti, il ne restera que 2h30 de marche pour rejoindre votre point de chute de la soirée : le refuge d’Elena

entre bonatti et elena

Jour 5 : Refuge Elena > Champex

Aie aie aie la route et le plat ! Ce n’est pas l’étape qui va vous faire rêver, je préfère vous prévenir tout de suite. Avant ça, en sortant du refuge d’Elena, il y a quand même un gros morceau qui se dresse devant vous : le Grand Col Ferret à 2530 mètres d’altitude (voir image ci dessus)

Ensuite, vous allez tout dévaler vers la Fouly, 9km de descente pour 950 mètres de dénivelé négatif !

du col ferret à la fouly

C’est après que ça devient monotone : entre la Fouly et Praz de Fort, vous allez longer la route pendant une petite dizaine de kilomètres, avant de prendre un coup de cul de 500 mètres positif pour rejoindre Champex, toujours en Suisse !

Jour 6 : Champex > Tré le Champ

Deux options, même trois ou 4 ! Vous êtes dans la zone des variantes du Tour du Mont Blanc !

En sortant de Champex, vous avez deux options après 30 minutes de marche

  • partir sur votre gauche sur la variante de Montroc par le col d’arpette, un passage à 2700 mètres d’altitude : cette variante est plus longue, plus raide, plus tout !
  • partir tout droit sur le circuit officiel du TMB vers Bovine puis La Forclaz

tour du mont blanc nombre de jours

Quand je vous dis que cette étape est multi-variante, c’est aussi que vous avez une possibilité de descendre Tré le champ soit en passant par le Col de Balme, soit en prenant la variante du Tour ! Regardez bien sur les cartes IGN pour choisir votre plan de route optimal, en fonction de votre condition physique ! Comme vous serez sur le 6ème jour de marche, ça va commencer à tirer dans les pattes !

Jour 7 : Tré le champ > Chamonix

Dernière étape, et pas forcément la plus simple. Il y a toujours une option, c’est rentrer en stop, bus ou en marchant dans la vallée ! Mais je ne vous le souhaite pas, vous avez encore du paysage à prendre en pleine face, notamment la Tête aux vents à 2130 mètres d’altitude ainsi que le col du Brévent si vous allez jusqu’aux Houches . Si vous vous arrêtez à Chamonix, vous aurez une bifurcation possible après la Flégère !

Récits : ils l’ont fait en 7 jours

Découvrez des témoignages et articles de randonneurs qui ont fait le TMB en 7 jours

  • Globe croqueuse, son itinéraire détaille ici ainsi que le récit

Notre Tour du Mont Blanc en 8 jours – GR® TMB

  • Grande Randonnée
  • par Pierre Ferrolliet
  • 30 juillet 2022 14 décembre 2023

tour du mont blanc nombre de jours

Nous avons eu la chance de faire le Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB). On vous fait notre retour d’expérience sur cette aventure incroyable en autonomie autour du plus célèbre glacier des Alpes : le Mont Blanc !

Le Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB)

Infos pratiques.

  • Durée : 8 jours
  • Quand ? De mi-Juin à mi-Septembre
  • Où ? France, Suisse, Italie
  • Distance : 160 km
  • Dénivelé positif : 10 000m
  • Difficulté : Modéré

tour du mont blanc nombre de jours

Le topoguide du Tour du Mont Blanc

Nous vous recommandons de toujours acheter le TopoGuide avant de vous lancer dans une randonnée :

  • FFrandonnée

Oragniser son Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB)

  • Quand faire le Tour du Mont Blanc ? La période pour réaliser le tour du Mont Blanc dans de bonnes conditions s’étale  de mi-juin à mi-septembre.  Les mois de juillet et août sont les plus prisés des randonneurs. En juin il n’est pas rare de traverser quelques névés tardives. À partir de la 3e semaine de septembre de nombreux refuges ferment et la météo peut devenir incertaine, ce qui peut être dangereux en montagne !
  • Est-ce difficile de faire le Tour du Mont Blanc (GR® TMB) ? Le tour du Mont Blanc est réputé pour être un GR de difficulté modéré. En effet, il n’est pas très technique et est assez accessible à condition d’être bien équipé et préparé physiquement. Certaines variantes alpines sont plus techniques et plus exigeantes que le sentier classique, renseignez vous bien avant de vous lancer !
  • Quel budget pour faire le tour du Mont Blanc (GR® TMB) ? Le tour du Mont Blanc est un GR qui peut revenir assez cher, le bivouac étant peu autorisé sur l’itinéraire. Le budget pour faire le TMB va aussi dépendre de si vous cuisinez vous même ou si vous ne mangez qu’en refuge.
  • Dans quel sens faire le Tour du Mont Blanc (GR® TMB) ? Le sens classique du tour du mont blanc est le sens anti-horaire et démarre en général aux Houches. C’est celui que nous avons emprunté.
  • Le bivouac est-il autorisé sur le Tour du Mont Blanc ? Et bien… ça dépend ! Une belle réponse de politicien non ? En effet, les lois sur le bivouac varient d’un pays à l’autre. Or le tour du Mont Blanc traverse la France, l’Italie et la Suisse. Les règles du bivouac sont donc les suivantes sur le GR TMB : interdit en Suisse, autorisé à plus de 2500m en Italie et autorisé en France.

Notre guide complet du Tour du Mont Blanc

Les étapes de notre Tour du Mont Blanc en 8 jours

Nous avons choisi de faire le tour du Mont Blanc en 8 jours (dont une partie en bus), avec le découpage suivant :

  • Les Houches > Refuge de Nant Borrant
  • Refuge de Nant Borrant > Ville des glaciers
  • Ville des glaciers > Refuge Elisabetta
  • Refuge Elisabetta > Refuge Bertone
  • Refuge Bertone > La Fouly
  • La Fouly > Trient
  • Trient > La Flégère
  • La Flégère > Les Houches

Notre matériel pour faire le Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB)

  • Sac à dos Deuter Futur Pro 40L
  • T-shirt mérinos Forclaz
  • Caleçon mérinos Forclaz
  • Chaussures Lowa Renegade
  • Veste GoreTex Rab Latok
  • Doudoune Patagonia Nanopuff
  • T-shirt long Forclaz MT500
  • Buff merinos Forclaz MT500
  • Collant mérinos Forclaz MT500
  • Réchaud Jetboil Stash
  • Pierre à feu Forclaz MT500
  • Couteau suisse Victorinox
  • Pantalon Millet All Outdoor
  • Short rando Quechua MH500
  • Chaussettes rando Icebeaker
  • Lunettes de soleil
  • Duvet 0° Forclaz MT900
  • Drap en soie Forclaz MT500
  • Matelas Neoair Xlite
  • Tente trekking MSR Hubba Hubba
  • Lampe frontale Petzl Swift RL
  • Crème solaire
  • Casquette Ciele
  • Bâtons rando Forclaz MT500
  • Coussin Forclaz MT500
  • Poche à eau 2L Forclaz
  • Gourde Katadyn Befree 1L

Jour 1 – Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB) – Les Houches à Refuge de Nant Borrant

Il est facile de garer sa voiture aux Houches, il y a un parking officiel (et gratuit) pour le TMB. Celui-ci est plein quand nous arrivons mais il y a d’autres parkings tout proches où nous laissons notre voiture sans problème. Il existe également une gare SNCF aux Houches pour ceux qui ne sont pas motorisés.

Ça y est, on démarre ce fameux Tour du Mont Blanc en 8 jours !

Télécabine du Prarion pour démarrer notre Tour du Mont Blanc (TMB)

Nous commençons la randonnée en prenant la télécabine du Prarion (16€ l’aller par personne, quand même !). Elle nous permet d’éviter la longue montée initiale par le parking et de gagner 1h de marche. En effet, de gros orages et de la grêle sont annoncés en fin d’après-midi et on préfère essayer de les éviter si possible ! La télécabine nous dépose en altitude au Prarion, hors GR. Nous redescendons donc à pied et récupérons le sentier officiel du GR TMB au niveau du col de Voza en une trentaine de minutes.

Du col de Voza au refuge Nant Borrant sur le TMB

Une fois le col de Voza atteint, nous continuons une longue descente dans de jolis villages alpins avec leurs chalets en bois et décorations typiques. L’église de Contamines-Montjoie est vraiment remarquable avec son écrin de verdure tout autour (3ème photo). Nous marchons ensuite dans une belle zone de loisirs, le long d’une rivière et de petites cascades.

Le décor est bucolique et invite à la détente. puis grande montée coriace jusqu’au refuge de Nant Borrant. C’est un refuge familiale hyper sympa, avec des douches et toilettes propres ainsi qu’une belle zone de détente avec transats et tables. On s’y régale le soir et on y passe une bonne nuit ! Une aire de bivouac se situe peu après le refuge Nant Borrant (environ 10min).

Le GR5 et le GR TMB sont communs des Houches au refuge du col de la Croix-du-Bonhomme.

Jour 2 – Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB) – Du refuge de Nant Borrant à Ville des Glaciers

Nous démarrons notre seconde journée sur le TMB par une longue montée jusqu’au col du Bonhomme. C’est un premier beau challenge pour nos corps et nos esprits, avec les sacs à dos qui pèsent. Heureusement, les paysages sont magnifiques et le soleil joue au chat et à la souris avec les nuages, ce qui nous donne une lumière vraiment féérique. Un petit passage sur un névé tardif nous prouve qu’on est bien haut en altitude, malgré la chaleur de ce mois de Juillet ! Pour être honnête, nous ne sommes pas mécontents d’arriver au col de la Croix-du-Bonhomme car la fatigue se fait un peu ressentir.

La variante du GR® TMB par le col des Fours

Il existe une variante par le col des Fours qui permet d’aller directement au refuge du Mottet depuis le col de la Croix-du-Bonhomme (2479m) en 2h30. Cette variante n’est faisable que par beau temps et avec une bonne visibilité, elle peut être dangereuse sinon. Elle offre l’un des plus beaux belvédères sur la chaîne du Mont Blanc mais est exigeante physiquement. Elle est plus alpine que le sentier classique et nécessite d’être à l’aise en montagne !

Nous découvrons ensuite rapidement qu’en réalité, la descente est bien pire pour le corps. En effet, il faut retenir son propre poids et le poids du sac à dos ! Les genoux luttent, et les quadriceps souffrent. La descente est longue jusqu’au Chapieux et nous casse bien les jambes. Ce Tour du Mont Blanc en 8 jours s’annonce sportif !

Courses alimentaires et eau potable à Les Chapieux

Il y a une aire de bivouac à les Chapieux, une supérette-fromager, des toilettes (possible de remplir son eau potable). C’est un bout de pelouse dans la vallée à côté des campings cars et en plein soleil. Pas très glamour. Nous rencontrons Adélaïde et Alex qui ont vite fait de nous convaincre de continuer notre route jusqu’à la ville des glaciers.

C’est une longue montée sur la route avec une jolie vue et assez peu de voitures. le chemin bifurque ensuite pour sortir de la route et traverser la rivière. De ce côté la vue est magnifique sur la vallée mais l’itinéraire ne fait que monter et descendre !

Bivouac sur le Tour du Mont Blanc (TMB) à la ville des Glaciers

Nous nous arrêtons finalement à la Ville des glaciers… qui n’a de ville que le nom ! Ce sont seulement deux petites fermes, des toilettes publiques, un parking et un fromager. On décide donc de poser notre tente sur le parking à côté des toilettes, sur un petit bout de pelouse avec une vue imprenable. Il est également possible de poser son bivouac un peu plus loin sur l’itinéraire au niveau d’une maison en ruines (15min environ plus loin sur l’itinéraire du TMB).

Jour 3 – Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB) – De Ville des Glaciers à Refuge Elisabetta

Ce troisième jour de notre tour du mont blanc en 8 jours est une petite étape, il est probablement possible de l’inclure aux jours 1 et 2 en allongeant leurs distances, et donc de finir le jour 2 au refuge Elisabetta directement. Si c’était à refaire, c’est probablement ce que nous ferions !

Col de Seigne

Nous attaquons cette journée par une longue montée en lacet en plein soleil jusqu’au col de la Seigne. Les jambes commencent à être lourdes, surtout avec la chaleur de ce mois de Juillet. Heureusement, la pente devient moins raide sur la fin mais termine par une (interminable) ligne droite jusqu’au col. Celui-ci marque la frontière entre la France et l’Italie, avec un énorme cairn.

C’est toujours un étrange sentiment que de traverser une frontière à pied, sans aucune délimitation… ça nous rappelle que les frontières sont un concept bien abstrait . Le col de la Seigne nous offre un superbe point de vue sur le versant italien du Mont Blanc, un régal. Nous entrons ainsi par la grande porte dans le val d’Aoste, en Italie !

Le français est parlé quasi partout sur le GR® TMB

Le français est couramment parlé dans le val d’Aoste, en Italie. Pas de problème pour communiquer donc !

Heureusement pour nos genoux (et notre moral !), la descente roulante est bien jusqu’au refuge Elisabetta. La vallée s’ouvre devant nous et nous dévoile ses magnifiques paysages.

Pendant la descente, on vous recommande de faire une pause à la Casermetta (9h30-17h30), une ancienne caserne militaire rénovée et reconvertie en musée sur la nature du Mont Blanc. Une jolie pause sur ce Tour du Mont Blanc en 8 jours.

La portion dans la vallée d’Aoste est incroyable, presque plate et dans un cadre enchanteur et bucolique. On se croirait en Nouvelle Zélande tant les espaces naturels sont grandioses et préservés ! Que c’est beau les Alpes….

Nuit au refuge Elisabetta sur le GR® TMB

Nous arrivons finalement au pied de la dernière difficulté : une très raide grimpette de 100m de D+ hors GR pour rejoindre le refuge Elisabetta. Depuis le refuge, la vue sur la vallée est imprenable ! Cependant, nous ne sommes pas d’accord avec la quantité d’avis élogieux sur ce refuge qu’on trouve sur le net. Certes, le repas est très bon et très copieux, mais c’est un vrai refuge usine sans un coin cosy où s’installer pour lire.

De plus, les toilettes et les douches sont immondes (on décide de ne pas se doucher, d’ailleurs !), et notre dortoir de 30 personnes donne directement sur les sanitaires… d’où émane une odeur très désagréable toute la nuit. On vous recommande honnêtement d’y manger un bout le midi pour la vue et de continuer au prochain refuge si vous avez le temps !

Jour 4 – Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB) – Du Refuge Elisabetta au refuge Bertone

Une fois la pente raide du refuge Elisabetta passée, la suite de la descente est assez roulante jusqu’à la vallée luxuriante en contrebas. En effet, une longue ligne droite dans la vallée permet de se mettre en jambe sur une des rares portions plates du TMB. Le décor est grandiose car nous nous retrouvons entourés de montagnes ! On serait pas plus étonné que ça de voir débarquer un groupe de vélociraptors tant la nature est omniprésente et semble millénaire.

Refuge Maison Vieille sur le TMB

Nous attaquons ensuite une longue montée bien raide qui va nous faire gravir 400m de D+ sur environ 2,5km, jusqu’au chalet d’Arp-Vieille. Les points de vue sur les montagnes alentours sont incroyables. Le panorama à l’arrivée du col nous récompense bien de tous nos efforts ! Nous marchons ensuite tranquillement dans un décor enchanteur avec une succession de faux plats plutôt bien roulants avant de redescendre sec jusqu’à refuge de Maison Vieille.

Téléphérique entre le refuge maison Vieille et Courmayeur

Une fois arrivés au refuge Maison Vieille, il nous reste encore 1h45 de marche peu enthousiasmante jusqu’à Courmayeur : en effet, la descente suit les pistes de ski puis descend de façon abrupte dans la forêt. Toutefois, nous avons encore une longue route depuis Courmayeur pour rejoindre le refuge Bertone. Nous choisissons donc d’emprunter le téléphérique pour Courmayeur pour nous éviter cette peine et raccourcir un peu la distance :

  • Téléphérique de Maison Vieille à Dolonne
  • Puis marcher 5 min pour prendre le 2nd téléphérique de Dolonne à Courmayeur
  • 15€ / personne (pour les 2 téléphériques)

Faire le Tour du Mont Blanc en 8 jours oui, mais pas pour souffrir !

Le GR® TMB de Courmayeur au refuge Bertone

Nous mangeons une (très mauvaise) pizza à Courmayeur, une jolie ville mais pas très agréable à traverser à pied avec les gros sacs à dos. Il est possible (et conseillé !) de retirer de l’argent à Courmayeur comme de nombreux refuges ne prennent pas la CB. Le chemin traverse de nombreux quartiers de Courmayeur avant de déboucher – enfin – dans une forêt.

La montée en sous-bois est très très raide jusqu’au refuge Bertone : nous grimpons pendant 2km et avalons 500m de D+. Heureusement, la forêt et les points de vue sont enchanteurs et font un peu oublier la difficulté.

Nuit au refuge Bertone pendant notre Tour du Mont Blanc en 8 jours

Une fois arrivés au refuge Bertone, le point de vue est imprenable. De beaux transats nous attendent pour bouquiner, et nous mangeons un repas trèèèès copieux le soir même au refuge. Bonne nouvelle, les sanitaires sont propres et les 4min d’eau chaude pour la douche sont largement suffisantes. Cependant, le refuge est un peu plus cher que les autres (60€ / personne).

Jour 5 – Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB) – Du Refuge Bertone à La Fouly

Longue descente puis longue montée jusqu’au refuge Elena. Le vent de face nous secoue pas mal et siffle dans nos oreilles, sacrée expérience face aux éléments déchainés ! Après une courte pause boisson et snack un peu à l’abri du vent au refuge Elena nous attaquons l’ascension très raide et longue jusqu’au col Ferret. Une fois là haut, nous sommes récompensés par une superbe vue et en profitons pour faire une pause pique-nique bien méritée. Le col Ferret, parcouru depuis l’antiquité, marque la frontière entre l’Italie et Suisse.

La variante du GR® TMB par le Petit col Ferret

Une variante passe par le Petit col Ferret au niveau du refuge Elena et contourne le col du Ferret. Elle est réputée très raide et il est recommandé de ne la faire que par beau temps car elle peut être dangereuse en cas de manque de visibilité.

Longue descente sinueuse mais peu raide jusqu’à la Fouly. Le décor côté Suisse change complètement de visage, nous voilà dans des alpages avec des vaches de partout. La Suisse qu’on aime (rires). La fin de cette longue journée suit une belle rivière dans la forêt, on se régale tant le décor est contemplatif et apaisant.

Nous posons notre tente au camping des Glaciers (40€ l’emplacement de tente, bienvenue en Suisse !), de l’autre côté de la rivière (pas de restauration, quelques trucs à grignoter seulement). Il y a un supermarché dans le village de la Fouly si vous avez besoin de vous ravitailler.

Jour 6 – Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB) – De La Fouly à Trient par la variante fenêtre d’Arpette

Bus entre la fouly et champex-lac.

Nous décidons d’écourter cette grosse étape de notre Tour du Mont Blanc en 8 jours en prenant un bus sur une partie réputée moins sympa, entre La Fouly et Champex-Lac. De plus, nous souhaitons faire la variante de la fenêtre d’Arpette, très réputée entre Champex-Lac et Trient. Sauf que cumuler le trajet à pied entre La Fouly et Champex puis la variante est vraiment trop difficile en terme de dénivelé et distance pour une seule journée. On fait donc le choix de nous faciliter la vie avec le bus entre La Fouly et Champex pour garder nos forces pour la variante qui est classée très difficile et technique.

Le bus passe à intervalles réguliers à La Fouly, on vous conseille d’appeler l’office de tourisme de La Fouly pour avoir les horaires. Il faut prendre 2 bus différents pour rejoindre Champex-Lac depuis la Fouly, avec un changement à Orsière. Le trajet coûte 11€/p, et dure environ 1h selon la circulation.

La variante du GR® TMB de la fenêtre d’Arpette entre Champex-Lac et Trient

Nous partons donc depuis Champex-Lac pour la fameuse variante fenêtre d’Arpette du TMB. Le topoguide est clair sur le sujet : ça va être costaud (rires) !

En effet, l’étape est réputée pour être intense niveau dénivelé (1400 de D+ sur 5km et autant en descente) et surtout technique car dans des pierriers sur la dernière partie. Il n’est possible de la faire que par beau temps car elle est dangereuse si la visibilité est mauvaise.

Les premiers kilomètres sont une longue montée assez raide mais vraiment bucolique en sous bois. On longe un puissant ruisseau avant d’arriver dans une large vallée avec des montagnes à perte de vue avant d’attaquer la vraie ascension pour le col.

Puis nous entamons très longue montée dans les pierres et éboulis jusqu’au sommet. Passages dangereux et techniques, il vaut mieux avoir le pied sûr. La vue est imprenable sur les glaciers, c’est vraiment impressionant.

La descente est toute aussi abrupte pendant les premiers kilomètres, et bien technique. Nous marchons tant bien que mal en essayant de ne pas glisser ou d’être emporté par le poids de nos gros sacs à dos. Aïe, aïe aïe, nos pauvres genoux. Nous entrons ensuite dans un superbe bois avec quelques passages équipés de mains courantes, mieux vaut être prudent, surtout avec le sol détrempé que nous avons. Finalement, la dernière portion jusqu’à Trient est celle qui a nous a paru la plus longue de notre Tour du Mont Blanc en 8 jours tant elle est interminable et serpente longueeeement. Nous apercevons le village de loin et les lacets ‘en finissent plus de nous balader avant l’arrivée bien méritée à l’auberge !

Nuit à l’auberge du Mont Blanc sur le GR® TMB

Nous arrivons enfin à Trient, exténués par cette interminable descente. On a réservé une nuit à l’auberge du Mont Blanc, un joli hôtel à l’ancienne dans lequel nous allons passer une bonne soirée et très bien manger. Cependant, le prix est élevé (160€ pour 2, nuit + demi pension + pique-nique), une fois encore nous sommes bien en Suisse (rires). Le cadre est vraiment très chouette et la terrasse super agréable ! Les grandes tablées permettent d’échanger avec les autres randonneurs dans une ambiance chaleureuse.

Jour 7 – Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB) – De Trient à La Flégère par la variante de vallorcine

La variante du gr® tmb par vallorcine.

Depuis Trient, nous choisissons de prendre la variante du TMB par Vallorcine pour rejoindre Tré-le-Champ. Cette variante évite le col de Balme mais permet de traverser la magnifique vallée autour de Vallorcine, on adore ! Nous ne regrettons pas du tout cette variante sur notre Tour du Mont Blanc en 8 jours. Nous hésitons même à acheter une maison dans le coin (rires).

De bon matin, il faut remonter l’équivalent de ce qu’on a descendu jusqu’à Trient. Nous repartons donc le matin assez tôt après un gros petit déjeuner pour affronter notre avant dernière journée, une grosse étape à nouveau.

La réserve naturelle des Aiguilles rouges sur le tour du Mont Blanc

La traversée du parc naturel des Aiguilles rouges est un vrai coup de coeur, probablement l’une des plus belles étapes de ce Tour du Mont Blanc en 8 jours, mais également la plus aérienne. En effet, de nombreuses échelles et marches nous permettent d’avaler un gros dénivelé rapidement. Mais il faut avoir le coeur bien accroché car le moins que l’on puisse dire c’est que ces passages aériens avec un gros sac à dos sont impressionnants. Heureusement, les points de vue sur le Mont Blanc sont de toute beauté. le spot est également célèbre pour les grimpeurs, il y a de nombreuses personnes qui font de l’escalade sur les falaises et qui échangent des sourires avec nous, chacun admirant ce que fait l’autre.

Une fois passées ces difficultés, le sentier qui descend en serpentant jusqu’à la Flégère nous offre encore de sublimes points de vue sur le Mont Blanc. Nous installons finalement notre tente aux abords du refuge de la Flégère, pour notre dernière nuit en bivouac.

Le tour des Aiguilles rouges en 3 jours

La variante hors-GR® TMB par les lacs de Chesery et le lac Blanc (GRP)

Il est possible de prendre une autre variante pour le célèbre lac Blanc un peu avant Tré-le-Champ. Toutefois, cette variante ne fait plus partie du GR TMB mais suit un GRP (Grand Randonnée de Pays), balisé en jaune. L’itinéraire grimpe pas mal pour accéder au lac Blanc et rallonge le parcours, puis redescend directement sur Trient. Il est possible d’installer son bivouac aux lacs de Chesery, 40 min avant le lac Blanc. Il est interdit de bivouaquer au lac Blanc.

Jour 8 – Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB) – De la Flégère à Les Houches

Depuis la Flégère, le chemin est relativement plat avec une belle vue dégagée sur le mont Blanc avant d’entamer la dernière montée du TMB : l’ascension du fameux col de Brévent. Nous voilà reparti pour gravir les derniers 700m de D+ de ce Tour du Mont Blanc en 8 jours ! Heureusement, le point de vue au col de Brévent est incroyable. Depuis le col de Brévent il va encore falloir grimper pour rejoindre le sommet du Brévent, dans un ultime effort. Le paysage est lunaire ici, rien ne pousse à cette altitude (2 525m) et le vent n’a aucun obstacle pour vous bousculer.

Il est possible de prendre le téléphérique pour le col de Brévent depuis Planpraz.

Longue redescente jusqu’aux Houches

La redescente depuis le col du Brévent est longue, très longue jusqu’aux Houches. Vous pouvez également prendre le téléphérique depuis le col du Bévent pour redescendre sur Chamonix puis prendre une bus (gratuit) pour les Houches pour éviter cette partie. Nous terminons finalement ce Tour du Mont Blanc en 8 jours fatigués mais heureux de cette superbe aventure qu’on vous recommande chaudement !

1 commentaire pour “Notre Tour du Mont Blanc en 8 jours – GR® TMB”

De magnifiques photos…. Un enthousiasme partagé qui donnerait presque envie de repousser ses limites 😊 Merci pour ce beau voyage…. Un clin d’œil particulier à Pierrot car c’ est mon petit frère 😍

Laisser un commentaire Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire *

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Privacy Overview

Randonnées Trekking Altitude Mont-Blanc

  • +33 (0)4 50 79 09 16

fr

  • Tours du Mont Blanc
  • GR5 / Grande Traversée des Alpes
  • Parc National de la Vanoise
  • Chablais, Aravis, Aiguilles Rouges...
  • Alpes du Dauphiné
  • Alpes du Sud
  • Autres massifs (Jura, Pyrénées...)
  • Italie - Dolomites
  • Italie - Val d'Aoste
  • Séjours Panorama (en étoile)
  • Voyages exclusifs 2024
  • Voyages en famille
  • Voyages un peu plus loin
  • Hautes Routes / Trail
  • Haute Montagne
  • Mag’Altitude
  • Accéder à mon compte
  • Nous contacter
  • Notre équipe
  • Randos à la carte
  • Niveau des randonnées
  • Equipement conseillé
  • Conditions générales de vente
  • Extranet prestataire
  • Dernières places !

TOUR DU MONT BLANC 7 jours

tour du mont blanc nombre de jours

L'incontournable...

Sept vallées, 71 glaciers, 400 sommets… le massif du Mont-Blanc fascine. En faire le tour, c’est découvrir l'univers de la haute montagne, impressionnante et magique, et le spectacle saisissant des glaciers tout proches... De Courmayeur à la vallée de Chamonix, de la fenêtre d’Arpette au Val Ferret sauvage, le long des versants suisses, italiens et français, les sentiers s’aventurent entre alpages, glaciers et pics, entre cols et vallées. Domaine de la nature sauvage, ce massif est aussi le territoire des femmes et des hommes qui y vivent. Faire le tour du Mont-Blanc, c’est aussi découvrir à travers villages, hameaux et alpages une montagne familière et chaleureuse, empreinte de traditions vivantes.

Vous allez aimer

  • Un itinéraire original, empruntant un sens inhabituel et des variantes hors des sentiers les plus fréquentés
  • Les paysages irréels du Mont-Blanc depuis le col de Chécroui
  • La proximité des grands glaciers
  • Les hébergements en gîtes, refuges et hôtels conviviaux
  • Le transport de vos bagages chaque jour

Partager sur :

Prochaine date

A partir de 975 €

Paiement sécurisé

Dernières places disponibles !

Tour du mont blanc intégral.

tour du mont blanc nombre de jours

9 jours, le Mont-Blanc sous toutes ses faces Sept vallées, 71 glaciers, 400 sommets… le massif du Mont-Blanc fascine. Découvrir...

TOUR DU MONT BLANC Intégral Confort

tour du mont blanc nombre de jours

Le Mont-Blanc sous toutes ses faces Sept vallées, 71 glaciers, 400 sommets… le massif du Mont-Blanc fascine. Découvrir...

PANORAMA DU MONT-BLANC

tour du mont blanc nombre de jours

Une sélection des plus belles randonnées, en étoile pour plus de confort Si le mythique Tour du Mont-Blanc vous impressionne par son engagement, nous vous proposons de découvrir ce...

RAQUETTES AUX PORTES DU SOLEIL

tour du mont blanc nombre de jours

Morzine en costume d'hiver La vallée de Morzine et les Portes du Soleil, entourés de vallons et de sommets vierges que...

DOLO LE MYTHE

tour du mont blanc nombre de jours

Trek au cœur d'un massif unique Quelles étranges montagnes… « La plus belle œuvre architecturale au...

RAQUETTES DANS LES ECRINS

tour du mont blanc nombre de jours

Au cœur du Parc National ! A la limite des Alpes du Nord et des Alpes du sud, se dresse un célébre massif : les Ecrins....

Détails de la randonée

Dates & tarifs.

  • Le parcours

Infos pratiques

  • Equipement et bagages

Comprend  :

  • Les frais d'organisation et l'encadrement par un accompagnateur en montagne diplômé ;
  • Les repas en pension complète, les encas ;
  • Les nuits en refuge, gîte ou hôtel et les taxes de séjour ;
  • Le transport de vos effets personnels chaque jour et les transferts routiers.

Ne comprend pas   :

  • Les dépenses à caractère personnel (boissons, etc.), les visites ;
  • L'assurance assistance annulation (4.2% du montant du voyage) ;

Le tarif s'entend tout compris du point de rendez-vous au point de dispersion.

Egalement disponible à la carte

L’itinéraire jour après jour...

RDV dimanche à 10h30 devant la gare SNCF de Montroc-le-Planet

COL DE BALME - TRIENT Montée par le balcon des Posettes au col de Balme (2200m), frontière franco-suisse. Vue sur les glaciers tout proches d’Argentière, du Tour et du nord du massif du Mont-Blanc. Descente dans les alpages suisses jusqu'au village de Trient. Nuit en gîte. 5h00 de marche / Dénivelé : +840 m ; -920 m

BOVINE OU ARPETTE - CHAMPEX Traversée des alpages de Bovine par un sentier en balcon surplombant la vallée du Rhône. Si les conditions naturelles et la forme du groupe le permettent, montée le long du Glacier de Trient, pour atteindre la Fenêtre d'Arpette (2700 m), par un itinéraire plus "haute montagne". Nuit en gîte. 6h00 de marche / Dénivelé : +1100 m ; -750 m (par Bovine) 6h30 de marche / Dénivelé : +1300 m ; -970 m (par Arpette)

GRAND COL FERRET - ELENA Descente au village de Champex et transfert en bus au village de la Fouly. Montée au Col Ferret (2537 m), frontière avec l’Italie. Rencontre éventuelle avec les alpagistes de l'alpage de la Peule. Descente dans le Val Ferret italien, au pied du glacier de Pré de Bar et du Mont Dolent, point de rencontre entre France, Suisse et Italie. Nuit en refuge face au glacier. 5h00 de marche / Dénivelé : +840 m ; -750 m

MONT DE LA SAXE - COURMAYEUR Montée au refuge Bonatti. Exceptionnelle traversée en balcon au Mont de la Saxe, offrant une vue insolite sur le Mont-Blanc, le Mont Dolent, l’aiguille du Triolet, les Grandes Jorasses… Descente à Courmayeur. Court transfert pour rejoindre notre gîte sur les hauteurs de Courmayeur. 5h30 de marche / Dénivelé : +650 m ; -1200 m

COL DE LA SEIGNE - LES MOTTETS Montée par le lac glaciaire de Miage et le col de la Seigne, frontière franco-italienne. Détour possible par le grand balcon sud du Mont-Blanc en passant par le col Chécroui et le Mont Fortin, dévoilant d’irréels profils himalayens. Nuit en refuge. 6h00 de marche / Dénivelé : +850 m ; -650 m 8h00 de marche / Dénivelé : +/- 450 m ( par le Col Chécroui)

COL DES FOURS - COL BONHOMME - LES CONTAMINES-MONTJOIE Rencontre avec les alpagistes du Beaufortain. Montée dans les alpages entre torrents et cascades jusqu’au col des Fours (2665m), le point culminant de la randonnée. Descente jusqu’à Notre-Dame-de-la-Gorge en passant par le col du Bonhomme (2300m), lieu de passage des colporteurs d'autrefois, puis par l’ancienne voie romaine en fond de vallée. Petit transfert pour rejoindre le village des Contamines. 6h00 de marche / Dénivelé : +850 m ; -1500 m

GLACIER DE BIONNASSAY - COL DU TRICOT - LES HOUCHES Montée jusqu’au glacier de Bionnassay en passant par le village de Champel ou par le col du Tricot (2120m), belvédère incontournable sur la vallée de Chamonix, les dômes de Miage et le Mont-Blanc tout proches. Descente sur le village des Houches. 5h00 de marche / Dénivelé : +750 m ; -800 m ( par Champel) 6h30 de marche / Dénivelé : +1100 m ; -1250 m (par le col du Tricot)

Fin de la randonnée Samedi à 16h00 au pied de la télécabine du Prarion aux Houches.

Le programme a été établi selon les derniers éléments connus lors de sa rédaction ; des impondérables sont toujours possibles et des situations indépendantes de notre volonté peuvent en modifier le déroulement.

Dénivelé : +/- 900 m en moyenne par jour. Temps de marche : 5 à 7 heures par jour. Type de randonnée : Le Tour du Mont Blanc est un itinéraire de grande randonnée en montagne sur sentiers balisés souvent caillouteux. S'il ne présente pas de difficulté technique particulière (pas de passages escarpés, sentiers bien marqués...), il demeure tout de même une randonnée physiquement exigeante impliquant d'être capable d'accomplir presque 1000 mètres de dénivelés positifs par jour durant une semaine complète. 

Il est nécessaire d'être en bonne condition physique générale. Pratiquez régulièrement un sport d'endurance tel que la marche, la course à pied, le vélo, de 3 à 4 heures par semaine. Votre préparation physique facilitera votre séjour et vous permettra de l’apprécier d’autant plus. Découvrez le descriptif des niveaux en cliquant ici :  niveaux des randonnées

ENCADREMENT

Nombre de participants compris entre 6 et 14 personnes encadrés par un professionnel diplômé (accompagnateur en montagne).

En remerciement, il est d'usage de donner un pourboire à votre accompagnateur à la fin de votre randonnée, selon votre satisfaction. Ceci n'est pas obligatoire mais très apprécié.

HÉBERGEMENT

6 nuits en dortoir en gîte et refuge Tous les hébergements sont équipés de douches chaudes (comprises dans le prix du séjour)

Les petits déjeuners et dîners sont servis dans les hébergements. Pour le midi, votre accompagnateur prépare un pique-nique généralement composé de salades variées et de produits régionaux.

Merci de nous préciser vos allergies et régimes alimentaires  au moment de la réservation. Nous faisons de notre mieux pour prendre en compte les régimes particuliers (sans gluten, végétarien, etc.). Nous vous encourageons cependant à prévoir quelques produits complémentaires pour vos propres pique-niques. 

CARTOGRAPHIE

IGN Top 25 - 3630 OT - Chamonix et Top 25 - 3531 ET - Saint Gervais (1/25 000)

ACCÈS AU POINT DE DÉPART

RDV dimanche à 10h30 devant la gare SNCF de Montroc-le-Planet.

EN TRAIN / BUS Aller : la veille, le samedi, départ de Paris-Gare de Lyon à 12h18 (ou 14h18), arrivée à Chamonix à 19h50 (20h50) :  oui.sncf  ou  sbb.ch/fr . Puis des bus et trains desservent toute la vallée de Chamonix.  Liaison régulière toutes les heures ou demi-heures entre Les Houches / Chamonix / Montroc-le-Planet. Retour : le lendemain, départ Les Houches à 14h20 (ou 15h20), arrivée à Paris-Gare de Lyon à 19h42 (ou 21h22). Les horaires donnés le sont à titre indicatif et doivent être vérifiés impérativement auprès de la SNCF.

EN VOITURE Autoroute A40 jusqu’à Chamonix, puis suivre l’axe principal direction Argentière et la Suisse jusqu’au village de Montroc (1km après Argentière). Grand parking au village du Tour à 1km du lieu de rendez-vous à Montroc-le-Planet. Vous pouvez également laisser votre voiture au parking gratuit de la télécabine du Prarion aux Houches (fin de la randonnée), et rejoindre en bus le lieu de rendez-vous à Montroc-le-Planet (1 heure de trajet environ), votre retour en fin de randonnée en sera facilité. 

Si vous désirez laisser votre véhicule dans un parking couvert : Chamonix Park auto à Chamonix : 04 50 53 65 71 (40 à 50€ la semaine). > Guide pour stationner à Chamonix

EN COVOITURAGE Quelques sites de mise en relation entre conducteurs et passagers pour partager des trajets: covoiturage-libre.fr ,  laroueverte.com ,  roulezmalin.com ,  blablacar.fr

AÉROPORT LE PLUS PROCHE Genève (GVA) 1h en voiture pour relier l'aéroport à Chamonix De nombreux bus et minibus font la liaison plusieurs fois par jour (25 à 35€ par voyage) Lyon (LYS) 2h15 pour rejoindre Chamonix en voiture Train toutes les 2 heures pour Chamonix / 4h15 de voyage (40  à  45 €  A/R) Paris (PAR) 7h pour rejoindre Chamonix en voiture Train toutes les 2 heures pour Chamonix / 5 à 6h de voyage (80  à  120 €  A/R)

Fin de la randonnée samedi vers 16h au pied de la télécabine du Prarion aux Houches.

RETOUR AU POINT DE DÉPART

Transfert en bus de ville ou en train des Houches à Montroc-le-Planet en fin de randonnée:  Chamonix Mobilité .

HÉBERGEMENT AVANT ET APRÈS LE SÉJOUR

A votre demande, nous pouvons réserver une chambre pour vous avant et/ou après votre randonnée. 

Hôtel La Vallée Blanche***  - Chamonix: +33 (0)4 50 53 04 50 Hôtel St Antoine***   - Les Houches: +33 (0)4 50 54 40 10  Hôtel les Campanules**  - Les Houches: +33 (0)4 50 54 40 71  Chalet Alpin  - Le Tour: +33 (0)4 50 54 04 16  Office du Tourisme de Chamonix : +33 (0)4 50 53 00 24 

Si vous réservez une nuit d’hôtel dans la vallée de Chamonix, vous pouvez demander à votre hôtelier une carte d’hôte, offrant la gratuité des transports en commun dans la vallée de Chamonix :  Chamonix Mobilité

Conformément à la réglementation, nous sommes assurés en Responsabilité Civile Professionnelle. En aucun cas nous ne pouvons nous substituer à votre Responsabilité Civile Personnelle. Si vous avez choisi l’assurance assistance rapatriement EUROP ASSISTANCE que nous proposons, Altitude Mont Blanc sert seulement  d’interface entre le client et l'assureur. Nous ne pouvons influer sur l'une ou l'autre des parties. Nous nous en tenons aux conditions strictes de vente. Vous êtes responsables du respect des procédures de déclaration de tout sinistre.

Avant de prendre toute décision, contactez EUROP ASSISTANCE.

POUR NOUS CONTACTER

Si vous êtes en retard, contactez l'agence +33 (0)4 50 79 09 16  ou +33 (0)6 42 49 76 07

Equipement & bagages

équipement conseillé.

  • Pantalons de randonnée
  • Short (1 maillot de bain au cas où)
  • Tee-shirts "respirant" ou en laine mérinos
  • Caleçon long "respirant" ou en laine mérinos
  • Polaire ou pull
  • Coupe-vent ou veste Goretex
  • Cape de pluie + guêtres ou pantalon type Goretex + une cape de sac
  • Une paire de gants et un bonnet léger
  • Chapeau ou casquette
  • Chaussettes de randonnée (double couche, à bouclettes…1 paire par jour)
  • Chaussures de randonnée déjà rodées et à semelles bien crantées
  • 1 tenue de rechange pour le soir
  • Chaussures de rechange pour le soir

Matériel divers

  • Trousse de toilette
  • Serviette de toilette (séchage rapide, vendue en boutique spécialisée)
  • Lunettes de soleil et crème solaire
  • Gourde ou thermos (1,5 litre minimum)
  • Couteau et couverts
  • Une boîte hermétique en plastique en guise d’assiette pour vos pique-niques
  • Gobelet pour le café
  • Petite pharmacie personnelle (antalgique, pansements type compeed...)
  • Couverture de survie
  • Frontale ou lampe de poche
  • Un drap-sac et une taie d’oreiller (les gîtes fournissent des couettes ou couvertures)
  • Deux bâtons télescopiques (fortement recommandés)
  • Carte d’identité ou passeport valide

SAC À DOS

Prévoir un sac à dos confortable de 30 à 40 litres pour vos effets de la journée (un vêtement chaud, une cape de pluie, une gourde, boite et couverts pour le pique-nique, protection solaire et papiers d'identité) et un peu de place pour transporter un pique-nique et des encas.

TRANSPORT DE BAGAGES

Vos affaires de rechange doivent être regroupées en  1 seul sac souple de 10kg maximum par personne.  Votre bagage est acheminé par un véhicule logistique d'étape en étape dans des refuges dont l'accès n'est pas toujours simple. Attention, les bagages trop lourds ou trop volumineux ne seront pas pris en charge par les chauffeurs, pensez à leurs dos !

Si vous prolongez vos vacances, nous pouvons prendre en charge votre bagage supplémentaire au départ de la randonnée, étiqueté à votre nom, qui vous sera remis en fin de séjour.

Avis clients

tour du mont blanc nombre de jours

Semaine parfaite et inoubliable! Merci!

tour du mont blanc nombre de jours

Très beau parcours du Mont-Blanc. Nous avons été guidé par un excellent guide (Pierre) et qui est d'une grand gentillesse.

J'aurais souhaité noter le guide 6/5, tellement nous gardons un bon souvenir! Encore merci.

Très bonne organisation, guide à notre écoute et disponible.

Merci pour ce magnifique trek avec Vincent qui nous a guidé dans cette découverte du TMB de manière magistrale : une beauté à couper le souffle des sommets/glaciers, une épreuve physique intense avec l'ensemble des variantes possibles donc de gros dénivelés, une équipe de randonneurs diverses et à belle personnalité, un temps ensoleillé, des apéro spritz délicieux, quelques bouteilles de vin savamment partagées après les efforts, et des moments dans les dortoirs épiques , des partages de pansements et de crèmes sur nos pieds....en un mot = Merveilleux de lâcher-prise. Philippe

Super séjour. Qualité du guide, de la logistique, des itinéraires époustouflants. Rire et sentiment de prise en charge au rdv pour se vider la tête. Pari réussi ! Merci à tous :) Vous me manquez tous déjà ..

expérience formidable à la rencontre de paysages et d'humains fantastiques..

J’ai passé une magnifique semaine. L’organisation était impeccable : très bons pique-niques, gestion des horaires, cohésion du groupe, choix des variantes en fonction de la météo, ambiance détendue, respectueuse. J’ai appris beaucoup sur l’Histoire et la géographie, la faune, la flore du massif grâce aux anecdotes et connaissances de Vincent. Je repartirai sans aucun doute avec Altitude Mont Blanc. Tout était parfait. J’ai beaucoup ri, j’ai bien mangé, j’ai eu ma dose de sport et de moments contemplatifs et j’ai rencontré des personnes merveilleuses. Merci !

Ambiance conviviale, groupe sympa,un guide au top, bon trajet,paysages magnifiques. Je garderai un bon souvenir.

Merveilleux ! Je recommande à 200%

Très bon séjour ! Que ce soit le guide, les hébergements ou les repas, tout était top ! Paysages magnifiques ! Je n'hésiterais pas à repartir pour un autre séjour avec Altitude Montblanc !

C'était une expérience formidable, je recommanderai ce séjour

Séjour très adapté. Guide compétent et sécurisant. Au TOP, je recommande

très bonne organisation. Merci particulièrement a julie ❤️ tu es un super guide. Tes connaissances et ton devouement nous ont permis de vivre une super aventure...

Super d’avoir découvert pour la première fois la montagne avec vous . J’étais loin de penser …. Merci pour tout . J’aimerai la montagne grâce à vous . Merci . Antoine

Bonjour, magnifique randonnée avec Yoan qui a pris soin de tout le groupe avec bienveillance et a partagé ses connaissances du territoire et des fleurs pendant le parcours. Yoan a su gérer un groupe ou toutes les forces étaient inégales avec brio. Merci. L'itinéraire était magnifique et comportait des "variantes" exceptionnelles. Merci Yoan. Les hébergements rien à redire m'ont toujours bien convenu. Je ne peux que recommander. Salutations et meilleurs souvenirs à Yoan merci de transmettre. Margot

Une semaine de randonnée dans la bonne humeur et de somptueux paysages. Un grand merci à notre guide Benjamin pour son amabilité et ses mille et une explications concernant la faune, la flore et la géographie alpines.

Magnifique expérience sportive et humaine. Notre guide Julie était exceptionnelle et a rendu notre semaine inoubliable !

tour du mont blanc nombre de jours

Un magnifique tour du Mont Blanc. Un très bon guide en la personne de Didier, sympa, à l’écoute et toujours dans le bon rythme Merci

Superbe séjour avec un guide extra (Alan Batard). Il a su s’adapter au niveau de chaque personne du groupe. Un grand merci à lui.

Super expérience, guide au top, bel itinéraire

Great mountain guild Allan!

J'ai beaucoup apprécié ce trekk et je félicite Philippe B pour la qualité de son accompagnement, son écoute et sa grande connaissance de la montagne, des oiseaux et des plantes. Ce guide est sincèrement TOPissime !!!

très bon séjour riche en surpassement de soi et découverte de la faune et la flore grace à notre guide qui était au top...

Superbe randonnée, prestation de très bonne qualité du travail de professionnel à tous les niveaux,. Que ce soit avec les opératrices en amont pour la préparation de ce séjour, aux chauffeurs et plus particulièrement Jean Marc qui nous a acheminé nos sacs de gîte en gîte et bien entendu de notre guide Pierrick qui nous a accompagné tout au long de ce périple .Il a été formidable tout au long de notre séjour, homme posé , toujours à l’écoute de tous , motivant , fédérateur , passionné et passionnant à nous conter la faune ,la flore et tous les sites montagneux traversés qu’il affectionne . Il a su insuffler cette dynamique qui a conduit tout notre groupe (11 personnes) pour la majorité des non sportifs , néophytes des randonnées de montagne à réussir ce beau périple " La randonnée Mont Blanc en 7 jours " Super car ce n’était pas gagné et nous sommes tous heureux et fier d’avoir réussi ce petit exploit . Nous sommes déjà prêt à renouveler dès l’an prochain une nouvelle randonnée avec votre société ! Bravo et merci à toute l’équipe d’Altitudee Mont Blanc ! . JLuc Pouade et toute l’équipe de randonneurs qui l’ont accompagné

Séjour très réussi avec un groupe très agréable, un guide au top et des paysages magnifiques

Vraiment content du séjour moniteur super

Séjour fantastique, en grande partie, du à notre accompagnateur exceptionnel Pierrick.

Notre guide Bruno a su parfaitement géré un groupe de randonneurs d'un niveau très hétérogène. Par sa capacité d'écoute, ses conseils sur la gestion de l'effort, l'assistance apportée à ceux ou celles qui étaient parfois en difficulté, sa connaissance de la montagne, il a fait de ce tmb une semaine de pur bonheur.

Très bonne expérience, splendide paysage, groupe sympathique et une excellente guide à l'écoute et en appui dans les moments parfois difficiles

J'ai été très satisfaite de mon TMB. Notre guide Eléna était très professionnelle et bienveillante.Rien à redire sur le choix de l'itinéraire et des refuges. Une très belle expérience.

Excellent séjour Pierre un excellent guide qu'on espère bien revoir sur une autre sortie

J’ai passée une semaine extraordinaire puisque nous avions eu le beau temps, un groupe très sympa et surtout une guide exceptionnelle et très professionnelle ! Expérience à reconduire…

Bonjour Aude, Un petit courriel pour remercier toute l'équipe d'Altitude-Montblanc pour la qualité de l'organisation de notre séjour. Depuis le début de notre inscription, en 2020, nous avons toujours eu des réponses rapides et fiables à nos questions. La qualité des produits proposés lors des pique-nique nous a ravis, les transports des bagages ont toujours été effectué avec rigueur. Le mot de la fin pour Romain, qui a fait preuve d'une bienveillance incroyable à notre égard. Romain a toujours été à notre écoute, nous a fait partager ses connaissances, montré les choses à voir, bref il est vraiment une personnes à connaître. Merci encore Romain, j'espère que nous aurons l'occasion de te recroiser sur des sentiers....pourquoi pas les Dolomites en 2023. Pas grand-chose à changer dans votre organisation.

C'était parfait. Tout était super bien organisé. Rien a penser pendant une semaine, juste se laisser guider et admirer ces paysages magnifiques

J'ai fait une super rando, avec un super guide (et j'insiste Yannick est vraiment un super guide !) nous avons eu un super temps, et le groupe était génial. je suis donc très content de ce TMB

Rando magnifique avec LE Guide Parfait ! Parcours au top, competence, attention humaine et animation du groupe.

Première expérience en itinérance pour moi vraiment inoubliable. Une très belle aventure sportive et humaine dans un environnement grandiose. J'ai adoré. Merci à Patrick notre guide pour sa gentillesse, sa bienveillance et l

beau temps, belles étapes (un peu moins la dernière) Yannick notre guide au top Merci pour cette belle expérience

Excellent séjour rythmé , notre guide Amélie était top. Expérience à renouveler sur un autre circuit.

Très heureuse d avoir fat ce tour, satisfaite des prestations d Attitude Mont Blanc

Un superbe séjour, merci au guide qui s est adapté aux attentes de chacun et qui nous a appris plein de choses sur la montagne. Un merveilleux souvenir.

Christophe a été un très bon accompagnateur, à l’écoute du niveau de chacun, bien organisé, il a su nous transmettre sa passion pour la montagne et la randonnée.

C'était génial ! Nous avons passé une semaine magnifique, la météo juste parfaite et un groupe très sympa! Ce qui ajoute bien évidemment à la réussite de ce séjour. Ulrich était TOP !! Un grand merci à lui... Toujours à l'écoute, disponible, et sutout passionné ! Il nous a appris beaucoup sur ce massif, si beau et respectueux, qu'est le Mont Blanc... C'était une 1ere pour nous, nous recommencerons c'est sur. Les refuges étaient bien, mais une grande préférence pour celui des Mottets !! Dormir dans une bergerie, juste génial. Un accueil super, une déco à tomber, on s'est régalé. Le tout en zone blanche avec les marmottes que du bonheur... Patricia et Didier

Nous avons passé un excellent séjour… au cœur d’un groupe attachant et dans lequel a très vite régné un esprit positif, bienveillant et cordial. Notre guide Vincent P. s’est avéré précieux tout au long du séjour, de par son expérience, ses multiples connaissances (flore, faune, géologie…) et son état d’esprit, emprunt d’écoute et d’humanisme… et de cette petite touche de fantaisie inimitable ! BRAVO et MERCI à lui. Tout était très bien organisé. Soulignons l’excellent travail (dans l’ombre) des chauffeurs assurant les transferts des bagages. C’était notre première expérience de ce type. Nous renouvèlerons très certainement. Félicitations pour l’organisation. Philippe et Dominique GaiSnon

Super séjour très enrichissant grâce à un guide d' un professionnalisme incontournable merci Bertrand pour cette super randonnée

Un excellent souvenir avec un guide formidable.

Super notre Guide : COLAS, les hébergements m'ont parfois surprise, mais ne m'ont pas réellement dérangée ! La performance était parfois dure, mais j'avais essayé de m'entraîner avant ! Positif !

Vraiment un séjour inoubliable avec un super guide(merci Yoann)

Une expérience inoubliable avec Yoann comme guide, passionné et passionnant, toujours avec l'objectif de nous faire découvrir des choses qui ne sont pas vues par tous !! L'organisation du séjour était parfait. Merci

Bonjour > parfait,-- préparation des repas > parfait--ces explications > parfait>>>> tout le groupe des bretons l'ont adopté. L'auberge de jeunesse de Chamonix >> très bien, accueil, personnel, couchage, sanitaire sans oublier le dernier repas avec musique bretonne. petit déjeuner >>copieux. Nous garderons un excellant souvenir du TMB

Un super séjour, un guide, Yohan, au top du top. Découverte de variantes pour ne pas être sur le chemin classique. C’était vraiment une chouette semaine. On voit que Yohan est passionné et est à l’écoute de son groupe !! Merci encore à lui

Magnifique tour du Mont Blanc, pique-nique délicieux avec de bons produits locaux, bons hébergements, guide au top !

Romain, notre guide attentif à chacun, de bonne humeur, encourageant ! Super tour !

Super séjour notre guide Romain a été parfait autant au niveau des informations sur le séjour qu'au niveau sportif, notre groupe était très homogène et l'ambiance était bonne.

Séjour à la hauteur de mes attentes. L'organisation, les refuges, la nourriture et notre guide Odile était au top et très à l'écoute de chaque participant. Je remercie également toute l'équipe d'altitude Mont Blanc qui à donner de son maximum afin que le séjour se déroule au mieux. A très bientôt sur une autre destination Anne Laure

Accompagnatrice extra, souriante, enthousiaste, patiente... de très bonnes connaissances en faune , flore , géologie...

Super semaine, avec une mention spéciale pour notre accompagnatrice Cécile qui a été formidable.

Superbe randonnée, bonne ambiance, bon groupe, excellent guide, très sympathique et ses informations annexes très pertinentes.

Cécile est une excellente guide pro qui s'adapte et encourage les participants avec bonne connaissance de la flore et de son environnement. tres bon repas, magnifique séjour.

Cecilia a été une guide exceptionnelle très attentive à chacun et très intéressante.

Groupe sympa et guide très pro. Beau temps et beaucoup de neige. Tout était parfait, merci pour tout.

L'organisation était bonne, le guide très bien, la météo pas clémente, beaucoup de nuages et de brume, dommage pour apprécier les paysages.

Nous avons passé une semaine incroyable, vu des paysages merveilleux. L'organisation était parfaite (repas, hébergement) et notre guide excellent, très professionnel. Un grand merci à Romain!

Nous avons eu la chance d'avoir un groupe homogène et un accompagnateur génial. Pascal a su nous mener au bout de cette aventure dans la joie et la bonne humeur.

Notre guide Christophe a été formidable celui ci était très humains a pris le temps tout au long du parcours de dialoguer avec chacun d entres nous particulièrement Celui ci a aussi une très grande connaissance de la montagne et de son histoire mais aussi également sur la faune et la flore de cette montagne Nous avons appris beaucoup avec lui celui ci a la joie de vivre et de nous transmettre son savoir et ses connaissances de sa montagne qu,il adore Encore merci a Christophe

Voilà au moins 10 fois que je pars avec Altitude MtBlanc et je n'ai jamais été déçue. L'organisation est bonne et bien rodée, les hébergements sont bons. Bravo pour les guides qui ont une bonne connaissance du terrain et de la gestion de groupe. En ce qui concerne ce tour du mont blanc, un bémol pour l'auberge du mont blanc en Suisse : qualité du repas et de la literie très moyenne mais cela est allé en s'améliorant. Notre guide, Alain Niermaréchal, a été excellent, a su nous encouragés, nous rassurés pendant cette semaine pluvieuse. Très bonne connaissance de la flore ! Bravo aussi à tous les guides que j'ai rencontrés (Alain Sarda, Eric, Stephen, Jean Nicolas, Didier...)

séjour merveilleux et Philippe le guide très intéressant et très diplomate on souhaitera l an prochain repartir en séjour avec lui Bonne journee

Séjour et accompagnement très satisfaisant, qui a répondu pleinement à notre attente

Super rondo avec Bertrand notre guide préféré il a du animer et rassurer le groupe pendant tout l'itinéraire paysage magnifique et repas simple mais frais préparé tous les jours

Un trek magnifique avec une logistique impeccable et une guide super sympa. On recommande +++.

Fabuleux séjour ... Une organisation sans faille ... Merci à Cécile notre Guide pour ses compétences et sa faculté à gérer un groupe ou chacun avait ses envies et ses attentes ... Elle a su faire preuve de psychologie parfois sans doute en toute discrétion.

bravo et merci à notre super guide Bertrand

Randonnée très plaisante, accessible et avec un très bon groupe

Tres bien organise Un guide tres bien er amusant C etais une vacance extra grace a votre organisation

Une expérience magique tant du point de vue randonnée que du point de vue humain. De plus la météo était de notre côté. Encore merci pour cette belle aventure

Super semaine paysage magnifique, difficulté correspondant à nos attentes, nourriture dans les gîtes très bien et avec une mention spécial pour notre guide Bertrand. A très bientôt pour prochaine rando.

Semaine extraordinaire. tout était réunis . Une météo au rdv , un groupe très sympa . Surtout Cécile notre guide m'a fait découvrir la montagne sous un autre angle .Merci pour cette belle semaine .

Cécile notre accompagnatrice à apportée un plus à ce voyage par sa bonne gestion du groupe et ses nombreux commentaires sur la flore et la faune. Un grand merci à elle

Très satisfait du séjour .Je tiens à remercier notre guide Christophe qui m'a réconforté pour passer des obstacles difficiles suite à des problèmes de santé , manque de souffle à cause du COVID. .Une personne formidable qui connait bien sa montagne , la nature , les animaux , et une relation humaine avec le groupe qui a donné une bonne ambiance et bonne une camaraderie. je suis satisfait du séjour pour le tour du Mont-Blanc ,près à recommencer cette aventure avec le plus long du tour .Merci à l'équipe Altitude Mont-blanc une très bonne organisation . Que du Bonheur.

Excellent séjour. Bien sûr nous avons bénéficié d'une fenêtre météo exceptionnelle et d'un groupe homogène et agréable. Surtout nous avons été menés tout au long du séjour par Odile, guide aux qualités affirmées tant sur plan de la connaissance du terrain, de l'animation de groupe que de la prudence mesurée. Et pour ma part en particulier j'ai beaucoup apprécié sa patience et son attention sur la neige, élément que je j'ai découvert avec le premier jour une certaine contrariété (en termes softs) pour finalement, grâce à Odile, m'y adapter. Par ailleurs j'ai apprécié le sans faute de l'organisation pourtant confrontée à des lourdeurs liées aux contraintes sanitaires. Une autre fois sans doute avec Altitude Mt Blanc.

Super Guide! Le top!

L'organisation était au top, autant avec AMB qui s'occupe de tout dans les moindres détails qu'avec notre guide, Alain, un type formidable qui a su nous faire passer une semaine géniale au sein d'un groupe qui l'était tout autant. J'envisage déjà mes prochains treks avec AMB.

Le guide au top du top. Encore merci Paco.

Une merveilleuse semaine avec un accompagnateur d'exception, des paysages splendides des hébergements de qualités et une ambiance au top ! Merci à Pascal et à toute la logistique Valérie

Bravo!! Extraordinaire.... un de mes plus beaux voyages!

Guide formidable, organisation parfaite, je repartirai avec plaisir pour une prochaine randonnée !

C'est une superbe expérience humaine et sportive loin de notre vie quotidienne.Chaque jour on part à la découverte de nouveaux paysages sans se soucier de l'intendance. A noter qu'il faut quand même être un minimum sportif car certaines étapes sont plus endurantes et techniques.

Nous avons réalisé la semaine dernière notre TMB avec mon épouse et je tenais à vous exprimer mon entière satisfaction. Tout le monde sait facilement exprimer son mécontentement mais je considère qu'il faut également savoir souligner lorsque tout se passe bien et que l'on est satisfait. Je remercie tout d'abord, toute l'organisation Altitude Mont Blanc qui a su dans un contexte difficile depuis plus d'un an avec le Covid, nous permettre le temps d'une semaine de retrouver une 'vie normale'. Que ce soit le staff au bureau pour leur disponibilité, leur réactivité et leur gentillesse, que ce soit les chauffeurs qui ont assuré les transfert et le transport de nos bagages, que ce soit les refuges dans lesquels l'accueil a toujours été de très bonne qualité et toutes personnes de l'ombre participant de près ou de loin à ce Trekk. J'adresse également un grand Merci à Romain, notre guide. Son grand professionnalisme en gestion de groupe ont permis de vivre une expérience humaine au-delà de l'expérience 'sportive' durant ces 7 jours. Notre groupe constitué de 14 personnes de tout âge et tout horizon a rapidement noué de fortes relations. Les nombreuses connaissances de Romain au niveau du relief, de la flore et de la faune nous ont beaucoup appris. Romain est un guide très complet et il mérite que cela soit mis en avant car il a œuvré chaque jour pour que notre trekk se passe dans les meilleures conditions possibles, il a su s'adapter en permanence aux différents niveaux du groupe, aux états de fatigue, aux petits bobos de chacuns... et toujours avec le sourire et bienveillance. Grâce à vous tous, nous garderons de très beaux souvenirs de cette première expérience de Randonnée sur plusieurs jours. Un grand Merci à toutes et à tous et à très vite pour une nouvelle aventure. Sportivement. Cyril Blein

Super séjour Rien à redire Guide au top, très gentil et professionnel Conditions de sécurité très bien respecté avec la neige.

Nous avons passé une semaine extraordinaire. Le cocktail de paysages magnifiques, d'une très bonne guide, d'un groupe soudé, d'une bonne ambiance et d'un temps ensoleillé fût les ingrediens de cette super semaine de vacances en plein nature. Inoubliable. Un grand merci

Première expérience avec ce type de formule et ce fut une réussite totale. Organisation parfaite, hébergement satisfaisant, repas copieux et savoureux et cerise sur le gâteau un groupe fort sympathique. Guide compétent, professionnel, très attentif aux règles de sécurité, qui fait profiter de son savoir de la montagne, et dont la bonne humeur contribue à la bonne ambiance du groupe. Les itinéraires choisis ont permis la découverte de paysages magnifiques. Séjour intense et sportif, dépaysant et ressourçant. A refaire sans aucun doute !

C'est une chance d'avoir partagé cette semaine de TMB avec ce groupe et avec l'accompagnement de Colas : réponses aux besoins de chacun, présent pour la vie de groupe, bon cuistot, efficace dans la gestion opérationnelle et humaine. MERCI encore à lui ! Mon fils et moi sommes ressortis heureux et plein d'énergie de cette semaine. Bravo aussi à toute l'organisation invisible.

Séjour parfait, merci à Mathieu, notre accompagnateur, pour son encadrement et son professionnalisme

Bonne organisation, bonne ambiance de groupe et guide Super sympa, compétent et aux petits soins. Belle expérience que j'ai l'intention de renouveler .

très satisfait de l organisation, du guide , de la logistique . Tout était parfait pour passer une semaine inoubliable

Le trek s'est passé dans des conditions idéales ! L'organisation est très bonne (aucun problème rencontré). Merci à vous.

Tres bon sejour avec un guide sympa competent et connaisseur de la montagne dans tous ses aspects. En plus un groupe assez homogène et positif. Bref une TB semaine

guide, EricBibolet, super sympa et ayant très bien géré les différences de "performance" de chacun. L'ambiance du groupe était excellente. Sur le circuit en lui même et la période , c'était parfait vu l'enneigement

un grand merci a notre superbe guide Amelie pour sa connaissance exceptionnelle sur la faune et la flore de votre magnifique montagne Amelie est a l ecoute de tout son groupe est reactive des lors qu il y a un petit probleme au sein de son groupe un grand merci encore pour cette semaine le groupe du sud

Une expérience extraordinaire pour nos 10 ans de mariage. Nous n'avions qu'à nous laisser porter.... et marcher !!!! Une excellente ambiance de groupe, des paysages (avec le soleil) à vous faire oublier votre quotidien, nous reviendrons vers vous Altitude Mont Blanc. Un grand Merci !!!

Un parcours qui réserve de nombreuses surprises, de belles rencontres, avec pour les photographes des points de vue magnifiques et mythiques tant côté italien que français. C'est sportif mais accessible avec une guide toujours très prévenante et à l'écoute du groupe . Géologie, Botanique, Gastronomie. Nous avons passé 7 jours vraiment très chouettes avec une qualité d'accueil dans tous les hébergements. On quitte les hauteurs, les alpages et les vallées montagnardes à regrets, conscients aussi de leur fragilité. Vivement les prochaines vacances.

Des paysages magnifiques, une bonne organisation, de bons repas. Une très belle expérience !

nous sommes très satisfait de notre tour du mont blanc, la beauté des sentiers, du paysage , du panorama nous faisait oublié la fatigue. les hébergements étaient très corrects j'ai été très agréablement surpris par la qualité et la quantité des repas dans tous les gites et refuges.et surtout je tiens à souligner la prestation de notre guide christophe bellato qui est pour beaucoup dans la réussite de ce trek pour son excellente gestion du groupe , de ces grandes compétences et connaissances de la montagne de la faune de la flore nous avons beaucoup appris avec lui encore un grand merci à christophe pour cette semaine inoubliable .en résumé nous sommes rentrés ravis de ce tmb

Parfait.....c'est la 2 éme fois que je fais une randonnée par votre intermédiaire et c'était parfait. Une mention spéciale à Odile, votre guide qui est à l'écoute de chacun des participants, très disponible et très professionnelle. Merci et surement à bientôt.

C'était merveilleux 😊

Très belle randonnée malgré le mauvais temps au début de celle-ci. Guide super qui s'adapte parfaitement aux personnes emmenées.

J'ai apprécié l'organisation, la qualité de l'accompagnement et le sérieux de l'organisme.

Super dans tous les domaines. Nicolas a été parfait. Même la météo étais de la fête. Merci pour tous. Cordialement

des paysages fantastiques, merveilleux, extraordinaires,un guide passionnant et passionné, à l'écoute de chacun, s'adaptant à tous pour le bien de tous, un souvenir inoubliable pour tout le monde. Je reviendrais l'année prochaine.

très bonne organisation, super circuit, accompagnateur aux petits soins pour nous , en conclusion c'était top

A découvrir également

TOUR DU MONT BLANC Intégral

  • Durée : 9 J.
  • Accompagné / guidé

TOUR DU MONT BLANC 7 jours Confort

TOUR DU MONT BLANC 7 jours Confort

  • Durée : 7 J.

TOUR DU MONT BLANC 7 jours en Liberté

TOUR DU MONT BLANC 7 jours en Liberté

  • Liberté / sans guide

TOUR DU MONT BLANC Intégral en Liberté

TOUR DU MONT BLANC Intégral en Liberté

Besoin d'un renseignement , rechercher une randonnée, abonnez-vous à notre newsletter..., et recevez toutes nos offres et actualités .

Newletter Altitude Montblanc

Votre demande a bien été envoyé...

Nous vous remercions pour votre message. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais...

Tour du Mont Blanc intégral – 10 jours

Le Grand Tour du Mont Blanc, pour ceux qui veulent tout voir. Tout !

Le Tour du Mont Blanc intégral

Un trek, trois pays, dix jours, 160 kilomètres et des milliers de pas : ces chiffres ne sont rien par rapport aux émotions que vous vivrez sur le Tour du Mont Blanc !

Ce circuit est la version intégrale du mythique TMB. Il vous emmène à la découverte de l’extraordinaire diversité de paysages du massif du Mont Blanc.

Plongez dans un théâtre de nature animé par une faune et une flore riches en profitant de la marche en sac léger. Le soir, vous retrouverez vos bagages dans des hébergements choisis pour leur confort.

Une grande boucle à vivre pleinement.

Votre conseiller

Pierrick Delattre, guide Watse

Les points forts du parcours

Lieu de départ, date de départ, hébergement, le programme du tour du mont blanc intégral en 10 jours, jour 1 : les houches – bionnassay.

Aujourd’hui, vous retrouvez le groupe et votre guide au pied du télécabine de Bellevue à 9 heures. La journée commence par une montée à travers la forêt, jusqu’à atteindre le sommet du Prarion (1969m), depuis lequel vous pourrez profiter d’un premier panorama à 360°. Descente vers le refuge du Fioux pour la nuit.

Tour du Mont Blanc Intégral - J1

Jour 2 : Bionnassay – Les Contamines

Tour du Mont Blanc Intégral - J2

Jour 3 : Les Contamines – Les Chapieux

Tour du Mont Blanc Intégral - J2

Jour 4 : Les Chapieux – Col Chécrouit

Tour du Mont Blanc Intégral - J3

Jour 5 : Col Chécrouit – Refuge Bonatti

Tour du Mont Blanc Intégral - J4

Jour 6 : Refuge Bonatti – La Fouly

Tour du Mont Blanc Intégral - J5

Jour 7 : La Fouly – Champex

Tour du Mont Blanc Intégral - J6

Jour 8 : Champex – Trient

Tour du Mont Blanc Intégral - J7

Jour 9 : Trient – Le Tour

Tour du Mont Blanc Intégral - J8

Jour 10 : Le Tour – Chamonix

Nous descendons ensuite vers la Flégère puis nous prenons une magnifique traversée en balcon vers Planpraz. Descente en télécabine vers le centre ville de Chamonix. Possibilité de prendre un bus jusqu’aux Houches.

Tour du Mont Blanc Intégral - dernier jour

Informations pratiques

Les informations pratiques, transfert bagages.

Les marches sont comprises entre 6h et 8h quotidiennes sur toute la durée du séjour. Quelques passages peuvent être plus difficiles notamment en début de saison avec les résidus de neige.

Vous devez être capable de réaliser 1000 mètres de dénivelé positif par jour au minimum, cela sur plusieurs jours consécutifs.

Accès et hébergement

Accès au point de départ :

Rendez vous au téléphérique de Bellevue le jour du départ à 9h00.

Vous pouvez laisser votre véhicule au parking du Prarion quelques mètres plus haut. C’est un parking gratuit en extérieur.

> Plan d’accès au point de départ

Retour au point de départ : Fin du séjour à Chamonix. Retour en bus, non compris dans le tarif du séjour.

Horaires de bus auprès de l’office de tourisme de Chamonix ([email protected] +33(0)4 50 53 00 24).

Hébergements avant et après le tour :

  • Hôtel Saint Antoine : 7 route Napoléon, 74310 Les Houches – 04 50 54 40 10
  • Hôtel Ibis Style : 333 Rue de l’Essert, 74310 Les Houches – 04 50 54 50 35
  • Gîte Michel Fagot : 2 allée des sorbiers, 74310 Les Houches – 04 50 54 42 28
  • une polaire
  • une veste coupe-vent et imperméable
  • un pantalon de randonnée.

Les terrains étant variés, nous recommandons des chaussures de randonnée à tige haute protégeant bien les chevilles.

Les hébergements fournissent couvertures et oreillers, mais vous aurez besoin d’un drap de soie, pour raison d’hygiène. 

Le contrat Assurance Annulation Confort vous assure pour l’annulation du voyage avant le départ et/ou un vol manqué.

Le contrat Multirisque Confort comprend :

  • L’annulation avant le départ et l’interruption du voyage
  • Le vol manqué et le retard aérien
  • L’option bagages et effets personnels incluse
  • L’assistance rapatriement et voyage dans le monde entier
  • Les frais de recherche et de secours à hauteur de 15 000 €
  • Une individuelle accident de voyage
  • Une Responsabilité Civile à l’étranger
  • Le retour impossible et le retour anticipé

Le contrat COVID comprend :

  • L’annulation pour maladie 30 jours avant le départ
  • L’annulation pour refus d’embarquement
  • La téléconsultation avant le départ
  • Le rapatriement médical
  • Les frais hôteliers et les frais médicaux
  • Le soutien psychologique
  • La livraison des courses et aide ménagère

Le tarif varie en fonction du Tour du Mont Blanc que vous souhaitez réaliser. Pour souscrire à un de ces deux contrats, il vous suffit simplement de choisir l’option lors de la réservation de votre trek !

  • Cliquer sur un des liens “Réserver” et choisir vos options d’assurances, et de date.
  • Choisissez votre moyen de paiement (chèque, virement bancaire, CB). Plusieurs moyens de paiement sont possibles. Pour un paiement par chèque bancaire : mettre à l’ordre de WATSE et envoyer à : WATSE – 63 avenue de la gare – 74170 Saint Gervais les Bains Le Fayet – France. Pour un paiement par virement, contactez-nous pour recevoir notre RIB. Pour un paiement par carte bancaire : Votre facture sera sur votre compte en ligne dès confirmation du paiement de votre séjour par la banque. Vous pourrez payer le solde du séjour directement depuis votre compte par la suite.
  • Régler 30 % d’arrhes ou le solde de votre séjour
  • Imprimer pour remplir, signer et nous renvoyer par mail ou par courrier le bulletin d’inscription. La réservation de votre séjour ne sera effective que lorsque 30% du montant sera crédité sur le compte de WATSE.
  • Le solde du voyage devra être réglé au plus tard 1 mois avant le départ sans rappel de notre part. 

Notre agence met à votre disposition un service de navette privatisable pour vous déplacer en Pays du Mont Blanc. 

Notre équipe peut assurer la liaison entre votre lieu d’arrivée (gare de Chamonix, aéroport de Genève, etc) et le lieu où se trouve votre hôtel ou bien le point de départ de votre trek, par exemple.

Nous assurons également plusieurs transferts sur le Tour du Mont Blanc qui vous permettront d’éviter les parties qui présentent un peu moins d’intérêt ou qui vous semblent trop difficiles. 

Pour connaître en détails les liaisons proposées et réserver un trajet, cliquez ici !

Service disponible tous les jours durant l’été, de 6h à 20h.

Périodes de départ et prix

Ce qui est compris dans le prix du séjour.

  • L’encadrement par un guide Accompagnateur en Montagne diplômé
  • Les nuitées en dortoirs telles qu’indiquées dans le programme
  • La demi-pension dans les logements (dîners et petit-déjeuners)
  • Les pique-niques du midi concoctés par un chef traiteur
  • Les encas à base de fruits secs de votre chef traiteur
  • Le portage des bagages chaque soir (sauf le soir du J5)
  • Les douches dans les logements indiqués dans le programme

Ce qui n’est pas compris dans le prix du séjour

  • Le transport vers et depuis le départ du trek
  • Les boissons autres que l’eau à table
  • Les éventuels transferts privés ou en télécabine non inscrits dans le programme
  • L’assurance assistance et annulation, à souscrire au moment de l’inscription
  • Tout ce qui ne figure pas dans « Le prix comprend »

Nos autres séjours accompagnés

Tour du mont blanc haute route – 7 jours.

Un itinéraire sauvage et alpin qui passe par les hauteurs et traverse les glaciers. Sensations garanties !

Tour du Mont Blanc en trail – 5 jours

Pour ceux qui veulent faire le Tour du Mont Blanc (presque) aussi vite que François D’Haene !

Tour du Mont Blanc Bivouac – 7 jours

Le plus célèbre trek des Alpes à vivre au contact de la nature et en dormant sous la tente.

Tour du Mont Blanc en 4 jours

Une nature variée et des paysages époustouflants du début à la fin. Le meilleur choix pour un premier trek !

Tour du Mont Blanc en 7 jours

Le Tour du Mont Blanc iconique à travers la France, la Suisse et l’Italie autour du plus haut sommet des Alpes.

Tour du Mont Blanc en 7 jours (confort)

Arpentez les sentiers du TMB en savourant tous les soirs d’hébergements sélectionnés pour leur confort. 

Tour du Mont Blanc en 5 jours

Entre Courmayeur et Chamonix, la partie Nord du Tour du Mont Blanc n’aura plus de secret pour vous !

Photos et vidéos du Tour du Mont Blanc intégral

Dans la vallée

Ils ont fait le Tour du Mont Blanc avec nous :

Commentaires.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre avis  *

Nom  *

E-mail   *

Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

Contactez-nous !

En envoyant ce message, j'accepte l'utilisation de mes données personnelles afin que ma demande soit traitée conformément à la politique de confidentialité .

  • Aller au menu principal
  • Aller au contenu

tour du mont blanc nombre de jours

  • Loisirs sportifs

Tour du Mont Blanc. Col des Montets (1460m) Refuge du lac Blanc (2358m). Etape 01

tour du mont blanc nombre de jours

Cette étape du Tour du Mont Blanc vous fait découvrir le début d’une série de panoramas sur les glaciers d’Argentière puis de Chamonix, puis une suite de lacs alpins s’offrira à votre vue

tour du mont blanc nombre de jours

Itinéraire dans le sens inverse des Aiguilles d'une montre Cette première étape courte vous permet de visiter la maison de la réserve Naturelle des Aiguilles Rouges située au col des Montets. Prenez ensuite une montée assez raide sur le sentier du Tour du Pays du Mont-Blanc, l’itinéraire chemine ensuite en balcon. Vous découvrirez la succession des lacs des Chéserys, continuez jusqu’au refuge du Lac Blanc, votre point d’étape, vue imprenable sur le Mont-Blanc.

Informations complémentaires sur le parcours

Balisage Départemental/Espace Mont Blanc

Passages délicats

En fonction des conditions météorologiques, certains passages peuvent être rendus délicats.

Références cartographiques

TOP 25 cartes IGN Top 25 : 3630 OT

Références topoguides

Topoguide (c) FFRP 028 Tour du Mont Blanc

tour du mont blanc nombre de jours

Gratuit. Le tour en lui-même n'est pas payant, ce sont les hébergements (gites, refuges, hôtels) les prestations de services (accompagnement par un professionnel de la montagne) qui le sont. Le bivouac n'est pas autorisé hors des emplacements réservés. (Cf Offices de tourisme et/ou refuges).

Périodes de pratiques

Du 15/06 au 30/09. Accessible hors période d’enneigement et en fonction des conditions climatiques. Se renseigner au préalable auprès de l’Office de tourisme pour connaître les conditions d'accès du moment et d'ouverture des refuges présents sur le parcours. Période de pratique conseillée : printemps - été - automne.

Depuis Chamonix, prendre la direction de vallorcine. Au col des Montets possibilité de parking en face de la maison de la Réserve

En savoir plus

  • PDF fiche itinérance Tour du Mont Blanc Accéder au lien de téléchargement
  • Tour_Mont_Blanc_Etape_1 Accéder au lien de téléchargement

tour du mont blanc nombre de jours

  • Search for: Search Button

tour du mont blanc nombre de jours

Calculateur d'étapes de GR ⦾

  • Départ : ---
  • Arrivée : ---
  • Distance : ---
  • Temps : ---
  • Dénivélé + : ---
  • Dénivelé - : ---
  • Altitude max : ---
  • Altitude min : ---

Tour du Mont-Blanc 7 jours

tour du mont blanc nombre de jours

Intermédiaire

tour du mont blanc nombre de jours

Itinéraire Tour du Mont-Blanc 7 jours

Bienvenue sur le GR Tour du Mont-Blanc , une aventure épique à travers les paysages montagneux épiques de la France, de l’Italie et de la Suisse. Prépare-toi à un périple de 7 jours où chaque tournant offre des panoramas sublimes, des rencontres culturelles authentiques et des défis exaltants. Que tu sois un randonneur aguerri ou un amateur de nature, cette traversée est une invitation à découvrir la majesté du Mont-Blanc dans toute sa splendeur.

Le Tour du Mont-Blanc, également connu sous le nom de TMB , est l’une des randonnées longue distance les plus célèbres d’Europe. Cette randonnée te fera traverser trois pays (France, Italie et Suisse) et t’offrira des vues imprenables sur le massif du Mont-Blanc et ses sommets environnants, en passant proche des glaciers, à travers des forêts luxuriantes, des vallées majestueuses ou encore des chaleureux villages alpins.

L’itinéraire classique du TMB fait environ 170 km et est généralement parcouru en 7 à 10 jours. Dans ce guide, nous nous concentrerons sur l’ itinéraire complet du Tour du Mont-Blanc en 7 jours , qui couvre une moyenne de 25 km par jour avec un dénivelé positif d’environ 1 500 mètres par jour (idem pour le dénivelé négatif).

Grâce à notre outil de planification d’itinéraire, tu n’auras aucune difficulté à planifier ton itinéraire du Tour du Mont-Blanc en 7 jours !

Etapes Tour du Mont-Blanc 7 jours

Jour 1 : les houches vers chalet-refuge du nant-borrant.

tour-du-mont-blanc-7-jours-etape-1-les-houches-vers-chalet-refuge-du-nant-borrant

Jour 2 : Chalet-Refuge du Nant-Borrant vers Les Mottets

tour-du-mont-blanc-7-jours-etape-2-chalet-refuge-du-nant-borrant-vers-les-mottets

Jour 3 : Les Mottets vers Courmayeur

tour-du-mont-blanc-7-jours-etape-3-les-mottets-vers-courmayeur

Jour 4 : Courmayeur vers Refuge Elena

tour-du-mont-blanc-7-jours-etape-4-courmayeur-vers-refuge-elena

Jour 5 : Refuge Elena vers Champex-Lac

tour-du-mont-blanc-7-jours-etape-5-refuge-elena-vers-champex-lac

Jour 6 : Champex-Lac vers Tré-le-Champ

tour-du-mont-blanc-7-jours-etape-6-champex-lac-tre-le-champ

Jour 7 : Tré-le-Champ vers Les Houches

tour-du-mont-blanc-7-jours-etape-7-tre-le-champ-vers-les-houches

Informations pratiques sur le TMB en 7 jours

La meilleure période pour faire le tour du mont-blanc.

La saison idéale pour entreprendre le GR Tour du Mont-Blanc est de mi-juin à mi-septembre . Durant ces mois, les conditions météorologiques sont généralement clémentes, les sentiers bien dégagés et les refuges ouverts. Cependant, la météo en montagne peut être imprévisible, donc consulte toujours les prévisions locales avant de partir.

Équipement pour faire le TMB

  • Chaussures de randonnée : Opte pour des chaussures montantes et imperméables avec une bonne adhérence et un bon soutien de la cheville.
  • Vêtements : Prévois un système de couches pour t’adapter aux changements de température. Inclue des vêtements respirants pour la marche, une polaire pour la chaleur, et une veste imperméable et coupe-vent.
  • Sac à dos : Choisis un sac confortable avec suffisamment d’espace pour ton eau, nourriture, vêtements supplémentaires et trousse de premiers secours.
  • Protection solaire : Emporte des lunettes de soleil, un chapeau, et de la crème solaire, même par temps couvert.
  • Navigation : Cartes, boussole, et/ou GPS. Les sentiers sont généralement bien balisés, mais ces outils peuvent être vitaux en cas de mauvais temps ou de perte de chemin.
  • Lampe frontale : Pour les départs tôt le matin ou les fins de journée tardives.
  • Trousse de premiers secours : Comprenant des pansements, des antiseptiques, et des médicaments personnels.

Transport et accès au départ du Tour du Mont-Blanc

Le point de départ habituel est Les Houches , accessible en train ou en bus depuis Chamonix ou d’autres grandes villes. Si tu viens de loin, l’aéroport le plus proche est Genève, avec des transferts réguliers vers Chamonix. Planifie ton retour depuis Les Houches ou Chamonix, en fonction de votre itinéraire final.

Ravitaillement et eau sur l’itinéraire

Il y a des points de ravitaillement dans les villages et aux refuges, mais ils peuvent être espacés. Porte suffisamment d’eau pour chaque étape et envisage un filtre à eau ou des comprimés de purification pour les sources en chemin. Quant à la nourriture, emporte des en-cas énergétiques, planifie tes repas dans les refuges ou les villages ou en emportant assez de nourritures si te es en autonomie complète.

Hébergement sur le TMB

Les options vont des campings et bivouacs autorisés aux refuges de montagne et gîtes. Réserve tes hébergements bien à l’avance, surtout en haute saison, pour assurer ta place si tu souhaites dormir en refuge.

Tu souhaites faire un trek ou une Grande Randonnée ?

Ultra-trail du Mont-Blanc : malgré la polémique, le nombre d’inscriptions pour le tirage au sort explose

  • Lire dans l’app
  • Copier le lien Lien copié

Quelques jours après l’appel au boycott lancé par Kilian Jornet et Zach Miller, les organisateurs ont publié des chiffres d’inscription en forte hausse.

La polémique née de l’appel par Kilian Jornet et Zach Miller , deux stars de l’ultra-trail appelant à boycotter l’édition 2024 de l’Ultra-trail du Mont-Blanc, n’a visiblement pas eu d’effet sur les inscriptions. Les organisateurs ont révélé ce mercredi les chiffres démontrant un intérêt croissant pour ce rendez-vous incontournable de la saison de l’ultra-trail.

L’événement a enregistré un bond de 34 % d'inscrits pour le tirage au sort des finales du circuit UTMB World Series concernant les courses UTMB, CCC et OCC par rapport à l’année dernière. L’engouement pour l’UTMB, la course phare de cette semaine d’épreuves programmée entre le 26 août au 1er septembre, a vu bondir son nombre de préinscrits de 30% (7200 demandes pour 2300 places). Malgré ces dépôts d’inscriptions en forte hausse, le nombre de dossards restera inchangé «reflétant l'engagement de l'événement pour la préservation environnementale et la qualité de l'expérience», précisent les organisateurs.

Toujours plus de femmes inscrites

Ceux-ci ont aussi relevé un nombre grandissant de femmes souhaitant participer à la fête du trail à Chamonix. Elles constituent désormais 20% des concurrents, en hausse de 13% pour l’UTMB, de 21% pour la CCC et de 30% pour l'OCC. L’événement confirme aussi son fort ancrage français (40% des participants) et européen (75% des participants) avec 118 nationalités présentes au total, avec un bond de 56% du nombre de demandes d’inscriptions relevées de la part d’athlètes américains.

  • Ultra-trail du Mont-Blanc : «Le trail running n'est pas voué à rester sous une cloche», répond la cofondatrice à ses détracteurs
  • L’Ultra-Trail du Mont-Blanc, un mythe à l’épreuve des critiques

Partager via :

Plus d'options

le 31/01/2024 à 13:01

Mouais, leur appel au boycott est ridicule. Ils disent qu'il y a plein de choses qui ne vont pas mais sans jamais en nommer une seule. Concrètement c'est quoi leur problème ? On ne sait pas, on sait juste qu'ils en ont gros.

Euro de handball : «Les Bleus sur le toit de l’Europe», «un destin danois insupportable»... la revue de presse après le sacre français

Au lendemain du sacre de l’équipe de France, les journaux nationaux et régionaux célèbrent la performance des Bleus. A contrario, les quotidiens danois, qui ont longtemps cru à la victoire de leur équipe, sont attristés.

Dopage : «La guerre a été déclarée au sport russe», la suspension de la patineuse Valieva ne passe pas en Russie

Après la suspension de la jeune patineuse Russe Kamila Valieva (17 ans) pour quatre ans par le Tribunal Arbitral du Sport, le Comité olympique russe dénonce une «décision négative» par une structure internationale «partiale».

Euro de handball : championne pour la 4e fois, la France jamais rassasiée d'or

Au terme d'une finale irrespirable (33-31), les Bleus ont dominé - après prolongation - les triples champions du monde en titre danois pour décrocher un 4e titre européen.

  • Résultats et matches en direct
  • Actualité Ligue 1
  • Transferts football
  • Actualité Top 14
  • Résultats et classement Tour de France
  • Jeux olympiques
  • Actualité Golf
  • La Solitaire du Figaro
  • L'équipe de France de football
  • Résultats Ligue 1
  • Résultats Ligue 2
  • Résultats Ligue des champions
  • Résultats Ligue Europa
  • Résultats Liga
  • Résultats Premier League
  • Résultats Serie A
  • Résultats Bundesliga
  • Résultats Coupe du monde
  • Ballon d'Or France Football
  • Résultats Top 14
  • Résultats Pro D2
  • Actu 6 Nations
  • Calendrier 6 Nations
  • Coupe d'Europe de rugby
  • Actu Coupe du monde 2023
  • Calendrier Coupe du monde 2023
  • Classement Coupe du monde
  • Coupe du monde féminine
  • Calendrier Tennis
  • Roland-Garros
  • Open Australie
  • Classement ATP
  • Classement WTA
  • Roger Federer
  • Rafael Nadal
  • Novak Djokovic
  • Karim Benzema
  • Kylian Mbappé
  • Zinedine Zidane
  • Didier Deschamps
  • Lionel Messi
  • Cristiano Ronaldo
  • Julian Alaphilippe
  • LeBron James
  • Classement Ligue 1
  • Classement Ligue 2
  • Classement Premier League
  • Classement Liga
  • Classement Bundesliga
  • Classement Serie A
  • Classement Formule 1
  • Classement NBA
  • Classement Top 14
  • Classement 6 Nations
  • Calendrier équipe de France de foot
  • Calendrier XV de France
  • Calendrier PSG
  • Calendrier OM
  • Calendrier Olympique Lyonnais
  • Calendrier Stade Français
  • Calendrier Racing 92
  • Calendrier Stade Toulousain
  • Calendrier Formule 1
  • Calendrier AS Monaco
  • Pronostics foot
  • Pronostics turf
  • Comparaison des meilleurs bookmakers
  • Bonus Winamax
  • Bonus Betclic

À tout moment, vous pouvez modifier vos choix via le bouton “paramétrer les cookies” en bas de page.

tour du mont blanc nombre de jours

  • La Vieille Ville
  • Les marchés
  • Plans et cartes touristiques
  • Ville d’Annecy le vieux
  • Villes et villages autour d’Annecy
  • Villes de Haute-Savoie
  • Le lac d’Annecy
  • Le Grand Bornand
  • Le reblochon
  • Charcuteries de Haute-Savoie
  • Montagnes près d’Annecy
  • Faune de Haute-Savoie
  • Flore de Haute-Savoie
  • Zoos & aquariums en Haute-Savoie
  • Légendes des Alpes
  • Le dimanche
  • L’hiver
  • Quand il pleut
  • Genève en un jour
  • Sports d’hiver
  • En montagne
  • La patinoire
  • Les piscines
  • Les parcs aquatiques en Haute-Savoie
  • Festivals de musique
  • Tour de France
  • Spa, sauna & hammam
  • Les plus beaux villages
  • Les meilleures sorties
  • Activités incontournables
  • Où sortir le soir ?
  • Locations de vacances
  • Chambres et maisons d’hôtes
  • Hébergements insolites
  • Villages vacances et résidences de tourisme
  • Auberges de jeunesse
  • Aires de camping-car
  • Les meilleurs restaurants
  • Les meilleures pizzerias
  • Les meilleurs burgers
  • Les meilleurs food trucks
  • Les meilleurs brunchs
  • Les meilleures glaces
  • Les restaurants gastronomiques
  • Où pique-niquer ?
  • Comment se faire livrer un repas ?
  • Les rooftops
  • Comment venir ?
  • Où se garer ?
  • Les transports
  • Les transports privés
  • Distance entre Annecy et les villes du monde
  • Réserver son séjour au ski
  • Vie Pratique
  • Crèches et assistantes maternelles
  • Primaire et secondaire
  • Enseignement supérieur
  • Notre agglo
  • Vie économique
  • La vie des pro
  • Histoire & Découverte
  • Dans le département

Votre média indépendant !

Logo Annecy-ville

Le saviez-vous : 7 anecdotes sur le Mont-Blanc que vous ne devriez pas connaitre !

Histoire Mont-Blanc

Nous avons décidé de vous emmener chaque mois à la découverte des merveilles d’ Annecy et de ses alentours. Ce mois-ci, élevons-nous au-dessus des nuages pour explorer le Mont-Blanc, le géant de pierre et de glace qui règne sur les Alpes !

1. Une première ascension

Le Mont-Blanc , surnommé le “Toit de l’Europe”, n’a pas toujours été la destination prisée des alpinistes qu’il est aujourd’hui. Avant 1786, personne ne savait exactement quelle était la plus haute montagne d’Europe. C’est précisément cette année-là que cette énigme a été résolue grâce à une ascension historique réalisée par Jacques Balmat et Michel Paccard. Leur exploit, qui a marqué la naissance de l’alpinisme, a non seulement permis de dévoiler la véritable hauteur du Mont-Blanc, mais il a également joué un rôle décisif dans l’histoire de l’exploration de la nature .

Désormais bientôt règlementé ?

En raison du grand nombre d’ascensions chaque année, il est envisagé d’instaurer un quota de 214 alpinistes par jour pendant la saison, de mi-juin à mi-septembre. Cette initiative vise à encourager une nouvelle approche de l’ascension du Mont-Blanc, en réponse à une sur-fréquentation croissante et à des comportements qui peuvent avoir un impact négatif sur l’environnement. Il est important de souligner que rien n’est encore définitif !

  Voir cette publication sur Instagram   Une publication partagée par Antonin Le Héricy (@antonin_lh)

2. Des expéditions légendaires

Au-delà de sa première ascension, le Mont-Blanc a été le théâtre de nombreuses expéditions. Certaines de ces aventures ont abouti à des découvertes scientifiques importantes ou à des avancées majeures, tandis que d’autres ont été des tragédies qui ont marqué les esprits.

Le drame du Mont-Blanc

En 1956, un événement désastreux survient sur les pentes du Mont-Blanc impliquant Jean Vincendon, un jeune aspirant guide de 24 ans, et François Henry, un étudiant en géologie de 22 ans. Le 22 décembre 1956, ils prennent le téléphérique de l’Aiguille du Midi et entament leur aventure en montagne . Le 24 décembre, ils sont surpris par une tempête inattendue, les forçant à passer une nuit à l’extérieur dans des conditions extrêmes. Face à une nuit gelée et sans fin, ils décident de redescendre vers la vallée, mais se perdent et se retrouvent coincés à plus de 4000 mètres d’altitude par un froid de -30°C, ne pouvant ni remonter ni descendre.

Quatre jours après leur départ, Claude Dufourmantelle, un ami et grimpeur, signale leur disparition. À cette époque, les secours en montagne sont limités, assurés par des volontaires et seulement l’été. Aucune intervention n’est donc prévue. Néanmoins, les deux jeunes seront finalement aperçus par un employé de téléphérique quelques heures plus tars. Malgré une deuxième nuit passée dehors, ils sont toujours vivants ! Une opération de sauvetage est alors prévue pour le lendemain. Le 28 décembre, un hélicoptère tente de les atteindre, mais à cause de l’altitude élevée, il ne parvient ni à atterrir ni à se rapprocher suffisamment pour leur jeter une échelle. Les plans de sauvetage par hélicoptère continuent le jour suivant, mais le mauvais temps empêche tout vol le 29 décembre. Un jour, deux jours… Les jours passent et le sort semble s’acharner sur Vincendon et Henry. Leur calvaire devient un spectacle médiatique national et la France entière suit leur lutte pour la survie. Le destin frappe encore lorsqu’un hélicoptère essayant de déposer des sauveteurs près des deux hommes est pris dans une rafale et s’écrase. L’équipage survit sans blessure. À la tombée de la nuit, l’équipage part se mettre à l’abri dans un refuge et laisse les deux jeunes dans l’épave, en trop mauvaise santé pour marcher, promettant un retour le lendemain – un retour qui n’arrive jamais. Le 3 janvier 1957, un vol de reconnaissance confirmera qu’il n’y a plus de signe de vie et mettra fin à neuf jours de suspense.

Deux mois plus tard, les dépouilles sont retrouvées. Jean est trouvé là où il avait été laissé, tandis que François est découvert à demi sorti de l’épave. Ce tragique incident est depuis connu sous le nom de “drame du Mont-Blanc”.

La première femme alpiniste

En 1838, une femme courageuse nommée Henriette d’Angeville a marqué l’histoire du Mont-Blanc en devenant la première femme à escalader et faire l’ascension jusqu’au sommet sans se faire aider. Son incroyable exploit ne se résumait pas seulement à atteindre le pic le plus élevé d’Europe, mais aussi à briser les normes de l’époque qui limitaient la participation des femmes à de telles aventures. Henriette d’Angeville reste aujourd’hui une figure emblématique de l’ alpinisme féminin, inspirant de nombreuses femmes.

Il est à noter que juste avant elle, en 1808, Marie Paradis avait été la première chronologiquement à atteindre le sommet du géant des Alpes. Dans un état de semi-coma, elle avait atteint le sommet, portée et hissée par des guides qui souhaitaient réaliser cette première.

“Henriette d’Angeville (1794-1871), plus connue ss le nom de « Mademoiselle d’Angeville, la fiancée du mont Blanc », est une alpiniste franco-suisse. Elle est la 2ème femme à gravir le mont Blanc.” #MontBlanc Extraordinaire inconnue et perpétuelle “fiancée de ” poke @lucieazm pic.twitter.com/5CiJuIZCHc — PascalBellanca-Penel (@pBellancaPenel) January 22, 2022

3. Un fauteuil roulant au sommet

En 2014, une équipe audacieuse s’est lancée dans une aventure extraordinaire : hisser un fauteuil roulant au sommet du Mont-Blanc. Cette initiative remarquable avait pour objectif de sensibiliser le public aux défis quotidiens auxquels sont confrontées les personnes handicapées. Imaginez la prouesse logistique ! L’équipe a dû faire preuve d’une détermination sans faille et d’une ingéniosité exceptionnelle pour surmonter les obstacles physiques et les conditions difficiles de la montagne.

4. Un géant changeant

Mont-Blanc montagne Haute-Savoie

À noter que le Mont-Blanc a été mesuré pour la dernière fois en 2023 et que depuis 2021, il a perdu plus de deux mètres et mesure actuellement 4 805,59 mètres.

5. Sous la glace du Mont-Blanc

En 2017, quelque chose d’incroyable s’est produit sur le Mont-Blanc : la fonte des glaces a révélé un corps momifié dans la partie italienne de la montagne. Il s’est avéré que ce corps, resté caché sous la glace pendant plus de 30 ans, appartenait à un guide de montagne qui avait disparu.

6. Le tragique accident aérien

Le Mont-Blanc a également été le théâtre d’une tragédie aérienne en 1950. Ce jour-là, le Malabar Princess , un avion d’Air India en route vers Genève , s’est écrasé contre les flancs de la montagne, coûtant la vie à ses 48 passagers et membres d’équipage. Les circonstances de l’accident demeurent encore floues, mais semblent être dues à des conditions météorologiques difficiles et à une erreur de navigation. Les débris de l’avion sont restés ensevelis sous la glace pendant des décennies, avant de refaire surface, éjectés par le glacier des Bossons.

7. Une frontière sous tension

Parapente Haute-Savoie

ARTICLES CONNEXES PLUS DE L'AUTEUR

MOF Annecy et Haute-Savoie

Découvrez les Meilleurs Ouvriers de France à Annecy et en Haute-Savoie !

La légende du noyer du château de la ripaille

Légende de Haute-Savoie : Le mystérieux noyer du château de Ripaille

Films tournés dans les montagnes de la Haute-Savoie

3 films incontournables tournés dans les montagnes de Haute-Savoie !

Laisser un commentaire.

Enregistrer mon nom, email et site web dans ce navigateur pour la prochaine fois que je commenterai.

Le mag'

Que faire à Annecy le week-end du 2 au 4 février 2024 ?

Que faire à Annecy le week-end du 2 au 4 février...

Que faire à Genève en février 2024 ?

Ces grands événements à ne pas manquer à Genève en février...

Que faire à Annecy et en Haute-Savoie en février 2024 ?

Ces grands événements à ne pas manquer à Annecy et en...

Que faire à Annecy le week-end du 26 au 28 janvier 2024 ?

Que faire à Annecy le week-end du 26 au 28 janvier...

Comment venir à Annecy

5 bonnes raisons de venir en train à Annecy !

En savoir plus.

  • Pourquoi Annecy-ville.fr ?
  • Annoncer / Publicité
  • Mentions légales
  • Notre Facebook
  • Notre Twitter
  • Notre Instagram
  • Nous contacter
  • Règlement jeu concours
  • Tourism in Annecy (English site)
  • Liens utiles

Annecy ou ailleurs

  • Francetastique.info
  • Haute-Savoie
  • visitenouvellecaledonie.com
  • Restaurant Annecy
  • Tourisme à Lyon

Déménager à Annecy

Vous avez été séduit par les charmes de la ville d’Annecy ou de la Haute-Savoie ? Notre guide est aussi là pour vous aider dans votre futur emménagement. 

Découvrez les déménageurs professionnels Déménagement Fumex d’Annecy spécialisés dans le déménagement en Haute-Savoie.

Pour soutenir votre journalisme local, abonnez-vous !

Pourquoi voyez-vous ce message ?

Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici .

Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement.

Déjà abonné ?

Connectez-vous ou créez un compte

Pour pouvoir enregistrer un article, un compte est nécessaire.

  • Annecy / Rumilly / Les Aravis
  • Annonay / Nord Ardèche
  • Aubenas / Privas / Vallée du Rhône
  • Bourgoin-Jallieu / Nord-Dauphiné
  • Chambéry / Aix-les-Bains
  • Edition Provençale
  • Grand Genève / Chablais / Ain
  • Grenoble / Agglomération
  • Grésivaudan / Oisans
  • Hautes-Alpes / Alpes de Haute-Provence
  • La Tour-du-Pin / Nord-Dauphiné
  • Mont-Blanc / Arve
  • Montélimar / Drôme Provençale
  • Romans / Nord Drôme
  • Tarentaise / Maurienne
  • Valence / Rhône Crussol / Vallée de la Drôme
  • Vienne / Roussillon
  • Voiron / Saint-Marcellin
  • Newsletters
  • Tech&Fest

Grenoble et son agglomération

Grenoble et son agglomération

ven. 02/02/2024

  • Activer JavaScript dans votre navigateur pour accéder à l'inscription sur notre site

Si vous voyez ce champ, ne le remplissez pas

Le Dauphiné Libéré, en tant que responsable de traitement, recueille dans ce formulaire des informations qui sont enregistrées dans un fichier informatisé par son Service Relations Clients, la finalité étant d’assurer la création et la gestion de votre compte, ainsi que des abonnements et autres services souscrits. Si vous y avez consenti, ces données peuvent également être utilisées pour l’envoi de newsletters et/ou d’offres promotionnelles par Le Dauphiné Libéré, les sociétés qui lui sont affiliées et/ou ses partenaires commerciaux. Vous pouvez exercer en permanence vos droits d’accès, rectification, effacement, limitation, opposition, retirer votre consentement et/ou pour toute question relative au traitement de vos données à caractère personnel en contactant [email protected] ou consulter les liens suivants : Protection des données , CGU du site et Contact . Le Délégué à la Protection des Données personnelles ( [email protected] ) est en copie de toute demande relative à vos informations personnelles.

  • Dans un article
  • Dans ma ville

Colère des agriculteurs : A7, Lacra à Bourg-de-Péage, A480 à Grenoble... plusieurs points de blocages levés

La colère des agriculteurs

A48 et A480 bloquées : retards et impact sur le chiffre d’affaires des entreprises

Blocages des agriculteurs : ces images folles qu'on n'imaginait pas voir un jour sur nos autoroutes

Colère des agriculteurs : « Il y a des possibilités de débordements »

Crise agricole : de quelle agriculture les exploitants isérois rêvent-ils ?

Social Colère des agriculteurs : A7, Lacra à Bourg-de-Péage, A480 à Grenoble... plusieurs points de blocages levés

La tension est monté d'un cran après les interpellations d'agriculteurs à Rungis la veille, tandis que l'attention se tourne désormais vers le sommet européen de Bruxelles. Pendant ce temps, la mobilisation agricole ne faiblit pas avec de nouvelles actions prévues, comme en Isère, en Haute-Savoie, dans le Vaucluse, dans la Drôme ou encore dans les Alpes du Sud... Suivez l'évolution de la situation en direct.

Dans la Drôme, sur la Lacra les agriculteurs se réuniront ce soir pour décider s'il débloqueront l'autoroute. Photo Le DL/Fabrice Hébrard

Dans la Drôme, sur la Lacra les agriculteurs se réuniront ce soir pour décider s'il débloqueront l'autoroute. Photo Le DL/Fabrice Hébrard

Isère : sur le barrage de l’A7, à Chasse-sur-Rhône, les familles des agriculteurs arrivent pour partager la soirée avec eux. Alicia, 9 ans, a trouvé son terrain de jeu. Photo Le DL/Mona Blanchet

Isère : sur le barrage de l’A7, à Chasse-sur-Rhône, les familles des agriculteurs arrivent pour partager la soirée avec eux. Alicia, 9 ans, a trouvé son terrain de jeu. Photo Le DL/Mona Blanchet

Dans la Drôme, sur la Lacra les agriculteurs se réuniront ce soir pour décider s'il débloqueront l'autoroute. Photo Le DL/Fabrice Hébrard

Sur le barrage de l’A7, après la visite de la députée de l’Isère, et l’intervention du Premier ministre, place au réconfort, pause déjeuner : langue de bœuf et tête de veau sauce gribiche. Photo Le DL/Mona Blanchet

Sur le barrage de l’A7, après la visite de la députée de l’Isère, et l’intervention du Premier ministre, place au réconfort, pause déjeuner : langue de bœuf et tête de veau sauce gribiche. Photo Le DL/Mona Blanchet

À Saint-Quentin-Fallavier, le barbecue est lancé et l’intervention du Premier ministre n’est pas particulièrement suivie par les agriculteurs. Photo Le DL/Vincent Prod'Homme

Après la pétanque, le vélo, la parapente ou nombre d'activités insolites, un jeune homme est venu compléter la collection des activités les plus insolites sur l'A480, à Grenoble, avec le diabolo. Photo Le DL/Stéphane Pillaud

Après la pétanque, le vélo, la parapente ou nombre d'activités insolites, un jeune homme est venu compléter la collection des activités les plus insolites sur l'A480, à Grenoble, avec le diabolo. Photo Le DL/Stéphane Pillaud

En plein milieu de l'autoroute A7, après avoir échangé durant plus d'une heure et demie avec les élus locaux, les agriculteurs ont invité la députée Caroline Abadie à jouer à la pétanque avec eux, dans une ambiance plus détendue. De quoi préparer un match contre Dylan Rocher ! Photo Le DL/Mona Blanchet

En Isère au barrage de Coiranne sur l’A43, des craies ont été laissées à disposition des enfants, pour laisser place, en dessin, à leurs imaginations sur les rambardes de sécurité de l’autoroute. Photo Le DL/Guillaume Drevet

Sur l'A7, à Chasse-sur-Rhône, entre deux échanges avec les élus, préparation du repas de midi, où Bricole prépare son menu : langue de bœuf et tête de veau, sauce gribiche. Photo Le Dl/Mona Blanchet

Sur l'A7, à Chasse-sur-Rhône, entre deux échanges avec les élus, préparation du repas de midi, où Bricole prépare son menu : langue de bœuf et tête de veau, sauce gribiche. Photo Le Dl/Mona Blanchet

Sur l'A7, à Chasse-sur-Rhône, entre deux échanges avec les élus, des enfants jouent à la pétanque sur la voie. Photo Le DL/Clémence Léna

Sur l'A7, à Chasse-sur-Rhône, entre deux échanges avec les élus, des enfants jouent à la pétanque sur la voie. Photo Le DL/Clémence Léna

En Isère, au barrage de Coiranne sur l’A43, plus d’une centaine de personnes sont actuellement regroupées, en présence d'une dizaine d’élus des communes à proximité. Photo Le DL/Guillaume Drevet

Sur l'A7, à Vienne, la députée Caroline Abadie (Renaissance) et de nombreux élus sont venus, ce jeudi matin, à la rencontre des agriculteurs. Photo Le DL/Clémence Léna

Sur l’A43, au péage de Saint-Quentin-Fallavier, une nouvelle journée de mobilisation a démarré et le péage est de nouveau bloqué ce jeudi matin, comme annoncé. Tracteurs et agriculteurs sont réunis, dans le calme. Photo Le DL/Vincent Prod'Homme

Sur l’A43, au péage de Saint-Quentin-Fallavier, une nouvelle journée de mobilisation a démarré et le péage est de nouveau bloqué ce jeudi matin, comme annoncé. Tracteurs et agriculteurs sont réunis, dans le calme. Photo Le DL/Vincent Prod'Homme

ENSE3 avec la mascotte de PAGORA ; Fenda, Yanis, Lucas et Clément sur A480. Photo Le DL/Stéphane Pillaud

ENSE3 avec la mascotte de PAGORA ; Fenda, Yanis, Lucas et Clément sur A480. Photo Le DL/Stéphane Pillaud

« Qui sème la misère récolte la colère » : les jeunes agriculteurs des Bouches-du-Rhône en action à Châteaurenard. Photo Le DL/Christophe Agostinis

« Qui sème la misère récolte la colère » : les jeunes agriculteurs des Bouches-du-Rhône en action à Châteaurenard. Photo Le DL/Christophe Agostinis

Les jeunes agriculteurs des Bouches-du-Rhône ont déversé déchets agricoles devant l’entreprise Creno de la ZI des sicles à Châteaurenard. Une manière de dénoncer une partie de l’activité du grossiste qui importe des produits agricoles. Photo Le DL/Christophe Agostinis

Les agriculteurs plus que jamais mobilisés sur l'A480, ce jeudi matin. Photo Le DL/Stéphane Pillaud

En Isère, au barrage de Coiranne sur l’A43, Rémy, Antoine et Benoit utilisent un drone pour filmer et photographier le site du blocage. Photo Le DL/Guillaume Drevet

Chasse-sur-Rhône (Isère). Vue du barrage de l’A7, côté Sud. Photo Le DL/Mona Blanchet

Chasse-sur-Rhône (Isère). Vue du barrage de l’A7, côté Nord. Photo Le DL/Mona Blanchet

Chasse-sur-Rhône (Isère). Vue du barrage de l’A7, côté Nord. Photo Le DL/Mona Blanchet

Chasse-sur-Rhône (Isère). Vue du barrage de l’A7, côté Sud. Photo Le DL/Mona Blanchet

Chasse-sur-Rhône (Isère). Sur le barrage de l’A7, Alex (à droite), apiculteur à Villeneuve-de-Marc installe une banderole de cadres de ruches en soutien à l’apiculture française : “Et pour dénoncer l’importation de miels étrangers qui inondent le marché français, impact nos ventes, et donc la pérennité de l’apiculture française.” Photo Le DL/Mona Blanchet

Barrages filtrants, routes coupées, opérations escargot... Voilà maintenant près de dix jours que les agriculteurs manifestent leur colère partout en France. Si le gouvernement a bien essayé de répondre à leurs attentes, les paysans en attendent plus. Bien décidés à poursuivre leur mouvement, certains maintiennent les blocages ce jeudi 1er février, avec pour conséquence des  conditions de circulation compliquées.

Les temps forts

Retrouvez ci-dessous les informations essentielles de ce direct.

  • 21:23 : Des points de blocages levés dans la Drôme : une partie l'A7 devrait rouvrir dès demain
  • 20:55 : Le point sur les autoroutes du réseau Vinci encore bloquées
  • 18:01 : Grenoble : le barrage de l'A480 levé demain matin
  • 17:34 : ⚠ La circulation se charge de nouveau à Grenoble
  • 17:34 : Hautes-Alpes : l'autoroute A51 a rouvert
  • 15:44 : FNSEA et JA appellent à « suspendre les blocages »
  • 14:39 : Le vice-président de la Chambre d’agriculture de l'Isère annonce une décision "vendredi soir" de la levée ou non du blocage sur l'A43
  • 14:06 : Soutien aux éleveurs, lois Egalim, plan Ecophyto... ce qu'il faut retenir
  • 10:09 : Haute-Savoie : opération coup de poing de la confédération paysanne au Carrefour d'Annecy
  • 08:42 : Bruxelles : un millier de tracteurs réunis avant le sommet européen
  • 06h05 : Blocages, barrages filtrants, opérations coups de poing... À quoi s'attendre ce jeudi matin

À Montélimar, les agriculteurs commencent à lever le barrage du rond point du Gournier.

Photo Thierry Mommée

Les agriculteurs quittent l’A480 à Grenoble ce vendredi matin… avant de revenir ?

Ce vendredi, après neuf jours de blocage, les agriculteurs de l’A480 lèveront le camp dans la matinée. Jeudi, déjà, à la veille du grand départ, ça sentait la fin sur l’autoroute. La fin d’une mobilisation agricole qui aura marqué les esprits à Grenoble et dans les communes autour.

Notre article complet ici

Des points de blocages levés dans la Drôme : une partie l'A7 devrait rouvrir dès demain

Dans la Drôme , les discussions ont été longues et la décision a été prise.

Les blocages de Montélimar et Donzère devraient être levés dans la nuit, celui de Loriol se fera demain matin.

Les agriculteurs estiment avoir été entendus. Ils souhaitent souligner « la bienveillance des usagers de la route qui ont été compréhensifs et patients. Mais aussi les commerçants et les restaurateurs qui nous ont apporté de quoi manger sur les barrages. »

Dès demain après-midi, ils seront à Valence pour un mouvement sur le champ de mars. Et débuteront, la semaine prochaine, les divers rendez-vous pour mettre en place les décisions prises ce soir.

L’A7 devrait être rouverte dès demain.

De leur côté, les agriculteurs qui bloquent l'A7 à hauteur de Saint-Rambert-d'Albon dans la Drôme -qui se disent n'appartenir à aucun syndicat agricole- ne bougeront pas ce jeudi soir. Ils se décideront après une réunion entre eux, samedi.

Le blocage de la Lacra à Bourg-de-Péage va aussi être levé demain matin. Ils sont actuellement 200 sur place. Demain une partie va également rallier Valence pour une action symbolique : créer un champ d'orge au Champ de Mars. Moment auquel tous les Valentinois sont conviés

En Isère , à Chasse-sur-Rhône , les discussions se poursuivent mais, pour le moment, aucune décision n’est prise.

Deux positions se sont opposées pour décider de la poursuite ou pas du mouvement après vendredi 15 heures. 150 personnes étaient présentes. Gaëtan Cuzin, un des coordinateurs, était pour un déblocage de l’autoroute : « Il faut sortir la tête haute avec les applaudissements de nos consommateurs ».

Julien Armanet était pour sa part favorable à poursuivre l’action : « Si on part maintenant avec avec du blabla, on ne reviendra pas à ce niveau d’engagement. Si quelques-uns me suivent et qu’on peut s’organiser avec un roulement, on restera. »

Vaucluse : « Les blocages sont suspendus, mais ça peut revenir »

À l’instar de la Fédération nationale, la FDSEA 84 a appelé ce 1 er  février, dans l’après-midi, les agriculteurs à suspendre les blocages sur les routes. Les dernières annonces du gouvernement ayant permis d’apaiser les tensions. Même si la prudence reste de mise, comme le rappelle Sophie Vache, présidente de la Fédération départementale.

>> Notre article complet ici

Le point sur les autoroutes du réseau Vinci encore bloquées

Les équipes de VINCI Autoroutes sont mobilisées ce soir sur les lieux libérés par les manifestants pour permettre à la circulation de reprendre dans les heures à venir sur certains axes autoroutiers, après accord des autorités préfectorales.

Cependant, plusieurs manifestations affectent toujours les conditions de circulation sur plusieurs axes.

Point de situation du jeudi 1er février à 20h :

- Coupure de l’A7 dans le secteur de Vienne dans les deux sens - Coupure de l’A7 entre Chanas et Bollène en direction de Marseille - Coupure de l’A7 entre Avignon nord et Chanas en direction de Lyon - Coupure de l’A9 entre Gallargues et Nîmes Est dans les deux sens - Coupure de l’A9 entre Remoulins et la bifurcation A9/A7 à Orange, direction Lyon - Coupure de l’A54 entre Nîmes et Garons dans les deux sens

Des manifestations au niveau de certains échangeurs et barrières de péage entravent également la circulation, et certains accès à l’autoroute peuvent être modifiés par des mesures de gestion de trafic. Dans les zones concernées, le réseau secondaire est particulièrement saturé et la circulation difficile du fait du report de trafic. Il est donc recommandé de bien s’informer avant tout déplacement.

Carte Vinci autoroutes

À Chasse-sur-Rhône en Isère, sur le barrage de l’A7, la réunion concernant l’avenir du barrage après vendredi 15 heures, commence. Gaëtan Cuzin, un des coordinateurs du mouvement opine : “Nous devons décider ensemble.”

Photo Le DL/Mona Blanchet

À Chasse-sur-Rhône (Isère), sur le barrage de l’A7, Hervé et Franck, sauveteurs de Saint-Romain-en-Gal, viennent d’arriver, par le Rhône en barque, pour soutenir le mouvement des agriculteurs.

Photo Le DL/Mona Blanchet

Isère : la circulation difficile entre Bourgoin-Jallieu et La Tour-du-Pin

Sur le réseau secondaire, la circulation est très difficile ce soir, notamment entre Bourgoin-Jallieu et La Tour-du-Pin. Sur la D1006, à partir de Serezin et jusqu’à Cessieu les voitures sont à l’arrêt. Si vous allez dans ce secteur, préférez passer par Rochetoirin et Ruy

Isère : sur l'A7 le barrage maintenu au moins jusqu'à vendredi 15 heures

« Le barrage de l’A7 restera au minimum jusqu’à vendredi 15 heures, en hommage aux deux victimes tuées sur un barrage de l’Ariège, le 23 janvier », annonce Gaëtan Cuzin, un des coordinateurs du mouvement à  Chasse-sur-Rhône (Isère).

Une réunion doit avoir lieu dans les prochaines minutes pour discuter de la poursuite ou pas du mouvement après vendredi 15 heures.

Pays de Savoie : la FDSEA décidera des suites du mouvement, ce vendredi

Le péage de Chignin a été bloqué pendant plus de 48 heures la semaine dernière. C’est ce vendredi 2 février que les adhérents des deux Savoie de la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles) se réunissent en congrès à Albertville.

>> Notre article ici

Transporteurs routiers : « On perd 2 500 euros par jour »

Victimes collatérales des barrages routiers des agriculteurs, les sociétés de transport du Nord-Isère espèrent un retour à la normale dans les jours à venir. Même si elles comprennent la colère des manifestants, qui ont comme eux « des professions utiles, difficiles et peu rentables », elles constatent des pertes financières et des difficultés logistiques.

Grenoble : le barrage de l'A480 levé demain matin

À la suite d'une réunion qui s'est tenue ce jeudi soir sur le barrage de l'A480 à Grenoble, les agriculteurs ont décidé de lever le camp vendredi matin.

À Chasse-sur-Rhône, en Isère, la nuit tombe sur le barrage de l’A7, les agriculteurs se replient près des feux pour discuter de la suite du barrage. Ils attendent aussi les animations prévues pour la soirée, leurs proches doivent les rejoindre.

Photo Le DL

Ce contenu est bloqué car vous n'avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

En cliquant sur « J’accepte » , les cookies et autres traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus ( plus d'informations ).

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies » , vous autorisez des dépôts de cookies et autres traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment en consultant notre politique de protection des données . Gérer mes choix

Drôme : à Montélimar les agriculteurs attendent la réunion nationale de ce soir pour prendre une décision

À Montélimar, dans la Drôme, les agriculteurs sur le rond point de Gournier attendent la réunion nationale prévue ce soir. Ils prendront ensuite la décision « commune » de poursuivre le mouvement ou de quitter les lieux.

Sur place, plusieurs agriculteurs indiquent voir des « avancées supplémentaires » de la part du gouvernement. « Trois ministres qui prennent la parole, ce n’est pas anodin ».

Un peu plus bas, à Donzère, les agriculteurs indiquent être dans la même lignée.

⚠ La circulation se charge de nouveau à Grenoble

La situation est en train de se dégrader à grande vitesse en cette fin d'après-midi dans l'agglomération grenobloise, sur les points de fixation habituels, notamment à l'entrée nord de Grenoble.

La RN 481 , qui constitue le prolongement de l'A 48 en direction de la Porte de France, est saturée dans le sens nord-sud, avec un bouchon de plusieurs kilomètres et une heure d'attente environ (à 17 h 15). La coupure du quai de France (en rive droite de l'Isère) à toute circulation contribue à compliquer les choses pour les usagers, le trafic vers l'Ile Verte étant dévié par le quai Créqui, en rive gauche, ce qui contraint tous les véhicules pénétrant dans Grenoble à passer par le carrefour de la place Dubedout, réglé par des feux difficiles à franchir. C'est un arrêté de péril imminent concernant un immeuble menaçant de s'effondrer qui est à l'origine de cette difficulté supplémentaire. 

Tous les axes nord-sud sont actuellement saturés, notamment l' A 480 , coupée entre la sortie 2 Fontaine et la sortie 3 B Vallier /Catane dans les deux sens. A 17 h 15, Il faut une vingtaine de minutes d'attente pour sortir de l'A 480 à Fontaine (sortie obligatoire), et un peu moins pour sortir à Vallier/Catane (sortie obligatoire) depuis le sud. Saturés également: l'itinéraire de contournement de Seyssins/Seyssinet, et son prolongement au nord, à savoir le boulevard Paul-Langevin (Fontaine) et la RD 1532 (Sassenage); l'avenue Rhin-et-Danube et la rue Ampère à Grenoble, l'avenue des Martyrs sur la Presqu'Ile, le cours Jean-Jaurès et le boulevard Gambetta. A 17 h 15, on circule tant bien que mal sur l'axe est-ouest des grands boulevards, mais cela ne saurait durer. Au sud, la Rocade sud (RN 87) est embouteillée depuis Alpexpo dans le sens Meylan-Rondeau, et on roule au pas sur la RN 85 entre le rond-point de Champagnier et Basse Jarrie.

Enfin, au nord , circulation toujours très compliquée entre le secteur de Moirans et Charnècles sur la RD 1085 , du fait de la coupure de l'A 48 entre Voiron et Bourgoin.

Hautes-Alpes : l'autoroute A51 a rouvert

Alors que plusieurs agriculteurs avec tracteurs bloquaient l’accès de l’A51 à l’entrée de Gap, vers 15 h 45 ils décident de lever le camps. À 17 h, l'autoroute est rouverte.

>> Notre article ici 

Drôme : décision ce soir pour le blocage de l'A7

Au niveau de l'échangeur de l'autoroute A7, à Loriol sur Drôme,  les agriculteurs de la Fdsea et des JA ont prévu de prendre leur décision ce soir à l'issue d'une réunion

Barrages de l’A480 et l’A48 en Isère : vendredi sera une journée décisive

Alors que sur l’A480, la décision de partir vendredi se précise, les agriculteurs mobilisés sur l’A48 à Renage préfèrent attendre le rendez-vous avec la préfecture demain après-midi pour lever, ou non, le blocage de l’autoroute.

Blocage de l'A480, à Grenoble. Photo Le DL/Stéphane Pillaud

À Chasse-sur-Rhône en Isère. Au barrage de l’A7, Gaëtan Cuzin, un des coordinateurs du mouvement, discute beaucoup… Notamment avec des leaders d’autres barrages, pour décider de la suite du mouvement. La décision devrait être prise ce soir. Dans tous les cas, le barrage est maintenu pour cette nuit.

Photo Le DL/M.B.

A43 : les agriculteurs ne veulent pas partir du blocage de Saint-Quentin-Fallavier

Sur le point de blocage de Saint-Quentin-Fallavier, stratégique pour la route vers les stations de sports d’hiver, les leaders de la Confédération paysanne indiquent qu'ils ne partiront pas, les annonces gouvernementales n’ayant pas convaincu les agriculteurs.

Drôme : sur le point de blocage de Bourg-de-Péage, les agriculteurs ont prévu de se réunir ce soir vers 20h afin de décider de suspendre ou pas leur action. Pour l instant sur place rien ne bouge.

Isère : vers un déblocage de l'A43 vendredi ou samedi ?

En Isère, au barrage de Coiranne sur l’A43, une levée du barrage est prévue d’ici vendredi ou samedi, le temps d’effectuer les opérations de nettoyage et d’évacuer la cinquantaine de tracteurs présents sur place.

Chasse-sur-Rhône (Isère). Au barrage de l’A7, les agriculteurs redoublent d’imagination pour passer le temps. Après la pétanque, Jérôme et Jean-Philippe organisent un atelier “pêche au bord du Rhône.”

Photo Le DL/M.B.

Sur le barrage de l'A480 à Grenoble, Perrine Leblanc et Séverine Michon, enseignantes au lycée agricole Reinach de Chambéry, sont venues soutenir la mobilisation avec leurs élèves. "L'enseignement agricole dépend du ministère de l'Agriculture et ça devient de plus en plus compliqué, explique Perrine Leblanc. On veut mettre l'agriculture française en première ligne mais on ne nous donne pas les moyens de former les agriculteurs de demain !"

Photo Le DL/C.B.

Vaucluse : la N7 toujours bloquée ; des bouchons sur 15 km entre Bollène et Orange

Dans le Vaucluse, à Bollène. La Nationale 7 est toujours bloquée au niveau du rond point de la croisière. Dans le sens sud-nord, la totalité des véhicules sont à l’arrêt entre Orange Nord et le point de blocage, soit sur plus de 15km.

Alpes du Sud : les agriculteurs lève le blocage de l'A51, l'autoroute toujours fermée

La Saulce (Hautes-Alpes) Les agriculteurs quittent La Sauce où ils bloquaient l'accès à l'autoroute A51 depuis 10 h ce matin. Pour l'instant l'autoroute est toujours fermée entre Digne et La Saulce.

Photo Le DL/J.S.

FNSEA et JA appellent à « suspendre les blocages »

Les syndicats majoritaires FNSEA et Jeunes agriculteurs ont appelé jeudi à suspendre les blocages d'agriculteurs en France au vu des annonces du Premier ministre Gabriel Attal.

« Nous avons décidé qu'à l'heure actuelle, au vu de tout ce qui avait été annoncé (...), il faut qu'on change de modes d'action et donc nous appelons nos réseaux (...) à suspendre les blocages et à rentrer dans une nouvelle forme de mobilisation », a indiqué le président des JA Arnaud Gaillot, aux cotés du patron de la FNSEA Arnaud Rousseau.

>> Retrouvez notre direct national ici

À Chasse-sur-Rhône, en Isère. Sur le barrage de l’A7,  Alex (à droite), apiculteur à Villeneuve-de-Marc installe une banderole de cadres de ruches en soutien à l’apiculture française : « Et pour dénoncer l’importation de miels étrangers qui inondent le marché français, impact nos ventes, et donc la pérennité de l’apiculture française. »

Photo Le DL/Mona Blanchet

Drôme : les agriculteurs attendent les consignes nationales de la Fnsea et des JA

Dans la Drôme, sur le barrage de la Lacra à Bourg-de-Péage, le président de la chambre d'agriculture, Jean-Pierre Royannez, ne souhaite pas réagir aux annonces du Premier ministre : "Des discussions sont en  cours au niveau national pour décider ou non de la levée des barrages. On verra les consignes qui seront données par la FNSEA et les JA. Ce qui est sûr c'est que sur place, ils n'ont pas envie de lâcher... Il y a des choses qui restent à travailler."

Le journaliste de TF1 Harry Roselmack est aussi passé échanger avec les agriculteurs ce jeudi sur le blocage de l'A48 à Réaumont en Isère.

Photo Le DL/M.L.

Le vice-président de la Chambre d’agriculture de l'Isère annonce une décision "vendredi soir" de la levée ou non du blocage sur l'A43

En Isère, la levée ou non du barrage de Coiranne sur l’A43 sera décidée ce vendredi en fin de journée. En attendant, le blocage doit bien se poursuivre cette nuit. Les précisions d’André Coppard, vice-président de la Chambre d’agriculture de l'Isère.

« C'est compliqué de tenir un barrage, dans la mesure où les agriculteurs sont dans une période de travaux intenses car on arrive en période sèche. Ils vont vouloir travailler dans les champs avec leurs tracteurs, et s'il n'y a plus de tracteurs sur les barrages, il n'y a plus de sécurité. On devra donc lever le barrage. On va prendre en compte tous ces éléments avant de prendre une décision ce vendredi soir. »

"Il faut analyser et ne pas crier victoire" : le président de la FDSEA de l'Isère réagit aux "nombreuses" mesures du gouvernement

Jérôme Crozat, président de la FDSEA de l’Isère, réagit aux annonces du Gouvernement depuis le barrage de Coiranne sur l’A43 en Isère. Ce dernier temporise quant aux "nombreuses" mesures. "Il faut les analyser, il y avait quatre ministres présents pour ces annonces".

Il dénote deux mesures "phares", dont la reconnaissance du gouvernement "que l'agriculture française est la meilleure du monde".

"On a pas jamais vu arriver les mesures faites depuis toutes ces années", réagit un agriculteur isérois aux annonces du gouvernement

Yann Moine, agriculteur de Rochetoirin, en Isère, réagit aux annonces du gouvernement depuis le barrage de Coiranne sur l’A48. Il déplore un décalage entre les mesures et les actes.

Isère : “délicieux, on ne peut pas faire mieux !”, à Chasse-sur-Rhône, le déjeuner fait l'unanimité !

Sur le barrage de l’A7,  la langue de bœuf et la tête de veau sauce gribiche, font l’unanimité.  Pour Chloé, Manon, Thomas et Didier : “délicieux, on ne peut pas faire mieux !”

Photo Le DL/Mona Blanchet

Soutien aux éleveurs, lois Egalim, plan Ecophyto... ce qu'il faut retenir

Soutien aux éleveurs, lois egalim, plan ecophyto... ce qu'il faut retenir.

Lors de leur conférence de presse jeudi, Gabriel Attal et ses ministres ont notamment annoncé une enveloppe de 150 millions d'euros en soutien aux éleveurs, le renforcement des lois Egalim avec des contrôles massifs sur les industriels et les supermarchés, et la « mise sur pause » du plan Ecophyto.

>> Retrouvez ici l'ensemble des annonces du gouvernement

Isère : sur l'A7, après les échanges et les annonces du gouvernement, les agriculteurs passent à table !

Sur le barrage de l’A7, après la visite de la députée de l’Isère, et l’intervention du Premier ministre, place au réconfort, pause déjeuner : langue de bœuf et tête de veau sauce gribiche.

Photo Le DL/Mona Blanchet

Isère : "ils arrivent à bout, et n'ont plus rien à perdre" : la députée Caroline Abadie, perçoit l'urgence des agriculteurs après leurs échanges

La députée renaissance Caroline Abadie réagit après sa longue discussion avec les agriculteurs sur l'A7, présent sur le barrage de Chasse-sur-Rhône.

« Les problèmes qu’on vit sont trop importants et profonds pour être réglés par une conférence de presse » : les agriculteurs présents à Saint-Quentin-Fallavier ont suivi sans ambition les annonces du gouvernement

Quelques agriculteurs ont suivi la conférence de presse d’Attal, sans en espérer grand chose, à Saint-Quentin-Fallavier. L’un d’eux confie : « les problèmes qu’on vit sont trop importants et profonds pour être réglés par une conférence de presse ». Le mouvement continue.

Le présentateur de "Sept à Huit", Harry Roselmack, présent sur le barrage situé sur l'A480 à Grenoble

Le présentateur de "Sept à Huit", Harry Roselmack, est venu à la rencontre des agriculteurs mobilisés sur le barrage situé sur l'A480 à Grenoble. Certains d'entre eux ont pris la parole pour expliquer leur colère, leurs craintes et leurs revendications.

Photo Le DL/Stéphane Pillaud

Faire de l'agriculture « un intérêt fondamental de la Nation » : les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement

Attal veut faire de l'agriculture « un intérêt fondamental de la nation ».

« J'ai trois principes », lance le Premier ministre : « D'abord la réactivité. Puis le dialogue [...]. Et enfin la transparence : j'ai assumé une méthode claire. Dès qu'un progrès est possible pour nos agriculteurs, je le leur dis », explique Gabriel Attal, qui assure que sa porte est toujours restée ouverte. Avec mes ministres, nous voulons avancer pour eux, les agriculteurs » et modifier le code rural pour faire de l'agriculture un intérêt fondamental de la Nation. »

Suivez les annonces du gouvernement sur notre live national.

« Ça fait 25 ans qu'on nous dit les mêmes choses » : les agriculteurs isérois remontés après les annonces du gouvernement

Laurent Perrin de Givors et David Bruyère de Saint-Clair-du-Rhône, présent sur le point de blocage sur l'A7 à Chasse-sur-Rhône réagissent aux annonces de Gabriel Attal : "C'est du flanc. On va rester encore un mois...  Ça fait 25 ans qu'on nous dit les mêmes choses. On espérait du concret et là, il n'y a rien".

Photo Le DL/Clémence Lena

“Encore du flan, rien de concret, ça continue…” : les agriculteurs mobilisés sur l'A7 peu convaincus par le discours de Gabriel Attal

Sur le barrage de l’A7, le discours du Premier ministre, ne semble finalement pas très convaincant… “Encore du flan, rien de concret, ça continue…”

Photo Le DL/Mona Blanchet

Isère : tracté par un vélo, un parapente survole l'A480

Isère : barbecue sur l'a43 pendant l'intervention de gabriel attal.

À Saint-Quentin-Fallavier, le barbecue est lancé et l’intervention du Premier ministre n’est pas particulièrement suivie par les agriculteurs. Beaucoup n’étaient pas au courant que Gabriel Attal devait parler ce midi.

Photo Le DL/Vincent Prod'Homme

Isère : sur l'A480, Neti expérimente le diabolo

Après la pétanque, le vélo, la parapente ou nombre d'activités insolites, un jeune homme est venu compléter la collection des activités les plus insolites sur l'A480, à Grenoble, avec le diabolo.

Photo Le DL/Stéphane Pillaud

Isère : après les échanges avec les agriculteurs, la députée Caroline Abadie s'essaye à la pétanque

Bientôt un match contre Dylan Rocher ? En plein milieu de l'autoroute A7, un terrain de pétanque a été installé. Après avoir échangé durant plus d'une heure et demie avec les élus locaux, les agriculteurs ont invité la députée Caroline Abadie à jouer à la pétanque avec eux, dans une ambiance plus détendue.

Dans le même temps, d'autres agriculteurs préfèrent écouter attentivement l'intervention du Premier ministre, Gabriel Attal.

Photo Le DL/Mona Blanchet

Isère : "Si vous ne voulez pas une petite remontée durant les JO, il ne faut pas que l'on crève d'ici là" prévient un agriculteur à la députée Caroline Abadie

« Si vous ne voulez pas une petite remontée durant les JO, il ne faut pas que l'on crève d'ici là, prévient Gaëtan Cuzin, sur le barrage de Chasse-sur-Rhône, sur l'A7, durant ses échanges avec la députée Caroline Abadie. On ne s'arrêtera pas à Seyssuel cette fois-ci. On est prêts à monter plus haut. »

Isère : une dizaine de tracteurs en route pour Chanas par la RN7 au Péage-de-Roussillon

Une dizaine de tracteurs viennent de traverser le centre-ville ville, via la RN7  en direction du sud, vers Chanas et le Nord Drôme. 

Ils avançaient lentement mais sans bloquer la circulation.

Photo Le DL/Alain Foselle

Vaucluse : multiples actions des agriculteurs à Bollène

Une trentaine d’agriculteurs venus du Gard, de l’Ardeche et le Vaucluse bloque le carrefour de la croisière depuis 8h du matin.

Dans le même temps , des centaines de poids lourds sont arrêtés depuis plusieurs heures. Plus de 10 kilomètres de bouchon au sud de la ville et environ pareil au nord.

La Nationale 7 est totalement à l’arrêt entre Lapalud et Mornas, dans les deux sens de circulation.

Isère : le barrage sur l'A43 à Saint-Quentin-Fallavier jusqu'au moins lundi

Sur l’A43, à Saint-Quentin-Fallavier, on dit qu’on tiendra jusqu’à lundi au moins. Les agriculteurs de la Confédération paysanne ont eu le renforts d’autres paysans venus de l’Ain ce matin. « On aurait pu aller plus proche de chez nous mais c’était un point de blocage de la FDSEA donc on a préféré venir ici », dit en rigolant Bertrand, un éleveur.

Isère : un camion en panne exacerbe les ralentissements sur la D1075, axe secondaire de l'A43

Les agriculteurs toujours mobilisés, circuler dans le nord de l’Isère était déjà compliqué à cause des différents barrages sur les autoroutes. Mais alors que la circulation était déjà très dense sur les axes secondaires, un incident s’est ajouté aux Abrets-en-Dauphiné. Sur la D1075, un camion est tombé en panne sur la chaussée. Rien à voir avec le mouvement de protestation, mais cela occasionne un sérieux ralentissement supplémentaire, dans le sens Fitilieu/Les Abrets.  

Photo Le DL/Agnès Mermoz

Isère : entre deux échanges avec les élus, préparation du repas de midi et pétanque sur le barrage de l'A7 à Chasse-sur-Rhône

 Sur le barrage de l’A7, alors que la députée de l’Isère, Caroline Abadie, échange avec les agriculteurs, Bricole prépare le repas de midi : langue de bœuf et tête de veau, sauce gribiche. Dans le même temps, des enfants jouent aux boules sur l'autoroute.

Photo Le DL/Mona Blanchet

Hautes-Alpes : distribution de pommes au rond-point de l'A51 à La Saulce

Dans le cadre de la colère agricole, des agriculteurs réinventent le commerce de proximité avec une distribution de pommes en arrivant au rond-point de l'A51, à La Saulce.

Alpes du Sud : l’autoroute A51 fermée jusqu’à « nouvel ordre »

La colère des agriculteurs se poursuit dans le département. Plusieurs agriculteurs avec tracteurs bloquent l’accès de l’A51 à l’entrée de Gap.

L'article en intégralité est à retrouver juste ici.

Photo Le DL/Jérémy Michaudet

Isère : plus de cent personnes et une dizaine d'élus regroupés sur l'A43 à Coiranne

En Isère, au barrage de Coiranne sur l’A43, plus d’une centaine de personnes sont actuellement regroupées, en présence d'une dizaine d’élus des communes à proximité.

Photo Le DL/Guillaume Drevet

Isère : nouvelle journée de blocage sur l'A43 à Saint-Quentin Fallavier

Sur l’A43, au péage de Saint-Quentin-Fallavier, une nouvelle journée de mobilisation a démarré et le péage est de nouveau bloqué ce jeudi matin, comme annoncé. Tracteurs et agriculteurs sont réunis, dans le calme, entourés de quelques gendarmes.

Des tentes ont été disposées pour passer la nuit un peu plus à l’abri. Les agriculteurs entendent bien rester là encore longtemps pour mettre la pression sur l’État. Ils ont la visite régulièrement de curieux venus leur témoigner leur soutien. Bien en place, les agriculteurs ont débuté le « casse-croûte ». Sur une grande table ont été disposées boissons fraîches, chaudes et victuailles. Des bancs et des bottes de paille ont aussi été installées. Avec une belle quantité de bois pour faire du feu et se réchauffer.

Sur le réseau secondaire, entre Heyrieux, sortie de l’autoroute et Bourgoin-Jallieu, les conditions de circulation sont très difficiles, dans les deux sens. Beaucoup de poids lourds notamment compliquent encore plus la situation.

Photo Le DL/Vincent Prod'Homme

Isère : la députée Caroline Abadie (Renaissance) et de nombreux élus à la rencontre des agriculteurs sur l'A7 à Vienne

À Vienne, la députée Renaissance de la 8e circonscription de l'Isère, Caroline Abadie, est arrivée il y a quelques minutes sur le barrage sur l'A7 de Chasse sur Rhône, pour échanger avec les agriculteurs. Le maire de Seyssuel, Léonie Rivet, de Chasse-sur-Rhône, Christophe Bouvier et Villette-de-Vienne, Jean Tissot, sont également présents.

Le maire de Vienne et président de l'agglo, Thierry Kovacs est arrivé à 11 h 45 sur les lieux.

Photo Le DL/Clémence Léna

"On est en forme et encore plus nombreux" : la levé du barrage de l'A43 en Isère n'est pas d'actualité

En Isère, la levée du barrage de Coiranne sur l’A43 n’est pas un sujet pour le moment, comme l’explique Thierry Salamand, éleveur de Saint-Victor-de-Cessieu.

Gabriel Attal va dévoiler de nouvelles mesures à midi

Le Premier ministre Gabriel Attal doit s'exprimer ce midi pour des annonces aux agriculteurs, selon BFMTV.

Plus d'informations sont à retrouver sur notre live national.

« Qui sème la misère récolte la colère » : les jeunes agriculteurs des Bouches-du-Rhône en action à Châteaurenard

Les jeunes agriculteurs des Bouches-du-Rhône ont déversé déchets agricoles devant l’entreprise Creno de la ZI des sicles, à Châteaurenard. Une manière de dénoncer une partie de l’activité du grossiste qui importe des produits agricoles.

Photo Le DL/Christophe Agostinis

Isère : une quarantaine d'agriculteurs toujours mobilisés sur l'A43 ce jeudi matin

En Isère, les agriculteurs ont passé leur sixième nuit au barrage de Coiranne sur l’A43. Une quarantaine de personnes sont sur place ce jeudi matin. « Ça commence à tirer un peu mais on ne lâchera pas », assure Martial Astier, agriculteur de 66 ans de Saint-Savin. « C’est pour les générations futures qu’on manifeste. Moi, je pourrais arrêter du jour au lendemain. »

Photo Le DL/Guillaume Drevet

Isère : les agriculteurs toujours présents sur l'A480

Ce jeudi matin sur le barrage de l’A480, à Grenoble, de nombreux agriculteurs sont toujours mobilisés.

Photo Le DL/Clémence Beyrie

Drôme : le point sur la situation

Les points de blocage sont identiques à ceux observés ces derniers jours. En effet, les deux blocages au niveau de l'autoroute A7 à Albon et à Loriol-sur-Drôme est toujours en cours, tout comme l'accès de A49 sur la Lacra à Bourg-de-Péage est coupée.

Au niveau des deux ronds-points à Donzère (rond-point de la zone des éoliennes, et au rond-point de Gournier) des opérations barrages filtrants sont toujours en cours.

Enfin, sur les axes secondaires, la circulation reste compliquée sur les secteurs de Tain-l’Hermitage, Valence, Loriol-sur-Drôme et Montélimar.

Haute-Savoie : opération coup de poing de la confédération paysanne au Carrefour d'Annecy

Une trentaine de membres de la confédération paysanne de Haute-Savoie, accompagnée d'une dizaine de membres de la CGT, mènent depuis 9h45 ce matin une opération dans le carrefour d'Annecy situé avenue de Genève.

Dans le supermarché, ils ciblent trois produits : les  "contrefaçons" de reblochon, les tomates hors saison, et le miel non français vendu sous l'appellation miel français.  Avec cette action, ils revendiquent des revenus décents , notamment via l'interdiction d'achat en dessous des prix de revient des produits agricoles. Ils demandent aussi la fin des accords de libre échange. Un marché local est mis en place à l'entrée du supermarché avec des produits locaux de saison.

Photo Le DL/Greg Yetchmeniza

Isère : pendant que la RN7 est saturée, le centre-ville de Vienne est désert

 Alors que la RN7  est saturée par les camions, le centre-ville est totalement désert. À priori beaucoup de gens ont opté pour le télétravail.

Photo Le DL/Georges Aubry

Vaucluse : du fumier et des pneus déversés devant l'hypermarché E.Leclerc de Bollène

Dans la nuit de mercredi à jeudi, des agriculteurs ont déversé du fumier et des pneus devant le drive de l’hypermarché E. Leclerc de Bollène, situé à la limite de la Drôme et du Vaucluse. Le magasin lui-même, situé quelques centaines de mètres plus au sud, est affecté depuis plusieurs jours par des déchets agricoles.

Photo Le DL/Kathy Roulet

Isère : septième jour de bouchon à proximité du barrage de l'A480

À Grenoble, pour la septième journée consécutive de contestation agricole, ça bouchonne toujours sur le boulevard Joseph Vallier et le pont de Catane, à proximité du barrage de l’A480.

Photo Le DL/Clémence Beyrie

Gard : la circulation sur l'A9 rétablie entre Nîmes Est et Remoulins

Dans un communiqué ce jeudi 1 er février à 9 heures, Vinci Autoroute a annoncé, entre autres, la réouverture à la circulation de l'autoroute A9 entre Nîmes Est et la sortie de Remoulins, dans les deux sens.

Néanmoins l'A9 est toujours coupée entre Nîmes Est et Gallargues dans les deux sens et entre Remoulins et la bifurcation A9/A7 à Orange (Vaucluse) dans le sens sud-nord (direction de Lyon).

Isère : les difficultés se cumulent au nord de Grenoble

Il faut actuellement 1 h 45 d'attente dans les bouchons pour atteindre la Porte de France par l'A 48 et la RN 481 depuis Saint-Egrève.

Par ailleurs, un accident a considérablement compliqué les choses sur l'A48 entre 8 heures et 8 h 45, dans le sens Lyon-Grenoble, après le péage de Voreppe.

Isère : retards et impact sur le chiffre d’affaires pour les entreprises à cause des blocages de l'A48 et l'A480

Depuis le blocage de l’A48 et de l’A480 le trafic autoroutier se reporte sur des axes secondaires vite surchargés. Pour les entreprises qui cela implique des temps de trajets plus long et du chiffre d’affaires en moins.

Retrouvez l'intégralité de notre article ici.

Retards, rendez-vous annulés, temps de trajets rallongés… Prises dans les bouchons, des entreprises craignent pour leur chiffre d’affaires si le blocage continue. Photo Le DL/Jean-Baptiste Bornier

Bruxelles : un millier de tracteurs réunis avant le sommet européen

L'agriculture n'est pas au programme du sommet de Bruxelles mais elle s'y invite : la police recense un millier de tracteurs ce jeudi dans les rue de Bruxelles, qui convergent vers le Parlement européen depuis cette nuit.

Tous les détails sur notre live national.

Bouches-du-Rhône : des actions prévues au MIN de Châteaurenard

Les Jeunes agriculteurs des Bouches-du-Rhône se mettent en place au MIN (Marché d'intérêt national) et se préparent à des actions dans le secteur.

Retrouvez toutes les informations sur les actions prévues ce jeudi dans le département.

Photo Le DL/Christophe Agostinis

Isère : la ville de Vienne toujours saturée ce matin

 Alors que l'A7 est toujours bloquée, les poids lourds, obligés de traverser la ville ont repris leur ballet incessant après une nuit où ils ont été par ailleurs très nombreux.

Le trafic est à l’arrêt à l’entrée sud de Vienne ce matin.

Photo Le DL/Georges Aubry

Drôme et Ardèche : retour en images sur la journée de mercredi, au cœur des blocages des agriculteurs

Les blocages se poursuivent dans la vallée du Rhône. Alors que le mouvement de contestation du monde paysan dure, des agriculteurs venant du Nord-Ardèche et du centre-Ardèche ont convergé vers Saint-Péray ce mercredi 31 janvier.

Ils ont bloqué la route départementale 86, le principal axe reliant le nord au sud du département et itinéraire de délestage depuis la fermeture de l'A7, avant de rallier le barrage de Loriol-sur-Drôme. 

Retour en images sur la journée de mobilisation de ce mercredi 31 janvier dans la Drôme et l'Ardèche.

Le mouvement de contestation des agriculteurs se poursuit en Drôme-Ardèche. Photo Le DL/Fabrice Hébrard

En images : de Manosque aux Orres, la colère des agriculteurs dans les Alpes du Sud

Blocage d’autoroutes, occupation de supermarchés et ambiance malgré tout festive, les agriculteurs des Alpes du Sud sont mobilisés depuis le jeudi 25 janvier.

Retour sur ces six jours de manifestations.

Jeudi 25 janvier, les agriculteurs des Alpes-de-Haute-Provence, Var et Vaucluse bloquent les accès de l’autoroute A51 au niveau de Manosque dès l’aube. Photo Le DL/Jean-François Mutzig

Isère : retour sur les images les plus insolites de la journée de mercredi

Le blocage des voies d'autoroutes par les agriculteurs donne lieu à des scènes improbables. Et pourtant bien réelles : la preuve en images.

L'A480, bientôt aire de décollage de parapente ? Ce voltigeur a en tout cas essayé ... Photo Le DL / Stéphane Pillaud

Métropole de Grenoble : le point sur la situation à 7 h 30

Dans le Sud-Isère, la situation est toujours très compliquée aux abords de Grenoble

  • L’A 480, toujours coupée par les agriculteurs en colère entre les sorties 2 Fontaine et 3 B Vallier/Catane à Grenoble, est toujours aussi difficile à contourner, et ce jeudi matin n’échappe pas à la règle. Les principales difficultés sont recensées dans le sens nord-sud sur l’A 480 bien sûr, avec une vingtaine de minutes d’attente pour sortir à Fontaine, mais aussi et surtout sur la RN 481, prolongement de l’A 48, où plusieurs kilomètres de bouchon contraignent à une attente d’ 1 h 15 pour accéder à la Porte de France.
  • Si ce secteur est plus engorgé encore qu’en début de semaine, c’est parce que les risques d’effondrement d’un immeuble d’habitation sur le quai de France, en rive droite de l’Isère , ont contraint les autorités à fermer cette portion de quai à double sens. Le trafic, déjà ultra saturé du fait du mouvement des agriculteurs est ainsi dirigé vers le quai Créqui, autant dans le sens Bastille/Ile Verte que dans le sens quai Perrière/ Porte de France. Régulé par de nombreux feux rouges, notamment ceux de la place Hubert-Dubedout qui imposent un long temps d’attente, ce secteur est donc, logiquement, totalement saturé. Le Dauphiné Libéré recommande aux usagers d’éviter à tout prix ce secteur jusqu’à la fin du mouvement des agriculteurs, d’autant qu’une fois engagés sur la RN 481, ils n’y a pas d’échappatoire possible, exceptée la bretelle du pont d’Oxford qui donne accès à la Presqu’Ile et à l’avenue des Martyrs, complètement encombrée elle aussi.
  • Outre cette difficulté particulière, les points de fixations sont les mêmes que depuis le début du conflit : l’axe de contournement de Seyssins, Seyssinet, et son prolongement à Fontaine (boulevard Paul-Langevin) et Sassenage (route de Valence) sont saturés dans le sens nord-sud, tout comme la rue Ampère et l’avenue Rhin-et-Danube. Circulation encore fluide (à 7 h 15) sur la Rocade sud (RN87), mais un bouchon commence à se constituer à l’entrée sud de Grenoble, en amont de la sortie (obligatoire) Vallier/Catane.
  • Au nord de l’agglomération, à noter que la RD 1085 entre Rives et Moirans est saturée comme tous les jours depuis la coupure de l’A48 entre Bourgoin et Voiron.Sud-Isère : situation très compliquée aux abords de Grenoble

« Il y a des possibilités de débordements », selon un expert de l'Inrae

Selon Gilles Laferté, directeur de recherche en sociologie à l’Inrae, les actions agricoles sont historiquement beaucoup moins réprimées que les mobilisations ouvrières, ce qui n’empêche pas le risque de débordements.

Vous pouvez d'ores et déjà lire l'intégralité de l'interview de cet expert sur notre site.

Blocages, barrages filtrants, opérations coups de poing... À quoi s'attendre ce jeudi matin

- En Isère , les blocages continuent sur les autoroutes A48, à hauteur de Réaumont, A43 et A7. Sur l’A43, deux barrages sont maintenus. À hauteur de Coiranne, les agriculteurs tiennent les lieux depuis le vendredi 26 janvier et ne comptent pas partir pour l’instant. Sur le même axe, depuis ce mardi 30 janvier, des agriculteurs venus de toute la région, soutenus par plusieurs organisations et associations, ont monté un barrage au péage de Saint-Quentin-Fallavier et ont annoncé qu’ils souhaitaient rester jusqu’au lundi 5 février. Enfin, depuis ce mercredi 31 janvier, une nouvelle action est en cours sur l’Autoroute A7 entre Vienne et Chasse-sur-Rhône. Action qui pourrait, là aussi, « s’inscrire dans la durée ». À Grenoble, le barrage sur l’A 480 devrait également rester en place.

- En Haute-Savoie , au terme de fructueux échanges, les agriculteurs ont repris la direction du péage de l’A41, vidant au retour au milieu des ronds-points leurs bennes de fumier et de paille, avant de partager un dernier repas et de lever le camp, après avoir nettoyé avec minutie les voies de l’A41. Il n'y a donc plus de barrage en Haute-Savoie.

- En Ardèche , aucune manifestation n’est prévue, l’opération sur la RD 86 de ce mercredi étant éphémère.

- Dans la Drôme , les points de blocage ne devraient pas évoluer. Sur l’A7, les agriculteurs sont toujours mobilisés au niveau de Loriol-sur-Drôme et de Saint-Rambert-d’Albon. Les syndicats veulent à tout prix maintenir leur siège dans ces deux endroits considérés comme « stratégiques ». La Lacra est elle aussi toujours bloquée à hauteur de Bourg-de-Péage. Par conséquent, le trafic sur les axes secondaires, comme la N7 côté drômois et la RD 86 en Ardèche, devrait encore être particulièrement chargé ce jeudi.

- Dans le Vaucluse , sur son compte "X" (ancien Twitter), Vinci indique que les conditions de circulation sur l'A7 sont toujours impactées par les manifestations et ça sera le cas à nouveau ce jeudi. L'autoroute est coupée en direction de Lyon entre Sénas et Chanas (Isère). En direction de Marseille, l'A7 est bloquée entre Chanas et Orange ainsi qu'entre Avignon Nord et Cavaillon. Les agriculteurs vauclusiens se sont donnés rendez-vous ce jeudi matin à 8 heures au Min (marché d'intérêt national) de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône) pour une nouvelle action. À Bollène, où ils occupent le parking du Leclerc, les agriculteurs s’apprêtaient à passer une nouvelle nuit sur place hier soir. « On décidera ce jeudi matin de ce qu’on fait », nous a-t-on fait savoir.

Suivez avec nous cette nouvelle journée de mobilisation

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré aux actions menées par les agriculteurs, à l'appel de leurs syndicats.Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré aux actions menées par les agriculteurs, à l'appel de leurs syndicats.

  • Agriculture
  • France - Monde
  • Hautes-Alpes
  • Haute-Provence
  • Edition Annonay / Nord Ardèche
  • Edition Aubenas / Privas / Vallée du Rhône
  • Edition Bourgoin-Jallieu / Nord-Dauphiné
  • Edition Valence / Rhône Crussol / Vallée de la Drôme
  • Edition Vienne / Roussillon
  • Edition Romans / Nord Drôme
  • Edition Montélimar / Drôme Provençale
  • Edition Chambéry / Aix-les-Bains
  • Edition Tarentaise / Maurienne
  • Edition Annecy / Rumilly / Les Aravis
  • Edition Mont-Blanc / Arve
  • Edition Grand Genève / Chablais / Ain
  • Edition Grenoble / Agglomération
  • Edition Grésivaudan / Oisans
  • Edition Voiron / Saint-Marcellin
  • Edition La Tour-du-Pin / Nord-Dauphiné
  • Edition Hautes-Alpes / Alpes de Haute-Provence
  • Haute-Savoie

Au sommaire du dossier

IMAGES

  1. Le Tour du Mont-Blanc : itinéraire classique et haute-route

    tour du mont blanc nombre de jours

  2. Tour du Mont Blanc Intégral 10 jours

    tour du mont blanc nombre de jours

  3. Tour du Mont Blanc

    tour du mont blanc nombre de jours

  4. Randonnée

    tour du mont blanc nombre de jours

  5. Tour du Mont Blanc 5 jours en 2022

    tour du mont blanc nombre de jours

  6. Itinéraire: Tour du Mont Blanc en 9 jours!

    tour du mont blanc nombre de jours

VIDEO

  1. HIKING TOUR DU MONT BLANC

  2. Tour du Mont Blanc

  3. Tour du Mont Blanc 2022

  4. Teaser

  5. Tour du Mont Blanc Trekking Day 2

COMMENTS

  1. TMB : TOUTES LES ÉTAPES DU TOUR DU MONT BLANC (en 8 jours)

    Le tour du Mont Blanc au dénivelé positif de 10.000m se réalise ainsi entre 7 et 10 jours. Sans guide, nous l'avons parcouru en 8 jours de trek. Dans cet article, retrouvez chacun de nos étapes et nos conseils pour bien préparer ce GR® mythique. AUTEURE : Amélie.

  2. Tour du Mont Blanc en 10 jours : Itinéraire complet et conseils pratiques

    Dans cet article, nous vous présenterons un itinéraire complet pour effectuer le Tour du Mont Blanc en 10 jours, ainsi que des conseils pratiques pour vous aider à préparer votre randonnée. Jour 1: Les Houches à Les Contamines-Montjoie

  3. Le guide ultime du Tour du Mont Blanc (GR® TMB)

    Notre TMB en 8 jours. Les étapes du Tour du Mont Blanc en 9 jours . Le tour du mont Blanc en 9 jours est un rythme soutenu, mais qui permet de profiter quand même : Les Houches > Refuge de Nant Borrant; Refuge de Nant Borrant > Ville des glaciers; Ville des glaciers > Refuge Elisabetta; Refuge Elisabetta > Refuge Bertone; Refuge ...

  4. Combien de Jours pour Faire le GR Tour du Mont-Blanc (TMB)

    En combien de jours peut-on faire le Tour du Mont-Blanc ? 7 jours, 4 jours, 12 jours ? Toutes les infos sur les étapes sont ici !

  5. Tour du Mont-Blanc en 5 Jours: Itinéraire, Etapes, Refuges

    Dans ce guide, nous nous concentrerons sur l' itinéraire du Tour du Mont-Blanc en 5 jours, qui couvre une moyenne de 32 km par jour avec un dénivelé positif d'environ 2 200 mètres par jour (idem pour le dénivelé négatif).

  6. GR Tour du Mont-Blanc (TMB) : Etapes, Infos, Carte, Tracé, Météo

    Partez pour le GR Tour du Mont-Blanc en 8 jours, une aventure de 170 km à travers la France, la Suisse, et l'Italie. Découvrez des paysages alpins époustouflants, des sommets majestueux aux vallées verdoyantes. Infos sur les étapes, refuges, et ravitaillements inclus.

  7. Construisez votre itinéraire

    Les refuges. Itinéraire. Disponibilités. Le Tour du Mont Blanc est une randonnée unique de plus de 170 km autour du massif du Mont-Blanc, et que l'on réalise en 7 à 10 jours de marche environ en passant par l'Italie, la Suisse et la France.

  8. 10 jours de Randonnée sur le Tour du Mont Blanc

    Le Tour du Mont Blanc, ou TMB pour les intimes, est un itinéraire de grande randonnée de 170 km et de 10 000 km de dénivelé cumulé, qui traverse trois pays : la France, l'Italie et la Suisse. Il représente environ 60h de marche à répartir entre 7 à 10 jours de marche.

  9. Le Tour du Mont Blanc Randonnée

    Vous avez plusieurs options: de 4 jours d'excursion sportive à 12 jours calmes d'expériences culturelles; il y a beaucoup de façons de faire le Tour de Mont Blanc. Voici deux ou trois suggestions différentes qui peuvent vous aider à décider sur un style particulier.

  10. Tour du Mont-Blanc (TMB): Conseils pour réussir votre randonnée

    Le Tour du Mont Blanc offre une flexibilité exceptionnelle en matière d'itinéraires, permettant aux randonneurs de choisir la durée qui convient le mieux à leur niveau de forme physique et à leur emploi du temps. Les itinéraires les plus courants sont ceux de 5, 7 et 10 jours. L'itinéraire de 5 jours est un condensé intense de l ...

  11. Tour du mont blanc en 7 jours

    Tour du mont blanc en 7 jours - Étapes, Tracé & Hébergements Le Tour du Mont Blanc est une expérience de randonnée épique qui vous transporte à travers trois pays - la France, l'Italie et la Suisse - en une semaine intense.

  12. Faire le Tour du Mont Blanc en 7 jours : tout savoir

    L'itinéraire pour faire le Tour du Mont Blanc en 7 jours. Grâce aux variantes et au bon réseau de navettes et de bus, les possibilités d'itinéraire pour réaliser le TMB dans une période de 7 jours sont multiples. Voici celui que nous vous proposons de découvrir lors de nos séjours organisés et guidés.

  13. Les étapes

    On vous propose ici un découpage des étapes du Tour du Mont Blanc selon votre souhait : de 4 à 12 jours ! On vous présente pour chaque découpage : le kilométrage le dénivelé journalier le point de départ le point d'arrivée la liste des hébergements En 4 jours

  14. Tour du Mont Blanc : les étapes

    Quelles sont les étapes du Tour du Mont Blanc en randonnée ? On fait le Tour du Mont Blanc en général en 5, 7, 10 jours ou plus en fonction de votre rythme. Et pour cause, le TMB fait environ 170 kilomètres et 10 000 mètres de dénivelé! Quelque soit votre projet, vous trouverez tout ce qu'il faut savoir concernant les ...

  15. le Tour du Mont-Blanc en 7 jours de randonnée itinérante

    7 jours de randonnée itinérante sur le Tour du Mont-Blanc. Le tour du Mont-Blanc que j'ai réalisé est incomplet. Néanmoins, j'ai passé 3 cols à plus de 2400m d'altitude, marché 108km pour 6140m de D+ sur 7 jours. Tous les midis, nous faisions de bonnes pauses de plus d'une heure.

  16. Tour du Mont Blanc en 5 jours : itinéraire, conseils et découvertes

    Itinéraire du Tour du Mont Blanc en 5 jours. Le Tour du Mont Blanc est une randonnée pédestre mythique qui offre des paysages à couper le souffle. Ce parcours de plus de 170 kilomètres traverse trois pays : la France, l'Italie et la Suisse. Si vous avez peu de temps devant vous mais que vous souhaitez tout de même découvrir cette ...

  17. Itinéraire et Etapes Tour du Mont-Blanc en 10 Jours

    L'itinéraire classique du TMB fait environ 170 km et est généralement parcouru en 7 à 10 jours. Dans ce guide, nous nous concentrerons sur l' itinéraire du Tour du Mont-Blanc en 10 jours, qui couvre une moyenne de 16 km par jour avec un dénivelé positif d'environ 1 100 mètres par jour (idem pour le dénivelé négatif).

  18. Tour du Mont Blanc en 7 jours

    En réalité, il y a tellement de façon de faire le tour du Mont blanc que personne n'aura le même kilométrage, juste des passages de cols clés. Pour le faire de façon soft, il faut compter 9 à 10 jours, mais voici une proposition de road book pour le faire en 7 jours.

  19. Notre Tour du Mont Blanc en 8 jours

    FFrandonnée Oragniser son Tour du Mont Blanc en 8 jours (GR® TMB) Quand faire le Tour du Mont Blanc ? La période pour réaliser le tour du Mont Blanc dans de bonnes conditions s'étale de mi-juin à mi-septembre. Les mois de juillet et août sont les plus prisés des randonneurs.

  20. L'incontournable Tour du Mont-Blanc en 7 jours de rando

    L'incontournable Tour du Mont-Blanc en 7 jours de rando - Altitude MontBlanc L'incontournable... Sept vallées, 71 glaciers, 400 sommets… le massif du Mont-Blanc fascine. En faire le tour, c'est découvrir l'univers de la haute montagne, impressionnante et magique, et le spectacle saisissant des glaciers tout proches...

  21. Tour du Mont Blanc intégral

    Le Tour du Mont Blanc intégral. Un trek, trois pays, dix jours, 160 kilomètres et des milliers de pas : ces chiffres ne sont rien par rapport aux émotions que vous vivrez sur le Tour du Mont Blanc ! Ce circuit est la version intégrale du mythique TMB. Il vous emmène à la découverte de l'extraordinaire diversité de paysages du massif ...

  22. Tour du Mont-Blanc intégral en 11 jours

    Le tour du Mont-Blanc intégral en 11 jours s'adresse aux randonneurs en bonne condition physique, pratiquants un sport d'endurance durant l'année, ne présentants pas de contre-indication médicale à la marche en montagne avec un portage de sac (6 à 8 Kg), ayant déjà une première expérience de la randonnée itinérante. Passage sur pierriers ou névés selon l'enneigement. Entre ...

  23. Tour du Mont Blanc. Col des Montets (1460m) Refuge du lac Blanc (2358m

    Naturelle des Aiguilles Rouges située au col des Montets. Prenez ensuite une montée assez raide sur le sentier du Tour du Pays du Mont-Blanc, l'itinéraire chemine ensuite en balcon. Vous découvrirez la succession des lacs des Chéserys, continuez jusqu'au refuge du Lac Blanc, votre point d'étape, vue imprenable sur le Mont-Blanc.

  24. Tour du Mont-Blanc en 7 Jours: Itinéraire, Etapes, Refuges

    ~10 jours 2535 m 11 000 m 11 000 m Pays traversés : France , Italie , Suisse Itinéraire Tour du Mont-Blanc 7 jours Bienvenue sur le GR Tour du Mont-Blanc, une aventure épique à travers les paysages montagneux épiques de la France, de l'Italie et de la Suisse.

  25. Ultra-trail du Mont-Blanc : malgré la polémique, le nombre d

    La polémique née de l'appel par Kilian Jornet et Zach Miller, deux stars de l'ultra-trail appelant à boycotter l'édition 2024 de l'Ultra-trail du Mont-Blanc, n'a visiblement pas eu d ...

  26. Le saviez-vous : 7 anecdotes sur le Mont-Blanc que vous ne devriez pas

    Le drame du Mont-Blanc. En 1956, un événement désastreux survient sur les pentes du Mont-Blanc impliquant Jean Vincendon, un jeune aspirant guide de 24 ans, et François Henry, un étudiant en géologie de 22 ans. Le 22 décembre 1956, ils prennent le téléphérique de l'Aiguille du Midi et entament leur aventure en montagne.Le 24 décembre, ils sont surpris par une tempête inattendue ...

  27. Sarah

    93 likes, 4 comments - sarahrocheforthiggins on September 13, 2022: "Tour du Mont-Blanc 懶 7 jours de rando, 3 pays et un nombre incalculable de beaux paysages ..." Sarah | designer graphique on Instagram: "Tour du Mont-Blanc 🤍 7 jours de rando, 3 pays et un nombre incalculable de beaux paysages 🫶🏻"

  28. Social. Agriculteurs : colère et réactions aux nouvelles aides du

    En Isère, en Savoie, dans le Vaucluse, dans la Drôme ou encore dans les Alpes du Sud... Suivez l'évolution de la situation en direct.